Edson – Mes enfants, il y a une grande bataille spirituelle entre les Anges du Seigneur et les démons de l’enfer…

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix du 29 Septembre 2019…Reçu par Edson Glauber (Itapiranga-Brésil) * Mes enfants, il y a une grande bataille spirituelle entre les Anges du Seigneur et les démons de l’enfer…

 Manaus-AM.

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi, votre Mère, je viens du Ciel pour vous demander de

  •  ne jamais abandonner le chemin sacré de la conversion que je vous indique.
  •  Ne quittez pas mon Fils Jésus, car Lui seul peut vous donner la vie éternelle.
  • Ne fermez pas vos cœurs à mes appels maternels.

Je vous parle avec tellement d’amour. Je vous le dis parce que je tiens à votre salut éternel. Je vous parle parce que je veux que vous ressentiez l’expérience du Ciel, déjà ici dans ce monde et ensuite pour toujours, aux côtés du Seigneur, pour l’éternité.

Ce sont les temps de la grande bataille.

-Priez toujours plus.

-Priez avec une grande foi et de l’amour dans votre coeur et tout dans votre vie changera, mes enfants.

Ne doutez pas mais croyez en l’amour de Dieu pour chacun de vous.

Je vous aime et je suis ici pour vous accueillir dans mon Cœur Immaculé.

Demandez l’intercession de

  • Saint Michel,
  • Saint Gabriel et
  • Saint Raphaël.
  • Ils sont toujours à vos côtés,
  • dans l’ordre divin, pour vous aider,
  • vous assister et vous protéger.

Mes enfants, il y a une grande bataille spirituelle

entre les Anges du Seigneur et les démons de l’enfer.

Prenez refuge sous mon manteau protecteur et le Seigneur vous  donnera de grandes grâces spirituelles et corporelles.

-Priez, priez, priez de plus en plus et beaucoup d’âmes trouveront la Lumière de Dieu.

Mes enfants, le diable souhaite en chasser beaucoup de la vraie foi.

  •  Il veut apporter la confusion, le manque de foi et d’amour, refroidir le cœur de beaucoup de mes enfants.
  • Pliez vos genoux au sol dans la prière. Je vous ai déjà demandé ceci et je le répète encore.
  • N’écoutez pas ceux qui vous critiquent et parlent contre vous.
  • Priez pour qu’ils ouvrent leurs cœurs maintenant,
  • pendant qu’il est encore temps de se convertir,
  • car alors tout sera plus difficile et plusieurs pourraient tomber dans de terribles péchés et ne jamais ressusciter.

Priez beaucoup, faites confiance et vous obtiendrez tout du Cœur de mon Fils Jésus. Retournez chez vous avec la paix de Dieu.

Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

EXCLUSIVITÉ : L'exhortation apostolique du synode de l'Amazonie est imminente et annonce de "nouveaux chemins pour l'Eglise".

EXCLUSIVITÉ : L’exhortation apostolique du synode de l’Amazonie est imminente et annonce de « nouveaux chemins pour l’Eglise ».

Le cardinal Cláudio Hummes, rapporteur général du synode de l’Amazonie, a annoncé à tous les évêques diocésains dans une lettre du 13 janvier (ci-dessous) que François est sur le point de publier l’exhortation apostolique du synode de l’Amazonie présentant « De nouveaux chemins pour l’Eglise et pour une écologie intégrale ».

Elle est actuellement corrigée et doit ensuite être traduite. François espère la promulguer d’ici la fin du mois de janvier ou au début du mois de février.

La lettre de Hummes, écrite dans un anglais pauvre, prévoit que le texte suscitera « un grand intérêt » et « de nombreuses réponses différentes ».

Le jour de la promulgation, il y aura une célébration dans la salle du Synode.

François souhaite que les évêques reçoivent le texte par courriel avant sa publication officielle, afin qu’ils soient prêts à le présenter aux autres, explique Hummes.

En préparation du document, il suggère de lire quelques documents de François et du Synode, et annonce que les évêques recevront d’autres suggestions dans une dizaine de jours.

Les évêques sont appelés à organiser des conférences de presse, éventuellement avec un autochtone, un « expert » du climat ou un « jeune ».

Hummes demande aux destinataires de garder sa lettre « confidentielle ».

https://gloria.tv/post/6YNpagXgqaNhBVfdCoBz4Ygin

François nomme une femme au poste le plus élevé jamais atteint

François nomme une femme au poste le plus élevé jamais atteint

Le 15 janvier dernier, Francesca Di Giovanni, 66 ans, a été nommée deuxième sous-secrétaire de la Section pour les relations avec les États au sein du Secrétariat d’État où elle travaille déjà depuis 27 ans.

Son poste a été créé récemment. Francesca Di Giovanni est la première femme fonctionnaire au sein de la Secrétairerie d’Etat. Elle a pour mandat d’établir des relations avec les organisations internationales.

Née à Palerme, Di Giovanni est titulaire d’une licence en droit. Elle est vierge consacrée et appartient au mouvement moderniste Focolare.

« Des profondeurs de nos cœurs » fait un tabac

« Des profondeurs de nos cœurs » fait un tabac

16 Jan 2020 | Actualités

L’ouvrage cartonne au hit-parade des meilleures ventes de livres, il est même 1er sur Amazon, toutes catégories confondues comme le confirme une capture d’écran que m’envoie une fidèle lectrice: si l’intention était d’en saboter la diffusion, les gourous de la com’ de Sainte-Marthe ont raté leur coup.

La fameuse pub de la MAF, d’il y a quelques années;

Marie-Elisabeth m’écrit:

Fidèle lectrice de Benoît et moi, je ne résiste pas à l’envie de vous envoyer cette capture d’écran, qui me met tant de baume au cœur.
.

J’ai cliqué : Amazon / livres en français. Puis à gauche Les tops / top ventes. Et depuis hier, il en est ainsi. Je ne me lasse pas de recommencer l’opération.

.

Mon mari me dit que c’est trop beau et que cela ne doit concerner que la catégorie livres religieux, mais je n’ai pas l’impression [en effet!].

.

Quant à moi, j’ai commandé l’ouvrage avant que le nom de l’auteur n’en soit modifié, et aussi pour participer à la hausse des ventes de l’ouvrage de notre très cher pape Benoît. Bien sûr également pour le lire, cela va de soi.


Une importante interview de Sandro Magister

Une importante interview de Sandro Magister

16 Jan 2020 | Actualités

La star des vaticanistes répond aux questions de « La Verità » (qui consacre à l’imbroglio du livre coécrit avec le cardinal Sarah un copieux dossier, voir ici). Le Pape émérite, dit-il, a décidé déjà en 2019 de sortir au grand jour sur les questions brûlantes du Pontificat. Et selon lui, la cohabitation entre « les deux papes » se réduira de plus en plus à des formalités.


L’interview: Sandro Magister

« C’est la fin de la concorde entre les Papes. »

« Si Benoît XVI est intervenu, c’est parce qu’il croit que la crise de l’Église est désormais grave »

Pour le Vaticaniste de l’ »Espresso« , le livre de Sarah a mis en évidence les profonds contrastes entre les Pontifes: « Désormais, leur coexistence se réduira à une formalité ».

Maurizio Caverzan
La Verità
16 janvier 2020
(merci à l’amie qui m’a transmis l’article réservé aux abonnés)
Ma traduction

C’est l’observateur le plus aigu de ce qui se passe dans les Palais Sacrés, 76 ans, auteur de coups journalistiques comme la publication en avant-première, en mars 2018, de la lettre complète de Joseph Ratzinger, manipulée pour simuler son soutien aux théologiens bergogliens, Sandro Magister tient sur le site de l’Espresso le très suivi blog Settimo cielo, publié en quatre langues. Nous nous sommes adressés à lui pour éclairer les faits de ces jours et comprendre comment peut continuer la coexistence entre les deux Papes après la publication tortueuse du livre sur le célibat des prêtres, publié hier en France et attendu pour la fin du mois en Italie.

Quelle idée vous êtes vous faite de l’essai « Des profondeurs de nos coeurs » écrit par le Cardinal Robert Sarah et Benoît XVI ?

2019 a été une année clé pour ce que nous appelons, pour simplifier, la coexistence des deux Papes. Parce qu’au cours de cette dernière année, le Pape émérite a décidé de sortir au grand jour sur les questions brûlantes du Magistère et de la pastorale ecclésiastique. En avril dernier, il a confié à un mensuel allemand les Notes sur les scandales d’abus sexuels, dans lesquelles il esquissait une cause de la crise de l’Eglise différente de celle proposée par François. Aujourd’hui, il a décidé de publier une réflexion sur le célibat sacerdotal avant que François ne prononce son Exhortation sur le Synode de l’Amazone. S’il a choisi de rompre le silence qu’il s’était imposé au moment du renoncement, c’est parce qu’il considère la situation de l’Eglise aujourd’hui particulièrement grave ».

Une situation qui rend « impossible de se taire », comme l’ont écrit les auteurs du livre en citant saint Augustin ?

Exactement. Un choix qui rappelle celui des grands moines antiques qui, voyant la vie de la communauté en danger, ont abandonné l’isolement pour les secourir. Ainsi, aujourd’hui, le Pape émérite quitte sa position de retraite et de prière pour accompagner l’Eglise de sa voix autoritaire dans un moment de grande incertitude.

L’affaire fait exploser l’anomalie des deux Papes : est-il urgent de réglementer l’action et la parole de Benoît XVI ?

Effectivement, ces deux événements récents ont mis en évidence quelque chose de non résolu. La coexistence des deux Papes, l’un régnant et l’autre émérite, est un primum absolu. La figure du Pape émérite n’a pas de codification canonique et est inventée par celui qui l’est pour la première fois. Lequel, au moment de son abdication, a laissé dans le vague les directives relatives aux domaines de son action, montrant qu’il pouvait se comporter de manière originale et créative ».

Il avait promis une position de retrait et de prière, alors qu’il a récupéré une présence différente?

La plupart du temps sur des sujets cruciaux. Il ne faut pas oublier que Benoît XVI a attribué la cause des abus sexuels à la perte de la proximité de Dieu d’une grande partie de l’Église, alors que pour François la cause est le cléricalisme. Quant au célibat des prêtres, Ratzinger trouve même son fondement théologique dans l’Ancien Testament, pour lequel le dévouement total à Dieu est incompatible avec un autre dévouement absolu tel que celui requis dans le mariage.

Certains observent que le célibat des prêtres n’est pas un dogme mais un choix récent de l’Église.

Ce n’est pas la pensée de Benoît XVI. Il avertit que toucher ce point pivot n’est pas simple car il fonde l’état ontologique du consacré à Dieu ».

La publication de ce texte est-elle une forme de pression sur le Pape François qui est sur le point de promulguer l’Exhortation du Synode sur l’Amazonie? Quelqu’un a aussi parlé d’interférence dans son Magistère.

Je crois qu’il doit être compris comme un signal d’alarme lancé par des personnalités de grande autorité, Benoît XVI en particulier, pour attirer l’attention sur la gravité de la décision qui va être prise. Si une ‘fente’ s’ouvre pour l’Amazonie, à terme elle sera valable pour toute l’Eglise.

Après le retrait de la signature sur la couverture et le choix de préciser que le livre est publié « avec la contribution » de Benoît XVI, on se demande comment le Pape émérite a pas pu ne pas savoir qu’il participait à une publication à double signature.


Même si l’on peut admettre que le Pape émérite n’avait pas de notions précises sur la forme éditoriale de la publication, le fond de sa pensée ne laisse cependant aucune place à l’interprétation. Et il ne laisse aucun doute sur le fait qu’il a voulu participer à ce livre avec un texte qui lui est propre, et en lisant et en approuvant toutes les autres parties de la publication, comme le démontrent ses lettres rendues publiques par le Cardinal Sarah.

Selon vous, qu’écrira le Pape François dans le document sur le Synode?

Pour ce que j’en ai vu durant ces sept années de pontificat, je ne serais pas surpris s’il ouvrait une ‘fente’ aux prêtres mariés, peut-être dans une note de bas de page. D’une part, il pourrait confirmer la doctrine actuelle en général, d’autre part, il pourrait permettre des exceptions qui seront abordées avec des pratiques plus ou moins désinvoltes. C’est ce qui s’est passé pour la doctrine du mariage après le Synode sur la famille.

Cela se produira-t-il aussi sur le célibat ecclésiastique ?


Ce ne sont pas les indices qui manquent. Au retour du voyage au Panama, s’adressant aux journalistes dans l’avion, le pape Bergoglio a cité et partagé l’expression de Paul VI:  » Je préfère donner ma vie avant de changer la loi du célibat sacerdotal ». Mais après cette phrase, il se réfère à des situations particulières dans les îles du Pacifique et cite comme intéressant un livre du théologien allemand Fritz Lobinger, devenu évêque en Afrique du Sud, en faveur de l’ordination d’hommes mariés et defemmes, à qui confier la seule tâche d’administrer les sacrements, sans les deux autres fonctions, l’enseignement et le gouvernement, qui sont inextricablement liées au sacerdoce.

Pourquoi devrions-nous craindre une exception ?


Parce qu’une exception autorisée en Amazonie ou dans quelque île du Pacifique deviendrait bientôt la règle dans une Église catholique comme celle d’Allemagne, parmi les plus dévastées au monde à cause du déclin des fidèles et de la foi et pourtant curieusement considérée par le Pape François comme l’avant-garde du renouveau ecclésial.

Dans l’Église orthodoxe, il y a toujours eu des prêtres mariés.


En attendant, dans l’Église orthodoxe, les évêques sont seulement célibataires. De plus, dans le livre, Ratzinger rappelle que l’Eglise universelle des premiers siècles prévoyait des ministres mariés, mais que ceux qui étaient ordonnés devaient cesser d’avoir des relations avec leurs épouses. Ensuite, lors de l’ordination sacerdotale, seuls les célibataires étaient admis.

La pénurie de vocations n’est-elle pas une raison suffisante pour admettre des hommes mariés « âgés » à la foi éprouvée?


Dans l’Eglise naissante aussi, les vocations étaient rares et pourtant le christianisme s’est épanoui malgré tout. Les communautés catholiques du Japon ont survécu héroïquement pendant 250 ans sans un seul prêtre. Ce fut le cas pour de nombreuses communautés cachées dans le monde. Il y a des moyens de compenser l’absence des prêtres.

Par exemple ?

Le dimanche, là où personne ne peut célébrer l’Eucharistie, les laïcs peuvent lire les lectures, réciter le credo et distribuer les hosties consacrées et conservées depuis la dernière fois que le prêtre est venu. C’est une pratique qui n’est pas si différente de celle qui est adoptée en apportant la communion aux malades.

Les partisans de l’ouverture aux prêtres mariés observent que les apôtres avaient tous une femme et des enfants.


Pas tous. L’apôtre Paul était célibataire. Et bien sûr, Jésus l’était. Quitter la maison et la famille pour suivre Jésus n’était pas une métaphore mais la réalité. Jésus admirait ceux qui, s’identifiant pleinement avec lui « devenaient eunuques pour le royaume des cieux ».

Dans les lettres exhibées par le Cardinal Sarah, Benoît XVI approuve la forme de publication prévue. Le retrait de la signature est-il dû à des pressions, ou à quelque chose d’autre?


Les mots parlent clair. L’adhésion du Pape Benoît XVI est évidente. Il n’y avait rien qu’il ignorait. La polémique est née des partisans du pape François pour minimiser la portée du livre et peut-être d’une certaine fragilité de l’archevêque Georg Gänswein, secrétaire du pape Benoît XVI et préfet de la maison papale, pour résister à de telles pressions.

En mars 2018, lorsque l’instrumentalisation de Ratzinger pour soutenir la publication de certains textes de théologiens bergogliens est devenue évidente, le Préfet du Secrétariat pour les Communications, Mgr Dario Viganò, a démissionné. Quelles seront les conséquences cette fois-ci?


Je ne pense pas qu’il y en aura. Il n’y a pas de bouc émissaire. Le Cardinal Sarah sera peut être démis de ses fonctions de Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin à l’âge de 75 ans. Il y a un contraste flagrant entre sa position et celle du pape François. Mais dans l’Église, cela ne devrait pas surprendre car les contrastes ont toujours été présents, y compris pendant les pontificats de Benoît XVI, de Jean-Paul II et de Paul VI.

À votre avis, y a-t-il un lien entre ces deux événements ?


La similitude est dans la vaine tentative de montrer l’harmonie totale entre Benoît XVI et François.

Comment la coexistence entre eux pourra-t-elle se poursuivre ?


Je crains qu’elle ne se réduise de plus en plus à des formalités. Aujourd’hui, les distances sont plus évidentes que ce qu’on aurait pu prévoir immédiatement après l’abdication de Benoît XVI et l’ascension de François. Un motif de plus pour la difficulté objective de la coexistence entre les deux Papes, jamais expérimentée auparavant.

Quelle est votre évaluation du pontificat de Bergoglio ?


C’est un pontificat qui met en marche des processus, multipliant les options, mais sans les orienter en même temps. A plusieurs reprises, François a dit que le pasteur ne se place pas tant devant ou au milieu du troupeau, mais derrière, car le troupeau sait déjà où aller. Franchement, cela me semble une dévalorisation du rôle de leadership confié à l’origine au successeur de Pierre, à partir du Nouveau Testament.

Une importante interview de Sandro Magister

Livret Gratuit de Jésus Miséricordieux (neuvaine à la miséricorde, chapelet, litanie, chemin de croix, prières de sainte Faustine)

Père Thomas – Misericorde Divine International Association

Voici le lien PDF du livret de Jésus Miséricordieux que vous pouvez imprimer :
https://misericordedivineinternationalassociationtravel.files.wordpress.com/2020/01/livret-des-membres.pdf?fbclid=IwAR0o9XaQE0EvKjwLfDNDHDjgzri44iS0GOJye8Sr7-3pGoUz5xQj87OORCo

Si ce livret vous plaît après l’avoir visionné sur ce lien, vous pouvez le commander gratuitement en faisant votre demande à : misericordedivineinternational@zohomail.eu

Site internet : https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/

« Misericorde Divine International Association »


Livret offert sur simple demande


Table des matières

MDIA : « Misericorde Divine International Association »

Les fondateurs ———- Page 03

Evêque ———- Page 03

Sites Internet de MDIA ———- Page 04

Mission et Ministères de MDIA ———- Page 04

Devoirs des Membres de MDIA ———- Page 06

L’icône Pélerine de Jésus Miséricordieux de MDIA ———- Page 07

Demandes de prières ———- Page 08

Dévotion à la Miséricorde Divine ———- Page 09

Image de Jésus Miséricordieux ———- Page 09

Fête de la Miséricorde ———- Page 10

Heure de la Miséricorde ———- Page 11

Oeuvres de Miséricorde ———- Page 12

Chemin de croix  ———- Page 12

Neuvaine à la Miséricorde Divine ———- Page 17

Chapelet à la Miséricorde Divine et Litanies ———- Page 21

Consécration quotidienne à Jésus Miséricordieux ———- Page 24

Acte de Consécration à la Miséricorde Divine ———- Page 25

Prières de Sainte Faustine ———- Page 25

Mise au point du cardinal Sarah

Mise au point du cardinal Sarah

18 Jan 2020 | Actualités

Deux tweets sans ambiguïté. Voilà qui devrait mettre un terme définitif (mais ne rêvons pas…) aux polémiques misérables, aux insinuations perfides et aux ragots mesquins de journalistes et autres blogueurs en mal de scoops qui répandent le mensonge et assiègent littéralement Georg Gänswein pour lui arracher des confidences gênantes discréditant à la fois le cardinal, Benoît XVI et le livre qu’ils ont (VRAIMENT) écrit ensemble (*)…Cardinal R. Sarah@Card_R_Sarah

Avec le Pape émérite Benoît XVI, nous avons pu constater combien il n’y a aucun malentendu entre nous. Je suis sorti très heureux, plein de paix et de courage de ce bel entretien. (2) +RS1 828Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité631 personnes parlent à ce sujetCardinal R. Sarah@Card_R_Sarah

En raison des polémiques incessantes, nauséabondes et mensongères qui ne se sont jamais arrêtées depuis le début de la semaine, concernant le livre Des profondeurs de nos cœurs, j’ai rencontré ce soir le Pape Émérite Benoît XVI. (1) +RS2 277Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité800 personnes parlent à ce sujet

L'archevêque réformateur belge se joint au plaidoyer de Ratzinger/Sarah

L’archevêque réformateur belge se joint au plaidoyer de Ratzinger/Sarah

Monseigneur André Léonard, ancien archevêque de Bruxelles, Belgique, a demandé à tous les évêques de l’Église de se joindre au plaidoyer de Benoît/Sarah contre la remise en cause du célibat des prêtres (HommeNouveau.fr, 17 janvier).

Pendant son mandat, Léonard a été un aimant pour les vocations et un réformateur zélé de l’Église. C’est pourquoi François l’a remplacé, dès que Léonard a atteint l’âge de la retraite, par un larbin anti-catholique, et n’a jamais fait de Léonard un cardinal.

Léonard souligne que l’avertissement de Benoît et de Sarah de ne pas miner le célibat, est « d’un très grand poids ».

Il compare leur plaidoyer avec les cardinaux du Dubia qui avaient demandé à François de dissiper les « ambiguïtés » contenues dans Amoris Laetitia.

Étrangement, Léonard qualifie aussi la déclaration de François sur la fornication homosexuelle « qui suis-je pour juger ? », son hérésie d’Abou Dhabi et son culte de la Pachamama d' »ambiguïtés ».

Il considère aussi les déclarations du synode de l’Amazonie sur le célibat ambiguës en remarquant que le synode envisage des « exceptions » qui – prévient-il – seront rapidement universalisées.

https://gloria.tv/post/cpDKy1WbRQtB47LcqYqNvCRrJ

Gänswein contredit Sarah : Benoît n'a "jamais" vu le livre

Gänswein contredit Sarah : Benoît n’a « jamais » vu le livre

Le compte-rendu d’Antonio Socci d’un François en colère convoquant l’archevêque Gänswein pour lui ordonner de retirer le nom de Benoît du livre Ratzinger/Sarah est « fictif » et « un mensonge », a déclaré Gänswein à Die-Tagespost.de (17 janvier).

Il a affirmé que François n’a pas dit « un seul mot » sur le livre.

Gänswein a répété sa version que Benoît n’a reçu le livre que le 13 janvier, quand il l’a vu pour la première fois.

Il a insisté sur le fait que Benoît n’a « rien » à voir avec le livre et qu’il en a « pris complètement ses distances ». Gänswein a également affirmé que Benoît n’a  » jamais  » vu de brouillons.

Cependant, Edward Pentin a rapporté que le 3 décembre, Sarah a personnellement montré à Benoît le manuscrit, y compris la couverture. Pentin a ajouté que Gänswein a parlé aux éditeurs de la traduction italienne le 9 janvier et leur a donné son soutien.

Selon Marco Tosatti, Benoît, en tant que co-auteur, a revu l’ensemble du livre, y compris la partie écrite par le cardinal Sarah.

https://gloria.tv/post/fJgqjTA34ReF4h6PoyjE2eL77

L'héroïque cardinal Sarah a rencontré Benoît – Le mensonge de Gänswein réfuté

L’héroïque cardinal Sarah a rencontré Benoît – Le mensonge de Gänswein réfuté

Le cardinal Sarah vient d’écrire sur Twitter.com qu’il a rencontré le 17 janvier l’ancien Benoît XVI à cause des « incessantes polémiques » contre le livre de Ratzinger/Sarah sur le célibat.

Sarah considère ces polémiques « nauséabondes » et « mensongères ».

Il continue : « Avec le pape émérite Benoît XVI, nous avons pu voir qu’il n’y a pas de malentendu entre nous. Je suis sorti de cette belle conversation très heureux, plein de paix et de courage. »

Le mot « malentendu » a été utilisé par l’archevêque Gänswein pour justifier le retrait du nom de Benoît de la couverture du livre.

Gänswein a prétendu que Benoît « n’a pas vu » le livre avant le 13 janvier.

Cependant, Sarah l’a corrigé en révélant qu’il avait envoyé le manuscrit complet à Benoît le 19 novembre et lui avait montré personnellement le livre, y compris la couverture, le 3 décembre

https://gloria.tv/post/E7SCf3fCi1KX4WqVkC8GywmYW

Le livre de Ratzinger/Sarah a provoqué la "colère de l'enfer" – L'évêque Schneider

Le livre de Ratzinger/Sarah a provoqué la « colère de l’enfer » – L’évêque Schneider

Mgr Athanasius Schneider, évêque du Kazakhstan, a remercié le cardinal Sarah « du fond du cœur » pour avoir écrit le livre « Des profondeurs de nos coeurs ».

Dans une déclaration du 14 janvier, Mgr Schneider reconnaît que Sarah a donné la parole à d’innombrables fidèles, « dont la voix a été étouffée par les structures administratives et les groupes influents dans la vie de l’Église, qui sont applaudis par le puissant réseau mondial d’ennemis de la foi catholique ».

Par conséquent, observe Schneider, le livre de Sarah a « provoqué, pour ainsi dire, la colère de l’enfer. »

Il souligne que le Seigneur a demandé à Sarah le sacrifice d’avoir été abandonné même par les personnes qui auraient dû le soutenir et soutenir son intervention.

Schneider espère que « notre Saint Père le pape François sera reconnaissant de l’intervention du cardinal Sarah ».

https://gloria.tv/post/4p4ARaRXhgTf1MrsQeZvodoGd

François était "Furieux", il voulait une "défaite totale"

François était « Furieux », il voulait une « défaite totale »

Lorsque le livre de Ratzinger/Sarah a été connu, « tout l’enfer s’est déchaîné au Vatican », Bergoglio était « furieux », écrit Antonio Socci (FaceBook.com, 15 janvier) en citant des sources anonymes.

Selon Socci, François en colère a convoqué l’archevêque Gänswein lui ordonnant de retirer le nom de Benoît du livre, « Bergoglio voulait une défaite complète et totale ».

Selon Socci, Benoît ne pouvait pas avancer le mensonge selon lequel il n’était pas impliqué dans le livre, mais il voulait « protéger » Gänswein de la vengeance de François.

Cela a conduit à un compromis foireux qui permet maintenant aux médias anti-églises de prétendre que Benoît « retire sa signature », et à Sarah de publier les textes inchangés qui ont déjà été annoncés et imprimés.

https://gloria.tv/post/7uyMXBLD9sPhBLHWaGeWQCdA3

C'est "certain" : François va abolir le célibat en Amérique du Sud – et ailleurs

C’est « certain » : François va abolir le célibat en Amérique du Sud – et ailleurs

Le site semi-officiel IlSismografo.blogspot.com (16 janvier) annonce qu’il est « certain » que François abolira le célibat début février via son Exhortation amazonienne.

La mesure concernera d’abord les neuf pays qui ont une partie du bassin amazonien, écrit IlSismografo.

Ils le sont : le Pérou, le Brésil, le Venezuela, l’Équateur, la Colombie, le Guyana, la Bolivie, le Suriname et la Guyane française.

IlSismografo prétend que la décision imminente de François a été « autorisée » par le synode de l’Amazonie.

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. C’était un authentique synode des voleurs auquel François a invité un groupe sélectionné d’évêques ignorants avec pour seule tâche de tamponner les décisions prises au préalable.

Le problème actuel de l’Église n’est pas un manque de prêtres mais la décadence théologique, spirituelle et morale de la papauté et des évêques. Le manque de prêtres en est une conséquence.

Le problème ne sera pas résolu en « ordonnant » des prêtres de seconde classe.

https://gloria.tv/post/8XBhRWw7s1wu1JhdkD2Him76G

Livre de Ratzinger et Sarah : François perd la bataille, a recours à la diffamation

Livre de Ratzinger et Sarah : François perd la bataille, a recours à la diffamation

La première édition du Livre de Ratzinger/Sarah est déjà imprimée et la maison d’édition française Fayard n’y changera rien.

L’éditeur de Fayard, Nicholas Diat, a écrit ceci sur Twitter.com (14 janvier). Par conséquent, les intrigues de François autour du livre ont échoué.

Comme prévu, les médias de François ont maintenant recours à la diffamation de la personne du cardinal Sarah.

IlSismografo.blogspot.com (15 janvier) a accusé le cardinal impeccable d’être un « imposteur », évidemment sans présenter aucun fait.

https://gloria.tv/post/tXknivu7wFku4A1BE7JWJhYHx

Benoît est sous le "contrôle total" de Gänswein selon Viganó

Benoît est sous le « contrôle total » de Gänswein selon Viganó

Mgr Gänswein a filtré toutes les informations destinées à Benoît XVI depuis le début de son pontificat, écrit Mgr Carlo Maria Viganó dans LaVerita.info (16 janvier).

Viganó rappelle qu’il a déjà donné à Gänswein des documents concernant la gestion corrompue des villas pontificales en préparation d’une audience avec Benoît XVI en avril 2011, mais que ces documents ne sont jamais parvenus au pape.

Le préfet de la maison pontificale de l’époque, Mgr James Harvey, l’a dit à Viganó plus tard : « Gänswein m’a dit : L’évêque Viganò est la dernière personne qui peut approcher le pape Benoît ! »

Au début de son pontificat, Benoît a un jour désigné Gänswein : « Gestapo ! Gestapo ! » Viganó écrit.

Il souligne la détermination avec laquelle Gänswein a éliminé la secrétaire historique de Benoît, Ingrid Stampa, qui avait assisté Ratzinger pendant plus d’une décennie.

Plus tard, Benoît a souvent rendu visite à son ancien secrétaire particulier, l’évêque Josef Clemens, invitant également Ingrid Stampa, afin d’échapper au contrôle de Gänswein.

https://gloria.tv/post/w9dSiazQ31Qe6hCvgTFKkhEeL

Edson – L'Eucharistie – Vient bientôt l’abomination, la grande désolation générale dans l’Église de mon Divin Fils

Résultat de recherche d'images pour "edson glauber"

Messages de la Reine du Rosaire et de la Paix 21 Décembre 2019 à Edson Glauber (Itapiranga-Brésil) Manaus-AM – le matin

Paix à ton coeur!

Mon fils, pour un moment tu as encore mon Fils, tu as encore l’Eucharistie: son Corps, son Sang, son Âme et sa Divinité … pour un instant! …

Car Vient bientôt l’abomination, la grande désolation générale dans l’Église de mon Divin Fils: ils célébreront en secret et pour vraiment le trouver et le recevoir, ils marcheront à travers des douleurs, des épines, des persécutions et des humiliations.
Tout cela se produira à cause de la fausse communion et de la fraternité sans mon Fils parmi vous. Pliez vos genoux au sol, implorez le pardon et la miséricorde divine,
Car l’humanité ingrate sera punie terriblement quand ces jours viendront, parce qu’elle a attiré la terrible punition qui viendra du Ciel,
alors ni le bien ni le mal
ni les ministres de Dieu,
ni les fidèles n’y échapperont,
Tous tomberont à terre et souffriront, les uns pour la gloire, les autres pour la disgrâce éternelle, car ils seront abattus par le Bras Puissant de la Justice de Dieu.
Je te bénis

Quelques minutes plus tard, alors que je méditais sur les paroles de la Sainte Mère, j’ai entendu la voix de Jésus qui m’a dit:

SANS MOI VOUS NE POUVEZ RIEN FAIRE! (Jean 15: 5)

Dans l’après-midi – Manaus-PM.

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi votre Mère, je viens du Ciel pour vous demander d’ouvrir votre cœur à l’amour de mon Fils Jésus, par la conversion, le repentir sincère de vos péchés et le changement de vie.

Ne perdez pas votre temps avec le monde, car le monde ne peut pas vous conduire au Ciel, seul mon Fils peut vous donner la Vie, la Grâce et le Salut Éternel.

Échappez au monde et au péché et apprenez à être de Dieu maintenant, car le temps passe et tout dans votre vie changera le jour lorsque les grands événements secoueront le monde, purifiant l’humanité ingrate de ses terribles péchés.Mes enfants, ne perdez pas la foi, ne vous laissez pas tromper par les mensonges de Satan.

Il utilise tous les moyens pour vous éloigner de Dieu, mais moi, votre Mère, je suis ici pour vous guider sur le bon chemin qui vous mène à mon Fils Jésus.

Priez, priez le Rosaire chaque jour et vous recevrez de grandes grâces, de Lumière et de Paix, et vos familles seront converties et reviendront à Dieu. Je suis heureuse de votre présence et vous donne ma bénédiction maternelle.Retournez chez vous avec la paix de Dieu.
Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

Cardinal Müller : L’évangéliste a-t-il forgé l’Evangile ?

Cardinal Müller : L’évangéliste a-t-il forgé l’Evangile ?

Die-Tagespost.de (25 décembre) a confronté le cardinal Gerhard Müller à l’opinion de certains théologiens selon laquelle le Christ est né à Nazareth et non à Bethléem.

« Je me demande comment ils le savent » – a répondu le cardinal.

Ces théologiens supposent que les évangélistes ont dû falsifier le récit de l’enfance du Christ pour le mettre en accord avec le prophète Michée, qui dit que le Messie naîtrait à Bethléem.

Cependant, selon Müller, il n’y a aucune raison de supposer que les évangélistes auraient dû recourir à une falsification délibérée pour rendre la vérité plus probable.

https://gloria.tv/post/9QivqNmRUCqX3nC8bBm8u6YeF

Le pontificat de François est « un scandale au sens biblique »

Le pontificat de François est « un scandale au sens biblique », a déclaré à LaFedeQuotidiana.it (19 décembre) le politicien, philosophe et athée italien Marcello Pera.

Pera explique que François contredit la tradition et la doctrine, et introduit des innovations et des gestes inexplicables. Son pontificat désoriente les fidèles, observe Pera.

En conséquence, « le nombre de vocations, la fréquentation des messes, les dons, la présence à l’Angélus diminuent ».

Concernant le fondement de la foi catholique, Pera considère le pontificat de François comme  » un outrage à la raison « .

Le catholicisme est en déclin et perd sa bataille culturelle et religieuse, remarque Pera,

« Les autorités catholiques ont peur et offrent un triste spectacle. Le miroir fiable de cette situation est la direction de l’Église. »

Chine : La nouvelle loi dit-elle quelque chose à propos de l'accord secret ?

Chine : La nouvelle loi dit-elle quelque chose à propos de l’accord secret ?

Le régime communiste chinois va bientôt introduire 41 articles afin de mieux soumettre les communautés religieuses, selon des rapports de presse.

Les groupes religieux auront l’ordre de suivre la direction communiste, de mettre en œuvre  » les valeurs du socialisme  » et de  » diffuser les principes et la politique du Parti communiste  » [en bref, de faire ce que le Vatican fait depuis l’election de François].

Sans l’approbation et l’enregistrement de l’Etat, un groupe religieux est considéré comme illégal. Ils doivent aussi être gouvernés de l’intérieur de la Chine.

En septembre 2018, François a signé un accord secret avec les communistes chinois, forçant Église clandestine à rejoindre une entité  » catholique  » de l’État communiste appelée Association patriotique.

François a également reconnu les évêques de l’Association patriotique qui ont été nommés par les communistes.

La loi à venir doit être conforme à l’accord précédent avec le Vatican, sinon l’accord serait contredit ou l’Église catholique recevrait un statut spécial peu probable parmi les communautés religieuses en Chine.

https://gloria.tv/post/8HFLjKcid4NcDr9UgBzgRLAUz

St Michel – Peuple de Dieu, la Terre bouge violemment de l’intérieur,de grands tremblements de terre se produiront en surface et il est par conséquent nécessaire que VOUS VOUS PRÉPARIEZ MAINTENANT, AFIN DE POUVOIR AIDER VOS FRÈRES.

Résultat de recherche d'images pour "st michel luz de maria"

MESSAGE DE SAINT MICHEL ARCHANGE
À LUZ DE MARÍA
5 JANVIER 2020

Peuple de Dieu:

L’Amour de Notre Roi et Seigneur Jésus-Christ pour Ses enfants est infini, comme sont infinies Sa Miséricorde et sa Justice.

À L’OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE L’ÉPIPHANIE DU SEIGNEUR, IL EST NÉCESSAIRE QUE VOUS VOUS PROPOSIEZ À VOUS-MÊMES UN CADEAU: CELUI DE LA PAIX ET DE L’UNITÉ, AFIN QUE, COMME PEUPLE DE DIEU, VOUS PUISSIEZ RÉSISTER.

QUE VOIT L’HOMME EN SON INTÉRIEUR? L’IVRAIE QUI A POUSSÉ AU-DEDANS ?

La rébellion contre la Très Sainte Trinité détourne l’homme en l’amenant à usurper ce qui n’est pas à lui.
Vous avez vu vos frères piller les Églises, profanant Notre Roi présent dans l’Eucharistie! De manière semblable, les mêmes personnes pilleront tout ce qui se trouve sur leur chemin, aux jours de famine.

Vous ne vivez pas encore la cruauté du passage des ténèbres de l’homme sur la Terre. Les hommes seront comme des oiseaux de proie et ce qu’il y a de catastrophiques dans cette génération sera: l’homme contre l’homme.
Peuple de Dieu, PRÊTE ATTENTION, les aigles volent haut et aperçoivent leur proie depuis les hauteurs, mais ils n’atteignent pas toujours leur objectif. PRÊTE ATTENTION, PEUPLE DE DIEU, LE SYMBOLE DE LA LIBERTÉ VA TOMBER, PRÉSAGE DE CE QUI ARRIVERA À CETTE GRANDE NATION. Elle renaîtra de ses cendres et sera renouvelée, cette nation, après avoir été purifiée.
Les hommes migreront en quête de sécurité, laquelle sera difficile à trouver alors que les nations se disputeront entre elles la puissance mondiale.

Peuple de Dieu, je vous appelle donc à vous amender chacun de façon personnelle et ensuite à vous unir. CE N’EST QUE DANS L’UNITÉ QUE VOUS ÉVITEREZ LES HORREURS QUI ATTENDENT L’HUMANITÉ.

De sa propre souffrance la créature humaine apprendra seulement qu’elle ne se rétablira pas ensuite, mais qu’elle devra tout recommencer avec une terre en ruine, et supplier que la Manne lui soit envoyée d’en-haut pour subsister.
Ne soyez pas sceptiques,faites appel à la Miséricorde Divine afin que dans les moments de douleur, Notre Roi et Seigneur Jésus-Christ et Notre Mère et Reine viennent rapidement.

Priez, vous devez prier, vous devez être des personnes priant avec votre cœur, vos facultés et vos sens, fusionnés aux CŒURS SACRÉS, ET PUIS VIVEZ LA PRATIQUE DE LA PRIÈRE DANS VOTRE VIE PERSONNELLE, EN OFFRANT LE FRUIT DE LA PRIÈRE À VOS SEMBLABLES.

Peuple de Dieu,il est urgent que vous PRIIEZ POUR LA PAIX MONDIALE, LE FIL EST ROMPU ET L’AVANCÉE DE LA TEMPÊTE NE FAIBLIT PAS, MAIS LE PEUPLE DE DIEU DOIT PRIER ET OFFRIR SANS SE LASSER.
REGARDEZ L’AVANCÉE DE SATAN DANS LES FAMILLES, REGARDEZ COMMENT SE BATTENT PARENTS ET ENFANTS. LES CENTRES D’ÉTUDES SONT POUR LA PLUPART TOMBÉS DANS LE DISCRÉDIT MORAL, LES LIEUX DE TRAVAIL SONT DES CHAMPS DE BATAILLE, LES COMMUNAUTÉS SONT INONDÉES PAR L’ENVIE, ET QU’EN EST-IL DE L’HOMME EN SON INTÉRIEUR?

Réparez pour tant de désobéissance, d’envie, d’orgueil, de mensonges, d’apparences néfastes et soyez le contraire de ce qu’est la mondanité: soyez Amour et vivez selon les Béatitudes (cf. Mt 5, 3-12).

Il est urgent que le Peuple de Notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, se prépare afin de ne pas chanceler, le Gouvernail de l’Église de Notre Roi et Seigneur souffre. Rome sera attaquée.
Peuple de Dieu,
 la Terre bouge violemment de l’intérieur,de grands tremblements de terre se produiront en surface et il est par conséquent nécessaire que VOUS VOUS PRÉPARIEZ MAINTENANT, AFIN DE POUVOIR AIDER VOS FRÈRES.
LA TERRE TREMBLERA AVEC FORCE, AU MILIEU DES MENACES DE L’HOMME CONTRE L’HOMME ET DES ASSAUTS ENTRE NATIONS.

Le temps qui n’est plus du temps a rejoint l’humanité. Les prophéties s’accomplissent les unes après les autres… et vous devez conserver la Paix intérieure de sorte que le mal ne se saisisse pas de vous, faisant de vous ses proies. IL EST TEMPS DE PARDONNER, DE VOUS REPENTIR, DE VIVRE L’AMOUR DIVIN EN CHACUN DE VOUS, NE SOYEZ PAS INDIFFÉRENTS!


NOUS, LES ARMÉES CÉLESTES, NOUS ACCOMPAGNONS LE PEUPLE DE DIEU DANS SES ÉPREUVES ET RESTONS PROCHES DE CHACUN.
 NE CRAIGNEZ PAS, SEMEZ LA PAIX DANS VOTRE CŒUR, PURIFIEZ VOTRE ESPRIT, QUE VOS PENSÉES PERSÉVÈRENT DANS LA FOI, SOYEZ DES CRÉATURES DE PAIX.

CONSACREZ-VOUS AUX SACRÉS CŒURS ET RESTEZ FIDÈLES À LA TRADITION DE L’ÉGLISE.

Je vous bénis.

QUI EST COMME DIEU? PERSONNE N’EST COMME DIEU!

Saint Michel Archange

JE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ

Résultat de recherche d'images pour "st michel luz de maria"

COMMENTAIRE DE LUZ DE MARÍA
Frères:

Notre bien-aimé Saint Michel Archange réitère la bénédiction que nous recevons continuellement du Ciel. Le Ciel tout entier nous regarde en ce temps où s’accomplit ce qui a été prophétisé.

Nous avons besoin des armes de la foi, de la paix, de l’unité, de la sincérité, de la patience, de l’espérance, et de la charité partagée entre tous.

Soyons des adorateurs du Saint-Sacrement, en tout temps et partout où nous nous trouvons, afin que la paix ne nous abandonne pas, et prions nos Protecteurs et Compagnons de Route, les Légions Célestes, de nous protéger.

Amen

Le célibat sacerdotal expliqué par Benoît XVI

Le célibat sacerdotal expliqué par Benoît XVI

13 Jan 2020 | Benoît XVIPremier plan

Irremplaçable et fidèle Raffa. Mon amie a eu l’idée de génie de ressortir le discours prononcé lors des Vœux traditionnels à la Curie Romaine en décembre 2006 (un passage un peu négligé, car à l’époque, les commentateurs, dans un esprit d’apaiseme… euh, de polémique, s’étaient focalisés sur la leçon de Ratisbonne et comment il allait en parler!!). De quoi faire rougir les enragés qui font semblant de mettre en doute la paternité du livre cosigné avec le cardinal Sarah, même pas encore sorti des presses.


Benoît XVI (2006) : Le célibat doit être un témoignage de foi

La foi en Dieu devient concrète dans cette forme de vie qui n’a de sens qu’à partir de Dieu

ilblogdiraffaella.blogspot.com
13 janvier 2020

Dédié à ceux qui répandent la nouvelle d’un Pape Benoît « tiré » par le cardinal Sarah ou qui sait qui…
Ceux qui connaissent la pensée de Joseph Ratzinger (ou plutôt: la pensée de l’Église!) savent qu’il a toujours défendu le célibat et expliqué les raisons théologiques qui en constituent le fondement.
Honte aux commentaires que j’ai lus !

Le 22 décembre 2006, à l’occasion de son traditionnel discours à la Curie, Benoît XVI s’est penché sur le fondement du célibat sacerdotal et sur son importance dans l’Église. Le discours complet se trouve ICI.

Relisons Benoît XVI:

Au thème de Dieu étaient et sont liés deux thèmes qui ont marqué les journées de la visite en Bavière: le thème du sacerdoce et celui du dialogue.
Paul appelle Timothée – et à travers lui l’Evêque et, en général le prêtre – « homme de Dieu » (1 Tm 6, 11).
Tel est le devoir central du prêtre: apporter Dieu aux hommes. Certes, il ne peut le faire que si lui-même vient de Dieu, s’il vit avec et de Dieu. Cela est exprimé de façon merveilleuse dans un verset d’un Psaume sacerdotal que nous – l’ancienne génération – avons prononcé au cours de l’admission à l’état clérical: « Seigneur, mon partage et ma coupe: de toi dépend mon sort » (Ps 16 [15], 5). L’orant-prêtre de ce Psaume interprète son existence à partir de la forme de la distribution du territoire établie dans le Deutéronome (cf. 10, 9). Après la prise de possession de la Terre, chaque tribu obtient par tirage au sort sa portion de la Terre sainte et prend ainsi part au don promis par le chef de lignée Abraham. Seule la tribu de Lévi ne reçoit aucun terrain: sa terre est Dieu lui-même. Cette affirmation avait certainement une signification tout à fait pratique. Les prêtres ne vivaient pas, comme les autres tribus, de la culture de la terre, mais des offrandes. Toutefois, l’affirmation va plus loin. Le véritable fondement de la vie du prêtre, le sol de son existence, la terre de sa vie est Dieu lui-même. L’Eglise, dans cette interprétation de l’Ancien Testament sur l’existence sacerdotale – une interprétation qui apparaît à plusieurs reprises également dans le Psaume 118 [119] – a vu à juste titre l’explication de ce que signifie la mission sacerdotale dans la sequela des Apôtres, dans la communion avec Jésus lui-même. Le prêtre peut et doit dire aujourd’hui également avec le Lévite: « Dominus pars hereditatis meae et calicis mei« . Dieu lui-même est ma part de terre, le fondement extérieur et intérieur de mon existence. Ce théocentrisme de l’existence sacerdotale est nécessaire précisément dans notre monde totalement fonctionnel, dans lequel tout est fondé sur des prestations qui peuvent être calculées et vérifiées. Le prêtre doit véritablement connaître Dieu de l’intérieur et l’apporter ainsi aux hommes: tel est le service prioritaire dont l’humanité a besoin aujourd’hui. Si dans une vie sacerdotale, on perd cet aspect central de Dieu, le zèle de l’action disparaît peu à peu. Dans l’excès des choses extérieures manque le centre qui donne un sens à tout et qui le reconduit à l’unité. Il y manque le fondement de la vie, la « terre » sur laquelle tout cela peut demeurer et prospérer.

.

Le célibat, qui vaut pour les Évêques dans toute l’Eglise orientale et occidentale, et, selon une tradition qui remonte à une époque proche de celle des Apôtres, pour les prêtres en général dans l’Eglise latine, ne peut être compris et vécu en définitive que sur la base de ce fondement.

Les raisons uniquement pragmatiques, la référence à la plus grande disponibilité ne suffisent pas: cette plus grande disponibilité de temps pourrait facilement devenir également une forme d’égoïsme, qui s’épargne les sacrifices et les difficultés découlant de l’exigence de s’accepter et de se supporter réciproquement contenue dans le mariage; elle pourrait ainsi conduire à un appauvrissement spirituel ou à une dureté de cœur.

Le véritable fondement du célibat ne peut être contenu que dans la phrase: Dominus pars – Tu es ma terre.

Il ne peut être que théocentrique. Il ne peut signifier être privés d’amour, mais il doit signifier se laisser gagner par la passion pour Dieu, et apprendre ensuite, grâce à une présence plus intime à ses côtés, à servir également les hommes.

Le célibat doit être un témoignage de foi: la foi en Dieu devient concrète dans cette forme de vie qui a un sens uniquement à partir de Dieu. Placer sa vie en Lui, en renonçant au mariage et à la famille signifie que j’accueille et que je fais l’expérience de Dieu comme réalité et que je peux donc l’apporter aux hommes. Notre monde devenu totalement positiviste, dans lequel Dieu entre en jeu tout au plus comme une hypothèse, mais non comme une réalité concrète, a besoin de s’appuyer sur Dieu de la façon la plus concrète et radicale possible. Il a besoin du témoignage de Dieu qui réside dans la décision d’accueillir Dieu comme terre sur laquelle se fonde notre existence.

C’est pourquoi le célibat est si important aujourd’hui, dans notre monde actuel, même si son application à notre époque est constamment menacée et remise en question. Une préparation attentive est nécessaire au cours du chemin vers cet objectif; de même qu’un accompagnement tenace de la part de l’Évêque, d’amis prêtres et de laïcs, qui soutiennent ensemble ce témoignage sacerdotal. Il faut une prière qui invoque sans cesse Dieu comme le Dieu vivant et qui s’appuie sur Lui dans les moments de confusion comme dans les moments de joie.

.

De cette façon, contrairement à la tendance culturelle qui cherche à nous convaincre que nous ne sommes pas capables de prendre de telles décisions, ce témoignage peut être vécu et ainsi, dans notre monde, il peut remettre en jeu Dieu comme réalité.

.

http://www.vatican.va/content/benedict-xvi/it/speeches/2006/december/documents/hf_ben_xvi_spe_20061222_curia-romana.html

Les progressistes de l’entourage de François, sont arrivés à leurs fins: réduire l' »Émérite » au silence. Marco Tosatti a enquêté

Clap de fin

14 Jan 2020 | ActualitésPremier plan

Exit strategy au Vatican (on se doute à l’instigation de qui). Le but est d’éviter à tout prix de laisser croire au schisme!! Une étrange lettre de Georg Gänswein met un terme à l’espoir suscité chez certains (un peu trop vite) par la parution d’un livre cosigné par Benoît XVI. En attendant, les progressistes de l’entourage de François, qui ne sortent pas grandis par cette histoire, sont arrivés à leurs fins: réduire l’ »Émérite » au silence. Marco Tosatti a enquêté

« Je peux confirmer que ce matin, sur l’indication du Pape émérite, j’ai demandé au cardinal Robert Sarah de contacter les éditeurs du livre en les priant de retirer le nom de Benoît XVI comme co-auteur du livre, et de retirer aussi sa signature de l’introduction et des conclusions. Le Pape émérite savait en effet que le cardinal était en train de préparer un livre, et il lui avait envoyé un bref texte sur le sacerdoce en l’autorisant à en faire l’usage qu’il voulait. Mais il n’avait approuvé aucun projet pour un livre à double signature, ni n’avait vu et autorisé la couverture. Il s’agit d’un malentendu, sans mettre en doute la bonne foi du cardinal Sarah. »

.

Mgr Georg Gänswein, vaticannews.va

Je vais laisser la parole à Marco Tosatti, qui contrairement à moi est à même de mener une « enquête » et qui a rapidement rassemblé des éléments intéressants. Mais avant, je veux exposer les deux questions qui me taraudent dans cette affaire:

  • L’ « entourage » (de qui parle-t-on?) proche de Benoît XVI est-il aussi loyal qu’on le dit? On ne peut pas ne pas penser à ce qui s’est passé avant sa démission (Vatileaks)
  • Pourquoi le cardinal Sarah a-t-il entraîné Benoît XVI dans cette galère (car c’est quand même lui qui l’a sollicité)? Personnellement, je le regrette profondément, et je lui en veux. Il n’aurait pas dû – même si son intention était bonne.

Tout cela est très triste, et c’est le moment de rappeler à mes lecteurs qui le souhaitent qu’il faut prier pour Benoît XVI.

Je conclurai sur cette remarque d’Yves Daoudal:

On a comme l’impression de revivre le moment où Benoît XVI a été contraint de démissionner…

.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2020/01/14/turbulences-6205219.html

Les dessous du feuilleton

Plusieurs personnes m’ont demandé d’essayer de faire la lumière sur la controverse entourant la publication du livre « Des profondeurs des nos cœurs » écrit par Benoît XVI et le Cardinal Robert Sarah. Nous avons donc recueilli auprès de sources extrêmement fiables toute une série d’éléments que nous vous proposons.

Apparemment, personne dans le monastère Mater Ecclesiae n’avait vu la couverture du livre; et c’était l’un des principaux problèmes.

Le point central était cependant de faire la lumière sur les contenus et sur les polémiques que la Bergoglio Press Team a lancée au début (en prétendant qu’en pratique Benoît aurait été circonvenu, il n’aurait mis que sa signature et autres insinuations misérables). Et la réalité est que Benoît XVI a corrigé toutes les ébauches du livre, évidemment pour sa partie, mais aussi en lisant ce que le cardinal Robert Sarah a écrit.

En outre, il a dit et écrit à Sarah, qu’il approuvait l’introduction et la conclusion du livre.

George Gänswein n’a pas lu le livre , [vraiment? c’est étrange!] et cela a certainement constitué un problème.

Toute l’opération est restée entre les mains non seulement de Benoît et de Sarah, mais aussi de Nicolas Diat, qui a évidemment fait son métier, dans son intérêt, voyant l’opportunité de faire de ce livre le livre « important » de Benoît XVI et de Sarah; tout cela à sa gloire et à son mérite [à Diat].

Donc quand la bombe a explosé hier matin (elle avait déjà commencé à exploser dans la nuit, parce qu’en Amérique ils s’étaient réveillés), des gens comme Faccioli etc. ont commencé à tirer, avec une intention très claire. Ils se sont concentrés sur la couverture, que Diat avait publiée, en disant qu’on voulait faire ici une opération anti-pape, contre le pape François.

Leur objectif était d’éviter que le contenu soit discuté. Au monastère Mater Ecclesiae, ils n’ont pas réalisé, hier matin, l’ampleur de la polémique, bien qu’ils aient été avertis. Gänswein a finalement pris contact avec Tornielli, qui a écrit un article pour l’Osservatore Romano et Vatican News, rapportant les idées du Pape Bergoglio sur l’importance du célibat, et essayant en bonne substance de jeter de l’huile sur les eaux que les différentes meutes agitaient, prétendant entre autres que Benoît XVI et Sarah n’avaient pas écrit le livre ensemble.

Le dernier développement, franchement assez incompréhensible, nous l’avons avec les déclarations de Georg Gänswein, qui a dit à un journaliste allemand que le titre et la couverture devraient être modifiés. Pourquoi, on ne sait pas. Peut-être pour défendre sa position, qui est certainement compliquée, puisqu’il est la personne la plus proche de Benoît, et en même temps proche du Pape Bergoglio en tant que Préfet de la Maison Papale. En passant, on peut voir que parmi les cris et les aboiements de la presse pro-Régime au petit matin, il était question d’une manipulation de « l’entourage » du pape Benoît. Mais que l’entourage consistait en Gänswein, on l’ignorait… Mais l’impression que Gänswein essaie d’éviter d’être coincé entre les pots de fer est forte ; au point de laisser penser que si quelque poussée a été donnée à Benoît, eh bien, c’est arrivé maintenant, et pas avant.

Sans aucun doute, les déclarations de Gänswein aujourd’hui mettent en difficulté Sarah, qui n’a rien à voir avec cela, et qui s’est comporté de manière extrêmement linéaire. Mais tout ce travail a commencé avant le Synode, en septembre.

Benoît avait déjà écrit en septembre, sur la base des polémiques pré-synodales sur le célibat sacerdotal et la question des viri probati, quinze dossiers sur le thème du célibat. Qui ont ensuite conflué dans le livre.

Notons que le parcours semble très similaire à celui emprunté lors du sommet sur les abus sexuels. Benoît avait préparé une réflexion de son cru, probablement dans l’intention d’offrir une contribution aux évêques du sommet, en l’envoyant au Souverain Pontife et à la Secrétairerie d’État. Elle y était restée, et fut publiée quelques mois plus tard dans un journal allemand consacré au clergé.

Et, une fois de plus, il nous semble intéressant de rappeler comment ces controverses sur le papier ont fait passer l’attention du contenu à la couverture !

Mon peuple, Mon Avertissement est proche et certaines vies seront changées de façon dramatique lors de la revue de leur vie et leur mini jugement.

Alternate text goes here

Jésus a dit : « Mon peuple, Mon Avertissement est proche et certaines vies seront changées de façon dramatique lors de la revue de leur vie et leur mini jugement. L’Avertissement sera un appel vigilant pour tous les pécheurs qui verront combien leurs péchés M’ont offensé. Ces gens, qui verront leur destination vers l’enfer, pourront décider de changer leurs vies lorsqu’ils retourneront dans leurs corps. Pendant les six semaines de conversion après l’Avertissement, vous allez oeuvrer ardemment à sauver les âmes de votre famille. Priez qu’ils changeront leurs vies pour croire en Moi afin de pouvoir venir à Mes refuges. Ceux qui refuseront de M’aimer et refuseront de se repentir de leurs péchés, sont sur la voie de l’enfer s’ils ne changent pas. Continuez de prier pour les âmes de vos familles afin qu’elles soient sauvées pendant les six semaines sans l’influence du diable. »

Les promoteurs d'Abu Dhabi rencontrent un dictateur

Le comité interreligieux qui promeut le document d’Abou Dhabi de François s’est réuni pour la cinquième fois sur l’Epiphanie aux Emirats Arabes Unis, rapporte L’Osservatore Romano.

Le comité est présidé par le cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, anti-catholique. Pour impressionner les musulmans, il a même porté une soutane écarlate qui est largement tombée en désuétude dans l’Église de François.

A la fin de la réunion, les membres ont été reçus par le Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées.

Abou Dhabi est une dictature et une propriété privée de la famille Al Nahyan.

Bien qu’Al Nahyan soutienne prétendument le document d’Abu Dhabi selon lequel Dieu  » veut  » les bonnes et les mauvaises religions, l’évangélisation chrétienne est considérée comme un crime à Abou Dhabi.

https://gloria.tv/post/iwH4VJ88SLao4NmrRTHcYqggm

Dégoût d'un cardinal : François revendique la continuité avec Benoît alors que l'inverse est vrai

Dégoût d’un cardinal : François revendique la continuité avec Benoît alors que l’inverse est vrai

Le cardinal Joseph Zen de Hong Kong a écrit une lettre d’une page le 27 septembre à tous les cardinaux concernant l’Église chinoise (MarcoTosatti.com, 8 janvier).

Il insiste sur le fait que la question concerne « toute l’Église » et rappelle aux cardinaux leur devoir d’aider le pape à diriger l’Église.

Selon le Zen, les directives pastorales du Vatican de juin 2019 incitent les catholiques chinois à entrer dans un groupe schismatique.

Dans ce contexte, il remarque que le cardinal Parolin a mal cité une déclaration de Benoît XVI et ajoute : « Je suis dégoûté qu’ils déclarent souvent que ce qu’ils font est en continuité avec la pensée du pape précédent, alors que le contraire est vrai ».

Zen croit que l’accord secret de septembre 2018 entre François et la Chine est le même, Benoît a refusé de le signer en 2012.

Il supplie les cardinaux « à genoux » de ne pas « assister passivement au meurtre de l’Église en Chine par ceux qui devraient la protéger et la défendre des ennemis ».

https://gloria.tv/post/JZDu19KCUKPi2E4viTLAGDMVt

Comment Benoît XVI conçoit le rôle du Pape émérite

Comment Benoît XVI conçoit le rôle du Pape émérite

13 Jan 2020 | Benoît XVIPremier plan

En répondant à Aldo Maria Valli qui l’interroge sur son dernier livre, Antonio Socci apporte une réponse à cette question que la parution de l’ouvrage cosigné Benoît XVI/Cardinal Sarah a remis au cœur de l’actualité et que les détracteurs de Benoît XVI entendent bien exploiter. On en revient toujours au fameux discours de Georg Gänswein à la Grégorienne, en 2016, sur le double ministère pétrinien.

La publication du livre « Des profondeurs de nos cœurs » soulève, nous l’avons dit, la question de la définition du rôle du Pape émérite au sein de l’institution.
Certains n’ont pas manqué de poser ouvertement la question comme ce canoniste belge, professeur à la Catholic University of America, à Washington, qui a tweeté compulsivement, en tout cas à plusieurs reprises dès hier soir:


Kurt Martens@DrKurtMartens

It is interesting to see how a book encourages people to claim that Benedict XVI is still pope. Well, sorry to break the news, but the see of Rome became vacant when Benedict resigned on February 28, 2013. Francis was legitimately elected on March 13, 2013. Francis is the pope.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

131Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité46 personnes parlent à ce sujet

Il est intéressant de voir comment un livre encourage les gens à prétendre que Benoît XVI est toujours pape. Eh bien, désolé d’annoncer cette nouvelle, mais le siège de Rome est devenu vacant lorsque Benoît a démissionné le 28 février 2013. François a été légitimement élu le 13 mars 2013. François est le pape.


Kurt Martens@DrKurtMartens

Looking forward to reading this book. Yet, there is a huge mistake on the cover: this is not a book by “Benedict XVI”. This is a book written by an emeritus and the cover should have indicated that. It would have been more appropriate to publish as “Joseph Ratzinger”. https://twitter.com/mabrumley/status/1216448536725745664 …Mark Brumley@mabrumleyStory broke so I can say: Ignatius Press is publishing the new book by Pope Emeritus Benedict and Cardinal Robert Sarah. The title: FROM THE DEPTHS OF OUR HEARTS: PRIESTHOOD, CELIBACY, AND THE CRISIS OF THE CATHOLIC CHURCH. Available for pre-order tomorrow, Jan 13. Ships Feb 20.61Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité32 personnes parlent à ce sujet

J’ai hâte de lire ce livre. Pourtant, il y a une énorme erreur sur la couverture : ce n’est pas un livre de  » Benoît XVI « . Il s’agit d’un livre écrit par un émérite et la couverture aurait dû l’indiquer. Il aurait été plus approprié de le publier sous le nom de  » Joseph Ratzinger « .


