Patriarche du Patriarcat Byzantin Catholique – La question du synode de l’Amazone et le célibat

La question du synode de l’Amazone et le célibat

1er août 2019

Le pseudo-pape François envisage maintenant, notamment par le biais du synode de l’Amazone, de libérer un tel chaos que l’Église ne récupérera pas, même dans les 50 prochaines années !

Le Synode amazonien non seulement ouvre l’Église à l’esprit du paganisme, mais souhaite la transplanter directement dans la Sainte Messe. De plus, avec des expressions telles que l’enrichissement par les traditions autochtones, il cherche à légaliser la sorcellerie, c’est-à-dire le satanisme, dans l’Église catholique. En Afrique, au contraire, les évêques ont écrit une lettre pastorale contre la sorcellerie et la franc-maçonnerie. Par conséquent, les chrétiens africains orthodoxes sont entrés dans des controverses avec Bergoglio. Il est intéressant de noter que l’Afrique n’a pas de problème de célibat et a suffisamment de prêtres.

La troisième partie de l’Instrumentum Laboris promeut intelligemment l’abolition du célibat comme s’il ne s’agissait que d’un problème local en Amazonie. Ce territoire a cependant besoin avant tout d’une vraie mission! Ceci est nécessairement lié à la distanciation de la sorcellerie et des pratiques païennes contraires au christianisme. L’ordination sacerdotale des sorciers indigènes ou l’abolition du célibat n’est en aucun cas une solution à la crise dans l’Église! Bergoglio a une méthode spécifique: il jure à mort qu’il n’est pas en faveur de l’abolition du célibat, mais il invente en même temps les technologies pour l’abolir de manière discrète.

Surtout, utilisez le problème du célibat pour faire sensation. Il cherche donc à détourner l’attention du problème le plus important, à savoir la véritable restauration de l’Église. Et c’est un crime et une ruse!

La même tactique qui détourne l’attention de Bergoglio a été appliquée au Concile Vatican II. Le but principal était d’implanter secrètement l’esprit d’apostasie à travers le néo-modernisme et le syncrétisme avec le paganisme. Pour que l’opposition ne soit pas mobilisée, les prêtres ont été entraînés dans la soi-disant réforme liturgique. Ils devaient tourner les autels vers les gens, enlever les tabernacles du centre de l’église, enlever les grilles et les chaires … Cela causait une certaine confusion qui détournait l’attention. Pendant ce temps, toutes les facultés théologiques étaient pénétrées par les hérésies de la méthode historico-critique et par le syncrétisme avec le paganisme. En 50 ans, ils ont déjà empoisonné deux générations de prêtres!

Aujourd’hui, Bergoglio distrait l’attention avec un sujet attrayant: l’abolition du célibat. Même si ce problème doit être traité, ce n’est certainement pas par l’archer Bergoglio ni à un moment où le problème le plus ardent est l’effort de restauration de l’Église.

En outre, Bergoglio tente de détruire l’institution de la papauté par la décentralisation .

Question: Quelle est actuellement la tâche principale des prêtres et des évêques en ce qui concerne la restauration de l’Église?

Réponse: La tâche principale est d’arrêter de mentionner le nom d’un pseudo pape hérétique pendant la messe. Selon les Écritures et selon les documents de l’Église, personne ne doit y obéir. C’est un tueur spirituel, un meurtrier de l’Église catholique.

Question: Que faut-il faire maintenant pour la restauration de l’Église?

Réponse: 1) Il est nécessaire d’élire le plus tôt possible un pape orthodoxe, même au prix que Bergoglio refuse de démissionner!

2) Il est nécessaire de restaurer la véritable doctrine catholique et d’éliminer les hérésies contemporaines et l’ensemble du système apostatique ainsi que le réseau homosexuel!

La structure de Bergoglio transforme l’Église du Christ en une organisation satanique du Nouvel Âge. Tout cela se produit par l’abus de l’autorité des clés de Pierre.

+ Elie

Patriarche du Patriarcat Byzantin Catholique

+ Méthode, OSBMr + Timothy, OSBMr

Secrétaires d’Évêques du Patriarcat Byzantin Catholique

J. Leary – Fiez-vous à Moi pour vous aider par Mon Avertissement et la tribulation de l’Antichrist.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Dimanche, le 18 août, 2019

Jésus a dit : « Mon peuple, dans l’Évangile d’aujourd’hui, Je vous parle de la foi en Moi qui divise des familles.

Il y a des membres de famille qui prient et viennent à la Messe Dominicale, mais d’autres membres de cette même famille qui ignorent Mon amour, et refusent de venir à la Messe Dominicale. Vous voyez maintenant davantage de problèmes dans Mon Église par ces anciens cas de pédophilie qui pourraient causer la banqueroute de vos diocèses. Il y a de véritables abus, mais c’est votre gouverneur et les avocats qui tentent de rabattre Mes églises par des règlements exhorbitants que les églises ne peuvent pas accorder.

Au delà des cas de pédophilie, vous allez bientôt observer une division prononcée dans Mon Église entre une église schismatique et Mon petit reste fidèle. Lorsque vous verrez les hérésies promues dans ces églises schismatiques, vous devez abandonner telles églises en faveur de Mes églises fidèles. Vous verrez aussi Mes Églises être persécutées par votre gouvernement pour des taxes et des crimes odieux. Enfin, vous verrez comment Mon reste fidèle viendra à Mes refuges de sécurité pour la Messe et les prières. Lorsque vos vies seront en danger, J’appellerai Mes fidèles à quitter leurs demeures, et venir à Mes refuges, où Mes anges vous protègeront et pourvoiront à votre besoin de survivre. Fiez-vous à Moi pour vous aider par Mon Avertissement et la tribulation de l’Antichrist. Ne craignez pas et suivez Mes anges. »

Schisme: l’antidote de Rino Cammilleri

Schisme: l’antidote de Rino Cammilleri

Sep 20, 2019 

Pour nous rafraîchir la mémoire: comment Jean-Paul II réagissait à la perspective d’un risque de schisme (en occurrence avec les lefebvristes). Alors que François, lui, reste (bizarrement) très ‘cool‘… Un « antidote » de Rino Cammilleri, cité par Marco Tosatti.

J’ai découvert il y a longtemps Rino Cammilleri, collaborateur épisodique de la NBQ (à ne pas confondre avec son presque homonyme Andrea Camilleri, récemment disparu, « intellectuel » communiste, encensé par la critique et créateur du commissaire Montalbano à l’origine d’une série policière diffusée à la télévision française le dimanche soir), qui anime un blog au titre évocateur « ANTIDOTES« .
Voilà comment il le présentait lui-même il y a dix ans (cf. Benoit-et-moi):

Dans des billets très brefs (pas plus de 3 ou 4 lignes), il parvient à capter l’essence d’un fait qui éclaire l’actualité. Du grand art!
J’avoue que je l’ai un peu délaissé, ces derniers temps, mais Marco Tosatti me le fait retrouver, à travers un billet sobrement intitulé « Papes« :

Papes

A Wojtyla, presque en larmes parce qu’il ne parvenait pas à recoudre le schisme lefebvriste, un prélat dit, essayant de le consoler, que cela ne valait pas la peine de s’en faire autant. Il paraît que lui, en colère répliqua: « Mais vous savez ce qu’est un schisme pour un Pape? ».
Interrogé il y a quelques jours, Bergoglio, plus séraphique, déclarait : « Le schisme ? Je n’en ai pas peur« .
Eh!! mort un pape, on en fait un autre…

Rino Cammilleri

RVC (Romana Vulneratus Curiae), l’un des contributeurs sous pseudo de Tosatti commente en ces termes:

En seulement trois lignes, il nous fait réfléchir sur ce qu’est la foi, ce qu’est la sainteté, ce qu’est un Pape. En trois lignes seulement, il nous fait aussi comprendre pourquoi Bergoglio n’a pas répondu aux dubia et nous fait réfléchir sur ce qu’est le cynisme pour un Pape.

Mais en allant plus loin, on peut aussi réfléchir sur le fait que le Pape dit « je n’en ai pas peur » plutôt que « je ne pense pas que cela puisse arriver ».

Il semble en fait qu’il veuille dire à la place « c’est ce que je veux ».

Je ne suis pas d’accord avec la conclusion de Cammilleri (« mort un pape, on en fait un autre »), j’aurais conclu en ajoutant à cette phrase la citation de l’histoire du tyran de Syracuse racontée par Valerius Maximus (Valère Maxime), historien romain du 1er siècle av. JC.
Denys l’Ancien de Syracuse (431-367 av JC) était un tyran et tout le monde priait pour qu’il meure bientôt. Seule une vieille femme priait pour qu’il survive longtemps. Denys, informé, demanda pourquoi. La réponse de la vieille femme fut: « parce que je crains qu’il n’y en ait un pire que toi« .
La réponse plut à Denys.

Stilum Curiae

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/20/schisme-lantidote-de-rino-cammilleri/

Que dit l’Eglise pour les divorcés remariés ?

Le catéchisme de l’Église catholique 1650 nous dit que nombreux sont aujourd’hui dans bien des pays, les catholiques qui ont recours au divorce selon les lois civiles et qui contractent civilement une nouvelle union.

L’Église maintient par fidélité à la Parole de Jésus Christ « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère à l’égard de la première et si une femme répudie son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère » (MC 10 – 11-12) qu’elle ne peut reconnaître comme valide une nouvelle union si le premier mariage l’était.

Si les divorcés sont remariés civilement, ils se trouvent dans une situation qui contrevient objectivement à la loi de Dieu. Dès lors, ils ne peuvent pas accéder à la communion Eucharistique aussi longtemps que persiste cette situation. Pour la même raison, ils ne peuvent pas exercer certaines responsabilités ecclésiales.

La réconciliation par le sacrement de pénitence ne peut être accordée qu’à ceux qui se sont repentis d’avoir violé le signe de l’alliance et de la fidélité au Christ et se sont engagés à vivre dans une continence complète.

Edson – Le Sacré-Cœur de mon Fils Jésus est votre Refuge en ces temps difficiles de manque de foi et de nombreuses hérésies.

Résultat de recherche d'images pour "edson glauber profezie italia"

Message de la Reine du Rosaire et de la Paix 14 Septembre 2019 à Edson Glauber (Itapiranga-Brésil)
Le Sacré-Cœur de mon Fils Jésus est votre Refuge en ces temps difficiles de manque de foi et de nombreuses hérésies.

Manaus-AM.

Paix mes enfants bien-aimés, paix!

Mes enfants, moi, votre Mère,je viens du Ciel pour vous demander d’être forts dans la prière, les sacrifices et la pénitence, offrant chaque jour au Seigneur réparation pour les péchés commis dans le monde entier.
-Dieu, mes enfants, vous appelle à la conversion et à la repentance maintenant! Acceptez l’appel divin dans votre vie en vous corrigeant de vos mauvaises attitudes, de manière à ce que la grâce et la sainteté ne viennent que du Cœur de mon Divin Fils

-Seul Jésus peut les sauver et leur donner la vie éternelle, personne d’autre.

Ne vous laissez pas berner par les mensonges et les demi-vérités qui se répandent en ces temps.Il n’y a qu’UN seul Dieu et il n’y en a pas d’autre dans les Cieux et sur la terre.
Je suis la Mère de Dieu. Je suis la Mère du Sauveur.

Mon fils Jésus est le Roi des Cieux et de la terre et son Sacré-Cœur est votre Refuge en ces temps difficiles de manque de foi et de nombreuses hérésies.Priez chaque jour le Chapelet pour que vous soyez illuminés et remplis de la Lumière et de la grâce du Saint-Esprit, qui vous guidera sur le vrai chemin qui mène au Ciel: mon Fils Jésus.

Je suis ici pour vous accueillir dans mon Coeur Immaculé et je vous dis, honorez et aimez le signe de votre salut, la Croix de mon Fils Jésus.

À la maison, agenouille-toi toujours devant elle et plaide pour la miséricorde de Dieu envers l’humanité aveugle et ingrate qui ne veut pas connaître l’amour de mon Fils Jésus.
Ne crains rien.. Je suis ici, par ordre de Dieu, pour vous guider en tout.
Retournez chez vous avec la paix de Dieu. Je vous bénis tous: au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen!

Abbé David Pagliarani, Supérieur général la fraternité Saint Pie X – Une Eglise qui marche sur la tête

Une Eglise qui marche sur la tête

17 SEPTEMBRE, 2019

Entretien avec l’abbé Davide Pagliarani, Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X

Monsieur le Supérieur général, des événements importants sont attendus d’ici la fin de l’année, tels que le synode pour l’Amazonie et la réforme de la Curie romaine. Ils auront une répercussion historique sur la vie de l’Eglise. Selon vous quelle place tiennent-ils dans le pontificat du pape François ?