Kurt Martens@DrKurtMartens

As this news about the emeritus pope emerges, it is good to recall that there is only one Pope, one Bishop of Rome: Francis. He and he alone has the power associated with the office of Bishop of Rome. It may be good to rethink the position of a pope who resigns from office. https://twitter.com/le_figaro/status/1216414618081464321 …Le Figaro@Le_FigaroCélibat des prêtres : Benoît XVI sort du silence #Société http://bit.ly/37VNWav 116Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité68 personnes parlent à ce sujet

Au moment où sort cette nouvelle du pape émérite, il est bon de rappeler qu’il n’y a qu’un seul pape, un seul évêque de Rome : François. Lui et lui seul a le pouvoir associé à la fonction d’évêque de Rome. Il est peut-être bon de repenser la position d’un pape qui démissionne de son poste.


Antonio Socci répond à AM Valli

(extrait, 13 janvier, ma traduction)

Une question qui te tient très à cœur et que tu as étudiée à fond: le renoncement de Benoît XVI. Pourquoi Ratzinger s’est-il retiré? Est-il possible qu’il n’ait pas imaginé ce qui se passerait ensuite? Ou bien le savait-il parfaitement et voulait-il que certains des processus en cours atteignent les conséquences extrêmes afin de mieux les combattre ?

Personne ne peut prétendre connaître la pensée de Benoît XVI. Certes, le pape Bergoglio n’a pas été élu par lui, mais par un collège de cardinaux qui n’avait manifestement aucune connaissance du candidat et au cours d’un conclave et d’un pré-conclave sur lesquels beaucoup de choses doivent être clarifiées.

Mais, en ce qui concerne la renonciation et le choix d’être « pape émérite », je crois que, documents en main, il est désormais évident que Benoît XVI n’a pas eu l’intention de renoncer – ou de renoncer totalement – au munus petrinien. Comme Mgr Gänswein l’a lui-même expliqué lors de la célèbre conférence à la Grégorienne:

« Avant et après sa démission, Benoît a compris et comprend son devoir comme participation à ce ‘ministère pétrinien’. Il a quitté le trône papal et pourtant, avec le pas accompli le 11 février 2013, il n’a nullement abandonné ce ministère ».

Il y a un autre passage que je voudrais souligner de la part de Mgr Gänswein sur Benoît XVI:

« Il n’a pas abandonné l’office de Pierre, chose qui lui aurait été totalement impossible après son acceptation irrévocable de la charge en avril 2005 ».

Pour moi, ce sont des mots qui me semblent explosifs (et ils n’ont jamais été démentis par le Pape émérite). Le plus proche collaborateur de Benoît XVI nous explique que pour Joseph Ratzinger « l’acceptation de l’office » de Pierre est « irrévocable » et l’abandonner est « complètement impossible ».

Bien qu’au Vatican on continue de prétendre que tout est clair, pour nous, chrétiens du peuple, il est légitime de nous poser la question de savoir ce qui s’est réellement passé en février 2013 et quelle est aujourd’hui la place de Benoît XVI dans l’Église.

Je vous prépare à survivre pendant la tribulation à venir

Alternate text goes here

Jésus a dit : « Mon fils, il est bon que tu aies accompli tous les projets que Je t’ai donnés pour ton refuge. Tu as maintenant un puits d’eau indépendant qui te fournit de l’eau, et tu as un nouveau système de panneaux solaires pour te donner du pouvoir pour ta pompe à eau. Toutes tes réserves de carburant, ta nourriture, lits-de-camp, et eau sont des nécessités pour survivre la tribulation. Même vos lanternes et vos lampes de poche à manivelle vous aideront pendant la noirceur de la nuit. Ton ange de refuge va multiplier ce dont tu auras besoin selon le nombre de personnes que Je t’enverrai. Le frêne qui est mort peut être taillé pour te servir de carburant. Il est bon que tu as un brûleur à bois efficace dans ton salon. Lorsque vous avez eu votre quatrième pratique, vous vous êtes servis de votre eau de puits, et les nouvelles lanternes et les nouvelles piles à usage renouvelable. Vous avez fait usage de votre nourriture désséchée, votre soupe, et le pain de votre four au propane. Ce sont ces même effets dont vous pourrez vous servir pour votre survie. V

ous êtes aussi venus en aide aux autres en présentant votre refuge comme modèle aux autres refuges. Votre Adoration perpétuelle est aussi importante pour votre foi en Moi de multiplier ce dont vous avez besoin. Même si l’argent fait faillite, et vos banques croulent, vous pourrez survivre, et être protégés du mal par votre ange de refuge. Ce bouclier vous protègera même de Ma Comète du Châtiment et des autres maux dont les démons se serviront pour vous faire du mal. Je vous aime tous tellement, et Je vous prépare à survivre pendant la tribulation à venir. »

L’enfer se déchaîne contre Benoît XVI

L’enfer se déchaîne contre Benoît XVI

13 Jan 2020 | Benoît XVIPremier plan

Après l’annonce de la publication d’un livre-plaidoyer pour le célibat sacerdotal. Le Pape émérite savait évidemment ce qui l’attendait, et il fallait que la situation lui semble suffisamment grave pour qu’il accepte d’associer son nom à celui du cardinal Sarah dans ce qui apparaît forcément comme un « non » à François. Comme je l’annonçais dès hier, la fronde est partie des réseaux sociaux. Dans ce concours de malveillance, la palme d’or revient au biographe-conseiller-ami de François, Austin Ivereigh. Mais l’envoyé spécial de la Croix à Rome, Nicolas Senèze, n’est pas mal non plus. Plus que jamais, il faut prier pour Benoît XVI.

Austen Ivereigh@austeni

Reports on emeritus pope’s condition these past months concur: he is conscious for barely half an hour at a time. Yet he has insisted on loyalty. If he is giving views that undermine Francis it means he is being manipulated by the usual unscrupulous courtiers. #elderabuse https://twitter.com/ctrlamb/status/1216418676188106753 …Christopher Lamb@ctrlambBenedict XVI issues defence of clerical celibacy in book with Cardinal Sarah, the Pope’s liturgy chief. It comes after the #AmazonSynod recommended the ordination of married men in certain circumstances https://twitter.com/jmguenois/status/1216410446237970439 …151 · Allensmore, EnglandInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité159 personnes parlent à ce sujet

Les rapports sur l’état du pape émérite ces derniers mois concordent: il est conscient pendant à peine une demi-heure à la fois. Pourtant, il a insisté sur la loyauté. S’il donne des opinions qui sapent François, cela signifie qu’il est manipulé par les courtisans sans scrupules habituels


Nicolas Senèze@NicolasSeneze

Un méchant coup dans le dos du pape ! Ce pape (émérite) commence vraiment à poser un problème… Il devient urgent de réformer le statut de l’évêque de Rome émérite, comme on devrait plutôt l’appeler. https://twitter.com/jmguenois/status/1216410446237970439 …Jean-Marie Guénois@jmguenoisCélibat des prêtres: le cri d’alarme de Benoît XVI https://www.lefigaro.fr/actualite-france/celibat-des-pretres-le-cri-d-alarme-de-benoit-xvi-20200112 … via @Le_Figaro79Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité124 personnes parlent à ce sujet


« La Vie » aussi, bien sûrMarie-Lucile Kubacki@mlkubacki · 

Sortie d’un ouvrage du pape émérite avec le cardinal Sarah https://twitter.com/ndiat1/status/1216407516436934658 …Nicolas Diat@ndiat1C’est une joie, un magnifique honneur, d’annoncer ce soir comme éditeur la publication d’un livre du Pape Benoît XVI avec le Cardinal Robert Sarah. Des profondeurs de nos cœurs est un ouvrage rare qui fera date. Il sera dans les librairies françaises le 15 janvier prochain.Marie-Lucile Kubacki@mlkubacki

Une sortie de silence qui laissera probablement des marques profondes et ne manquera pas de relancer la question du statut de pape émérite4Informations sur les Publicités Twitter et confidentialitéVoir les autres Tweets de Marie-Lucile Kubacki


  • D’autres réactions ICI

Qu’est-ce qui a pris à Mgr Gänswein?

Qu’est-ce qui a pris à Mgr Gänswein?

14 Jan 2020 | Actualités

Riccardo Cascioli, cherchant des explications, parle de grand gâchis et souligne que le rétro-pédalage du secrétaire (qu’il va jusqu’à accuser d’avoir menti) nuit à Benoît XVI plus qu’il ne le sert. Et il justifie entièrement le cardinal Sarah. Ce dernier est ici une « victime collatérale » dans la guerre sans merci que les épigones des « mafieux » de Saint-Gall livrent à Benoît XVI.

Il a été décidé que l’auteur du livre sera pour les publications futures: le cardinal Sarah, avec la contribution de Benoît XVI.

Livre sur le célibat, le grand gâchis de don Georg

Riccardo Cascioli
La NBQ
14 janvier 2020
Ma traduction

Après la clameur suscitée par l’anticipation du livre en défense du célibat ecclésiastique, signé par Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, le rétro-pédalage spactaculaire du secrétaire de Ratzinger, Mgr Georg Gänswein, fait discuter. Il a affirmé que le pape émérite était étranger au projet du livre à quatre mains, mais il est démenti par les faits. Et le cardinal Sarah confirme que tout était clair et partagé, et publie les lettres de Benoît XVI qui lui ont été adressées. Et les éditeurs ont également reçu le « bon pour l’impression » de Gänswein. Peut-être qu’après les violentes attaques, les mensonges et les menaces reçues, le secrétaire voulait-il protéger le pape émérite, mais il obtiendra le résultat inverse: séparer le pape émérite du cardinal Sarah n’a fait que faciliter la tâche de leurs ennemis. En attendant, le livre sortira avec la signature du Cardinal Sarah, « avec la contribution de Benoît XVI ». Mais le contenu, qui est ce qui compte, reste le même.

Commençons par les faits certains. Le livre « Des profondeurs de notre cœur », dont Le Figaro a anticipé quelques pages, provoquant un grand bruit, a été réellement partagé par Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah. L’ouvrage est composé de deux essais sur le sacerdoce, avec un accent particulier sur le célibat, écrits respectivement par Benoît XVI et le cardinal Sarah. Puis il y a une introduction et une conclusion signées par les deux: elles ont été écrites par le Cardinal Sarah mais vues et approuvées par Ratzinger. Et le « bon pour impression » est venu directement du secrétaire personnel de Benoît XVI, Mgr Georg Gänswein.

D’où vient donc tout le chaos de ces heures et le revirement de Gänswein? Le secrétaire de Ratzinger a déclaré A l’ANSA:

 » Le pape émérite savait que le cardinal préparait un livre et lui avait envoyé un texte sur le sacerdoce l’autorisant à l’utiliser comme il le souhaitait. Mais il n’avait approuvé aucun projet de livre à double signature, ni vu et autorisé la couverture ».

En réalité, les éditeurs sont en mesure de démontrer que Mgr Gänswein ment: il savait très bien que le livre sortirait avec la double signature, et avait donné son accord même s’il était conscient de l’énorme impact qu’aurait la publication. Par ailleurs, dès la soirée du lundi 13 janvier, dès que la nouvelle s’est répandue d’une dispute autour des signatures, le cardinal Sarah – parlant de « diffamations d’une gravité exceptionnelle » – a fait circuler sur les médias sociaux les lettres que Benoît XVI lui avait adressées et dans lesquelles la connaissance du projet du livre par le pape émérite était claire.

Et encore, l’introduction correspond à la demi-page préparée par le Cardinal Sarah qui fait l’objet de la lettre envoyée par Ratzinger le 25 novembre:

 » Chère Éminence, de tout mon cœur, je voudrais vous dire merci pour le texte ajouté à ma contribution et pour toute l’élaboration que vous avez faite. Cela m’a profondément touché lorsque vous avez compris mes dernières intentions : J’avais en fait écrit 7 pages de clarification méthodologique de mon texte et je suis vraiment heureux de dire que vous avez pu dire l’essentiel en une demi-page. Je ne vois donc pas la nécessité de vous envoyer les 7 pages, puisque vous avez exprimé l’essentiel en une demi-page. Pour ma part, le texte peut être publié sous la forme que vous avez prévue ».

Le matin du 14 janvier, le cardinal Sarah, avec un communiqué officiel, reconstruit encore tout le processus qui a conduit à la publication du livre: du 5 septembre dernier, quand il est allé voir Benoît XVI à Mater Ecclesiae pour lui demander un « texte sur le sacerdoce catholique, avec une attention particulière au célibat », jusqu’au 3 décembre où, lors d’une visite similaire, il a expliqué à Benoît XVI que « notre livre serait imprimé pendant les vacances de Noël et qu’il paraîtrait le mercredi 15 janvier ». Entre les deux se trouvaient les dates qui marquaient les différents passages, en grande parie déjà documentées avec les lettres diffusées le 13 au soir. Dans la conclusion du communiqué, le cardinal Sarah parle de « polémique abjecte »:

« Je pardonne sincèrement à tous ceux qui me calomnient ou qui veulent s’opposer au pape François. Mon attachement à Benoît XVI reste intact et mon obéissance filiale au Pape François absolue ».

Le problème est alors la raison pour laquelle Mgr Gänswein, au nom de Benoît XVI, a fait volte-face avec éclat, avec le double résultat, dramatique, d’avoir mis le Cardinal Sarah en grave difficulté et d’avoir distrait l’attention du contenu du livre qui reste confirmé et perturbant. Par ailleurs, les déclarations les plus pertinentes sur le plan théologique concernant le célibat, qui nient absolument la possibilité d’exceptions motivées par des besoins sociaux, se trouvent dans l’essai de Ratzinger.

A coup sûr, la publication des anticipations du livre a provoqué un tremblement de terre au Vatican : une véritable bombe alors que l’exhortation post-synodale avec laquelle le Pape François est censé s’ouvrir aux exigences contenues dans les conclusions, précisément en ce qui concerne les exceptions au célibat ecclésiastique. Les réactions des « gardiens de la révolution » ne se sont en effet pas fait attendre: si d’un côté le grand chef de la communication vaticane, Andrea Tornielli, a écrit dans Vatican News un article « normalisant » qui tentait de concilier la position exprimée par Ratzinger avec celle du pape François, de l’autre il a lâché « ses » hommes dans le double but de fermer la bouche du pape émérite et de salir le cardinal Sarah, qui aurait circonvenu un pape émérite décrit comme un pauvre vieux fou. Il est significatif à cet égard que le « dauphin » de Tornielli, Domenico Agasso jr, ait signé le 14 janvier l’article d’ouverture de La Stampa (Vatican Insider), avec le titre sans équivoque « Vatican, le nœud du Pape émérite ». Résumé : « La demande est croissante d’un texte qui prévoit des limites à l’exercice du magistère du pontife démissionnaire ». N’est-ce pas clair ?

On peut imaginer quel type de pression a été exercée sur Benoît XVI et Mgr Gänswein qui, entre autres, est Préfet de la Maison pontificale, donc dans une position délicate entre Ratzinger et le Pape François. Étant donné la violence des attaques publiques, on peut facilement deviner ce qui s’est passé en privé. Cela ne justifie pas la volte-face de Mgr Gänswein, mais on peut peut-être comprendre que, face aux menaces et aux mensonges qui circulaient, il entendait protéger Benoît XVI. Le problème est qu’il obtiendra le résultat inverse: en séparant le pape émérite du cardinal Sarah, il n’a fait que faciliter l’élimination de leurs ennemis. Et en même temps, il a affaibli la contribution que les essais de Benoît et de Sarah entendent apporter au débat sur le célibat ecclésiastique, pour arrêter l’attaque contre l’identité de l’Église. Le Cardinal Sarah a écrit sur twitter: « Compte tenu de la polémique qui a provoqué la publication du livre ‘Des profondeurs de notre cœur‘, il a été décidé que l’auteur du livre sera pour les publications futures: le cardinal Sarah, avec la contribution de Benoît XVI. Toutefois, le texte complet reste absolument inchangé ».

Le silence de Benoît… et la fureur de ses ennemis

Le silence de Benoît… et la fureur de ses ennemis

14 Jan 2020 | ActualitésPremier plan

Magnifique commentaire de Riccardo Cascioli à la parution du livre « Des profondeurs de notre cœur ». Et une réponse à ceux qui critiquent, par aveuglement ou idéologie, la décision de Benoît XVI de « rompre le silence », forçant le cardinal Sarah à publier une ferme mise au point. Maintenant, le Vatican essaie de s’en sortir en répandant la fable de l’identité de vue entre les « deux Papes » (mais alors, pourquoi sortir l’artillerie lourde à travers les tweets rageurs et même calomniateurs des progressistes?)

(Image d’archives)

En silence mais sans se taire: Benoît XVI défie la « nouvelle Église ».

Riccardo Cascioli
La NBQ
14 janvier 2020
Ma traduction.

Le livre écrit par le Pape Benoît XVI et le Cardinal Sarah arrive comme une bombe sur la tentative de changer la doctrine du célibat ecclésiastique, dont le Synode sur l’Amazonie a été une étape fondamental. Maintenant, le Pape François, dont on attend l’exhortation apostolique post-synodale, se trouve en grave difficulté: donner suite aux exigences du Synode signifie créer une fracture dans l’unité de l’Église. Mais Benoît et Sarah enseignent aussi que l’unité de l’Église n’est possible qu’autour de la Vérité. Et à ceux qui font des objections aux interventions du pape émérite, le cardinal Sarah donne une leçon: « Avec ce livre, le pape Benoît XVI n’a pas rompu le silence. Il en offre le fruit ».

Il sera vraiment difficile de surestimer la portée perturbatrice de la nouvelle initiative du pape émérite Benoît XVI avec le cardinal Robert Sarah. Le livre écrit à quatre mains, est né comme une réflexion sur ce qui s’est passé à l’occasion du Synode de l’Amazonie en octobre dernier, mais considéré comme l’épicentre d’une crise profonde qui touche toute l’Église. En ce sens, il est la continuation d’un discours: il se relie aux notes de Benoît XVI sur les abus sexuels et au livre du cardinal Sarah « Le soir approche et déjà le jour baisse ».

Les anticipations [que nous avons pu lire] se concentrent sur la défense acharnée du célibat sacerdotal, mais il n’y a pas que cela dans le livre, même s’il faudra attendre sa sortie en librairie pour en savoir plus.

Il y a certainement la perception d’une gravité sans précédent de la crise qui frappe l’Église. « Impressionnante », ainsi la qualifie le cardinal Sarah dans l’interview du Figaro, et il parle de confusion et de désarroi. En réalité, peut-être que le temps de la confusion est déjà dépassé, nous sommes déjà entrés dans le temps de l’apostasie. Et c’est pourquoi Benoît XVI intensifie ses interventions, plongeant au cœur de certaines dérives qui risquent de porter atteinte à l’identité même de l’Église.

La publication en avril de ses réflexions sur les racines des abus sexuels, qui contredisaient les conclusions du sommet sur le thème que le Pape François avait voulu au Vatican en février dernier, était déjà remarquable. Une intervention substantielle dans laquelle émergeait implicitement une correction de l’exhortation apostolique « Amoris Laetitia« . A Sainte Marthe, on avait eu du mal à masquer le sentiment d’agacement que l’intervention du Pape émérite avait créé, mais on avait continué comme si de rien n’était. La discrète intervention suivante, de soutien aux enseignants licenciés de l’Institut Jean-Paul II sur le mariage et la famille, victimes d’un « coup d’État » visant à annuler l’héritage de saint Jean-Paul II, n’a pas connu un meilleur sort. Là aussi, l’opération « nouvelle église » avait continué comme un rouleau compresseur.

Mais cette fois-ci, face à l’atteinte au célibat, qui est une atteinte à l’identité de l’Église, Benoît XVI et le cardinal Sarah prennent les devants. Il est apparu clairement que le Synode qui s’est tenu au Vatican a été habilement contrôlé afin que l’on puisse arriver à certaines conclusions, surtout en ce qui concerne l’ordination sacerdotale d’hommes mariés et l’établissement de ministères pour les femmes, premier pas pour atteindre les diaconesses et les femmes prêtres. À cet égard, le livre parle de « mise en scène théâtrale », de « manipulations idéologiques » et de « mensonges diaboliques ». Or, le programme prévoirait la publication de l’exhortation apostolique, malgré toutes les controverses et les protestations que le développement et la conclusion du Synode ont engendrées. Jusqu’à hier, rien ne laissait supposer que le Pape ignorerait les demandes du Synode.

Mais aujourd’hui cette initiative de Benoît XVI et du Cardinal Sarah change la donne. C’est un fait qui ne peut être ignoré, c’est un appel très clair du Pape émérite au Pape régnant, de ne pas changer la doctrine sur le célibat sacerdotal en frappant au cœur de l’identité même de l’Église.

Le Pape François se trouve maintenant dans une impasse: s’il suit les conclusions du Synode en ce qui concerne l’ordination des hommes mariés, il assumera la grave responsabilité non seulement d’ignorer le Pape émérite, mais de créer ainsi une fracture avec la tradition de l’Église. Dans le livre, il est en effet clairement rappelé que la chasteté, pour la vocation sacerdotale, est « ontologique » et que cette conscience remonte aux origines de l’Église.

Si, par contre, pour éviter de dangereuses fractures, il arrête le processus qu’il a mis en route, cela apparaîtra comme un retentissant rétro-pédalage qui lui ferait perdre le consensus des progressistes de tous poils qui anticipaient déjà la consécration définitive d’une « nouvelle Église », ne se distinguant pas dans la pratique des confessions protestantes. Ce n’est pas pour rien que les habituels « gardiens de la révolution » ont déjà répandu des rumeurs sur de prétendues manipulations du pape émérite, qui ne serait plus en mesure de comprendre et de vouloir. Des mensonges évidents, car quiconque a récemment eu un contact avec Benoît XVI sait très bien que, malgré sa fragilité physique, il a une lucidité de pensée enviable.

Quoi qu’il en soit, deux aspects ressortent de ce livre et doivent être mis en évidence.


Bien qu’il s’agisse de facto d’une correction de ce pontificat, il n’y a pas le moindre sentiment de rébellion contre le pape régnant. Bien au contraire : Benoît XVI et le cardinal Sarah professent explicitement une « obéissance filiale au pape François » et ce n’est pas une expression de façade. Cela peut sembler paradoxal vu les effets prévisibles, mais ce livre se présente comme « une contribution à l’unité de l’Église ». « Si l’idéologie divise, la vérité unit les cœurs », disent les deux. Autrement dit: il ne peut y avoir d’unité sans une « recherche ouverte de la vérité ». Ce qui doit être recherché, c’est l’unité autour du Christ, autour de sa révélation, et non pas un accord de politicien. Il est donc pathétique que les responsables de la communication du Vatican tentent de minimiser en disant qu’au fond Benoît XVI et François disent la même chose.

C’est seulement à la lumière de cette vision de l’unité que l’on peut comprendre pourquoi cette intervention est un véritable acte d’amour aussi envers le Pape. C’est une grande leçon qui explique ce qu’est le mystère de l’Église, et qui devrait donner du courage à ces prêtres et à ces évêques qui, tout en étant conscients de la dérive et de la confusion dans l’Église, sont restés jusqu’à présent silencieux à cause d’une obéissance ambiguë et mal comprise au Pape. Si l’amour pour la Vérité manifesté par certains cardinaux et évêques – évidemment immédiatement marqués comme « ennemis du Pape » – n’a pas suffi, on peut espérer qu’au moins l’amour de Benoît XVI pour l’Église incitera d’autres personnes à avoir le courage de la vérité.

La deuxième question concerne l’objection la plus courante qui est adressée au pape Benoît: en démissionnant, il a dit qu’il se tairait, pourquoi alors continue-t-il à parler et à se mettre en travers des décisions du pape François? Le cardinal Sarah répond dans l’interview du Figaro:  » Avec ce livre, le pape Benoît XVI n’a pas rompu le silence. Il en offre le fruit ». C’est une réponse très importante, car nous sommes tous tentés de réduire le silence à une simple absence de parole. Et de voir la renonciation au sens politique, un pas de côté qui implique de s’écarter du chemin et de laisser le champ libre aux nouveaux « maîtres ».

Il n’en est pas ainsi pour l’Église : le silence n’est pas vide, il n’est pas absence; le silence est présence, c’est laisser sa vie être remplie par la Présence. Dans la préface du livre du cardinal Sarah La force du silence, le pape Benoît explique que le silence signifie « entrer dans le silence de Jésus de qui sa parole est née ». Depuis sept ans, Benoît XVI vit ce  » silence avec Jésus  » qui lui permet de mieux comprendre la Parole du Seigneur.
C’est ici, entre autres, que naît la profonde harmonie avec le cardinal Sarah, maître du silence. Et c’est de ce silence que naît la conviction exprimée dans le livre et dite avec saint Augustin: « Je ne peux pas me taire ».

Face à la menace qui pèse sur l’Église, le pape émérite, rempli de la parole de Dieu, ne peut pas rester silencieux, il doit tout faire pour éviter que la barque ne chavire. A plus forte raison donc, le jugement de Benoît XVI et du cardinal Sarah ne peut être écarté avec les catégories politiques et idéologiques habituelles qui distinguent les hérauts de la « nouvelle Eglise ». Et il enseigne quelque chose d’important à chaque chrétien.


Et sur Sarah, immédiatement, la machine à fange

Riccardo Cascioli
La NBQ
14 janvier 2020
Ma traduction.Cardinal R. Sarah@Card_R_Sarah

Des attaques semblent insinuer un mensonge de ma part. Ces diffamations sont d’une gravité exceptionnelle. Je donne dès ce soir les premières preuves de ma proche collaboration avec Benoît XVI pour écrire ce texte en faveur du célibat. Je m’exprimerai demain si nécessaire. +RS

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

3 255Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité1 547 personnes parlent à ce sujet


Cardinal R. Sarah@Card_R_Sarah

J’affirme solennellement que Benoît XVI savait que notre projet prendrait la forme d’un livre. Je peux dire que nous avons échangé plusieurs épreuves pour établir les corrections. Je publierai ce matin un communiqué plus détaillé pour rétablir la vérité. +RS

Voir l'image sur Twitter

993Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité400 personnes parlent à ce sujet


Le Corriere et Repubblica relancent des sources proches de Benoît XVI qui démentent que le pape émérite ait écrit le livre à quatre mains avec le cardinal Sarah, créant ainsi un « giallo ». Prompte réplique sur Twitter de Sarah, qui parle de diffamation très grave, et publie les lettres de Benoît XVI niant le scoop.

« L’embarras au Vatican », « une source très proche de Ratzinger », « Des mots qui changent tout » … La nouvelle lancée hier soir depuis le site du Corriere della Sera par Gian Guido Vecchi ressemble à un polar. Et voilà Repubblica, avec Paolo Rodari. Benoît XVI ne serait pas le co-auteur, avec le cardinal Robert Sarah, du livre Des Profondeurs de notre cœur. « Il n’a pas écrit un livre à quatre mains avec le cardinal Sarah », dit une source non précisée proche du pape émérite (pour Repubblica ce sont « les hommes de Benoît » qui parlent), qui insinue ensuite que le cardinal Sarah a utilisé, sans son consentement, un écrit de Benoît XVI sur le sacerdoce que Sarah lui-même avait demandé à voir.

Un scoop? Non, une boulette de viande empoisonnée. Le livre défendant le célibat et demandant au Pape François de ne pas permettre l’ordination sacerdotale des hommes mariés, même à titre exceptionnel, a dû faire très mal dans certains milieux du Vatican, et la machine à boue s’est donc immédiatement mise au travail.

Dommage pour eux que le cardinal Sarah ait pris des précautions et qu’il ait immédiatement répondu dans la nuit en postant sur Twitter certaines des lettres que Benoît XVI lui a envoyées au fur et à mesure de l’avancement des travaux d’écriture du livre. « Certaines attaques – écrit le Cardinal Sarah sur Twitter – semblent insinuer un mensonge de ma part. Ces diffamations sont d’une gravité exceptionnelle. Dès ce soir, je donne les premières preuves de mon étroite collaboration avec Benoît XVI pour écrire ce texte en faveur du célibat ».

Il s’agit de trois lettres, datées respectivement du 20 septembre, du 12 octobre et du 25 novembre 2019. Dans la première, Benoît XVI remercie pour la lettre reçue du Cardinal Sarah le 5 septembre dans laquelle se trouve la demande d’une contribution sur le sacerdoce « en ces temps difficiles ». « J’avais déjà avant votre lettre – écrit Ratzinger – commencé à écrire quelques réflexions sur le sacerdoce. Mais en écrivant, j’ai senti de plus en plus que ma force ne me permettait plus d’écrire un texte théologique. Puis est venue votre lettre avec la question inattendue d’un texte sur le sacerdoce avec une attention particulière au célibat. J’ai donc repris mon travail et je vous transmettrai le texte lorsqu’il sera traduit de l’allemand à l’italien. Je vous laisse le soin de décider si ces notes, dont je ressens fortement l’insuffisance, peuvent vous être utiles ».

Beaucoup plus serrée la lettre du 12 octobre:  » Je peux enfin transmettre mes réflexions sur le sacerdoce. Je vous les laisse si vous trouvez quelque utilité à mes pauvres pensées ».

Enfin, le 25 novembre, lorsque les travaux ont été achevés:  » Chère Éminence, de tout mon cœur, je voudrais vous dire merci pour le texte ajouté à ma contribution et pour toute l’élaboration que vous avez faite. Cela m’a profondément touché lorsque vous avez compris mes dernières intentions: J’avais en fait écrit 7 pages de clarification méthodologique de mon texte et je suis vraiment heureux de dire que vous avez pu dire l’essentiel en une demi-page. Je ne vois donc pas la nécessité de vous envoyer les 7 pages, puisque vous avez exprimé l’essentiel en une demi-page. Pour ma part, le texte peut être publié sous la forme que vous avez prévue ».

Les textes sont clairs : non seulement le Pape émérite et le Cardinal Sarah ont collaboré étroitement, mais la singulière harmonie entre les deux est évidente; ce qui n’est pas surprenant étant donné les certificats d’estime répétés que Benoît XVI a réservés ces dernières années au Préfet pour le Culte Divin.

Mais la très grave diffamation lancée hier soir fait comprendre jusqu’où les « gardiens de la révolution » sont prêts à aller, et nous pouvons être assurés que nous n’en sommes qu’au début. Mais ce qui s’est passé montre aussi combien les grands journaux et certains Vaticanistes sont fiables.

Un schisme est-il en train de se consommer?

Un schisme (*) est-il en train de se consommer?

13 Jan 2020 | Benoît XVIPremier plan

Il fallait que cela arrive. Et certains, comme AM Valli, voient dans la parution du livre cosigné par Benoît XVI et le cardinal Sarah, la preuve que l’Eglise est en train d’imploser. Pendant ce temps là, les défenseurs de François se déchaînent contre l’Émérite (dont ils vont certainement réclamer que l’on redéfinisse le statut)

(*) Que François lui-même a dit ne pas redouter, et qu’il a d’ailleurs tout fait pour provoquer.

L’annonce de la publication du livre écrit conjointement par Benoît XVI et le cardinal Sarah a déclenché du côté des laquais d’office « rage et embarras » (Marco Tosatti). Parce qu’ils ont bien saisi que ce qui est en jeu, ce n’est rien de moins que la légitimité de « leur » Pape. Humainement, on peut donc les comprendre, même si le spectacle qu’ils donnent n’est pas joli joli… Le sommet de l’infamie a été atteint par Austin Ivereigh, qui a avancé des hypothèses insultantes sur la lucidité de Benoît XVI (cf. L’enfer se déchaîne contre Benoît XVI). Marco Tosatti lui répond:

C’est totalement faux. J’ai parlé il y a quelques jours avec des personnes qui ont rendu visite à Benoît XVI récemment, et elles m’ont décrit une personne physiquement fragile – il parle à voix très basse – mais extrêmement lucide, avec une vision claire des événements de l’Église et du monde. Loin d’être « manipulable » comme certains coryphées du régime voudraient nous le faire croire. Et d’autre part, dans le livre, il répète exactement ce qu’il a toujours dit, toute sa vie… quelle manipulation y aurait-il? Mais la colère de certains doit trouver un exutoire. Et sur la situation de l’Église, le conseil de Benoît XVI à ses interlocuteurs était clair: « Prière et sacrifice ».


Le dossier très intéressant de Jean-Marie Guénois, dans le Figaro du 13 janvier est malheureusement en accès payant (ce qui est regrettable, s’agissant d’un sujet aussi important pour la catholicité).
Un ami m’a envoyé les deux pages, qu’il m’est évidemment impossible de publier tel quel.
Mais le site italien Messa in latino propose la traduction d’un des articles du dossier, qui devient donc de ce fait d’accès public.
Voici la partie la plus significative (on notera en particulier la conclusion du journaliste français):

Près de sept ans après sa démission du trône de Saint-Pierre, le 11 février 2013, le pape Benoît XVI, 92 ans, est sorti de son silence pour demander au pape François de ne pas s’engager sur la voie de l’ordination sacerdotale des hommes mariés. Avec le cardinal Robert Sarah, d’origine guinéenne, ils ont écrit un livre intitulé Des Profondeurs de nos Cœurs, publié pour la première fois en français le 15 janvier par Fayard.
Cette initiative prend un caractère historique en raison de la gravité des paroles du pape émérite Benoît XVI et du poids de son autorité en tant que théologien. Par deux fois, en 2017 sur les questions liturgiques, puis au printemps 2019 sur l’analyse de la crise de la pédophilie, Benoît XVI avait pris publiquement – mais très discrètement – la plume. Ce qu’il dénonce aujourd’hui a une toute autre portée : il considère que l’avenir de l’Église catholique latine est compromis si l’on touche au célibat sacerdotal, l’un de ses piliers.
Le livre est donc un plaidoyer très structuré qui justifie le célibat sacerdotal, mais aussi un puissant message de soutien aux prêtres, que les deux auteurs voient « déroutés par la remise en question incessante de leur célibat consacré ». Les 175 pages leur sont d’ailleurs dédiées:  » En hommage aux prêtres du monde entier « . Ils présentent deux textes, substantiels, accessibles et très charpentés, l’un sous la plume du pape émérite, l’autre sous celle du cardinal, qui cosignent l’introduction et la conclusion.

.
Aucune agression ou controverse n’apparaît dans ces pages à l’encontre de l’actuel pontife romain. Le pape émérite et le prélat africain se présentent comme deux « évêques », « en obéissance filiale au pape François » qui « cherchent la vérité » dans un « esprit d’amour pour l’unité de l’Église ». Ils écrivent donc en se distanciant de l’ »idéologie » qui « divise ». Ou encore « des querelles de personnes, des manœuvres politiques, des jeux de pouvoir, des manipulations idéologiques et des critiques pleines d’aigreur qui jouent le jeu du diable, du diviseur, du père du mensonge ».

.
Mais ils ne cachent même pas leur incapacité à « se taire »: « Silere non possum! Je ne peux pas me taire », disent-ils fermement, en citant saint Augustin. En particulier après « l’étrange synode des médias », consacré en octobre dernier à l’Amazonie, qui a en fait voté, à la majorité des deux tiers, la proposition d’ordonner des diacres permanents à la prêtrise, donc des hommes mariés, pour compenser le manque de ministres du culte en Amazonie. En cela, ils demandent à toute l’Église de ne pas se laisser « impressionner » par « les mauvais plaidoyers, les mises en scène théâtrales, les mensonges diaboliques, les erreurs à la mode qui veulent dévaloriser le célibat sacerdotal ».

.
Le pape François publiera dans les prochaines semaines l’exhortation apostolique post-synodale qui devrait officialiser cette mesure. A moins qu’il ne recule, ce qui serait une surprise. Si François a toujours soutenu publiquement le célibat sacerdotal, il est également ouvert à une solution locale exceptionnelle à la crise des vocations. Une idée à laquelle le cardinal Sarah, dans ses conclusions, l’exhorte à renoncer :  » Il y a un lien ontologico-sacramentaire entre le sacerdoce et le célibat. Tout affaiblissement de ce lien constituerait une remise en question du Magistère du Concile et des Papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI. Je demande humblement au Pape François de nous protéger définitivement d’une telle éventualité en opposant son veto à tout affaiblissement de la loi du célibat sacerdotal, même limité à l’une ou l’autre région ».

Comment ces prises de position seront-elles reçues par François? Acceptera-t-il d’ouvrir un vrai débat? Le refusera t-il au risque d’une crise aiguë? Ou l’étouffera-t-il avec d’aimables compliments ? François n’a jamais répondu aux cardinaux qui avaient publiquement exprimé des doutes sur les conclusions du synode sur la famille concernant les divorcés remariés… Peut-il fermer la porte au Pape émérite de la même façon?


Quoi qu’il en soit, il ne fait aucun doute que la publication du livre ouvre une crise inédite dans l’histoire de la papauté (au moins à l’époque moderne car des gens bien plus savants que moi diront que la papauté en a vu bien d’autre en 2000 ans d’existence).
Aldo Maria Valli reprend en l’étoffant l’article qu’il avait écrit la veille, à chaud, et qui se concluait par:

Le livre signé par Benoît XVI et le cardinal Sarah rallumera les polémiques et rendra à nouveau plus que jamais d’actualité les questions sur le rôle du Pape émérite et sur la renonciation au pontificat

Aujourd’hui , malgré la grande affection qu’il voue à Benoît XVI et dont il a donné maintes preuves, il est sévère. Difficile de lui donner entièrement tort, même si je le trouve excessif.

Ratzinger & Sarah sur le célibat / Un livre-bombe, un moment dramatique

(Ma traduction ci-dessous)

La nouvelle du livre à quatre mains du pape Benoît XVI et du cardinal Robert Sarah pour la défense du célibat des prêtres est explosive.

Les anticipations nous apprennent que les deux auteurs se sont rencontrés, se sont écrit et ont décidé d’intervenir. « C’était notre devoir sacré de rappeler la vérité du sacerdoce catholique. En ces temps difficiles, chacun doit craindre qu’un jour Dieu lui fasse ce reproche injuste: ‘Maudit sois-tu, toi qui n’as rien dit‘ ».

Comme on peut le voir, ce ne sont pas des mots de circonstance. Le pape émérite Benoît XVI et le cardinal guinéen Robet Sarah ont remis le livre à l’éditeur français Fayard avant Noël, et dans quelques jours il sera en librairie. Le titre, Du fond de nos cœurs, fait comprendre immédiatement la souffrance dont est née cette œuvre, dont le destinataire, à peine caché, est le pape régnant, François, qui dans quelques semaines devrait publier son exhortation apostolique sur les conclusions du synode amazonien.

De la part du pape émérite, avec la contribution autorisée du cardinal Sarah, arrive ce qui semble être un ultimatum: s’il y a des concessions contre le célibat sacerdotal, les conséquences seront graves. « Il y a un lien ontologico-sacramentel entre le sacerdoce et le célibat. Tout remodelage de ce lien serait une remise en cause du magistère du Concile et des papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI. Je supplie humblement le Pape François de nous protéger définitivement d’une telle éventualité, en opposant son veto à tout affaiblissement de la loi du célibat sacerdotal, même limité à l’une ou l’autre région ».

Le livre de 180 pages, présenté par Nicolas Diat, est divisé en quatre chapitres.

Le premier, « De quoi avez-vous peur? », est une introduction de Ratzinger et Sarah élaborée en septembre de l’année dernière. Le second, du Pape émérite, s’intitule « Le sacerdoce catholique » et remonte à quelque temps avant le début du Synode. Le troisième, « Aimer jusqu’au bout », du cardinal Sarah, date du 25 novembre, un mois après la conclusion du synode, et est une analyse du célibat sacerdotal du point de vue ecclésiologique et pastoral. Enfin, le quatrième chapitre, « A l’ombre de la croix », écrit par les deux auteurs, contient les conclusions, élaborées au début du mois de décembre dernier.

Dans le chapitre du Pape émérite, est soulignée « l’unité profonde entre les deux Testaments, à travers le passage du Temple de pierre au Temple qui est le Corps du Christ », et Ratzinger repropose une grande partie de son homélie du Jeudi Saint 2008 :  » N’inventons pas l’Église telle que nous voudrions qu’elle soit ».

Inutile d’ajouter que l’intervention de Ratzinger et Sarah a quelque chose de dramatique. À ce stade, la division de l’Église est pratiquement officialisée. Cependant, avec ce qui apparaît comme une hypocrisie inacceptable, les deux auteurs affirment que, comme ce fut déjà le cas pour le Concile Vatican II, nous avons eu un synode des médias qui s’est superposé au réel. La faute des déformations, en bref, reviendrait à la presse. Thèse absurde, à la lumière des développements et des conclusions du synode.

Comment est-il possible de soutenir que l’incroyable synode de la Pachamama, des viri probati et des éco-péchés aurait été seulement la version médiatique du synode amazonien?

De l’autre côté, les défenseurs publics de François sont en agitation et l’accusation est venue, ponctuelle: Benoît XVI est poussé par de mauvais conseillers. Ratzinger et Sarah blâment les journalistes, les pro-Bergoliens parlent d’un émérite qui a été manipulé.

Personne n’admet la réalité: l’Église est divisée, au bord d’un schisme de fait.

Burke : Le "magistère de François" souvent mentionné n'est pas le magistère

Burke : Le « magistère de François » souvent mentionné n’est pas le magistère

Un « Catéchisme de l’Église catholique avec commentaire théologique », qui sera bientôt publié et qui sera édité par Mgr Rino Fisichella, archevêque de la Curie, « n’aura pas l’autorité » du Catéchisme de 1994, a déclaré le cardinal Raymond Burke.

Il a déclaré à TheWandererPress.com (8 janvier) que le Catéchisme actuel « continuera à être le texte qui fait autorité » tandis que « l’autorité de la nouvelle édition, quelle qu’elle soit, dépendra de la justesse de sa fidélité à la doctrine ».

Burke a établi un lien entre la confusion doctrinale et morale qui persistait dans l’Église et l’hérésie arienne du 4e siècle, en soulignant qu’à cette époque, saint Athanase défendait la divinité du Christ au prix de grandes souffrances. Il fut été exilé et excommunié par le pape Liberius pour « le bien de la paix ».

Nous devons nous battre pour la vérité aujourd’hui comme Athanase l’a fait alors, en ajoutant qu’un soi-disant « magistère de François » qui est « complètement nouveau » n’est « pas le magistère ».

https://gloria.tv/post/mUELGny9zTVz3AEBG94X9Ao9F

Lettre aux coeurs croisés : Je demande des comptes à la France

« JE DEMANDE DES COMPTES À LA FRANCE  » – LETTRE AUX COEURS CROISÉS !

"Je demande des comptes à la France" - Lettre aux Coeurs Croisés ! Np6kqv10

« Je demande des comptes à la France »
« Les garants payent LA DETTE »

Lettre aux Coeurs Croisés du 9 Janvier 2020

Chers Amis,

Durant l’année 2020,  la Bataille de France  risque fort de se  se concrétiser , comme l’annonce le Christ, dans tout le pays de Jeanne et de Clovis.

La mission des Coeurs Croisés est avant tout spirituelle.

Mais elle est bien concrête : prier et payer la dette de la France en acceptant les Croix que Dieu va nous envoyer dans les événements proches. Le tome 1 « L’Amour contre la Haine nous explique très bien ce rôle de garant de la dette, qu’acceptent les Coeurs Croisés en priant pour le roi et en le faisant aimer de tous. p. 32

« L’Amour guide toujours ses enfants vers LA CROIX c’est par ELLE qu’accomplit SA VICTOIRE DIEU FAIT HOMME. Crois donc enfant que J’aime à LA CROIX qui libère

Crois donc enfant que J’aime au travail de l’AMOUR quand Dieu libère SA terre par SA Croix : Croix d’ AMOUR.

Explique à mes enfants, toi qui sais que ton Dieu est un Dieu tout- Amour, explique à mes enfants combien Dieu est en pleurs en ce jour où l’Amour est rejeté des hommes.

Veux-tu, enfant que J’aime dire à mes chers enfants combien MOI DIEU SUPRÊME J’ai besoin des enfants qui se donnent à l’Amour, qui se donnent à LA CROIX, CROIX de MISÉRICORDE, pour, avec eux, souffrant avec MOI la Sainte Croix, faire que mes chers enfants s’encordent à
LA CHAINE-CORDE de Dieu Miséricorde en s’encordant à CROIX, CROIX de MISÉRICORDE.

Accrochez- vous à MOI Ô enfants portant CROIX et MOI par vous payant le PRIX de L’INFAMIE de LA France reniant Dieu alors qu’ELLE avait pour toujours signé accord d’Alliance MOI Dieu pour MON PARDON à MA France bien-aimée Je consens et accepte LE DON de ses garants.

Moi, Seigneur, Je comprends et J’entends tout, CROIS-MOI. Lorsque Je dis, enfants, que garants consentants connaissent le pourquoi et l’enjeu de l’ACCORD qu’ils ont signé d’avance avec Dieu pour LA France. Je te le dis Martine que c’est bien par LA CROIX que LA France reviendra à L’AMOUR de SON DIEU.

Les garants sont bien ceux qui acceptent LA DETTE et LA paient au moment où ceux qui ont signé ne peuvent pas l’honorer.

Les garants sont bien ceux qui d’avance ont signé qu’ils paieraient cette dette si ELLE n’était payée.

Aujourd’hui MOI Je dis que Je demande des comptes à MA France bien aimée et que c’est en pleurant que J’accepte l’offrande que ME font les garants acceptant par Amour par Amour de la France de venir honorer LA Dette de La France en osant l’Espérance de LA CROIX SALVATRICE.

L’Amour est LOI de Dieu et ce n’est que L’AMOUR qui guide les garants quand ils se donnent à Dieu pour servir ou périr et servant Dieu d’Amour ils savent qu’ils passent SOUS CROIX pour aider Jésus-Christ LUI LE SEUL portant CROIX mais LE SEUL pleurant JOIE en voyant ses enfants acceptant bien le fait de faire un pas sous CROIX pour aider à sauver les enfants de LA CROIX.

Dieu pleure de votre amour, Ô enfants portant CROIX, Dieu pleure en vous aimant tant SON Amour est Grand.

Dieu lave par ses larmes les blessures les souillures Dieu pleure de votre amour Dieu vous aime ô enfants qui vous portant garants de LA FOI des enfants osez dire à Dieu :

Père : Seigneur je m’abandonne à ta Main tutélaire pour servir ou périr Seigneur je m’abandonne. Tu es Miséricorde Dieu est Miséricorde.
Enfant, enfant que J’aime toi qui portes L’AMOUR avec toi en ton cœur accepte donc enfant de porter avec Moi le Doux Bois de LA CROIX puisque par cette Croix Moi Dieu SEUL portant CROIX Je puis sauver d’AMOUR MA Terre et MES Enfants. Crois, enfant, à l’Amour qui se donne par LA CROIX. Crois enfant, Au Grand Jour de la VICTOIRE de DIEU qui se donne par AMOUR, AMOUR MISÉRICORDE.

Les enfants de La France seront bien étonnés le jour de la Victoire. Ils auront connaissance de l’AMOUR PARTAGÉ. Ils sauront où trouver les garants de l’AMOUR qui ont porté LA CROIX simplement par AMOUR

Je suis MISÉRICORDE et PARDON accordé est À JAMAIS DONNÉ.

Bientôt, certains  travailleront pour faire aimer et accepter le roi par les français, quand son identité sera révélée.

Car naturellement l’opposition sera encore présente par  les sept tonnerres : les syndicats et partis républicains.

Mais Dieu les fera taire. Personne ne pourra empécher le Roi d’accomplir sa mission de redresser la France, car Dieu le veut ainsi pour l’Amour des français.

Pour l’instant la seule action qui nous est demandée est l’abandon à la volonté divine, qui se révélera à son heure ; notre action, c’est la prière du Rosaire, les invocations, les chapelets de la Miséricorde divine et des Saintes Plaies.

Les garants de la dette doivent être aussi les grains de sable qui, par leurs prières, font enrayer les armes de guerre, car « la guerre est à vos portes », « préparez-vous à la guerre nucléaire » (Voir l’appel d’une jeune âme à la fin de cette lettre) Tome 2 p . 105 L’Amour contre la Haine :

« Accepte, enfant, de croire que TON DIEU TOUT PUISSANT peut bien faire enrayer toute machine de guerre par un seul grain de sable, tant est puissante SA MAIN, et l’Esprit Saint soufflant peut bien souffler un grain, un seul grain pour l’ensemble et faire venir LA PAIX par guerre évitée par un seul grain de sable.
Imagine donc, enfant, si tous les grains de sable si petits, si fragiles mais servants du Seigneur, s’envolent par l’Esprit Saint et bloquent les engrenages de toutes machines de guerre. Imagine donc enfant.
Imagine donc, enfant
Peux-tu dire à l’instant qu’un petit grain de sable n’a pas d’utilité quand c’est L’ESPRIT de Dieu qui souffle au Vent des Landes, qui souffle sur LA France pour LA Bien protéger.Priez chers doux enfants
Priez pour que LE VENT de « L’ESPRIT-SAINT-Soufflant », Souffle les grains de sable dans la bonne direction.
Priez pour que Michel ne baisse pas SA GARDE, appelez de vos cris et de tout votre cœur LA PARADE de Michel LE GUERRIER de l’extrême.
Priez pour apaiser le doux cœur de Marie qui pleure larmes de
SANG de voir SON DIVIN FILS souffrir ainsi LA CROIX.
Priez par père Joseph, le patron des familles, pour qu’il puisse simplement mettre toutes vos familles à l’abri du danger qui vous guette, en ce temps où Satan se déchaîne pour vous éparpiller et vous faire déchirer vos contrats de mariage et ne pas accepter la venue d’un enfant.
Priez par père Joseph. Il a l’écoute du Père et il saura quoi faire pour sauver vos familles.
Priez Sainte Hildegarde.
Priez les Saints du ciel pour qu’ils fassent LA GARDE par LE PUISSANT ROSAIRE.
Priez par les archanges, Saint Michel, Raphaël et puis saint
Gabriel pour qu’il annonce LA FIN du règne de Satan.
Priez par tous les rois de David à Louis, par tous les hommes de France qui ont fait grand travail pour relever LA France. Priez, enfants priez et Paris est sauvé et LA France est sauvée et LA Terre
Toute ENTIÈRE. »

Vive le Christ VRAI ROI de France !
Mont-Joie Saint-Denis, vive SON BON roi !

Pour les Coeurs Croisés

Jean Stiegler

♦

 Voici un appel touchant que  nous vous transmettons, Dieu s’adresse aux âmes simples; ce message est donné sans en corriger l’orthographe, il s’adresse aux prêtres :

« Excusé-moi de vous dérangé  mais j’aurais quelque chose à vous révéler: Voila mercredi 27 Novembre au matin je suis allez a la messe à G. avent d’aller travailler et quand j’ai pris la sainte hostie moi quand je prend l’hostie je prie et je parle à Jésus je m’adresse à lui dans mon cœur je lui dit ce que j’ai sur le cœur et la ce matin la il m’a révéler quel chose il m’a dit que cela devais être redis dans toutes les églises par tous les prêtres alors je lui et dit que je connaissais pas tous les prêtres alors il m’a dit de le dire a tous ceux que j’avais les coordonnées et il m’a dit de leurs dire que à la fin de chaque messe après la prières à sa mère qu’ils doive de nouveaux redire la prière à Saint Michel Archange celle du Pape Léon XIII pour aidée Saint Michel dans sont combat Final il ne m’a pas révélé quand serais le combat Final de Saint Michel Archange si non cela serait un gros mensonge et ensuite il m’a dit aussi que Saint Michel serais le vainqueur mais qu’il avait  besoins de notre aides. Donc je permet de vous écrire  pour que vous puissiez le dire au prêtres qui sont près de chez vous »

Reine du Rosaire et de la Paix – *Ministres de Dieu…Le Seigneur tiendra compte de chaque âme confiée à leurs mains et malheur à ceux qui n’ont pas pris soin des âmes avec leurs prières et leurs sacrifices…

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix du 04 Janvier 2020…Reçu pas Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)*Ministres de Dieu…Le Seigneur tiendra compte de chaque âme confiée à leurs mains et malheur à ceux qui n’ont pas pris soin des âmes avec leurs prières et leurs sacrifices…



https://myriamir.files.wordpress.com/2020/01/0ec3e-618cc18d12264eb4459044b83ea188f2.jpg

 Manaus-AM.

La Mère Immaculée est revenue du Ciel pour nous transmettre son Saint Message:

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi, votre Mère, je viens du Ciel pour vous demander de vivre pour le Seigneur, en décidant de suivre son appel à la sainteté.

Dieu vous veut saints, mes enfants, tout comme il est Saint. Combattez pour le Paradis, ne soyez pas vaincus par les pièges et les tentations du diable, qui a perdu la gloire du ciel à cause de sa désobéissance et de sa rébellion contre Dieu, voulant être comme le Seigneur.

Soyez humble, très humble, libérez-vous de toute fierté et vanité. Dieu fera toujours tomber les orgueilleux et les injustes pour défendre les justes qui crient pour Son Saint Nom. Priez pour que vous  soyez  toujours agréables au Seigneur et méritiez sa bienveillance.

Je suis ici pour repousser les choses terribles qui pourraient bientôt arriver à la pauvre humanité infidèle et ingrate qui offense continuellement le Seigneur.

Ne péchez plus. N’offensez plus le Seigneur par vos péchés et par votre infidélité. Soyez bons et vivez dans la grâce de Dieu.

Ceux qui ne veulent pas se décider pour Dieu maintenant seront ceux qui verseront demain des larmes amères de douleur parce qu’ils n’ont pas écouté, n’ont pas obéis à mes appels maternels.

Continuez à prier pour la Sainte Église et les Ministres de Dieu.

En ce qui les concerne,  le Seigneur tiendra compte de chaque âme confiée à leurs mains et malheur à ceux qui n’ont pas pris soin des âmes avec leurs prières et leurs sacrifices, les laissant se perdre dans le péché et le chemin de l’enfer à cause de leurs mauvais exemples et scandales. .

Priez, priez, priez, car ce n’est que par la prière que de nombreuses choses tristes peuvent être évitées et changées dans le monde.

Retournez chez vous avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

« Ils sont en train de tuer l’Eglise en Chine ». Ecoutons Zen

Une lettre du cardinal Zen sur la Chine

9 Jan 2020 

Elle date de juillet 2019, mais elle vient d’être rendue publique. C’est un appel dramatique à ses frères cardinaux pour les sensibiliser à la situation de l’Eglise en Chine, et dénoncer les accords qu’est en train de signer le cardinal Parolin. Et c’est une nouvelle épine dans le pied du Pape, version chinoise des « dubia« , à laquelle François se gardera bien (on peut en faire le pari) de répondre.

  • Le texte de la lettre (en italien) est publié par le même Marco Tosatti, sur son blog ICI.

« Ils sont en train de tuer l’Eglise en Chine ». Ecoutons Zen

Marco Tosatti
La NBQ
9 janvier 2020
Ma traduction

La publication de la lettre que le cardinal chinois Joseph Zen a envoyée en septembre dernier à ses frères du Sacré Collège ouvre une fenêtre sur la crise dramatique pour l’Église chinoise qui s’est ouverte avec la signature des accords entre le Saint-Siège et la Chine. C’est la voix de celui qui crie dans le désert.

En septembre dernier, le cardinal Joseph Zen, archevêque émérite de Hong Kong, a écrit une lettre à tous les cardinaux. Un appel dramatique, et une manière d’essayer de les sensibiliser – et de les rendre conscients – de la situation de l’Église en Chine. La lettre a été rendue publique hier ; pour autant que nous le sachions, elle n’a pas été publiée par le cardinal lui-même, mais elle a probablement été envoyée à la presse – dans sa formulation en italien (il y a apparemment aussi une version anglaise) par l’un des nombreux destinataires.

Le document se compose de la lettre d’appel, de l’ample citation des Orientations pastorales publiées par le Saint-Siège et des observations précises faites par le cardinal lui-même sur divers points des Orientations. L’incipit donne tout le drame du problème :

« Je m’excuse pour le dérangement que cette lettre va vous causer. C’est qu’en conscience, je crois que le problème que je présente concerne non seulement l’Église en Chine, mais l’Église tout entière, et nous, cardinaux, avons la grave responsabilité d’aider le Saint-Père à diriger l’Église « .

Ainsi commence le message du cardinal, une critique très sévère surtout des directives pastorales émises par le Vatican, et qui encouragerait, selon les mots du Zen, « les fidèles en Chine à entrer dans une Eglise schismatique indépendante du Pape et sous les ordres du Parti Communiste ».

La lettre a été écrite en septembre 2019. Dans ce document, Zen déclare que lors de la rencontre de juillet 2019 avec le Pape Bergoglio, au cours de laquelle Zen lui avait remis ses observations écrites, que Zen définit avec une pointe d’humour ses « Dubia », le Souverain Pontife lui avait promis de s’intéresser à la question. Mais depuis, il n’en a plus entendu parler. « Il a promis de s’y intéresser, mais à ce jour je n’ai encore rien entendu ». Zen espérait évidemment susciter une certaine mobilisation au sein du Collège ; ou à tout le moins il voulait être conscient qu’il avait expérimenté toutes les avenues possibles.

Une coïncidence peut-être pas accidentelle fait qu’en ces jours mêmes AsiaNews a donné des nouvelles de l’entrée en vigueur imminente des règlements pour les associations religieuses (cf. www.asianews.it). Dans la pratique, ce sont des règles qui décident de l’organisation, des fonctions, des charges, de la supervision, des plans de travail et de l’administration économique des communautés et des groupes au niveau national et local. Chaque aspect de la vie des communautés religieuses – des enseignements aux rassemblements, aux projets annuels et quotidiens – sera soumis à l’approbation du Département pour les affaires religieuses du gouvernement. Et le règlement exige du personnel religieux qu’il soutienne, encourage et mette en œuvre une soumission totale au Parti communiste chinois parmi tous les membres de leurs communautés.

En fait, il est stipulé que  » les organisations religieuses doivent adhérer à la direction du Parti communiste chinois, respecter la constitution, les lois, les règlements, les ordres et les politiques, adhérer au principe de l’indépendance et de l’autonomie gouvernementale, respecter les directives sur les religions en Chine, mettre en œuvre les valeurs du socialisme […] ». Et encore: « Les organisations religieuses doivent diffuser les principes et les politiques du Parti communiste chinois, éduquer le personnel religieux et les citoyens religieux pour qu’ils soutiennent la direction du Parti communiste chinois, soutenant le système socialiste, adhérant et suivant le sentier du socialisme à caractéristiques chinoises… « .

Le cardinal chinois, dans sa lettre et dans ses commentaires, critique vivement le secrétaire d’État, le cardinal Parolin, et l’accuse, entre autres, de manipuler la pensée de Benoît XVI. « Ce qui m’inspire du dégoût [mi fa ribrezzo], c’est qu’ils déclarent souvent que ce qu’ils font est en continuité avec la pensée du pape précédent, alors que c’est le contraire qui est vrai. J’ai des raisons de croire (et j’espère pouvoir un jour le prouver avec des documents d’archives) que l’accord signé est le même que celui que le pape Benoît avait, à l’époque, refusé de signer ». Et il conclut en s’adressant à ses confrères: « ChèreEminence, pouvons-nous assister passivement à ce meurtre de l’Eglise en Chine par ceux qui devraient la protéger et la défendre des ennemis? Suppliant à genoux, votre frère, le cardinal Joseph Zen ».

Certes, à la lumière également des règlements qui vont entrer en vigueur, et des déclarations de certains évêques pro-parti, on a l’impression que le Saint-Siège, en signant l’accord provisoire, s’est glissé dans une situation où les marges de manœuvre et d’issue sont tout sauf faciles.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/01/09/une-lettre-du-cardinal-zen-sur-la-chine/

Père Thomas : cours sur la Miséricorde Divine avec plusieurs évêques – Demandez le livret gratuit de Jésus Miséricordieux

Misericordia 2020
* Cours sur la miséricorde divine *


Un cours unique et spécial pour ceux qui veulent en savoir plus sur les thèmes de la Divine Miséricorde, un cours est organisé en ce moment. Il commence à partir de janvier 2020 et se termine par la fête de la miséricorde divine en avril 2020. Le cours a lieu tous les deux samedis et dimanches qui suivent.

Le directeur de cours est le Père Thomas Ambattukuzhiyil VC *

Les autres participants sont . * Mgr Joseph Pamplany, Mgr Alex Vadakkumthala et le Père Anto Kannampuzha VC *qui dirigera également certaines sessions.

Dates des cours 2020 11 & 12 janvier, 08 & 09 février, 14 & 15 mars, 18 & 19 avril.