L’impression que beaucoup de catholiques éprouvent actuellement est celle d’une Eglise au bord d’une nouvelle catastrophe. Si nous faisons un retour en arrière, le concile Vatican II lui-même n’a été possible que parce qu’il était le résultat d’une décadence qui affectait l’Eglise dans les années ayant précédé son ouverture : un barrage a cédé sous la pression d’une force qui était à l’œuvre depuis un certain temps. C’est cela qui permet le succès des grandes révolutions, car les législateurs ne font qu’approuver et sanctionner une situation qui est déjà un état de fait, au moins en partie.

Ainsi, la réforme liturgique n’a été que l’aboutissement d’un développement expérimental qui remontait à l’entre-deux guerres et qui avait déjà largement pénétré une partie du clergé. Plus près de nous, sous ce pontificat, Amoris lætitia a été la ratification d’une pratique malheureusement déjà présente dans l’Eglise, notamment en ce qui concerne la possibilité de communier pour les personnes qui vivent en état de péché public. Aujourd’hui la situation semble être mûre pour d’autres réformes excessivement graves.

Pouvez-vous préciser votre jugement sur l’exhortation apostolique Amoris lætitia trois ans après sa publication ?

Amoris lætitia représente, dans l’histoire de l’Eglise de ces dernières années, ce que Hiroshima ou Nagasaki est à l’histoire moderne du Japon : humainement parlant, les dégâts sont irréparables. C’est à n’en pas douter l’acte le plus révolutionnaire du pape François et en même temps celui qui a été le plus contesté, même en dehors de la Tradition, car il touche directement la morale conjugale, ce qui a permis à beaucoup de clercs et de fidèles de déceler la présence d’erreurs graves. Ce document catastrophique a été présenté à tort comme l’œuvre d’une personnalité excentrique et provocatrice dans ses propos, – ce que certains veulent voir dans le pape actuel. Ce n’est pas exact, et il est inadéquat de simplifier ainsi la question.

Vous semblez insinuer que cette conséquence était inéluctable. Pourquoi êtes-vous réticent à définir le pape actuel comme une personne originale ?

En réalité, Amoris laetitia est l’un des résultats qui, tôt ou tard, devait se produire à la suite des prémisses posées par le Concile. Déjà le cardinal Walter Kasper avait avoué et souligné qu’à une nouvelle ecclésiologie, celle du Concile, correspond une nouvelle conception de la famille chrétienne. 1  

En effet, le Concile est d’abord ecclésiologique, c’est-à-dire qu’il propose dans ses documents une nouvelle conception de l’Eglise. L’Eglise fondée par Notre-Seigneur ne correspondrait plus à l’Eglise catholique, tout simplement. Elle est plus large : elle englobe les autres confessions chrétiennes. Du coup, les communautés orthodoxes ou protestantes auraient l’« ecclésialité » en vertu du baptême. En d’autres termes, la grande nouveauté ecclésiologique du Concile est la possibilité d’appartenir à l’Eglise fondée par Notre-Seigneur selon des modalités et des degrés différents. D’où la notion moderne de communion pleine ou partielle, « à géométrie variable », pourrait-on dire. L’Eglise est devenue structurellement ouverte et flexible. La nouvelle modalité d’appartenance à l’Eglise, extrêmement élastique et variable, selon laquelle tous les chrétiens sont unis dans la même Eglise du Christ, est à l’origine du chaos œcuménique.

Ne pensons pas que ces nouveautés théologiques soient abstraites, elles ont des répercussions sur la vie concrète des fidèles. Toutes les erreurs dogmatiques qui touchent l’Eglise ont tôt ou tard des effets sur la famille chrétienne, car l’union des époux chrétiens est l’image de l’union entre le Christ et son Eglise. A une Eglise œcuménique, flexible et panchrétienne, correspond une notion de la famille où les engagements du mariage n’ont plus la même valeur, où les liens entre époux, entre un homme et une femme, ne sont plus perçus ni définis de la même manière : ils deviennent flexibles eux aussi.

Un pape cohérent avec les principes de Vatican II

Pourriez-vous préciser davantage ?

Concrètement, de même que l’Eglise du Christ « panchrétienne » aurait des éléments bons et positifs en dehors de l’unité catholique, de même il y aurait pour les fidèles des éléments bons et positifs aussi en dehors du mariage sacramentel, dans un mariage civil, et également dans une union quelconque. De même qu’il n’y a plus de distinction entre une « vraie » Eglise et des « fausses » églises – car les églises non catholiques sont bonnes quoique imparfaites – toutes les unions deviennent bonnes, car il y a toujours quelque chose de bon en elles, ne serait-ce que l’amour.

Cela veut dire que dans un « bon » mariage civil – notamment lorsqu’il est conclu entre personnes croyantes – on peut trouver certains éléments du mariage chrétien sacramentel. Non pas que les deux doivent être mis sur un pied d’égalité ; cependant l’union civile n’est pas mauvaise en soi, mais simplement moins bonne ! Jusqu’ici on parlait d’actions bonnes ou mauvaises, de vie dans la grâce ou dans le péché mortel. Maintenant il ne reste plus que des actions bonnes ou moins bonnes. Des formes de vie épousant totalement l’idéal chrétien et d’autres qui ne lui correspondent que partiellement… Pour résumer, à une Eglise œcuménique, correspond une famille œcuménique, c’est-à-dire recomposée ou « recomposable », selon les nécessités et les sensibilités.

Avant le concile Vatican II, l’Eglise enseignait que les confessions chrétiennes non-catholiques étaient hors du giron de la véritable Eglise, et ne faisaient donc pas partie de l’Eglise de Jésus-Christ. La doctrine de la Constitution dogmatique sur l’Eglise, Lumen gentium (n. 8), ouvre une voie pour les reconnaître comme des réalisations partielles de l’Eglise du Christ. Les conséquences de ces erreurs sont incalculables et encore en plein développement.

Amoris lætitia est le résultat inévitable de la nouvelle ecclésiologie enseignée par Lumen gentium, et aussi de la folle ouverture au monde prônée par la Constitution pastorale sur l’Eglise dans le monde de ce temps, Gaudium et spes 2. Et de fait, avec Amoris lætitia, le mariage chrétien ressemble de plus en plus au mariage tel que la modernité le conçoit et le profane.

Ainsi l’enseignement objectivement déroutant du pape François n’est pas une excroissance étrange, mais bien la conséquence logique des principes posés au Concile. Il en tire des conclusions ultimes… pour le moment.

Cette doctrine nouvelle sur l’Eglise s’est-elle manifestée par un concept théologique particulier ?

Après le Concile, la notion de Peuple de Dieu a remplacé celle du Corps mystique du Christ. Elle est omniprésente dans le nouveau Code de droit canon publié en 1983. Mais un infléchissement s’est opéré en 1985. Il est apparu que le terme « Peuple de Dieu » devenait encombrant, parce qu’il autorisait des dérives vers la théologie de la libération et le marxisme. Il a été remplacé par une autre notion, également tirée du Concile : l’ecclésiologie de communion, qui permet une appartenance à l’Eglise extrêmement élastique ; avec elle tous les chrétiens sont unis dans la même Eglise du Christ, mais plus ou moins, ce qui fait que le dialogue œcuménique est devenu babélique, comme à la rencontre d’Assise en 1986. A l’image du polyèdre qu’affectionne le pape François : « une figure géométrique qui a de nombreuses facettes différentes. Le polyèdre reflète la confluence de toutes les diversités qui, dans celui-ci, conservent leur originalité. Rien ne se dissout, rien ne se détruit, rien ne domine rien. » 3

Voyez-vous cette même racine ecclésiologique à l’origine des réformes annoncées dans l’Instrumentum laboris du prochain synode sur l’Amazonie, ou dans le projet de réforme de la Curie romaine ?

Tout se ramène, directement ou indirectement, à une fausse notion de l’Eglise. Encore une fois, le pape François ne fait que tirer les ultimes conclusions des prémisses posées au Concile. Concrètement, ses réformes présupposent toujours une Eglise à l’écoute, une Eglise synodale, une Eglise attentive à la culture des peuples, à leurs attentes et exigences, surtout aux conditions humaines et naturelles, propres à notre temps et toujours changeantes. La foi, la liturgie, le gouvernement de l’Eglise, doivent s’adapter à tout cela, et en être le résultat. 

L’Eglise synodale toujours à l’écoute, constitue la dernière évolution de l’Eglise collégiale, prônée par Vatican II. Pour donner un exemple concret, selon l’Instrumentum laboris, l’Eglise doit être à même d’assumer et faire siennes des éléments tels que les traditions locales sur le culte des esprits et les médecines traditionnelles amazoniennes, qui font appel à de soi-disant « exorcismes ». Ces traditions indigènes étant enracinées dans un sol qui a une histoire, il en découle que ce « territoire est un lieu théologique, il est une source particulière de la révélation de Dieu ». C’est pourquoi il faut reconnaître la richesse de ces cultures autochtones, car « l’ouverture non sincère à l’autre, de même qu’une attitude corporatiste, qui ne réserve le salut qu’à sa propre foi, détruisent cette même foi ». On a l’impression qu’au lieu de lutter contre le paganisme, la hiérarchie actuelle veut en assumer et incorporer les valeurs. Et les artisans du prochain synode se réfèrent à ces « signes des temps », chers à Jean XXIII, qu’il faut scruter comme des signes du Saint-Esprit.

L’Eglise du Christ n’est pas un forum ni une plateforme

Et plus spécifiquement, quant à la Curie ?

De son côté, le projet de réforme de la Curie prône une Eglise qui ressemble beaucoup plus à une entreprise humaine qu’à une société divine, hiérarchique, dépositaire de la Révélation surnaturelle, disposant du charisme infaillible de garder et d’enseigner à l’humanité la Vérité éternelle jusqu’à la fin des temps. Il s’agit, comme le dit expressément le texte du projet, d’opérer « la mise à jour (aggiornamento) de la Curie », « sur la base de l’ecclésiologie de Vatican II ». Dès lors on n’est guère surpris de lire sous la plume des cardinaux chargés de cette réforme : « La Curie agit comme une sorte de plateforme et un forum de communication par rapport aux Eglises particulières et aux Conférences des évêques qui ont besoin de telles expériences. La Curie recueille les expériences de l’Eglise universelle et, à partir de ces dernières, elle encourage les Eglises particulières et les Conférences des évêques… Cette vie de communion donnée à l’Eglise a le visage de la synodalité… Peuple des fidèles, Collège épiscopal, Evêque de Rome sont à l’écoute les uns des autres, et ils sont tous à l’écoute du Saint-Esprit… Cette réforme est établie dans l’esprit d’une “saine décentralisation”… L’Eglise synodale consiste à ce que “le Peuple de Dieu chemine ensemble”… Ce service de la Curie à la mission des évêques et à la communio ne se fonde pas sur une attitude de vigilance ou de contrôle, ni même de prise de décisions en tant qu’autorité supérieure… » 4

Plateforme, forum, synodalité, décentralisation…, tout cela ne fait que confirmer la racine ecclésiologique de toutes les erreurs modernes. Dans ce magma informe, il n’y a plus d’autorité supérieure. C’est la dissolution de l’Eglise telle que Notre Seigneur l’a établie. En fondant son Eglise, le Christ n’a pas ouvert un forum de communication, ni une plateforme d’échanges ; il a confié à Pierre et à ses Apôtres la charge de paître son troupeau, d’être des colonnes de vérité et de sainteté pour conduire les âmes au Ciel.

Comment caractériser cette erreur ecclésiologique par rapport à la constitution divine de l’Eglise fondée par Jésus-Christ ?

La question est vaste, mais Mgr Lefebvre nous fournit un élément de réponse. Il disait que la structure de la nouvelle messe correspondait à une Eglise démocratique, et non plus hiérarchique et monarchique. L’Eglise synodale telle que la rêve François est vraiment de type démocratique. Il a lui-même donné l’image qu’il en avait : celle d’une pyramide renversée. Pouvait-on plus clairement manifester ce qu’il entend par la synodalité ? C’est une Eglise qui marche sur la tête. Mais insistons, il ne fait que développer les germes déjà présents dans le Concile.

Ne pensez-vous pas forcer votre lecture de la réalité actuelle, en voulant tout ramener aux principes du concile Vatican II, tenu il y a plus de cinquante ans ?

C’est l’un des plus étroits collaborateurs de François qui nous donne la réponse. Il s’agit du cardinal Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa et coordinateur du C6. Voici ce qu’il dit : « Après le concile Vatican II, les méthodes et le contenu de l’évangélisation ainsi que l’éducation chrétienne changent. La liturgie change. (…) La perspective missionnaire change : le missionnaire doit établir un dialogue évangélisateur (…). L’action sociale change, ce n’est plus seulement la charité et le développement de services, mais aussi le combat pour la justice, les droits humains et la libération… Tout change dans l’Eglise suivant le modèle pastoral renouvelé. » Et il ajoute, pour montrer dans quel esprit ces transformations sont accomplies : « Le pape veut amener la rénovation de l’Eglise à un point où elle deviendra irréversible. Le vent qui pousse les voiles de l’Eglise vers la haute mer de sa rénovation profonde et totale est la miséricorde ». 5

L’on ne peut cependant pas nier que de nombreuses voix se sont élevées contre ces réformes et l’on peut raisonnablement présumer que cela va continuer dans les prochains mois. Comment jugez-vous ces réactions ?

L’on ne peut que se réjouir de telles réactions et d’une prise de conscience progressive de la part de beaucoup de fidèles et de quelques prélats, que l’Eglise s’approche d’une nouvelle catastrophe. Ces réactions ont l’avantage et le mérite de montrer que la voix qui prône ces erreurs ne peut pas être celle du Christ, ni celle du Magistère de l’Eglise. Cela est extrêmement important et, malgré le contexte tragique, encourageant. La Fraternité a le devoir d’être très attentive à ces réactions, et en même temps d’essayer de leur éviter de se fourvoyer et de n’aboutir à rien.

Le pluralisme conciliaire rend toute opposition structurellement inefficace

Que voulez-vous dire par là ?

Tout d’abord, il faut noter que ces réactions se heurtent systématiquement à un « mur de gomme » et il faut avoir le courage de se demander pourquoi. Pour donner un exemple, quatre cardinaux avaient exprimé leurs dubia au sujet d’Amoris lætitia. Cette réaction avait été remarquée par plusieurs et saluée comme le commencement d’une réaction qui allait produire des résultats durables. En réalité, le silence du Vatican a laissé cette critique sans réponse. Entre-temps, deux de ces cardinaux sont morts et le pape François est passé aux autres projets de réforme dont nous venons de parler, – ce qui fait que l’attention se déplace sur des sujets nouveaux, en laissant, par la force des choses, la bataille sur Amoris lætitia en plan, oubliée, et le contenu de cette exhortation semble de facto acquis.

Pour comprendre ce silence du pape, il ne faut pas oublier que l’Eglise issue du Concile est pluraliste. C’est une Eglise qui ne se fonde plus sur une Vérité éternelle et révélée, enseignée d’en haut, par l’autorité. Nous avons devant nous une Eglise qui est à l’écoute et donc nécessairement à l’écoute de voix qui peuvent diverger entre elles. Pour faire une comparaison, dans un régime démocratique, il y a toujours une place, au moins apparente, pour les oppositions. Celles-ci font en quelque sorte partie du système car elles montrent que l’on peut discuter, avoir une opinion différente, qu’il y a de la place pour tout le monde. Cela, bien évidemment, peut favoriser le dialogue démocratique, mais non le rétablissement d’une Vérité absolue et universelle, et d’une loi morale éternelle. Ainsi l’erreur peut être enseignée librement, à côté d’une opposition réelle mais structurellement inefficace et incapable de remettre les vérités à leur place. C’est donc du système pluraliste lui-même qu’il faut sortir, et ce système a une cause, le concile Vatican II.

D’après vous, que devraient faire ces prélats ou ces fidèles qui ont à cœur l’avenir de l’Eglise ?

Tout d’abord, il faudrait qu’ils aient la lucidité et le courage de reconnaître qu’il y a une continuité entre les enseignements du Concile, des papes de l’époque post-conciliaire et le pontificat actuel. Citer le magistère de « saint » Jean-Paul II par exemple pour s’opposer aux nouveautés du pape François est un très mauvais remède, d’emblée voué à l’échec. Un bon médecin ne saurait se contenter de quelques points de suture pour fermer une blessure, sans d’abord évacuer l’infection qui se trouve à l’intérieur de la plaie. Loin de nous de mépriser ces efforts, mais en même temps, c’est une question de charité d’indiquer où réside la racine des problèmes.

Pour donner un exemple concret de cette contradiction, il suffit de citer un nom entre tous, celui du cardinal Müller. Il est indéniablement le plus virulent aujourd’hui contre Amoris lætitia, l’Instrumentum laboris, le projet de réforme de la Curie. Il utilise des expressions très fortes, jusqu’à parler de « rupture avec la Tradition ». Et pourtant, ce cardinal qui trouve à présent la force de dénoncer publiquement ces erreurs est le même qui a voulu imposer à la Fraternité Saint-Pie X − en continuité avec ses prédécesseurs et ses successeurs à la Congrégation pour la Doctrine de la foi − l’acceptation de tout le Concile et du magistère post-conciliaire. Indépendamment de la Fraternité et de ses positions, cette critique qui ne s’attache qu’aux symptômes sans remonter à leur cause, représente un illogisme des plus dommageables et des plus déroutants.

La charité de vouloir « transmettre ce que nous avons reçu »

On objecte souvent que la Fraternité ne sait que critiquer ? Que propose-elle positivement ? 

La Fraternité ne critique pas de façon systématique ou a priori. Elle n’est pas une « râleuse » professionnelle. Elle a une liberté de ton qui lui permet de parler ouvertement, sans craindre de perdre des avantages qu’elle n’a pas… Cette liberté est indispensable dans les circonstances actuelles.

La Fraternité a surtout l’amour de l’Eglise et des âmes. La crise présente n’est pas que doctrinale : les séminaires ferment, les églises se vident, la pratique sacramentelle chute de façon vertigineuse. Nous ne pouvons rester spectateurs, les bras croisés, et nous dire : « tout cela prouve que la Tradition a raison ». La Tradition a le devoir de venir en aide aux âmes, avec les moyens que lui donne la sainte Providence. Nous ne sommes pas mus par une fierté orgueilleuse, mais poussés par la charité de vouloir « transmettre ce que nous avons reçu » (1 Co 15, 3). C’est ce que nous tâchons humblement de faire par notre travail apostolique quotidien. Mais celui-ci est inséparable de la dénonciation des maux dont souffre l’Eglise, pour protéger le troupeau abandonné et dispersé par de mauvais pasteurs.

Qu’est-ce que la Fraternité espère des prélats et des fidèles qui commencent à voir clair, afin de donner une suite positive et efficace à leurs prises de position ?

Il faut avoir le courage de reconnaître que même une bonne prise de position doctrinale ne suffira pas, si elle n’est pas accompagnée d’une vie pastorale, spirituelle et liturgique cohérente avec les principes que l’on veut défendre, car le Concile a inauguré une nouvelle manière de concevoir la vie chrétienne, cohérente avec une nouvelle doctrine.

Si la doctrine est réaffirmée dans tous ses droits, il faut passer à une vie catholique réelle et conforme à ce que l’on professe. Sans quoi telle ou telle déclaration ne restera qu’un événement médiatique, d’une durée limitée à quelques mois, voire quelques semaines… Concrètement, il faut passer à la Messe tridentine et à tout ce que cela signifie ; il faut passer à la Messe catholique et en tirer toutes les conséquences ; il faut passer à la Messe non œcuménique, à la Messe de toujours et laisser cette Messe régénérer la vie des fidèles, des communautés, des séminaires, et surtout la laisser transformer les prêtres. Il ne s’agit pas de rétablir la Messe tridentine, parce qu’elle est la meilleure option théorique ; il s’agit de la rétablir, de la vivre et de la défendre jusqu’au martyre, parce qu’il n’y a que la Croix de Notre-Seigneur qui puisse sortir l’Eglise de la situation catastrophique dans laquelle elle se trouve.

Portæ inferi non prævalebunt adversus eam !
Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle !

Abbé Davide Pagliarani, Supérieur général
Menzingen, le 12 septembre 2019, fête du saint Nom de Marie

Le « cercle magique » de François essayait même de faire taire Vittorio Messori

Le « cercle magique » de François essayait même de faire taire Vittorio Messori

« J’ai écrit un article poli dans le Corriere della Sera où j’ai posé des questions, mais j’ai fait l’objet d’invectives, surtout de la part de certains médias catholiques », a déclaré Vittorio Messori à LaFedeQuotidiana.it (17 septembre).

Messori est célèbre dans le monde entier pour ses entretiens avec le cardinal Ratzinger et le pape Jean-Paul II. « On nous dit que c’est l’Église de la Miséricorde, poursuit-il, mais les responsables ne tolèrent aucune voix critique. »

Selon Messori, un comité lié au « cercle magique » de François a été créé pour demander au Corriere della Sera de se séparer de lui comme collaborateur,

« Comment peuvent-ils prétendre qu’il s’agit là de l’Église de la Miséricorde, du dialogue ouvert et loyal, de la parésie ? » – demande-t-il.

Messori croit que « les forces du mal ne prévaudront pas » parce que « l’Église n’appartient pas à Bergoglio ».

Il déplore que le conformisme soit largement répandu et que seuls quelques anciens cardinaux prennent la parole, mais il estime qu’il y a encore « beaucoup » d’évêques et même de cardinaux qui ne sont pas d’accord dans les réunions privées mais qui « ont peur et gardent le silence ».

https://gloria.tv/article/88jFxsJ7X2xgDpVB6uKgVFcDB

Les idéologues de l’Amazonie transforment l’Église en club hippie

Les idéologues de l’Amazonie transforment l’Église en club hippie

« Notre Terre Mère agonise » soupire Red Ecclesial Panamazonica (REPAM) dans un manifeste du 14 septembre, publié à Quito, Equateur.

Le REPAM est un réseau transnational d’églises soutenu par le Vatican, créé au Brésil en septembre 2014. Il est le coordinateur principal du synode de l’Amazonie.

Tout d’abord, le manifeste rappelle quelques « martyrs » des « peuples amazoniens » qui ont donné leur vie pour « la défense de la vie et de la nature ».

Il témoigne des « cris de notre Terre Mère », citant une « crise socio-environnementale ». Selon le manifeste, « notre spiritualité » nous permet de « nous convertir vers la Vie », mais seulement dans la rencontre « avec d’autres spiritualités [païennes] ».

Les auteurs autonomes s’engagent à être « prophètes » et « défenseurs de la vie et de la diversité ». Ils veulent lutter contre l' »écocide », le « génocide » et l' »ethnocide ».

Le texte utilise même le mot « péché », qualifiant la destruction de la nature de « péché social d’ordre capital ».

Ils invoquent un « dialogue des savoirs » qui part de « visions du monde et de visions ancestrales [païennes] », appelées « Kawsak Sacha » (« forêt vivante »). A travers ces « savoirs », ils veulent comprendre « le sens et l’horizon » de leur lutte.

Le manifeste se termine par une mention passagère du « cœur miséricordieux de Jésus » qui – on s’en doutait – s’adresse à nous depuis « les périphéries » et de « Marie » [anciennement « Notre Dame »].

En dehors de cela, le texte peut se lire comme la bouillie new age d’un groupe de hippies sortis des années 1960.

https://gloria.tv/article/Mn8w84NH6tfw3igkRVJvuopAn

Le cardinal Müller critique le Synode sur l’Amazonie

Le cardinal Müller critique le Synode sur l’Amazonie

Ce texte est la traduction d’un article traduit de l’allemand par la journaliste Jeanne Smits. Elle rappelle que le cardinal Müller est un cardinal électeur, qui en toute logique – s’il n’avait été évincé de la Congrégation pour la Doctrine de la foi – devrait encore être à la tête de ce qui était autrefois le Saint-Office, gardien du magistère et du dépôt de la foi. Le cardinal a publié ce texte dans un journal allemand, Die Tagespost, sous forme de tribune. Cette critique d’un document assumé par le Vatican et qui doit servir de base aux discussions du synode en octobre s’adresse à tout un chacun.

Sur le concept de la Révélation tel qu’on le trouve dans l’“Instrumentum Laboris” pour le Synode sur l’Amazonie

Par le Cardinal Gerhard Müller

1. Sur la méthode de l’“Instrumentum Laboris” (IL)

Personne ne penserait à remettre en question la bonne volonté de ceux qui sont impliqués dans la préparation et la mise en œuvre du synode pour l’Eglise en Amazonie, ni leur intention de tout faire pour promouvoir la foi catholique parmi les habitants de cette grande région et ses paysages fascinants.