Photos du Père Thomas

Cours du Père Thomas, sur la Miséricorde Divine

Pour recevoir le livret de l’Association « Misericorde Divine International Association », fondée par le Père Thomas, merci d’en faire la demande à : misericordedivineinternational@zohomail.eu


Père Thomas – « Misericorde Divine International Association »

Site internet : https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/

Pour obtenir le livret suivant gratuitement, merci d’envoyer votre demande à : misericordedivineinternational@zohomail.eu


« Misericorde Divine International Association »


Livret offert sur simple demande


Table des matières

MDIA : « Misericorde Divine International Association »

Les fondateurs ———- Page 03

Evêque ———- Page 03

Sites Internet de MDIA ———- Page 04

Mission et Ministères de MDIA ———- Page 04

Devoirs des Membres de MDIA ———- Page 06

L’icône Pélerine de Jésus Miséricordieux de MDIA ———- Page 07

Demandes de prières ———- Page 08

Dévotion à la Miséricorde Divine ———- Page 09

Image de Jésus Miséricordieux ———- Page 09

Fête de la Miséricorde ———- Page 10

Heure de la Miséricorde ———- Page 11

Oeuvres de Miséricorde ———- Page 12

Chemin de croix  ———- Page 12

Neuvaine à la Miséricorde Divine ———- Page 17

Chapelet à la Miséricorde Divine et Litanies ———- Page 21

Consécration quotidienne à Jésus Miséricordieux ———- Page 24

Acte de Consécration à la Miséricorde Divine ———- Page 25

Prières de Sainte Faustine ———- Page 25

. Si vous gardez une âme pure, vous ne subirez pas l'expérience de l'enfer (pendant l'Avertissement)

Vendredi, le 5 novembre, 2019 (S. Albert le Grand)

Alternate text goes here

Jésus a dit : « Mon peuple, plusieurs d’entre vous ne veulent pas entendre parler de la fin des temps car ceci voudrait dire qu’il vous faut préparer votre vie pour le jugement. Ces lectures de la fin des temps sont un signe d’avoir votre vie prête par la Confession fréquente car vous ne savez jamais quand vous serez appelés à vous rendre à votre destination finale, ou lorsque sera le temps de Ma venue. Ceci est aussi une préparation à l ‘Avertissement et votre mini-jugement. Si vous gardez une âme pure, vous ne subirez pas l’expérience de l’enfer. J’ai demandé à des gens de construire leurs refuges afin d’être prêts à recevoir Mes gens. Ne craignez pas la tribulation car Je vous avertirai lorsqu’il sera temps de venir à Mes refuges. Vous voyez un monastère dans cette vision car les monastères seront des refuges pour Mes gens. Vous voyez des signes du grand mal à venir vers la fin. Ayez vos sacs à dos prêts pour un départ rapide de votre foyer, lorsque votre ange gardien vous conduira au refuge le plus près. »

Des millions de Philippins aux pieds nus affluent vers la statue du Christ

Black Nazarene devotees in Manila (Reuters/S. Zeya Tun)




Plus de 2 millions de croyants ont rejoint jeudi une procession pieds nus à Manille pour honorer le Nazaréen noir, une statue en bois de Jésus-Christ qui, selon de nombreux Philippins catholiques, accomplit des miracles.

Les fidèles ont pris part à la procession de 6 kilomètres (3,7 miles) dans la capitale philippine qui reconstitue le déplacement de la statue en 1787 du parc Luneta à la basilique mineure du Nazaréen noir, dans le quartier de Quiapo.

Plus de 13 000 policiers étaient chargés de protéger le char transportant la statue et de contrôler la foule massive.

Philippinen Fest des Schwarzen Nazareners in Manila (Getty Images/AFP/N. Celis)


The procession of the Black Nazarene in Manila, Philippines

Le Pape peut faire des erreurs

Le Pape peut faire des erreurs

8 Jan 2020 |

Cela vaut pour les gestes (comme lui-même l’admet). Mais cela vaut aussi (et surtout) pour ses propos et ses décisions. Quelle leçon aux « thuriféraires » – qui s’obstinent à ne pas comprendre! La réaction mesurée mais essentielle de Roberto de Mattei à l’esclandre papal du 31 décembre.

La gifle du Pape François

Roberto de Mattei
3 janvier 2020
www.radioromalibera.org
Ma traduction


L’année 2020 s’est ouverte par une vidéo déconcertante du pape François, qui a fait le tour du monde. Ce ne sont pas les traditionnelles salutations du Nouvel An, mais quelques images de la réaction incontrôlée du Pape, qui a eu lieu le 31 décembre. après le traditionnel Te Deum, sur la place Saint-Pierre. Dans la première scène, le pape François frappe une dame de type asiatique qui lui a pris la main. Dans la deuxième scène, on peut voir le regard furieux du pape qui s’éloigne après la gifle donnée à la dame.

Les réactions se sont propagées sur internet, toutes marquées par la facétie et l’ironie, tantôt pleines d’esprit, tantôt plus grossières. Pour justifier le pape François, cite les moments de colère et d’indignation de Notre Seigneur Jésus-Christ, comme quand il a chassé les marchands du temple, mais on ne se rend pas compte que cette comparaison est un blasphème. Celle de l’Éternel était une sainte colère contre ceux qui marchandaient dans le saint lieu. Mais quand ce qui était offensé était sa Personne, le Seigneur ne répondait jamais à une gifle par une gifle: il était doux et humble comme un agneau.

Au contraire, le pape François a réagi avec colère à ce qui lui semblait être une violence faite à sa personne, mais il ne s’indigne pas avec la même vigueur lorsque, par exemple, les catholiques sont persécutés dans le monde entier ou lorsque l’Église est humiliée et outragée. D’ailleurs, le pape Bergoglio lui-même a admis qu’il avait tort dans son geste. Le lendemain, lors de l’Angélus, il a dit: « Parfois, nous perdons patience. Moi aussi et je m’excuse pour le mauvais exemple d’hier ».

Certains de ceux qui le défendent toujours jusqu’au bout, ont essayé de l’excuser en disant: « C’est un homme comme les autres, tout le monde peut faire des erreurs ». Il est vrai que le Pape n’est pas assisté en tout acte ou parole par l’Esprit Saint. Le Pape peut faire des erreurs. Mais le Pape est « le doux Christ sur terre » et ne peut pas se permettre publiquement certaines erreurs, parce qu’il devrait toujours édifier par son exemple.

D’autre part, les mêmes personnes qui défendent la possibilité que le pape François fasse des erreurs nient qu’il puisse jamais dire quelque chose de mal. Mais si le Pape lui-même admet que ce qu’il fait n’est pas toujours bien fait, on doit admettre que ce qu’il dit n’est pas non plus toujours bien dit. Comme quand il a refusé à la Sainte Vierge le titre de Corédemptrice. L’indignation de nombreux catholiques face à cet affront à la Vierge est beaucoup plus justifiée que la réaction du Pape François à Saint-Pierre.

Les caricatures satiriques rendent compte de ces contradictions. Pourtant l’ironie qui se répand sur la toile, à côté du sourire, doit susciter en nous une note de tristesse. Il est difficile de séparer la personne du Pape de son office. Tout ce qui concerne la figure du pape, pour le meilleur ou pour le pire, affecte inévitablement la papauté. Le Pape est un homme, mais l’institution qu’il représente est divine. A partir des années 1960, un processus de désacralisation de la papauté a malheureusement commencé. Le premier acte de ce processus a peut-être eu lieu au cours du Concile Vatican II, le 13 novembre 1964, lorsque Paul VI est descendu du trône papal placé sous le dais de bronze de Saint-Pierre et a posé « sur l’autel du Concile » la tiare qui lui avait été donnée par les Milanais à l’occasion de son couronnement comme Pape. Il a confondu l’hommage qui a été rendu à l’institution avec celui qui a été rendu à sa personne. Dès lors, l’homme a commencé à se déifier et à humaniser l’institution. Mais aujourd’hui la papolâtrie et la dérision de l’institution de la papauté vont de pair. En cette année 2020, nous demandons à la Divine Providence d’humilier les hommes et d’exalter l’Église, à l’exemple de Notre Seigneur dont nous voulons être des disciples humbles mais fermes.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/01/08/le-pape-peut-faire-des-erreurs/

Marie, corédemptrice ? Au cœur de la Rédemption en tout cas, selon l’exorciste Francesco Bamonte, qui cite un démon : “Chacune de ses prières est une torture pour nous”

08 janvier, 2020

Marie, corédemptrice ? Au cœur de la Rédemption en tout cas, selon l’exorciste Francesco Bamonte, qui cite un démon : “Chacune de ses prières est une torture pour nous”

L’homélie du pape François à l’occasion de la fête de Notre-Dame de Guadalupe, le 12 décembre dernier, a fait couler beaucoup d’encre à cause de la manière désinvolte dont elle a écarté l’idée que l’Eglise pourrait définir un nouveau dogme de la « corédemption » à propos de la Mère de Dieu. « Quand on vient nous dire qu’il fallait la déclarer telle, ou faire cet autre dogme, ne nous perdons pas en bavardages », disait François (la traduction exacte du mot « tonteras » qu’il employait est plutôt « idioties »).Le site hispanophone Portaluz, sans entrer dans ce débat, vient de rappeler comment le P. Francesco Bamonte, exorciste du diocèse de Rome et président de l’Association internationale des exorcistes présentait dans son livre de 2012, La Vierge Marie et le diable dans les exorcismes, la puissance de Marie face aux démons.Je ne résiste pas au plaisir de traduire sommairement cet article, tant il est lumineux et riche de leçons pour notre temps.Le livre du P. Francesco Bamonte – membre de la congrégation des Serviteurs du Cœur Immaculé de Marie – rapporte de nombreuses déclarations sur la Vierge Marie faites par les démons à travers les possédés aux cours de différents exorcismes. Le P. Bamonte témoigne de ce que Satan et ses démons sont alors obligés, parce que Dieu les y contraint, de reconnaître le pouvoir médiateur qu’Il a accordé à la Sainte Vierge Marie.Portaluz cite nombre de ces témoignages rapportées par le P. Bamonte : 

« Un jour, après avoir réagi avec fureur parce qu’il ne voulait pas se soumettre à ce qui lui imposait une présence invisible – on a alors compris que c’était la Sainte Vierge – (le démon) s’est soudain exprimé ainsi : “Elle prie toujours pour vous tous ; chacune de ses prières est une torture pour nous.” »

*

« Un autre jour, le diable, clairement affaibli par les louanges adressées à la Vierge Marie, a dit d’une voix hachée : “Elle demande que des prières soient dites pour tous les pécheurs et aussi pour ceux qui se sentent désespérés, car elle lit les cœurs et les justifie devant Dieu !” » 

« Dans un autre exorcisme, pendant qu’il se vantait des souffrances causées à quelques innocents, j’ai commencé à prier avec détermination : “Seigneur Jésus-Christ, alors que sur la croix tu semblais vaincu, alors qu’il semblait que la puissance des ténèbres avait gagné pour toujours, c’est vraiment Toi qui as gagné pour toujours.”
 « Et le diable répondit : “Tout est de sa faute, tout est de la faute de sa Mère (la Gospa). C’est pourquoi j’avais appris à cet idiot (il voulait parler de la personne qu’il tourmentait) à la haïr et elle a aussi réussi à surmonter cela. Elle (ici il faisait référence à la Vierge) prie toujours, elle ne se tait même pas un instant, et ses prières sont pour nous des coups de fouet.” » 

« Voici un épisode particulièrement émouvant : un jour, se tournant vers une image de la Vierge qui se trouvait dans la pièce où se réalisait l’exorcisme, le diable se mit à crier : “Pourquoi as-tu tout offert à Cette… ? (suivait un mot grossier) : pourquoi as-tu fait cela ? Pourquoi !” A ces expressions je lui ai commandé de répondre : “Que lui a-t-il été offert ?” Et le diable a répondu : “Sous la croix de Celui-là, elle a souffert !” Il se référait clairement à l’offrande faite par la Vierge au Père éternel d’elle-même et des souffrances de Jésus au moment de la crucifixion, et à son intercession maternelle pour nous à ce moment-là. Puis j’ai commencé à dire : “Souvenez-vous que Marie, au pied de la Croix, a offert Jésus au Père et qu’elle s’est offerte elle-même au Père avec Jésus. Pour nous, ses enfants, elle a offert ce sacrifice.” A ces mots, il s’est écrié, lançant des cris indescriptibles et visiblement accablé par la puissance rédemptrice qui découle du sacrifice du Christ et de Marie sur le Calvaire : “Assez, assez, ne me rappelle pas cela, assez, tu me brûles, tu me brûles !” » 

« Le diable, en une autre occasion, a exposé la puissance de l’intercession de Marie et la décision de Dieu de n’accorder aucune grâce à l’humanité sans l’imprégner de l’intercession de son Cœur Immaculé : “Vous ne le savez pas ou vous le savez, mais vous ne le croyez pas ou vous n’avez pas une foi suffisante : le Cœur Immaculé de Ma… ar… a (il prononçait ce nom au prix d’un effort énorme) sauvera le monde entier. Seulement son Cœur Immaculé !” » 

« L’intercession de la Sainte Vierge ne consiste pas seulement à prier pour nous et avec nous, pour obtenir à la fois la grâce sanctifiante et les grâces individuelles, mais aussi à présenter et à offrir à Dieu tout ce que nous lui donnons. Une fois, alors que nous présentions et offrions à la Vierge des prières, des joies, des souffrances et toute notre vie, ainsi que les tourments subis par le possédé, le diable, d’un ton soumis et humilié, évidemment parce que Dieu l’y contraignait, a dit : “Toutes les joies, toutes les douleurs, les souffrances, offertes à ce Cœur (de la Très Sainte Vierge Marie), sont de douces tendresses de profonde charité qu’elle accepte et offre de ses mains, en les élevant à la lumière du Créateur.” » 

–>Le livre du P. Francesco Bamonte, La Vierge Marie et le diable dans les exorcismesest disponible ici.

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/

Quand La Croix refuse de suivre l’Eglise sur la distribution de la communion

Quand La Croix refuse de suivre l’Eglise sur la distribution de la communion

MAXIMILIEN BERNARD 7 JANVIER 2020

Download PDF

Dans La Croix du 6 janvier, quotidien officieux de la Conférence des évêques de France, Claire Lesegretain dénonce les prêtres qui refusent aux femmes de donner la communion. Voici le début de l’article :

Dans la plupart des paroisses, des laïcs sont sollicités pour aider le prêtre dans son ministère de distribution du corps du Christ aux fidèles. Parfois, seuls des hommes sont appelés.« La Croix » a cherché à comprendre pourquoi.

Un dimanche soir de 2018, au Sacré-Cœur de Montmartre. Le prêtre, unique célébrant, appelle « des laïcs » à venir donner la communion. Quelques femmes s’approchent mais sont écartées froidement. « Je ne veux que des hommes ! », leur lance le prêtre.

La religieuse, membre du groupe des supérieurs majeurs ignatiens (SMI), qui raconte cette anecdote, rapporte combien les deux sœurs de sa congrégation qui participaient à la messe, ce soir-là, se sont senties « blessées ». Un ressenti qui n’est pas étranger à la tribune publiée par les SMI, le 16 décembre dernier, pour inviter à « des relations plus évangéliques entre hommes et femmes dans l’Église » et contribuer à lutter contre le cléricalisme.

Puis vient la dénonciation des diocèses conservateurs qui sont, comme par hasard…, ceux qui ont encore un séminaire digne de ce nom :

« Plusieurs supérieures ont constaté que dans certains diocèses où leurs congrégations sont implantées, notamment à Paris, Toulon, Vannes et Versailles, les femmes sont écartées du service de la communionCela nous a toutes choquées, car cela remet en cause l’égale dignité des baptisés », évoque Christine Danel, membre de la Xavière et coordinatrice des SMI.

Il serait peut-être utile de rappeler l’enseignement de l’Eglise catholique. L’usage des ministres extraordinaires de la communion s’est répandu de façon abusive en étendant abusivement la notion de nombre trop important de fidèles. Le canon 230 fait allusion aux laïcs qui pourraient donner donner la communion “même s’ils ne sont ni lecteurs, ni acolytes”, ministères réservés aux hommes, ce qui indique qu’il faudrait, à défaut de personnes ayant reçu les ordres mineurs, aller chercher du côté des hommes (ce que fait le premier alinéa du canon en parlant des “viri laici”), et, à défaut, des femmes. Rien ne l’interdit, mais on peine à imaginer le cas d’une assemblée trop nombreuse où il n’y aurait pas suffisamment d’hommes…Dans l’instruction Redemptionis Sacramentum, signée par le cardinal Arinze en 2004, nous pouvons lire :

– 154 – Comme on l’a déjà rappelé, «seul le prêtre validement ordonné est le ministre qui, in persona Christi, peut réaliser le sacrement de l’Eucharistie».[254] Ainsi, l’expression de «ministre de l’Eucharistie» ne peut être attribuée d’une manière appropriée qu’au seul prêtre. De même, parce qu’ils ont reçu l’Ordination sacrée, les ministres ordinaires de la sainte Communion sont l’Évêque, le prêtre et le diacre;[255] ils leur revient, par conséquent, de donner la sainte Communion aux fidèles laïcs au cours de la célébration de la sainte Messe. C’est ainsi que leur fonction ministérielle dans l’Église est manifestée d’une manière adéquate et en plénitude, et que le signe du sacrement est réalisé.

– 155 – En plus des ministres ordinaires, il y a aussi l’acolyte institué, qui est, du fait de son institution, le ministre extraordinaire de la sainte Communion, y compris en dehors de la célébration de la Messe. De plus, si des motifs de vraie nécessité l’exigent, l’Évêque diocésain peut députer à cet effet un autre fidèle laïc en qualité de ministre extraordinaire, ad actum ou ad tempus, selon les normes du droit,[256] en utilisant, dans ce cas, la formule de bénédiction appropriée. Cependant, il n’est pas nécessaire que cet acte de députation revête une forme liturgique; toutefois, si tel est le cas, celle-ci ne doit en aucune façon être assimilée à une Ordination sacrée. L’autorisation ad actum ne peut être accordée par le prêtre, qui préside la célébration eucharistique, que dans des cas particuliers et imprévisibles[257]

– 156 – Cette fonction doit être entendue, au sens strict, selon sa dénomination de ministre extraordinaire de la sainte Communion, mais non de «ministre spécial de la sainte Communion», ni de «ministre extraordinaire de l’Eucharistie», ni de «ministre spécial de l’Eucharistie». En effet, ces dénominations ont pour effet d’élargir la signification de cette fonction d’une manière à la fois indue et inappropriée.

– 157 – Si, habituellement, les ministres sacrés présents à la célébration sont en nombre suffisant, y compris pour la distribution de la sainte Communion, il n’est pas permis de députer à cette fonction les ministres extraordinaires de la sainte Communion. Dans des circonstances de ce genre, ceux qui seraient députés à un tel ministère, ne doivent pas l’exercer. Il faut donc réprouver expressément l’attitude de ces prêtres qui, tout en étant présents à la célébration, s’abstiennent néanmoins de donner la communion, en chargeant les laïcs d’assumer une telle fonction.[258]

– 158 – En effet, le ministre extraordinaire de la sainte Communion ne peut donner la Communion que dans le cas où le prêtre ou le diacre font défaut, lorsque le prêtre est empêché à cause d’une maladie, du grand âge ou pour un autre motif sérieux, ou encore lorsque le nombre des fidèles qui s’approchent de la Communion est tellement important que cela risquerait de prolonger la célébration de la Messe d’une manière excessive.[259] À ce sujet, on considère néanmoins que le fait de prolonger brièvement la célébration, en tenant compte des habitudes et du contexte culturel du lieu, constitue une cause tout à fait insuffisante.

– 159 – Il n’est permis en aucun cas au ministre extraordinaire de la sainte Communion de déléguer la fonction d’administrer l’Eucharistie à quelqu’un d’autre, comme par exemple au père ou à la mère, au conjoint ou à l’enfant d’un malade, qui doit recevoir la communion.

– 160 – Dans ce domaine, il est demandé à l’Évêque diocésain d’examiner de nouveau la pratique des années plus récentes, et de la corriger selon les cas, ou de définir plus précisément des règles de conduite. Dans les lieux où, pour une vraie nécessité, la pratique se répand de députer de tels ministres extraordinaires, il faut que l’Évêque diocésain publie des normes particulières, par lesquelles, en tenant compte de la tradition de l’Église, il réglemente l’exercice de cette fonction, selon les normes du droit.

L’abus de ministre extraordinaire étant fortement répandue, voici notre recommandation : préférez la forme extraordinaire plutôt que le ministre extraordinaire…

Livret gratuit de Jésus Miséricordieux (neuvaine à la miséricorde divine, chapelet, litanies, consécration à Jésus Miséricordieux, chemin de croix et prières de sainte Faustine)


Père Thomas – « Misericorde Divine International Association »

Site internet : https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/

Pour obtenir le livret suivant gratuitement, merci d’envoyer votre demande à : misericordedivineinternational@zohomail.eu


« Misericorde Divine International Association »


Livret offert sur simple demande


Table des matières

MDIA : « Misericorde Divine International Association »

Les fondateurs ———- Page 03

Evêque ———- Page 03

Sites Internet de MDIA ———- Page 04

Mission et Ministères de MDIA ———- Page 04

Devoirs des Membres de MDIA ———- Page 06

L’icône Pélerine de Jésus Miséricordieux de MDIA ———- Page 07

Demandes de prières ———- Page 08

Dévotion à la Miséricorde Divine ———- Page 09

Image de Jésus Miséricordieux ———- Page 09

Fête de la Miséricorde ———- Page 10

Heure de la Miséricorde ———- Page 11

Oeuvres de Miséricorde ———- Page 12

Chemin de croix  ———- Page 12

Neuvaine à la Miséricorde Divine ———- Page 17

Chapelet à la Miséricorde Divine et Litanies ———- Page 21

Consécration quotidienne à Jésus Miséricordieux ———- Page 24

Acte de Consécration à la Miséricorde Divine ———- Page 25

Prières de Sainte Faustine ———- Page 25

Edson – Dans le silence j’agis. En silence, je prépare de nouvelles grâces et merveilles pour le salut du monde entier.

Résultat de recherche d'images pour "edson glauber"

Message de Notre Seigneur Jésus-Christ 22 Décembre 2019 à Edson Glauber (Itapiranga)

Manaus-AM.

Ma Paix à ton coeur!

Mon fils, il n’y a pas de sainteté sans croix, et une œuvre ne peut pas être sainte sans elle .Là où la vérité est diminuée et reniée, étant mise de côté pour faire place aux erreurs et aux mensonges, je ne suis pas présent, parce que je ne tolère pas le mal, car je suis la Perfection Infinie.

Ceux qui n’aiment pas et ne vivent pas la Vérité n’ont jamais connu ou vraiment connu Mon Amour, ne possèdent pas pleinement Ma Lumière, car Ma Lumière ne brille que là où Ma Vérité est proclamée, respectée, aimée et défendue.

Ceux qui s’inquiètent et n’ont pas de paix agissent toujours en secret, attendant d’attaquer et de jeter le poison du mensonge, mais Je Suis le Chemin, la Vérité et la Vie, je suis la Lumière du monde et qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, car il sera toujours sous la Protection de ma Lumière, et à celui qui a ma Lumière aucun mal ne lui sera fait, il restera toujours debout.

Va, mon fils, parle de mon Amour, apporte ma Lumière et ma Vérité aux âmes. Beaucoup sont dans les ténèbres sans foi et sans vie.
Je t’ai appelé il y a de nombreuses années, je t’ai préparé pour cette mission, pour cette œuvre de salut de l’âme, cette œuvre qui se propage silencieusement à travers le monde, malgré les efforts de tant de personnes pour la faire taire et mettre fin à tout.

Dans le silence j’agis. En silence, je prépare de nouvelles grâces et merveilles pour le salut du monde entier.

En silence, mon Cœur triomphe uni au Cœur de ma Très Sainte Mère et au Cœur de mon Chaste Père Joseph.

Fais confiance, fais toujours confiance à mon Amour et à mon Action Divine. Tout sera accompli comme Je le Veux, car personne ne peut rien contre ma Divine Volonté, parce que JE SUIS!

Je vous bénis!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

Nouveau doyen des cardinaux : Est-ce que François obtiendra ce qu’il veut ?

Le successeur du cardinal Sodano au poste de doyen des cardinaux sera choisi parmi et par les huit cardinaux évêques.

Ils le sont actuellement : Sodano (92 ans), Re (86 ans), Bertone (85 ans), Arinze (87 ans), Saraiva Martins (88 ans), Parolin (65 ans), Sandri (76 ans), Ouellet (75 ans) et Filoni (73 ans).

Habituellement, on choisit le cardinal-évêque le plus ancien des six diocèses proches de Rome. Ce serait Re.

Cependant, après la démission de Sodano, François a dit « J’espère qu’ils éliront quelqu’un qui pourra assumer cette importante responsabilité à plein temps. »

C’était peut-être une tentative pour empêcher l’élection de Re qui est peut-être trop vieux pour servir « à plein temps ». La question est de savoir si les cardinaux tiendront compte de l’avis de François ou non.

La tâche la plus importante du doyen est de convoquer le conclave dans le but d’élire un nouveau pape.

Cardinal Marx : Les couples homosexuels peuvent être bénis

Cardinal Marx : Les couples homosexuels peuvent être bénis

Les homosexuels peuvent recevoir une bénédiction dans l’Église catholique, a déclaré le cardinal de Munich Reinhard Marx à Stern.de (22 décembre).

Marx a appelé cette abomination de la bénédiction homosexuelle un « accompagnement pastoral ».

Selon lui, l’Église ne peut pas mettre une « parenthèse avec un signe moins » autour de la vie des personnes dans des relations homosexuelles, qui ont vécu « fidèles » pendant des années [dans le péché mortel].

Mon peuple, vous entrez dans la période de la tribulation lorsque Mes fidèles vont confronter la persécution pour leur foi.

Alternate text goes here

Lundi, le 25 novembre, 2019 (Ste Catherine d’Alexandrie)

Jésus a dit : « Mon peuple, vous entrez dans la période de la tribulation lorsque Mes fidèles vont confronter la persécution pour leur foi. J’ai auparavant mentionné comment certains pourraient être martyrisés pour leur foi. Quoique vous devez confronter cette période d’épreuve, ne reniez jamais votre Seigneur, même si les malins menacent de vous tuer. Soyez un exemple de foi solide pour votre famille et vos amis. Lorsque Je suis le centre de votre vie, vous suivrez là où Je vous conduirai. Mes fidèles recevront leur juste récompense dans Mon Ère de la Paix et plus tard au ciel. Offrez-Moi toutes vos difficultés et la persécution pour Ma plus grande gloire. Faites appel à Moi et au Saint-Esprit de vous garder fermes dans votre foi, quelque soit la punition à laquelle vous devez faire face. Lorsque vous verrez ce feu, certains seront martyrisés, et certains pourraient être purifiés au purgatoire. Gardez votre mise au point sur Moi afin de pouvoir faire ce que Je vous demande sans hésitation. »

Le cardinal le plus  » conservateur  » d’Allemagne remet en question le célibat

La foi est essentielle, et non pas celui qui la proclame, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, d’un célibataire ou d’un prêtre marié, a dit le cardinal  » conservateur  » de Cologne Rainer Maria Woelki.

S’adressant à Bild.de (23 décembre), Woelki a affirmé que le célibat peut être « discuté », mais que ceci doit être décidé pour l’Eglise dans le monde entier.

A la question de savoir si le pape a le dernier mot, Woelki a répondu :  » Le Christ a le dernier mot. Mais en cas de doute, c’est le pape qui le prononce ».

Se référant à la voie synodale allemande, Woelki a expliqué que la foi catholique ne dépend pas des majorités : « Je ne peux pas voter sur le fait que le Christ soit devenu un homme ou non à Noël ».

Un cardinal demande au gouvernement de mettre fin à l'afflux d'immigrants

Un cardinal demande au gouvernement de mettre fin à l’afflux d’immigrants

Le cardinal de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo Besungu, a demandé au gouvernement de mettre fin à l’afflux de personnes en provenance des pays voisins dans l’est de la République démocratique du Congo.

Il a déclaré le 3 janvier que cette immigration suscite la colère de la population locale et est une source de frictions.

M. Ambongo a identifié le problème chez ceux  » qui arrivent et tentent de se faire passer pour des Congolais « . Cela lui confirme qu' »il existe un plan de balkanisation » de son pays.

L’Europe et les Etats-Unis sont confrontés à des problèmes similaires.

https://gloria.tv/post/Qs6AvjrzXT333fbjpJo9HWhyp

Une statue de la Vierge Marie filmée «Pleurant» alors que des centaines de personnes affluent pour voir le «Message de Dieu»

This is the moment a statue of the Virgin Mary appears to weep real tears

Des centaines de chrétiens se sont rassemblés à l’église de Mexico pour assister aux pleurs de la Vierge Marie, dans un incident qui, selon certains, est un message à Dieu.

C’est le moment où une statue de la Vierge Marie semble pleurer – qui aurait attiré des centaines de fidèles à visiter l’église où elle est basée et à supplier la mère de Jésus de faire des miracles. La statue a été filmée en train de «pleurer» à la Chapelle San Antonino Obispo dans la communauté de Cerro Armadillo Chico dans la région de Cuenca del Papaloapan située dans l’État d’Oaxaca, au nord du Mexique.

St Michel Archange – Les esprits mauvais qui rôdent dans le monde… Ce n’est Pas une Invention, le Mal rôde dans le Monde car Imminente est l’Arrivée du Trompeur.

MESSAGE DE SAINT MICHEL ARCHANGE À SA FILLE BIEN-AIMÉE LUZ DE MARIA… LE 23 DÉCEMBRE 2019…Les esprits mauvais qui rôdent dans le monde…Ce n’est Pas une Invention, le Mal rôde dans le Monde car Imminente est l’Arrivée du Trompeur.


994429847de889a826affb048cb0427c

Peuple de Dieu:

COMME CHEF DES ARMÉES CÉLESTES, SUR ORDRE DE LA TRÈS SAINTE TRINITÉ, JE VOUS COMMUNIQUE CECI:

Peuple de Dieu, vous allez célébrer la Nativité de Notre Roi et Seigneur Jésus Christ, né de Notre Reine et Mère de la Divine Volonté, Pure et exempte de la Tache du Péché Originel.

CHAQUE CRÉATURE HUMAINE DOIT OFFRIR À L’ENFANT DIVIN UN CŒUR NOUVEAU EN VUE D’AIMER, AVEC DES SENTIMENTS RENOUVELÉS, POUR RESTER SAIN SPIRITUELLEMENT.

Peuple de Dieu, le désir d’être plus, dans tous les aspects de la vie, est en ce moment presque un devoir imposé à l’homme en général, et aucune créature humaine qui ne transforme son intérieur ne pourra grandir dans l’esprit, car pour cela il est nécessaire d’avoir un cœur libre des souillures du monde, surtout de l’ORGUEIL.

L’incertitude s’est répandue dans une humanité qui est bouillonnante de colère et cela est une maladie contagieuse qui se répand comme une pandémie dans le monde entier.

À QUOI EST-CE DÛ ?

À ce que les hommes, avec leur pauvreté spirituelle, sont une nourriture facile pour les esprits mauvais qui rôdent dans le monde.

-Ce n’est pas une invention, le mal rôde dans le monde car imminente est l’arrivée du trompeur.

 Ils regardent le changement de comportement de la nature et les nient,

-LES AVEUGLES QUI REFUSENT DE VOIR LA RÉALITÉ AVEC LEURS YEUX; ils regardent les troubles en divers pays et nient que l’humanité se contamine et s’enflamme,

-LES AVEUGLES QUI REFUSENT DE VOIR LA RÉALITÉ AVEC LEURS YEUX; ils regardent l’avortement et n’assument pas la responsabilité d’être les nouveaux Hérode de ce siècle,

-LES AVEUGLES QUI REFUSENT DE VOIR LA RÉALITÉ AVEC LEURS YEUX (Cf. Ps 135,16 ; Mc 8,18).

Ils vivent à leur guise: les hommes s’habillent de soie et de vêtements de femmes, les femmes de vêtements d’hommes, et ils nient que l’humanité se dirige vers le précipice,

-LES AVEUGLES QUI REFUSENT DE  VOIR AVEC LEURS YEUX.

QU’EST-IL ARRIVÉ À SODOME ET GOMORRHE?

QU’ARRIVERA-T-IL À CETTE GÉNÉRATION

QUI NE RESTERA PAS IMPUNIE

POUR TANT DE PÉCHÉS ?

sodome-gomorrhe

Vous célébrez la naissance de l’Enfant Jésus, Roi du Ciel et de la Terre, mais vous l’avez déjà condamné à subir les outrages et les aberrations, les hérésies et les profanations, les erreurs avec lesquelles vous voulez moderniser et retirer le Divin et le remplacer par des idoles.

Où se trouve le Sacrifice de la Croix ?

LAMENTATIONS AU CIEL, LAMENTATIONS SUR LA TERRE! UN ENFANT INNOCENT, FILS DU DIEU VIVANT ET VRAI, VENU SUR TERRE,

« L’ENFANT DIEU, ROI DU CIEL ET DE LA TERRE » SOUHAITE QU’ON LUI RENDE UNE NOUVELLE FOIS CE QUI EST À LUI,

UN ESPRIT NOUVEAU POUR QUE VOUS AIMIEZ COMME IL AIME

ET QUE VOUS NE VOUS ÉGARIEZ PAS DANS LES MODERNISMES QUI MAINTIENNENT SATAN À L’INTÉRIEUR.

Peuple de Dieu, vous qui priez, offrez des sacrifices et qui jeûnez, vous, groupes de prière qui jeûnez et priez, qui demeurez comme des sentinelles sans vous endormir, mais qui veillez de sorte que le mal cesse de s’emparer des âmes simples et sans méfiance ou endurcies, et que par le jeûne et la prière vous puissiez les faire plier au nom de Dieu.

  • Peuple de Dieu, vous qui priez et offrez, offrez et priez, vous êtes des phares de lumière au milieu des ténèbres.

Ne faiblissez pas, levez votre visage, Dieu veille sur vous et nous vous protégeons, afin que

  • si telle est votre volonté – nous  puissions vous guider sur le bon chemin, duquel vous ne vous égarerez pas.

Créatures de l’Homme Dieu, chacun porte dans son cœur cet Enfant que vous devez éveiller et faire renaître afin que vous vous donniez sans penser à vous, mais au salut des âmes.

UN ENFANT EST NÉ, UN ENFANT QUI EST VENU POUR SAUVER LES ÂMES,

UN ENFANT QUI ÉTANT DIEU VIENT VOUS DEMANDER DE VOUS APPROCHER DE LUI ET DE LUI OFFRIR L’OR DE VOTRE ÂME,

L’ENCENS DU SACRIFICE DE CHACUN POUR RESTER SUR LE VRAI CHEMIN ET

 LA MYRRHE DE LA PRÉSERVATION DE LA TRADITION QU’IL VOUS A DONNÉE POUR QUE VOUS LA GARDIEZ JUSQU’À SA SECONDE VENUE.

  • AUJOURD’HUI CET ENFANT, NOTRE ROI, DÉSIRE LE DON DE LA FIDÉLITÉ, DU SACRIFICE, DE LA VOLONTÉ HUMAINE FUSIONNÉE À LUI.
NAISSANCE DE JÉSUS NOEL

Adorons ensemble celui qui est venu au monde afin d’être Roi.

Pour les siècles des siècles. Amen.

GLOIRE À DIEU DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE.

PAIX AUX HOMMES DE BONNE VOLONTÉ.

QUI EST COMME DIEU? PERSONNE N’EST COMME DIEU!

Saint Michel Archange

JE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉJE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉJE VOUS SALUE MARIE, TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ

marie lune sous les pieds


COMMENTAIRE DE LUZ DE MARIA

LUZ DE MARIA EN ENTREVUE

Frères

UN ENFANT EST NÉ, L’ENFANT DE L’HUMILITÉ ET DE L’OBÉISSANCE AU PÈRE!

Saint Michel parle à chacun d’entre-nous, à l’oreille, dans notre cœur, pour que nous ne suivions pas le monde, mais que nous fassions chacun l’effort illimité de rester fidèle. Il ne s’agit pas de proclamer que l’on est fidèle au Christ Roi, mais d’œuvrer et d’agir en cohérence avec ce que cette fidélité implique et d’en rendre témoignage. Amen.


https://www.revelacionesmarianas.com/FRANCAIS.htm

https://myriamir.wordpress.com/author/myriamir/

Le synode anglais discutera de "femmes prêtres"

Le synode anglais discutera de « femmes prêtres »

L’Archevêque de Liverpool Malcolm McMahon convoquera un synode de l’archidiocèse pour lequel il a lancé le site web « Synod2020.co.uk ».

McMahon prévoit d’examiner les problèmes et de « prendre des décisions ». Parmi les problèmes, il y a :

– le rétablissement des services eucharistiques en l’absence de prêtres,

– l’abolition du célibat et l’ordination [invalide] des femmes.

https://gloria.tv/post/w9vVZpYJdhij49JgP2DeG27hV

Les trois Ave Maria pour être assisté par la Vierge Marie à l’heure de sa mort

Résultat de recherche d'images pour "SAINTE MECHTILDE"

REVELATION DES TROIS « AVE MARIA » A SAINTE MECHTILDE AVEC PROMESSE DE LA BONNE MORT

Sainte Mechtilde, vierge de l’Ordre de saint Benoît, amie et émule de la grande sainte Gertrude, est célèbre, elle aussi par les communications divines dont elle fut favorisée. Elle vécut dans la seconde moitié du XIIIème siècle. (1241-1297). Ses révélations sont consignées dans un livre admirable intitulé : le Livre de la Grâce spéciale. Celle relative aux Trois Ave Maria se trouve au chapitre XLVII de la première partie.


Nous donnons ici une traduction nouvelle, et aussi littérale que possible, de cette révélation, d’après l’édi­tion latine des Pères Bénédictins :

« DES TROIS AVE MARIA A RECITER, PAR LESQUELS CHACUN PEUT AVOIR L’ASSISTANCE DE LA GLORIEUSE VIERGE MARIE, A L’HEURE DE LA MORT. »

« Pendant que Mechtilde priait la glorieuse Vierge de l’assister à l’heure de sa mort, « Je le ferai CERTAINEMENT, hoc UTIQUE faciam », répondit la divine Vierge ; mais toi, de ton côté, je veux que tu récites, chaque jour, trois Ave Maria.

« Par le premier tu demanderas que, — comme Dieu le Père, selon la munificence de sa toute-puissance, a exalté mon âme sur un trône de gloire sans égale, au point qu’après lui je suis la plus puissante au ciel et sur la terre, ainsi je t’assiste, à l’heure de la mort, pour te fortifier, et repousser loin de toi toute puissance ennemie ».

« Par le second Ave Maria, tu demanderas que, — comme le Fils de Dieu selon les trésors de son inscru­table sagesse m’a ornée merveilleusement de science et d’intelligence, et m’en remplit tellement que je jouis de la connaissance de la Bienheureuse Trinité plus que tous les saints ensemble, et que, comme un soleil brillant, j’éclaire tout le ciel par la clarté dont il m’a embellie, — ainsi je t’assiste, à l’heure de la mort, pour remplir ton âme des lumières de la foi et de la vraie sagesse, de peur que ta foi ne soit obscurcie par les ténèbres de l’ignorance et de l’erreur.

« Par le troisième Ave Maria, tu demanderas que, — comme le Saint-Esprit m’a remplie entièrement des douceurs de son amour et m’a rendue si aimable et si aimante, que, après Dieu, je suis la plus douce et la plus miséricordieuse, — ainsi je t’assiste à l’heure de ta mort, en remplissant ton âme d’une telle suavité de l’amour divin, que toute peine et amertume de la mort se change pour toi en délices[6] ».

Telle est la révélation relative aux Trois Ave Maria faite par la Reine du ciel, avec promesse de la bonne mort pour ceux qui y seront fidèles tous les jours. En effet, bien que la promesse ait été faite à sainte Mechtilde, elle convient à tous ceux qui emploieront le même moyen recommandé par la divine Mère pour obtenir une bonne mort, comme le titre du chapitre le donne à entendre. Le texte latin est plus formel encore, car les Trois Ave Maria y sont donnés comme un moyen efficace d’obte­nir la grâce suprême de la bonne mort, pour chacun en particulier.« De tribus Ave Maria dicendis, PER QUÆ POSSIS gloriosam Virginem Mariam habere prœsen­tem in fine vitæ. » Du reste, nous verrons dans la suite les saints, particulièrement saint Léonard de Port-Mau­rice et saint Alphonse de Liguori, l’interpréter ainsi.

Une autre remarque importante à faire, c’est que, d’après les savants Bénédictins, la grande sainte Ger­trude aurait contribué, pour la plus grande part, à la rédaction du Livre de la Grâce spéciale, d’après les récits de son amie et confidente, ce qui donne à ce livre une autorité de plus.

Sainte Gertrude connaissait donc les Trois Ave Maria. Elle-même eut plusieurs révélations concernant les trois grands privilèges de Marie Immaculée : Puissance, Sagesse, Miséricorde, — honorés par les Trois Ave Maria, d’après la première révélation faite à sainte Mechtilde.

Quoi qu’il en soit, notre sainte dévotion, grâce au livre de sainte Mechtilde, qui compta bientôt un grand nombre de copies, se répandit de plus en plus dans les monastères, puis, de là, parmi les fidèles.

Cette pratique, révélée par la Très Sainte Vierge, a donc pour objet d’honorer les trois grands privilèges de Puissance, de Sagesse et de Miséricorde, qui lui furent conférés par les trois Personnes divines, et pour but très spécial d’obtenir la grande grâce de la persévérance finale ou de la bonne mort, la plus précieuse pour nous de toutes les grâces.


Bien qu’il y ait d’autres manières de réciter les Trois Ave Maria, — car cette pratique a eu des formes nom­breuses et variées — celle de sainte Mechtilde mérite toutes nos préférences. Sans doute, les autres méthodes où se trouvent les Trois Ave Maria, sont toutes bonnes et saintes, avec leurs buts particuliers, mais celle que nous recommandons, après sainte Mechtilde et sainte Ger­trude, a été apportée directement du ciel par la Bienheureuse Vierge elle-même, et donnée par cette divine Mère comme un moyen choisi par elle pour obtenir la grâce suprême de la bonne mort. De plus, aucune autre pratique n’est plus directement ordonnée à honorer cette divine Mère dans ses relations avec les trois Personnes de l’ado­rable Trinité.

LA PRATIQUE ET L’ENSEIGNEMENT DES SAINTS DE SAINTE MECHTILDE JUSQU’A NOS JOURS

Nombreux sont les saints et illustres personnages qui ont pratiqué et recommandé la salutaire dévotion des Trois Ave Maria, à la suite et à l’exemple de sainte Mechtilde et de sainte Gertrude. Nous ne pourrons faire que les mentionner en passant.


Un illustre enfant de saint François, le Docteur séraphique, SAINT BONAVENTURE, devenu général de l’Ordre, fit, au Chapitre général tenu à Pise en 1262, une ordonnance d’après laquelle « les Frères Mineurs (ou Franciscains) exhorteraient le peuple à saluer la glorieuse Vierge Marie, Mère de Jésus, par Trois Ave Maria, au son de la cloche qui se fait entendre après Complies, parce que, suivant la tradition, c’est l’heure où elle fut saluée par l’Ange ». Cette pratique, absolu­ment distincte, dans le début, de l’Angelus, qui d’ailleurs n’existait pas encore, se confondit peu à peu avec lui.


Les Trois Ave Maria, propagés par saint Bonaventure, et par quelques autres saints, spécialement par saint Léonard de Port-Maurice, sont donc devenus une DEVOTION FRANCISCAINE. Aussi, l’Ordre de saint François s’est-il, EN TOUT TEMPS, signalé par son zèle en faveur le notre sainte pratique.


Ainsi, à l’aube du XVème siècle, nous trouvons encore la grande SAINTE COLETTE DE CORBIE (1380-1447), l’illustre réformatrice franciscaine, qui faisait réciter les Trois Ave Maria à ses religieuses Clarisses, comme remède et antidote contre les trois concupiscences du monde.


Notre SAINTE JEANNE D’ARC, contemporaine de sainte Colette (1412-1431) avait aussi la plus grande dévotion à ce qu’on appelait l’Ave Maria, qui est devenu notre Angelus actuel, et qui se composait alors uniquement des trois Ave Maria.


Trois siècles plus tard vivait ST JOSEPH DE LA CROIX, franciscain (+ 1734). Cet illustre saint connut, par révé­lation, qu’un étudiant ecclésiastique souffrait de violents maux de tête pour avoir négligé de réciter les Trois Ave Maria habituels. Il le guérit, en lui faisant promet­tre de n’y plus manquer.


L’ORDRE DOMINICAIN, qui a surtout pour mission de propager le saint Rosaire, ne fut pas, non plus, étranger à notre sainte pratique. Nous voyons même que deux saintes religieuses dominicaines furent favorisées de ré­vélations spéciales à ce sujet.


Le Père Ignace de Carnago, capucin du XVIIIème siècle, rapporte, dans un petit traité des Trois Ave Maria, un récit d’un Père Hippolyte, dominicain, d’après lequel : « La Très Sainte Vierge a demandé, dans une révélation à une sainte religieuse dominicaine, LA VENERABLE FRANÇOISE VACCHINA, de réciter, chaque jour, trois Ave Maria, pour obtenir : 1° de rester toujours consacrée à son culte et à son service ; 2° d’éviter tout péché ; 3° de faire, en tout, la sainte volonté de Dieu. »


L’autre sainte religieuse dominicaine, la Vénérable Mère MARIE VILLANI, morte en odeur de sainteté, en 1670, à Naples, avait une dévotion singulière pour les Trois Ave Maria ; elle s’en servait, spécialement, pour offrir le Cœur de Marie au Cœur sacré de Jésus, le Cœur de Jésus au Cœur très saint de Marie, et son propre cœur à ceux de Jésus et de Marie. Or, un jour d’Assomption, pendant que la sainte religieuse récitait ainsi ses Trois Ave Maria, la divine Marie lui apparut et lui fit entendre ces consolantes paroles : « Non seulement tu obtiendras, par ce moyen, tout ce que tu solliciteras, mais encore je te promets d’être la protectrice spéciale en la vie et en la mort, de ceux qui, comme toi, pratiqueront ces salu­tations. Je les délivrerai de tout péril intérieur et extérieur et leur ferai expérimenter mon assistance, qui sera tou­jours prompte à les favoriser. »


Cette révélation est citée dans un Traité de la dévotion et de l’Office de la Sainte Vierge par ST JEAN EUDES, encore un saint qui fut un ardent apôtre des Trois Ave Maria.


SAINT GRIGNION DE MONTFORT, un des plus grands dévots à la Très Sainte Vierge, faisait réciter les Trois Ave Maria avant de commencer le Rosaire, pratique aujourd’hui généralement adoptée. De plus, il mentionne, à plusieurs reprises, les trois grands privi­lèges de la Très Sainte Vierge : Puissance, Sagesse, Misé­ricorde, honorés par les Trois Ave Maria.


SAINT STANISLAS KOSTKA récitait chaque jour, matin et soir, les Trois Ave Maria, en se tournant vers un sanctuaire célèbre de la Madone.


Un autre fils de la célèbre Compagnie, SAINT JEAN BERCHMANS, récitait chaque jour trois Ave Maria, spécialement le soir, avant de prendre son repos, pour se mettre, durant la nuit, sous la protection de la Reine du ciel.


Arrivons, sans plus tarder, aux deux plus grands promoteurs des Trois Ave Maria.

Le premier en date est SAINT LÉONARD DE PORT-MAURICEfranciscain, un des plus célèbres mission­naires des temps modernes (1676-1751) et qui vient d’être constitué Patron des Missionnaires. Pendant plus de cinquante ans, il parcourut presque toute l’Italie, ainsi que la Corse, qui en faisait alors partie. Dans toutes ses missions, comme dans ses livres de piété, il insiste fréquemment sur les Trois Ave Maria, à réciter dévotement le matin et le soir.

Il aimait à répéter inlassablement le mot d’ordre sui­vant :

– « Tous les jours, soir et matin — (Attention ! tous, car la chose est très importante, — tous les jours, soir et matin, récitez Trois Ave Maria, en l’honneur de l’Immaculée Conception ; faites ensuite un acte de contrition, avec le ferme propos de ne plus pécher. Oh ! quelle sainte pratique de piété ! C’est un moyen très efficace d’assurer votre salut. »

Il écrivait à un religieux :

– « Suggérez, mon Père, à tous ceux que vous voyez, de réciter, matin et soir, les Trois Ave Maria, que j’ai tant recommandés, pour honorer l’Immaculée Concep­tion et pour remercier la Très Sainte Trinité ce tous les dons faits à notre auguste Reine ; qu’ils fassent ensuite un acte de contrition sur les péchés passés, avec un ferme propos de ne plus pécher à l’avenir. »


Citons, maintenant, SAINT ALPHONSE DE LIGUORI, le grand Docteur des temps modernes, qui fut, avec saint Léonard de Port-Maurice, un des plus ardents apôtres des Trois Ave Maria, et qui mérite d’en être appelé le Docteur, car, par son génie pratique, il fixa la manière de les réciter, et en établit, à tout jamais, l’excellence et l’efficacité. Il en parle en plus de quinze endroits de ses œuvres et jusque dans sa Théologie morale. Ecoutons-le :

– « Parmi les pénitences généralement utiles à tous, citons, en particulier, celle-ci : Trois fois la Salutation Angélique, le matin et le soir, en disant : « Marie, ma Mère, venez à mon aide aujourd’hui, pour que je ce commette pas de péché. »

« Quant à moi, ajoute-t-il, j’ai coutume d’imposer comme pénitence, ou tout au moins de conseiller cette pratique à tous ceux qui n’en ont pas l’habitude. »

Et plus loin : « Que le confesseur ait grand soin, surtout auprès des enfants, d’insinuer la dévotion envers la Mère de Dieu, et de les porter à réciter, chaque jour, le Rosaire et Trois Ave Maria, matin et soir, en ajoutant toujours cette prière : Marie, ma bonne Mère, préservez-moi du péché mortel. » — (Praxis eonfessarii.)

– « Ne nous lassons jamais d’inspirer à tous, aux dévots et aux pécheurs, la dévotion à la divine Marie, parti­culièrement en se recommandant à la Bienheureuse Vierge le matin et le soir, par Trois Ave Maria, afin qu’elle les préserve du péché mortel. » — (Avis aux prêtres).

– « Au sujet de l’Ave Maria, que la première pratique de cette prière, soit de dire, matin et soir, en se levant et en se couchant, Trois Ave Maria, la face contre terre ou au moins à genoux. » — (Gloires de Marie, 2ème partie).


A la suite de saint Alphonse de Liguori, nous pourrions mentionner tous les Saints et Bienheureux Rédemp­toristes, car leur fondateur fit, des Trois Ave Maria du matin et du soir, un point de règle, pour chaque jour. D’ailleurs, tous, à son exemple, ont prêché et recom­mandé cette sainte pratique aux pieux fidèles. Citons particulièrement le célèbre SAINT GERARD MAJELA, qui la propagea de tout son pouvoir (1726-1756).


Nommons encore un illustre saint moderne, SAINT JEAN-BAPTISTE ROSSI, chanoine régulier, qui vécut à Rome et mourut en 1764 après avoir été, lui aussi, un ardent apôtre des Trois Ave Maria ; il se servit de ce moyen, dit son historien, pour faire « d’innombrables conversions ».


Nous ne pouvons que mentionner, à la hâte, quelques autres saints et illustres personnages des temps modernes, spécialement :

LE VENERABLE LOUIS-MARIE BAUDOIN, fondateur des Ursulines de Chavagnes (1765-1835), qui adressa ces paroles à un gentilhomme : « Récitez chaque jour trois Ave Maria ; si vous êtes fidèle à payer ce tribut d’hom­mage à Marie, je vous promets le paradis » ;

LE VENERABLE PERE CHAMPAGNAT (+ 1840), fonda­teur des Frères Maristes, recommandait beaucoup les Trois Ave Maria. Aussi est-ce la coutume, dans les Juvénats et Noviciats de son Institut de les réciter matin et soir, en commun, à haute voix.

LE SAINT CURE D’ARS, qui propagea les Trois Ave Maria au moyen d’une feuille de propagande, où l’on re­commandait cette pratique, avec une autre prière à la Très Sainte Vierge, pour obtenir une bonne mort (+ 1859) ;

SAINT GABRIEL DE L’ADDOLORATA, qui voulait qu’on récitât souvent dans la journée, les Trois Ave Maria (1838-1861)

LE BIENHEUREUX PERE ANTOINE-MARIE CLARET, fondateur de la Congrégation des Fils du Cœur Immaculé de Marie fut le plus grand missionnaire de l’Espagne au XIXème siècle. Comme remède contre les habitudes vicieuses, il recommandait, en premier lieu, les Trois Ave Maria du matin et du soir (1870) ;

SAINT JEAN BOSCO, qui en fit un point de règle pour tous ses enfants (1815-1888) ;

La séraphique vierge, SAINTE GEMMA GALGA­NI, une des grandes extatiques modernes, qui récita tous les jours ses Trois Ave Maria, les mains sous ses genoux (1878-1903).


Parmi les personnages célèbres, zélateurs des Trois Ave Maria, nommons encore le PERE JOSEPH DU TREM­BLAY, capucin, au XVIIème siècle ; le pieux Mgr DE SEGUR ; le savant Mgr GAUME, dans son Catéchisme de persévérance ;l’illustre PERE MARIE-ANTOINE DE LAVAUR, capucin, surnommé le « Saint de Toulouse », qui attribuait les succès de ses missions aux Trois Ave Maria et fut même notre collaborateur dans la propagande de cette salutaire dévotion ; le BIENHEU­REUX JOSEPH COTTOLENGO, si célèbre en Italie (1786-1842) ; — le vénéré PERE VALENTIN PAQUAY, francis­cain belge mort en odeur de sainteté, en 1905 ; — le pieux Frère NORBERT DE MARIE, mort saintement à 18 ans, au Noviciat des Frères des Ecoles Chrétiennes à Montréal (Canada), en 1910.

Certes, voilà plus d’autorités qu’il n’en est besoin pour appuyer et recommander une pratique qui a encore pour elle, nous allons le voir, l’autorité de l’Eglise.

LES PAPES ET LES TROIS « AVE MARIA »

Un très grand nombre de Papes depuis GREGOIRE IX,au XIIIème siècle, jusqu’à Benoît XV, et Pie XI ont approuvé et encouragé la récitation des Trois Ave Maria, dans ses multiples variantes.

JEAN XXII, attache des indulgences à cette pratique. JULES II compose trois salutations à la Reine de Mi­séricorde, avec Trois Ave Maria, qu’il recommande à tous les fidèles.

BENOIT XIV lui-même, surnommé le plus savant des Papes, récite chaque jour ses Trois Ave Maria en l’hon­neur de Notre-Dame du Bon Conseil, pour implorer ses lumières et sa protection.

Arrivons, sans tarder, à l’immortel PIE IX, qui fut le premier à réciter les Trois Ave Maria pour l’Eglise, après la sainte Messe, dans sa chapelle privée, pratique que Léon XIII étendit ensuite à toute l’Eglise. Pie 1Xaccorda encore 300 jours d’indulgence à la récitation des Trois Ave Maria devant certaines images ou statues célèbres de la Très Sainte Vierge. Il en fut de même de Léon XIII et de Pie X.

Mais il était réservé à LEON XIII, de glorieuse mémoire, de sanctionner à tout jamais la pratique des Trois Ave Maria, tels que nous les propageons, en accordant 200 jours d’indulgence, une fois le jour, à tous les fidèles du monde entier qui réciteraient les Trois Ave Maria du matin et du soir, avec l’invocation qui fait partie de cette pratique : « O ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel. »

A partir de ce moment, les Trois Ave Maria prirent une extension extraordinaire, qui fait, chaque jour, de nouveaux progrès.

A peine monté sur la Chaire de Pierre, PIE X voulut donner une marque de bienveillance à une dévotion si pieuse et si salutaire.

Par l’entremise de son secrétaire d’Etat, le cardinal Merry del Val, Sa Sainteté Pie X, par une lettre en date du 27 septembre 1903, daignait approuver de nouveau la dévotion des Trois Ave Maria,et accorder la BENEDICTION APOSTOLIQUE à tous ceux qui observent cette pieuse pratique.

De plus, au lendemain des fêtes mariales en l’honneur du jubilé du dogme de l’Immaculée Conception, Pie daignait encore accorder 300 jours d’indulgences à chaque récitation des Trois Ave Maria du matin et du soir, à la condition d’ajouter, après chaque Ave Maria, cette formule que saint Alphonse recommandait surtout aux âmes religieuses : « Par votre Immaculée Conception, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme ».

Ce saint Pontife daigna encore approuver la Neuvaine, dite efficace, des Trois Ave Maria et la recommander aux fidèles en leur accordant, par un précieux autographe, la Bénédiction Apostolique. Cette même faveur fut renouvelée par Benoît XV, qui voulut bien accepter une statue de Notre-Dame des Trois Ave Maria, dont il fit remercier par son secrétaire d’Etat, le Cardi­nal Gasparri (25 mars 1916).

Enfin, le même Pape BENOIT XV daignait accorder à cette dévotion des Trois Ave Maria, devenue mondiale, LA CONSECRATION OFFICIELLE la plus haute par l’é­rection de l’ARCHICONFRERIE UNIVERSELLE des Trois « Ave Maria ». (Bref du 30 juillet 1921).

A son tour, Sa Sainteté Pie XI daigna accorder dans une audience privée, la Bénédiction Apostolique pour tous les Directeurs, leurs auxiliaires et les membres de l’Archiconfrérie.

LES TROIS « AVE MARIA » DU MATIN ET DU SOIR

Cette sainte dévotion consiste, essentiellement, d’après la révélation de la Bienheureuse Vierge à sainte Mechtilde, à réciter, tous les jours, trois Ave Maria pour remercier les Trois Personnes de la Sainte Trinité des admirables privilèges de Puissance, de Sagesse et de miséricordieuse Bonté qu’elles ont départis à notre divine Mère, et obtenir, par son intercession, la grande grâce de la bonne mort.

Chacun doit veiller à dire avec piété et dévotion ces Trois Ave Maria, tous les jours de sa vie, autant que pos­sible, sans y manquer jamais, par sa faute ou par négli­gence, afin de mériter, chaque jour, la protection de la Reine du ciel, et de s’assurer ainsi sa miséricordieuse assistance pour l’heure redoutable de la mort.

On peut réciter ces Trois Ave Maria plusieurs fois par jour, par dévotion, ainsi que font quelques-uns, et même chaque fois qu’on entend les heures sonner ; mais, d’après l’usage introduit et recommandé par les saints, spécialement par saint Léonard de Port-Maurice et saint Alphonse de Liguori, il convient de les réciter, le matin, en se levant, et le soir, avant de prendre son repos.

De plus, pour gagner les indulgences, il est en général nécessaire, comme nous l’avons vu, d’ajouter certaines invocations. Ainsi on peut dire, à la fin des Trois Ave Maria : « O ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel. »

Telle était la méthode que, d’une manière générale, le grand docteur saint Alphonse de Liguori recomman­dait à tous les fidèles, dévots ou pécheurs, enfants ou vieillards ; et il voulait qu’on n’y manquât jamais, tant il y attachait d’importance au point de vue de la vie chrétienne.

Cependant, à certaines personnes pieuses et surtout aux religieuses, il conseillait de dire, après chaque Ave Maria : « Par votre Conception Immaculée, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme. »

Ces deux méthodes étant également bonnes, libre à chacun d’adopter celle qui a ses préférences, mais, d’une manière générale, nous recommandons la première, plus à la porté de tous, et plus conforme à la pratique des Trois Ave Maria révélée par la Très Sainte Vierge à sainte Mechtilde.

Le principal est de s’acquitter pieusement, chaque jour, autant que possible matin et soir, de la pratique adoptée.

Le moment le plus favorable pour réciter les Trois Ave Maria est celui du lever et celui du coucher. De la sorte, on ne serait pas exposé à les oublier. On pourrait encore, pourvu toutefois que l’on soit bien fidèle à sa prière du matin et du soir, les réciter immédiatement après celle-ci.

Si malgré tout, par négligence ou sous prétexte d’un travail pressant, on était tenté d’omettre sa prière ordi­naire du matin ou du soir, au moins que les fidèles n’omettent pas la récitation si courte des Trois Ave Maria, pour se mettre sous la protection de la Très Sainte Vierge pendant le jour et pendant la nuit.

Beaucoup de bons chrétiens et de pauvres pécheurs ont dû leur salut éternel, on n’en peut douter, à leur fidélité constante à cette salutaire pratique. Nous en avons rap­porté un très grand nombre d’exemples.

La perfection de cette pratique demande qu’on récite les Trois Ave Maria à genoux, et même, si l’on veut, « profondément incliné », comme le demandait saint Léonard de Port-Maurice, ou encore « la face contre terre », selon la pratique conseillée par saint Alphonse de Liguori.

Toutefois, il suffit de les réciter à genoux, ou même, si l’on en est empêché, dans une autre position convenable, même étant couché. L’essentiel, nous l’avons dit, est de réciter les Trois Ave Maria avec piété, en l’honneur ce la divine Marie et en vue d’obtenir sa maternelle protec­tion pendant la vie et à l’heure de la mort. S’il en est ain­si, cette bonne Mère ne manquera pas à sa promesse. En vertu de sa Puissance, de sa Sagesse et de sa Miséricorde, elle obtiendra aux fidèles dévots des Trois Ave Maria, toutes les grâces nécessaires, soit pour être préservés du péché mortel, soit pour se convertir, faire une bonne mort et ainsi aller au ciel.

LA NEUVAINE DES TROIS « AVE MARIA », OU« NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE »

Les Trois Ave Maria en l’honneur de la Sainte Trinité et des trois privilèges de Marie Immaculée sont une pratique si agréable à cette divine Mère qu’elle s’est plu très souvent à exaucer ceux qui se servaient de cette prière pour lui demander des grâces, soit spirituelles, soit temporelles.

C’est même de là que provient l’origine de la Neuvaine des Trois Ave Maria appelée plus justement aujourd’hui : « Neuvaine à Notre-Dame de la Trinité. » Cette Neuvaine a obtenu de la Très Sainte Vierge tant de faveurs que la voix populaire l’a appelée « Neuvaine efficace ».