La région amazonienne doit servir pour l’Eglise et pour le monde « comme une pars pro toto, comme un paradigme, comme une espérance pour le monde entier » (IL 37). Déjà, cette définition de la tâche à accomplir montre l’idée d’un développement « intégral » de tous les hommes dans notre unique maison de la terre, dont l’Eglise se déclare responsable. Cette idée se retrouve encore et encore dans l’Instrumentum Laboris (IL). Le texte lui-même est divisé en trois parties : 1) La voix de l’Amazonie ; 2) L’écologie intégrale : Le cri de la terre et des pauvres ; 3) Une Eglise prophétique en Amazonie : Défis et espoir. Ces trois parties sont construites selon le schéma qu’utilise aussi la Théologie de la Libération : Voir la situation – juger à la lumière des évangiles – agir en vue de l’établissement de meilleures conditions de vie.

2. Ambivalence dans la définition des termes et des objectifs

Comme il arrive souvent lors de la rédaction de tels textes selon la technique de l’atelier, il y a toujours des équipes de personnes ayant un état d’esprit similaire qui travaillent sur des partie distinctes, ce qui entraîne des redondances fastidieuses. Si l’on enlevait rigoureusement toutes les répétitions, le texte pourrait facilement être réduit à la moitié de sa longueur, voire moins.

Mais le principal problème n’est pas la longueur quantitativement excessive, mais le fait que les termes clefs ne sont pas clarifiés et qu’ils sont utilisés à l’excès : qu’est-ce qu’un chemin synodal, qu’est-ce que le développement intégral, qu’est-ce qu’une Eglise samaritaine, missionnaire, synodale et ouverte, ou une Eglise tendant la main, l’Eglise des pauvres, l’Eglise de l’Amazone, et plus ? Cette Eglise est-elle différente du Peuple de Dieu ou doit-elle être comprise simplement comme la hiérarchie du Pape et des évêques, ou en fait-elle partie, ou se trouve-t-elle du côté opposé, celui du peuple ? Le Peuple de Dieu est-il un terme sociologique ou théologique ? N’est-ce pas plutôt la communauté des fidèles qui, avec leurs bergers, sont en pèlerinage vers la vie éternelle ? Est-ce aux évêques d’entendre le cri du peuple, ou est-ce Dieu qui, comme Il l’a fait avec Moïse pendant la captivité d’Israël en Egypte, dit aujourd’hui aux successeurs des Apôtres de conduire les fidèles hors du péché et en dehors de l’impiété du naturalisme séculariste et de l’immanence à son salut dans la Parole de Dieu et dans les Sacrements de l’Eglise ?

3. L’herméneutique à l’envers

L’Eglise du Christ a-t-elle été placée par son Fondateur comme une sorte de matière première entre les mains des évêques et des papes, dont ils peuvent aujourd’hui – éclairés par le Saint Esprit – assurer la reconstruction pour en faire un instrument actualisé, avec des objectifs séculiers ?
La structure du texte affiche un revirement radical dans l’herméneutique de la théologie catholique. La relation entre l’Ecriture Sainte et la Tradition Apostolique, d’une part, et le Magistère de l’Eglise, d’autre part, a été classiquement définie pour montrer que la Révélation est pleinement contenue dans l’Ecriture Sainte et la Tradition, tandis qu’il appartient au Magistère – uni au sens de la foi de l’ensemble du peuple de Dieu – de faire des interprétations authentiques et infaillibles. Ainsi, l’Ecriture Sainte et la Tradition sont des principes constitutifs de la connaissance pour la Profession de Foi catholique et sa réflexion théologico-académique. Le Magistère, en revanche, ne s’active que de manière interprétative et régulatrice (Dei Verbum 8-10 ; 24).

Dans le cas de l’IL, cependant, c’est exactement le contraire. Toute sa réflexion tourne de manière circulaire et autoréférentielle autour des documents les plus récents du Magistère du pape François, meublés de quelques références à Jean-Paul II et Benoît XVI. Les Saintes Ecritures sont peu citées, et les Pères de l’Eglise presque pas du tout, et encore d’une manière purement illustrative, et dans le but de soutenir des convictions qui existent déjà pour d’autres raisons. Peut-être veut-on ainsi manifester une fidélité particulière envers le Pape, ou se croit-on capable d’éviter les défis du travail théologique en se référant constamment à ses mots-clefs connus et souvent répétés, que les auteurs appellent – d’une manière assez brouillonne – « son mantra » (IL 25). Cette flagornerir est alors portée à son comble lorsque les auteurs ajoutent – à la suite de leur déclaration selon laquelle « les sujets actifs de l’inculturation sont les peuples indigènes eux-mêmes » (IL 122) – cette formulation étrange : « Comme l’a affirmé le Pape François, la grâce suppose la culture. » Comme si c’était lui qui avait découvert cet axiome – qui est bien évidemment un axiome fondamental de l’Eglise catholique elle-même. Dans sa version originale, c’est la grâce qui présuppose la nature, tout comme la foi présuppose la raison (voir Thomas d’Aquin, S. th. I q.1 a.8).

Outre la confusion des rôles entre celui Magistère d’un côté et de l’Ecriture Sainte de l’autre, l’Instrumentum laboris va même jusqu’à affirmer qu’il existe de nouvelles sources de Révélation. L’IL 19 affirme : « Nous pouvons dire que l’Amazonie – ou tout autre espace territorial indigène ou communautaire – n’est pas seulement un ubi (un espace géographique), mais que c’est aussi un quid, c’est-à-dire, un lieu de sens pour la foi ou l’expérience de Dieu dans l’histoire. Le territoire est un lieu théologique depuis lequel on vit la foi, c’est aussi une source singulière de révélation de Dieu. Ces espaces sont des épiphanies où se manifeste la réserve de vie et de sagesse pour la planète, une vie et une sagesse qui parlent de Dieu. »

Si ici un territoire déterminé est présenté comme « source particulière de la Révélation de Dieu », alors il faut dire qu’il s’agit d’un faux enseignement, dans la mesure où depuis 2000 ans, l’Eglise catholique a enseigné infailliblement que l’Ecriture Sainte et la Tradition Apostolique sont les seules sources de Révélation et que l’histoire ne peut plus ajouter de Révélation. Comme le dit Dei Verbum, « nous n’attendons plus de nouvelle révélation publique » (4). Les Saintes Ecritures et la Tradition sont les seules sources de la Révélation, comme l’explique Dei Verbum (7) : « Cette sainte Tradition et la Sainte Ecriture de l’un et l’autre Testament sont donc comme un miroir où l’Eglise en son cheminement terrestre contemple Dieu, dont elle reçoit tout jusqu’à ce qu’elle soit amenée à le voir face à face tel qu’il est. » « La sainte Tradition et la Sainte Ecriture constituent un unique dépôt sacré de la Parole de Dieu, confié à l’Eglise » (Dei Verbum 10).

Outre ces déclarations et références frappantes, l’organisation Rete Ecclesiale Panamazzonica (REPAM) – qui a été chargée de la préparation de l’IL et qui a été fondée précisément à cette fin en 2014 – ainsi que leurs auteurs, tenants de ce qu’on appelle la Theologia india (théologie indienne), se citent eux-mêmes le plus souvent.

Il s’agit d’une société fermée de personnes ayant absolument la même vision du monde, comme on peut facilement le voir sur la liste des noms des personnes ayant participé à des réunions pré-synodales à Washington et à Rome : elles contiennent un nombre disproportionné d’Européens de langue allemande.

Elle est à l’abri des objections sérieuses, parce que celles-ci ne peuvent se fonder que sur le doctrinalisme et le dogmatisme monolithiques, ou le ritualisme (IL 38 ; 110 ; 138), ainsi que sur le cléricalisme incapable de dialogue (IL 110), et sur la pensée rigide des Pharisiens et sur l’orgueil de la raison du côté des scribes. Ce serait une perte de temps et un gaspillage d’efforts que de discuter avec de telles personnes.

Toutes n’ont pas l’expérience de l’Amérique du Sud ; elles ne sont présentes que parce qu’elles pensent être en conformité avec la ligne officielle, et parce qu’elles contrôlent les thèmes du chemin synodal de la Conférence épiscopale allemande et du Comité central des catholiques allemands (abolition du célibat, la présence des femmes dans le sacerdoce et dans les postes clefs du pouvoir contre le cléricalisme et le fondamentalisme, adaptation de la morale sexuelles révélées à l’idéologie du genre et à la valorisation des pratiques homosexuelles) – ce chemin synodal qui est mis en œuvre actuellement.

J’ai moi-même été actif dans le domaine pastoral et théologique au Pérou et dans d’autres pays pendant 15 années consécutives, sur des périodes de 2 à 3 mois à chaque fois. C’était principalement dans des paroisses et des séminaires d’Amérique du Sud, par conséquent le jugement que je porte maintenant n’émane pas d’une perspective purement eurocentrique, comme certains se plairaient volontiers à me le reprocher.

Tout catholique sera d’accord avec une intention importante de l’IL, à savoir que les peuples de l’Amazonie ne doivent pas demeurer l’objet du colonialisme et du néocolonialisme, l’objet de forces qui ne pensent qu’au profit et au pouvoir, au prix du bonheur et de la dignité d’autrui. Il est clair qu’aussi bien dans l’Eglise, la société et l’Etat où vivent ces personnes – en particulier nos frères et sœurs catholiques – sont des agents égaux et libres dans leur vie et leur travail, leur foi et leur morale – dans notre responsabilité commune devant Dieu. Mais comment y parvenir ?

4. Le point de départ est la Révélation de Dieu en Jésus-Christ

Sans doute, l’annonce de l’Evangile est-elle un dialogue, qui correspond à la Parole (Logos) de Dieu qui nous est adressée et à notre réponse dans le don gratuit d’obéissance à la Foi (Dei Verbum 5). Parce que la mission vient du Christ Dieu-Homme et parce qu’Il a transmis sa Mission du Père à ses Apôtres, l’alternative d’une approche dogmatique « d’en haut » opposée à une approche pédagogique et pastorale « d’en bas » n’a aucun sens, à moins de rejeter « le principe divino-humain du soin pastoral » (Franz Xaver Arnold).

Mais l’homme est le destinataire du mandat missionnaire universel de Jésus (Matthieu 28:19), « Le médiateur universel et unique du salut entre Dieu et l’humanité tout entière » (Jean 14:6 ; Actes 4:12 ; 1 Tim 2:4 et suivants). Et l’homme peut réfléchir, avec l’aide de sa raison, sur le sens de la vie entre la naissance et la mort, et sa vie est ébranlée par les crises existentielles de l’existence humaine, et il met en vie et en mort son espérance en Dieu, l’origine et la fin de tout être.

Une cosmovision avec ses mythes et la magie rituelle de Mère « Nature », ou ses sacrifices aux « dieux » et aux esprits qui nous effraient profondément ou nous attirent par de fausses promesses, ne peut constituer une approche adéquate pour la venue du Dieu Trinité dans sa Parole et son Esprit Saint. L’approche peut encore moins se résumer à une vision du monde scientifico-positiviste propre à une bourgeoisie libérale qui n’accepte du christianisme que les restes confortables de valeurs morales et de rituels civils-religieux.

Sérieusement, la connaissance de la philosophie classique et moderne, des Pères de l’Eglise, de la théologie moderne et des Conciles, sera-t-elle remplacée dans la formation des futurs pasteurs et théologiens par la cosmovision amazonienne et la sagesse des ancêtres avec leurs mythes et rituels ?
Si l’expression « cosmovision » signifiait simplement que toutes les choses créées sont interdépendantes, ce ne serait qu’un simple lieu commun. En raison de l’unité substantielle du corps et de l’âme, l’homme se trouve à l’intersection du « tissu » de l’esprit et de la matière. Mais la contemplation du cosmos ne doit pas être autre chose que l’occasion de glorifier Dieu et son œuvre merveilleuse dans la nature et l’histoire. Le cosmos, cependant, ne doit pas être adoré comme Dieu, mais seulement le Créateur Lui-même. Nous ne tombons pas à genoux devant l’énorme puissance de la nature et devant « tous les royaumes du monde et leur splendeur » (Matthieu 4:8), mais seulement devant Dieu, « car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne le serviras que Lui » (Matthieu 4:10). C’est ainsi que Jésus a rejeté le séducteur diabolique dans le désert.

5. La différence entre l’Incarnation du Verbe et l’Inculturation elle-même comme chemin d’évangélisation

La « Theologia indigena et l’éco-théologie » (IL 98) est le fruit d’un romantisme social. La théologie est la compréhension (intellectus fidei) de la Révélation de Dieu dans sa Parole dans la profession de foi de l’Eglise, et non le mélange sans cesse renouvelé de sentiments du monde et de visions du monde ou de constellations religieuses et morales du sentiment cosmique du tout en un, le mélange de la conscience de soi et du monde (hen kai pan). Notre monde naturel est la création d’un Dieu personnel. La foi, selon le sens chrétien, est donc la reconnaissance de Dieu dans sa Parole éternelle qui s’est faite chair ; c’est l’illumination dans l’Esprit Saint, afin qu’en le Christ, nous reconnaissions Dieu. Avec la Foi, les vertus surnaturelles de l’espérance et de la charité nous sont communiquées. C’est ainsi que nous nous comprenons comme enfants de Dieu qui, par le Christ, dit à Dieu dans l’Esprit Saint : « Abba, Père » (Rm 8, 15). Nous mettons toute notre confiance en Lui, et Il fait de nous Ses fils, qui sont libérés de la peur des forces élémentales du monde et des figures démoniaques, dieux et esprits, qui nous dressent leurs guet-apens insidieux dans l’imprévisibilité des forces matérielles du monde.

L’Incarnation est un événement unique dans l’histoire que Dieu a librement décidé dans Sa volonté universelle de salut. Cela n’est pas l’inculturation, et l’inculturation de l’Eglise n’est pas une incarnation (IL 7;19;29;108). Ce n’est pas Irénée de Lyon, dans le 5e livre Adversus haereseses (IL 113), mais Grégoire de Nazianze qui formule le principe : « quod non est assumptum non est sanatum » – ce qui n’a pas été assumé, n’est pas non plus sauvé. (ép. 101, 32) Il s’agit ici d’affirmer l’intégréalité de la nature humaine, contre Apollinaire de Laodicée (315-390) qui pensait que le Logos dans l’Incarnation ne prenait qu’une nature, sans l’âme humaine. C’est pourquoi la phrase suivante est totalement aberrante : « La diversité culturelle exige une incarnation plus réelle afin d’embrasser des modes de vie et des cultures différents. » (IL 113)

L’Incarnation n’est pas le principe de l’adaptation culturelle secondaire, mais concrètement et avant tout le principe du salut « comme le sacrement universel du salut » dans le Christ (Lumen Gentium 1:48), dans la profession de foi de l’Eglise, dans ses sept sacrements et dans l’épiscopat avec le Pape à sa tête, par la succession apostolique.

Les rites secondaires issus des traditions des peuples peuvent aider à enraciner dans la culture les sacrements, qui sont les moyens de salut institués par le Christ. Ils de doivent cependant pas devenir indépendants, de sorte que, par exemple, les coutumes du mariage deviennent soudainement plus importantes que le « Oui » qui est constitutif du sacrement du mariage lui-même. Les signes sacramentels, tels qu’ils ont été institués par le Christ et les Apôtres (parole et symbole matériel), ne peuvent être modifiés à aucun prix. Le baptême ne peut être valablement administré autrement qu’au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et avec de l’eau naturelle ; et dans l’Eucharistie, on ne peut remplacer par la nourriture locale le pain fait de blé et le vin de la vigne. Ce ne serait pas de l’inculturation, mais une atteinte inadmissible à la volonté fondatrice de Jésus ; et ce serait aussi une destruction de l’unité de l’Eglise en son centre sacramentel.

Quand l’inculturation se réfère à la célébration extérieure secondaire du culte divin et non aux sacrements – qui ex opere operato, par la Présence vivante du Christ, fondateur et véritable donneur de grâce, sont le signe de ces sacramentels – alors la phrase suivante est scandaleuse, ou du moins irréfléchie : « Sans cette inculturation, la liturgie peut être réduite à une “pièce de musée” ou à la “propriété d’une poignée de privilégiés”. » (IL 124)

Dieu n’est pas simplement partout et également présent dans toutes les religions, comme si l’Incarnation n’était qu’un phénomène typiquement méditerranéen. En fait, Dieu, en tant que Créateur du monde, est présent dans l’ensemble et dans chaque cœur humain (Actes 17:27sq) – même si les yeux de l’homme sont souvent aveuglés par le péché, et ses oreilles sourdes à l’amour de Dieu. Mais Il vient par sa Révélation dans l’histoire de son peuple élu Israël, et Il vient tout près de nous dans Son Verbe incarné et dans l’Esprit qui a été versé dans nos cœurs. Cette auto-communication de Dieu en tant que grâce et vie à chaque homme se répand dans le monde par l’annonce par l’Eglise de sa vie et de son culte, c’est-à-dire par la mission mondiale selon le mandat universel du Christ.
Mais il travaille déjà avec sa grâce d’aide et de prévenance dans le cœur de ceux qui ne le connaissent pas encore expressément et nommément, afin que, lorsqu’ils entendent parler de lui dans l’annonce apostolique, ils puissent l’identifier comme le Seigneur Jésus, dans l’Esprit Saint (1 Co 12,3).

6. Le critère du discernement : l’Autocommunication historique de Dieu en Jésus-Christ

Ce qui manque dans l’IL, c’est un témoignage clair de l’autocommunication de Dieu dans le Verbe Incarné, de la sacramentalité de l’Eglise, des sacrements comme moyens objectifs de la grâce plutôt que de simples symboles autoréférentiels, du caractère surnaturel de la grâce, afin que l’intégrité de l’homme ne consiste pas seulement en l’unité avec la bio-nature, mais dans la filiation divine et dans la communion pleine de grâce avec la Sainte Trinité, afin que la vie éternelle soit la récompense de la conversion à Dieu, la réconciliation avec Lui, et pas seulement avec l’environnement et notre monde commun.

On ne peut pas réduire le développement intégral à la simple mise à disposition de ressources matérielles. Car l’homme ne reçoit sa nouvelle intégrité que par la perfection dans la grâce, ici et maintenant dans le baptême, où nous devenons une nouvelle Création, enfants de Dieu, et puis un jour dans la vision béatifique dans la communauté du Père, du Fils et du Saint Esprit, et en communion avec Ses saints. (1 Jean 1:3 ; 3:1 ss).

Au lieu de présenter une approche ambiguë avec une religiosité vague, dans une tentative futile de faire du christianisme une science du salut en sacralisant le cosmos et la nature et l’écologie de la biodiversité, il est important de regarder le centre et l’origine de notre foi : « Il a plu à Dieu dans sa bonté et sa sagesse de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté (cf. Ep 1, 9) grâce auquel les hommes, par le Christ, le Verbe fait chair, accèdent dans l’Esprit Saint, auprès du Père et sont rendus participants de la nature divine » (2).

Gerhard cardinal Müller
© leblogdejeannesmits pour la traduction.

https://www.diakonos.be/le-cardinal-muller-critique-le-synode-sur-lamazonie/

Saint Paul, sans doute le meilleur coach pour la mission

Saint Paul, sans doute le meilleur coach pour la mission

SAINT PAUL

Colombe de Barmon | 29 juin 2019

L’Apôtre des gentils, que l’Église célèbre ce 29 juin avec son inséparable compagnon saint Pierre, est un des premiers grands missionnaires du christianisme. Si le contexte est bien différent aujourd’hui, saint Paul a encore bien des conseils à délivrer aux apprentis de la mission.

« Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! », s’exclame saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens. Ayant le feu des convertis, celui qui a mis dans sa jeunesse tant d’ardeur à persécuter les chrétiens a finalement consacré toute son énergie durant le reste de sa vie à annoncer la Bonne Nouvelle dont il était amoureux. La nécessité de partager la Vérité le pousse bien vite à prendre le large. Le disciple missionnaire, qui n’a pourtant pas connu le Christ, a parcouru des kilomètres pour annoncer le Sauveur, rencontré lors d’une apparition sur le chemin de Damas.

Entre 44 et 58, il sillonne le bassin méditerranéen avec zèle en trois voyages. Il fonde les premières communautés chrétiennes qu’il encourage, accompagne, conseille et enseigne au travers de nombreuses épîtres. Dans toutes les villes d’Asie mineure, il porte ce message de conversion de la pensée et de l’action. Son unique joie devient d’annoncer et vivre pour le Christ. Son rêve, de souffrir et mourir pour Lui. On serait tenté d’écrire que saint Paul a eu la chance de profiter de la Pax romana, période exceptionnelle de paix pour tout l’Empire pour voyager et ayant une Église toute entière à construire. A cette époque, il y avait donc de quoi évangéliser ! Aujourd’hui, l’Occident comme l’Orient ont bien changé et le chrétien contemporain peut se demander ce que saint Paul peut lui apporter. Et pourtant, saint Paul, même 2000 ans plus tard, ne manque pas de conseils pour le missionnaire des temps modernes !

Eviter l’obstacle du découragement

Il suffit de lire les épîtres de saint Paul pour y trouver un manuel d’évangélisation. Les axes pastoraux choisis sont toujours valables aujourd’hui, souligne le Père Pierre-Marie de la communauté des Serviteurs de Jésus et de Marie dans une méditation publiée sur le site de la communauté. La première caractéristique de l’évangélisation paulinienne est qu’elle est enracinée dans la vocation. Sans sa lettre à Timothée par exemple saint Paul invite à faire mémoire des dons de Dieu et d’en témoigner. Il faut lui-même mention de sa propre vocation pour encourager ses auditeurs et lecteur dans l’annonce de l’Evangile.

Saint Paul parle aussi d’un obstacle qui se présente régulièrement à tout missionnaire, même le plus zélé : le découragement. Saül rappelle que le don vient de Dieu et non des qualités humaines. Il ne faut donc pas décourager de soi-même, mais se souvenir que tout vient de Dieu. « Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi », écrit l’homme de Tarse dans sa lettre aux Corinthiens.

L’apôtre du Christ crucifié

Bien souvent, les embûches semées sur le chemin du missionnaire freinent son ardeur. L’auteur des épîtres insiste que la fécondité apostolique des difficultés du ministère, souligne encore le Père Pierre-Marie sur le site de sa communauté. « Ainsi donc, la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous. Car tout cela arrive à cause de vous, pour que la grâce, se multipliant, fasse abonder l’action de grâce chez un plus grand nombre, à la gloire de Dieu. » (2 Co 4, 8-14).

On désigne souvent saint Paul comme l’apôtre du Christ crucifié. La croix est en effet au cœur de sa prédication. « Le langage de la croix, en effet, est folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui se sauvent, pour nous, il est puissance de Dieu. (…) Où est-il, le sage ? Où est-il, l’homme cultivé ? Où est-il, le raisonneur de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas frappé de folie la sagesse du monde ? » (1 Co 1, 17-20)». Si l’homme d’aujourd’hui a des difficultés à annoncer la fécondité de la croix dans une société prônant le plaisir, le bonheur facile, et le culte de l’épanouissement personnel, il doit se souvenir qu’il y a 2000 ans aussi la croix apparaissait comme une folie !

Enfin, saint Paul nous propose une évangélisation incarnée : il choisit de « se faire tout à tous pour en sauver à tout prix quelques-uns » (1 Co 9, 15-22). Le monde moderne nous presse de cette évangélisation où l’homme qui annonce la Bonne Nouvelle se fait tout proche de l’autre, tout en se laissant habiter par une transcendance qui le dépasse mais s’incarne en une personne : Jésus.

Le pape travaille avec l’Islam pour créer une religion mondiale

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est 20190204HMHM201971-750x375.jpg

(ma traduction)

Les prophéties disent que le Vatican deviendra le siège de l’Antéchrist. (La Salette) Cela étant, Rome doit pouvoir attaquer les chrétiens du monde entier et forcer les hommes de toutes les religions à se prosterner devant Satan et à recevoir la marque de la bête (la puce dans le corps). Mais le Vatican doit jouer la carte de la morale afin de se comporter comme s’il était chrétien. C’est pourquoi ils utilisèrent Hitler à son époque pour tuer des millions de Juifs et de chrétiens. C’est pourquoi ils ont modifié tous les livres d’histoire qu’ils pouvaient atteindre pour cacher ce qu’ils avaient fait pendant les inquisitions à 500 000 000 de chrétiens. Et c’est la raison pour laquelle ils avaient besoin de créer une religion que tout le monde sur la terre accepte comme étant perverse et incontrôlable.