Parmi ces grâces, un grand nombre sont réputées mi­raculeuses, comme des conversions soudaines et extraordinaires, ou des guérisons instantanées, arrivées contre tous les pronostics des médecins.

Faute de temps ou pour un autre motif, les Trois Ave Maria récités pendant neuf jours, à telle ou telle intention, peuvent suffire ; mais pour des grâces importantes, il est avantageux de recourir à notre Neuvaine complète. Car c’est surtout à cette Neuvaine proprement dite que sont dues, les grâces les plus innombrables et les plus surprenantes.

Toutefois, on s’imaginerait faussement que, par cette prière, on obtiendra toujours et infailliblement ce qu’on demande. Elle est efficace, mais non infaillible, car : 1° souvent, on demande ce qui n’est pas le plus avanta­geux pour l’âme ; 2° on ne prie pas toujours avec assez de conformité à la volonté de Dieu, avec assez d’humilité et de persévé­rance, toutes conditions indispensables pour qu’une prière soit vraiment bien faite.

Plus grande aussi sera la confiance en la Puissance, la Sagesse et la Miséricorde de la Vierge Immaculée, plus nombreuses et signalées seront les grâces reçues.

Nous recommandons encore avec instance la persévé­rance dans la récitation de ces neuvaines, jusqu’à ce que la grâce demandée soit obtenue, ou jusqu’à manifestation complète de la volonté de Dieu dans un autre sens.

Il ne faut donc jamais perdre confiance, car, si l’on prie bien, on obtiendra toujours quelque chose, et si ce n’est pas ce qu’on aura demandé (et qui n’est pas toujours le meilleur), ce seront souvent des grâces plus grandes, spirituelles et même quelquefois temporelles.

Lorsqu’il s’agit de grâces importantes, nous conseillons de faire au moins trois neuvaines consécutives, ou plutôt, de ne pas cesser jusqu’à obtention de la faveur demandée ou d’une autre équivalente ou plus avantageuse.


Voici la formule de cette Neuvaine :

NEUVAINE A NOTRE-DAME DE LA TRINITE

1. — O Marie, VIERGE PUISSANTE, « Virgo potens », Vous à qui rien n’est impossible… par cette Puissance mê­me dont vous a gratifiée le Père Tout-Puissant, je vous en conjure, assistez-moi dans la nécessité où je me trouve. Puis donc que vous pouvez me secourir, ne m’abandonnez pas, ô vous qui êtes l’Avocate des causes les plus déses­pérées !

Il me semble que la gloire de Dieu, votre honneur et le bien de mon âme, sont attachés à la concession de cette faveur.

Si donc, comme je le pense, elle est conforme à la très aimable et très sainte Volonté de Dieu, je vous en prie, ô TOUTE PUISSANCE SUPPLIANTE, « Omnipotentia sup­plex », intercédez pour moi auprès de votre Fils qui ne peut rien vous refuser.

Je vous le demande de nouveau, au nom de la Puissance sans borne que le Père céleste vous a communiquée, à Vous sa fille bien-aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec sainte Mechtilde, à qui vous avez révélé la salutaire pratique des Trois Ave Maria :

AVE MARIA, etc.


2. — Divine, Vierge, qui êtes appelée le TRONE DE LA SAGESSE : « Sedes sapienthe », parce que la Sagesse incréée le Verbe de Dieu, a résidé en vous…, vous à qui cet adorable Fils a communiqué toute l’étendue de sa science divine, dans la mesure où la créature la plus parfaite pouvait la recevoir, vous connaissez la grandeur de ma misère et quel besoin j’ai de votre assistance.

Confiant dans votre divine Sagesse, je m’abandonne en­tre vos mains, afin que vous disposiez tout avec force et douceur, pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme.

Daignez donc me venir en aide, par les moyens que vous savez être les plus propres à atteindre cette fin.

O Marie, Mère de la divine Sagesse, daignez je vous en .supplie, m’obtenir la grâce précieuse que je sollicite : je vous le demande au nom même de cette sagesse incompa­rable dont le Verbe, votre Fils, vous a illuminée, vous sa Mère très aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, en union avec saint Léonard de Port-Maurice, le plus zélé prédicateur de vos Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.


3. — O bonne et tendre Mère, vraie MERE DE MISE­RICORDE, « Mater Misericordiæ », vous dont l’Esprit d’Amour embrasa le cœur d’une tendresse sans limite pour les pauvres humains, je viens vous supplier d’user envers moi de votre bonté compatissante.

Plus ma misère est grande, plus elle doit exciter votre compassion.

Je le sais, je ne mérite aucunement la grâce précieuse que je désire, moi qui vous ai si souvent contristée en offensant votre divin Fils. Mais, si été coupable, très coupable, je me repens sincèrement d’avoir blessé le Cœur si tendre de Jésus et le vôtre.

D’ailleurs, n’êtes-vous pas, comme vous l’avez révélé à l’une de vos servantes, sainte Brigitte, « la Mère des pé­cheurs repentants » ? Pardonnez-moi donc mes ingrati­tudes passées, et, considérant uniquement votre Bonté miséricordieuse, ainsi que la gloire qui en reviendra à Dieu et à vous, obtenez-moi, de la miséricorde divine, la grâce que j’implore par votre intercession.

O vous, qu’on n’a jamais implorée en vain, « ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie », « o clemenso pia, o dulcis Virgo Maria ! » daignez, daignez me secou­rir, je vous en conjure, par cette misiéricordieuse bonté dont le Saint-Esprit vous a remplie pour nous, vous son épouse tendrement aimée, et en l’honneur de laquelle je vous dis, avec saint Alphonse de Liguori, l’apôtre de votre miséricorde et le docteur des Trois « Ave Maria » :

AVE MARIA, etc.

Cette illumination des consciences sera une vue de la vie qui montrera les actions de tous avec une visée sur vos péchés non pardonnés et les péchés d'omission

Mardi, le 26 novembre, 2019

Alternate text goes here

Jésus a dit : « Mon fils, tu revois l’accélération des horloges, et un kaléidoscope d’événements que tous verront en même temps lorsque J’apporterai Mon Avertissement à tous les pécheurs.

Cette illumination des consciences sera une vue de la vie qui montrera les actions de tous avec une visée sur vos péchés non pardonnés et les péchés d’omission. Vous verrez combien vos péchés M’ont offensé, et comment vous avez influencé les gens par vos bonnes et mauvaises actions. Vous verrez ensuite un mini-jugement de votre destination et vous ressentirez ce qu’il en sera à votre destination. Vous reviendrez alors dans votre corps dans le temps, avec l’opportunité de changer votre destination. Si vous n’améliorez pas votre vie spirituelle, la destination de votre vie sera alors votre destination finale. Préparez-vous à votre expérience de l’Avertissement par la Confession fréquente au moins une fois par mois.

Lorsque J’apporterai Mon Avertissement, ce sera une bénédiction pour toutes les âmes de se convertir, si elles le désirent de leur propre libre arbitre. L’Avertissement sera une occasion pour les pécheurs de venir à Moi et d ‘être sauvés. Ce sera une occasion pendant les six semaines après l’Avertissement, pour Mes guerriers de convertir les âmes des membres de leur famille afin qu’ils puissent obtenir des croix sur leurs fronts. Ceci sera nécessaire pour entrer dans Mes refuges. Sachez ceci que Mon Avertissement est la fin de ce que l’on voit. C’est le début de ce que vous attendez depuis plusieurs années. Je vous aime tous, alors fiez-vous à Ma protection pendant la tribulation qui vient. »

Concert de Noël de François avec catéchèse de la Pachamama (vidéo)

Concert de Noël de François avec catéchèse de la Pachamama (vidéo)

La Congrégation du Vatican pour l’éducation catholique a parrainé un concert de charité de Noël le 14 décembre dans la salle d’audience Paul VI. François a donné une courte allocution préenregistrée.

Le public comprenait 5 000 personnes et près de deux millions de téléspectateurs à la télévision.

Pendant l’événement, une femme latino-américaine a donné une catéchèse de la Pachamama. Elle a demandé aux spectateurs de croiser les bras sur la poitrine et de ressentir une forte vibration, expliquant que c’est  » votre cœur  » mais aussi  » le cœur de la Terre-Mère « .

Là où il y a du silence, a-t-elle expliqué, il y a « l’Esprit » qui permet « d’entendre le message de la Terre-Mère ». Elle a ajouté que « pour nous, peuples indigènes, la Terre-Mère, la Hicha Guaia, est tout » car le démon Guaia – synonyme de Pachamama – « nous donne de la nourriture, de l’eau sacrée, des plantes médicinales » et reçoit donc des sacrifices comme « le placenta et les premiers cheveux de l’homme qui sont coupés ».

Les cardinaux et les évêques présents à cette « catéchèse » ont suivi avec empressement les instructions de la femme.

Les deux Papes, mensonges en cascade. Et Benoît XVI diffamé…

Sur le site américain « First things« , et sous la plume d’un écrivain catholique irlandais John Waters, un formidable, je ne dis pas critique, ni même recension, mais argumentaire détaillé pour démonter les falsifications et les mensonges du film « Les deux Papes » – un argumentaire qui est en même temps un portrait de « réparation » de Benoît.

Le vrai et le faux. No comment!!

J’ai finalement vu « Les Deux Papes« , et il n’y a rien à rajouter, ni à retrancher, à l’article de John Waters.
Le film pourrait être acceptable, comme simple fiction, selon le schéma classique du lent cheminement vers l’amitié entre deux hommes que tout oppose; et si l’on excepte deux terribles longueurs (la rencontre improbable à Castelgandolfo qui évoque la très vite oubliée « Confession de Castelgandolfo » de Pietro di Paoli alias Christine Pedotti; et celle, encore plus invraisemblable, dans la Chapelle Sixtine, qui se termine par une… confession), il n’est pas totalement nul, pouvant même donner à certains l’envie d’en savoir plus, et donc de découvrir les VRAIS personnages. Car là, tout est faux (à l’exception d’anecdotes, authentiques mais insignifiantes, qui servent de décor, mais uniquement lorsqu’elles peuvent être instrumentalisées pour faire passer un message), ou plutôt tout est inversé : le sage, le pondéré, le gentil, le moderne, le contact facile, c’est Bergoglio, tandis que le méchant, l’agité, le mal dans sa peau, l’arriéré, le rabat-joie, c’est Benoît XVI. Le film, qui se présente comme une sorte de docu-fiction, entrecoupé de séquences d’archives et prétendant s’inspirer de faits réels, se revendique donc comme chronique d’un événement historique. Pour un spectateur qui ne suit pas ces choses de très près, c’est-à-dire la majorité, il risque d’y avoir une dangereuse confusion avec la réalité. On va dire que c’est étudié pour, et en ce sens, le film est à sa manière une réussite. Mais c’est au détriment de la vérité.
Un mot encore sur l’interprétation d’Anthony Hopkins qui ne s’est toujours pas remis de son rôle d’Hanibal Lecter: il est tout simplement catastrophique (et là encore, c’est sans doute voulu), à des années-lumière de celui qu’il est censé incarner. Et quand dans l’une des images finales on entrevoit l’image subliminale du vrai Benoît XVI (le 29 mars 2013, lorsqu’il raccompagne jusqu’à l’hélicoptère son successeur venu lui rendre visite à Castelgandolfo), on ressent une sorte de soulagement, comme si l’on sortait enfin d’un mauvais rêve.
Pour une fois, la bande annonce ne mentait pas, comme je le disais dès le 1er septembre:

En réalité, cette bande-annonce fait penser à une grossière opération de propagande – une de plus… mais du fait de qui? Disons que les premières images laissent effectivement augurer le pire du pire. Au-delà de l’absence totale de ressemblance physique (à part la soutane blanche et la calotte, il n’y a vraiment rien en commun entre l’acteur et le personnage qu’il est censé incarner) voir Benoît XVI sous les traits d’Hannibal Lecter alias Anthony Hopkins a de quoi susciter sinon un sentiment de répulsion (c’est mon cas), du moins un vrai malaise – comme si une caricature maléfique et ricanante, s’était substituée au doux et pur Benoît.

La grossière bande annonce du film « Les deux papes »


Les deux Papes, trop de contre-vérités.

John Waters
First Things
17/12/2019
Ma traduction (les caractères gras sont de moi)

Je me suis senti étrangement tiraillé entre deux sentiments lorsque j’ai regardé Les deux papes, le nouveau film dont on dit qu’il traite de la relation entre le pape François et le pape émérite Benoît XVI.

D’une part, et pendant la majeure partie de la première heure, je n’ai ressenti que de l’inquiétude et de la colère face à la représentation de Benoît. Puis j’ai remarqué que, peu à peu, je m’étais laissé entraîner dans le film: malgré moi, je me suis surpris à me soucier de l’engagement imaginaire de ces deux hommes. Le problème était: Ces hommes ne ressemblaient pas aux hommes réels qu’ils étaient censés représenter. C’est fondamentalement pourquoi Les deux papes (sur Netflix à partir du 20 décembre) est un film dangereux et pernicieux.

Au niveau de l’histoire, c’est le même vieux récit que les médias nous ont transmis depuis l’élection du Cardinal Joseph Ratzinger comme pape en 2005. C’est un « traditionaliste revêche », « le Rottweiler de Dieu », « l’homme incapable de sourire ou de danser ». Dans le coin opposé se trouve François, le premier pape non européen depuis 1200 ans, ancien videur de club de tango, passionné de football, « l’homme ordinaire » et, le moment venu, le « pape à l’image du Christ » – en contradiction avec tous ses prédécesseurs. Ce film ne néglige aucun cliché médiatique: les brodequins noirs usagés de Jorge Mario Bergoglio sur le scanner de la sécurité de l’aéroport, François esquivant les chaussures rouges du pape, Bergoglio qui regarde le football dans un bar et qui mange une pizza à emporter. Il est question du mal des murs et des vertus des ponts.

Et il y a pire. Le film utilise des extraits de vraies images d’actualité. Un clip vidéo montre un homme réagissant à l’élection de Benoît: « Je connais Ratzinger. Le nazi n’aurait pas dû être élu. » C’est un spaghetti western sans armes ni chevaux. Ratzinger/Benoît est pratiquement affublé de la moustache tombante: distant et introverti, il mange seul, préfère le latin aux autres langues, n’a jamais entendu parler d’Abba et ne sait pas danser le tango. Et surtout, il résiste à la tentative de Bergoglio de l’embrasser. Le scénario ne laisse aucun doute aux téléspectateurs sur le pape du côté duquel ils sont censés se ranger.

Le scénariste Anthony McCarten a affirmé que le film est destiné à s’inscrire dans un débat plus large. « Dans un monde où les conservateurs et les progressistes sont très retranchés et s’éloignent les uns des autres, et où beaucoup de vitriol et de colère circulent dans les deux sens, nous voulions faire un film sur la recherche du juste milieu ». Mais le film ne fait rien de tel. Il ne fait que répéter les clichés générés depuis de nombreuses années par des journalistes paresseux et malveillants.

Le scénario est issu de la pièce de théâtre de McCarten de 2017, The Pope, dans laquelle il a imaginé des conversations entre les deux hommes. Le portrait fait par Anthony Hopkins d’un Benoît obsédé et de mauvaise humeur est opposé au Bergoglio affable, bienveillant et placide de Jonathan Pryce. Si l’on connaît un peu la vérité de ces deux hommes, c’est presque risible. Bergoglio est joué par deux acteurs: Pryce dans la version plus âgée, de celui qui sera bientôt le pape François; Juan Minujin dans le rôle du jeune Bergoglio, sérieux, idéaliste et un peu prétentieux. Pryce est le type sympathique et chaleureux que ceux qui ont rencontré le pape François (comme moi) peuvent reconnaître [??].

Le fait qu’en termes de physique et de kinésiologie, Hopkins n’ait aucune aptitude à jouer Benoît n’arrange rien. Il dépeint un homme hautain, pesant, le visage bouffi, les yeux comme ceux d’un poivrot affligé d’une mauvaise gueule de bois. Tout est faux, toute la grâce de Joseph Ratzinger est absente: le port, la réserve, la passion des idées. Ni la timidité, ni la dignité tranquille ne sont là.

Hopkins est également insatisfaisant en ce qu’il dépeint cet homme – l’un des plus brillants Européens du dernier demi-siècle – comme un doctrinal obstiné obsédé par l’homosexualité et le célibat clérical. On a l’impression qu’en préparant ce rôle, il n’a pas, pris ne serait-ce qu’un seul des soixante livres de Ratzinger ou jeté un coup d’œil à l’une de ses encycliques. Quiconque l’aurait fait n’aurait pas manqué de savoir que les grands thèmes de la papauté du pape Benoît XVI étaient l’amour, la charité, la vérité, l’espérance, la foi, la raison, le silence et la beauté. Hopkins est un acteur d’un génie extraordinaire, qui normalement aborde ses rôles avec la plus grande attention et le plus grand soin. Ici, il a choisi d’habiter une caricature conçue par d’autres pour des raisons de myopie, de malveillance, ou les deux.

McCarten, qui est né et a grandi dans la religion catholique, a qualifié le film d’ « humaniste et impartial ». « Il entend être juste. Il n’est pas censé blanchir qui que ce soit, mais il est fait de manière sensible ». C’est faux. Ce film ne pourrait être considéré comme « juste » que par quelqu’un qui connaît peu et se soucie encore moins de la signification des événements et des personnalités de l’Église du dernier demi-siècle, et de la nature de la lutte qui les définit.

Le film a été précédé par un livre, The Pope: Francis, Benedict, and the Decision That Shook the World, également écrit par McCarten. Sa description du pape François y est un mélange de clichés et de cocasseries: « Une bouffée d’air frais, avec le charisme d’une rock star, il y avait une touche de John Lennon autour de lui (les deux hommes avaient fait la couverture du magazine Rolling Stone) avec une propension à des déclarations surprenantes propres à faire haleter même ses fans les plus ardents ». Bergoglio est un  » Argentin charismatique et amusant, à première vue un homme humble, extraverti, qui s’habille simplement (il a porté la même paire de chaussures noires pendant vingt ans) . . . C’est un homme avec une touche commune. Un homme du peuple. Il a même eu une petite amie. »

Vraiment? La même paire de chaussure? Vingt ans? Cela me rappelle l’homme qui a eu le même balai pendant vingt-cinq ans – l’ayant, entretemps, équipé de dix-sept nouvelles têtes et de quatorze nouveaux manches. Et la « petite amie »? Ce serait Amalia Damonte, à qui Bergoglio a envoyé une « lettre d’amour » quand ils avaient tous les deux douze ans, lui disant que si elle ne l’épousait pas, il deviendrait prêtre. Ses parents sont intervenus pour mettre fin à leur « relation ».

Dans son scénario de base, le film est presque entièrement fictif. En 2012, Bergoglio ne s’est pas rendu en Italie pour rencontrer le pape Benoît à Castel Gandolfo afin de demander la permission de se retirer. Les deux hommes n’ont pas passé des jours ensemble pour faire connaissance. Le pape Benoît n’a pas informé à l’avance le cardinal Bergoglio de son intention de démissionner. Il ne lui a pas dit qu’il se considérait comme n’étant plus apte à être pape. Il n’a pas révélé qu’il avait décidé que Bergoglio serait le choix parfait pour le remplacer.

Outre ces fictions, le film se réfère à des événements réels en dehors de leur ordre chronologique: Les choses qui se sont produites après l’élection du pape François sont représentées comme s’étant produites avant. Le scénario cherche à diminuer le pape Benoît en élevant son successeur avant même qu’il ne lui succède.
« Vous êtes très populaire », dit Ratzinger, comme s’il était envieux.
« J’essaie juste d’être moi-même », répond modestement Bergoglio.
« Chaque fois que j’essaie d’être moi-même, les gens ne semblent pas m’aimer beaucoup », répond le pape.

Cet échange est rendu absurde par les faits. L’affluence aux audiences publiques de Benoît sur la place Saint-Pierre est toujours plus élevée que celle du pape François, dont les nombres ne cessent de diminuer. « Cette popularité, y a-t-il une astuce à cela? », demande Benoît, apparemment déterminé à souhaiter être Bergoglio. Le problème est qu’avant de devenir pape, Bergoglio était à peine connu dans le monde, et encore moins populaire. Il n’était même pas aimé sans réserve en Argentine.

Dans une autre scène, tard dans la soirée, le pape Benoît est assis à son piano, essayant de trouver quelque chose d’approprié à jouer pour son invité. Soudain, il demande: « Connaissez-vous les Beatles? ». « Oui, je sais qui ils sont », répond Bergoglio. « Eleanor Rigby ? ». »Qui? » demande le pape Benoît: « Je ne la connais pas ».

C’est inoffensif à sa façon. Mais pour ce que ça vaut (pas grand chose), il est faux de dire que le pape Benoît ignore la musique pop, comme le laisse entendre à plusieurs reprises le scénario. En fait, il en sait beaucoup sur cette musique, peut-être parce qu’il l’a entendue pendant de nombreuses années dans tous les cafés de Rome. Il n’aime tout simplement pas ça. Il est préoccupé par le fait que, comme il l’a dit dans son discours au Congrès international de la musique d’église à Rome en novembre 1985, une telle musique « abaisse les barrières de l’individualité et de la personnalité », « abrogeant les limites du quotidien », créant l’illusion d’une « libération de l’ego ». Ce ne sont pas les mots d’un homme qui n’a jamais entendu parler d’Abba, qui ne « connaît » pas Eleanor Rigby.

Les prémisses politiques de l’Église du film sont de celles qui sont prévisibles à l’extrême: L’Église telle que représentée par Ratzinger/Benoît est « déconnectée du monde moderne » et c’est une mauvaise chose; le désir avoué de Bergoglio de faire entrer l’Église « dans le 21e siècle » est évidemment noble et juste.

Tout dans Les Deux Papes est conçu pour promouvoir un agenda qui n’a rien à voir avec le catholicisme/christianisme, et tout à voir avec la transmission d’une fausse notion de liberté dans le public. Le mot « réformes » est utilisé comme si sa vertu était évidente et inattaquable. « L’Église vote pour que des réformes attendues continuent à être attendues », accuse Bergoglio. On s’attend à ce que l’auditoire reconnaisse cette proposition et acquiesce de la tête. Mais il n’y a rien qui puisse guider qui que ce soit vers une véritable compréhension des implications.

Tout apporte de l’eau au moulin de l’agenda. Le pape Benoît accuse son visiteur d’Argentine: « Vous avez dit que l’Église est narcissique ». Mais François a dit cela après qu’il soit devenu pape, pas avant. Cela peut sembler mineur, mais cela démontre un des problèmes de ce film: une indifférence aux faits, et peu importe la vérité, peu importe la Vérité.

Le film suggère que Bergoglio s’est fait remarquer en tant que critique du leadership de l’Église alors qu’il était archevêque de Buenos Aires. « Vous avez été l’un de mes critiques les plus sévères », lui reproche Benoît. « Votre façon de vivre est une critique… Même vos chaussures sont une critique » (encore ces chaussures). Mais le plus intéressant dans l’élection de Bergoglio, c’est que son ascension s’est faite sans laisser de traces. Pratiquement personne dans le monde n’avait la moindre idée de qui il était, et ceux qui le connaissaient le considéraient comme au moins aussi « traditionaliste » que Ratzinger.

« Vous avez fait des compromis », dit Benoît, poursuivant sur ce thème. « Non », dit Bergoglio, « j’ai changé. C’est une chose différente ».
Benoît répond : « Le changement est un compromis ». Cette ligne peut sonner juste dans une certaine acoustique, mais pas comme elle est comprise ici, et pas de la manière dont elle est perçue. Si le pape Benoît avait dit cela, ç’aurait été pour faire comprendre que l’Église, étant la voix éternelle de Dieu dans le monde, n’a pas la possibilité de faire des compromis avec la mode. Ici, on le lit comme la résistance acharnée d’un homme qui pense que l’obstination est une vertu, et qui se trouve tout simplement coincé. « Dieu ne change pas », ajoute-t-il, mais au lieu d’en souligner le sens, l’implication est qu’il s’assimile à Dieu.

Le script met des mots dans la bouche du pape Benoît – pas seulement des mots pour transmettre des convictions ou un caractère, mais des mots qui cherchent à changer le sens de l’histoire. Il annonce à Bergoglio son désir de lui confier « quelque chose que je vous demande de garder dans votre âme et de ne parler à personne ». Puis il révèle son intention de démissionner dans l’espoir que Bergoglio lui succède. « Les papes ne peuvent pas démissionner », dit Bergoglio.  » Le Christ n’est pas descendu de la croix » – une phrase du journal de Dorothée Day, reprise par Jean-Paul II, lorsqu’on lui demanda s’il pourrait envisager de démissionner en raison de sa santé défaillante.
« Vous allez endommager la papauté pour toujours », dit Bergoglio. « Et quel dommage ferais-je si je reste? » Ce ne sont pas des mots que Benoît aurait prononcés. Ce sont des mots tendancieux imaginés à partir de préjugés sur ce que Benoît est et était, sur ce qu’il représente et représentait.

« Je lutte pour faire ce qui doit être fait, mais j’ai perdu », poursuit le pape Benoît. « Pour une raison étrange, je peux maintenant voir une raison pour Bergoglio. Vous êtes la bonne personne. L’Église doit changer et vous pourriez être ce changement… »

« Je ne peux plus jouer ce rôle. Il y a un dicton qui dit: ‘Dieu corrige toujours un pape en présentant au monde un autre pape‘. Je devrais… J’aimerais voir ma correction. » Le scénario dit ensuite que le pape Benoît semble confesser une perte de foi: « Je ne peux pas sentir la présence de Dieu. Je ne peux pas entendre Sa voix. »

Les « deux papes » s’entendent à tour de rôle en confession. Bergoglio raconte son échec à défendre ses confrères prêtres lors de la « guerre sale » en Argentine, pendant le « processus de réorganisation nationale » qui a suivi la montée au pouvoir d’une junte militaire dans les années 1970. Le pape Benoît tente de le rassurer sur les efforts qu’il a faits à cette époque.
Bergoglio se flagelle: « Mon cher ami, où étais-je – où était le Christ? – dans tout cela? Prenait-il le thé dans le palais présidentiel? » Plus tard, il admet: « Je suis une figure de division en Argentine », une des rares affirmations de la bouche du personnage de Bergoglio qui sonne tout à fait juste.

Ce qu’implique le scenario, c’est qu’en soulignant la culpabilité de Bergoglio pour son échec à s’opposer à la dictature en Argentine, le film offre une sorte d’équilibre: les deux papes sont montrés avec leurs bons et leurs mauvais côtés. Mais ce n’est pas le cas: le récit des actions/inactions de Bergoglio pendant la guerre sale est tiré des archives officielles; la représentation de Ratzinger/Benoît est largement inventée.

Suit une séquence qui va au-delà des crimes de falsification, de tromperie et de tricherie. Au cours de sa « confession », Benoît devient agité et commence à raconter un « péché » de son passé qui n’a pas encore été révélé. Ce faisant, sa voix est brouillée comme par une sorte d’interférence radio. Nous voyons ses lèvres bouger, nous cherchons le visage choqué de Bergoglio. Quand le son revient, Benoît semble finir un compte-rendu de sa négligence alors qu’il était Préfet de la Congrégation de la Foi. On laisse entendre qu’il n’a pas agi contre un prêtre mexicain, le fondateur des Légionnaires du Christ: Marcial Maciel Degollado, un agresseur sexuel de garçons. Quand il a terminé, Bergoglio fait quelque chose qu’un vrai prêtre ne ferait jamais: il se lève et commence à faire des remontrances au pénitent qui vient de se décharger.

Dans la mesure où cette scène cherche à confirmer la calomnie selon laquelle le pape Benoît aurait d’une certaine manière collaboré à la dissimulation de l’abus d’enfants par des clercs, elle est fausse et grossièrement diffamatoire. C’est Ratzinger qui, en tant que Préfet de la Congrégation de la Foi, a modifié les procédures canoniques pour permettre d’expulser ceux qui utilisent la prêtrise pour s’attaquer à des garçons pour la plupart d’âge adolescent. En tant que pape Benoît, il a chassé du sacerdoce des centaines de ces personnes, dont Maciel. En fait, c’est le cardinal Joseph Ratzinger qui, en 2001, a autorisé une enquête sur les accusations portées contre Maciel. Cette enquête s’est poursuivie jusqu’en 2006, date à laquelle Ratzinger est devenu le Pape Benoît XVI et où son successeur, le Cardinal William Levada, a décidé – « compte tenu de l’âge avancé du Père Maciel ainsi que de sa mauvaise santé – d’abandonner le processus canonique et de l’inviter à une vie réservée de prière et de pénitence, renonçant à tout ministère public ». Le pape Benoît a approuvé ces décisions. Maciel est mort en 2008, le prêtre le plus haut placé jamais sanctionné à cause d’allégations d’abus sexuels.

Dans le film, il n’y a aucune mention de Julio Grassi, le prêtre qui purge actuellement une peine de 15 ans pour avoir abusé sexuellement de mineurs dans le plus célèbre scandale d’abus sexuels commis par des religieux en Argentine. Le cardinal Jorge Bergoglio a fait de son mieux pour protéger Grassi de la justice laïque, allant même jusqu’à demander à la conférence épiscopale argentine, qui était sous sa présidence, de charger un éminent avocat argentin de compiler une « étude médico-légale » prétendant que Grassi était innocent et cherchant à discréditer ses victimes. Au cours de son procès, Grassi a fait l’éloge du cardinal Bergoglio et l’a remercié pour son soutien, disant que « Bergoglio n’a jamais lâché ma main ». Le pape François a toujours refusé de rencontrer les victimes argentines d’abus sexuels commis par des religieux.

Ayant essayé à plusieurs reprises, je comprends les difficultés de convertir une histoire de la vie réelle en une forme fictive, que ce soit pour la scène ou pour l’écran. La vie est trop détaillée et trop complexe pour être traduite en drame. Pour canaliser les énergies d’une histoire réelle, il faut toujours pincer et tordre, élider, comprimer, transposer, raccourcir, confondre. Mais en faisant cela, il est d’autant plus vital que l’essence d’une histoire soit protégée et respectée.

Parlant d’écrire sur des personnages réels, McCarten a dit: « Qu’ils soient vivants ou morts, vous devez toujours leur rendre justice. Vous ne pouvez pas faire de tort à leur caractère. On ne peut pas les laisser faire des choses terribles alors qu’ils n’en ont pas fait. » Comment, alors, peut-il justifier Les Deux Papes? Il traite Benoît XVI comme s’il n’était pas humain, comme s’il n’était pas vivant, comme s’il n’était pas aimé, comme s’il n’avait jamais existé. C’est scandaleux, oui, mais ce n’est pas non plus du bon art. Donner vie à une histoire est une justification insuffisante pour les niveaux d’invention, de préjugés et de partisanerie atteints ici. Le titre du film est suivi des mots sournois, « Inspiré par des événements réels. » Oui, mais cette inspiration a donné lieu à un festival de mensonges. McCarten doit des excuses à Benoît.

Certains ont observé que The Two Popes est finalement un film léger – une « sainte bromance« , un « film de copains », une sorte de remake du « couple bizarre ». Alors, détendez-vous! Et c’est à ce niveau qu’il a le plus de succès. Mais c’est aussi l’aspect le plus insidieux du film: Il vous attire en lui. Au plus profond de sa malignité et de sa morale superficielle, c’est l’histoire attachante et émouvante d’une rencontre personnelle qui est racontée. Cela signifie qu’en tant que propagande, ce film est à la fois extrêmement efficace et extrêmement dangereux.

Cela aurait pu être un meilleur film. Plus drôle, aussi. Il aurait pu commencer par une scène comme celle-ci, basée sur une histoire – peut-être apocryphe, peut-être pas, mais au pire pas plus fantaisiste que quatre-vingt-dix pour cent de ce film – qui a circulé dans l’interrègne entre l’annonce de la retraite du pape Benoît XVI et l’élection de son successeur. (si elle est vrai, elle fait aussi justice de l’idée selon laquelle le Pape Benoît n’a pas le sens de l’humour).

Au moment où l’histoire était racontée, le pape était interviewé par un journaliste et discutait du processus par lequel le nouveau pape serait élu. Le journaliste se focalisait sur le conclave à venir, et sur les questions de politique interne s’y rapportant. Le pape, agacé de cette ligne de questionnement, intervint pour réorienter la conversation.
« Bien sûr » dit-il, « c’est le Saint-Esprit qui élit le pape ». Ici, on dit qu’il a fait une pause avant de continuer. « Et le Saint-Esprit ne fait qu’occasionnellement une erreur. »

Les deux Papes, mensonges en cascade. Et Benoît XVI diffamé…

Les ermites excommuniés : "François a perdu la papauté"

Les ermites excommuniés : « François a perdu la papauté »

Un manifeste du 4 janvier (ProtectThePope.com) des ermites excommuniés de Westray explique leur position envers François qu’ils appellent un « terrible faux pape ».

Ils ne doutent pas de l’élection de François, « Cependant, avec l’apparition d’Amoris Laetitia, et ses autres hérésies, le pape François est devenu un hérétique, a cessé d’être catholique, et n’était donc plus Pape ». De même, le magistère et le siège de Pierre ont cessé d’être « pour le moment ».

Le manifeste explique que François est comme une tumeur cancéreuse primaire, alors que la Curie est devenue un cancer secondaire : « Le patient, l’Église, sans l’intervention du Christ, n’a presque aucune chance de guérison. »

Cependant, ils savent que l’Eglise va se relever « mais le temps n’est pas encore venu ».

https://gloria.tv/post/7m8rJn7TfSbuAecsgL39beuWQ

La voix cassée de Benoît : " Ma grande bouche d'autrefois ne fonctionne plus "

La voix cassée de Benoît :  » Ma grande bouche d’autrefois ne fonctionne plus  » (Vidéo)

Benoît XVI, 92 ans, a permis à la télévision d’État bavaroise de réaliser un documentaire avec et sur lui (Br.de, 3 janvier).

Cependant, c’est surtout l’archevêque Gänswein, son secrétaire, qui est au premier plan.

Le documentaire se concentre sur la biographie de l’ancien pape, son éducation, sa famille, sa nourriture préférée, ses voyages et ses meubles, en évitant les controverses. Benoît est présenté comme un vieil homme faible mais à l’esprit clair.

Sur son bureau se trouve le livre de Monseigneur Stefan Heid sur le célibat sacerdotal qui prouve que le Christ a institué le célibat. Heid est un historien de l’Église allemande vivant à Rome qui, sans surprise, n’est jamais devenu professeur en Allemagne.

Benoît ne parle que trois fois avec une voix cassée (bande annonce allemande ci-dessous) : « J’avais une grande bouche. Maintenant, elle ne fonctionne plus ».

Il explique que le bureau qu’il utilise depuis 65 ans « a fait du chemin ». Sa dernière phrase, « Dans mon coeur, je suis toujours connecté à la Bavière. »

Voir la vidéo sur ce lien :

https://gloria.tv/post/L4NbAkoK4fLv1o66PnCdjfYPx

Medjugorje – Message du 2 Janvier 2020 à Mirjana

Résultat de recherche d'images pour "Message du 2 Janvier 2020 à Mirjana"

Message du 2 Janvier 2020 à Mirjana

Chers enfants,

Je sais que je suis présente dans vos vies et dans vos cœurs. Je ressens votre amour, j’entends vos prières et je les transmets à mon Fils.

Mais, mes enfants, comme le veut l’amour maternel, je désire être dans la vie de tous mes enfants. Je désire rassembler tous mes enfants autour de moi, sous mon manteau maternel. C’est pourquoi je vous invite et vous appelle à m’aider, apôtres de mon amour.

Mes enfants, mon Fils a dit les paroles du « Notre Père » – Notre Père qui est partout, et dans nos cœurs – parce qu’il désire vous enseigner à prier avec des mots et des sentiments. Il désire que vous soyez toujours meilleurs, que vous viviez l’amour miséricordieux qui est prière et sacrifice incessant pour les autres.

Mes enfants, donnez à mon Fils l’amour que vous avez pour votre prochain; donnez des paroles de consolation, de compassion, et faites des actes de justice pour votre prochain.

Tout ce que vous donnez aux autres, apôtres de mon amour, mon Fils l’accepte comme un cadeau.

Je suis moi aussi avec vous, parce que mon Fils désire que mon amour, tel un rayon de lumière, donne vie à vos âmes; il désire que je vous aide dans votre recherche de la paix et du bonheur éternel.

C’est pourquoi, mes enfants, aimez-vous les uns les autres, soyez unis en mon Fils, soyez des enfants de Dieu qui, tous ensemble et avec un cœur entier, ouvert et pur, disent le « Notre Père ». Et n’ayez pas peur !

Je vous remercie.

http://chere-gospa.eklablog.com/medjugorje-le-message-de-la-voyante-mirjana-du-2-janvier-2020-traducti-a115233146

Prières pour l'Australie qui vit l'Apocalypse

Les incendies de forêt qui ravagent une grande partie du sud-est de l’Australie ont brûlé si chaud qu’ils ont créé leurs propres orages et éclairs – similaires aux conditions lors d’une éruption volcanique ou d’une explosion de bombe atomique.

In this image released Thursday, Jan. 2, 2020, from the Department of Environment, Land, Water and Planning in Gippsland, Australia, a massive smoke rises from wildfires burning in East Gippsland, Victoria. Thousands of tourists are fleeing Australia's wildfire-ravaged eastern coast ahead of worsening conditions as the military started to evacuate people trapped on the shore further south. Cooler weather has aided firefighting and allowed people to replenish supplies. (DELWP Gippsland via AP)

Certains appellent cela une « apocalypse ». D’autres, un « Armageddon écologique ». C’est certainement une catastrophe naturelle massive.

Regardez la tête du diable sur la photo ci-dessous
Pictured: the devil's face has appeared in an image of the bushfire smoke out of regional Victoria

Un nouveau Jardin Terrestre sur toute la terre… sera votre récompense pour être demeurés fidèles tout au long de la tribulation.

Alternate text goes hereDimanche, le 8 décembre, 2019 (Deuxième dimanche de l’Avent)

Jésus a dit : « Mon peuple, dans la première lecture d’Isaïe, vous avez de nouveau reçu la description de l’Ère de la Paix alors que vous voyez un nouveau Jardin Terrestre sur toute la terre. Ce sera votre récompense pour être demeurés fidèles tout au long de la tribulation.

Dans l’Évangile, vous voyez S. Jean Baptiste qui baptise les gens dans la rivière du Jourdain. Il appelle les gens à se repentir de leurs péchés et de changer leurs vies en une meilleure. Vous chantiez « Réjouissez-vous » pour Ma venue à Noël, mais vous pouvez aussi vous réjouir lorsque Je reviendrai de nouveau dans l’Ère de la Paix. Plus tard aujourd’hui, vous pouvez offrir les prières que vous feriez lors de la fête de l’Immaculée Conception en priant le Psaume 51 trois fois avec les bras étendus. »

Le rôle des prêtres

Le rôle des prêtres   

Petit Journal de Sr Faustine : 50. Je désire que les prêtres proclament Ma grande miséricorde envers les âmes pécheresses. Quelles n’aient pas peur de s’approcher de Moi ! Les flammes de la miséricorde Me brûlent. Je veux les répandre sur les âmes. » Jésus se plaignit ainsi: « La méfiance des âmes Me déchire le Cœur, mais la méfiance d’une âme choisie Me fait encore plus mal. Malgré la Miséricorde dont Je l’inonde, elle se méfie de Moi. Même Ma Mort ne lui suffit pas. Malheur à qui en abuse !».  

Ma réponse de prière : Jésus, inspire les prêtres à proclamer aux pécheurs ta miséricorde. Que les flammes de la miséricorde qui te brûlent, brûlent les péchés de ceux qui reçoivent ta miséricorde.      

Mère Miriam a voulu dire : "Ce que fait le Pape François est démoniaque"

Mère Miriam a voulu dire : « Ce que fait le Pape François est démoniaque »

Mère Miriam de l’Agneau de Dieu, la fondatrice des Filles de Marie, Mère de l’Espérance d’Israël, à Tulsa, Oklahoma, a commenté le 16 septembre le « Pacte mondial » de François pour un « Nouvel Humanisme » (séquence vidéo anglaise ci-dessous). Mère Miriam est de naissance juive.

François invite les responsables religieux et politiques à signer ce pacte au Vatican le 14 mai. Pour Mère Miriam, c’est « une tentative de contrôler la population mondiale ». Ce serait destructeur et immoral ».

L’événement de Francis a pour thème « Réinventer l’Alliance Éducative Mondiale ». Il réunira des organisations internationales et des religions diverses.

Mère Miriam souligne que le Christ n’a pas d’alliance avec Bélial, qui est le diable :  » Et maintenant, nous le faisons. Il est prévu que l’Eglise et le Pape le fassent. »

Le but est d’éduquer les jeunes en matière de « maison commune ». Mais Mère Myriam soutient que c’est « la maison commune du diable ».

Le même objectif était déjà prévu par les communistes, il y a cent ans, affirme-t-elle. Ils ont échoué aussi à cause des catholiques fidèles :  » Maintenant, le mal est entré dans l’Église. Ce mal a été emmené par le Pape lui-même et la hiérarchie. »

La religieuse craigne que les plans concernant un « village éducatif » tentent de « détruire une fois pour toutes la famille et la race humaine ». Pour elle, « c’est démoniaque ».

Le 3 janvier, Mère Miriam s’est excusée pour sa déclaration : « Ce n’était pas une bonne idée de commenter sans être préparée. »

Elle a expliqué qu’elle n’a pas appelé François démoniaque, mais seulement ce qu’il fait et ce qui se passe. Mère Miriam regrette de n’avoir pas été assez prudente et s’excuse pour les dommages causés,

« Je suis terriblement désolé pour le podcast. Est-ce que je pense ce que j’ai dit ? Eh bien, je pensais ce que j’ai dit. Mais ce n’était pas prudent. Ce n’était pas bien dit. Ce n’était pas préparé. »

Dans l’Église de François, il ne devrait pas être grave d’utiliser le mot « démoniaque » car des partisans de premier plan de François nient l’existence du diable sans être réprimandés.

https://gloria.tv/post/12NJESYVpSWGDckL1mfqGFaKa

Les actes de baptême ne font plus mention de paternité et de maternité !

Les actes de baptême ne font plus mention de paternité et de maternité !

Vous pouvez raccourcir votre période au purgatoire par votre bénédiction de la Miséricorde Divine lors du dimanche de la Miséricorde Divine après Pâques

Alternate text goes hereMercredi, le 11 décembre, 2019 (S. Damase)

Jésus a dit : « Mon peuple, Je sais que vous avez un penchant au péché, et que vous pouvez être appelés pécheurs selon les lettres de S. Jean. C’est à cause de Ma justice que les gens doivent faire réparation due à leurs péchés. Vous pouvez raccourcir votre période au purgatoire par votre bénédiction de la Miséricorde Divine lors du dimanche de la Miséricorde Divine après Pâques. Certains souffrent beaucoup du cancer, de la diabète, ou autres maladies chroniques. Ceci peut servir à réduire votre temps au purgatoire. En souffrant votre purgatoire sur la terre, vous pourrez aller directement au ciel. Offrez-Moi donc toute votre souffrance, et vous pourrez raccourcir votre temps au purgatoire. Je suis Dieu miséricordieux, mais Je suis aussi juste. Priez que J’aie pitié de votre âme lors de votre jugement. »

Jésus a dit : « Mon fils, Je te montre cette rivière d’eau fraîche, car il est absolument nécessaire pour Mes refuges d’avoir une source d’eau fraîche que Mes anges vont multiplier, si vous avez beaucoup de personnes. Si un refuge n’a pas une source d’eau fraîche, le constructeur de refuge devra prier de façon spécifique pour que les anges fassent un puits pour fournir de l’eau. Toi, Mon fils, tu as un puits de 5 gal/min, mais même ceci devra être multiplié pour fournir suffisamment d’eau à une foule de stade. Sans eau, vous ne pouvez pas survivre, alors assurez-vous que vos constructeurs de refuges aient un puits s’ils n’ont pas une source pour l’eau. Je vous ai dit que Mes anges pourvoiront à tous vos besoins, et l’eau est un de vos besoins. Rendez-Moi louange et grâce d’avoir Mes constructeurs de refuges pour fournir un asile de sûreté pour Mes fidèles. »

Burke : Les déclarations de François sont "hérétiques", "encouragent le culte de la Pachamama" et "le culte maçonnique d'un monde unifié"

Burke : Les déclarations de François sont « hérétiques », « encouragent le culte de la Pachamama » et « le culte maçonnique d’un monde unifié »

Pour le cardinal Raymond Burke, l’appel de François à une « conversion écologique » est « un encouragement à adorer la Terre Mère ».

Burke a dit à TheWandererPress.com (26 décembre) que « notre mère n’est pas la terre » ou « une idole païenne comme la Pachamama » mais la Vierge.

Le terme « conversion écologique » est utilisé pour faire avancer un gouvernement mondial unique, explique Burke. Il appelle cela une « idée maçonnique » de « personnes complètement sécularisées » qui nient que Dieu gouverne le monde.

Le résultat le plus négatif du document final du synode pour l’Amazonie est pour lui le point sur l’abolition du célibat qui ne peut être présenté comme une mesure limitée à la région panamazonienne.

Burke parle d’une  » tromperie  » car l’Église allemande soutiendra que ce qui est bon pour l’Amazonie, est bon pour l’Église universelle.

Pour le cardinal, la déclaration d’Abou Dhabi de François selon laquelle Dieu veut de fausses religions, est  » fausse  » et  » hérétique « . L’argument de la volonté permissive de Dieu ne peut pas être utilisé car « il est entendu que ce qu’il permet n’est pas sa volonté et est, en fait, contraire à sa volonté ».

https://gloria.tv/post/yNLbkTa8myXF1nGDvDZWU9vwc

Ermites excommuniés : Même les prêtres pédophiles condamnés n'ont pas été excommuniés

Ermites excommuniés : Même les prêtres pédophiles condamnés n’ont pas été excommuniés

Même les ecclésiastiques pédophiles condamnés n’ont pas été excommuniés, a commenté l’ermite écossais Damon Kelly, 58 ans, au sujet de son excommunication de Noël avec deux autres ermites de Westray.

Un porte-parole du diocèse d’Argyll et les îles a déclaré à TheScottishSun.co.uk (28 décembre) que les ermites ont refusé « plusieurs offres » pour reconsidérer leur point de vue.

Le père de Kerdrel, 66 ans, un des ermites excommuniés, a dit : « Nous en avons eu assez du silence des évêques. Une église qui accepte les relations homosexuelles, qui accepte les avortements, n’est pas l’Église du Christ ».

Pour son article, TheScottishSun.co.uk a utilisé la photo du père de Kerdrel, publiée à l’origine par Gloria.tv lorsque nous avons révélé l’affaire.

https://gloria.tv/post/E16fjRNrjpAZ1h1faeuUiqfkA

Müller critique Spadaro : "On ne peut pas aider quiconque qui le prend au sérieux"

Müller critique Spadaro : « On ne peut pas aider quiconque qui le prend au sérieux »

Le groupe de pression bergoglien qui l’attaque ne fait pas partie de la papauté, mais tout au plus est un fardeau pour l’Eglise », a déclaré le cardinal Gerhard Ludwig Müller à Kath.net (23 décembre).

« On ne peut plus aider quiconque les au sérieux ». Il rappelle que l’un d’entre eux a dit que dans le ministère pastoral, 2+2 pouvait valoir 5. Le conseiller en communication de François, le père Antonio Spadaro, a tweeté cela en janvier 2017.

Müller a expliqué qu’un bon entraîneur de football [= François] sait qu’il ne peut pas gagner le championnat avec ses fans [= les bergogliens], mais seulement avec des professionnels de première classe [par exemple Müller].

Enfin, Müller a critiqué les « volontaristes » qui interprètent la révélation de manière arbitraire et se réfèrent directement à un « Saint-Esprit », en contournant le Christ et le dogme catholique.

François lui-même est en fait connu pour faire cela.

https://gloria.tv/post/4fHKrsX4Y1CADr2tbCSXVyVYx

Miséricorde Divine

Pris sur le facebook de Fabienne et sur son site : https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/

Jésus, J’ai Confiance en toi.

Jésus Miséricordieux et Sainte Faustine.

Merci d’aimer la nouvelle Page Facebook qui se trouve sur ce lien :

https://www.facebook.com/misericordedivineinternationalassociation/

Que Jésus Miséricordieux vous comble de Sa Miséricorde infinie.F. Maria

Si vous souhaitez être membre de l’Association internationale de la Miséricorde Divine « Misericorde Divine International Association » que j’ai fondée avec le Père Thomas, et bénéficier de deux messes gratuites par mois pour vous et pour vos défunts, envoyez moi un E. mail et je vous inscrirai.

Pour l’inscription, merci d’utiliser cet E. mail : misericordedivineinternational@zohomail.eu


FONDATEURS DE MISERICORDE DIVINE INTERNATIONAL ASSOCIATION

mail (1)

Père Thomaskutty Cyriac Ambattukuzhiyil

Né au Kerala en 1971

Ordonné prêtre en 1999

A prêché dans plus de 20 pays

Auteur de livres spirituels (2 livres sur la Miséricorde Divine)

Le Père Thomaskutty a été Directeur du Centre de Retraites sur la Miséricorde Divine en Inde, Directeur du Centre de Retraites Parithrana en Inde et Editeur du Magazine Vachanolsavam en Inde.

Actuellement supérieur d’un couvent de prêtres et responsable des Editions de sa Congrégation.

79213117_1016980245312457_2417876488100511744_o (1)

Fabienne est prédicatrice internationale sur la Miséricorde Divine

Née en France en 1964

Oblate depuis Juin 2016

Elle a prêché sur 5 continents

Auteur de livres spirituels, C.D, DVD

Fabienne Maria a collaboré avec divers magazines


Fabienne et le Père Thomas évangélise ensemble dans le monde depuis 6 ans.


Reine du Rosaire – Le diable sait camoufler le mal comme s’il était le bien et sait tromper même ceux qui prétendent être sages et informés de la vérité…

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix du 28 Décembre 2019 …Reçu par Edson Glauber*Le diable sait camoufler le mal comme s’il était le bien et sait tromper même ceux qui prétendent être sages et informés de la vérité..



https://myriamir.files.wordpress.com/2019/12/56470-80241278_166186211410888_1754029257450848256_o.jpg
barre nature

 Manaus-AM.

Notre-Dame est venue avec l’enfant Jésus dans ses bras qui nous a bénis.

La Sainte Mère nous a donné ce message:

  • Paix mes enfants bien-aimés, paix!
  • Mes enfants, moi votre Mère, je vous aime énormément et je viens du Ciel pour vous accorder ma Bénédiction et mon Amour Immaculé.

Ouvrez vos cœurs à l’Amour de mon Divin Fils. Soyez de Jésus dans la vérité, la fidélité et la sincérité en accueillant ses Paroles Divines et en les vivants dans votre vie.

Luttez contre tous les maux en priant quotidiennement mon chapelet. C’est votre arme contre le pouvoir de l’enfer.

  •  Celui qui prie mon chapelet ne sera jamais vaincu par Satan.

Le Rosaire est la douleur terrible pour les démons de l’enfer, c’est le saint  fouet qui fait crier Satan en perdant des milliers d’âmes à la vie de grâce et de sainteté.

  • Priez le Rosaire, mes enfants, et vous gagnerez les batailles de la vie, vous vaincrez le diable, et vous serez de Dieu.
  • Les temps de douleur et d’obscurité sont arrivés sur l’Église et sur le monde. Les temps sont mauvais.
  • Ne vous laissez pas berner par la fausse apparence de vérité et de paix.

Le diable sait camoufler le mal comme s’il était le bien et sait tromper même ceux qui prétendent être sages et informés de la vérité.

  •  Soyez humble et obéissant à Dieu et vous ne serez jamais trompé par les erreurs et les mensonges de ce monde.

Je suis à vos côtés pour vous aider à être de Dieu jusqu’à la fin de votre vie.

Merci de votre présence.

Retournez chez vous avec la Paix de Dieu.

  • Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

Indulgence plénière

La Sainte Église accorde l’indulgence plénière
à ceux qui, le 31 décembre, prient le  » te deum' »
et pour ceux qui, le 1 janvier, prient le  » Veni Creator « !

Pour chacun de ce jour, nous pouvons profiter de l’indulgence plénière
pour nous-mêmes ou pour l’âme d’un fidèle défunt. Il ne suffit pas de
prier, mais aussi de réaliser ce qui suit

1) répulsion de tout péché, même véniel ;
2) confession (il est recommandé au moins 7 jours avant ou après
la journée en question) ;
3) communion ;
4) prier dans les intentions du pape un notre Père et un ave Marie ;
5) accomplir l’œuvre prescrite.

La confession vaut pour les deux jours, mais la communion et la prière
pour le pape doivent être faites pour chacun des jours.
On accorde l’indulgence partielle au fidèle qui récite l’hymne te deum
en action de grâce, et il sera plénière, lorsqu’il est récité en public
le dernier jour de l’année.

L’indulgence partielle est accordée au fidèle qui récite pieusement
l’hymne veni creator (ô venez, Esprit Créateur). L’indulgence sera
plénière le premier janvier et dans la solennité de Pentecôte, si l’hymne
est récité publiquement.

Source: Manuel des indulgences approuvé par le Saint-siège et publié
en 1990 par cnbb. Éditions Pauliniennes : SP, 1990, p. 15-19

Sainte Marie, Mère de Dieu – Solennité

le 1eRésultat de recherche d'images pour "sainte marie mère de dieu"r janvier, nous honorons la maternité divine de Marie avec la solennité de Marie, Mère de Dieu. C’est une nouvelle année et un nouveau jour naissant dans l’histoire du salut lorsqu’une créature est devenue la mère de son créateur. La finitude englobait l’infini. Dieu est devenu homme et l’humanité est devenue parents de Dieu. Dieu a maintenant une famille. Dieu a des parents de sang, tous grâce au oui de Marie, tous grâce à l’Incarnation. Dieu est devenu homme pour que les hommes deviennent des dieux, comme l’a dit saint Athanase. Dieu est devenu homme afin que les hommes et les femmes puissent être adoptés comme fils et filles du Dieu vivant et devenir participants de la nature divine. Tout cela s’est produit à travers le oui d’une femme à l’offre d’un ange au nom du Tout-Puissant

Bonne et sainte année ….

Résultat de recherche d'images pour "nouvelle année 2020"

À l’occasion de l’approche de 2020 dans quelques heures, je souhaite exprimer mes vœux sincères à tous nos abonnés et à tous nos visiteurs.

Que la nouvelle année soit riche en grâces de Dieu.

«Viens, Saint-Esprit,
Esprit du Christ ressuscité, sois avec nous aujourd’hui et toujours.
Soyez notre lumière, notre guide.
Soyez notre force, notre courage et notre sanctificateur.
Que cette nouvelle année soit pour nous une période de profonde croissance spirituelle,
Un temps d’accueillir vos grâces,
Un temps pour pardonner librement et sans condition,
Un temps pour grandir en vertu et en bonté.
Viens, Saint-Esprit,
Soyez avec nous aujourd’hui et toujours. Amen. »

Votre Administratrice

Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption

Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption
RIPOSTE CATHOLIQUE 17 DÉCEMBRE 2019

Ecclesia Dei adflicta. Pie XI avait déclaré le 30 novembre 1933 : « Le Rédempteur se devait, par la force, d’associer sa Mère à son œuvre. C’est pour cela que nous l’invoquons sous le titre de Corédemptrice. Elle nous a donné le Sauveur. Elle l’a conduit à son œuvre de rédemption jusqu’à la croix. Elle a partagé avec lui les souffrances de l’agonie et de la mort en laquelle Jésus consommait le rachat de tous les hommes ».

Mais le Pape François a estimé, le 12 décembre 2019, que la Vierge Marie n’était pas « Corédemptrice » et qu’il n’était pas nécessaire de « perdre du temps » avec ces tonterias (« absurdités, sottises, inepties »).

Nous publions ci-après l’article d’un éminent mariologue, dont il nous a semblé, compte tenu du climat qui règne dans les Universités catholiques, ne pas devoir dévoiler le nom.

*

À propos de la stupéfiante déclaration du Pape François, lors de l’homélie de la messe de Notre-Dame de Guadalupe, à Saint-Pierre de Rome, le 12 décembre 2019

La Vierge Marie n’est pas une « Corédemptrice » et il n’est pas nécessaire de « perdre du temps » avec de nouveaux dogmes, a déclaré le Pape François dans la messe dédiée à la Vierge de Guadalupe, le 12 décembre 2019, qui a qualifié l’idée de ce nouveau dogme de « non-sens ».

Selon le Saint-Père François, est « absurde » du moins, la suggestion même de proclamer de nouveaux dogmes mariaux : « Elle n’a jamais voulu pour Lui-même ce qui appartenait à son Fils » a affirmé Le Pape François. « Elle ne s’est jamais présentée comme co-rédemptrice. Non. Mais Disciple ». Et il insista : « Elle n’a jamais volé pour elle ce qui appartenait à son Fils », préférant « Le servir. Parce qu’elle est mère. Elle donne la vie ».

Et il conclut : « Quand ils viennent à nous avec l’idée de la déclarer Corédemptrice ou de proclamer ce dogme, ne nous perdons pas dans l’absurdité » 1.

Outre la forme, et donc le ton particulièrement incisif, voire agressif, sur le fond, on ne peut que déplorer le refus présenté comme irrévocable d’une initiative présentée comme une « absurdité », qui, cependant, comme on va le voir, a bénéficié de la faveur de nombreux papes, théologiens et saints.

Enfin, il est dommage que ces propos polémiques aient été tenus dans l’action liturgique de la sainte Messe, pendant l’homélie. Ils auraient pu faire l’objet d’un discours avec une réflexion nuancée et prononcée sur un ton paternel.

Le Magistère pontifical : permanence et approfondissement

Le thème de la médiation maternelle de la Vierge Marie au pied de la Croix rédemprice a fait l’objet d’un enseignement constant et sans cesse plus approfondi du Magistère pontifical. Après avoir cité les Souverains Pontifes de Léon XIII jusqu’à Benoît XVI, et en omettant volontairement, dans un premier temps, Jean-Paul II, nous verrons ensuite que ce dernier est allé aussi loin que possible dans cet approfondissement, préparant ainsi le terrain à la proclamation éventuelle d’un cinquième dogme. Enfin, nous évoquerons l’apparition de Notre-Dame de tous les peuples d’Amsterdam, reconnue officiellement en 2002.

Léon XIII et saint Pie X

De Léon XIII, cet extrait de la lettre encyclique Adjutricem Populi (sur le Rosaire) du 5 septembre 1895 : « Après avoir été associée au mystère de la rédemption des hommes, elle est aussi associée à la dispensation de la grâce qui, de ce mystère, devait dériver sur tous les temps : c’est là un pouvoir preque illimité qui lui a été conféré ».

De saint Pie X, cet extrait de la lettre encyclique Ad Diem illum Laetissimum du 2 février 1904 : « Quand vint pour Jésus l’heure suprême, on vit la Vierge “debout auprès de la croix, saisie sans doute par l’horreur du spectacle, heureuse pourtant de ce que son Fils s’immolait pour le salut du genre humain, et, d’ailleurs, participant tellement à ses douleurs que de prendre sur elle les tourments qu’il endurait lui eût paru, si la chose eût été possible, infiniment préférable” (S. Bonav., I Sent., d. 48, ad Litt., dub. 4). La conséquence de cette communauté de sentiments et de souffrances entre Marie et Jésus, c’est que Marie “mérita très légitimement de devenir la réparatrice de l’humanité déchue” (Eadmeri Mon., De Excellentia Virg. Mariæ, c. 9), et, partant, la dispensatrice de tous les trésors que Jésus nous a acquis par sa mort et par son sang […]. Du fait que Marie l’emporte sur tous en sainteté et en union avec Jésus-Christ et qu’elle a été associée par Jésus-Christ à l’œuvre de la Rédemption, elle nous mérite « de congruo », comme disent les théologiens, ce que le Christ Jésus nous a mérité « de condigno », et elle est le ministre suprême de la dispensation des grâces ».

Benoît XV et Pie XI

L’idée de proclamer le caractère “co-rédempteur” de Marie – c’est-à-dire qu’elle participe au pouvoir rédempteur de son Fils – est récurrente puisque le Pape Pie XI en a parlé au début du siècle dernier. À des pélerins de Vicenza en Italie, le 30 novembre 1933, il déclarait : « Le Rédempteur se devait, par la force, d’associer sa Mère à son œuvre. C’est pour cela que nous l’invoquons sous le titre de Corédemptrice. Elle nous a donné le Sauveur. Elle l’a conduit à son œuvre de rédemption jusqu’à la croix. Elle a partagé avec lui les souffrances de l’agonie et de la mort en laquelle Jésus consommait le rachat de tous les hommes. C’est précisémment au pied de la croix, durant les derniers moments de sa vie, que le Rédempteur l’a proclamée notre Mère, et la mère de tous : “Voici ton fils”, lui disait-il, en parlant de Saint Jean qui nous représentait tous. Et nous-mêmes nous étions tous en cet apôtre pour recueillir ces autres paroles du Sauveur : “Voici ta Mère” ».