Rome peut utiliser les musulmans pour faire ce qu’ils veulent, comme ils le faisaient avec Hitler, tout en agissant comme s’ils étaient scandalisés par leurs actes. C’est le scénario idéal pour eux d’obtenir leur agenda respecté. Ils peuvent être moraux devant la population tout en les tuant, eux et leurs enfants, avec le masque d’un terroriste islamiste.

La scène est prête, les joueurs sont sur leurs marques et les chrétiens sont dans les cibles. Cela étant dit, êtes-vous prêt? ÊTES-VOUS SÛR!?

Pour plus de renseignements, si vous parlez anglais allez sur le lien ci-dessous :

Viganò, dénonciateur au Vatican: le pape François est celui qui « provoque » le schisme

Featured Image

Viganò, dénonciateur au Vatican: le pape François est celui qui « provoque » le schisme

  (ma traduction)

ROME, 20 septembre 2019 ( LifeSiteNews ) – Un journaliste vétéran du Vatican a révélé qu’un dénonciateur au Vatican lui avait dit que le pape François « provoquait » un schisme dans l’Église catholique. 

Le Dr. Robert Moynihan, fondateur et rédacteur en chef du magazine Inside the Vatican , a récemment publié des remarques qui , dit-il, ont été faites par l’archevêque Carlo Maria Viganò en réponse aux récentes réflexions du pape François sur le schisme. 

Lors de son vol à Rome du 10 septembre à destination d’un voyage de cinq jours à Madagascar et au Mozambique, le pontife argentin a déclaré à la presse qu’il « n’avait pas peur des schismes » et qu’un schisme « était toujours une séparation élitiste issue d’une idéologie détachée de la doctrine. ” 

« Le pape François dit que parce qu’il sait que le Synode de l’Amazone peut provoquer un schisme », aurait dit Viganò à Moynihan. 

« Il est prêt à dire que d’autres sont en train de faire le schisme, mais (par ses actions pour continuer à soutenir le Synode Amazonien), il le provoque lui-même », a poursuivi le lanceur d’alerte du Vatican.  

«Est-ce l’attitude d’un pasteur qui se soucie des fidèles? Il est de son devoir d’empêcher un schisme.  » 

Moynihan a publié ces remarques le 11 septembre, affirmant que l’archevêque les lui avait confiées lors d’une conversation ce jour-là. 

Le célèbre commentateur de l’Église catholique a également publié deux opinions qu’il avait trouvées dans des commentaires de lecteurs en rapport avec un article de LifeSiteNews sur la dernière interview de François sur l’avion: «Le pape François accueille les critiques honnêtes:« C’est aimer l’Église »».

La première, du lecteur «Luxsit», indiquait la crainte que les catholiques attachés à la doctrine catholique perpétuelle soient «mis en place» en tant que «schismatiques de« bouc émissaire « .

« Je pense qu’il est probable que nous sommes en train d’être configurés pour être qualifiés de » schismatiques « comme boucs émissaires lorsque le Vatican deviendra officiellement apostat (et les vrais schismatiques), bien que le terrain ait été jeté il y a plusieurs décennies », a commenté le commentateur.  

«Aux yeux du monde, cela soutiendra les affirmations du Vatican selon lesquelles tout ce qui est orthodoxe est« en dehors de l’Église ». C’est presque un stratagème parfait pour les gouvernements laïques désireux d’éliminer le christianisme de toute présence publique et de toute conscience morale du monde. ” 

«Je crois que vous êtes sur place ici», a répondu le lecteur «Borghesius» dans la deuxième remarque citée par Moynihan. 

« Les libéraux auraient pu se séparer de l’Eglise à n’importe quel moment des 4 pontificats précédents: ils sont dans un schisme de facto depuis la réponse (dissidente) à Humanae Vitae », at-il poursuivi. 

«Mais François leur donne l’occasion, et ils veulent qu’elle apparaisse, qu’ils SONT Eglise et que les catholiques se séparent d’eux. De cette façon, ils obtiennent l’argent, le pouvoir, la propriété et peuvent prétendre être l’église catholique quand, par conviction, ils ne sont pas du genre. Tout cela ne durera pas si vous êtes séparé de la Source.  »  

Pris ensemble, tous ces propos inquiètent Moynihan, qui y voit la preuve qu’il existe un danger de « rupture ». 

Ces remarques font partie du «battement de tambour d’une critique de nombreuses décisions et actions du pape François, allant de la crise des abus sexuels à la réforme de la curie romaine, à l’accord avec le gouvernement chinois, à la fermeture des ordres religieux conservateurs, pour son intérêt apparent pour les questions environnementales, même si tous les papes précédents se sont concentrés avant tout sur la vie et la mort sacrificielles de Jésus-Christ et sur ce que cela signifiait pour tous les êtres humains », a-t-il écrit. 

Moynihan note qu’il existe des critiques ecclésiastiques de haut rang contre les décisions controversées du pontificat et que seuls deux d’entre eux sont des Américains. Il nomme les cardinaux Brandmüller, Burke, Eijk, Müller et Sarah, ainsi que les évêques René Henry Gracida et Athanasius Schneider. 

«Ces critiques semblent persuadés que l’Église est mal dirigée par un groupe d’initiés qui ont persuadé le pape d’accepter un certain nombre d’initiatives qui s’éloignent de manière moins importante et plus profonde de l’enseignement catholique traditionnel», a-t-il écrit. 

« Certains de ces critiques pensent que l’enseignement du pape, ou ceux choisis et soutenus par lui, ont atteint le niveau d’hérésie – le niveau de contradiction de la doctrine catholique définie », a-t-il poursuivi. Il a dirigé les lecteurs vers la critique du Cardinal Brandmüller sur le controversé Amazon Synod Instrumentum Laboris (document de travail). 

Moynihan a averti que le pape François et son entourage ont peut-être sous-estimé à quel point le «monde» hait l’Eglise. 

«Des forces laïques très puissantes semblent désireuses de soumettre l’Église à leur programme mondain, qui commence par un appel à la« miséricorde »et se termine par une attaque contre tous les enseignements doctrinaux et moraux chrétiens traditionnels», a-t-il écrit. 

Son premier exemple concerne l’avortement.  

«L’avortement étant de plus en plus largement accepté, la société dans son ensemble est devenue impitoyable à la mort», a déclaré Moynihan. 

« Le pape François a apparemment minimisé la défense de la vie humaine, le droit à la vie des innocents », a-t-il poursuivi.  

«Dans ce contexte, ses actions semblent presque incompréhensibles pour les catholiques pro-vie. Pourquoi a-t-il apparemment réduit l’engagement de l’Église en faveur de la cause de la vie, précisément au moment où cela est le plus nécessaire? « 

Le journaliste du Vatican a également reconnu que les doctrines relatives au mariage étaient menacées. 

«L’enseignement traditionnel sur l’indissolubilité du mariage est essentiel pour la défense de la famille et du droit des enfants de grandir avec un père et une mère», at-il rappelé.  

«L’apparente minimisation de l’indissolubilité du mariage semble bien évidemment orientée vers la situation de millions de personnes dont le mariage a échoué, afin de leur assurer une pastorale», at-il poursuivi. 

«Mais à long terme, la diminution de l’idéal matrimonial créera probablement une situation encore plus difficile pour l’épanouissement de la vie familiale à l’avenir. Pourquoi le pape François n’a-t-il apparemment pas reconnu cela?

Moynihan conclut en disant qu ‘ »un changement de cap » et « une réunion pour clarifier les positions » est nécessaire, mais que « le temps presse ». 

https://www.lifesitenews.com/news/vatican-whistleblower-vigano-pope-francis-is-the-one-provoking-schism

Enoc – Les jours de la grande tribulation sont de plus en plus proches et peu nombreux seront ceux qui y résisteront

Enoch 16 Septembre 2019

LA POLLUTION DE L’ENVIRONNEMENT, L’ABATTAGE DES ARBRES ET LA DESTRUCTION DES SOURCES HYDRIQUES, MODIFIENT LE CLIMAT SUR TOUTE LA PLANETE ; LES HAUTES TEMPERATURES FROIDES, APPORTERONT PLUS D’OURAGANS, DE TORNADES ET DE DESASTRES NATURELS, QUE LA SCIENCE DE L’HOMME NE POURRA PAS MAÎTRISER !

16 SEPTEMBRE 2019 1 :10 P.M

APPEL URGENT DE DIEU LE PERE A SON PEUPLE FIDELE
MESSAGE A ENOCH

Mon peuple, mon héritage, ma Paix soit avec vous

La décadence morale, sociale et spirituelle, va en augmentant, cette humanité chevauche le précipice par manque de Dieu sans son cœur. Les jours de la grande tribulation sont de plus en plus proches et peu nombreux seront ceux qui y résisteront ; le manque de foi uni au manque de prière et d’engagement envers votre Père Céleste, fera périr beaucoup à cause de leur tiédeur.

Mon peuple, habituez-vous à vivre avec les hautes et basses températures, parce qu’elles vont plus s’intensifier rendant invisibles de nombreux lieux sur la terre. Dans de nombreux endroits les nuits vont être glacées et dans d’autres la chaleur sera intense ; cela va affecter l’écosystème terrestre et maritime, apportant la pénurie et la famine sur toute la terre. Pendant un temps vous allez avoir une absence des eaux de pluie qui rafraîchisse la terre, ce sera un temps sec et aride, un autre signe que le ciel vous donnera, cherchant votre conversion. Priez, jeûnez et faites pénitence en ces jours, pour que reviennent les eaux de pluie car sinon viendra un temps de sècheresse et de famine qui ravagera toute l’humanité. Mon héritage des jours de pénurie au niveau mondial approchent donc et la grande majorité de l’humanité par sa rébellion et son apathie à mes appels ne sera pas prête à les affronter. La terre en ces jours prochains à commencer ne donnera que des mauvais fruits, la famine et la sècheresse apporteront les plaies et les pestes et une grande partie de l’humanité mourra de faim et de soif, pour ne pas avoir voulu répondre à mes appels Célestes.

Je vous répète nouveau : des jours de pénurie et de famine approchent, ceux qui peuvent, stockez des produits non périssables et beaucoup d’eau, pour que vous ayez une réserve. Ceux qui manquent de moyens économiques, n’ayez pas peur, beaucoup ou peu que vous ayez je le multiplierai, si vous partagez avec vos frères et sœurs et le demandez avec foi, tout comme je l’ai fait pour la veuve de Sarepta aux temps du Prophète Elie.( 1 Rois 17. 8 à 24)

Mon peuple l’eau s’épuise sur votre planète, ne la gaspillez pas ; protégez les réserves hydriques, les sources et les bassins des fleuves, pour qu’ils ne s’assèchent pas ; faites un bon usage de ce bien naturel essentiel pour la création et la survie de toutes les créatures y compris l’espèce humaine. Valorisez ce trésor naturel et protégez-le, car les jours où ce précieux liquide va être plus rare que l’or d’ofir approchent. Protégez votre planète, ne continuez pas à la polluer ni gaspiller les ressources naturelles, pour ne pas mourir de soif et de faim. Rappelez-vous que ma Création est un organisme vivant qui a mal et souffre de votre mauvais traitement ; si vous continuez à la polluer, si vous continuez à la détruire et abattre ses arbres, vous serez bientôt sans oxygène et sans eau et si cela manque la vie de la terre avec toutes ses créatures disparaîtra.

Je vous fais un appel urgent Rois des Nations et Habitants de la Terre, pour que vous cessiez d’exploiter impitoyablement ma Création ; ne continuez pas à détruire les réserves naturelles, ne continuez pas à polluer ni gaspiller l’eau, car en continuant comme vous allez, bientôt ma Création sera un désert. La pollution de l’environnement, l’abattage des arbres et la destruction des sources hydriques, modifient le climat sur toute la planète ; les hautes températures froides, apporteront plus d’ouragans, de tornades et de désastres naturels, que la science de l’homme ne pourra pas maîtriser. Le changement climatique sur la terre est causé par tout le mauvais traitement que vous faites à la planète. Reboisez, reboisez dés que possible la terre ; prenez soin des réserves naturelles et de l’eau et ne continuez pas à polluer la planète, pour que celle-ci puisse respirer à nouveau et que vos enfants puissent continuer demain à profiter de ce paradis !