Le prédécesseur de Pie XI, Benoît XV, dans une homélie datant de 1920 à l’occasion de la canonisation de saint Gabriel de la Vierge douloureuse et de sainte Marguerite Marie Alacoque, déclarait : « Mais les souffrances de Jésus ne peuvent être séparées des peines de Marie. Tout comme le premier Adam eut une femme comme complice dans sa rébellion contre Dieu, le nouvel Adam voulait qu’une femme partage son œuvre en rouvrant les portes du ciel aux hommes. De la croix, il s’adressa à sa Mère douloureuse en tant que “femme” et la proclama la Nouvelle Ève, la Mère de tous les hommes pour qui il est mort afin qu’ils aient la vie ».

Du même Pape Benoît XV : « Tellement, en même temps que son Fils souffrant et mourant, elle souffrit jusqu’à en mourir presque, et Elle a renoncé de telle sorte à ses droits maternels sur son Fils, pour le salut des hommes en L’immolant, autant qu’il dépendait d’Elle, pour apaiser la justice de Dieu, que l’on peut dire à juste titre qu’Elle a racheté le genre humain conjointement au Christ » (lettre apostolique Inter sodalicia, 22 mars 1918).

Pie XII

Plus tard, Pie XII en a parlé à plusieurs reprises. Dans un discours aux pèlerins de Gênes du 22 avril 1940, il disait : « En effet, Jésus et Marie ne sont-ils pas les deux amours sublimes du peuple chrétien, le nouvel Adam et la nouvelle Ève que l’Arbre de la Croix a uni dans la douleur et l’amour pour racheter le péché de nos premiers parents dans le jardin d’Éden ? ». Et dans son encyclique Mystici Corporis du 29 juin 1943, Pie XII décrit Marie « comme une nouvelle Ève » ; dans sa constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950, par laquelle il définit solennellement le dogme de l’Assomption de Marie au Ciel, Pie XII reprenait ce thème : « Nous devons nous rappeler d’une manière particulière que dès le IIe siècle, les saints Pères ont désigné la Vierge Marie comme la nouvelle Ève qui, bien que soumise au nouvel Adam, est intimement associée à lui dans cette lutte contre l’Ennemi infernal et qui, comme l’avait annoncé le Protévangile, a eu comme résultat final la victoire totale sur le péché et la mort, qui sont toujours mentionnés ensemble dans les écrits de l’Apôtre des Gentils ». La Vierge, dit Pie XII, est « intimement associée à son Fils dans ce combat contre l’Ennemi infernal, ce qui… aura comme résultat final la victoire totale sur le péché et la mort ». Ainsi pour Pie XII, Jésus est le seul Rédempteur, mais Marie, subordonnée, apparaît « intimement associée à Lui » dans l’œuvre de la Rédemption.

Paul VI

Parmi les Papes conciliaires, Paul VI suggère la même chose dans sa Professio Fidei ou « Credo du Peuple de Dieu », en 1968 : « Unie par un lien indissoluble au mystère de l’Incarnation et de la Rédemption, la Bienheureuse Vierge Marie, l’Immaculée, ayant achevé le cours de sa vie terrestre, fut portée corps et âme à la gloire du ciel, où elle participe déjà à la gloire de la résurrection de son Fils, anticipant la résurrection des justes ; et Nous croyons que la Très Sainte Mère de Dieu, la Nouvelle Ève, Mère de l’Église, continue au ciel à exercer son office maternel à l’égard des membres du Christ, coopérant pour que les âmes rachetées naissent et grandissent dans la vie divine ».

Benoît XVI

La position de Benoît XVI n’est pas celle d’un refus, mais de la prudence du théologien. Le cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a affirmé : « Ce qui est juste dans cette appellation de Corédemptrice, c’est que le Christ ne reste pas extérieur et forme une nouvelle et profonde communauté avec nous. Tout ce qui est à lui sera nôtre et tout ce qui est nôtre, il l’a fait sien. Ce grand échange est le contenu spécifique de la rédemption, notre libération et notre accès à la communion avec Dieu. Parce que Marie anticipe l’Église comme telle, qu’elle est l’Église en personne, cet “être-avec” est réalisé en elle de façon exemplaire. Mais cet “avec” ne doit pas faire oublier le “d’abord” du Christ. Tout vient de lui, comme le soulignent les épîtres aux Éphésiens et aux Colossiens. Marie aussi est tout ce qu’elle est par lui. Le terme de “Corédemptrice” obscurcirait cette donnée originelle. Une bonne intention s’exprime dans un mauvais vocable. Dans le domaine de la foi, la continuité avec la langue de l’Écriture et des Pères est essentielle. La langue n’est pas manipulable à volonté ».

Lorsqu’il est devenu le Pape Benoît XVI, il a su accueillir avec bonté et paternité l’initiative suivante : la demande en faveur du cinquième dogme marial “Marie Co-rédemptrice” fut présentée au Saint-Père par le cardinal Télesphore Toppo en 2006.

En effet, du 3 au 7 mai 2005, nombre de cardinaux, archevêques et évêques du monde entier se sont rassemblés à Fatima, au Portugal, pour un symposium, sur Marie Co-rédemptrice. À la fin de ce symposium, les cardinaux et évêques présents conclurent unanimement pour la soumission et la signature d’une nouvelle pétition (ou Votum) à Sa Sainteté le pape Benoît XVI, en vue d’une définition dogmatique solennelle de Notre-Dame, comme la Mère spirituelle de tous les peuples, sous ses trois aspects de Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces et Avocate. Voici le Témoignage du Cardinal Toppo, co-président du symposium de Fatima :

« Le samedi 3 juin 2006, j’ai eu de privilège d’avoir une audience privée avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI. En demandant cette audience, mon intention première était de présenter au Saint-Père les Acta des exposés théologiques du symposium de Fatima 2005 sur la co-rédemption de Marie, ainsi que le votum écrit en latin et signé par un nombre significatif de cardinaux et d’évêques qui requièrent la solennelle définition papale de Notre-Dame comme Mère spirituelle de tous les peuples, co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces, et Avocate.

Durant nos 15 minutes d’audience, le Saint-Père a reçu le Votum et les Acta avec un vif intérêt. Il fut surpris que tant de cardinaux et d’évêques aient signé le Votum. Il examina alors brièvement le texte des Acta et dit qu’il voulait lire les Acta avant de les transmettre à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi pour examen, comme le prévoit le protocole ».

Jean-Paul II

« Le rôle corédempteur de Marie n’a pas cessé avec la glorification de son Fils. » (Jean-Paul II, homélie du 31 janvier 1985).

« Marie, conçue et née sans la souillure du péché, a participé de façon admirable aux souffrances de son divin Fils, pour être Corédemptrice de l’humanité. » Jean-Paul II, audience générale du 8 septembre 1982

L’approfondissement du Magistère pontifical concernant la doctrine concernant la médiation maternelle de la Vierge Marie a connu un aboutissement dans l’enseignement de Jean-Paul II, dont le blason portait le signe très explicite du « M » au pied de la croix avec la devise « Totus Tuus », inspirés de l’apôtre de la Vierge Marie saint Louis-Marie Grignion de Montfort, qu’il voulait proclamer Docteur de l’Église.

A ce sujet, le Père Jean-Michel Garrigues, OP 2, a mis en lumière la question du « Développement en cours du dogme marial » (Nova et Vetera 73 – 1998/3), p. 35-51) dans son œuvre mariologique (cf. notamment L’Epouse du Dieu vivant, Marie plénitude trinitaire de l’Eglise, Paris, Parole et Silence, 2000). Voici ce qu’il affirme en substance : la lecture de la catéchèse mariale de Jean-Paul II permet de comprendre comment les limites placées par le Concile Vatican II, qui à l’époque avaient été ressenties comme minimalistes par certains courants de dévotion mariale, ne constituent pas des barrières bloquant un développement dogmatique ultérieur, mais bien des « garde-fous » qui ont permis à celui-ci de se poursuivre dans le sens d’une explicitation véritable du donné révélé. Dégagé par le Concile des ambiguïtés sémantiques du terme de « corédemption », Jean-Paul II a pu expliciter, dans le cycle de soixante-dix catéchèses du Mercredi consacrée à la Vierge Marie entre le 6 septembre 1995 et le 12 novembre 1997, et dans son encyclique Redemptoris Mater du 25 mars 1987, l’une des facettes de « l’association selon un mode absolument singulier » (Lumen Gentium n. 6) de la Vierge Marie à l’œuvre du Rédempteur.

Marie, “coopératrice singulière” du Rédempteur

On peut dire que la catéchèse de Jean Paul II montre dans cette « coopération singulière » la clé de voûte du rôle de Marie dans l’économie du salut, la finalité même de sa vocation surnaturelle impliquée dans sa maternité divine. L’association de Marie au sacrifice du Christ, qui fait d’elle, comme « nouvelle Ève », la mère des rachetés, apparaît désormais de manière saisissante dans la catéchèse du pape Jean-Paul II comme l’accomplissement parfait de son fiat (Lc l, 38) à l’Annonciation. Par rapport à son acte suprême dans l’œuvre de la Rédemption, l’Immaculée Conception de Marie constitue la disposition et son Assomption la conséquence les plus adéquates dans l’ordre de la convenance propre à la «connexion des mystères ».

Dans sa catéchèse du mercredi 9 Avril 1997, le pape exprime avec une telle précision doctrinale la « coopération de Marie à l’œuvre du salut » par « son association au sacrifice rédempteur du Christ », qu’on le sent tout proche de ce qui pourrait être une formulation dogmatiquement définissable. Après avoir pris appui sur la Tradition en rappelant que «déjà saint Augustin attribue à la Vierge le qualificatif de «coopératrice», titre qui souligne l’action conjointe et subordonnée de Marie au Christ rédempteur», Jean-Paul II assume la doctrine conciliaire en maintenant que « l’enseignement de l’Église souligne clairement la différence entre la Mère et le Fils dans l’œuvre du salut, montrant la subordination de la Vierge, en tant que coopératrice, à l’unique Rédempteur ».

Cela situe d’emblée la coopération de Marie à la Rédemption du côté des hommes rachetés, coopération à propos de laquelle l’apôtre Paul affirme : « Nous sommes les collaborateurs de Dieu » (l Co 3, 9) et soutient la possibilité pour l’homme de coopérer avec Dieu. Le pape se fait ainsi l’écho du Concile Vatican II qui déclare que « l’unique médiation du Rédempteur n’exclut pas, mais suscite au contraire une coopération variée de la part des créatures, en dépendance de l’unique source » (Lumen Gentium n. 62).

Après avoir situé la coopération de Marie dans le cadre général de la coopération que tous les hommes rachetés peuvent apporter à leur Rédempteur, Jean Paul II exprime ensuite, dans cette même catéchèse « le mode absolument singulier » (Lumen Gentium n. 61), que cette coopération acquiert dans la personne de Marie.

« Appliqué à Marie, [dit le pape], le terme de « coopératrice » prend cependant une signification spécifique. La collaboration des chrétiens au salut se réalise après l’événement du Calvaire, dont ils s’efforcent de répandre les fruits par la prière et le sacrifice. Au contraire le concours de Marie s’est réalisé au cours de l’événement même et à titre de Mère ; il s’étend donc à la totalité de l’œuvre salvifique du Christ. C’est elle seule qui fut associée de cette manière à l’offrande rédemptrice qui a mérité le salut de tous les hommes. En union avec le Christ et soumise à lui, elle a collaboré pour obtenir la grâce du salut à toute l’humanité ».

Dans ces phrases d’une portée décisive, le magistère ordinaire du pape ne peut pas ne pas être engagé dans un enseignement proprement doctrinal sur un mystère aussi central que celui de la Rédemption. En s’appuyant sur des emprunts à d’autres passages de la catéchèse pontificale, qui rattachent selon la « connexion des mystères » cette vérité aux dogmes déjà définis de l’Immaculée Conception et de l’Assomption de Marie, le Père Garrigues, théologien, voit se dégager une conclusion théologique très riche que l’on peut tenter d’articuler autour des trois points suivants :

Ayant été elle-même parfaitement sauvée, dès sa conception immaculée, par la « plénitude de grâce» (Lc 1, 28) qui lui venait déjà de la mort de son Fils, pour donner au Père son « fiat » (Lc 1, 38), devenir par l’Esprit Saint la Mère du Fils de Dieu et être conduite jusqu’au pied de la Croix,
la Vierge Marie, comme « Femme » (Jn 2, 4-1 19, 26) choisie par Dieu pour être la Nouvelle Ève, est la seule personne humaine à avoir été associée par Lui à l’acte même du sacrifice du Calvaire, en donnant au Père, dans sa compassion avec son Fils, la parfaite réponse de foi et d’amour de l’humanité rachetée unie à l’unique offrande du Rédempteur qui obtenait la grâce du salut pour tous.
Devenue ainsi « Mère » (Jn 19, 27) selon l’Esprit pour tous les rachetés et élevée par Dieu dans son âme et dans son corps à la gloire de son Fils ressuscité, elle est la seule dans le Corps Mystique du Christ à être associée, en intercédant pour tous les hommes, à la dispensation universelle de la « plénitude de grâce » (Jn 1, 14.16), qui vient du « seul Médiateur entre Dieu et les hommes » (1 Tm 2, 5), car elle en a été « comblée » (Lc 1, 28) en premier pour tous ses enfants.
Le développement dogmatique en cours

Selon le Père Garrigues, le développement articule ensemble les trois dimensions essentielles du rôle de Marie dans le dessein du salut :

son Immaculée Conception,
sa Coopération unique à l’acte même du sacrifice rédempteur,
enfin son Assomption dans la gloire du ciel et son association à la dispensation de toutes les grâces dans sa Maternité Spirituelle s’exprimant en intercession pour chacun des rachetés.
Notre-Dame de Tous les Peuples : Amsterdam (1945-1959)

En conclusion, la Vierge Marie elle-même a exprimé sa volonté au cours des apparitions qui ont eu lieu à Amsterdam. Le 25 mars 1945, jour de la fête de l’Annonciation, la Vierge Marie apparaît à Ida Peerdeman (1905-1996), hollandaise habitant à Amsterdam. C’est la première des 56 apparitions qui vont se succéder entre 1945 et 1959. Le 31 mai 2002, Mgr Joseph Maria Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam, reconnaît comme authentiques et dignes de foi les messages et les apparitions de la « Dame de Tous les Peuples » à Amsterdam.

La Vierge Marie a indiqué qu’elle voulait être connue et aimée de tous les hommes et qu’on la reconnaisse comme “La Dame de tous les Peuples” ou “Mère de tous les Peuples”. Cette action est demandée en préparation d’un dogme, le dernier, le plus grand et le plus important (15 août 1951), réclamé plusieurs fois (15 novembre 1951 notamment), qui doit être le « couronnement de la Mère du Seigneur Jésus-Christ, Corédemptrice, Médiatrice et Avocate » (11 octobre 1953). C’est la première fois dans l’histoire mariale que la Vierge Marie demande un dogme. Elle s’adresse pour cela au Pape et aux théologiens en spécifiant qu’elle « n’apporte pas de nouvelle doctrine. C’est bien les anciennes notions que j’apporte » (4 avril 1954) et en les prévenant que ce dogme de la corédemption de Marie fera l’objet d’un « combat dur et pénible » (5 octobre 1952). Cependant, « quand il (ce dogme) aura été proclamé, la Dame de tous les Peuples donnera la Paix, la vraie Paix au monde » (31 mai 1954).

 

Notes.

1. « Tonterias » ou « absurdités, sottises, inepties », dans la langue originelle espagnole-argentine, selon le texte officiel – cf. site internet du Vatican ; « chiacchere » en italien : « bavardages inutiles », selon la traduction officielle dans cette langue – cf. site internet du Vatican. Traduction française plus « douce » : « non-sens » selon le journal La Croix ; la traduction française officielle n’a pas encore été publiée sur le site internet du Vatican à ce jour – 16 décembre 2019.

2. Même si les réflexions du Père Garrigues évoquées ici sont antérieures au pontificat actuel, il ne les renierait sans doute pas, mais il s’efforcerait peut-être de situer la déclaration du Pape François dans la continuité de l’enseignement du Magistère pontifical antérieur. Le Père Garrigues s’est prêté à cet exercice périlleux dans son ouvrage Une morale souple mais non sans boussole. Réponse aux doutes des quatre cardinaux à propos d’Amoris laetitia (Le Cerf, 2017) écrit avec le jésuite Alain Thomasset. Il s’agissait de répondre aux doutes des cardinaux Brandmüller, Burke, Caffarra et Meisner sur la compatibilité du chapitre VIII de l’exhortation apostolique Amoris laetitia (AL) de François avec l’exhortation Familiaris consortio et l’encyclique Veritatis splendor de Jean-Paul II. La thèse des auteurs est que les enseignements respectifs des deux papes ne se contredisent que si l’on fait une lecture laxiste de François et rigide de Jean-Paul II. Une interprétation correcte des enseignements en question permettrait au contraire de souligner leur complémentarité, Jean-Paul II insistant doctrinalement sur l’universalité et l’objectivité des normes morales et François prenant pastoralement en considération « la dimension singulière de la décision personnelle »

 

Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption

Organisation des refuges pour les 3 ans et demi de l’Antéchrist

Alternate text goes hereLundi, le 9 décembre, 2019 (L’Immaculée Conception de Marie)

La Sainte Mère dit : « Mes chers enfants, Je suis heureuse que vous célébriez ma fête, même s’il fallait que ce soit un lundi. Vous savez comment ce fut le plan de Dieu de me choisir pour être la mère de Jésus. Il m’a donné ce don d’aucun péché originel car le milieu pour son éducation devait être saint. J’étais sans péché et j’attendais les paroles de S. Gabriel afin de donner mon ‘fiat’ d’accepter Jésus dans mon sein. C’est le Saint-Esprit qui est devenu mon époux et qui m’a couvert de son ombre. Je suis reconnaissante de faire partie du plan de Rédemption de Jésus. Ce fut une bénédiction pour toute l’humanité lorsque mon Fils est venu au monde pour être notre Rédempteur. Je vous conduirai à mon Fils de toute les façons que je le puisse. Rendez louange et grâce à Dieu d’avoir envoyé son Fils Bien-aimé parmi nous pour notre salut. »

Jésus a dit : « Mon fils, puisque tu avais l’argent, Je t’ai demandé de mettre en place des panneaux solaires afin de pouvoir avoir de l’électricité pour ton refuge. Tes panneaux liés au réseau payent pour la plupart de ton électricité. Pendant ta saison de l’hiver, les panneaux sur le toit du deuxième étage sont d’habitude couverts de neige. Puisque tu as un puits d’eau qui requiert de l’électricité pour desservir tes toilettes et éviers, tu avais besoin d’une source d’électricité pendant l’hiver. C’est pourquoi tu as installé 12 panneaux sur le toit de ta nouvelle section de maison. C’est un système hors réseau au premier étage. Tu peux maintenant retirer la neige et avoir de l’électricité pour actionner ta pompe pour le puits. Tu peux aussi faire usage de ceci pour activer ta pompe septique et recharger les piles de lanternes afin de te procurer de la lumière le soir. Ces projets récents t’assurent l’indépendance même en hiver. Mes anges te viendront en aide pour assurer suffisamment de nourriture, d’eau, de combustibles et tes quartiers de logement pour tous les gens que Je t’enverrai. Sois reconnaissant qu tu ai pu accomplir tous les projets que Je t’ai donnés. Ton projet suivant sera comment organiser les gens pour toutes les tâches nécessaires pour votre survie lorsque les gens arriveront. »

L’Apocalypse pourrait venir après François

L’Apocalypse pourrait venir après François

La démission de François pourrait précéder l’Apocalypse, écrit Egor Efimchik sur SputnikNews.com (20 décembre).

Il se réfère à la Prophétie des Papes, une liste de 112 papes et antipapes successifs.

Elle a été publiée pour la première fois en 1595 par le moine bénédictin Arnold Wion dans Lignum Vitæ, un livre sur l’histoire de l’ordre bénédictin.

Arnold l’a attribué à Saint Malachie, le saint irlandais du 12ème siècle et archevêque d’Armragh.

Selon cette liste, François est le 112e et dernier pape qui est identifié comme « Petrus Romanus » (Pierre le Romain).

Il dit à propos de sa papauté :  » Pierre le Romain, qui fera paître ses brebis dans de nombreuses tribulations, et quand ces choses seront terminées, la ville des sept collines sera détruite, et le terrible juge jugera son peuple. La fin. »

Efimchik mentionne une « théorie farfelue » selon laquelle Petrus Romanus aurait un lien avec Saint François d’Assise, dont le père s’appelait Pietro.

https://gloria.tv/post/iXfyJDXow8iS4Q22XwksT4t3k

François : Jésus est né « du sein de la Mère Eglise »

François : Jésus est né « du sein de la Mère Eglise »

François a entamé sa bénédiction Urbi et Orbi de Noël, depuis la Loggia de la basilique du Vatican par ces mots (vidéo ci-dessous),

« Du sein de la Mère Eglise, le Fils de Dieu incarné est né à nouveau cette nuit. Son nom est Jésus, ce qui signifie : « Dieu sauve ». »

Sur les réseaux sociaux, certains ont poussé un soupir de soulagement en disant que, au moins, François ne prétendait pas que Jésus était né du sein de la Terre-Mère-Pachamama.

Site de Jésus Miséricordieux du Père Thomas : Deux messes de guérison et de libération célébrées gratuitement tous les mois

Misericorde Divine International Association (MDIA) est le promoteur de l’authentique Message de la Miséricorde Divine (de Sainte Faustine Kowalska)


mail (1)

Père Thomas, Fondateur de MDIA

a prêché sur la Miséricorde Divine dans plus de 20 pays

Son site : https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/


 


 

Pour bénéficier tous les mois gratuitement

des deux messes proposées ci-dessous : une pour vous et une pour vos défunts

Père Thomas, supérieur du couvent de prêtres de St Vincent de Paul

1ère étape

Envoyez-nous sur l’E. Mail : misericordedivineinternational@zohomail.eu

  • Votre nom, prénom, ville, pays
  • Les noms et prénoms de vos défunts et amis défunts

2ème étape

  • Inscrivez-vous sur ce blog en déposant votre E. mail (s’abonner au blog)

https://misericordedivineinternationalassociationfrancais.wordpress.com/

(Si les deux premières étapes ne sont pas remplies, vous ne bénéficierez pas des messes)

 

(Pour bénéficier des messes, il faut d’abord s’inscrire comme membre, en suivant les normes ci-dessous)

 


Quels sont les avantages à devenir membre ?

En rejoignant «Misericorde Divine International Association», vous bénéficierez de divers avantages.


-1- Deux messes sont célébrées chaque mois.

Le père Thomas célèbre chaque mois deux messes pour les membres.

  • une pour les membres vivants de l’Association
  • une pour les défunts

-2- Vous recevrez une newsletter mensuelle.


-3- Les membres inscrits (vivants ou décédés) partagent les bienfaits spirituels des prières des membres et fondateurs de MDIA (Misericorde Divine International Association).


-4- Les membres inscrits (vivants ou décédés) partagent les bienfaits spirituels des bonnes œuvres de miséricorde des membres et fondateurs de MDIA.


Comment devenir membre de MDIA ?

téléchargement (8)

Formulaire d’inscription

Formulaire d’inscription pour les personnes en vie

Formulaire d’inscription pour les personnes décédées (famille/amis)

Remplissez le formulaire d’inscription ci-dessus et renvoyez-le sur l’E. Mail : misericordedivineinternational@zohomail.eu

Si vous n’êtes pas en mesure de remplir le formulaire d’inscription, veuillez nous contacter à : misericordedivineinternational@zohomail.eu


Quelles sont les obligations des membres ?

Pour obtenir le livre des membres, vous devez d’abord remplir le formulaire d’inscription ci-dessus et nous le faire parvenir via l’E. Mail.

Afin de faciliter une spiritualité profonde basée sur la Miséricorde Divine dans votre vie, nous recommandons à nos membres certaines normes et devoirs.

(Les membres ne suivent pas cela sous la peine du péché, mais font de leur mieux ; c’est à dire que si un jour vous ne pouvez pas le faire, ce n’est pas grave, vous continuez le lendemain)

Les membres s’engagent à : (un livret vous sera fourni)

  • Accepter la Miséricorde Divine comme mode de vie. Les membres doivent suivre une spiritualité de la Miséricorde Divine centrée sur la Sainte Eucharistie.
  • Contempler le mystère de la Miséricorde Divine dans la vie quotidienne.
  • Une confiance totale dans le Seigneur.
  • L’obéissance et fidélité à l’Église. (fidélité au vrai magistère de l’Eglise Catholique)
  • Avoir du zèle pour le salut des âmes.
  • Mener une vie sacramentelle en assistant à la Sainte Messe tous les jours ou le dimanche, en faisant des confessions mensuelles, etc…
  • Faire une heure d’adoration eucharistique au moins une fois par mois.
  • La pratique spirituelle devrait inclure :
    • La consécration quotidienne à Jésus Miséricordieux.
    • La récitation quotidienne du chapelet de la Vierge Marie.
    • La récitation quotidienne du chapelet de la Miséricorde Divine.
    • La pratique hebdomadaire du chemin de croix (tous les vendredis).
    • La récitation mensuelle de l’Acte de consécration à la Miséricorde Divine (les premiers vendredis du mois)
    • La méditation mensuelle de quelques paragraphes (de votre choix) du Petit Journal de Sainte Soeur Faustine, de préférence le samedi.
    • La récitation annuelle de la neuvaine avant la fête de la Miséricorde Divine.
    • La participation annuelle à la Fête de la Miséricorde Divine.

Reine du Rosaire – Dieu demande la prière de toute l'humanité

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix du 25 Mai 2019…reçu par Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)*Dieu notre Seigneur demande la prière de toute l’humanité, avec le repentir sincère de ses péchés, afin que les terribles punitions qui vont s’abattre sur elle s’atténuent..

 

https://myriamir.files.wordpress.com/2019/05/a8c98-img_20180319_145118040.jpg

La Sainte Mère a prié ce soir pour tous les pères et mères malades qui demandent une grâce de Dieu, la santé de leur corps et de leur âme, afin qu’ils puissent prendre soin de leur maison et de leurs enfants. Notre-Dame a donné aux  pères et aux  mères sa Bénédiction maternelle et son Amour Immaculé pour qu’ils aient plus de santé et de force pour s’occuper de leur famille et nous a transmis son message:


FLEUR rose-branchue-rose-10-tiges

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, je suis votre Mère, je vous aime énormément et

– je suis ici parce que je veux vous amener à Dieu,

  • au Divin Cœur de mon fils Jésus.

Priez toujours plus, chers enfants,

  • priez comme jamais auparavant vous n’aviez prié dans votre vie avec plus d’amour, de foi et de confiance.

– Dieu notre Seigneur demande la prière de toute l’humanité,

– avec le repentir sincère de ses péchés,

– afin que les terribles punitions qui vont s’abattre sur elle s’atténuent.

Enfants, mon Cœur souffre lorsque vous n’avez  pas confiance en mon intercession maternelle devant le Sacré-Cœur de mon Fils Jésus. Ne perdez pas espoir, mais renouvelez votre foi de plus en plus.

Dieu n’est pas heureux avec les péchés du monde. Son Bras Divin pèse sur les pécheurs ingrats qui ne veulent pas se repentir ni suivre son Chemin Sacré.

Je suis venu les couvrir de mon manteau maternel,

– afin qu’ils soient protégés de tout mal.

Tout ce que vous me remettez, je le considère comme ma propriété.

Là où je me présente,

  • même à travers une image qui me représente, les bénédictions et les grâces du Seigneur arrivent.

Je ne suis pas insensible aux prières de mes enfants

  • qui implorent mon aide et mon Amour de Mère.

Le diable veut régner au Brésil avec le péché,

  • la violence,
  • le sang et la mort,

– mais il ne réussira pas.

Vous, mes enfants, qui écoutez et vivez mes appels,

  • priez toujours plus et intercédez pour le bien de votre nation.
archangelsol

Demandez l’aide de

– Saint Michel, -Saint Gabriel et Saint Raphaël, et

– ils seront toujours à vos côtés pour vous aider, par ordre du Seigneur.

Merci pour vos prières cet après-midi pour le bien du monde et pour la paix.

Aujourd’hui, je bénis les familles et les place dans mon cœur,

– pour qu’elles puissent être enflammées par l’Amour de Dieu,

– afin qu’elles décident d’abandonner tout le mal et le péché,

  • permettant ainsi à l’Amour Divin de triompher dans leur vie.

Retournez chez vous avec la Paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!


http://itapiranga0205.blogspot.fr/

https://myriamir.wordpress.com/2019/05/26/message-de-la-reine-du-rosaire-et-de-la-paix-du-25-mai-2019recu-par-edson-glauber-itapiranga-bresildieu-notre-seigneur-demande-la-priere-de-toute-lhumanite-avec-le-repentir-since/

Si l’anxiété vous guette, relisez ce psaume pour retrouver la paix

Si l’anxiété vous guette, relisez ce psaume pour retrouver la paix

stressed sad woman

Philip Kosloski 

L’anxiété est un sentiment parfois accablant qui peut entièrement paralyser. Ceux qui y sont sujet savent bien qu’il est difficile de lutter contre lui. Et pourtant quand rien ne semble pouvoir ramener en paix son cœur et son esprit, il reste la prière et ce psaume en particulier.

Face à des situations stressantes, nous avons tous des petites astuces pour garder le contrôle et, autant que faire se peut, chasser le sentiment d’anxiété qui nous habite. Mais nous sollicitons trop rarement le Seigneur par la prière. Et pourtant, elle peut-être d’un précieux secours. Essayez, et vous verrez comment la prière libère des inquiétudes que nous pouvons avoir et nous permet de réaliser que non, le sort du monde entier ne repose pas sur nos épaules.

En réalité, le monde repose sur les épaules de Dieu. Rien que d’y penser vous vous sentirez soulagé. Et si cela ne suffit pas, pourquoi ne pas relire le Psaume 85. Il semble tout indiqué dans une telle situation : appeler Dieu à l’aide lorsque le stress et les soucis menacent de nous submerger.

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.
Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.
Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j’appelle chaque jour.
Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j’élève mon âme !
Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie.

Je t’appelle au jour de ma détresse, et toi, Seigneur, tu me réponds.
Aucun parmi les dieux n’est comme toi, et rien n’égale tes œuvres.
Toutes les nations, que tu as faites, viendront se prosterner devant toi et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, le seul.
Montre-moi ton chemin, Seigneur, que je marche suivant ta vérité ; unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.

Je te rends grâce de tout mon cœur, Seigneur mon Dieu, toujours je rendrai gloire à ton nom ;
il est grand, ton amour pour moi : tu m’as tiré de l’abîme des morts.
Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, des puissants se sont ligués pour me perdre : ils n’ont pas souci de toi.
Toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d’amour et de vérité !
Regarde vers moi, prends pitié de moi. Donne à ton serviteur ta force, et sauve le fils de ta servante.
Accomplis un signe en ma faveur ; alors mes ennemis, humiliés, verront que toi, Seigneur, tu m’aides et me consoles.

Quand les saints nous expliquent l’importance de la prière :

https://fr.aleteia.org/2019/07/03/si-lanxiete-vous-guette-relisez-ce-psaume-pour-retrouver-la-paix/

Dans l’Eglise, un grand absent: l’homme

Dans l’Eglise, un grand absent: l’homme

Août 25, 2019 

L’Eglise n’échappe pas à la féminisation des professions qu’on voit exploser dans tous les domaines d’activité. Quoi qu’on en pense dans la sphère laïque, ici, ce n’est évidemment pas sans arrière-pensée, surtout au moment où le prochain synode sur l’Amazonie se propose d’aborder justement le rôle des femmes: avec comme corollaire (certes, nous dira-t-on, ce n’est pas pour tout de suite) le sacerdoce féminin, au nom de la sacro-sainte parité. AM Valli dénonce quant à lui l’existence d’un grand absent: l’homme.


Est-ce que cette Eglise n’est pas pour les hommes?

Aldo Maria Valli
24 août 2019
Ma traduction

Y a-t-il une crise de virilité dans l’Église? Tandis qu’on soutient avec insistance la nécessité de donner plus de place et de responsabilité aux femmes, personne ne semble disposé à admettre que s’il y a un grand absent dans l’Église, c’est l’homme.

La question est abordée dans Crisis Magazine par Bob Sullivan, qui part d’une expérience personnelle. En 2017, il a participé à une rencontre de la Conférence épiscopale des États-Unis à Orlando, en Floride, dont l’objectif était de trouver de nouveaux moyens de répandre la joie de l’Évangile dans le pays. Il y avait des sections sur de nombreux arguments. Une sur les femmes, une sur les jeunes, une sur les migrants, une sur les pauvres, une sur les victimes d’abus sexuels, mais rien sur les hommes. Et c’est une constante. L’Église catholique ne s’occupe plus des hommes. Ou bien elle n’en parle que pour dénoncer le « machisme » qui découlerait du fait que le sacerdoce ministériel est réservé aux hommes.

« Nos évêques – écrit Sullivan en faisant référence à la situation américaine – devraient savoir que si un homme a la foi, la probabilité est plus grande que ses fils soient à leur tour des hommes de foi. Pourtant, on ne réfléchit jamais à l’importance des modèles de référence masculins ».

Dans les communautés paroissiales, les femmes jouent souvent un rôle prédominant. Le catéchisme pour les enfants est confié presque exclusivement aux femmes, et ce sont toujours les femmes qui s’occupent de ce qu’on appelle « l’animation liturgique ». Il n’y a pas d’homme, mais il semble que cette absence soit considérée comme acquise.

« Ensuite – écrit Sullivan – il y a le problème de notre clergé qui est de plus en plus efféminé. Quand les jeunes ne trouvent pas de modèles de référence sur l’autel, ils les cherchent ailleurs. Entre-temps, la religion devient le domaine des épouses et des filles. Et une telle Église ne constitue-t-elle pas un attrait encore plus grand pour les hommes efféminés? ».

Récemment, la revue des jésuites américains, America, a publié un article dans lequel elle exprime le regret que les femmes laïques ne soient pas autorisées à prêcher pendant la messe. Mais paradoxalement, l’auteur du texte elle-même admet que quand les laïcs étaient autorisés à prêcher, c’était toujours des femmes, alors que le cas de prédicateurs laïcs masculins était très rare.

Se référant aux États-Unis, Sullivan réfléchit à certaines circonstances qui s’appliquent également à nous. Parmi les servants d’autel (/les enfants de choeur), les filles sont de plus en plus nombreuses. Parmi les ministres extraordinaires de la Sainte Communion, les femmes sont plus nombreuses que les hommes. Le catéchisme, comme on l’a dit, est pratiquement réservé aux femmes et, d’autre part, il suffit de jeter un coup d’oeil aux fidèles présents aux Messes pour vérifier que les femmes sont majoritaires. Tout cela est-il normal?

Périodiquement, et maintenant aussi en vue du synode amazonien, la question du diaconat féminin est relancée, mais le fait que les hommes soient absents dans les églises semble ne pas constituer un problème digne d’attention. Au contraire, dans l’Église aussi, on voit se répandre l’idée, largement dominante dans le monde, selon laquelle la « virilité traditionnelle » (une définition qui, en soi, laisse songeur) est nuisible en tant que telle.

Y aura-t-il tôt ou tard un pasteur disposé à affronter la question masculine ?

Sainte Françoise Romaine – Pour entrer dans le coeur de Jésus

Le 13 février 1432, c’est la vingt et unième vision, le chœur des vierges, conduit par sainte Madeleine et sainte Agnès, lui fit entendre le cantique suivant :

« Si quelqu’un désire entrer dans le cœur de Jésus, il doit se dépouiller de toutes choses tant intérieures qu’extérieures ; se mépriser et se juger digne du mépris éternel ; agir en toute simplicité, n’affecter rien qui ne soit conforme à ses sentiments, ne point chercher à paraître meilleur qu’on n’est aux yeux de Dieu ; ne jamais revenir sur ses sacrifices ; se renoncer à soi-même et connaître sa misère au point de ne plus oser lever les yeux pour regarder son Dieu ; se haïr soi-même au point de demander vengeance au Seigneur ; rendre au Très-Haut les dons qu’on en a reçus : mémoire, entendement, volonté ; regarder les louanges comme un supplice et un châtiment ; s’il arrive qu’on vous témoigne de l’aversion, regarder cette peine comme un bain d’eau de rose dans lequel il faut se plonger avec une vraie humilité ; les injures doivent résonner aux oreilles de l’âme qui tend à la perfection comme des sons agréables ; il faut recevoir les injures, les mauvais traitements comme des caresses : ce n’est pas assez, il faut en rendre grâces à Dieu, il faut en remercier ceux de qui on les reçoit ; l’homme parfait doit se faire si petit qu’on ne doit pas plus l’apercevoir qu’un grain de millet jeté au fond d’une rivière profonde ».

Jeff Hermann, avocat spécialisé dans les abus sexuels, poursuit François en justice

Jeff Hermann, avocat spécialisé dans les abus sexuels, poursuit François en justice

L’avocat Jeff Herman, 60 ans, juif pratiquant, a poursuivi François le 17 décembre, jour de l’anniversaire de celui-ci, devant un tribunal fédéral de Manhattan, faisant valoir de façon ridicule que le Saint-Siège avait chargé des évêques du monde entier de « couvrir » les cas d’abus.

Herman a également déclaré que le Saint-Siège savait « depuis des siècles » qu’un « nombre important » de prêtres maltraitaient des enfants, expression d’une haine juive anticatholique.

Il se cache derrière sept victimes présumées d’abus qui ont déjà reçu beaucoup d’argent des diocèses de l’État de New York. Maintenant, il espère un règlement qui pourrait atteindre des milliards.

La récente abolition du secret pontifical pour les abus sexuels est pour Herman une surprise « divine » parce que, pour lui, il est « clair comme du cristal » qu’un « bouclier du silence » cachait la vérité.

En vérité, le secret honore la présomption d’innocence, un principe juridique fondamental.

Quand il sera trop tard, le Vatican finira par comprendre que toutes ces affaires sont motivées par l’argent et que les ridicules protestations des évêques seront utilisées pour mieux les pendre.

https://gloria.tv/post/7EMKDV3wYDB73ox6rMJbUgniy

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 18

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle

Résultat de recherche d'images pour "le miracle garabandal"

Un miracle et un signe permanent de grand amour

Ensuite, très peu de temps après cette manifestation de la miséricorde du Seigneur, le Seigneur apparaîtra à Garabandal dans un grand miracle. Le message se résume ainsi:

Un miracle aura lieu à Garabandal dans un délai d’un an après l’avertissementLe miracle se produira un jeudi à 20 h 30 (il durera environ 15 minutes) et coïncidera avec un événement heureux dans l’Église, le jour de la fête d’un saint martyr de l’eucharistie… (ce n’est ni Jésus ni Marie)… Il arrivera en mars, avril ou mai… entre le 7 et le 17 du mois mais ni le 7 ou le 17… Il sera visible à Garabandal et dans les montagnes qui entourent le village … Les malades guériront et les incroyants se convertiront…

La visionnaire Conchita connaît la nature du miracle et la date exacte de son apparition qu’elle annoncera huit jours avant. Le moyen de communiquer la date au reste du monde sera un miracle en soi. Le miracle pourra être photographié, filmé et télévisé.

Un signe permanent restera à Garabandal comme preuve visible de l’amour de notre Sainte Mère pour l’humanité. Ce sera une ‘chose’ encore jamais vue sur la terre, comme quelque chose qui n’est pas de ce monde, mais de Dieu. Le signe pourra être filmé mais non touché.i

Notre-Dame semble promettre qu’un signe miraculeux permanent sera accordé en divers endroits où elle serait apparue en notre temps. À Medjugorje, le troisième des dix secrets annonce comme à Garabandal qu’un signe doit apparaître sur la colline des apparitions et doit y demeurer jusqu’à la fin du monde. Notre-Dame serait également apparue récemment à Cuenca, en Équateur, à la visionnaire Patricia «Pachi» Talbot sous le titre de «Gardienne de la foi», apparition qui a reçu la reconnaissance initiale diocésaine.ii Notre-Dame aurait prophétisé qu’elle laissera aussi bientôt un signe sur le lieu de l’apparition d’El Cajas, près de Cuenca, lorsque cesseront toutes ses apparitions dans le monde.

Notre-Dame nous demande de prier et de faire pénitence pour éviter pendant qu’il est encore temps les châtiments à venir. Le signe sera la cause de nombreuses conversions, mais beaucoup endurciront leur cœur. Dieu devra intervenir à nouveau pour apporter sa Justice à l’humanité. Notons que Notre-Dame a également dit à Conchita qu’il n’y aurait pas une autre guerre mondiale.iii C’est aussi ce que Notre-Dame a dit à Medjugorje.iv

Joey Lomangino, qui a passé sa vie à faire connaître le message de Garabandal, est totalement et incurablement aveugle. Il a perdu la vue et l’odorat à l’âge de 16 ans lorsqu’un pneu qu’il gonflait lui a éclaté en plein visage. Il est allé voir saint Pio de Pietrelcina et lui a demandé si Garabandal était vrai et s’il devrait y aller. Saint Padre Pio a répondu «Oui» aux deux questions. Saint Pio a touché le visage de Joey et il a recouvré le sens de l’odorat. La visionnaire Conchita dit à Joey que lorsque le miracle aura lieu à Garabandal, il recouvrera la vue. Joey a eu 79 ans en 2009.

La seule autre personne à avoir vu notre Sainte Mère à Garabandal en plus des visionnaires était le père Luis Maria Andreu, un jésuite espagnol âgé de 38 ans. Après avoir vu les quatre visionnaires de Garabandal en extase en août 1961 le père Luis a déclaré: «Quelle chance pour nous d’avoir une telle Mère au ciel ! Il ne faut pas avoir peur du surnaturel. Les enfants nous ont montré l’exemple de la manière dont nous devons nous conduire avec la Très Sainte Vierge. Il n’y a aucun doute dans mon esprit sur la vérité des choses concernant ces fillettes. Je suis heureux! Quelle grâce la Sainte Vierge m’a accordée!» Après quoi le père Luis est mort dans ce qui semble avoir été un ravissement dans une extase de joie. Dans une locution du 18 juillet 1964, la Très Sainte Vierge a dit à Conchita que le lendemain du grand miracle le corps du père Luis sera déterré et trouvé intact, tel qu’il était le jour de son enterrement.v

Le but du grand miracle est de nous montrer l’amour que Dieu a pour nous et de convertir le monde entier. Et ce n’est pas la première fois que Dieu nous envoie un grand miracle par notre Sainte Mère pour notre conversion. Dieu a envoyé Notre-Dame dans le Nouveau Monde au seizième siècle pour accorder sa miséricorde aux Aztèques. De même que Dieu a donné aux Aztèques du Nouveau Monde le grand miracle de l’image de Notre-Dame de Guadalupe qui les convertit presque du jour au lendemain (10 millions de conversions au catholicisme dans les 10 premières années), Dieu veut aussi de nos jours accorder au monde entier à travers Notre-Dame un nouveau grand miracle pour amener l’humanité entière à se convertir. Tout comme les Aztèques se livraient alors à des sacrifices humains et au satanisme, le monde se livre lui aussi de nos jours au sacrifice humain des enfants à naître par l’avortement et s’est placé sous le règne de Satan (rappelons-nous la vision de Léon XIII). Et comme cela s’est produit pour les Aztèques, le nouveau grand miracle que Dieu est sur le point de nous accorder changera bientôt le monde entier à jamais. Quel grand jour ce sera! Mais, hélas, certains n’écouteront pas; et c’est ainsi que la miséricorde de Dieu et le grand miracle seront suivis par sa justice et son châtiment.

Un grand signe dans le ciel

Le grand signe prophétisé à Garabandal ainsi qu’à Medjugorje peut correspondre à une prophétie que sainte Faustine a reçue du Seigneur. Le Seigneur a parlé à sainte Faustine d’une grande ténèbre et d’un grand signe en disant:

Avant de venir comme un Juge équitable, Je viens d’abord comme Roi de Miséricorde! Avant qu’advienne le jour de Justice, il sera donné aux hommes ce signe dans les cieux: toute lumière dans le ciel s’éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Alors le signe de la Croix se montrera dans le ciel ; des plaies des mains et des pieds du Sauveur, sortiront de grandes lumières, qui, pendant quelque temps, illumineront la terre. Ceci se passera peu de temps avant le dernier jour.

Dans l’Ancien Testament j’ai envoyé à mon peuple des prophètes et avec eux la foudre. Aujourd’hui, je t’envoie vers toute l’humanité avec ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais je désire la guérir en l’étreignant sur mon Cœur miséricordieux. Je n’applique le châtiment que lorsqu’ils m’y forcent eux-mêmes; ma main ne prend pas volontiers le glaive de la justice; avant le jour de la justice, j’envoie le jour de la miséricorde.vi

i http://www.garabandal.org/miracle.shtml

ii The book, “Synthesis of the Messages from the Apparitions of the Blessed Virgin Mary Guardian of the Faith” has received an imprimatur (2009) from the Archdiocese of Cuenca.

iii http://www.garabandal.us/prph_other.html

iv 12 juillet 1982

v Garabandal Journal, 14-15

vi Journal de sainte Faustine, 83, 1587

Évêque américain : Les évêques allemands ne parviennent pas à être les berger des âmes et perdent ainsi leur autorité

Évêque américain : Les évêques allemands ne parviennent pas à être les berger des âmes et perdent ainsi leur autorité

Les évêques allemands sapent leur autorité en embrassant « des évaluations nouvelles » a écrit Tyler Bishop Joseph Strickland, Texas, sur Twitter (15 décembre).

Par conséquent, beaucoup ont « évalué nouvellement » que les évêques catholiques n’ont aucune autorité sur leur vie, « Si les évêques ne sont pas les bergers des âmes pour les mener à Dieu, elles ne sont pas pertinentes », analyse Strickland.

Strickland a commenté la nouvelle que les évêques allemands et leur Chemin synodal tentent de changer l’enseignement catholique sur la morale sexuelle, surtout la fornication homosexuelle.

https://gloria.tv/post/K43sWD19fz984KZcmdpFuVegk

Le cardinal Eijk s'oppose à l'archevêque Paglia

Le cardinal Eijk s’oppose à l’archevêque Paglia

Un prêtre doit informer une personne qui envisage un suicide assisté qu’il s’agit d’un péché grave, a déclaré le cardinal Willem Eijk d’Utrecht, Pays-Bas, à CatholicNewsAgency.com (17 décembre).

Médecin de formation, Eijk a expliqué qu’un prêtre ne peut être présent à un tel acte moralement illicite, ni administrer les sacrements ou planifier les funérailles, car cela impliquerait qu’il le soutient.

Ainsi, il a réfuté l’archevêque curial Vincenzo Paglia sans le nommer. La semaine dernière, Paglia a suggéré que les prêtres « tiennent la main » des volontaires de l’euthanasie.

Après que les évêques suisses eurent dit que les soignants pastoraux ne devraient pas être présents lors d’un suicide assisté, Paglia a demandé de « laisser tomber les règles » et de « supprimer l’idéologie » du suicide assisté, bien que Paglia ait besoin de faire disparaître sa propre idéologie du suicide.

https://gloria.tv/post/jMob6eaBF7kn28P9hQdtJgiVw

Jacarei – Je promets aussi à tous ceux qui prient mon Rosaire qu'ils auront mon aide dans toutes les luttes, les batailles et les conflits de la vie, et je leur donnerai la victoire sur les méchants, sur les injustices, et je les ferai triompher toujours.

Résultat de recherche d'images pour "jacarei apparitions"

Jacarei 24 Novembre 2019
Message de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Marcos :
« Soyez loués à jamais Jésus, Marie et Joseph.»

Très Sainte Marie :

« Chers enfants, je suis la Vierge au Cœur d’Or, je suis la Maison d’Or du Seigneur, où le Seigneur a placé tous les trésors de sa grâce. C’est pourquoi, celui qui veut la grâce de Dieu, celui qui veut n’importe quelle faveur du Seigneur, celui qui veut posséder les trésors du Cœur de mon Fils, vient à Moi et je lui donnerai ces trésors.

Mon fils Marcos a très convenablement interprété la signification de mon Cœur d’Or dans mon Apparition à Beauraing. Oui, tous les trésors du Ciel sont dans mon Coeur, en Moi sont la vie, la grâce et la faveur du Seigneur.
Et ceux qui me cherchent me trouvent certainement.

Je vis près de ceux qui m’aiment et me bénissent avec la vie.
Je suis près de ceux qui se fatiguent pour Moi, qui se donnent pour Moi, qui se consument pour Moi chaque jour de leur vie.

Ceux qui travaillent pour Moi ne pécheront pas et ceux qui me font connaître auront la vie, la vie éternelle.
Je suis près des enfants qui font cela, et là mes enfants peuvent trouver en Moi tous les trésors et les faveurs du Seigneur.

Venez et demandez ce que vous voulez et vous recevrez. La mesure que vous recevez sera la mesure avec laquelle vous faites confiance, croyez et recourez à Moi avec confiance. En d’autres termes La mesure des grâces sera la mesure du vase de confiance avec lequel vous viendrez à Moi.

Là où il y a la foi que je suis la Maison d’or du Seigneur, que je possède toutes les grâces et les trésors du Seigneur, que je peux tout devant Lui, que je suis la Reine du Ciel et de la Terre, là je répandrai les grâces abondantes du Seigneur. et je ferai des merveilles.

Là où on ne croit pas ou l’on ne fait pas confiance que je suis la Maison d’Or du Seigneur, là je ne pourrai rien faire. Demandez mes grâces mes enfants, ne permettez pas à mes doigts de continuer d’être plus rigides sans détacher les rayons de grâces que je désire tant répandre sur vous et sur le monde entier.

Demandez avec largesse et vous recevrez aussi avec largesse.
Demandez avec une confiance illimitée et vous recevrez mes enfants, avec une abondance illimitée, les grâces de mon Cœur.

Priez, priez beaucoup le Rosaire! Celui qui prie mon Rosaire tous les jours ne sera jamais frappé par la sécheresse spirituelle, par la désertification spirituelle, et si un jour il tombe dans la sécheresse et la tiédeur de cet état malheureux, il en sortira rapidement.

Je promets aussi à tous ceux qui prient mon Rosaire qu’ils auront mon aide dans toutes les luttes, les batailles et les conflits de la vie, et je leur donnerai la victoire sur les méchants, sur les injustices, et je les ferai triompher toujours.
Je promets aussi que ceux qui prient tous les jours mon Rosaire ne seront jamais possédés par le démon n’auront jamais la présence de l’ennemi avec l’infestation diabolique dans leurs maisons. Et s’il y en avait une bientôt, cette infestation se terminerait par le pouvoir de mon Rosaire.
Je promets aussi à tous ceux qui prient le Chapelet de mes Larmes qu’ils recevront une bénédiction spéciale de ma part le premier samedi de chaque mois.
Et ceux qui prient mon Chapelet de la Paix et le Chapelet des Consacrés avec confiance recevront le 2ème samedi de chaque mois une bénédiction particulière de mon Cœur.

Aimez-vous mon Fils? M’aimez-vous? Alors sacrifiez-vous pour Moi.
Sacrifiez-vous pour Moi, en renonçant au monde, à tout ce que le monde vous offre, et en vivant une vie de dévouement total et d’obéissance envers Moi.
Sacrifiez-vous pour Moi, en vous méprisant ainsi que votre volonté, en faisant la mienne et en vivant continuellement dans la correspondance avec ma grâce maternelle, mon amour, mon vouloir, chaque jour de votre vie.

Sacrifiez-vous pour Moi, en laissant de côté vos plans et vos désirs pour que vous puissiez réaliser mes plans et mes désirs. Et alors, que mon grand plan d’amour se réalise dans votre vie et celle de tous mes enfants pour le salut de l’humanité.

Sacrifiez-vous pour Moi, comme mon petit enfant Marcos l’a toujours fait: travailler pour Moi chaque jour, se fatiguer pour Moi chaque jour, se consumer pour Moi chaque jour. Car ceux qui travaillent pour Moi ne se tromperont pas, ceux qui me font connaître auront la vie éternelle et ceux qui vivent pour Moi trouveront grâce devant le Seigneur.

Fais ceci et mon Cœur Immaculé se réjouira et sera satisfait en vous, et alors enfin je recevrai de mes enfants le véritable amour que j’ai toujours recherché mais que j’ai rarement trouvé. Et ici, je l’ai trouvé dans mon petit enfant Marcos, d’une manière illimitée et aussi, j’espère recevoir de vous tout cet amour illimité, mes chers enfants.
Sacrifiez-vous pour Moi en mourant au monde, en mourant à vous-mêmes, en mourant à votre ego et en vivant seulement pour Moi et à travers Moi pour Dieu. Et alors je triompherai vraiment en vous et à travers vous je triompherai dans le monde entier.

Vivez mon message de Beauraing, faites connaître mes Apparitions à Beauraing à tous mes enfants et ceux qui me feront connaître et aimer auront la vie éternelle.

Priez mon Rosaire tous les jours!
Priez 4 chapelets pour le Brésil cette semaine, pour que le mal ne revienne pas et que mon Coeur Immaculé continue de triompher et de libérer la terre de Santa-Cruz des forces de mon ennemi.

Mon très aimé Marcos, à l’anniversaire de mon Apparition à Beauraing le 29, je te donnerai, à toi qui a fait connaître mon Apparition et mes messages de Beauraing à tous mes enfants, je te donnerai neuf bénédictions spéciales.
Et comme je sais ce que tu désires me demander, je donnerai 329 bénédictions spéciales à ton père Carlos Tadeu le jour de mon Apparition à Beauraing et le lendemain, je lui en donnerai 598 de plus.

Ainsi, je répandrai sur lui l’abondance des grâces que les mérites du film de Beauraing que tu as fait pour Moi te donnent droit. Et comme je sais, que tu abandonnes toutes les grâces pour lui parce que tu l’aimes plus que toi-même. Comme je sais que tu désires lui en faire bénéficier et l’enrichir plus que toi-même et que tu penses plus à son bien et à son bonheur qu’aux tiens , alors je lui donnerai la plus grande partie des grâces.

Ainsi Je sais que ton cœur sera satisfait, n’est-ce pas mon petit ange d’amour? Et donc, que mes enfants comprennent aussi combien de valeur a toute oeuvre faite par amour pour Moi. Mon Fils Jésus ne manquera jamais de récompenser par des grâces surabondantes les mérites de toutes les œuvres d’amour faites par amour pour Moi.
Donc, l’amour, la miséricorde et la générosité du Seigneur triomphent toujours dans ce monde qui ne sait plus ce qu’est l’amour, ce qu’est la charité, ce qu’est de chercher plus le bien de l’autre que le sien même et ce qu’ est vraiment donner sa vie pour son frère. Ainsi, l’amour triomphe toujours!

Suivez-Moi, mes enfants, sur le chemin de l’amour, car, avec l’amour, vous vaincrez tout, vous vaincrez le monde comme mon Fils a vaincu. Et alors ce sera le triomphe de notre Amour sur ce monde désert, froid et sans amour, et finalement l’Amour triomphera, l’Amour vivra.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Beauraing, de Banneux et de Jacarei. »


Très Sainte Marie après avoir béni les objets saints :

« Selon ce que j’ai déjà dit, où qu’un de ces chapelets arrive, je serai là vivante avec les Anges du Seigneur portant les grandes grâces de son Amour.
Dimanche dernier, j’ai laissé imprimer dans les yeux de mon petit enfant Marcos pendant l’Apparition non seulement ma silhouette, mais aussi l’un des Saints Anges qui sont venus avec Moi pour vous indiquer à tous mes enfants que là où je suis, sont toujours avec Moi les Anges du Seigneur sont toujours avec Moi répandant de grandes grâces.
Priez-les, ayez confiance en leur protection, abandonnez-vous, consacrez-vous à eux et laissez-vous guider par eux sur le chemin de la prière, de la sainteté et de l’amour.
Priez chaque jour plus!
Je vous bénis tous encore une fois maintenant avec amour pour que vous soyez heureux et Je vous donne aussi, à travers ma Face Maternelle ici présente ma bénédiction et la bénédiction de mon Fils Jésus vivant. »

Viendra une période de 3 1/2 années de la tribulation de l'Antichrist, et c'est pourquoi Mes constructeurs de refuges font leurs préparations à leurs refuges.

Alternate text goes here

Vendredi, le 29 novembre, 2019

Jésus a dit : « Mon peuple, les lectures du Livre de Daniel sont semblables aux lectures du Livre de l’Apocalypse. Ces lectures de la fin des temps n’est pas beaucoup partagée par vos prêtres. Viendra une période de 3 1/2 années de la tribulation de l’Antichrist, et c’est pourquoi Mes constructeurs de refuges font leurs préparations à leurs refuges. C’est aussi pourquoi J’ai choisi un groupe select pour établir des refuges où Mes fidèles seront protégés des malins pendant le tribulation. Lors de la fin du règne de l’Antichrist, J’enverrai Ma Comète du Châtiment qui va tuer les malins, et Je les enverrai en enfer. Je conduirai ensuite Mon reste fidèle dans Mon Ère de la Paix. Soyez patients lorsque vous vous réjouirez avec Moi en Mon Ère de la Paix, qui sera votre récompense pour M’être demeurés fidèles pendant la tribulation. »

Jésus a dit : « Mon peuple, plusieurs personnes achètent de voitures dispendieuses et autres articles de valeur semblable, mais lorsqu’il en vient aux dons pour Mon Église et autres œuvres de charité, ces mêmes personnes ne font que de piètres dons. Je ne dicte pas aux gens combien donner à Mon Église et aux œuvres de charité, mais il est juste de donner près de dix pour cent de votre revenu aux œuvres de charité, si vous en avez les moyens. Lorsque vous faites un don, ce devrait être substantiel et non seulement un montant chétif. Lorsque vous faites un don d’argent aux œuvres de charité et pour venir en aide à votre famille, ce devrait être par amour pour les vôtres envers qui vous contribuez votre juste part. Tous les dons et prières faits pour les autres, seront entreposés au ciel lors de votre jugement. Plus vous faites pour Me venir en aide ainsi qu’à votre prochain, plus de trésor sera entreposé au ciel. Ne soyez pas égoïstes, et soyez prêts à partager ce que vous avez. »

François fait une vidéo avec le secrétaire général de l'ONU

François fait une vidéo avec le secrétaire général de l’ONU

Le 20 décembre à 11h25, François a visité le lycée romain laïc Pilo Albertelli près de Santa Maria Maggiore.

La raison de la visite est qu’Andrea Monda, le malchanceux directeur du quotidien vatican L’Osservatore Romano, y était professeur d’éducation religieuse.

Les élèves et les professeurs du lycée avaient écrit le Vendredi Saint de François 2018 « Chemin de croix ».

A la fin, François a annoncé qu’il avait réalisé un message vidéo sur la « paix », avec le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres qu’il avait rencontré le matin même.

Au cours de discussions cordiales, les parties se sont concentrées sur la mise en œuvre des diaboliques « Objectifs de développement durable » qui comprennent l’avortement, la contraception, l’éducation sexuelle et l’homosexualisme.

Voir la vidéo ici : https://gloria.tv/post/TbuPsszxPAQs64jPPaec7qC87

Un faux magistère: les très durs propos de Mgr Vigano

Un faux magistère: les très durs propos de Mgr Vigano

Publié par Corrispondenza Romana (traduction en français ici), l’acte d’accusation dramatique et passionné de l’ex nonce aux USA et infatigable « lanceur d’alerte » contre le Pontificat de François.

Cela fait désormais plus de six ans que nous sommes empoisonnés par un faux magistère, sorte de synthèse extrême de toutes les formulations conciliaires équivoques et des erreurs post-conciliaires qui se sont inexorablement propagées, sans que la plupart d’entre nous ne s’en soient aperçus. Oui, parce que Vatican II a ouvert non seulement la boîte de Pandore, mais aussi la fenêtre d’Overton, et d’une manière si graduelle qu’on ne s’est pas rendu compte des bouleversements mis en oeuvre, de la nature authentique des réformes, de leurs conséquences dramatiques ; nous n’avons pas non plus soupçonné qui se trouverait réellement aux commandes de cette gigantesque opération subversive, que le cardinal moderniste Suenens qualifia de « 1789 de l’Eglise catholique ».

Avec le pape Bergoglio – comme avec tous les modernistes – il est impossible de chercher la clarté, dès lors que la marque distinctive de l’hérésie moderniste est précisément la dissimulation. Maîtres de l’erreur et experts dans l’art de la tromperie, ils « s’emploient à faire accepter universellement ce qui est ambigu, présentant le côté inoffensif, lequel servira de passeport pour introduire le côté toxique, qui au début était gardé caché». Ainsi, le mensonge, obsessionnellement et obstinément répété finit par devenir « vrai » et accepté par la majorité.

(CM Vigano, extrait, ma traduction d’après CR)

Et pendant ce temps-là, comme en confirmation…

Ho deciso di esporre questo giubbotto salvagente, “crocifisso”, per ricordare a tutti l’impegno inderogabile di salvare ogni vita umana, perché la vita di ogni persona è preziosa agli occhi di Dio. Il Signore ce ne chiederà conto al momento del giudizio. https://t.co/Z4g9bQG8nm pic.twitter.com/qW8bT9UTET— Papa Francesco (@Pontifex_it) December 19, 2019

J’ai décidé d’exposer ce gilet de sauvetage « crucifif », pour rappeler à tous l’engagement impératif de sauver chaque vie humaine, car la vie de chaque personne est précieuse aux yeux de Dieu. Le Seigneur nous demandera d’en rendre compte au moment du jugement.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/12/20/un-faux-magistere-les-tres-durs-propos-de-mgr-vigano/

Luz de Maria – Vous devez comprendre que le Démon n’est pas une allégorie : il existe et il est désespéré de pénétrer dans le cœur de mes enfants et de préparer ainsi par des actes dégradants le soutien des hommes à l’antéchrist

Résultat de recherche d'images pour "LUZ DE MARIA"

MESSAGE DE LA TRÈS SAINTE VIERGE MARIE
À SA FILLE BIEN-AIMÉE LUZ DE MARÍA
 11 DÉCEMBRE 2019

Enfants de Mon Cœur Immaculé:

DANS MON MANTEAU EST EXPRIMÉ CE QUI VA ARRIVER À L’HUMANITÉ.