Votre Père, Yahvé, Seigneur de la Création

Faites connaître mes messages à toute l’humanité, mon Héritage.

http://www.mensajesdelbuenpastorenoc.org/mensajesrecientes.html

Amazonie: Ratzinger versus Rahner

Amazonie: Ratzinger versus Rahner

Sep 19, 2019 | 

Bref aperçu de deux conceptions diamétralement opposées sur la NBQ: « Le prochain synode de l’Amazonie veut une Église amazonienne alors qu’il ne parle pas d’une Amazonie chrétienne. Les perspectives théologiques de Joseph Ratzinger et de Karl Rahner s’opposent sur ce point… ».


Amazonie: Ratzinger et Rahner s’affrontent

La NBQ
17 septembre 2019
Ma traduction

Le prochain synode de l’Amazonie veut une Église amazonienne alors qu’il ne parle pas d’une Amazonie chrétienne. Sur ce point, les perspectives théologiques de Joseph Ratzinger et de Karl Rahner s’opposent.

Pour Ratzinger, il y a l’obligation d’ »envoyer tous les peuples à l’école de Jésus, parce qu’il est la vérité en personne », pour Rahner au contraire, Dieu se communique lui-même et sa grâce est présente dans les autres religions.

De la théologie de Rahner émergent les positions du pluralisme religieux et du relativisme religieux sur lesquelles l’Instruction Dominus Jesus (200) a apporté ses mises au point. L’Instrumentum laboris du Synode ne parle jamais d’évangélisation mais seulement d’inculturation, il ne parle jamais d’enseigner mais seulement d’écouter, il ne parle jamais de poser des questions mais de se poser des questions, pas d’interroger mais de s’interroger. En d’autres termes, l’Église devrait devenir « amazonienne », dans le sens de se reformuler elle-même (« désapprendre, réapprendre, apprendre », dit le document). C’est exactement la position de Rahner, et pas celle de Ratzinger.

Dans le livre « Foi vérité tolérance. Le christianisme et les religions du monde » [en français: Foi, vérité, tolérance, Le christianisme et la rencontre des religions], Ratzinger dénonce l’impératif d’aujourd’hui: « ne violez pas les religions là où elles existent encore! » Mais il se demande si leur restauration est vraiment souhaitable, étant donné, par exemple, que les Aztèques « offraient aux dieux de la terre et de la végétation des hommes et des femmes à qui la peau était généralement arrachée ». Il ne faut pas voir dans toutes les religions – c’est sa thèse – des chemins de Dieu vers l’homme et de l’homme vers Dieu.

Si l’on tient compte de cela, l’assurance excessive avec laquelle l’Instrumentum laboris exalte les cultures primitives s’avère problématique.

Divers interprètes catholiques présentent naïvement la mentalité indigène comme porteuse absolue de ‘bonne vie’, passant sous silence les aspects de violence, de peur et de sujétion qui la caractérisent et que nous rappelle, quoique de façon extrême, l’exemple des Aztèques.

La perspective de Rahner est très différente de celle de Ratzinger. Pour lui, « partout où se déroule une histoire individuelle et collective de l’humanité, se déroule non seulement une histoire du salut, mais aussi une histoire de la révélation au sens propre du terme ».
Dans l’homme en situation, dans l’homme historique, Dieu se communique non pas avec des informations et des contenus de vérité mais avec l’ouverture de l’existence même à l’avenir et à l’espérance. Si l’on voit les choses selon ce point de vue, il n’est plus possible de croire que l’Église et les missionnaires ont des vérités à proposer aux peuples indigènes, comme si la réalité terrestre [qu’ils représentent] était privée de la révélation divine et l’attendait des missionnaires. Du reste, si la situation historique et culturelle des peuples autochtones est déjà une histoire de salut, est déjà une révélation, elle doit être laissée telle quelle et ne doit pas faire l’objet d’une annonce particulière et nouvelle. Elle doit être comprise et accompagnée, en se laissant problématiser par ses provocations qui libèrent l’Église de l’idéologie de la doctrine, c’est-à-dire de la prétention d’avoir un système bien construit de vérité à diffuser à tous.

Il y a cependant un autre point du Synode de l’Amazonie où l’opposition Ratzinger-Rahner est évidente. Dans le livre « Foi Vérité Tolérance… » Ratzinger dit que la doctrine rahnérienne de « l’inclusivisme » [concept théologique de certaines églises chrétiennes, selon laquelle, à la suite du théologien Karl Rahner, tout homme est un chrétien anonyme que l’on peut considérer comme ayant une foi chrétienne implicite, wikipedia], c’est-à-dire l’inclusion de toutes les religions dans l’histoire du salut et dans la révélation de Dieu, constitue une « mystique » qui à son tour devient une autre religion. Une mystique unirait au fond toutes les religions, du bouddhisme à l’hindouisme en passant par le christianisme. La référence commune à la mystique de la Mère Terre est aujourd’hui un exemple de cette nouvelle perspective au-delà des religions. Mais – c’est là le point de différenciation – pour Ratzinger « le concept d’un christianisme sans religion est contradictoire et irréaliste ».

Retraites spirituelles et témoignage avec Fabienne Guerréro (sous la direction spirituelle du prêtre Président des exorcistes)

de Yvette : (j’ai pris ces renseignements sur une page Facebook)

Résultat de recherche d'images pour "EGLISE DU BON PASTEUR COTONOU"

La campagne d’évangélisation dans diverses paroisses, avec Fabienne Guerréro se termine. Cette campagne avait commencé le 5 septembre.

Evangélisation dans la puissance de l’Esprit

Intercessions, prières, louanges (fabienne avec le Responsable National Évangélisation-Intercession du Renouveau Charismatique Catholique. )

Fabienne Guerréro a été invitée à témoigner dans la communauté des soeurs de Mère Térésa (retraite), dans diverses paroisses catholiques et à prêcher dans 4 paroisses et un sanctuaire avec intervention quotidienne sur les thèmes suivants :

Dans le cadre du déroulement des manifestations du Jubilé d’Or, il a été organisé une Grande Campagne d’Évangélisation avec Fabienne GUERRERO

Thème Général : Le Sauveur Jésus-Christ te tend aujourd’hui la main pour te sortir des ténèbres.

AU PROGRAMME CHAQUE JOUR, LE CHAPELET, LA LOUANGE, LA MESSE, L’ENSEIGNEMENT SUIVIS D’INTERCESSION ET DE RUPTURE DES LIENS OCCULTES sous la direction spirituelle du Prêtre Président des exorcistes et la présence des soeurs de Mère Térésa.

Chaque retraite spirituelle dure 6 jours.

Fabienne est intervenue quotidiennement sur les thèmes suivants :

  • Le danger des pratiques occultes versus la foi chrétienne
  • La miséricorde divine : des ténèbres à la Lumière du Christ
  • La Vierge Marie : son intervention dans notre conversion
  • Le dépouillement de notre ancienne vie (le vieil homme)
  • Seule la foi en Jésus Christ sauve et libère
  • La vie fraternelle, source d’abondantes grâces
  • Comment exercer le charisme dans la puissance du Saint Esprit

En dehors des retraites spirituelles, Fabienne a aussi donné des enseignements/Formation sur les thèmes suivants :

  • Au groupe de la Miséricorde Divine : Message de Jésus miséricordieux à Sainte Faustine (Petit Journal)
  • Aux cadres fonctionnaires et opérateurs économiques : Comment ôter les influences mauvaises de son activité ?
  • Aux cadres et aux étudiants : Comment se libérer des liens contractés dans les ordres ésotériques ?
  • Aux fidèles catholiques du pays : Guérir des blessures intérieures par la miséricorde divine
  • Aux fidèles catholiques : Comment exercer le charisme dans la puissance du Saint Esprit
  • Aux fidèles catholiques : Comment se libérer des alliances ésotériques ou occultes ?

Elle est aussi intervenue dans la Radio catholique du diocèse sous forme d’interview.


Elle a exercé son ministère sous la direction du Président des exorcistes du pays et du Berger catholique qui l’a invitée.


Elle a été invitée à témoigner à la radio mère nationale (une autre radio qui est diffusée nationalement dans divers pays ce qui a permis à beaucoup de personnes d’entendre son témoignage ainsi que les paroles de miséricorde de Jésus Miséricordieux à Sainte Faustine)


Madone de Zaro – Mes enfants, les groupes de prière sont de petites flammes où je demeure, je suis dans chaque groupe de prière

Messages de Notre Dame DE ZARO (Ischia) 8 Juillet 2019
Enfants, priez afin que tous vous puissiez participer et jouir du triomphe de mon Cœur Immaculé. 

Donné à Angela.

Ce soir La Maman s’est présentée toute vêtue de blanc, les bords de son vêtement étaient dorés, le manteau qui la recouvrait de la tête aux pieds était ample et blanc. Sur la tête une couronne de reine, les mains étaient jointes sur la poitrine, et sur la poitrine un cœur de chair couronné d’épines ; les mains jointes étaient refermées sur un long Rosaire blanc de lumière qui arrivait presque jusqu’aux pieds, les pieds déchaussés reposaient sur le monde.

Louez soit Jésus Christ.

« Chers enfants, merci, car ce soir encore vous êtes nombreux pour m’accueillir et répondre à mon appel. Enfants très aimés, ce soir encore je viens demander la prière, prière pour la paix dans le monde et la paix dans les familles.

Petits enfants très aimés, aujourd’hui je demande que vous formiez des groupes de prières, de prier chaque jour le Saint Rosaire, de jeûner, et de vous nourrir de la Sainte Eucharistie.
Enfants quand vous êtes tristes et seuls, sachez que je suis à vos côtés, vous n’êtes jamais seuls, une mère ne laisse jamais ses enfants seuls.

Bien sûr une mère s’éloigne de ses enfants pour les faire croître, mais elle les suit bien sans se faire remarquer.

Je fais ainsi, il semble que je ne suis pas là mais je vous vois, je vous guide toujours même quand vous ne le sentez pas, je veille sur vous toujours, chacun de vos pas je les guide, chacune de vos souffrances sont miennes : chacune de vos épreuves sont miennes :Je vous suis toujours proche !
Mes enfants, les groupes de prière sont de petites flammes où je demeure, je suis dans chaque groupe de prière. Quand vous m’invoquez, je veille sur vous. Le cénacle (groupe de prière) est une parcelle vivante où je demeure.

Mes enfants, vous devez affronter beaucoup d’épreuves mais ne tremblez pas, vous devrez souffrir beaucoup mais cela aussi vous servira, vous vous renforcerez et serez plus forts au moment de la bataille.
Enfants, priez afin que tous vous puissiez participer et jouir du triomphe de mon Cœur Immaculé. »

Ensuite la Maman m’a demandé de prier avec elle et a béni chacun de manière particulière. Enfin elle a béni tous au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit.

Donné à Simona.

J’ai vu Maman, elle portait un vêtement rosacé et un manteau bleu azur, sur la tête un léger voile et la couronne de douze étoiles. Les bras de Maman étaient ouverts en signe d’accueil.

Louez soit Jésus Christ.

« Mes chers enfants, vous voir ici me remplit de joie le cœur. Merci mes enfants pour avoir répondu à mon appel.

Mes enfants, si je me joins au milieu de vous c’est pour vous conduire au Seigneur, pour vous conduire à Lui par la main; Lui vous aime d’un amour infini, le Seigneur qui est prêt à vous prendre dans ses bras, prêt à vous serrer, prêt à pardonner tout et tous s’il existe la vraie contrition et le passage au sacrement de réconciliation.

Ce Seigneur est mort en Croix pour chacun de vous. Mes enfants, aux yeux de Dieu la vie de chacun de vous est précieuse, chacun de vous est aimé d’un amour infini.

Mes Enfants bien aimés, je suis avec vous toujours, en chacune des étapes de votre vie.

Je vous prends par la main et vous conduis, et dans les moments les plus durs je vous prends dans mes bras et je vous porte comme je le faisais avec mon petit Jésus enfant.