Comme Reine du Ciel, je me suis présentée à un humble indigène, qui n’a pas gardé pour lui ce qu’il avait vu de ses yeux.

Comme les simples et les humbles, comme ceux qui croient sans avoir vu, comme ceux qui obéissent à la première demande, c’est ainsi qu’a agi mon fils bien-aimé, Saint Juan Diego.

C’est dans l’humilité que se trouve mon expression, dans l’humilité de celui qui persévère dans l’obéissance, qui ne s’arrête pas d’honorer mes requêtes qui ne sont rien d’autre que la Volonté Divine, dans laquelle je vous appelle.

MON FILS DEMANDE À L’HOMME L’HUMILITÉ (Cf. Mt 11,29), ET L’HOMME RÉPOND AVEC ARROGANCE: EST-CE CELA, LE VÉRITABLE AMOUR DE MON FILS ?

Pour avoir manqué d’humilité, l’homme s’est révolté contre Mon Fils et Le méprise. Je dois rappeler à ceux qui méprisent mon Fils et qui se sont dévoyés en s’engageant à la suite du Démon, qu’ils ont été trompés par le mal et que le mal campe avec ceux qui l’accueillent. Mes enfants, il est nécessaire, sans retard, que vous ouvriez vos yeux spirituels et que vous révoquiez votre engagement à marcher aux côtés du Démon.

REPENTEZ-VOUS DU FOND DU CŒUR ET AYEZ LA FERME INTENTION DE NE PLUS VOUS EN PRENDRE À MON FILS JÉSUS-CHRIST, NI DE VOUS RENDRE COUPABLES DE BLASPHÈMES, D’HÉRÉSIES, DE PROFANATIONS, NI DE DONNER LA MORT À DES INNOCENTS EN SOUTENANT L’AVORTEMENT, NI EN ÉTANT DE CEUX QUI ACCEPTENT CE QUI EST CONTRAIRE À LA LOI NATURELLE.

Il est urgent, le repentir de mes enfants. Elle est urgente, leur prise de conscience. Il est urgent que l’Église de Mon Fils continue d’élever le Peuple de Mon Fils. Il est urgent que l’Église de Mon Fils ouvre les portes des Églises et appelle les fidèles, en union avec Mes fils de prédilection et dans l’obéissance,
à organiser UNE HEURE D’ADORATION EUCHARISTIQUE QUOTIDIENNE pour que la créature humaine ne résiste pas à l’Amour Divin.

Vous devez comprendre que le Démon n’est pas une allégorie: il existe et il est désespéré de pénétrer dans le cœur de mes enfants et de préparer ainsi par des actes dégradants le soutien des hommes à l’antéchrist.

Mes enfants, en ce jour où vous célébrez mon titre de NOTRE-DAME DE GUADALUPE, je vous demande un cadeau pour mon Fils:
soyez unis dans nos Sacrés Cœurs, aimez-vous les uns les autres (Cf. Jn 23), accordez votre pardon du fond du cœur, soyez amour en offrant à Mon Fils de réparer pour ceux qui ne font pas réparation.

La guerre est déjà sur Terre, elle s’étend peu à peu. Les nations sont en guerre, mais vous, enfants, vous ne le voyez pas, vous n’en êtes pas informés, et quand elle aura déferlé sur l’humanité, vous subirez toute la cruauté dont l’homme est capable. Vous aurez besoin de vous entraider, de vous secourir les uns les autres et comme Mère, je souhaite que vous m’offriez l’amour pur qui existe en chacun des miens.

L’AVERTISSEMENT EST PROCHE EST VOUS NE RÉPONDEZ PAS À MES APPELS. (1)

L’AVERTISSEMENT EST LE MOMENT OÙ LA CONSCIENCE ELLE-MÊME VOUS CONDUIRA À REGARDER VOS MISÈRES ET VOS BÉNÉDICTIONS, NE SOYEZ PAS INSENSÉS ET NE SOYEZ PAS DURS AVEC VOUS-MÊMES.

Ne soyez pas insensés, ne courrez pas à votre perte dans les choses mondaines, ne courrez pas à votre perte en vous laissant piéger par Satan, repentez-vous avant l’instant tant annoncé de diverses manières.

Ce n’est pas un événement mineur, mes enfants, repentez-vous, réparez, priez, consacrez-vous à nos Sacrés Cœurs et soyez charité, au Nom de mon Fils.

Regardez-moi comme Impératrice des Amériques et… comment va le Cœur de cette Mère qui voit l’état des pays et leur déclin spirituel, les agressions, les outrages subis par mes enfants et la manière avec laquelle mes enfants se ruent les uns contre les autres et la folie qui les prend et les conduit à agir de manière méconnaissable.

EN CE JOUR OÙ VOUS FÊTEZ MON APPARITION, OFFREZ-MOI LE VÉRITABLE AMOUR, CELUI DE MON FILS À L’EXCLUSION DE TOUT AUTRE.

NE CRAIGNEZ PAS, JE VOUS GUIDE VERS MON FILS, NE CRAIGNEZ PAS, JE VOUS DONNE MON AMOUR ET MON AIDE À TOUS!

VOUS N’ÊTES PAS SEULS. ATTENDEZ MON ANGE DE LA PAIX BIEN-AIMÉ. (2)

MA BÉNÉDICTION EST SUR TOUS MES ENFANTS QUE J’AIME DANS LA VOLONTÉ DIVINE.

AU NOM DU PÈRE, DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT.
AMEN

Maman Marie

JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ

(1) Le Grand Avertissement de Dieu à l’humanité, lire…
(2) L’Ange de la Paix, envoyé de Dieu, lire…

[

Les diocèses français présentent un formulaire de demande de baptême des homosexuels

Les diocèses français présentent un formulaire de demande de baptême des homosexuels

En France, un nouveau formulaire de demande de baptême contient la ligne « noms et prénoms des parents ou autres titulaires de l’autorité parentale « , rapporte HommeNouveau.fr (23 décembre).

Le formulaire a été envoyé à tous les évêques dès décembre 2018 par Mgr Joseph de Metz-Noblat, président du Conseil des évêques de France pour les questions canoniques.

Dans une lettre d’accompagnement, il explique que les situations des familles sont de plus en plus « complexes ». Par conséquent, les prêtres ne doivent pas « juger » ces situations, ni en rendre les enfants responsables ou refuser les baptêmes.

Il est évident que Metz-Noblat a à l’esprit les couples homosexuels.

Un formulaire précédent évitait déjà les termes « mère » et « père » et, à la place, parlait de l’enfant comme du « fils » ou de la « fille » de nom et nom.

https://gloria.tv/post/tfaUkhY62xdg2XtiX8Q2QgTkc

Sainte Faustine – Noël

Résultat de recherche d'images pour "sainte faustine"
  • Inspirations du Petit Journal

  • Sainte Faustine a rencontré l’enfant Christ la veille de Noël en 1937

PJ 1441. À mon arrivée à la Chapelle, dès le début de la Messe de Minuit, je me suis toute plongée en un profond recueillement au cours duquel je vis la Crèche de Bethléem emplie d’une grande clarté. La Très Sainte Vierge enveloppait Jésus dans un lange toute pénétrée d’un grand amour ! Saint Joseph cependant dormait encore ; ce n’est que lorsque La Sainte Vierge eût déposé Jésus dans la Crèche, qu’à ce moment la clarté de Dieu éveilla Joseph qui se mit aussi à prier. Peu de temps après, je suis demeurée en tête-à-tête avec l’Enfant Jésus qui me tendait Ses petits bras et je compris bien que c’était pour que je Le prenne dans les miens. Il blottit Sa tête sur mon cœur et me fit comprendre de Son regard profond qu’Il se trouvait tout proche de mon cœur

  • 25 décembre 1936 – Messe de minuit
PJ 845. 25. XII.1936. La Messe de Minuit. Pendant la Sainte Messe la présence de Dieu m’était perceptible. Un moment avant l’Elévation, je vis la Vierge, le Petit-Jésus et le bon Joseph. La Très Sainte Mère me dit ces paroles : « Ma fille, Faustine, prends mon trésor le plus cher ! » Et Elle me tendit son tout-petit Jésus. Quand je pris Jésus dans mes mains, mon âme éprouva une joie tellement indicible que je ne suis pas en état de la décrire. Mais, chose étrange, après un moment Jésus devint terrible, affreux à voir, grand et douloureux, et la vision disparut. Bientôt il fallut aller à la Sainte Communion. Quand je reçus le Seigneur Jésus dans la Sainte Communion, toute mon âme se mit à trembler sous l’influence de la présence de Dieu.

Le lendemain j’ai vu le Divin Enfant un court moment durant l’Elévation

Joyeux Noël anticipé

Résultat de recherche d'images pour "joyeux noel catholiqu"
A toutes nos lectrices et lecteurs……..

Je vous souhaite le meilleur pour Noël 2019…. beaucoup de paix par rapport aux temps que nous vivons ! beaucoup de joie en famille….

Pour celles et ceux qui sont seuls le jour de Noël, sachez que Jésus est vraiment avec vous !

En union de prières,

Votre Administratrice

« Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise »

« Je prie pour que Bergoglio renonce à détruire l’Eglise »

8 Déc 2019 

A l’occasion de la sortie de son dernier livre dont nous avons avons parlé ces jours-ci, « Il dio mercato, la Chiesa e l’anticristo » (cf. Benoît XVI, le dernier rempart contre l’Antéchrist), Antonio Socci a accordé une longue interview à La Verità, dans laquelle il dresse un tableau saisissant des temps « apocalyptiques » que nous vivons, et surtout du pontificat de François. L’article m’a été envoyé par une lectrice abonnée au journal. Ma traduction (à ne pas manquer!!!)


Je prie pour que Bergoglio change d’avis et renonce à détruire l’Eglise

La Verità
Maurizio Caverzan
8 décembre 2019

Le journaliste et écrivain Antonio Socci: « C’est un Pape conformiste, et ainsi, il aide la pensée unique anti-chrétienne. J’espère découvrir que j’ai tort et je me bats contre moi-même, mais jusqu’à présent… C’est avec douleur que j’écris sur cette situation »


Antonio Socci fait tous les jours le trajet de Sienne à Pérouse pour aller à l’école de journalisme de la Rai qu’il dirige depuis 2004. Trois heures par jour en voiture: comment les utilises-tu et où trouves-tu le temps de lire les livres que tu cites dans Il dio Mercato, la Chiesa e l’Anticristo?
« Dans la voiture, j’écoute la radio, je téléphone, je prie… Quant aux livres, c’est un sujet dont je parle depuis longtemps ».
Depuis son enfance, peut-on dire. Depuis l’époque de Sabato, l’hebdomadaire où nous avons travaillé tous les deux et sur lequel, dans l’introduction, il reconnaît l’intuition lumineuse sur cette époque controversée, sur la base de deux piliers de la littérature du XXe siècle: L’histoire de l’Antéchrist du penseur russe Vladimir Solovev et le roman dystopien Le Maître du monde par Robert Benson. C’était en 1988, le mur de Berlin n’était pas encore tombé et les années suivantes, le dialogue entre l’empereur et le starets Jean fut proposé à nouveau par le Cardinal Giacomo Biffi lors des exercices spirituels à la Curie romaine en 2007 et, à plusieurs occasions, par Benoît XVI. Le passage le plus significatif se trouve dans le face à face entre l’empereur, un « messie du politiquement correct », auquel se soumettent les représentants des religions, et le mystique, témoin des derniers chrétiens, qui lui résiste. Auquel l’empereur demande, irrité, « Que puis-je faire de plus pour vous? Hommes étranges! Que voulez-vous de moi? Je ne le sais pas. Alors dites-moi, vous ou les chrétiens, abandonnés par la majorité de vos frères et dirigeants, condamnés par le sentiment populaire, qu’avez-vous de plus cher dans le christianisme? »
La réponse, humble mais fière, des starets est un manifeste: « Grand souverain, ce que nous avons de plus cher dans le christianisme, c’est le Christ lui-même, lui et tout ce qui vient de lui, puisque nous savons qu’en lui habite corporellement la plénitude de la divinité ».


Depuis quelques années, Socci critique vigoureusement le Magistère du Pape François, c’est pourquoi en abordant la lecture d’un essai qui a l’Antéchrist dans son titre, il y a de quoi avoir peur. Au contraire, il s’achève par l’invitation à recueillir l’exhortation du Pape François à prier pour lui.


Comment est-ce possible?


« Parce qu’il me le demande. Et je prie pour qu’il se convertisse et se mette sur le chemin de Jean-Paul II et Benoît XVI. Jusqu’à présent, il semble presque vouloir s’identifier à des figures bibliques inquiétantes. J’aimerais que nous le sauvions de cette dérive ».

C’est une conclusion surprenante parce que tu es considéré comme l’un des antagonistes les plus intransigeants du Magistère du Pape François. Quelque chose t’a retenu ?


« Non. J’ai écrit librement ce que je pense. Mais je ne me reconnais pas dans le rôle d’antagoniste. Je ne suis qu’un journaliste. Tous les jours depuis six ans, j’espère découvrir que j’ai tort. Je me bats contre moi-même, mais malheureusement, Bergoglio ne faisait que confirmer mes craintes. En tant que pauvre chrétien, qui souffre, je n’écris sur cette situation que par devoir de conscience. Cela me coûte. Je préférerais continuer à publier des textes sur l’apologétique comme je le fais depuis trente ans ».

Jusqu’à un certain point, il semblait que ta réflexion avait conduit à identifier François à l’Antéchrist.


« Dans son livre L’Antéchrist Joseph Roth écrit que l’Antéchrist est en chacun de nous. Ce qui s’oppose au Christ est aussi en nous. Et puis, dans l’Apocalypse, il est prophétisé que cette opposition au Rédempteur deviendra un jour un système, une puissance politique et économique planétaire. Le Catéchisme de l’Église catholique nous explique qu’il aura une idéologie anti-chrétienne, mais déguisée en humanisme. Ce sera une « imposture religieuse ». C’est une philanthropie qui utilise des paroles chrétiennes, mais qui, en réalité, expulse le Christ et met l’homme à la place de Dieu. Celui qui a autorité dans l’Église doit faire comme Benoît XVI et Jean-Paul II, il ne peut pas défendre cette imposture ».

Au-delà de l’affirmation, qu’on peut partager, tu crains que cela arrive?

« Oui.

L’Antichrist est-il un système économique, une nouvelle religion séduisante basée sur des philosophies faciles à partager ou un « inquisiteur souriant » comme dit Vittorio Messori?


« Il y a tous ces composants. Soloveiv le dépeint comme « un messie du politiquement correct », voire comme un européiste et un écologiste. Même Massimo Cacciari [taper son nom dans le moteur de recherche, ndt] considère la modernité comme une puissance fortement anti-chrétienne. Ce qui laisse songeur, c’est la divinisation du marché. Les pages de Walter Benjamin sur « Le capitalisme comme religion » sont formidables. Dans le livre, je rapporte les réflexions de Jacques Attali, Giulio Sapelli et Giulio Tremonti, pas trois dangereux subversifs, qui décrivent la puissance écrasante du « mercatisme » qui dévore la démocratie, les peuples et les Etats. S’y associe en outre la puissance prophétique de la technologie qui menace maintenant l’être humain dans son essence. De plus, pour la première fois dans l’histoire, l’homme a le pouvoir, par simple pression sur un bouton, de détruire le monde et l’humanité. Si ce n’est pas apocalyptique, ça… ».

La narration des médias qui mettent l’accent sur les interventions fonctionnelle aux philosophies humanitaires, mondialistes, écologistes, fait-elle du tort à François ?


« Non. Il a été comme ça jusqu’à présent ».

Par exemple, ils soulignent les déclarations en faveur de l’accueil des migrants selon une clé anti-Salvini.


« Mais le pape Bergoglio a fait de ses batailles politiques la connotation de son pontificat. Comme l’a dit Marcello Pera, en lui on ne ressent pas l’Evangile, mais seulement la politique. Du reste, si les médias grand public qui ont attaqué ses prédécesseurs l’applaudissent maintenant sans critique, cela veut sans doute dire quelque chose

Mais tu lui avais accordé une ligne de crédit au début.


« Bien sûr. C’était normal. Mais il m’a fallu six mois pour changer d’avis. Ce fut d’abord la mise sous contrôle des Franciscains de l’Immaculée, une famille religieuse admirable, pleine de vocations, qui vivait d’ascèse, de prière et de pauvreté. N’étant pas catholique progressiste, on la regardait d’un mauvais œil. Peu de temps après, en octobre 2013, le premier entretien avec Eugenio Scalfari est arrivé et à ce moment-là, il m’est apparu clairement qui était Bergoglio ».

Scalfari a l’habitude de ne pas prendre de notes ou d’enregistreur, à tel point que le contenu de ces conversations a été démenti.


« Ce n’étaient pas de vrais démentis, en fait ces conversations ont été republiées par la Libreria Editrice Vativana, alors…. Si un journaliste attribue une énormité à un pape et que celui-ci ne la dément pas catégoriquement, fait republier ces interviews et se fait même à nouveau interviewer par lui, que penser?

Il y a quelques jours, en recevant les membres du centre d’études Rosario Livatino, François a fermement condamné le recours à l’euthanasie.


« De temps en temps, il s’aligne sur le magistère de ses prédécesseurs. Mais cela arrive très sporadiquement et ses partisans et les médias le félicitent précisément pour sa discontinuité. En fait, il plaît à Repubblica plus qu’aux catholiques. Ils sont aussi désorientés par l’énormité pastorale qui caractérise son pontificat. D’ailleurs, les faits ont montré que céder à la mentalité mondaine non seulement n’apporte pas la foi à ceux qui sont loin, mais aussi éloigne les fidèles d’elle. Comme cela était déjà arrivé en Amérique latine où s’est produit l’effondrement colossal du catholicisme qui a vu des millions et des millions de fidèles fuir l’Église. Malheureusement, en 2013, un progressiste catholique argentin a été placé à la tête de l’Église universelle, de sorte que maintenant cet échec se répète à l’échelle planétaire ».

Ces jours-ci, dans une lettre apostolique, il parle de la crèche comme d’un « signe admirable », invitant les gens à la faire à la maison et sur leur lieu de travail.


« Il l’a fait pour essayer de reconstruire son image après la figure catastrophique du Synode amazonien. Et après avoir loué la crèche, il a aussi précisé de ne pas l’exploiter. En fin de compte, c’est donc aussi une initiative contre Salvini. Même les quelques rares choses qu’il dit sont minées par une logique politique ».

Nous disions que ton livre est un livre apocalyptique. Sommes-nous déjà au temps de l’apostasie qui précède le jugement final ?


« Je cite le grand théologien du Concile, Jean Danielou, qui explique que le temps chrétien est par définition un temps apocalyptique. Avec la mort et la résurrection du Christ, tout est déjà accompli, rien de substantiellement nouveau ne peut arriver. Le temps est donné pour choisir : soit avec le Christ, soit contre. Ivan Illich confirme aussi qu’après l’ère chrétienne, il n’y a pas d’ère post-chrétienne, mais seulement un temps apocalyptique, celui de l’Antéchrist. Au contraire, au congrès de Florence en 2015, le Pape François a dit qu’ « aujourd’hui, nous ne vivons pas tant une époque de changement qu’un changement d’époque ». Comme si de nouvelles époques pouvaient exister et que l’Église devait s’y adapter. Mais l’Église ne doit pas s’adapter aux temps, elle doit sauver tous les temps ».

Quel est ce temps apocalyptique, cette « grande apostasie » ?


« L’Église revit l’histoire de Jésus en tout. Cette fois, c’est son Vendredi Saint. Le moment où Jésus a été trahi et abandonné. Les papes du XXe siècle ont ressenti le drame de cette heure, également documenté par les événements de ce début de siècle. Les paroles de Paul VI, Jean Paul II et Benoît XVI que je cite dans le livre sont impressionnantes ».

L’harmonie présumée entre Benoît XVI et le Pape François est-elle précisément très présumée?


« Bergoglio est aux antipodes de tous ses prédécesseurs. Laisse-moi donner un seul exemple. Interrogé par la presse sur l’urgence pour l’humanité contemporaine, Bergoglio a parlé du déclin de la biodiversité. Honnêtement, le président du WWF peut donner une telle réponse. N’importe quel pape de notre temps aurait indiqué l’effacement de Dieu comme la tragédie de cette époque. Dans ses dernières interventions, Benoît XVI l’a répété ».

Pourquoi, selon toi, le pape François n’a-t-il jamais répondu au document de l’ex-nonce apostolique aux États-Unis Carlo Maria Viganò sur le fait qu’il était au courant des pratiques de l’ancien cardinal Théodore McCarrick ?


« Je pense que Monseigneur Viganò a fait échec au roi et que le roi a décidé de jeter l’échiquier en l’air.

N’y a-t-il pas le danger d’exploiter Benoît XVI dans une clé anticommuniste et anti-Bergoglio ?


« Je vois plutôt un autre danger, c’est que la partie du monde catholique qui a grandi dans la foi avec Jean-Paul II et Benoît XVI, aujourd’hui, en réaction, risque de se laisser séduire par les sirènes lefebvristes. Ce n’est pas un hasard si ces cercles hyper-traditionalistes sont beaucoup plus critiques du Magistère de Karol Wojtyla et Joseph Ratzinger que de Jorge Mario Bergoglio ».

L’insistance sur les racines chrétiennes de l’Europe a été la bataille des athées dévots, pourquoi est-elle si importante ?


« Non, c’était la bataille de Jean-Paul II et de Benoît XVI. L’élimination de l’appel aux racines chrétiennes est la preuve que la nouvelle Union européenne, laïque et technocratique, a voulu couper ses fondations. Cette haine du christianisme est un chapitre de la haine de soi de l’Occident au nom du multiculturalisme. Mais si vous ne savez plus quelle est votre identité, même la fameuse intégration n’est pas possible. L’Europe de Maastricht ne voulait plus être ancrée dans son histoire, dans le christianisme et ce que cela signifiait, par exemple pour des raisons éthiques ».

L’Église actuelle n’est-elle pas consciente de tout cela ?


« Bergoglio s’aligne sur l’idéologie dominante. Il dit que l’Europe doit s’identifier à ‘l’accueil’ et qu’il ne faut pas être « identitaire ». C’est du nihilisme ».

Peut-être considère-t-il les questions sociales plus importantes que les questions éthiques ?


« Chaque année, environ 50 millions d’avortements sont pratiqués dans le monde. Deux géants comme Jean-Paul II et Mère Teresa, considéraient cela comme la plus grande tragédie de notre temps. Ce n’est pas seulement une tragédie éthique, c’est aussi une tragédie sociale: ces enfants sont les derniers des derniers, a dit Mère Teresa. La mondialisation a deux visages complémentaires et les deux sont désastreux: la déréglementation financière et la déréglementation anthropologique. L’Église doit les combattre tous les deux ».

L’insistance sur le katechon, sur celui qui retient, ne risque-t-elle pas de faire de l’Église une entité anti-moderne ?


« La modernité est une catégorie idéologique, elle suppose que l’histoire tourne par nature vers le Bien: il suffit de voir ce qu’était le XXe siècle pour comprendre que c’est une fausse idée ».

Mais en critiquant le pape Bergoglio, ne risque-t-on pas de sous-estimer les besoins des peuples les plus pauvres et les mouvements migratoires qui en découlent, ou la situation climatique de la planète ?


« C’est exactement le contraire. C’est le Pape qui sous-estime la complexité de ces urgences, en utilisant des slogans des années 70 sur les riches et les pauvres. Nous nous trouvons dans un scénario différent où le dieu marché domine, prétendant être la loi en soi, et depuis les années 90, il a imposé une mondialisation qui trouve son seul obstacle dans les États et dans la souveraineté des peuples. C’est pourquoi attaquer les souverainistes et exalter les mondialistes et l’UE comme le fait Bergoglio convient parfaitement aux pouvoirs forts. Également sur l’émigration. Comment ne pas voir que les mouvements migratoires répondent au besoin du marché d’avoir une main d’œuvre à bas coût et sans garanties sociales? Ce n’est pas un hasard si les évêques africains et le cardinal Robert Sarah affirment haut et fort qu’encourager les flux migratoires entraînera la mort de l’Afrique. Au contraire, Bergoglio a depuis des années fait de la migration son étendard ».

Aujourd’hui, ce qui compte, c’est la lutte contre le changement climatique.


« Bergoglio a adopté comme dogme de foi incontestable ce réchauffement de la planète pour causes humaines que la science elle-même considère comme une hypothèse sur laquelle, de surcroît, il existe des opinions divergentes. Mais, même si c’était une idée bien fondée, Jésus est venu pour sauver les âmes, pas la planète. Au contraire, il a dit que « le ciel et la terre passeront ». C’est seulement Lui qui ne passera pas. L’Église devrait annoncer de nouveaux cieux et une nouvelle terre et ne pas se transformer en garde forestier de la planète. Saint Thomas et Saint Augustin disent qu’aux yeux de Dieu le salut d’une seule âme vaut plus que tout l’univers créé ».

Tagle : le candidat parfait des héritiers de St Gall

Tagle: le candidat parfait des héritiers de St Gall

13 Déc 2019 | 

Super Ex, l’invité récurrent de Marco Tosatti analyse le mécanisme de toute révolution (celles de 1789 et de 1917 sont les cas d’école, et la révolution bergoglienne n’échappe pas à la règle): une succession d’avancées et de pas en arrière. Après François, qui a fini par lasser tout le monde, il faut quelqu’un qui, tout en portant les mêmes idées et donc ne rompant pas la dynamique, soit son antithèse humaine: Tagle est sympathique, cultivé, bon théologien. Et, ce qui ne gâche rien « propre », càd éclaboussé par aucun scandale. Est-ce suffisant pour voir en lui le prochain Pape ?

Malgré les apparences, l’auteur ne cherche pas à faire passer François pour Staline ou Robespierre (il n’a encore tué personne!), ni Tagle pour Khrouchtchev – sinon métaphoriquement: ce sont les situations, pas les hommes, qui sont comparés. Et l’analyse me paraît juste, ou du moins intéressante.


Réflexions éparses sur la défenestration de Filoni et l’ascension de Tagle

(Ma traduction)

C’était le 14 avril et le cardinal Tagle tirait la sonnette d’alarme à propos de « cordées [cordate, qu’on peut traduire par « alliances », « coalitions d’intérêt »] espérant en quelque chose que seul l’Esprit Saint peut décider ». Le cardinal faisait référence à des manœuvres présumées en vue d’un futur conclave. En lisant ce cri « désespéré », j’ai tout de suite pensé que la première poule qui chante a pondu l’œuf (la prima gallina che canta ha fatto l’uovo: quand quelque chose de déplaisant arrive, le premier à parler est généralement le coupable). En fait les termes de la question étaient déjà connus: cela fait longtemps que Bergoglio a lassé tout le monde; Tagle a été indiqué par beaucoup comme l’héritier désigné par Bergoglio lui-même.
Et voyez un peu, Tagle tire la sonnette d’alarme sur d’autres, qui aspireraient à remplacer François et… lui-même !


La question est la suivante: existe-t-il vraiment une mafia saint-galloise « à l’envers » en action? La réponse est non: c’est toujours la même mafia de Saint Gall, avec de nouveaux sujets et de vieilles idées, qui travaille pour l’après-Bergoglio comme elle a travaillé pour l’après Jean-Paul II, en vain, et pour l’après-Benoît, avec succès.

Tagle, comme le montre sa récente nomination, en est le candidat idéal.

Pourquoi Tagle ? C’est très simple: la révolution, on le sait, fait toujours trois pas en avant et un pas en arrière. Après Robespierre, la guillotine et la terreur, vient le Directoire. Après Staline, Nikita Khrouchtchev.
C’était en 1956, Staline était mort depuis trois ans, et son successeur, Khrouchtchev, dénonçait le stalinisme, dans l’ombre duquel il avait grandi et prospéré, et le « culte de la personnalité ». Il avait compris que soit le communisme se modérait, soit il finirait par être submergé par ses propres horreurs et erreurs.


Dans l’Eglise d’aujourd’hui, la même chose se produit : la guillotine de Bergoglio a exercé sa miséricorde sur trop de gens (Filoni n’est que le dernier d’une série interminable); tout comme Staline, avec ses purges, est devenu le plus grand exterminateur des communistes, ainsi Bergoglio fut le plus ardent persécuteur des prélats et des catholiques laïques fidèles à l’Evangile… Maintenant le climat est devenu insoutenable. Or, le « culte de la personnalité », construit avec la complicité des journaux ennemis de l’Église, a perdu toute crédibilité: personne ne croit plus au pape réformateur, au nouveau saint François, et il est donc temps de tourner la page avant qu’il soit trop tard.

Un autre Khrouchtchev est nécessaire pour enrayer l’hémorragie des fidèles, de la crédibilité et de l’argent: continuité, malheureusement, en hétérodoxie ; mais discontinuité dans les méthodes. Tagle est parfait pour la besogne: il n’est pas un homme impulsif, vindicatif, irascible, comme Bergoglio; il n’est pas non plus aussi grossier et aussi peu préparé théologiquement.
Il pourrait être l’homme qu’il faut pour la déstalinisation guidée. Contrairement à beaucoup d’autres pupilles de Bergoglio, de Cupich à Farrell, il n’a pas non plus de scandales économiques ou sexuels qui pèsent sur sa tête. C’est l’homme qui, en somme, est apte à recoudre une partie des lacérations humaines produites par ce mallheureux pontificat… avec Matteo Maria Zuppi (l’archevêque et néo cardinal de Bologne)

La dernière pensée que j’ai eue est le Pape Roi, Pie IX. Une fois élu en 1848, il accorda une amnistie aux prisonniers politiques, comme il était d’usage depuis longtemps. Il est probable que Tagle lui aussi, qui est rusé, a l’intention de faire la même chose. Il pourrait commencer par redonner la liberté à un ordre, les Franciscains de l’Immaculée, qui justement aux Philippines ont beaucoup de vocations et ont fait beaucoup de bonnes choses. D’une façon générale, il pourrait consacrer les 100 premiers jours à la « miséricorde », la vraie, cicatrisant les nombreuses blessures de ceux qui aiment vraiment l’Église, mais qui en ces jours l’ont ressentie plus comme une marâtre que comme une mère.

Mais si le futur pape n’était pas Tagle? Et si l’Esprit Saint voulait vraiment souffler avec force, perturbant les desseins de Bergy et de la ‘cordée’ qui le soutient ?
Comme catholique, je ne l’exclurais pas: à la fois parce que « qui entre pape au conclave en sort cardinal » [ndt: dicton souvent démenti…)], et parce que j’adore encore le Dieu qui semblait mort, et qui, après trois jours, est ressuscité.

J’ai comme le soupçon que l’histoire se répète: même l’Église, corps mystique du Christ, semble morte et enterrée… le temps de sa Résurrection est donc proche.

Edson – Combattez pour le Royaume des Cieux. Je suis ici pour vous guider sur le bon chemin qui vous mènera au Paradis

https://myriamir.files.wordpress.com/2019/08/c776b-dsc_0273.jpg

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix 24.08.2019 à Edson Glauber (Itapiranga)
Dieu triomphera de tout le mal et, lorsque son bras puissant tombera sur l’humanité, rien ne sera plus comme avant…

Manaus-AM.

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, je suis votre Mère, je viens du Ciel, carje vous aime tellement que je me bats chaque jour pour votre bonheur et votre salut éternel.
Ne t’éloigne pas de Dieu ton Père, ne t’éloigne pas de la prière.
Dieu appelle l’humanité à la conversion, mais beaucoup négligent ses divins appels,
parce qu’ils sont aveuglés par Satan, esclave des péchés du monde.
Priez fort pour pouvoir vaincre ces attaques et vous libérer de ses pièges.

La prière vous libère de nombreux maux et vous conduit le long des voies du Seigneur.
Ne vous laissez pas vaincre.
Combattez pour le Royaume des Cieux. Je suis ici pour vous guider sur le bon chemin qui vous mènera au Paradis.
– Aujourd’hui, beaucoup de mes enfants ont le coeur pourri par le péché parce qu’ils sont faibles dans leur foi et qu’ils ne prient pas.

– Ainsi ils sont devenus une proie facile pour Satan.

Mes enfants, priez et jeûnez.
Priez et vite.
Dieu triomphera de tout le mal et,
lorsque son bras puissant tombera sur l’humanité,
rien ne sera plus jamais comme avant.Je vous aime et vous bénis avec ma bénédiction maternelle. Retournez chez vous avec la Paix de Dieu.

Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

Seuls les gens de Garabandal connaissent l'année de l'Avertissement mais non le jour même.

Alternate text goes here

Samedi, le 30 novembre, 2019 (Messe Funéraire pour Bill Wakefield)

Jésus a dit : … La vision des catacombes est un autre signe de la persécution à venir bientôt pour les Chrétiens. Rappelez-vous que lorsque vos vies seront en danger, Je vous appellerai à Mes refuges de protection. Fiez-vous à Moi de protéger Mes fidèles et de pourvoir à vos besoins à Mes refuges. Vos refuges seront bientôt vos catacombes des jours modernes avec Ma protection angélique. »

Jésus a dit : « Mon peuple, Je vous ai donné quelques messages comment le temps va s’accélérer pour l’amour de Mes élus. Je vous montre de nouveau beaucoup d’événements accélérés qui indiquent un autre message du temps qui accélère. Cette accélération du temps est un autre signe de combien vous êtes proches de Mon miracle de l’Avertissement que tous vont expérimenter en même temps, de par le monde entier. Vous verrez davantage de messages de l’Avertissement alors que Mon Illumination de Conscience approche. Ce n’est pas important de connaître exactement le jour de Mon Avertissement. Plusieurs qui ont donné des dates de Mon Avertissement sont en erreur dans leurs prédictions. Je vous ai dit auparavant que seuls les gens de Garabandal connaissent l’année de l’Avertissement mais non le jour même. Mon Avertissement sera une bénédiction pour tous les pécheurs. Seuls Mes fidèles qui choisissent de Me suivre seront ceux qui seront sauvés au ciel. Pour mériter le ciel vous devez prendre votre croix, et vous repentir de vos péchés. En suivant Mes Commandements, vous gagnerez votre salut. »

Tagle: le nouveau visage (ou la fin) de la Mission

Tagle: le nouveau visage (ou la fin) de la Mission

12 Déc 2019 

Au delà des hypothèses faites ici ou là sur la signification de la nomination du cardinal Tagle en termes de course à la papauté, dans l’hypothèse d’un conclave proche, Cristina Siccardi essaie de comprendre l’esprit dans lequel il assumera ses nouvelles fonctions. Elle dresse à cet effet un historique du dicastère Propaganda Fide dont il va prendre la direction et brosse, à grands traits, un portrait du soi-disant « papabile« , successeur adoubé par François.


La nomination du cardinal Tagle: fin de l’Eglise missionaire

Cristina Siccardi
Corrispondenza Romana
11 décembre 2019
Ma traduction

« Quel pape rock! », se sont exclamés les réseaux sociaux quand à Manille le pape François et le cardinal Luis Antonio Gokim Tagle (alors archevêque de Manille et président de Caritas internationalis), durant le voyage aux Philippines en 2015, ont ouvert la main droite pour faire « les cornes ». Un geste très utilisé dans la symbologie rock et né en langage des signes pour dire « je t’aime » (codé en American Sign language en combinant les signes des lettres I, L, et Y : « I Love You »). Pauvre Pape et pauvre cardinal. Les signes avec les mains des ministres de Dieu, sur l’exemple du Grand Prêtre Jésus, sont bien différents… et sacrés [sans compter qu’aucun des deux hommes, le pape et le cardinal, ne pouvait ignorer l’ambiguïté du geste, ndt].

Eh bien, c’est justement le cardinal Tagle qui a été nommé nouveau Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, ex Propaganda Fide, comme s’appelait le dicastère qui supervisait les missions jusqu’à la Bulle Immortalis Dei de Paul VI (15 août 1967). Un dicastère si important que son chef a toujours été appelé le Pape rouge, à la différence du Pape blanc, le Pontife et du Pape noir, le supérieur des Jésuites.

Le Préfet de cette Congrégation jouit de nombreux pouvoirs: il supervise l’évangélisation des peuples et a juridiction sur tous les territoires de mission de rite latin, en pourvoyant également aux nominations épiscopales correspondantes. Il administre en outre un énorme patrimoine d’argent, de titres, valeurs de l’IOR, et valeurs immobilières, en particulier dans le centre historique de Rome.

Le profil du nouveau préfet, 62 ans, dit Chito et défini comme le « Golden Boy« , est parfaitement adapté aux souhaits du Pape François. Une décision inattendue, comme beaucoup d’autres du pontificat bergoglien, qui a écarté à l’improviste le cardinal Fernando Filoni, lui donnant la tâche, simplement honorifique, de diriger l’Ordre de chevalerie du Saint Sépulcre. Certains disent que Tagle pourrait même être le possible successeur du Pape François.

Des événements similaires se sont déjà produits avec le Cardinal Leo Raymond Burke, nommé à 66 ans protecteur de l’Ordre Souverain Militaire de Malte, ou avec Gerhard Ludwig Müller, pas encore soixante-dix ans, qui n’a reçu aucune charge après sa non-reconfirmation à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Il convient également de rappeler que le nom de Filoni figure dans le dossier de Mgr Carlo Maria Viganò, en tant que personne informée des abus commis par l’ancien cardinal McCarrick et des délits liés à l’Ior.

La nouvelle nomination est advenue dimanche dernier, jour de l’Immaculée, lorsque le Pape allait rendre son hommage habituel à la statue de l’Immaculée sur la Place d’Espagne où se dresse le palais de Propaganda Fide, œuvre du Bernin et de Borromini. Mais cette Congrégation suit-elle encore aujourd’hui l’esprit missionnaire de l’Église ?

Instituée par le pape Grégoire XV avec la bulle Inscrutabili Divinae du 22 juin 1622, Propaganda fide exerçait également les fonctions aujourd’hui attribuées à la Congrégation pour les Églises orientales (la séparation a lieu le 1er mai 1917). Un cardinal préfet dirige, avec des pouvoirs très larges, le dicastère actuellement composé de 25 cardinaux; il préside les congrégations générales, les congrès hebdomadaires et le congrès économique. Les archives, avec leur atelier de restauration attenant, conservent les documents depuis 1622. La bibliothèque, qui compte quelque 100 000 volumes, reçoit plus de 300 périodiques des missions. La compétence de la Congrégation s’étend à l’érection des missions, à la nomination des ordinaires respectifs, au choix et aux mutations du personnel, à l’approbation des conciles et synodes, au traitement de toutes les affaires ecclésiastiques, sauf celles qui concernent la foi, les rites et les causes matrimoniales.

(…) L’œuvre de Propaganda Fide fut incroyable et formidable au fil du temps: le travail d’annonce de la Bonne Nouvelle partout – comme l’ordonnait le Christ – était constamment accompagné d’explorations géographiques en vue d’une pénétration missionnaire et d’études scientifiques, ethnologiques et linguistiques.
Des instituts de langues orientales furent créés dans les ordres religieux, et des établissements d’enseignement de tous niveaux, en particulier dans les villages et les régions les plus inhospitaliers furent ouverts; des soins de santé étaient dispensés aux populations autochtones, une prophylaxie des maladies endémiques était mise en oeuvre, et des constructions sacrées et laïques étaient érigées, avec une adaptation particulière à l’art local. Il ne faut pas oublier l’activité diligente de Propaganda en faveur de la libération des esclaves chrétiens, et la formation des missionnaires pour la protection et le soin des enfants et des personnes âgées, ainsi que la lutte contre la traite des femmes et contre la culture et la consommation de l’opium. Limprimerie polyglotte de Propaganda Fide, fondée en 1626, diffusa, la plupart du temps gratuitement, des œuvres philologiques, liturgiques, apologétiques et de surprenants récits de voyages… et au Collegio Urbano de Propaganda Fide (fondé vers 1605 par le prélat espagnol Vives, érigé par Urbain VIII en 1627 et intégré à la Sacrée Congrégation en 1641) furent formés des jeunes du monde entier. La plupart des initiatives missionnaires, surtout aux XVIIe et XVIIIe siècles, ont été directement soutenues par Propaganda.

Au 30 juin 1933, il y avait au total 197 749 membres (données statistiques provenant des archives de la Sacrée Congrégation de Propaganda Fide).
Si une Histoire de Propaganda Fide systématique et complète, qui fait toujours défaut, devait être écrite, elle serait monumentale. Aujourd’hui, les effectifs ont beaucoup diminué, en particulier depuis le Concile Vatican II : la liberté religieuse a réduit, année après année, dans une fuite progressive, les rangs de la glorieuse machine missionnaire de l’Église du Christ.

Avec l’entrée du Cardinal Tagle, l’esprit originel de la nature missionnaire de l’Église, si magistralement structuré par Propaganda Fide, disparaîtra parce que le nouveau préfet a une physionomie publique clairement Conciliaire et, en même temps, de « conversion écologique et intégrale », où l’esprit d’Assise et l’esprit d’Abu Dhabi convergent dans le nouvel humanisme, dans la nouvelle façon de ressentir la fraternité universelle, non pas catholique dans le Christ, mais inter-religieuse, où chacun peut penser la religion comme il l’entend, mettant en pratique ce que le docteur de l’Église Newman abhorre: « Pendant trente, quarante, cinquante ans, j’ai essayé de m’opposer de toutes mes forces à l’esprit du libéralisme dans la religion. Jamais la Sainte Église n’a eu autant besoin qu’aujourd’hui de quelqu’un qui s’y opposerait, quand, hélas, il s’agit désormais d’une erreur qui s’étend comme un piège mortel sur toute la terre ».

Le Cardinal Tagle est en parfaite harmonie avec l’École de Bologne, à tel point qu’il a été membre du comité de rédaction de l’Histoire de Vatican II en cinq volumes, édité par Alberto Melloni et Giuseppe Alberigo, écrivant le chapitre « La tempête de novembre : la ‘semaine noire’ « . Considéré comme l’une des voix les plus représentatives de la pensée théologique asiatique, Tagle partage avec le Pape l’attention viscérale portée à la « Mère Terre » et l’accueil irréaliste et désorganisé des masses migratoires. Ce n’est donc plus une Église missionnaire, porteuse de conversions au Christ, mais un organisme international néo-humaniste qui oeuvre à soutenir les idéologies du moment.

« Au cours de ces cinquante années, j’ai pensé que des temps d’absence de foi généralisée approchaient, et au cours de ces années, en fait, les eaux se sont élevées comme celles d’un déluge. Je prévois une époque, après ma mort, où l’on pourra voir seulement les sommets des montagnes, comme des îles dans une vaste mer. Les dirigeants catholiques devront prendre de grandes initiatives et atteindre des objectifs importants, et ils auront besoin de beaucoup de sagesse et de courage, si la Sainte Église veut se libérer de cette terrible calamité, et, bien que chaque épreuve qui tombe sur elle ne soit que temporaire, elle peut être extrêmement dure dans son cours  »

.

J.M. Marín, « John Henry Newman. La vita », Milan, 1998.

Le petit troupeau devra résister (peu ou beaucoup? Le Seigneur le sait) sur les sommets des montagnes.

Pourquoi donc la béatification de Fulton Sheen est-elle reportée?

Pourquoi donc la béatification de Fulton Sheen est-elle reportée ?

5 Déc 2019 |

Le grand prédicateur catholique, responsable de milliers de conversions grâce à ses sermons à la radio et à la télévision n’était peut-être pas suffisamment progressiste pour mériter les honneurs des autels? Extraits d’un de ses plus célèbres sermons, le 26 janvier 1947, où il dresse une espèce de portrait-robot de l’Antéchrist. Un portrait très dérangeant pour certains, peut-être…

Tout était fait, tout était en place (même le miracle). Mais maintenant, « avec un profond regret », l’évêque de Peoria, aux Etats-Unis, Mgr Daniel Jenky, a annoncé que « le Saint-Siège l’a informé que la béatification de Fulton Sheen sera reportée » (la Congrégation pour les causes des saints est dirigée par le cardinal Angelo Becciu). Qui sait pourquoi… Peut-être est-il apparu pas très progressiste? Lisez donc ce que disait Fulton Sheen (j’ai rapporté des extraits de ce discours dans mon livre « The Market God, the Church and the Antichrist »).

Antonio Socci


Fulton Sheen et la tromperie du Grand Humanitaire

L’archevêque de Newport, prochainement béatifié, a contribué à la conversion de milliers de personnes avec ses sermons radio et télé. Voici l’un des plus célèbres sur les « Signes de notre temps ».

Tempi
14 juillet 2019
(article non signé)
Ma traduction

Le vendredi 5 juillet, le pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret concernant la béatification de Mgr Fulton Sheen (1895-1979), archevêque titulaire de Newport au Pays de Galles. Une annonce qui passa presque inaperçue en Italie et que de nombreux catholiques du monde anglo-saxon attendaient depuis un certain temps.

La cause de béatification de Fulton Sheen a eu un chemin difficile, et il est impossible de ne pas soupçonner que cela est dû, au moins en partie, à sa figure encombrante. Par souci de simplification journalistique, mais peut-être aussi avec un peu de malice, on le désigne généralement comme le « pionnier des télé-prédicateurs ». Mais pour comprendre à quel point ce portrait peut être réducteur, il suffit de considérer que, selon les estimations, le prochain bienheureux avec ses « téléprédications », ses discours radiophoniques et ses dizaines de livres populaires (et très clairs dans le jugement sur les « signes des temps ») auraient influencé la conversion de quelque 50 000 personnes, dont de nombreux militants communistes. Une histoire qui est en quelque sorte très « américaine », qui ne mérite pas pour autant d’être lue avec arrogance.

Voici un bref profil de Fulton Sheen tiré de la chronique de Vatican News :

« Né à El Paso, Illinois, le 8 mai 1895, dans une famille irlandaise, Fulton Sheen découvvre jeune son appel au sacerdoce. A l’âge de 24 ans, il est ordonné prêtre et après avoir étudié pour son doctorat en théologie à Rome, il retourne aux Etats-Unis. Il commence sa mission comme vicaire dans une banlieue. Ses sermons sont très appréciés. De 1926 à 1950, il enseigne la philosophie à l’Université catholique de Washington. En 1930, invité par la radio américaine NBC, il participe tous les dimanches à une émission intitulée « L’heure catholique ». En 1950, son langage clair et compréhensible arrive également à la télévision. Sa mission de téléprédicateur commence avec l’émission « It’s worth living » de NBC. S’adressant aux téléspectateurs, plus de 30 millions chaque semaine, il rappelle que la seule solution à tous les problèmes est Jésus Christ. En 1950, il est nommé directeur national de la Société pour la propagation de la foi. Il commence une longue série de voyages en Asie, en Afrique et en Océanie. Le 11 juin 1951, il est ordonné évêque. En 1966, il est nommé évêque de Rochester. Le 20 septembre 1979, il célèbre la messe pour le 60e anniversaire se son sacerdoce et dans son homélie, il prononce ces mots : « Ce n’est pas que je n’aime pas la vie, mais maintenant je veux voir le Seigneur. J’ai passé de nombreuses heures devant lui dans le Saint Sacrement, je Lui ai parlé dans la prière et de Lui avec tous ceux qui voulaient m’écouter. Maintenant, je veux le voir face à face ». Il meurt à New York deux mois plus tard, le 9 décembre 1979.

L’un de ses sermons les plus célèbres a été prononcé à la radio le 26 janvier 1947, dans le cadre d’une émission intitulée « Light Your Lamps« . Le titre de l’épisode était « Signes de notre temps », et le discours de Mgr Sheen a ensuite été retravaillé, élargi et reproposé par lui dans le livre Communism and the Conscience of the West, publié l’année suivante (1948), et dans d’autres publications.


Extraits

(…) L’ère nouvelle dans laquelle nous entrons est ce que nous pourrions appeler la phase religieuse de l’histoire humaine. Ne vous méprenez pas ; « religieux » ne signifie pas que les hommes se tourneront vers Dieu, mais plutôt que l’indifférence à l’absolu qui a caractérisé la phase libérale de la civilisation sera suivie par une passion pour l’absolu. A partir d’aujourd’hui, ce ne sont plus les colonies et les droits des nations qui seront en conflit, mais l’âme des hommes. Les lignes de bataille sont clairement tracées et il n’y a plus de doute quant aux questions fondamentales. A partir d’aujourd’hui, les hommes seront divisés en deux religions conçues à nouveau comme un abandon à un absolu. Le conflit du futur est entre un absolu qui est le Dieu-Homme et un absolu qui est l’homme-dieu; entre le Dieu qui s’est fait homme et l’homme qui se fait dieu ; entre les frères dans le Christ et les compagnons dans l’Antéchrist.

L’Antéchrist, cependant, ne s’appellera pas ainsi, sinon il n’aurait pas de disciples. Il ne portera pas de collants rouges, ne vomira pas de soufre, ne tiendra pas une lance et ne secouera pas une queue avec la tête en forme de flèche comme le Méphistophélès dans Faust. Nulle part dans les Saintes Écritures nous ne trouvons la confirmation du mythe populaire qui imagine le diable comme un bouffon vêtu de rouge. Au contraire, il est décrit comme un ange déchu, comme « le Prince de ce monde » dont le travail est de nous dire qu’il n’y a pas d’autre monde. Sa logique est simple: s’il n’y a pas de paradis, il n’y a pas d’enfer; s’il n’y a pas d’enfer, il n’y a pas de péché; s’il n’y a pas de péché, il n’y a pas de jugement, et s’il n’y a pas de jugement, le mal est bien et le bien est mal. Mais au-delà de ces descriptions, Notre Seigneur nous dit qu’Il sera très semblable à Lui, qu’Il trompera même les élus – et certainement aucun diable de ceux que nous avons vus dans les livres illustrés ne serait capable de tromper les élus.

Comment entrera-t-il dans cette nouvelle ère pour nous convaincre de suivre son culte? Il se déguisera en Grand Humanitaire; il parlera de paix, de prospérité et d’abondance non pas comme un moyen pour nous conduire à Dieu, mais comme une fin en soi. Il écrira des livres sur une nouvelle idée de Dieu adaptée aux modes de vie des gens. Il répandra la foi en l’astrologie afin de blâmer non pas notre volonté mais les étoiles pour nos péchés; il expliquera psychologiquement la culpabilité en termes de sexe réprimé; il plongera les hommes dans la honte si les autres hommes leur disent qu’ils ne sont pas ouverts et libéraux; il identifiera la tolérance avec l’indifférence vers ce qui est bien et ce qui est mal; il encouragera les divorces avec la tromperie selon laquelle une nouvelle union est « vitale »; il augmentera l’amour pour l’amour et diminuera l’amour pour la personne; il invoquera la religion pour détruire la religion; il parlera même du Christ et dira qu’il était le plus grand homme qui eût jamais vécu; il dira que sa mission est de libérer les hommes de l’esclavage de superstition et du fascisme qu’il se gardera de jamais définir.

Mais au milieu de tout son amour apparent pour l’humanité et de son discours de liberté et d’égalité, il aura un grand secret qu’il ne révélera à personne: il ne croira pas en Dieu. Puisque sa religion sera la fraternité sans la la paternité de Dieu, il trompera même les élus. Il établira une contre-église qui singera l’Église parce que lui, le diable, singe Dieu. Elle sera le corps mystique de l’Antéchrist et, sur le plan extérieur, elle rappellera l’Église comme corps mystique du Christ. Dans un besoin désespéré de Dieu, il incitera l’homme moderne, dans sa solitude et sa frustration, à mourir du désir de faire partie de sa communauté, laquelle lui donnera un but plus grand sans avoir besoin de correction personnelle ou d’admettre sa propre culpabilité.

Ce sont des jours où le diable a reçu une corde particulièrement longue. Car nous ne devons jamais oublier que Notre Seigneur a dit à Judas et à sa bande: « Ton heure est venue ». C’est l’heure de Dieu, mais aussi l’heure du mal, l’heure où il le berger doit être frappé et les brebis dispersées. L’Église s’est-elle préparée à une nuit aussi sombre, avec le décret du Saint-Père établissant les conditions d’une élection papale en dehors de la ville de Rome ?

(…)
Puisque les signes de notre temps indiquent une bataille entre absolus, nous pouvons nous attendre à ce que le futur soit un temps d’épreuve, pour deux raisons.

Tout d’abord, pour que la désintégration s’arrête. S’il n’y avait pas de catastrophes, l’impiété gagnerait de plus en plus de terrain. Ce que la mort est pour l’homme individuel, la catastrophe l’est pour une mauvaise civilisation: l’interruption de la vie et, pour la civilisation, l’interruption de son impiété. Pourquoi Dieu mettrait-il un ange avec une épée flamboyante pour garder le jardin d’Éden après la chute, sinon pour empêcher nos premiers ancêtres d’y entrer à nouveau et de manger l’arbre de vie, ce qui rendrait leur culpabilité immortelle? Dieu ne permettra pas que l’injustice devienne éternelle. Il permet aux révoltes, à la désintégration et au chaos de se produire pour nous rappeler que nos pensées étaient fausses et que nos désirs étaient impies. La vérité morale est vengée par la ruine qui résulte de sa répudiation. Le chaos de notre temps est l’argument négatif le plus fort qui puisse être utilisé par le christianisme. La catastrophe révèle que le mal se vainc lui-même et que nous ne pouvons pas détourner le regard de Dieu, comme nous l’avons fait, sans nous faire du mal à nous-mêmes.

La deuxième raison pour laquelle une crise devra survenir, c’est pour prévenir une identification erronée entre l’Église et le monde. Notre Seigneur a compris que ceux qui sont ses disciples sont différents en esprit de ceux qui ne le sont pas. Mais cette ligne de démarcation a été brouillée. Au lieu du noir et blanc, il n’y a qu’une nuance. La médiocrité et le compromis caractérisent la vie de nombreux chrétiens. Ils lisent les mêmes romans que les païens modernes, éduquent leurs enfants de la même manière athée, écoutent les mêmes commentateurs qui n’ont d’autre critère que de juger le présent à partir du passé et l’avenir à partir du présent; ils permettent aux coutumes païennes comme le divorce et le second mariage de se glisser dans leurs familles; des dirigeants syndicaux soi-disant catholiques donnent des instructions de voter pour les communistes dans les congrès. Il n’y a plus le conflit et l’opposition qui doivent nous caractériser. Nous influençons le monde moins que le monde ne nous influence. Il n’y a plus de diversité.

Nous qui avons été envoyés pour fonder un hôpital avons été infectés par la maladie, et avons donc perdu le pouvoir de guérir. Et comme l’or est mélangé à un alliage, tout doit être jeté dans le four pour que les déchets soient brûlés. La valeur du test sera de nous distinguer. Une catastrophe doit venir nous rejeter, nous mépriser, nous haïr, nous persécuter, et alors, nous pourrons marquer notre loyauté, affirmer notre fidélité et déclarer de quel côté nous sommes. Nous diminuerons en nombre, mais nous augmenterons en qualité. Ce n’est pas pour l’Église que nous craignons, mais pour le monde. Nous tremblons non pas parce que Dieu pourrait être jeté du trône, mais parce que la barbarie pourrait régner.

(…)

Mgr Carlo Maria Vigano accuse le Pape de démanteler le siège de Pierre et de souffrir d'intolérance mariale

Mgr Carlo Maria Viganò accuse le pape François de démanteler le Siège de Pierre et de souffrir d’« intolérance mariale »

Acte d’accusation contre le Pape François et manifeste d’amour pour l’Eglise :le texte le plus vigoureux de Mgr Carlo Maria Viganò à ce jour

S.E. Mgr Carlo Maria Viganò, ancien Nonce apostolique aux Etats-Unis, publie aujourd’hui un document qui constitue une forte mise en accusation du Pape François et, en même temps, une manifestation d’amour ardent pour l’Eglise. Corrispondenza romana a publié le texte intégral en italien, en exclusivité, en début d’après-midi aujourd’hui. C’est avec l’aimable autorisation de Corrispondenza romana que je vous en propose ici ma traduction intégrale en français. Une pièce pour l’histoire…
Elle fait suite aux déclarations du pape François qui, à l’occasion de la fête liturgique de Notre Dame de Guadalupe, a qualifié de « sottises » (« tonterías » en espagnol) l’idée d’affirmer la doctrine de la Vierge Marie, « corédemptrice ». – J.S.

Voici ce que dit le Seigneur Dieu,
qui a créé les cieux et qui les a étendus,
qui a affermi la terre avec ce qui en germe ;

qui donne le souffle au peuple qui vit sur elle,
et la respiration à ceux qui y marchent.
« Je suis le Seigneur, c’est là mon nom ;
je ne donnerai pas ma gloire à un autre,
ni mes louanges aux idoles. »

Le Seigneur sortira comme un héros,
il excitera son ardeur comme un guerrier ;
il élèvera la voix et il poussera des cris ;
il triomphera de ses ennemis.
Longtemps je me suis tu,
j’ai gardé le silence, je me suis contenu ;
je me ferai entendre comme une femme en travail ;

je détruirai et j’anéantirai tout à la fois.
Je rendrai désertes les montagnes et les collines,
je dessécherai leur verdure ;
je changerai les fleuves en îles,
et je tarirai tous les étangs.
Ils retourneront  en arrière, ils seront couverts de confusion
ceux qui se confient aux idoles taillées
qui disent à des images de fonte :
« Vous êtes nos dieux. »

Qui a livré Jacob au pillage,
et Israël à ceux qui le dévastent ?
N’est-ce pas le Seigneur lui-même que nous avons offensé ?
car ils n’ont pas voulu marcher dans ses voies, ni obéir à sa loi.
Aussi a-t-il répandu sur lui l’indignation de sa fureur
et la violence de la guerre ;
il a allumé un feu autour de lui sans qu’il le sût ;
il l’a brûlé sans qu’il le comprit.
(Isaïe 42, 6-17, 24-25)

***

Marie Immaculée, Vierge Mère, Acies Ordinata, priez pour nous

« Y a-t-il dans le cœur de la Vierge Marie autre chose que le Nom de Notre Seigneur Jésus-Christ ? Nous aussi, nous ne voulons avoir qu’un seul nom dans notre cœur : celui de Jésus, comme la Très Sainte Vierge. »

La parabole tragique de ce Pontificat se poursuit avec une succession de coups de théâtre qui s’accélèrent. Il ne se passe pas de jour sans que, depuis le trône suprême, le Souverain Pontife procède au démantèlement du Siège de Pierre, usant et abusant de l’autorité suprême, non pour confesser mais pour nier ; non pour confirmer mais pour égarer ; non pour unir mais pour diviser ; non pour construire mais pour détruire.

Hérésies matérielles, hérésies formelles, idolâtrie, superficialité de toutes sortes : le Souverain Pontife Bergoglio ne cesse d’humilier obstinément la plus haute autorité de l’Église, en « démythifiant » la papauté – comme l’aurait dit peut-être son illustre compagnon Karl Rahner. Son action vise à violer le Dépôt Sacré et à défigurer la Face catholique de l’Epouse du Christ, en paroles et en action, par la dissimulation et le mensonge, par ses gestes saisissants, d’une ostensible spontanéité, mais méticuleusement conçus et planifiés, par lesquels il s’exalte lui-même dans une continuelle auto-célébration narcissique, tandis que la figure du Pontife Romain est humiliée, et celle du Doux Christ en terre obscurcie.

Son action se sert de l’improvisation magistrale, de ce magistère à bâtons rompus, liquide, insidieux comme des sables mouvants, non seulement à haute altitude, à la merci des journalistes du monde entier, dans ces espaces éthérés qui peuvent mettre en évidence un délire pathologique de toute-puissance illusoire, mais aussi lors des cérémonies les plus solennelles qui devraient inciter au tremblement sacré et au révérencieux respect.

A l’occasion de la Mémoire de la Vierge de Guadalupe, le pape Bergoglio a une fois de plus donné libre cours à son évidente intolérance mariale, qui rappelle celle du Serpent dans l’histoire de la chute, dans ce Proto-Evangile qui prophétise l’hostilité radicale placée par Dieu entre la Femme et le Serpent, et l’hostilité déclarée de ce dernier qui, jusqu’à la fin des temps, va essayer de mordre le talon de la Femme et la vaincre, elle et sa descendance. Celle du Souverain Pontife constitue une agression manifeste contre les prérogatives et les attributs sublimes qui font de l’Immaculée, Mère de Dieu toujours Vierge, le complément féminin au mystère du Verbe incarné, intimement associé à Lui dans l’Economie de la Rédemption.

Après l’avoir réduite à n’être que la « voisine d’à côté », ou la migrante qui fuit, ou la simple laïque connaissant les défauts et les crises d’une femme quelconque marquée par le péché, ou le disciple qui n’a évidemment rien à nous apprendre ; après l’avoir banalisée et désacralisée, à l’image de ces féministes qui gagnent du terrain en Allemagne avec leur mouvement « Marie 2.0 », visant à moderniser la Vierge pour en faire un simulacre à leur image et ressemblance, le pape Bergoglio est allé encore plus loin à propos de l’Auguste Reine et Mère Immaculée de Dieu, qui « s’est métissée avec l’humanité… et a métissé Dieu lui-même ». En l’espace de quelques plaisanteries, il a frappé au cœur le dogme marial et le dogme christologique qui lui est lié.

Les dogmes mariaux sont le sceau apposé sur les vérités catholiques de notre foi, définies lors des Conciles de Nicée, d’Éphèse et de Chalcédoine ; ils sont le rempart indestructible contre les hérésies christologiques et contre le déchaînement furieux des Portes du Monde souterrain. Ceux qui les « traversent » et les profanent montrent qu’ils sont du côté de l’Ennemi. Attaquer Marie, c’est s’aventurer contre le Christ lui-même ; attaquer la Mère, c’est s’élever contre le Fils et se rebeller contre le mystère même de la Très Sainte Trinité. La Théotokos Immaculée, « terrible comme une armée rangée en bataille » – Acies ordinata – livrera bataille pour sauver l’Eglise et détruire l’armée de l’Ennemi déchaîné qui lui a déclaré la guerre, et avec lui toutes les pachamamas démoniaques retourneront définitivement en enfer.

Le pape Bergoglio ne semble plus contenir son incapacité à supporter l’Immaculée, et il ne parvient même pas à la cacher sous cette apparente dévotion ostentatoire, toujours sous les projecteurs des caméras, alors qu’il a abandonné la célébration solennelle de l’Assomption et la récitation du Rosaire avec les fidèles, qui remplissaient la cour de Saint Damase et la loggia supérieure de la Basilique de Saint Pierre sous Saint Jean Paul II et le pape Benoît XVI.

Le pape Bergoglio utilise la pachamama pour briser la Vierge de Guadelupe. L’intronisation de cette idole amazonienne jusque sur l’autel de la Confession de Saint-Pierre n’était rien de moins qu’une déclaration de guerre à la Dame et la Patronne de toutes les Amériques qui, par son apparition à Juan Diego, a détruit les idoles démoniaques et conquis les Indiens pour le Christ et pour l’adoration du « Dieu Très Vrai et Unique », grâce à sa médiation maternelle. Et ce n’est pas une légende !

Quelques semaines après l’épilogue de l’événement synodal qui a marqué l’investiture de la pachamama au cœur de la catholicité, nous avons appris que le désastre conciliaire du Novus Ordo Missae fait l’objet d’une modernisation supplémentaire, par l’introduction de la « Rosée » dans le Canon eucharistique au lieu de la mention du Saint Esprit, la troisième Personne de la Très Sainte Trinité.

C’est un pas supplémentaire dans le sens de la régression vers la naturalisation et l’immanentisation du culte catholique, vers un Novissimus Ordo panthéiste et idolâtre. La « Rosée », entité présente dans le « lieu théologique » des tropiques amazoniens – comme nous l’ont appris les Pères synodaux – apparaît comme le nouveau principe immanent de fécondation de la Terre, qui opère sa  « transsubstantiation » dans un Tout panthéistement relié, auquel les hommes sont assimilés et soumis, à la gloire de la pachamama. Et nous voilà plongés dans les ténèbres d’un Nouveau Paganisme, mondialiste et éco-tribal, avec ses démons et ses perversions. Par cet énième bouleversement liturgique, la Révélation divine passe de la plénitude à l’archaïsme ; de l’identité hypostatique de l’Esprit Saint, nous glissons vers l’évanescence symbolique et métaphorique propre à la rosée, que la gnose maçonnique a fait sienne depuis longtemps.

Mais revenons un instant sur les statues idolâtres, d’une rare laideur, et sur la déclaration du pape Bergoglio au lendemain de leur enlèvement de l’église de Traspontina et de leur noyade dans le Tibre. Cette fois encore, les paroles du Pape ont le parfum d’un mensonge colossal : il nous a fait croire que les statuettes ont été promptement exhumées des eaux sales grâce à l’intervention des Carabinieri. On se demande pourquoi une équipe de VaticanNews, coordonnée par Tornielli et Spadaro de Civiltà Cattolica, avec des reporters et des cameramen de la presse judiciaire, n’est pas venue filmer les exploits des plongeurs et capturer le sauvetage des pachamas. Il est également peu probable qu’une opération aussi spectaculaire n’ait pas retenu l’attention de quelques passants, équipés d’un téléphone portable pour filmer puis relancer le scoop sur les réseaux sociaux. Nous sommes tentés de retourner cette question à la personne qui a fait cette déclaration. Certainement, cette fois aussi, il nous répondra par son silence éloquent.

Depuis plus de six ans maintenant, nous sommes empoisonnés par un faux magistère, une sorte de synthèse extrême de toutes les idées fausses conciliaires et des erreurs post-conciliaires qui se sont propagées imparablement, sans que la plupart d’entre nous ne s’en aperçoivent. Il en est ainsi parce que Vatican II a ouvert non seulement la boîte de Pandore, mais aussi la fenêtre d’Overton, et d’une manière si graduelle que personne ne s’est rendu compte des bouleversements qui avaient eu lieu, de la nature authentique des réformes, de leurs conséquences dramatiques ; nous n’avons même pas pensé à avoir de soupçon à l’égard de celui qui se trouverait réellement aux commandes de cette gigantesque opération subversive que le cardinal moderniste Suenens appelait « le 1789 de l’Eglise catholique ».

Ainsi, au cours de ces dernières décennies, le Corps mystique s’est lentement vidé de son sang par une hémorragie que rien ne pouvait arrêter : le Dépôt sacré de la Foi a été progressivement dilapidé, les Dogmes dénaturés, le Culte sécularisé et progressivement profané, la Morale saccagée, le Sacerdoce diffamé, le Sacrifice eucharistique protestantisé et transformé en Banquet convivial…

Maintenant l’Eglise est inanimée, couverte de métastases, dévastée. Le peuple de Dieu devenu analphabète, dépouillé de sa Foi, tâtonne dans les ténèbres du chaos et de la division. Au cours de ces dernières décennies, les ennemis de Dieu ont progressivement fait de deux mille ans de Tradition, de la terre brûlée. Par une accélération sans précédent, grâce à la charge subversive de ce pontificat soutenue par le puissant appareil jésuite, on est en train de livrer un coup de grâce mortel à l’Eglise.

Avec le pape Bergoglio – comme avec tous les modernistes – il est impossible de chercher la clarté, car la marque distinctive de l’hérésie moderniste est précisément la dissimulation. Maîtres de l’erreur et experts dans l’art de la tromperie, ils « s’efforcent de faire accepter universellement ce qui est ambigu, présentant le côté inoffensif, qui servira de passeport pour introduire le côté toxique, qui a été initialement gardé caché » (P. Matteo Liberatore S.I.). Ainsi, le mensonge répété avec obstination et obsession finit par devenir « vrai » et accepté par la majorité.

Typiquement moderniste, aussi, est la tactique de soutenir ce que l’on veut détruire, en utilisant des termes vagues et imprécis, en favorisant l’erreur sans jamais la formuler clairement. C’est exactement ce que fait le Pape Bergoglio, avec son amorphisme qui dissout les Mystères de la Foi, avec l’approximation doctrinale qui lui est propre, par laquelle il « métisse » et démolit les dogmes les plus saints, comme il l’a fait avec les dogmes mariaux de la Mère toujours Vierge de Dieu.

Le résultat de cet abus de pouvoir, nous l’avons sous les yeux : une Eglise catholique qui n’est plus catholique, un récipient vidé de son contenu authentique et rempli de marchandises de pacotille.

L’avènement de l’Antichrist est inévitable, il fait partie de l’épilogue de l’Histoire du Salut. Mais nous savons que c’est la prémisse du triomphe universel du Christ et de sa glorieuse Epouse. Ceux d’entre nous qui n’avons pas été trompés par ces ennemis de l’Eglise, enfermés dans le Corps ecclésial, devons nous unir et faire front commun contre le Malin, vaincu depuis longtemps, mais encore capable de nuire et de provoquer la perdition éternelle des multitudes, mais dont la Sainte Vierge, notre « Condottiera », écrasera définitivement la tête.

Maintenant, c’est notre tour. Sans équivoque, sans nous laisser chasser de cette Eglise dont nous sommes les enfants légitimes et dans laquelle nous avons le droit sacro-saint de nous sentir chez nous, sans que la horde haineuse des ennemis du Christ nous fasse sentir marginalisés, schismatiques et excommuniés.

Maintenant, c’est notre tour ! Le triomphe du Cœur Immaculé de Marie – Corédemptrice et Médiatrice de toutes les grâces – passe par ses « petits », certes fragiles, et pécheurs, mais du signe absolument contraire aux à celui des enrôlés dans l’armée de l’Ennemi. « Petits » consacrés, sans aucune limite, à l’Immaculée, pour être son talon, la partie la plus humiliée et méprisée, la plus détestée par l’enfer, mais qui, avec Elle, écrasera la tête du Monstre infernal.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort s’est demandé : « Mais quand ce triomphe aura-t-il lieu ? Dieu seul le sait. » Notre tâche est de veiller et de prier comme le recommande ardemment sainte Catherine de Sienne : « Hélas ! Je meurs et cependant je ne puis mourir. Ne restez pas endormis dans la négligence, faites au moment présent ce qui est possible. Consolez-vous en Christ Jésus, le doux amour. Noyez-vous dans le sang du Christ crucifié, mettez-vous en croix avec le Christ crucifié, cachez-vous dans les plaies du Christ crucifié, baignez-vous dans le sang du Christ crucifié » (Lettre 16).

L’Eglise est enveloppée par les ténèbres du modernisme, mais la victoire appartient à Notre Seigneur et à son Epouse. Nous voulons continuer à professer la foi éternelle de l’Eglise face au rugissement du Mal qui l’assiège. Nous voulons veiller avec Elle et avec Jésus, dans ce nouveau Gethsémani de la fin des temps, pour prier et faire pénitence en réparation des nombreuses offenses qui leur ont été faites. »
+ Carlo Maria ViganòArchevêque titulaire. d’UlpianaNonce apostolique
19 décembre 2019
Ce texte a été traduit avec l’aimable autorisation de Corrispondenza romana qui en a fait la publication exclusive en italien ce 19 décembre à 14:00. Lire ici le texte original en italien sur Corrispondenza romana.

© leblogdejeannesmits pour la traduction

La Messe dans l'église schismatique n'aura pas Ma Présence Réelle, car ils ne se serviront pas des paroles appropriées de la consécration.

Alternate text goes here

Samedi, le 9 novembre, 2019 Fête de la Dédicace de la Basilique de S. Jean du Latran.

Jésus a dit: “Mon peuple, vous verrez bientôt un schisme dans Mon Église entre l’église schismatique et Mon reste fidèle. Je vous ai dit d’éviter l’église schismatique car on y enseignera des philosophies du Nouvel Âge et des choses hérétiques. La Messe dans l’église schismatique n’aura pas Ma Présence Réelle, car ils ne se serviront pas des paroles appropriées de la consécration.

L’église schismatique contrôlera bientôt toutes les églises. À ce point Je ferai appel à Mon reste fidèle de venir à Mes refuges où vous trouverez un prêtre fidèle pour la Messe. Si vous n’avez pas de prêtre fidèle à votre refuge, Mes anges vous apporteront la Sainte Communion quotidienne à tous Mes fidèles à Mes refuges. Ne craignez pas cette division car Mes anges vous protègeront des malins à Mes refuges où vous serez protégés.

Mes fidèles rencontreront beaucoup de rejet de la part de l’église schismatique, mais demeurez Moi fidèles à Mes refuges. C’est Mon reste fidèle qui sera protégé contre les démons et les malins par Mes anges. Réjouissez-vous lorsque J’apporterai Ma victoire sur ces malins qui seront châtiés en enfer. Ceux qui choisiront de Me suivre dans la foi à Mes refuges, seront protégés et récompensés au ciel pour leur patience.”

L'antichrist caché dans les coulisses apparaîtra bientôt dans le monde

Résultat de recherche d'images pour "livre de la vérité"

L’antichrist caché dans les coulisses apparaîtra bientôt dans le monde

Jeudi 19 janvier 2012 à 20h30

Ma très chère fille bien-aimée, levez-vous maintenant avec force pour continuer de proclamer Ma très Sainte Parole. À ceux d’entre vous qui écoutez et croyez en Ma très Sainte Parole, de grandes Grâces peuvent être obtenues par la récitation de Ma Croisade de Prière.

Le Purgatoire sur Terre, qui sera bientôt vécu par les âmes qui montreront un repentir véritable de leurs péchés après L’Avertissement, sera difficile. Ce repentir est important, Mes enfants. Ne le combattez-pas. Acceptez-le.

Que ceux qui croient en Moi M’écoutent maintenant. Vous deviendrez de plus en plus nombreux après que Ma Grande Miséricorde aura été montrée au monde et vos voix résonneront dans le désert.

Ce sera par votre force et votre esprit combattant que Mon Église pourra survivre à la persécution. Vous, Mes enfants, n’avez rien à craindre lorsque vous marchez humblement à Mon côté. Votre humble obéissance est essentielle si vous voulez recevoir les Grâces pour rester forts, pour rester calmes, et pour combattre dans Mon Armée contre l’antichrist.

Lui, Mes enfants, se cache dans les coulisses mais apparaîtra bientôt devant le monde. Il ne connaît pas la honte et se vantera de ses efforts humanitaires. Beaucoup tomberont sous son charme pendant qu’il fera appel à leur générosité de cœur. Voici la Croisade de Prière (20) pour aider à empêcher l’antichrist de détruire Mes enfants.

Croisade de Prière (20) – Empêcher l’antichrist de détruire le monde

Ô Dieu le Père, au Nom de Votre précieux Fils, je Vous demande d’empêcher l’antichrist de piéger les âmes de Vos enfants. Je Vous prie, Père Tout-Puissant, de l’empêcher d’infliger la terreur sur Vos enfants. Je Vous prie de l’empêcher de contaminer Votre Création et Vous demande d’avoir pitié de ces pauvres âmes qui seront sans défense contre lui. Écoutez ma prière, cher Père, et sauvez tous Vos enfants de ce terrible mal. Amen

Votre Jésus-Christ bien-aimé

Mehr Infos: https://www.internetgebetskreis.com/fr/messages/messages-de-2012/janvier-2012/

Les prophéties de Luisa Piccarreta

«Ma fille, les gouvernements sentent le sol se dérober sous leurs pieds. J’userai de tous les moyens pour les amener à se soumettre, 
à entrer en eux-mêmes, et à comprendre que seulement par moi ils 
peuvent arriver à une paix véritable et durable. Ainsi, j’humilie tantôt 
l’un, tantôt l’autre ; je les amène à être tantôt amis, tantôt ennemis ; je leur ferai manquer d’armes.

« Je ferai des choses inattendues pour les confondre et leur faire 
comprendre l’instabilité des choses humaines. Je leur ferai 
comprendre que seul DIEU est stable et que seulement par lui ils 
peuvent espérer tous les biens. S’ils veulent la justice et la paix, ils 
doivent venir à la fontaine de la vraie justice et de la vraie paix ; 
autrement, ils n’arriveront à rien et continueront à se battre. 
«Bien sûr, ils continueront à s’agiter. Et s’ils arrivent à s’entendent 
pour la paix, cela ne durera pas. Plus tard, ils reprendront leurs 
batailles, et plus férocement encore. 

Ma fille, seulement mon doigt tout-puissant 
peut arranger les choses et, au temps voulu, je le ferai. Mais, au 
préalable, de grandes épreuves sont à prévoir et il y en aura 
beaucoup dans le monde. Par conséquent, une grande patience est 
nécessaire.» Il ajouta d’un ton ému :«Ma fille, les plus grands 
châtiments résulteront de l’action des pervers. Les purifications sont 
encore nécessaires et, dans leur triomphe, les pervers purifieront 
mon Église. Plus tard, je pulvériserai ces pervers et les éparpillerai 
comme poussière au vent. Par conséquent, ne sois pas impressionnée 
par leur triomphe. Pleure plutôt avec moi sur le triste sort 
qui les attend.»

«Le Royaume du Divin Fiat» LE LIVRE DU CIEL,TOME 12

Jacarei – Priez le Rosaire tous les jours! Si tout le monde le priait ce serait la fin de Satan

Jacarei 11 Août 2019
Fête de Dieu le Père et Nativité de Notre Dame
Messages de Dieu le Père et de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Dieu le Père :
« Mes enfants, Je suis votre Père et Je viens aujourd’hui avec Marie, ma très aimée Fille, Mère de mon Divin Fils, Jésus-Christ, pour vous dire à tous:
Je suis votre Père à tous! Je vous aime tous!

C’est Moi qui vous ai créés, qui vous ai tirés de rien, je vous ai donné l’existence, J’ai conservé votre vie à tous jusqu’à ce jour, je ne vous ai pas punis comme vos péchés le mériteraient. Je vous ai toujours traités avec miséricorde, gentillesse et bonté. Et même si j’ai été transpercé à maintes reprises par vos péchés, mon amour vous a toujours pardonné, a toujours cherché à vous élever du péché et à vous attirer de nouveau vers Moi.
Je n’ai abandonné personne.
Je n’ai refusé ma grâce à personne.
Je n’ai refusé mon amour à personne.

Et Mes Apparitions ici avec mon Fils Jésus, avec la Mère de mon Fils et tous mes Anges et mes Saints sont le plus grand signe et la plus grande preuve de combien J’aime chacun de vous et combien chacun de vous M’est précieux, M’est de valeur.

Oui, chacun de vous vaut plus que tout ce monde. Et pour vous sauver, J’ai envoyé mon Fils au monde pour qu’ en versant son sang sur la croix, il puisse vous libérer de l’esclavage du péché, payer la dette que toute l’humanité avait, que chacun de vous avait avec ma justice et ainsi réconcilier chacun de vous et toute l’humanité avec Moi.
Mon amour est si grand que presque deux mille ans après la mort de mon Fils, de mon Fils unique pour vous sauver, J’ai envoyé ici la Mère de mon Fils pour vous parler à tous de mon amour, de mon grand désir de vous sauver, de combien je souffre de perdre tant de mes enfants par le péché. Et combien vraiment Mon Cœur de Père aimant voudrait pardonner, embrasser et sauver chacun de vous.

Oui, j’ai envoyé ma Fille Marie ici pour qu’elle puisse, avec des mots remplis d’amour, vous révéler à tous à quel point mon amour pour chacun de vous est grand.
Oui, pour chacun de vous, je serais capable de créer non seulement un nouveau monde, mais même mille mondes si cela était nécessaire. Oui, mon amour pour vous, mes enfants, est si grand… est si grand que si c’était nécessaire j’enverrais mon Fils dans le monde pour mourir encore une fois pour vous. Mais, ce n’est pas possible, la mort de mon Fils il y a deux mille ans est déjà suffisante pour sauver pas seulement ce monde, mais tous les mondes.

C’est pourquoi, mon amour a été prouvé une fois pour toutes à toute l’humanité. Oui, la rédemption opérée par mon Fils et par ma Fille Marie en union avec lui (Co-rédemptrice) est suffisante, elle est définitive et c’est la preuve définitive de mon Amour pour vous et après laquelle personne ne peut plus douter de mon Amour pour toute l’humanité et pour chacun.

C’est pourquoi je vous dis, mes enfants, ouvrez vos cœurs à mon grand Amour, pour que je puisse répandre ma grâce dans vos cœurs et qu’elle vous transforme réellement en enfants saints, en peuple saint que Je suis venu chercher ici.

Je n’ai pas besoin d’une nation de pécheurs et encore moins d’enfants inutiles. C’est pourquoi, ouvrez vos cœurs pour y recevoir Ma Grâce, de façon à ce que vous puissiez donner le fruit de sainteté. De façon à ce que cette nation, cette génération, toute l’humanité se transforme en nation sainte, en enfants saints que je désire pour ma gloire.

Ouvrez vos cœurs et acceptez les messages de ma Fille Marie, mes messages d’amour. Et alors, vraiment jaillira de vos cœurs à tous un fleuve d’eau vive, de sainteté, de grâce et d’amour qui remplira le monde entier de mon Amour.
Je ne peux pas donner mon Fils au monde encore une fois, c’est pourquoi ouvrez vos cœurs à mon Fils Jésus, acceptez ses paroles, acceptez ses Commandements, acceptez son amour. Et alors, vraiment, vous serez amour comme Je suis Amour.

Je suis l’Amour, l’Amour éternel et tous ceux qui M’aiment écoutent ma voix et vivent en Moi, vivent dans l’amour et mon amour vit et règne en eux. C’est pourquoi, les enfants, ouvrez vos cœurs à cet amour, laissez-le circuler, grandir dans vos cœurs et vous transformer à l’image et ressemblance de Moi-même.

Oui, j’ai tellement aimé mon peuple, je l’ai tiré de l’esclavage de l’Égypte et je l’ai conduit à la terre promise. Maintenant, Je viens à nouveau pour conduire mon peuple à travers ma colonne de lumière et de feu, qui est Marie. Qui va devant mes enfants dans ses Apparitions conduisant mon peuple vers la Terre Promise, le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre qui s’approchent de vous tous.

Suivez la colonne lumineuse que J’ai placée en ces derniers temps devant vous qui est ma Fille Marie. Écoutez-la, écoutez ses messages et, tout comme dans l’Ancien Testament, J’ai guidé mon peuple vers la Terre Promise où ils sont arrivés. Vous aussi, vous arriverez dans le nouveau monde que je vous prépare et qui sera inauguré dans le Triomphe du Cœur Immaculé de ma fille Marie.

Ce Triomphe coïncidera avec le Triomphe de mon Amour Paternel, avec le Triomphe de ma Miséricorde et de ma Grâce. Et alors, toute l’humanité sera enfin, mon peuple sera enfin mon Royaume d’Amour et tous M’adoreront et Me loueront!

Allez! Diffusez mon Heure à tous mes enfants, pour qu’ils M’aiment et Me connaissent, pour qu’ils créent dans leurs cœurs l’amour amitié, l’amour filial que je désire de tous mes enfants.
Donnez mon Heure n ° 2 à 10 de mes enfants qui ne me connaissent pas pour qu’ils puissent enfin Me connaître et M’aimer comme je veux et désire.

Ces Heures de Prière que mon petit enfant Marcos, le plus obéissant et dévoué de mes enfants, a fait pour Moi, touchent mon Cœur, touchent mon intime jusque dans les profondeurs. Et vraiment, arrache de Moi toute grâce, et n’importe laquelle y compris le pardon pour les pécheurs, la paix pour les nations, la prospérité dans les champs, les cultures, les villes …
La prospérité dans les affaires de ceux qui prient cette Heure avec amour. Et bien qu’ils aient des épreuves et des souffrances, ma grâce est toujours présente dans la vie de mes enfants qui prient cette Heure, et le dernier mot dans leurs épreuves et leurs difficultés sera toujours le mien. De toutes souffrances, je tirerai toujours un bien plus grand.

Oui, cette Heure de Prière a le pouvoir d’arracher, d’obtenir de Moi la miséricorde pour les pécheurs et les nations coupables, et obtenir la paix pour le monde entier.

C’est pourquoi, priez-la, répandez-la pour que tous la connaisse et la fasse. Et ainsi, que toute l’humanité se transforme en mon royaume d’amour, de sainteté, de beauté et de paix.

Donnez également à tous mes enfants l’Apparition de ma fille Marie à Castelpetroso pour qu’alors, comprenant comment Elle est la Co-rédemptrice de l’humanité, mes enfants sentent le désir de l’aimer, d’obéir à ses messages et de vivre une vie d’amour envers elle, qui a tant souffert avec mon Fils Jésus pour vous réconcilier tous avec Moi.
Alors, elle triomphera dans l’amour et par l’amour! Toute l’humanité la reconnaîtra comme Co-rédemptrice et la Co-rédemptrice bénira le monde avec la paix et je donnerai aussi au monde ma paix divine, mettant fin à toutes les guerres et désordres de l’humanité et finalement mon ennemi sera écrasé sous nos pieds.

Priez le Rosaire tous les jours! Si tout le monde priait le Rosaire ce serait la fin de Satan, car il ne peut pas supporter le pouvoir que j’ai moi-même placé dans la salutation angélique, qui est la salutation que J’ai adressée à Marie par mon messager, Gabriel.
C’étaient des paroles que je lui envoyais par Gabriel. 
C’est pourquoi la salutation angélique a tant de puissance parce que vous saluez Marie avec les paroles mêmes du Père, le Père éternel!

Si tout le monde priait le Rosaire, ce serait la fin de Satan, c’est pourquoi priez le Rosaire, chaque Ave Maria que vous priez est vraiment un coup très douloureux que vous infligez à Satan et à tous les démons.
Oui, priez, priez le Je vous salue Marie, priez le Rosaire et ma Grâce sera toujours présente pour faire des merveilles dans votre vie à tous.
Convertissez-vous sans tarder!Ne blessez plus mon Cœur de Père qui vous aime tellement.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Jérusalem, du Sinaï et de Jacarei. »

Très Sainte Marie :
« Chers enfants, Je suis la Co-rédemptrice de l’humanité c’est pourquoi Je suis apparue à Castelpetroso comme Douloureuse pour vous dire à tous mes enfants:

Je suis la Co-rédemptrice qui a uni ses souffrances à celles de son Fils Jésus pour vous réconcilier tous avec le Père!
Allez et donnez à 15 de mes enfants qui ne connaissent pas mon Apparition, ce très beau film que mon fils Marcos a fait avec tant d’amour, de fatigue, de travail, de dévouement et d’efforts. Pour que mes enfants comprennent enfin mon rôle de Co-rédemptrice, sentent dans leurs cœurs le devoir de gratitude qu’ils doivent avoir envers Moi, qui ai tant souffert avec Jésus pour les sauver. Et ainsi, qu’ils ressentent le désir de M’aimer, de Me consoler et de vivre une vie d’union, d’amour avec Moi.

Aujourd’hui, lorsque vous célébrez ici la naissance de la Mère du Ciel, Je veux aussi vous dire: Je suis le grand signe que Dieu a placé dans la plénitude des temps au Ciel pour l’humanité. Signe qui annonçait déjà l’aube du salut du monde.
Je suis le grand signe envoyé par Dieu avant la venue du Fils. Oui, la Dame de tous les peuples qui fut au début Marie de Nazareth est venue en premier. Elle est venue comme un signe pour préparer la venue du Fils et ainsi, la Dame a commencé à souffrir d’abord avant le Fils pour préparer le chemin du Rédempteur.
Et avec ses souffrances anticipées, elle a, dès sa conception, commencé vraiment à collaborer à l’oeuvre de la rédemption de toute l’humanité.

Oui, toutes les souffrances du Fils, la Dame de tous les peuples, la Mère du Ciel, a souffert aussi et a commencé à souffrir avant le Fils en tant que Co-rédemptrice du Rédempteur, en tant que Co-salvatrice du Sauveur.
Alors, mes enfants, tous mes enfants pourront comprendre à travers ce beau film que mon fils Marcos a fait mon rôle de Co-rédemptrice. Et comprendre ainsi que mes souffrances étaient désirées par le Père, chères au Père et nécessaires pour le salut de toute l’humanité avec mon Fils Jésus.

Quand cette vérité sera reconnue, je triompherai et alors la Dame de toutes les Nations, qui au début était Marie d’Anne et Joachim, donnera la bénédiction au monde et le monde aura finalement la paix, Satan sera définitivement vaincu et le monde alors connaîtra un nouveau temps de sainteté comme jamais il n’y a eu auparavant sur la terre.
C’est pourquoi, allez mes enfants et faites connaître à mes enfants cette grande vérité, à travers ce beau film que mon fils Marcos a fait et surtout aussi mes Heures de la Paix.
Donnez à mes enfants 8 Heures de la Paix n ° 76 pour que mes enfants méditent mes gloires, mon amour maternel, ma personne, mes souffrances.

Et ainsi qu’ils puissent comprendre combien ils doivent M’aimer, pour qu’ensuite, en m’acceptant dans leurs vies, je puisse agir en elles, puisse les convertir et les transformer en roses mystiques d’amour et les conduire tous au Ciel, dans les bras du Père.

Convertissez-vous mes enfants, le troisième message que j’ai donné à Akita – Japon- à ma petite fille, Agnes Sassagawa, n’est pas encore arrivé et si l’humanité ne convertit pas, le feu viendra du ciel et détruira la plus grande partie de l’humanité.
Seule une grande force de prière peut produire le volume de prière nécessaire pour apaiser la colère du Père Céleste, transpercé tous les jours par les péchés de l’humanité et qui veut mettre fin à tant de désordres, tant de mal.

C’est pourquoi, mes enfants, aidez-Moi avec des prières, des sacrifices à obtenir plus de conversions, ensuite les convertis prieront davantage et leurs prières produiront de nouvelles conversions. Et ainsi, dans un cercle de plus en plus croissant, le nombre des âmes qui est nécessaire pour obtenir du Père le grand miracle du Triomphe de Mon Coeur Immaculé.

Je vous aime tous et jamais, jamais je ne vous laisserai , quand vous souffrez, je souffre avec vous et je suis plus proche de vous que jamais!

Hâtez votre conversion, mes enfants, parce que Gog et Magog ne dorment pas. Priez pour la conversion des pécheurs, car cela seulement peut arrêter tant de mal et tout ce qui est préparé pour exterminer non seulement vous, mais aussi cette planète sur laquelle vous vivez. Car Satan veut la destruction totale de tout… il est la haine, la haine totale et n’aime personne et rien et ne veut pas laisser un être vivant que ce soit sur cette terre.
Aidez-moi à l’arrêter avec des prières et des sacrifices.
Ici, où Je suis vraiment aimée, consolée et glorifiée par mon petit enfant Marcos, qui a fait tant de belles œuvres d’amour pour Moi, avec les Rosaires, les Heures de Prière, les Films de Mes Apparitions, la vie des Saints qui me font tant connaître et aimer, Je vais triompher.
Après toutes les épreuves et les souffrances, Mon Coeur Immaculé triomphera! C’est pourquoi, mes enfants, persévérez dans la prière, persévérez dans les cénacles, car seuls les cénacles de prière pourront sauver le monde.
Aidez mon fils Marcos, aidez le juste à faire arriver ma parole et mon amour maternel à tous mes enfants et ainsi que Je puisse tous les garder dans le refuge sûr de mon Coeur Immaculé.
Je vous bénis tous maintenant avec amour de Castelpetroso, de Fátima et de Jacarei. »

Riposte Catholique : Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption

Riposte Catholique : Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption

Le pape François, Marie et la notion de co-rédemption
Riposte Catholique
Date : 17 décembre 2019

Ecclesia Dei adflicta. Pie XI avait déclaré le 30 novembre 1933 : « Le Rédempteur se devait, par la force, d’associer sa Mère à son œuvre. C’est pour cela que nous l’invoquons sous le titre de Corédemptrice. Elle nous a donné le Sauveur. Elle l’a conduit à son œuvre de rédemption jusqu’à la croix. Elle a partagé avec lui les souffrances de l’agonie et de la mort en laquelle Jésus consommait le rachat de tous les hommes ».
Mais le Pape François a estimé, le 12 décembre 2019, que la Vierge Marie n’était pas « Corédemptrice » et qu’il n’était pas nécessaire de « perdre du temps » avec ces tonterias (« absurdités, sottises, inepties »).

Nous publions ci-après l’article d’un éminent mariologue, dont il nous a semblé, compte tenu du climat qui règne dans les Universités catholiques, ne pas devoir dévoiler le nom.
*

À propos de la stupéfiante déclaration du Pape François, lors de l’homélie de la messe de Notre-Dame de Guadalupe, à Saint-Pierre de Rome, le 12 décembre 2019

La Vierge Marie n’est pas une « Co-rédemptrice » et il n’est pas nécessaire de « perdre du temps » avec de nouveaux dogmes, a déclaré le Pape François dans la messe dédiée à la Vierge de Guadalupe, le 12 décembre 2019, qui a qualifié l’idée de ce nouveau dogme de « non-sens ».
Selon le Saint-Père François, est « absurde » du moins, la suggestion même de proclamer de nouveaux dogmes mariaux : « Elle n’a jamais voulu pour Lui-même ce qui appartenait à son Fils » a affirmé Le Pape François. « Elle ne s’est jamais présentée comme co-rédemptrice. Non. Mais Disciple ». Et il insista : « Elle n’a jamais volé pour elle ce qui appartenait à son Fils », préférant « Le servir. Parce qu’elle est mère. Elle donne la vie ».

Et il conclut : « Quand ils viennent à nous avec l’idée de la déclarer Co-rédemptrice ou de proclamer ce dogme, ne nous perdons pas dans l’absurdité » 1.

Outre la forme, et donc le ton particulièrement incisif, voire agressif, sur le fond, on ne peut que déplorer le refus présenté comme irrévocable d’une initiative présentée comme une « absurdité », qui, cependant, comme on va le voir, a bénéficié de la faveur de nombreux papes, théologiens et saints.

Enfin, il est dommage que ces propos polémiques aient été tenus dans l’action liturgique de la sainte Messe, pendant l’homélie. Ils auraient pu faire l’objet d’un discours avec une réflexion nuancée et prononcée sur un ton paternel.

Le Magistère pontifical : permanence et approfondissement
Le thème de la médiation maternelle de la Vierge Marie au pied de la Croix rédemptrice a fait l’objet d’un enseignement constant et sans cesse plus approfondi du Magistère pontifical. Après avoir cité les Souverains Pontifes de Léon XIII jusqu’à Benoît XVI, et en omettant volontairement, dans un premier temps, Jean-Paul II, nous verrons ensuite que ce dernier est allé aussi loin que possible dans cet approfondissement, préparant ainsi le terrain à la proclamation éventuelle d’un cinquième dogme. Enfin, nous évoquerons l’apparition de Notre-Dame de tous les peuples d’Amsterdam, reconnue officiellement en 2002.

Léon XIII et saint Pie X
De Léon XIII, cet extrait de la lettre encyclique Adjutricem Populi (sur le Rosaire) du 5 septembre 1895 : « Après avoir été associée au mystère de la rédemption des hommes, elle est aussi associée à la dispensation de la grâce qui, de ce mystère, devait dériver sur tous les temps : c’est là un pouvoir presque illimité qui lui a été conféré ».

De saint Pie X, cet extrait de la lettre encyclique Ad Diem illum Laetissimum du 2 février 1904 : « Quand vint pour Jésus l’heure suprême, on vit la Vierge “debout auprès de la croix, saisie sans doute par l’horreur du spectacle, heureuse pourtant de ce que son Fils s’immolait pour le salut du genre humain, et, d’ailleurs, participant tellement à ses douleurs que de prendre sur elle les tourments qu’il endurait lui eût paru, si la chose eût été possible, infiniment préférable” (S. Bonav., I Sent., d. 48, ad Litt., dub. 4). La conséquence de cette communauté de sentiments et de souffrances entre Marie et Jésus, c’est que Marie “mérita très légitimement de devenir la réparatrice de l’humanité déchue” (Eadmeri Mon., De Excellentia Virg. Mariæ, c. 9), et, partant, la dispensatrice de tous les trésors que Jésus nous a acquis par sa mort et par son sang […]. Du fait que Marie l’emporte sur tous en sainteté et en union avec Jésus-Christ et qu’elle a été associée par Jésus-Christ à l’œuvre de la Rédemption, elle nous mérite « de congruo », comme disent les théologiens, ce que le Christ Jésus nous a mérité « de condigno », et elle est le ministre suprême de la dispensation des grâces ».

Benoît XV et Pie XI
L’idée de proclamer le caractère “co-rédempteur” de Marie – c’est-à-dire qu’elle participe au pouvoir rédempteur de son Fils – est récurrente puisque le Pape Pie XI en a parlé au début du siècle dernier. À des pèlerins de Vicenza en Italie, le 30 novembre 1933, il déclarait : « Le Rédempteur se devait, par la force, d’associer sa Mère à son œuvre. C’est pour cela que nous l’invoquons sous le titre de Corédemptrice. Elle nous a donné le Sauveur. Elle l’a conduit à son œuvre de rédemption jusqu’à la croix. Elle a partagé avec lui les souffrances de l’agonie et de la mort en laquelle Jésus consommait le rachat de tous les hommes. C’est précisément au pied de la croix, durant les derniers moments de sa vie, que le Rédempteur l’a proclamée notre Mère, et la mère de tous : “Voici ton fils”, lui disait-il, en parlant de Saint Jean qui nous représentait tous. Et nous-mêmes nous étions tous en cet apôtre pour recueillir ces autres paroles du Sauveur : “Voici ta Mère” ».

Le prédécesseur de Pie XI, Benoît XV, dans une homélie datant de 1920 à l’occasion de la canonisation de saint Gabriel de la Vierge douloureuse et de sainte Marguerite Marie Alacoque, déclarait : « Mais les souffrances de Jésus ne peuvent être séparées des peines de Marie. Tout comme le premier Adam eut une femme comme complice dans sa rébellion contre Dieu, le nouvel Adam voulait qu’une femme partage son œuvre en rouvrant les portes du ciel aux hommes. De la croix, il s’adressa à sa Mère douloureuse en tant que “femme” et la proclama la Nouvelle Ève, la Mère de tous les hommes pour qui il est mort afin qu’ils aient la vie ».

Du même Pape Benoît XV : « Tellement, en même temps que son Fils souffrant et mourant, elle souffrit jusqu’à en mourir presque, et Elle a renoncé de telle sorte à ses droits maternels sur son Fils, pour le salut des hommes en L’immolant, autant qu’il dépendait d’Elle, pour apaiser la justice de Dieu, que l’on peut dire à juste titre qu’Elle a racheté le genre humain conjointement au Christ » (lettre apostolique Inter sodalicia, 22 mars 1918).

Pie XII
Plus tard, Pie XII en a parlé à plusieurs reprises. Dans un discours aux pèlerins de Gênes du 22 avril 1940, il disait : « En effet, Jésus et Marie ne sont-ils pas les deux amours sublimes du peuple chrétien, le nouvel Adam et la nouvelle Ève que l’Arbre de la Croix a uni dans la douleur et l’amour pour racheter le péché de nos premiers parents dans le jardin d’Éden ? ». Et dans son encyclique Mystici Corporis du 29 juin 1943, Pie XII décrit Marie « comme une nouvelle Ève » ; dans sa constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950, par laquelle il définit solennellement le dogme de l’Assomption de Marie au Ciel, Pie XII reprenait ce thème : « Nous devons nous rappeler d’une manière particulière que dès le IIe siècle, les saints Pères ont désigné la Vierge Marie comme la nouvelle Ève qui, bien que soumise au nouvel Adam, est intimement associée à lui dans cette lutte contre l’Ennemi infernal et qui, comme l’avait annoncé le Protévangile, a eu comme résultat final la victoire totale sur le péché et la mort, qui sont toujours mentionnés ensemble dans les écrits de l’Apôtre des Gentils ». La Vierge, dit Pie XII, est « intimement associée à son Fils dans ce combat contre l’Ennemi infernal, ce qui… aura comme résultat final la victoire totale sur le péché et la mort ». Ainsi pour Pie XII, Jésus est le seul Rédempteur, mais Marie, subordonnée, apparaît « intimement associée à Lui » dans l’œuvre de la Rédemption.

Paul VI
Parmi les Papes conciliaires, Paul VI suggère la même chose dans sa Professio Fidei ou « Credo du Peuple de Dieu », en 1968 : « Unie par un lien indissoluble au mystère de l’Incarnation et de la Rédemption, la Bienheureuse Vierge Marie, l’Immaculée, ayant achevé le cours de sa vie terrestre, fut portée corps et âme à la gloire du ciel, où elle participe déjà à la gloire de la résurrection de son Fils, anticipant la résurrection des justes ; et Nous croyons que la Très Sainte Mère de Dieu, la Nouvelle Ève, Mère de l’Église, continue au ciel à exercer son office maternel à l’égard des membres du Christ, coopérant pour que les âmes rachetées naissent et grandissent dans la vie divine ».

Benoît XVI
La position de Benoît XVI n’est pas celle d’un refus, mais de la prudence du théologien. Le cardinal Joseph Ratzinger, alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a affirmé : « Ce qui est juste dans cette appellation de Co-rédemptrice, c’est que le Christ ne reste pas extérieur et forme une nouvelle et profonde communauté avec nous. Tout ce qui est à lui sera nôtre et tout ce qui est nôtre, il l’a fait sien. Ce grand échange est le contenu spécifique de la rédemption, notre libération et notre accès à la communion avec Dieu. Parce que Marie anticipe l’Église comme telle, qu’elle est l’Église en personne, cet “être-avec” est réalisé en elle de façon exemplaire. Mais cet “avec” ne doit pas faire oublier le “d’abord” du Christ. Tout vient de lui, comme le soulignent les épîtres aux Éphésiens et aux Colossiens. Marie aussi est tout ce qu’elle est par lui. Le terme de “Co-rédemptrice” obscurcirait cette donnée originelle. Une bonne intention s’exprime dans un mauvais vocable. Dans le domaine de la foi, la continuité avec la langue de l’Écriture et des Pères est essentielle. La langue n’est pas manipulable à volonté ».
Lorsqu’il est devenu le Pape Benoît XVI, il a su accueillir avec bonté et paternité l’initiative suivante : la demande en faveur du cinquième dogme marial “Marie Co-rédemptrice” fut présentée au Saint-Père par le cardinal Télesphore Toppo en 2006.

En effet, du 3 au 7 mai 2005, nombre de cardinaux, archevêques et évêques du monde entier se sont rassemblés à Fatima, au Portugal, pour un symposium, sur Marie Co-rédemptrice. À la fin de ce symposium, les cardinaux et évêques présents conclurent unanimement pour la soumission et la signature d’une nouvelle pétition (ou Votum) à Sa Sainteté le pape Benoît XVI, en vue d’une définition dogmatique solennelle de Notre-Dame, comme la Mère spirituelle de tous les peuples, sous ses trois aspects de Co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces et Avocate.

Voici le Témoignage du Cardinal Toppo, co-président du symposium de Fatima :
« Le samedi 3 juin 2006, j’ai eu de privilège d’avoir une audience privée avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI. En demandant cette audience, mon intention première était de présenter au Saint-Père les Acta des exposés théologiques du symposium de Fatima 2005 sur la co-rédemption de Marie, ainsi que le votum écrit en latin et signé par un nombre significatif de cardinaux et d’évêques qui requièrent la solennelle définition papale de Notre-Dame comme Mère spirituelle de tous les peuples, co-rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces, et Avocate.
Durant nos 15 minutes d’audience, le Saint-Père a reçu le Votum et les Acta avec un vif intérêt. Il fut surpris que tant de cardinaux et d’évêques aient signé le Votum. Il examina alors brièvement le texte des Acta et dit qu’il voulait lire les Acta avant de les transmettre à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi pour examen, comme le prévoit le protocole ».

Jean-Paul II
« Le rôle co-rédempteur de Marie n’a pas cessé avec la glorification de son Fils. » (Jean-Paul II, homélie du 31 janvier 1985).
« Marie, conçue et née sans la souillure du péché, a participé de façon admirable aux souffrances de son divin Fils, pour être Co-rédemptrice de l’humanité. » Jean-Paul II, audience générale du 8 septembre 1982

L’approfondissement du Magistère pontifical concernant la doctrine concernant la médiation maternelle de la Vierge Marie a connu un aboutissement dans l’enseignement de Jean-Paul II, dont le blason portait le signe très explicite du « M » au pied de la croix avec la devise « Totus Tuus », inspirés de l’apôtre de la Vierge Marie saint Louis-Marie Grignion de Montfort, qu’il voulait proclamer Docteur de l’Église.

A ce sujet, le Père Jean-Michel Garrigues, OP 2, a mis en lumière la question du « Développement en cours du dogme marial » (Nova et Vetera 73 – 1998/3), p. 35-51) dans son œuvre mariologique (cf. notamment L’Epouse du Dieu vivant, Marie plénitude trinitaire de l’Eglise, Paris, Parole et Silence, 2000). Voici ce qu’il affirme en substance : la lecture de la catéchèse mariale de Jean-Paul II permet de comprendre comment les limites placées par le Concile Vatican II, qui à l’époque avaient été ressenties comme minimalistes par certains courants de dévotion mariale, ne constituent pas des barrières bloquant un développement dogmatique ultérieur, mais bien des « garde-fous » qui ont permis à celui-ci de se poursuivre dans le sens d’une explicitation véritable du donné révélé. Dégagé par le Concile des ambiguïtés sémantiques du terme de « co-rédemption », Jean-Paul II a pu expliciter, dans le cycle de soixante-dix catéchèses du Mercredi consacrée à la Vierge Marie entre le 6 septembre 1995 et le 12 novembre 1997, et dans son encyclique Redemptoris Mater du 25 mars 1987, l’une des facettes de « l’association selon un mode absolument singulier » (Lumen Gentium n. 6) de la Vierge Marie à l’œuvre du Rédempteur.

Marie, “coopératrice singulière” du Rédempteur
On peut dire que la catéchèse de Jean Paul II montre dans cette « coopération singulière » la clé de voûte du rôle de Marie dans l’économie du salut, la finalité même de sa vocation surnaturelle impliquée dans sa maternité divine. L’association de Marie au sacrifice du Christ, qui fait d’elle, comme « nouvelle Ève », la mère des rachetés, apparaît désormais de manière saisissante dans la catéchèse du pape Jean-Paul II comme l’accomplissement parfait de son fiat (Lc l, 38) à l’Annonciation. Par rapport à son acte suprême dans l’œuvre de la Rédemption, l’Immaculée Conception de Marie constitue la disposition et son Assomption la conséquence les plus adéquates dans l’ordre de la convenance propre à la «connexion des mystères ».

Dans sa catéchèse du mercredi 9 Avril 1997, le pape exprime avec une telle précision doctrinale la « coopération de Marie à l’œuvre du salut » par « son association au sacrifice rédempteur du Christ », qu’on le sent tout proche de ce qui pourrait être une formulation dogmatiquement définissable. Après avoir pris appui sur la Tradition en rappelant que «déjà saint Augustin attribue à la Vierge le qualificatif de «coopératrice», titre qui souligne l’action conjointe et subordonnée de Marie au Christ rédempteur», Jean-Paul II assume la doctrine conciliaire en maintenant que « l’enseignement de l’Église souligne clairement la différence entre la Mère et le Fils dans l’œuvre du salut, montrant la subordination de la Vierge, en tant que coopératrice, à l’unique Rédempteur ».

Cela situe d’emblée la coopération de Marie à la Rédemption du côté des hommes rachetés, coopération à propos de laquelle l’apôtre Paul affirme : « Nous sommes les collaborateurs de Dieu » (l Co 3, 9) et soutient la possibilité pour l’homme de coopérer avec Dieu. Le pape se fait ainsi l’écho du Concile Vatican II qui déclare que « l’unique médiation du Rédempteur n’exclut pas, mais suscite au contraire une coopération variée de la part des créatures, en dépendance de l’unique source » (Lumen Gentium n. 62).
Après avoir situé la coopération de Marie dans le cadre général de la coopération que tous les hommes rachetés peuvent apporter à leur Rédempteur, Jean Paul II exprime ensuite, dans cette même catéchèse « le mode absolument singulier » (Lumen Gentium n. 61), que cette coopération acquiert dans la personne de Marie.

« Appliqué à Marie, [dit le pape], le terme de « coopératrice » prend cependant une signification spécifique. La collaboration des chrétiens au salut se réalise après l’événement du Calvaire, dont ils s’efforcent de répandre les fruits par la prière et le sacrifice. Au contraire le concours de Marie s’est réalisé au cours de l’événement même et à titre de Mère ; il s’étend donc à la totalité de l’œuvre salvifique du Christ. C’est elle seule qui fut associée de cette manière à l’offrande rédemptrice qui a mérité le salut de tous les hommes. En union avec le Christ et soumise à lui, elle a collaboré pour obtenir la grâce du salut à toute l’humanité ».

Dans ces phrases d’une portée décisive, le magistère ordinaire du pape ne peut pas ne pas être engagé dans un enseignement proprement doctrinal sur un mystère aussi central que celui de la Rédemption. En s’appuyant sur des emprunts à d’autres passages de la catéchèse pontificale, qui rattachent selon la « connexion des mystères » cette vérité aux dogmes déjà définis de l’Immaculée Conception et de l’Assomption de Marie, le Père Garrigues, théologien, voit se dégager une conclusion théologique très riche que l’on peut tenter d’articuler autour des trois points suivants :

Ayant été elle-même parfaitement sauvée, dès sa conception immaculée, par la « plénitude de grâce» (Lc 1, 28) qui lui venait déjà de la mort de son Fils, pour donner au Père son « fiat » (Lc 1, 38), devenir par l’Esprit Saint la Mère du Fils de Dieu et être conduite jusqu’au pied de la Croix, la Vierge Marie, comme « Femme » (Jn 2, 4-1 19, 26) choisie par Dieu pour être la Nouvelle Ève, est la seule personne humaine à avoir été associée par Lui à l’acte même du sacrifice du Calvaire, en donnant au Père, dans sa compassion avec son Fils, la parfaite réponse de foi et d’amour de l’humanité rachetée unie à l’unique offrande du Rédempteur qui obtenait la grâce du salut pour tous. Devenue ainsi « Mère » (Jn 19, 27) selon l’Esprit pour tous les rachetés et élevée par Dieu dans son âme et dans son corps à la gloire de son Fils ressuscité, elle est la seule dans le Corps Mystique du Christ à être associée, en intercédant pour tous les hommes, à la dispensation universelle de la « plénitude de grâce » (Jn 1, 14.16), qui vient du « seul Médiateur entre Dieu et les hommes » (1 Tm 2, 5), car elle en a été « comblée » (Lc 1, 28) en premier pour tous ses enfants.

Le développement dogmatique en cours
Selon le Père Garrigues, le développement articule ensemble les trois dimensions essentielles du rôle de Marie dans le dessein du salut :
son Immaculée Conception, sa Coopération unique à l’acte même du sacrifice rédempteur, enfin son Assomption dans la gloire du ciel et son association à la dispensation de toutes les grâces dans sa Maternité Spirituelle s’exprimant en intercession pour chacun des rachetés.

Notre-Dame de Tous les Peuples : Amsterdam (1945-1959)
En conclusion, la Vierge Marie elle-même a exprimé sa volonté au cours des apparitions qui ont eu lieu à Amsterdam. Le 25 mars 1945, jour de la fête de l’Annonciation, la Vierge Marie apparaît à Ida Peerdeman (1905-1996), hollandaise habitant à Amsterdam. C’est la première des 56 apparitions qui vont se succéder entre 1945 et 1959. Le 31 mai 2002, Mgr Joseph Maria Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam, reconnaît comme authentiques et dignes de foi les messages et les apparitions de la « Dame de Tous les Peuples » à Amsterdam.
La Vierge Marie a indiqué qu’elle voulait être connue et aimée de tous les hommes et qu’on la reconnaisse comme “La Dame de tous les Peuples” ou “Mère de tous les Peuples”. Cette action est demandée en préparation d’un dogme, le dernier, le plus grand et le plus important (15 août 1951), réclamé plusieurs fois (15 novembre 1951 notamment), qui doit être le « couronnement de la Mère du Seigneur Jésus-Christ, Co-rédemptrice, Médiatrice et Avocate » (11 octobre 1953). C’est la première fois dans l’histoire mariale que la Vierge Marie demande un dogme. Elle s’adresse pour cela au Pape et aux théologiens en spécifiant qu’elle « n’apporte pas de nouvelle doctrine. C’est bien les anciennes notions que j’apporte » (4 avril 1954) et en les prévenant que ce dogme de la co-rédemption de Marie fera l’objet d’un « combat dur et pénible » (5 octobre 1952). Cependant, « quand il (ce dogme) aura été proclamé, la Dame de tous les Peuples donnera la Paix, la vraie Paix au monde » (31 mai 1954).

Notes.
1
. « Tonterias » ou « absurdités, sottises, inepties », dans la langue originelle espagnole argentine, selon le texte officiel – cf. site internet du Vatican ; « chiacchere » en italien : « bavardages inutiles », selon la traduction officielle dans cette langue – cf. site internet du Vatican. Traduction française plus « douce » : « non-sens » selon le journal La Croix ; la traduction française officielle n’a pas encore été publiée sur le site internet du Vatican à ce jour – 16 décembre 2019.
2. Même si les réflexions du Père Garrigues évoquées ici sont antérieures au pontificat actuel, il ne les renierait sans doute pas, mais il s’efforcerait peut-être de situer la déclaration du Pape François dans la continuité de l’enseignement du Magistère pontifical antérieur. Le Père Garrigues s’est prêté à cet exercice périlleux dans son ouvrage Une morale souple mais non sans boussole. Réponse aux doutes des quatre cardinaux à propos d’Amoris laetitia (Le Cerf,2017) écrit avec le jésuite Alain Thomasset. Il s’agissait de répondre aux doutes des cardinaux Brandmüller, Burke, Caffarra et Meisner sur la compatibilité du chapitre VIII de l’exhortation apostolique Amoris laetitia (AL) de François avec l’exhortation Familiaris consortio et l’encyclique Veritatis splendor de Jean-Paul II. La thèse des auteurs est que les enseignements respectifs des deux papes ne se contredisent que si l’on fait une lecture laxiste de François et rigide de Jean-Paul II. Une interprétation correcte des enseignements en question permettrait au contraire de souligner leur complémentarité, Jean-Paul II insistant doctrinalement sur l’universalité et l’objectivité des normes morales et François prenant pastoralement en considération « la dimension singulière de la décision personnelle »

https://gloria.tv/post/CVBNQKaaxCK42VRkv6Ewn4pDb

La Commission biblique pontificale blanchit la fornication homosexuelle

La Commission biblique pontificale blanchit la fornication homosexuelle

La Commission biblique pontificale, un organisme de la Curie romaine, a produit une étude de 300 pages intitulée « Qu’est-ce que l’homme ?’

Elle a été commandée par François et publiée par la Libreria Editrice Vaticana.

Personne ne prêtera jamais attention à l’étude, sauf à ce qu’elle affirme sur la fornication homosexuelle.

Elle commence en disant que dans la Bible il n’y a pas « d’exemples d’union légalement reconnue entre personnes du même sexe ».

Cependant, cette déclaration n’est qu’un prétexte pour introduire largement l’opinion dissidente selon laquelle la fornication homosexuelle est « une expression légitime et digne de l’être humain ».

L’étude fait allusion à « diverses déclarations bibliques » dans les domaines cosmologique, biologique et sociologique [mais pas dans le domaine moral] qui ont « progressivement été considérées comme dépassées ».

En fin de compte, l’étude s’accorde avec les dissidents en demandant une « interprétation intelligente » qui évite « de répéter à la lettre ce qui porte aussi en elle des traits culturels de l’époque ».

En conclusion, il demande d’appliquer « l’attention pastorale à l’égard des individus ».

En d’autres termes : La Commission avait besoin de 300 pages pour développer l’astuce du cas individuel.

https://gloria.tv/post/ZC8vkDr8P7hF4LYCKNrnJNL4a

Injustice : François abolit le secret pontifical pour les abus sexuels

Injustice : François abolit le secret pontifical pour les abus sexuels

François a publié le 17 décembre deux documents concernant les cas d’abus sexuels.

Il a supprimé le secret pontifical, c’est-à-dire les règles de confidentialité concernant les procédures judiciaires du Vatican en cas d’abus sexuel ou d’inconduite.

Cette mesure a été exigée par les médias anti-Eglise. Elle va à l’encontre de la justice et violera la présomption d’innocence des personnes faussement accusées, ce qui entraînera leur exécution publique par les médias.

En second lieu, François a relevé de 14 à 18 ans le seuil de l’âge où les représentations obscènes des jeunes sont considérées comme de la « pornographie enfantine ».

D’autre part, Mgr Viganò, archevêque dénonciateur, a été accusé par les partisans de François de briser le secret pontifical dans l’affaire du cardinal McCarrick.

https://gloria.tv/post/8CBe93qZkqmhCS9RTCqzMKHfh

"L'arrivée de l'Antéchrist est inévitable." – Viganò : "Nous sommes empoisonnés par un faux magistère depuis plus de six ans"

Viganò : « Nous sommes empoisonnés par un faux magistère depuis plus de six ans »

Jour après jour, François continue à démanteler la Chaire de Pierre, écrit l’archevêque dénonciateur Carlo Maria Viganó dans une déclaration du 19 décembre.

Il accuse François d’utiliser son autorité « non pas pour confesser mais pour nier ; non pas pour confirmer mais pour tromper ; non pas pour unir mais pour diviser ; non pas pour construire mais pour démolir ».

« Nous avons été empoisonnés par un faux magistère depuis plus de six ans maintenant. »

Viganò observe que François humilie la plus haute autorité de l’Église avec « des dissimulations et des mensonges » et « des gestes flagrants de spontanéité ostentatoire » par lesquels il s’exalte dans une auto-célébration narcissique continue ».

Les récentes attaques de François sur l’Immaculée Conception sont pour Viganó un coup au cœur du dogme marial, « Attaquer la Mère, c’est se dresser contre le Fils ».

François déserte la célébration de l’Assomption et, contrairement à ses prédécesseurs, il évite de dire le chapelet avec les fidèles, observe Viganò.

Il est au courant des projets visant à introduire une « rosée » amazonienne dans la prière eucharistique du Novus Ordo à la place de l’Esprit Saint. C’est pour lui un pas vers un Novissismus Ordo panthéiste et idolâtre.

Viganò décrit l’Eglise comme « sans vie, couverte de métastases, dévastée ».

« L’arrivée de l’Antéchrist est inévitable. »

GLORIA TV

Un journaliste italien : L'Antéchrist sera un clerc

Un journaliste italien : L’Antéchrist sera un clerc

Le journaliste Antonio Socci rappelait le 13 décembre (Antonio.Socci.com) que Notre Dame de La Salette disait en juillet 1851, que « deux fois cinquante ans ne passeront pas » avant que « l’Antichrist ne soit né ».

Mélanie Calvat (+1904), la voyante de La Salette, entendit en 1879 : « Rome perdra sa foi et deviendra le siège de l’Antichrist. » Et : « L’Église sera éclipsée, le monde sera consterné. »

Maria Valtorta (+1961), mystique et auteur du célèbre Poème de l’Homme-Dieu, entendit en août 1943, pendant la guerre, « Maintenant nous sommes dans la période que j’appelle des précurseurs de l’Antichrist. Puis vient la période de l’Antichrist qui est le précurseur de Satan. »

Valtorta a dit à propos de ceux qui verraient ces souffrances : « Beaucoup d’entre eux sont déjà dans ce monde. » De cela, Socci conclut que c’est la génération actuelle qui voit l’Antichrist.

La Valette appelle le règne de l’Antichrist  » court  » mais  » formidable  » en disant que l’Église connaîtra  » des heures de ténèbres et d’horreur semblables à celles de ma Passion « .

Elle décrit l’Antichrist comme une « personne très en vue » qui « fera trembler les colonnes de mon Église ».

Pour le temps de l’Antichrist, elle annonce « le berger idolâtre, qui sera et sera là où ses maîtres le veulent ».

Socci croit que l’Antichrist sera un clerc.

https://gloria.tv/post/FX91znqfTnuz4x1Y9yxj9Pb4D

Cardinal Burke : Le blasphème séculier est "diabolique", mais la relativisation du Christ par François est pire

Cardinal Burke : Le blasphème séculier est « diabolique », mais la relativisation du Christ par François est pire

Le cardinal Raymond Burke note un crescendo « diabolique » d’œuvres d’art blasphématoires vers Noël représentant le Christ comme « homosexuel » (Netflix, photo) ou « pédophile ».

Cependant, pour Burke, « la chose la plus grave » est le fait que le panthéisme, le syncrétisme avec les religions non chrétiennes et même avec le sécularisme sont entrés dans l’Église [via François], a-t-il dit à LaNuovaBQ.it (18 décembre).

Burke observe que la figure du Christ est relativisée [dans l’Église de François] : « Il n’est plus le seul Sauveur, mais réduit à être un homme bon, un symbole, donc avec tous les mérites et défauts d’un homme ».

Il ajoute que « pour un chrétien, c’est la chose la plus grave qui puisse arriver. »

Burke observe que dans les documents préparatoires du Synode d’Amazonie, Jésus n’est plus Celui qui donne l’ordre à tout, mais une partie du cosmos.

Pour Burke, la situation actuelle dans l’Église est « très grave ».

https://gloria.tv/post/88mB9z1shx632yL7v3gJ4KG9j

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 17

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle

Résultat de recherche d'images pour "grande tribulation"

LE CHÂTIMENT, L’ANTÉCHRIST ET LA GRANDE TRIBULATION

Alors, furieux contre la Femme,

le Dragon s’en alla guerroyer contre le reste de ses enfants,

ceux qui gardent les commandements de Dieu

et possèdent le témoignage de Jésus.

Amos 3.7

le Fils de la perdition, celui qui se dresse et s’élève

contre tout ce qu’on appelle dieu ou qu’on adore,

au point de s’asseoir en personne dans le temple de Dieu

et de proclamer qu’il est Dieu …

que le Seigneur Jésus détruira du souffle de sa bouche

et anéantira par l’éclat de sa venue.

Quant à la venue de l’Impie, marquée par l’activité de Satan,

elle se manifestera par toutes sortes d’œuvres puissantes,

de miracles, de prodiges trompeurs

et par toutes les séductions de l’injustice pour ceux qui se perdent,

faute d’avoir accueilli l’amour de la vérité

qui les aurait sauvés.

2 Thessaloniciens 2.3-10

Le Livre de l’Apocalypse se déroule devant nous de nos jours. Dieu a permis que sa Mère, prophétesse en notre temps, nous avertisse de différentes manières afin que les enfants de la lumière puissent se préparer spirituellement au mystère d’iniquité qui s’annonce à travers une apostasie de plus en plus répandue. Le fait devient de plus en plus manifeste et continuera jusqu’au temps de l’Antéchrist, de la grande tribulation et de la persécution de l’Église. Notre-Dame a dit au père Gobbi son désir de nous voir à ses côtés dans le grand combat et que ce qui va venir concerne tout le monde: «Je suis venue du ciel pour vous dévoiler mon plan en cette lutte qui entraîne tous les hommes, rangés sous les ordres des deux chefs antagonistes: la Femme revêtue de soleil et le Dragon rouge

… Maintenant, Je vous annonce que le moment est arrivé de la bataille décisive. Au cours de ces années, J’interviens Moi-même, comme la Femme revêtue de soleil, pour achever le triomphe de mon Cœur immaculé.» Et le divin plan de bataille se déroule.

Apocalypse 4-11

Une prophétie en trois points pour notre temps

De 1961 à 1965, la Vierge Marie serait apparue à quatre visionnaires (dont une femme nommée Conchita) à Garabandal, en Espagne. L’archevêque d’Oviedo, Mgr Carlos Osoro Sierra, administrateur apostolique de la région de Garabandal, a déclaré en mai 2007: «Je respecte les apparitions et je sais qu’il y a eu d’authentiques conversions … Je vous encourage à poursuivre cette dévotion à notre Mère. »i Nombre de saints personnages ont déclaré personnellement leur appui à Garabandal. Par exemple, la bienheureuse Mère Teresa: «Garabandal est vrai.» Jean-Paul II a lui aussi exprimé son soutien.ii Dans ces extraordinaires apparitions qui comprenaient des visions, des marches extatiques, des communions mystiques et la lecture des cœurs, Notre-Dame demande des fidèles beaucoup de sacrifices, qu’ils fassent pénitence et visitent souvent le Saint-Sacrement. Elle nous demande de mener une bonne vie. Il semble qu’en correspondance avec la grande tribulation trois grands événements aient été prédits à Garabandal: un avertissement, qui apparaîtra dans le ciel et sera ressenti intérieurement pour montrer à chaque personne l’état de son âme devant Dieu, et ce miracle des âmes servira à corriger la conscience du monde; un miracle à Garabandal qui laissera un signe surnaturel visible jusqu’à la fin des temps; et, si le monde ne se convertit toujours pas après l’avertissement et le miracle, alors pourrait venir un châtiment mondial.

Le monde a plus que jamais besoin de purification et de conversion, et elle viendra. La peur est inutile. Il faut plutôt garder son calme, ce qui ne peut s’obtenir que dans la confiance en Jésus avec une solide vie de prière quotidienne. Priez pour la sécurité et une rapide venue du royaume de Dieu. Vous aurez alors l’assurance de trouver la paix, même au milieu des bouleversements.

1. Un avertissement mondial de purification et de miséricorde

Recherchez le Seigneur puisqu’il se laisse trouver, appelez-le, puisqu’il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme malfaisant, ses pensées. Qu’il retourne vers le Seigneur, qui lui manifestera sa tendresse, vers notre Dieu, qui pardonne abondamment.

Ésaïe 55.6-7

Le message de Garabandal parle d’un avertissement divin. Conchita écrit: «L’avertissement vient directement de Dieu. Il sera visible par le monde entier, quel que soit l’endroit où l’on se trouvera. Il sera comme la révélation de nos péchés. Les croyants aussi bien que les incroyants, et les gens de n’importe quelle région le verront et le ressentiront.» Elle dit également: «Le plus important, c’est que le monde entier percevra un signe, une grâce, ou un châtiment en eux-mêmes, autrement dit, un Avertissement. Tous se sentiront seuls en ce moment, où qu’ils soient, seuls avec leur conscience, tout entier devant Dieu seul. Ils verront tous leurs péchés et les effets de leurs péchés.» L’avertissement est ensuite décrit comme suit:

L’avertissement, c’est comme une chose très effroyable qui se passera dans le ciel… Pour moi, c’est comme deux étoiles qui s’entrechoquent en faisant beaucoup de bruit et de lumière, mais elles ne tombent pas… L’avertissement est très redoutable! Mille fois pire que les tremblements de terre… Ce sera comme du feu. Il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentirons corporellement et intérieurement… Il durera très peu de temps mais il nous semblera très long… Personne ne pourra l’éviter… Si nous en mourons, cela ne sera pas le fait de l’avertissement lui-même, mais bien de l’émotion que nous ressentirons en voyant et en sentant l’avertissement… La date n’a pas été révélée mais il arrivera avant l’annonce dumiracle.iii

Notre-Dame de tous les Peuples a prophétisé au sujet de signes avertisseurs de temps apocalyptiques, comprenant des météores et des désastres naturels accompagnés de conflits politiques et de désastres économiques. Elle a également promis que si nous recherchons son aide, elle nous accordera grâce, rédemption et paix pour conjurer dégénérescence, désastre et guerre.iv De plus, Notre-Dame a révélé au père Gobbi concernant l’avertissement:

Du ciel descendra un feu nouveau qui purifiera toute l’humanité redevenue païenne. Ce sera comme un jugement en petit et chacun se verra lui-même dans la lumière de la Vérité même de Dieu. Ainsi les pécheurs reviendront à la grâce et à la sainteté; les égarés, sur la route du bien; les éloignés, à la maison du Pèrev

Ce sera une «correction» de notre conscience: toutes les consciences seront illuminées par Dieu de sorte que nous verrons immédiatement ce qu’est véritablement le péché et comment nous avons offensé Dieu. Nous nous verrons tels que nous sommes réellement au regard de Dieu. Celle illumination de notre esprit sera un «acte ultime de miséricorde» avant la venue de la justice de Dieu sur la terre. L’avertissement causera une grande frayeur (spécialement chez ceux qui n’y seront pas préparés) et nous fera réfléchir aux conséquences de nos propres péchés. Même s’il ne dure qu’un moment, il sera terrible et impressionnant. Ce sera un petit jugement. Chacun verra exactement où il en est devant Dieu. Nous aurons «comme un sentiment intérieur de chagrin et de peine d’avoir offensé Dieu».

Cette prophétie n’a pas commencé avec Garabandal. D’autres mystiques l’ont évoquée ces derniers temps. Saint Edmond Campion, au XVIe siècle, parlait d’un grand jour, «un jour où le juge terrible révélerait les consciences de tous les hommes et jugerait tous les membres de chaque religion». Jésus a révélé à sainte Faustine que ce grand don de sa miséricorde qu’il veut maintenant faire à l’humanité est «un signe pour la fin des temps».

Ce qui rend l’avertissement prophétisé à Garabandal tout à fait unique est qu’il doit se produire incessamment – et que la visionnaire sera là pour le vivre et annoncer ce qui viendra ensuite. Il arrivera de notre vivant, et bientôt!

Ce miracle divin a été appelé «avertissement», «notification», «illumination», «éclairage» des consciences, «petit ou mini-jugement», et divine et miséricordieuse «correction».

i Garabandal Journal Special Edition, 3

ii Garabandal Journal, 10

iii http://www.garabandal.org/warning.shtml. La visionnaire Conchita a été reçue en audience privée par le Pape Paul VI qui lui a dit: «Conchita, je te bénis, et avec moi l’Église entière te bénit.»

iv Messages du 28 mars 1945, 15 août 15 et novembre 1951, 20 mars 1952, 11 octobre 1953.

v Message 521

La Médaille du Salut

Pour commander la médaille, téléphonez au 01.49.73.84.26

1. Le Don de Conversion, le Don du Salut. Elle convertit ceux qui sont ouverts à la Miséricorde de Dieu, de Jésus (18 juillet et 14 septembre 2013)

2. La protection contre l’hérésie (5 mai 2014)

3. La Miséricorde de Jésus (20 janvier 2014)

4. De nombreux Miracles seront associés à cette Médaille (20 janvier 2014)

5. Ceux qui la rejettent vraiment ou qui essaient d’empêcher les autres de l’accepter ne seront pas sauvés (20 janvier 2014)

6. La bouée de secours contre l’antichrist (7 février 2014)

7. Elle est plus puissante que toute autre Médaille (20 février 2014)

Mère du Salut : La Médaille du Salut offre le Don de Conversion

Jeudi 18 juillet 2013 à 19h14

Mon enfant, Je désire que l’on fasse connaître qu’à partir de maintenant, je dois être appelée sur Terre par le dernier titre qui m’a été donné par mon Fils. Dans cette Mission finale, je dois être désignée, en toutes occasions, comme la Mère du Salut.

Mon Image doit être créée et une Médaille frappée sur laquelle, à l’avers, je dois être placée avec le soleil derrière ma tête et où douze étoiles seront entrelacées dans une couronne d’épines  placée sur ma tête. Au revers de la Médaille, je désire représenter le Sacré Coeur de mon Fils avec les Deux Glaives du Salut, qui doivent se croiser, sur chaque côté.

Les Glaives du Salut auront un double but. Le Premier Glaive terrassera la bête, et l’autorité m’a été donnée de faire cela le Dernier Jour. L’autre Glaive transpercera le coeur des pécheurs les plus endurcis et ce sera le Glaive par lequel leurs âmes seront sauvées.

______________________________________________

Cette Médaille devra être disponible en grande quantité et ensuite, lorsqu’elles auront été reçues par ceux qui les auront demandées, elles devront être bénies par un prêtre et données gracieusement aux autres. La Médaille du Salut offre le Don de Conversion, et le Salut.

Tous ceux qui reçoivent la Médaille du Salut doivent réciter cette Croisade de Prière

Mon enfant, veuillez faire concevoir et réaliser cette Médaille. Je vous guiderai à chaque étape du chemin et vous devrez ensuite vous assurer qu’elle est disponible dans le monde entier.

Allez en paix pour servir mon Fils.

Votre Mère, Mère du Salut

Mère du Salut,

Couvrez mon âme de vos Larmes de Salut.

Débarrassez-moi de mes doutes.

Élevez mon coeur afin que je ressente

la Présence de votre Fils.

Apportez-moi la paix et le réconfort.

Priez pour que je sois véritablement converti.

Aidez-moi à accepter la Vérité

et ouvrez mon coeur pour qu’il reçoive

la Miséricorde de votre Fils, Jésus-Christ.

Amen


Jacarei – Je promets aussi à tous ceux qui prient mon Rosaire qu'ils auront mon aide dans toutes les luttes, les batailles et les conflits de la vie, et je leur donnerai la victoire sur les méchants, sur les injustices, et je les ferai triompher toujours

Image result for JACAREI APPARITIONS

Jacarei 24 Novembre 2019
Message de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Marcos :
« Soyez loués à jamais Jésus, Marie et Joseph.»

Très Sainte Marie :

« Chers enfants, je suis la Vierge au Cœur d’Or, je suis la Maison d’Or du Seigneur, où le Seigneur a placé tous les trésors de sa grâce. C’est pourquoi, celui qui veut la grâce de Dieu, celui qui veut n’importe quelle faveur du Seigneur, celui qui veut posséder les trésors du Cœur de mon Fils, vient à Moi et je lui donnerai ces trésors.

Mon fils Marcos a très convenablement interprété la signification de mon Cœur d’Or dans mon Apparition à Beauraing. Oui, tous les trésors du Ciel sont dans mon Coeur, en Moi sont la vie, la grâce et la faveur du Seigneur.
Et ceux qui me cherchent me trouvent certainement.

Je vis près de ceux qui m’aiment et me bénissent avec la vie.
Je suis près de ceux qui se fatiguent pour Moi, qui se donnent pour Moi, qui se consument pour Moi chaque jour de leur vie.

Ceux qui travaillent pour Moi ne pécheront pas et ceux qui me font connaître auront la vie, la vie éternelle.
Je suis près des enfants qui font cela, et là mes enfants peuvent trouver en Moi tous les trésors et les faveurs du Seigneur.

Venez et demandez ce que vous voulez et vous recevrez. La mesure que vous recevez sera la mesure avec laquelle vous faites confiance, croyez et recourez à Moi avec confiance. En d’autres termes La mesure des grâces sera la mesure du vase de confiance avec lequel vous viendrez à Moi.

Là où il y a la foi que je suis la Maison d’or du Seigneur, que je possède toutes les grâces et les trésors du Seigneur, que je peux tout devant Lui, que je suis la Reine du Ciel et de la Terre, là je répandrai les grâces abondantes du Seigneur. et je ferai des merveilles.

Là où on ne croit pas ou l’on ne fait pas confiance que je suis la Maison d’Or du Seigneur, là je ne pourrai rien faire. Demandez mes grâces mes enfants, ne permettez pas à mes doigts de continuer d’être plus rigides sans détacher les rayons de grâces que je désire tant répandre sur vous et sur le monde entier.

Demandez avec largesse et vous recevrez aussi avec largesse.
Demandez avec une confiance illimitée et vous recevrez mes enfants, avec une abondance illimitée, les grâces de mon Cœur.

Priez, priez beaucoup le Rosaire! Celui qui prie mon Rosaire tous les jours ne sera jamais frappé par la sécheresse spirituelle, par la désertification spirituelle, et si un jour il tombe dans la sécheresse et la tiédeur de cet état malheureux, il en sortira rapidement.

Je promets aussi à tous ceux qui prient mon Rosaire qu’ils auront mon aide dans toutes les luttes, les batailles et les conflits de la vie, et je leur donnerai la victoire sur les méchants, sur les injustices, et je les ferai triompher toujours.
Je promets aussi que ceux qui prient tous les jours mon Rosaire ne seront jamais possédés par le démon n’auront jamais la présence de l’ennemi avec l’infestation diabolique dans leurs maisons. Et s’il y en avait une bientôt, cette infestation se terminerait par le pouvoir de mon Rosaire.
Je promets aussi à tous ceux qui prient le Chapelet de mes Larmes qu’ils recevront une bénédiction spéciale de ma part le premier samedi de chaque mois.
Et ceux qui prient mon Chapelet de la Paix et le Chapelet des Consacrés avec confiance recevront le 2ème samedi de chaque mois une bénédiction particulière de mon Cœur.

Aimez-vous mon Fils? M’aimez-vous? Alors sacrifiez-vous pour Moi.
Sacrifiez-vous pour Moi, en renonçant au monde, à tout ce que le monde vous offre, et en vivant une vie de dévouement total et d’obéissance envers Moi.
Sacrifiez-vous pour Moi, en vous méprisant ainsi que votre volonté, en faisant la mienne et en vivant continuellement dans la correspondance avec ma grâce maternelle, mon amour, mon vouloir, chaque jour de votre vie.

Sacrifiez-vous pour Moi, en laissant de côté vos plans et vos désirs pour que vous puissiez réaliser mes plans et mes désirs. Et alors, que mon grand plan d’amour se réalise dans votre vie et celle de tous mes enfants pour le salut de l’humanité.

Sacrifiez-vous pour Moi, comme mon petit enfant Marcos l’a toujours fait: travailler pour Moi chaque jour, se fatiguer pour Moi chaque jour, se consumer pour Moi chaque jour. Car ceux qui travaillent pour Moi ne se tromperont pas, ceux qui me font connaître auront la vie éternelle et ceux qui vivent pour Moi trouveront grâce devant le Seigneur.

Fais ceci et mon Cœur Immaculé se réjouira et sera satisfait en vous, et alors enfin je recevrai de mes enfants le véritable amour que j’ai toujours recherché mais que j’ai rarement trouvé. Et ici, je l’ai trouvé dans mon petit enfant Marcos, d’une manière illimitée et aussi, j’espère recevoir de vous tout cet amour illimité, mes chers enfants.
Sacrifiez-vous pour Moi en mourant au monde, en mourant à vous-mêmes, en mourant à votre ego et en vivant seulement pour Moi et à travers Moi pour Dieu. Et alors je triompherai vraiment en vous et à travers vous je triompherai dans le monde entier.

Vivez mon message de Beauraing, faites connaître mes Apparitions à Beauraing à tous mes enfants et ceux qui me feront connaître et aimer auront la vie éternelle.

Priez mon Rosaire tous les jours!
Priez 4 chapelets pour le Brésil cette semaine, pour que le mal ne revienne pas et que mon Coeur Immaculé continue de triompher et de libérer la terre de Santa-Cruz des forces de mon ennemi.

Mon très aimé Marcos, à l’anniversaire de mon Apparition à Beauraing le 29, je te donnerai, à toi qui a fait connaître mon Apparition et mes messages de Beauraing à tous mes enfants, je te donnerai neuf bénédictions spéciales.
Et comme je sais ce que tu désires me demander, je donnerai 329 bénédictions spéciales à ton père Carlos Tadeu le jour de mon Apparition à Beauraing et le lendemain, je lui en donnerai 598 de plus.

Ainsi, je répandrai sur lui l’abondance des grâces que les mérites du film de Beauraing que tu as fait pour Moi te donnent droit. Et comme je sais, que tu abandonnes toutes les grâces pour lui parce que tu l’aimes plus que toi-même. Comme je sais que tu désires lui en faire bénéficier et l’enrichir plus que toi-même et que tu penses plus à son bien et à son bonheur qu’aux tiens , alors je lui donnerai la plus grande partie des grâces.

Ainsi Je sais que ton cœur sera satisfait, n’est-ce pas mon petit ange d’amour? Et donc, que mes enfants comprennent aussi combien de valeur a toute oeuvre faite par amour pour Moi. Mon Fils Jésus ne manquera jamais de récompenser par des grâces surabondantes les mérites de toutes les œuvres d’amour faites par amour pour Moi.
Donc, l’amour, la miséricorde et la générosité du Seigneur triomphent toujours dans ce monde qui ne sait plus ce qu’est l’amour, ce qu’est la charité, ce qu’est de chercher plus le bien de l’autre que le sien même et ce qu’ est vraiment donner sa vie pour son frère. Ainsi, l’amour triomphe toujours!

Suivez-Moi, mes enfants, sur le chemin de l’amour, car, avec l’amour, vous vaincrez tout, vous vaincrez le monde comme mon Fils a vaincu. Et alors ce sera le triomphe de notre Amour sur ce monde désert, froid et sans amour, et finalement l’Amour triomphera, l’Amour vivra.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Beauraing, de Banneux et de Jacarei. »


Très Sainte Marie après avoir béni les objets saints :

« Selon ce que j’ai déjà dit, où qu’un de ces chapelets arrive, je serai là vivante avec les Anges du Seigneur portant les grandes grâces de son Amour.
Dimanche dernier, j’ai laissé imprimer dans les yeux de mon petit enfant Marcos pendant l’Apparition non seulement ma silhouette, mais aussi l’un des Saints Anges qui sont venus avec Moi pour vous indiquer à tous mes enfants que là où je suis, sont toujours avec Moi les Anges du Seigneur sont toujours avec Moi répandant de grandes grâces.
Priez-les, ayez confiance en leur protection, abandonnez-vous, consacrez-vous à eux et laissez-vous guider par eux sur le chemin de la prière, de la sainteté et de l’amour.
Priez chaque jour plus!
Je vous bénis tous encore une fois maintenant avec amour pour que vous soyez heureux et Je vous donne aussi, à travers ma Face Maternelle ici présente ma bénédiction et la bénédiction de mon Fils Jésus vivant. »

Jésus nous invite à faire réparation

Jésus nous invite à faire réparation.

Supplique de Jésus tirée du petit fascicule « Heure Sainte » du Père Matéo, destiné aux âmes réparatrices, pour adoration nocturne au foyer. (vous pouvez commander le livret aux Editions Téqui)

Bien que ce fascicule ait été édité en 1952, il demeure, encore de nos jours, d’une très grande actualité !

******************************

Confie-Moi tes soucis de famille, et reste en paix, en grande paix !… Mais n’oublie pas aussi d’offrir tes prières réparatrices pour les crimes de tant de foyers d’où Je suis banni par le péché…

Quel crime que la profanation du premier de mes tabernacles, dont l’autel est le cœur de ma Mère Immaculée, et que J’ai sanctifié à Nazareth… Oh ! les ravages, la désolation, la ruine morale de tant de familles qui ne méritent pas ce nom sacré.

Au nom du progrès et de la civilisation, on a sapé les fondements du sanctuaire familial, on a profané et même brisé sacrilègement les liens du mariage chrétien, on a rabaissé ses charmes et ses grandeurs, on a « humanisé » affreusement ce que, Moi, J’avais rendu divin : l’amour et la fécondité !…

Et comme si tant de ruines ne suffisaient pas, voici la renaissance d’une époque qui fut jadis païenne, qui se traduit encore aujourd’hui par la dissolution des mœurs, la licence des jeunes, la frivolité inouïe des femmes, le manque absolu de pudeur, une renaissance qui menace d’engloutir, sous une avalanche d’ignominie, les vestiges de noblesse chrétienne qui persistaient encore.

Répare, mon enfant, afin que ma Justice miséricordieuse continue d’épargner les familles, en considération des âmes qui aiment, qui prient et qui s’immolent comme toi.

www.revueenroute.jeminforme.org

https://gloria.tv/article/C2GGTm1X7Zo43EqBTRnj2LUzt

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 16

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle

Résultat de recherche d'images pour "espérance"

PENDANT, L’ESPÉRANCE

Car c’est une vision qui n’est que pour son temps:

elle aspire à son terme, sans décevoir;

si elle tarde, attends-la:

elle viendra sûrement, sans faillir!

Habaquq 2.3


Lorsque vous entendrez parler de guerres et de désordres,

ne vous effrayez pas;

car il faut que cela arrive d’abord,

mais ce ne sera pas de sitôt la fin …

On se dressera nation contre nation

et royaume contre royaume.

Il y aura de grands tremblements de terre

et, par endroits, des pestes et des famines;

il y aura aussi des phénomènes terribles

et, venant du ciel, de grands signes …

Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.

Sur la terre, les nations seront dans l’angoisse,

inquiètes du fracas de la mer et des flots;

des hommes défailliront de frayeur,

dans l’attente de ce qui menace le monde habité,

car les puissances des cieux seront ébranlées.

Luc 21.9-28


Les châtiments sont nécessaires,

ils serviront à préparer le terrain pour que le Royaume du Fiat Suprême puisse se former dans la famille humaine…

Les châtiments serviront à purifier la face de la terre pour que la Divine Volonté puisse y régner…

Aussi, laisse-moi faire, ne t’oppose pas à ce que je châtie le monde.

Notre Seigneur à Luisa Piccarreta


R. Brasseur – Je demande à chacun de Mes enfants de prier pour sauver au moins une âme en perdition

Image associée

Dimanche le 19 février 2012

« Mon enfant, Je Suis Marie ta Mère,
Si tu savais comme Je désire de tout Mon Cœur de Mère sauver tous Mes
petits!…
Hélas, beaucoup ne réalisent pas l’AMPLEUR de leurs fautes! Aujourd’hui,

Je demande à chacun de Mes enfants de prier pour sauver au moins une âme
en perdition! Si chacun prenait le temps de prier pour une âme, beaucoup
changeraient leur cœur qui est à la dérive. C’est ainsi qu’une multitude
d’âmes se convertiraient.

Beaucoup ne comprennent pas ce que la prière apporte dans leur cœur.
Lorsque vous priez, vous demandez à Dieu d’intervenir dans votre vie et
c’est là où Dieu commence à prendre place afin de chasser le péché qui est
en chacun de vous.

En demandant à Dieu d’intervenir, vous comblez l’âme de tout ce qui est
beau et pur, et, par la grâce, Dieu vous donne la Lumière afin que vous
puissiez voir les ravages du péché.

Mes enfants ce que Je vous dis est très important car beaucoup d’âmes se
perdent pour l’Éternité parce qu’elles ne réalisent pas l’ampleur du péché :
Le péché rend les âmes aveugles de ce qui est bien!

Priez! afin que les écailles tombent de vos yeux!

Mon enfant, Je te bénis. »

Marie, ta Mère

François en colère contre les évêques italiens

François en colère contre les évêques italiens

François est contrarié par la résistance du cardinal Gualtiero Bassetti, 78 ans, président des évêques italiens, à l’organisation d’un synode italien qu’il désire.

En apparence, les évêques italiens sont soumis à François, et le médiocre Bassetti a été créé par François.

Cependant, le 6 décembre, s’adressant aux jésuites de la revue « Aggiornamenti Sociali », François s’en est pris à lui.

Il a fait référence à quelques écrits du jésuite de gauche Bartolomeo Sorge « qui ont fait trembler, peut-être pas la politique italienne, mais certainement au moins l’Église italienne ».

Personne n’a compris ce que François voulait dire jusqu’à ce que son conseiller en communication privilégié, le père Antonio Spadaro, dise dans un tweet qu’il se réfèrait à un article de Sorge argumentant en faveur d’un synode italien.

Sandro Magister écrivait le 11 décembre qu’en conséquence la présidence de Bassetti est maintenant en danger, et que le cardinal gauchiste de Bologne Matteo Zuppi pourrait le remplacer.

https://gloria.tv/post/1A76RqgjreqiBSXQpsp2TMkRe

Pachamama : pour le cardinal Ouellet, parler d'idolâtrie est une "exagération"

Pachamama : pour le cardinal Ouellet, parler d’idolâtrie est une « exagération »

Les idoles de la Pachamama au synode sur l’Amazonie « ne m’ont pas dérangé », a déclaré le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation des évêques, à VidaNuevaDigital.com (5 décembre).

Ouellet est un néoconservateur confus qui doit sa carrière à Jean-Paul II. Il a admis qu’il ne comprend pas la signification des statues dans la culture amazonienne. Néanmoins, il a qualifié d' »exagération » le fait de parler d' »adoration des idoles ».

Ouellet ajoute qu’il a voté au Synode d’Amazonie contre l’abolition du célibat et qu’il a été « déçu » que le synode ait voté pour.

https://gloria.tv/post/Dgr4VA8ZiM7Z4zXKu2C86CVka

Sainte Françoise Romaine vit en enfer ceux qui étaient en commerce avec le démon (cartomanciennes, astrologues, numérologues, sorciers, etc….)

This image has an empty alt attribute; its file name is image-20.jpeg

Supplices des magiciens.

Dans l’enfer du milieu, la bienheureuse vit ceux qui, pendant leur vie, étaient en commerce avec le démon, et ceux qui les consultaient et leur donnaient confiance. Ils étaient enveloppés dans des ténèbres effroyables, et les bourreaux les lapidaient avec des pavés de fer rougis au feu. Il y avait là un gril carré, au milieu duquel, brûlait un feu terrible. Or, de temps en temps les démons couchaient leurs victimes sur ce gril, et les y tenaient fortement enchaînés; puis ils les retiraient de là pour les lapider encore.

http://voiemystique.free.fr/francoise_romaine_traite_enfer_1.htm

Jacarei – La vie sur terre n'est qu'un passage, n'est qu’un périple, c'est juste une préparation à la vraie vie qui est préparée pour vous

Jacarei 18 Août 2019
Anniversaire de l’Apparition de Knock et Fête de Sainte Hélène
Message de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Marcos :

« Oui, Maman je ferai oui.
Oui, je ferai comme la Dame désire.
Deux de plus, oui je ferai.
Oui, je ferai.

Très Sainte Marie :
« Chers enfants, je suis la Dame de l’Assomption, j’ai été élevée au Ciel en corps et en âme pour être pour vous tous le signe sûr et certain de la victoire de la lumière sur les ténèbres; de la grâce sur le péché; du bien sur le mal; de Dieu sur Satan; du Ciel sur l’Enfer.

Je suis la Dame de l’Assomption et de là de la Gloire Céleste, à la droite de Dieu où je suis assise. Et aussi, ayant le même pouvoir et la même autorité que Lui au Ciel et sur la Terre, j’envoie de là à tous mes enfants: ma lumière maternelle qui chasse toutes les ténèbres du mal, du péché, des guerres de l’humanité.

Levez vos yeux vers Moi, petits enfants, levez les yeux vers la Mère Céleste qui, dans la gloire du Ciel à la droite du Seigneur, vous envoie à tous sur la terre entière en ces temps difficiles d’apostasie et de grande tribulation aussi, les rayons lumineux de ma lumière maternelle.

Suivez ces rayons de lumière et vous ne vous perdrez pas sur la route de l’humanité. Ces rayons de lumière sont les messages que je donne dans mes apparitions ici et dans mes apparitions du monde entier.
Suivez ces rayons de lumière, obéissez à tout ce que je vous demande dans mes Messages et vous, mes enfants, vous arriverez assurément au salut, au ciel, au bonheur éternel.

Ouvrez vos yeux à ces rayons de lumière, c’est-à-dire ouvrez vos cœurs pour véritablement aimer, obéir et vivre mes messages.

Alors vraiment, ma lumière maternelle illuminera tout votre être, toute votre vie et vos familles. Et alors toute la ténèbres de mon ennemi, du péché, de l’apostasie sortiront de vos vies. Et ensuite, votre périple ici sur terre sera vraiment une marche dans la lumière et la lumière éternelle qui est Jésus, qui est le Seigneur. Où à sa droite, je vous attends tous avec une impatience aimante de Mère qui veut vous sauver, vous aimer et vous embrasser tous.
Je suis la Dame de l’Assomption et mon Assomption vous invite tous aussi mes enfants à lever les yeux vers le Ciel, qui est la finalité pour laquelle vous avez été créés.

La vie sur terre n’est qu’un passage, n’est qu’un périple, c’est juste une préparation à la vraie vie qui est préparée pour vous. C’est pourquoi, ne vous attachez pas à la terre, pour qu’à cause de la Terre, vous ne perdiez pas le Ciel.
Parce que les choses de la terre passent avec le temps et que tout du monde passe avec le monde. Mais la vie éternelle que mon fils Jésus prépare pour vous, celle-là durera pour toujours.

C’est pourquoi, désirez cette vie éternelle, aspirez à cette vie éternelle, pour laquelle uniquement votre âme a été créée et destinée. Choisissez le Ciel qui vous a choisis, préférez le Ciel qui vous a préférés, et le Seigneur aussi vous préférera et vous donnera tout son amour.
Donnez tout votre amour à Dieu et Dieu vous donnera tout son amour!

Continuez à prier mon Rosaire tous les jours! J’émane toujours plus le parfum doux et immaculé de mon Corps Glorieux à mes enfants qui prient mon Rosaire pour que mes enfants puissent me suivre toujours plus sur la route du bien, de la grâce, de la sainteté et de l’amour.
Celui qui prie mon Rosaire avec amour tous les jours aura un grand degré de gloire au ciel.

Priez mon Rosaire et diffusez-le à tous!

Donnez le Rosaire Médité n ° 34, le Rosaire Médité n ° 50 et le Rosaire Médité n ° 28 à 5 de mes enfants.
Donnez 5 de chaque à mes enfants qui ne connaissent pas ces Rosaires, pour qu’ils puissent connaître mes messages d’amour et qu’ainsi les rayons de lumière de ma grâce et de mon amour maternel puissent entrer et illuminer la vie de mes enfants.

Aussi, petits enfants, donnez 5 films de mon Apparition à Pellevoisin à 5 de mes enfants qui ne connaissent pas mes messages de Pellevoisin, pour qu’ainsi mes enfants puissent connaître et comprendre vraiment que je règne au Ciel. Je règne sur le Cœur de mon Fils Jésus et Il ne peut rien me refuser.

Que mes enfants donc aient du courage, de la confiance et aussi qu’ils soient vraiment calmes, car la Mère du Ciel est toujours attentive, surveillant et prenant soin de chacun de ses enfants avec amour.

Donnez aussi un scapulaire de mon Apparition de Pellevoisin à mes enfants qui ne me connaissent pas. Pour qu’ainsi ma grâce et la grâce du Cœur de mon Fils Jésus descendent et protègent tous ceux qui portent l’uniforme de mon fils et mon uniforme, qui est mon Scapulaire, le Scapulaire de mon fils Jésus.
Je vous bénis tous avec amour de Pellevoisin, de Knock et de Jacarei. »

Sainte Hélène :
« Mes bien-aimés frères et soeurs, Moi, Hélène, je viens du Ciel avec notre Très Sainte Reine aujourd’hui pour vous dire à tous:

Soyez les basiliques vivantes de la Mère de Dieu, soyez ses temples vivants en obéissant à ses messages d’amour et faisant tout pour faire connaître ces messages. Pour qu’ainsi de nouveaux temples vivants, de nouvelles basiliques d’amour puissent aussi être érigées dans les cœurs et les âmes de tous nos frères et soeurs.

Soyez les basiliques, les temples vivants de la Mère de Dieu, en faisant de vos vies comme je l’ai fait un acte d’amour continuel pour Elle et le Seigneur. En cherchant par tous les moyens à connaître la volonté du Seigneur, à l’accomplir avec amour et donner ainsi à tous l’exemple vivant du véritable amour et obéissance au Seigneur et à Elle.
Pour qu’ainsi votre vie devienne vraiment des flèches, des chemins sûrs vers le Ciel, où tous pourront parfaitement apprendre le véritable amour de Dieu qui consiste à faire sa volonté en renonçant à la sienne.
Soyez les basiliques, les temples vivants du Seigneur, vivant continuellement dans la prière, la méditation, vivant continuellement dans l’amour, dans la présence de Dieu. Pour qu’ainsi vos vies deviennent vraiment des temples illuminés où tous les frères et sœurs pourront accourir et là aussi trouver la présence vivante de Dieu en chacun de vous.

La présence de notre Reine vivante en chacun de vous, et que tous alors, puissent trouver le salut et la vie pleine en abondance que le Seigneur offre à tous.
Aimez plus la Sainte Croix de Jésus, aimez plus la Sainte Croix en priant le Chemin de Croix et en faisant tous les jours de nombreux actes d’amour à Jésus crucifié.

Faites aussi beaucoup d’actes d’amour à notre très Sainte Reine pour que la Flamme d’Amour augmente toujours et de plus en plus dans vos cœurs.

Je promets à tous ceux qui le 18 de chaque mois prie 5 fois: 
« Sainte Hélène, grave dans mon cœur la Sainte Croix de Notre Seigneur et donne-moi la flamme d’amour pour Lui. »

J’embraserai ces cœurs avec un véritable amour sincère pour le Seigneur.

Je vous bénis tous, spécialement toi mon très aimé Marcos, le véritable bâtisseur de basiliques et de temples vivants pour le Seigneur et la Mère de Dieu.
Je te bénis et je dis: «N’aie pas peur, je serai toujours avec toi et je ne te quitterai jamais!
Je te bénis aussi, mon très aimé frère, Carlos Tadeu, qui, exactement aussi comme le fils qui t’a été donné par Notre Reine, a construit des temples vivants dans les âmes et les familles pour qu’elle puisse habiter et régner dans ces temples.

Je serai toujours avec toi comme je te l’ai promis dans mon précédent message, je serai toujours à tes côtés, je te garderai toujours, je ne te quitterai jamais. Et toujours quand tu m’appelleras, je viendrai rapidement du ciel pour te consoler et pour porter tes prières au Seigneur, les unissant, les parfumant, les perfectionnant et les augmentant de mes propres mérites. Pour qu’ainsi, présentées devant le Seigneur et notre très Sainte Reine, je puisse t’obtenir tout le bien et toute la grâce.

Va de l’avant et ne te décourage jamais de construire les temples vivants pour la Mère du Seigneur. Pour qu’ainsi, chaque jour plus les ténèbres de Satan, du mal et du péché soient dissipées et que la gloire du Seigneur brille à travers toi dans la vie de tous nos frères et soeurs comme la croix du Seigneur a brillé devant mon fils et moi et nous a donné la victoire.
Oui, cette croix lumineuse, le signe du Seigneur Jésus te donnera la victoire. C’est pourquoi, frère bien-aimé, aie confiance, prie toujours, regarde toujours vers la croix du Seigneur et d’elle, tu recevras tout le bien, toute la grâce et toute la force pour continuer de l’avant. Avec ce signe, tu vaincras. Avec le signe du Fils, la croix; et avec le signe de Mère le Rosaire, tu vaincras.

Aime toujours le fils qui t’a été donné par notre Reine Immaculée, car ainsi, comme les Pastoureaux de La Salette, par leur obéissance à notre très Sainte Reine, ils ont obtenu la grâce du salut de leurs parents. De même, par le fils qui t’a été donné par l’Immaculée tu recevras aussi tous les biens et toute la grâce.

Tout comme la persévérance de notre bien-aimée Rose de Viterbe, ses parents ont été sauvés, de même tu recevras la grâce du salut et toutes ces grâces que la Mère du Seigneur a pour toi par le fils qui t’a été donné.
Tu as déjà reçu la grâce du ciel et aussi tu recevras toujours toutes les grâces à travers ce fils. Pour qu’ainsi tu puisses témoigner au monde entier de la gloire de la Mère du Seigneur qui, dans cette Apparition, à travers le fils qui t’a été donné, a rempli ta vie de grandes grâces d’amour.

À toi et à tous ceux qui aident notre très aimé Marcos à faire connaître et aimer les messages et les Apparitions de notre Très Sainte Reine. Et ainsi, aident à élever des temples vivants dans les âmes et les cœurs. Je vous bénis de tout mon amour maintenant de Rome, de Jérusalem et de Jacareí. »


Très Sainte Marie après avoir touché et béni les objets saints: 

« Selon ce j’’ai déjà dit, où qu’un de ces chapelets, une des Images-statues arrivent, je serai là vivante portant les grandes grâces du Seigneur.
Où l’un de ces objets arrivent, Moi, ma fille Hélène et aussi mon fils François de Paul nous serons portant les grâces abondantes du Seigneur.
Je vous bénis tous à nouveau pour que vous soyez heureux et je vous laisse ma paix.
Diffusez mon Apparition de Knock.
Donnez 6 films de mon Apparition à Knock à mes enfants, car c’est le seul moyen de faire pour que les rayons de mon amour et de ma grâce leur arrivent.

La Paix mes enfants. »

Un diocèse met en place un tribunal pour les divorces rapides

Un diocèse met en place un tribunal pour les divorces rapides

Mgr Giovanni D’Ercole, évêque d’Ascoli, en Italie, a établi le 2 décembre un tribunal pour les procès matrimoniaux abrégés selon le motu proprio Mitis Iudex de 2015 de François.

Mitis Iudex a éliminé une deuxième révision avant que la nullité d’un mariage puisse être déclarée, et permet à l’évêque de déclarer une nullité, l’exposant à une pression immense.

Il s’agit de la révision la plus importante de la jurisprudence en matière de nullité matrimoniale depuis des siècles. Les avocats spécialistes de droit canonique l’ont critiquée parce qu’elle ne garantit pas un procès équitable car elle ignore les normes fondamentales d’une procédure régulière. Cela la rend incompatible avec la procédure judiciaire moderne.

Les évêques américains ont déjà eu recours à une audience plutôt qu’à deux entre 1970 et 1983. Cet abus a finalement été stoppé par Jean-Paul II. François l’a ramené.

https://gloria.tv/post/mHVhS4Bb6Efo3S4ovmymYNwb4

François se prépare-t-il à la fin ?

François se prépare-t-il à la fin ?

Monseigneur Fabiàn Pedacchio, secrétaire privé de François, pourrait être de retour à son ancien poste dans la Congrégation pour les évêques parce que François a un plan.

Selon MarcoTosatti.com (8 décembre), l’actuel secrétaire de la Congrégation, Mgr Ilson Montanari, 60 ans, qui est plus important que son préfet, le cardinal Ouellet, va être envoyé à Salvador da Bahia, Brésil, où l’actuel archevêque Murilo Krieger, 76 ans. Pedacchio deviendrait archevêque et prendrait la place de Montanari.

Il n’est pas rare que les secrétaires papaux deviennent évêques vers la fin d’un pontificat afin de les mettre à l’abri de représailles éventuelles.

Tosatti interprète aussi la récente nomination du cardinal Tagle dans ce sens. Tagle remplace le cardinal Filoni qui n’a que 73 ans.

François peut pousser Tagle et lui donner une expérience au sein de la Curie romaine afin de le recommander comme successeur possible, suppose Tosatti.

https://gloria.tv/post/AVJ8JSWhNqBo4nZxNMZGLjmkb

Le cardinal Burke déclare qu'une "force démoniaque" est entrée à Saint-Pierre

Le cardinal Burke déclare qu’une « force démoniaque » est entrée à Saint-Pierre

Une « force démoniaque » est entrée dans la basilique Saint-Pierre pendant le synode sur l’Amazonie, a déclaré le cardinal Raymond Burke à TvLibertés.com (8 décembre) à propos du culte de la Pachamama promu par François.

Burke demanda de faire pénitence et de prier en réparation pour ce scandale qu’il appelait « très grave ».

Il soutient une initiative de LeBlogDeJeanneSmits.blogspot.com demandant de dire le chapelet et une prière de réparation dans cette intention le 12 décembre, en la fête de Notre-Dame de Guadeloupe.

https://gloria.tv/post/etN2bpsNbPm36dJjYhkedDRgN

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 15

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle


Extrait du livre du Docteur Bowring :

Nihil obstat: Mgr Adelito A. Abella, censeur archidiocésain

Imprimatur: Cardinal Ricardo J. Vidal, archevêque de Cebu

2 avril 2009


Témoins authentiques de la dévotion mariale

La guérison miraculeuse

Sainte Thérèse a été appelée la plus grande sainte des temps modernes. Sa famille avait une belle statue de Notre-Dame que l’on connaît maintenant sous le nom de la Vierge du Sourire. Thérèse et ses sœurs aimaient cette statue et couvraient souvent de baisers leur Mère du ciel en disposant des fleurs et des cierges devant sa statue en vénération de Marie. En mai, elles avaient l’habitude d’aller cueillir des fleurs dans la campagne pour décorer le sanctuaire de Notre-Dame de fleurs blanches d’aubépine, d’autres fleurs et de plantes vertes. La petite Thérèse était ravie et battait des mains pour exprimer sa joie en regardant Notre-Dame avec amour. Après la mort de sa mère et le départ de Pauline, sa seconde mère, pour le couvent des carmélites, Thérèse, alors âgée de neuf ans, devint très malade. Elle souffrait de violents maux de tête, de tremblements nerveux, d’hallucinations et de crises de frayeur, manifestement des attaques du démon. Pendant sa maladie, Thérèse restait dans sa chambre avec la statue de Notre-Dame à côté de son lit. Lorsque ses douleurs étaient moins fortes, elle tressait des guirlandes de marguerites et de myosotis pour Notre-Dame. Elle se tournait souvent vers la statue et priait le ciel de la guérir.

Un jour de mai, Thérèse allait beaucoup plus mal et son père entra dans sa chambre. Il avait le cœur brisé en voyant dans quel état se trouvait sa pauvre Thérèse. Il donna de l’argent à sa sœur Marie en lui demandant d’écrire à Paris pour faire dire une neuvaine de Messes à Notre-Dame des Victoires pour la guérison de sa petite fille. Durant la neuvaine, le dimanche 13 mai 1883, Thérèse devint malade au point de ne plus reconnaître ses sœurs. Marie était certaine que sa petite Thérèse allait mourir et, se jetant aux pieds de leur bien-aimée statue de Notre-Dame, elle la supplia de guérir Thérèse. Léonie et Céline se joignirent à ses prières en suppliant la Très Sainte Vierge Marie d’avoir pitié de leur pauvre petite sœur malade. Alors que Thérèse regardait Marie, la statue prit soudainement vie. Le visage de Notre-Dame resplendissait d’une glorieuse beauté et elle souriait à Thérèse dont le cœur fut rempli de joie. Le sourire de Marie était comme un chaud rayon de soleil et d’amour. Deux grosses larmes de joie ont roulé sur les joues de Thérèse qui a pensé: «Ah! la Sainte Vierge m’a souri, que je suis heureuse!»

Durant ce temps, sa sœur Marie voyait Thérèse comme en extase d’amour qui contemplait la Vierge Marie elle-même! La vision sembla durer environ quatre ou cinq minutes durant lesquelles la petite Thérèse fut miraculeusement guérie; toutes ses douleurs et ses fatigues avaient disparu. Plus tard, lorsque Marie se retrouva seule avec Thérèse, elle lui demanda pourquoi elle avait versé des larmes. Thérèse ne voulait pas lui révéler ce qui était arrivé, mais lorsqu’elle vit que Marie avait deviné que Notre-Dame lui était apparue, Thérèse dit: «J’ai pleuré parce que Notre-Dame avait disparu.» Thérèse n’oubliera jamais ce jour où la Vierge Marie lui a souri; elle s’en souviendra quelques années plus tard et l’écrira dans son autobiographie, Histoire d’une âme.

Les presses de l’Immaculata

Saint Maximilien Kolbe était considéré comme un enfant difficile jusqu’à ce qu’une vision de la Vierge Marie vienne changer complètement sa vie, en 1906. Saint Kolbe raconte, «J’ai beaucoup prié la Madone de me dire ce qu’il adviendrait de moi. Étant à l’église, je la suppliais encore lorsqu’elle m’est apparue, tenant deux couronnes, l’une blanche, l’autre rouge. La blanche signifiait que je resterais pur, la rouge que je serais un martyr. Elle m’a demandé si je les voulais. J’ai répondu: ‘Oui, je les veux.’ Alors la Madone m’a regardé avec douceur, et elle a disparu.»

Saint Kolbe forma la Milice de l’Immaculée, une organisation de consécration mariale. Le père Kolbe voulait lancer une imprimerie où l’information pourrait être produite en quantité et envoyée à des millions de gens. Mais il n’avait pas les fonds nécessaires. Il fit confiance à l’Immaculata pour l’aider à trouver l’argent et un jour qu’il priait devant l’autel de la Sainte Mère, il remarqua une enveloppe portant l’inscription, «Pour toi, Immaculata.» Dans cette enveloppe se trouvait le montant exact nécessaire pour le lancement de son projet.

Le père Kolbe et les autres prêtres ont produit un magazine mensuel avec une circulation de plus d’un million. Ils utilisaient les dernières technologies pour l’impression et la distribution de leurs publications. Lorsque la Deuxième Guerre mondiale a éclaté, l’apostolat du père Kolbe a été pris en haine par les Allemands.

Le père Kolbe a été arrêté par la Gestapo puis transféré au camp de concentration d’Auschwitz. Un jour, un prisonnier du baraquement du père Kolbe s’étant échappé, tous les prisonniers ont été mis en rangs en plein soleil où ils sont restés debout sans manger ni boire. À la fin de la journée, le prisonnier n’ayant pas été retrouvé, le commandant Fritsch en charge de ce groupe décida que dix hommes seraient exécutés à la place de celui qui s’était évadé. Parmi les prisonniers désignés se trouvait le sergent polonais François Gajowniczek qui gémissait, car il avait une femme et des enfants. Le père Kolbe s’est alors avancé devant le commandant Fritsch et lui aurait dit: «Je suis un prêtre catholique de Pologne; je voudrais prendre sa place, car il a une femme et des enfants.» Le commandant a gardé le silence pendant un moment, puis il a autorisé le père Kolbe à prendre la place du sergent. Les hommes ont été ensuite conduits dans une chambre pour y mourir de faim et de soif. Le père Kolbe a récité le Rosaire et chanté des hymnes à l’Immaculata avec les autres prisonniers. Après deux semaines, la cellule devant être libérée pour d’autres prisonniers, quatre d’entre eux étaient encore en vie, dont le père Kolbe, et on leur injecta une dose mortelle de phénol. Saint Maximilien Kolbe, le dernier à être exécuté, tendit son bras vers le garde pour être martyrisé le 14 août 1941, veille de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie. Le jour suivant, son corps était incinéré. Il avait reçu les deux couronnes promises par Notre-Dame.i

Le grand pèlerinage marial

L’aspect le plus important de la dévotion et de la consécration mariale c’est qu’elle est personnelle et part du cœur. Personne ne l’illustre mieux que l’Archevêque Fulton Sheen. Il était encore étudiant lorsqu’il a fait son pèlerinage à Lourdes. Il avait tout juste assez d’argent pour s’y rendre, mais s’est retrouvé là sans un sou. Il se dit: «Eh bien, si j’ai suffisamment de foi pour aller à Lourdes y célébrer le cinquième anniversaire de mon ordination, c’est à la Sainte Mère de me tirer d’embarras.» Il décida donc que si c’était Marie qui allait payer la note, il irait loger dans un bon hôtel. Il fit une neuvaine et, le neuvième jour, rien ne s’était passé. C’était sérieux. Il décida finalement de donner à la Sainte Mère une dernière chance. Ce soir-là, il se rendit dans la soirée à la grotte mariale. Un Américain lui tapa sur l’épaule pour lui demander d’être leur interprète pour lui et sa famille à Paris pour le reste de leur voyage. Il accepta. Comme ils s’éloignaient, l’homme lui demanda: «Avez-vous réglé votre note d’hôtel?» Il paya alors la note au complet. Fulton Sheen se lia d’amitié avec ce couple, M. et Mme Thomas Farrell qui, disait-il, «étaient devenus les agents de la Sainte Mère pour me sauver de mes créditeurs». Marie aime ses enfants, spécialement ceux qui l’aiment en retour.ii

La Passe du Je vous salue Marie

Roger Staubach, ancien quart-arrière des Dallas Cowboys et membre du Pro Football Hall of Fame, a permis à sa foi catholique d’influencer sa façon de jouer. Le plus célèbre moment de sa carrière fut la «Passe du Je vous salue Marie» qu’il a faite au cours du match de qualification contre les Vikings du Minnesota en 1975. Staubach a exécuté une passe de 50 mètres qui a été reçue de façon extraordinaire par Drew Pearson et a conduit les Cowboys à la victoire. Après la partie, Staubach a confié aux reporters qu’il avait prié un Je vous salue Marie avant de faire la passe, ce qui montrait qu’il attribuait le succès de ce jeu «miraculeux» à la Vierge Marie. L’expression fait maintenant partie du vocabulaire du football pour désigner des passes faites en dernier recours avec très peu de chances de succès.

Notre-Dame console son fils

Lorsque j’habitais avec ma famille au Michigan, il y a quelques années, nous avions l’habitude de faire un pèlerinage plusieurs fois par année à Notre-Dame de Consolation, un sanctuaire marial situé à trois heures au sud de Carey, dans l’Ohio, qui avait une statue miraculeuse de Marie et le Christ Enfant, mais qui était cependant tombé dans l’oubli ces dernières années. Nous récitions le Rosaire au complet pendant le trajet, nous allions à confesse avant d’assister à la Messe au sanctuaire; puis allions vénérer les reliques de la vraie Croix et de plusieurs Saints et faire le chemin de croix dans la grotte et le parc près de la basilique. Nous étions émerveillés devant toutes les photographies et les béquilles laissées en témoignage de guérisons attribuées à Notre-Dame de Consolation. Ces pèlerinages comptaient parmi les meilleurs moments passés en famille. J’y ai également emmené en excursion une classe de mes élèves en Mariologie. Notre-Dame nous consolait toujours et entendait nos prières.

Après quatre années passées dans le Michigan, nous sommes partis à Atlanta, à des centaines de kilomètres et plusieurs États au sud, au milieu de la Bible Belt baptiste – véritable pays de mission pour catholiques. J’avais accepté un poste dans une nouvelle université catholique, mais je me suis vite demandé si j’avais pris la bonne décision, car nous avions des problèmes avec la vente de la maison, les enfants qui devaient s’habituer à une nouvelle école et moi à mon nouveau travail, tout au moins au début. Comme nous allions déjà chaque jour à la Messe et que nous nous réunissions le soir pour le chapelet en famille, nous avons décidé d’ajouter une neuvaine en demandant à Notre-Dame de nous consoler et de nous donner un signe confirmant que notre départ pour Atlanta était bien la volonté du Seigneur. Environ neuf jours plus tard, Diana m’a appelé pour me dire qu’elle avait acheté des vêtements pour les enfants et qu’elle était entrée chez un antiquaire à côté du magasin où elle avait vu une petite statue en plastique de Marie. Elle a pensé que cela me ferait plaisir et elle l’a achetée.

En rentrant à la maison, j’ai immédiatement compris en voyant la statue que c’était là le signe de notre Mère du ciel. Sur le devant de la statue on pouvait lire Notre-Dame de Consolation, et à l’arrière, Carey, Ohio. Cette statue devait avoir plusieurs dizaines d’années et jamais nous n’en avions jamais vu de semblables durant toutes les années où nous étions allés au sanctuaire. Marie nous avait suivis à Atlanta pour nous consoler et nous assurer que nous étions sous sa protection et dans la volonté de son Fils! Nous savons que Dieu nous demande de passer par sa Mère, de mettre notre vie entre ses mains, et d’avoir confiance en Lui.

i Voir: http://www.kolbenet.com/pages/our_spirituality

ii In Treasury in Clay, autobiographie de Mgr Sheen.

A suivre

Saint Amour – Je vous encourage à former une conscience solide et à procéder chaque soir à un examen de conscience pour [y déceler] la moindre transgression contre Mes Commandements

Résultat de recherche d'images pour "holy love ministries"

6 février 2019

Je vois de nouveau une Grande Flamme que j’ai appris à connaître comme étant le Cœur de Dieu le Père [c’est Maureen qui parle].

Il dit : « Les enfants, Je viens vers vous par Amour afin de vous apporter l’Amour. J’ai préparé une place pour chacun d’entre vous au Ciel. Vous êtes dans le monde, aujourd’hui, pour gagner cette place. Revêtez-vous de Saint Amour afin que lorsque l’heure de votre jugement viendra, Je puisse vous reconnaître promptement. N’oubliez jamais que Je suis votre Protection et votre Providence. »

« À l’heure actuelle, Satan attaque l’humanité par tous les moyens possibles — par le divertissement, les objectifs ambitieux d’affaires, les relations personnelles et bien d’autres. Étant donné que Je vous aime, Je vous ai donné Mes Commandements comme guides dans votre cheminement vers le Paradis. Même davantage, ils sont supérieurs aux guides. Ils dévoilent le mal dans vos vies et dans le monde qui vous entoure. Rien n’est plus important que votre amour pour Moi.

Tout péché, aussi petit soit-il, est un obstacle à cet amour. Je vous encourage à former une conscience solide et à procéder chaque soir à un examen de conscience pour [y déceler] la moindre transgression contre Mes Commandements. Aimez-Moi suffisamment pour le faire. » —

Source: www.SaintAmour.org

Lire Deutéronome 11, 1 :
1 Tu aimeras Yahweh, ton Dieu, et tu observeras ce qu’il demande de toi, ses lois, ses ordonnances et ses commandements, tous les jours de ta vie.

Sainte Françoise Romaine vit en enfer les incestueux dans un cachot voisin de celui des habitants de Sodome

This image has an empty alt attribute; its file name is image-20.jpeg

Supplice des incestueux.

Il y eut dans tous les temps des hommes et des femmes qui, emportés par une passion aveugle, commirent des impuretés avec des personnes qui leur étaient unies par les liens du sang ou par des liens spirituels Or, la Servante de Dieu les vit dans un cachot voisin de celui des habitants de Sodome. Or, les démons les plongeaient dans une fosse pleine de matières infectes en ébullition ; puis les retirant de là, ils les coupaient par quartiers, et lorsque ces quartiers s’étaient réunis, ce qui se faisait aussitôt, ils les replongeaient dans le cloaque brûlant et fétide.

http://voiemystique.free.fr/francoise_romaine_traite_enfer_1.htm

Le Sacré Cœur cherche des consolateurs

Le Sacré Cœur cherche des consolateurs

Jean-Michel Castaing 

La notion de « réparation » a souvent été associée à la dévotion du Sacré Cœur. Mais quelle réalité spirituelle recouvre exactement ce terme ?

Dans le langage courant, le verbe « réparer » signifie restaurer ce qui a été endommagé, ou bien compenser les effets d’une faute. Par exemple, un voleur réparera en restituant au volé l’équivalent en argent du bien qu’il lui a dérobé (si celui-ci n’existe plus ou a été vendu). Réparer, c’est aussi rétablir dans ses droits celui qui a été lésé.

Qu’est-ce que la spiritualité de réparation ?

À partir de ces définitions, quel lien établir entre la notion de réparation et le Sacré Cœur ? Jésus a-t-il été lésé ? Ses droits ont-ils été bafoués ? En fait, pour bien comprendre la spiritualité de la réparation, il est nécessaire de sortir d’un cadre juridique trop étroit. Ce n’est pas tant pour ses droits (à être vénéré pour le salut qu’il nous a acquis) que le Christ souffre, mais dans son amour méprisé. C’est de cela qu’il se plaindra à sainte Marguerite-Marie à Paray-le-Monial. Le Cœur de Jésus est meurtri de l’oubli dans lequel est tombé l’amour dû à son Père et à la rédemption qu’il nous a acquise au prix de son sang. Réparer l’ingratitude des hommes consistera donc pour nous à aimer davantage le Christ, et nous n’y arriverons que si nous consentons auparavant à nous laisser aimer par Lui.

Mettre l’amour là où il n’y en a plus

Réparer équivaut ainsi à suppléer l’amour refroidi des frères de Jésus pour lui. Comment se traduit une telle réparation ? En fait, plusieurs voies existent pour cela : l’adoration eucharistique, l’action de grâce, la pratique de l’heure sainte. Il en est une autre sur laquelle la spiritualité récente a plus particulièrement insisté : Jésus désire que nous redoublions de charité les uns pour les autres. Ainsi, nous le consolerons dans notre prochain.

Concrètement, le « réparateur » sera appelé à mettre l’amour là il n’est pas. Dans le mystère de la communion des saints, certains portent le poids de leurs frères, ou bien leur défection. Par exemple, dans un monde apostat, l’ami de Jésus consacre davantage de temps à la prière afin de compenser l’oubli dont le Christ est victime. D’autres portent, dans leur chair ou leur esprit, l’égarement du monde, ce monde qui se trompe de cible (c’est la définition du péché) en substituant au Dieu d’amour, le sexe et la réussite à tout prix : à cette fin, ils se sanctifient en résistant aux tentations de cette nature lorsqu’elles les assaillent.

Redoublant d’amour pour remédier au manque d’amour de ses frères pour leur Sauveur, le croyant-réparateur peut également intercéder en leur faveur auprès de Dieu. Comme on le voit, la palette d’action de la spiritualité de réparation est très large.

Le réparateur est-il condamné à souffrir ?

Est-il nécessaire que cette réparation s’effectue sous mode de souffrance ? C’est un des reproches que l’on a adressé à cette spiritualité. En fait, si souffrance il y a, cela tient à ce qu’un mystérieux échange de places s’opère entre les réparateurs d’un côté, et les pécheurs de l’autre. Les premiers prennent la place des seconds afin de mettre l’adoration là où règne l’indifférence, tandis que les pécheurs leur laissent les conséquences de leurs égarements. Ce qui explique, par exemple, que les démons assiègent les réparateurs comme si c’était eux qui avaient offensé la Majesté ! Cependant, comme les réparateurs sont appelés à prier continuellement, ils peuvent vaincre, à la place des pécheurs, les mauvais penchants dans lesquels ces derniers se complaisent trop souvent.

Pour autant, la souffrance est-elle purgative et méritoire ? Dieu nous demande-t-Il de souffrir pour sauver le monde ? Non, c’est la charité qui sauve le monde. La souffrance n’est que la conséquence de cet échange de places entre le pécheur et le juste. D’une part, la souffrance découle du péché ; d’autre part, comme le juste prend la place du pécheur, forcément il souffre, de la même manière que Jésus, après avoir pris sur lui nos péchés, est mort sur la Croix. D’ailleurs, c’est la Croix qui est normative dans cet échange. Les saints ne font que s’inspirer, avec leur génie propre, de la logique de la Croix. Les réparateurs ne sont pas des victimes du courroux de Dieu, mais des ouvriers de Sa charité. Une souffrance sans charité ne ferait qu’ajouter au malheur du monde. Les réparateurs prennent la place des pécheurs afin de les soulager et de les libérer, et surtout de les faire bénéficier en retour des grâces divines et des fruits de leurs propres sacrifices et de leurs victoires.

Jésus mendie notre amour

Au fond, la spiritualité de la réparation se résume à rendre amour pour amour, et consoler ainsi le Cœur de Jésus. C’est en cela qu’elle est intimement liée à la dévotion du Sacré Cœur. Aucune voie ne conduit mieux au centre de cette spiritualité que la conviction, qui est celle du réparateur, que Dieu, en Jésus, s’est fait mendiant d’amour. C’est en fonction de cette soif de Jésus que la réparation pèse d’un tel poids dans le culte rendu au Sacré Cœur. Hors de là, elle se perdrait dans un juridisme dans âme.15 conseils de grands saints pour passer de l’arrogance à l’humilité :



François nomme le cardinal Tagle à la tête d'une Congrégation du Vatican

François nomme le cardinal Tagle à la tête d’une Congrégation du Vatican

Le cardinal philippin pro-homosexualité Luis Tagle, 62 ans, est le nouveau préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Le rendez-vous a été annoncé dimanche. L’actuel préfet, le cardinal Fernando Filoni, 73 ans, devient Grand Maître de l’Ordre du Saint-Sépulcre.

https://gloria.tv/post/8jiRZYXCwBv82fUai9YHxk6sW

Allemagne : les paroisses dirigées par des prêtres deviennent des " exceptions "

Allemagne : les paroisses dirigées par des prêtres deviennent des  » exceptions « 

Le diocèse de Magdebourg, en Allemagne, a annoncé que les paroisses dirigées par des prêtres deviendront d’ici peu l' »exception », écrit le magazine diocésain Moment.

Le diocèse a déjà réduit ses 180 paroisses à 44.

Huit des nouvelles paroisses sont déjà dirigées par des équipes de laïcs, sans curé de paroisse.

Le diocèse a aussi des problèmes avec la dotation en personnel des conseils paroissiaux parce qu’il n’y a pas assez de bénévoles.

https://gloria.tv/post/rzqkS6s6r2UU3QFno8hoSA4Jv