Mes enfants, ne vous découragez pas, je suis avec vous ! Je vous aime mes enfants, je vous aime, mais hélas, vous vous éloignez de moi, vous vous éloignez de mon Cœur Immaculé, vous dirigeant toujours davantage vers le gouffre sans fond et je ne peux vous aider, je peux seulement continuer à vous reprendre, à vous appeler, à prier le Seigneur pour vous afin que vous vous ravisiez et retourniez sur la voie juste, cette voie qui vous conduis sain et sauf au Cœur de Jésus. Mes enfants tant aimés, je vous aime d’un amour infini, je vous prie : laissez-vous aimer ! »

Pendant que Maman disait cette phrase elle pleurait avec la voix cassée par les sanglots, ensuite elle a repris :

« Ma fille prions ensemble pour mon Église bien-aimée. Mes enfants, je vous aime, je vous aime, je vous aime. A présent je vous donne ma Sainte bénédiction. »

http://cenacolimariapellegrina.blogspot.com/

Notre Dame d’Anguera – Dans votre voyage spirituel, choisissez toujours la porte étroite …

Message de Notre Dame d’Anguera-Bahia-Pedro Regis – 16 02 2019 … Dans votre voyage spirituel, choisissez toujours la porte étroite …

…  Vous vous dirigez vers un futur de grandes tribulations et beaucoup vont reculer par peur. Un petit nombre se maintiendra ferme dans la foi et ce sera ce peu qui contribuera à la Grande Victoire du Seigneur  …

Image associée

Chers enfants, vous êtes du Seigneur. Dans votre voyage spirituel, choisissez toujours la porte étroite. Ne laissez pas les illusions du monde vous entraîner dans l’abîme du péché. Mon Seigneur vous appelle.

Ne croisez pas vos bras. C’est le temps des douleurs pour les hommes et les femmes de foi. Ne reculez pas. Donnez le meilleur de vous-mêmes et vous serez récompensés par le Seigneur.

Vous vous dirigez vers un futur de grandes tribulations et beaucoup vont reculer par peur. Un petit nombre se maintiendra ferme dans la foi et ce sera ce peu qui contribuera à la Grande Victoire du Seigneur.

Je suis votre Mère et Je vous aime. Quand vous sentez le poids de votre croix, appelez Jésus. Cherchez des forces dans Son Évangile et dans l’Eucharistie. Pliez vos genoux dans la prière et tout finira bien pour vous. Avancez sans peur.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Soyez dans la paix.

Amen.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/02/4.759-message-de-notre-dame-d-anguera-bahia-pedro-regis-16-02-2019.html

Un psaume à relire quand il faut affronter un deuil

Un psaume à relire quand il faut affronter un deuil

MAN,PRAYS,CHURCH

Philip Kosloski | 17 juin 2019

Au cours de notre vie, nous sommes inévitablement confrontés à la souffrance et au deuil, quel qu’il soit. Ces périodes douloureuses nous laissent souvent un sentiment de grande solitude, une impression que personne ne peut comprendre l’étendue de notre douleur.

C’est dans les instants douloureux que Dieu se fait le plus proche de nous. Véritable soutien, le Seigneur est un réconfort dans l’épreuve. Pour nous rappeler cette réalité, nous pouvons prier les Psaumes, ces textes qui expriment si bien la complexité des sentiments humains, et montrent comment Dieu vient infiltrer nos vies pour apaiser tout ce qui vient troubler nos cœurs. Voici un extrait du Psaume 4 qui peut être une source de réconfort en temps de deuil, un rappel de la présence apaisante du Seigneur à nos côtés.

Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !
Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui.
Mais vous, tremblez, ne péchez pas ; réfléchissez dans le secret, faites silence.
Offrez les offrandes justes et faites confiance au Seigneur.
Tu mets dans mon cœur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons.
Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, car tu me donnes d’habiter, Seigneur, seul, dans la confiance.

Demandez-Moi de vous pardonner : pour tous vos péchés et, laissez – Moi intervenir pour que Je puisse vous prendre dans Mes bras puissants, pour vous sauver du terrible feu

VOUS : « MES ENFANTS ADORES: AIMES DE VOTRE PÈRE » AVANCEZ SANS PEUR !VOUS AVEZ DÉJOUÉ LE MONDE DU MAL !
LE PLAT SERA BIEN SERVI AUX MALFAITEURS !
ILS SERONT MIS SUR LA CROIX COMME ILS L’ONT FAIT AVEC MOI ET,AVEC TOUS MES ENFANTS !

( Message Carbonia 10 août 2019 )

Colle du Bon Pasteur

Le ciel doit intervenir sur cette humanité invétérée dans le péché.
Vous ! Mes enfants adorés : « aimés de votre Père », avancez sans peur, vous avez déjoué le monde du mal en « portant la lumière du Seigneur » .

Dieu est toujours présent sur votre chemin, soyez purs, écoutez Ses messages et, mettez-les en pratique, JE veux que vous soyez à MOI « totus tuus ».

Mes enfants, Veillez, car le temps est venu pour Me manifester, la bataille est en cours maintenant, la fin de ce monde corrompu par le Mal sera annoncée et le Nouvel Empire de DIEU entrera sur Terre.

Vos cœurs vont vibrer et briller dans Ma propre lumière parce que JE les allumerai. Vous serez nouveaux en Moi, avec le Saint-Esprit, vous serez renouvelés, vous serez Saints.

Mes enfants, suivez Mes commandements, prévoyez votre ascension vers Moi !
Donnez-Moi votre oui, donnez-Moi « TOUT » pour que Moi, votre Dieu d’amour, puisse accomplir sur vous : Mes merveilles.
Le plat sera bien servi aux malfaiteurs, leur dieu infernal les aspirera et, les ramènera avec lui-même où de plus en plus ils entreverront la lumière du jour mais ne se sentiront plus jamais dans leur peau !

Ils seront torturés comme ils M’ont torturé et torturé les Miens, ils seront mis sur la croix comme ils l’ont fait avec Moi et, avec tous Mes enfants, ils souffriront la douleur éternelle de la mort.

C’en est Assez! Le ciel doit intervenir sur cette humanité invétérée dans le péché, cette humanité ne veut pas éveiller son amour à Dieu, une humanité tristement tombée dans mains de l’ennemi et qui vibre de plaisir dans sa puissance maudite.
J’ai demandé à cette humanité un repentir urgent parce que le temps est passé, par Mon intervention qui sera le « signe annoncé à Fatima » Je vais réveiller le cœur de Mes enfants, Je vais les élever à Moi.

Le soleil est sur le point de montrer sa fatigue, le feu descend déjà sur cette Terre MAIS ! la science appose son silence sur la vérité, elle cache la réalité du moment.
Mes enfants, levez-vous vite de votre état de sommeil, avant d’entendre la puissante voix de votre Dieu le Créateur qui, dans Son infinie Justice, frappera les traîtres !

Abandonnez – vous à Moi, éloignez – vous de la méchanceté de Satan, ne cautionnez plus sa malveillance, demandez-Moi de vous pardonner : pour tous vos péchés et, laissez – Moi intervenir pour que Je puisse vous prendre dans Mes bras puissants, pour vous sauver du terrible feu.

Dieu aime tous SES enfants , IL les sauvera si leurs cœurs sont contrits pour tous leurs péchés, demandez LUI humblement le pardon.
Repentez-vous Mes enfants, repentez-vous! C’est le moment de choisir, n’attendez plus, tout se passe déjà maintenant autour de vous. Les ténèbres vont soudainement emmener à eux les cœurs de ceux qui ne sont pas MIEN ! ils ne Me seront pas rendus: Moi, le Dieu créateur.
Je vous bénis

Dieu le Père Tout-Puissant : » Dieu des armées ».

( Source : https://jesusrevient990662677.wordpress.com/2019/08/12/le-plat-sera-bien-servi-aux-malfaiteurs )

Tous à l’école de l’Antéchrist. Mais un cardinal se rebiffe

Tous à l’école de l’Antéchrist. Mais un cardinal se rebiffe

Tandis que la polémique fait rage autour du synode sur l’Amazonie mais dont l’épicentre se situe en réalité dans l’Eglise allemande, la dernière intervention du pape François est pratiquement passée inaperçue.

Elle s’intitule : « Reconstruire le pacte éducatif mondial » et s’adresse à « toutes les personnalités publiques » qui « s’engagent au niveau mondial » dans le domaine scolaire, quelle que soit la religion à laquelle ils appartiennent. Ce 12 septembre, on a appris qu’un sommet serait organisé le 14 mai 2020 au Vatican.

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’un pape comme Jorge Mario Bergoglio qui appartient à la Compagnie de jésus – qui a formé les classes dirigeantes pendant des siècles – ait aussi à cœur l’école et la formation des nouvelles générations. Mais ce qui frappe surtout, c’est l’absence totale de la moindre spécificité chrétienne dans son projet éducatif.

Dans le message vidéo par lequel François a lancé cette initiative, on ne trouve nulle trace ni de Dieu, ni de Jésus, ni de l’Église. La formule principale, c’est le « nouvel humanisme », avec ses inséparables « maison commune », « solidarité universelle », « fraternité », « convergence », et « accueil ».

Et les religions ? Elles se trouvent toutes mises dans le même pot et neutralisées dans un vague « dialogue ». Pour « aplanir le terrain des discriminations », le pape renvoie au document « sur la fraternité universelle » qu’il a signé le 4 février 2019 avec le grand Imam d’Al-Azhar, un document dans lequel même « le pluralisme et la diversité des religions » sont attribués à « la sage volonté divine avec laquelle Dieu a créé les êtres humains ».

La nouveauté de cette initiative de François consiste justement dans le fait que pour la première fois, un pape souscrive et entende mettre en œuvre un pacte scolaire aussi radicalement sécularisé. Parce qu’en réalité, un « nouvel humanisme » sans le Christ n’a rien de neuf, il s’agit plutôt d’une constante dans la pensée occidentale des deux derniers siècles.

Du grand Inquisiteur de Fédor Dostoïevski à l’Évangile selon Léon Tolstoï en passant par l’Antéchrist de Vladimir Soloviev, sans oublier le « nouvel humanisme » d’Edgar Morin justement – le philosophe français reçu en audience privée le 27 juin dernier par François au lendemain d’une conférence à Rome portant les « convergences » de sa pensée avec la vision du pape actuel – les formules dans lesquelles la personne unique et irremplaçable du Christ se retrouve dissoute dans un vague amour pour l’humanité ne manquent pas.

« Au sein de ce projet – a commenté Lusiella Scrosati dans La Nuova Bussola Quotidiana du 16 septembre – même Dieu est le bienvenu, à condition qu’il aille s’asseoir avec les invités de cette grande fête de l’humanité solidaire et qu’il ne prétende pas être l’Époux qui appelle aux noces et qui décide de laisser dehors ceux qui n’ont pas l’habit de noces ».

En 2005, un grand théologien et cardinal appelé Giacomo Biffi (1928-2015) nous avait mis en garde contre la « grande crise qui a frappé le christianisme au cours des dernières décennies du vingtième siècle » allant jusqu’à le vider de toute substance au nom d’une fraternité universelle.

Dans un chapitre de son livre, le cardinal Biffi reprend le récit de l’Antéchrist rédigé en 1900 par le théologien et philosophe russe Soloviev pour l’appliquer à l’Église d’aujourd’hui.

En voici ci-dessous quelques passages saisissants. Et parfaitement d’actualité.

Un article de Sandro Magister, vaticaniste à L’Espresso.

https://www.diakonos.be/settimo-cielo/tous-a-lecole-de-lantechrist-mais-un-cardinal-se-rebiffe/

Le cardinal hérétique Kasper est le coauteur de la lettre de François aux évêques allemands

Le cardinal hérétique Kasper est le coauteur de la lettre de François aux évêques allemands

La lettre de François aux évêques allemands a été écrite après une réunion discrète des cardinaux Parolin, Ladaria, Ouellet, Stella et quelques archevêques de la Curie, écrit Herder.de (18 septembre).

Les prélats ont évalué la situation en Allemagne, où la communion pour les protestants venait d’être introduite. Ils ont chargé Ladaria de proposer à François d’écrire une lettre aux évêques allemand soulignant l’importance de l’unité avec Rome.

François a accepté l’idée. Il a appelé le cardinal Walter Kasper, 86 ans, pour le conseiller. François a écrit la lettre en espagnol. Ladaria, membre de la Congrégation pour la doctrine de la foi, l’a traduite en allemand.

Incroyablement, les personnes impliquées ont réussi à garder le processus secret. Les Allemands ont été surpris par cette lettre, y compris le cardinal Reinhard Marx de Munich.

La lettre de 19 pages demande aux évêques allemands de trouver une « réponse franche à la situation actuelle » et met en garde contre la « fragmentation ». Dans l’ensemble, elle est pleine de bla bla et de truismes et se prête à presque toutes les interprétations.

https://gloria.tv/article/eW8z3b7Y1Xsg1xTn7NCFwLtvY


Le Nouvel Age – que dit Rome ?

Résultat de recherche d'images pour "NOUVEL AGE"

L’Eglise nous avertit que le Nouvel Age fait publicité d’un large éventail de pratiques telles que l’acuponcture, le biofeedback, la chiropraxie, la kinésiologie, l’homéopathie, l’irridologie, les massages et différentes sortes de techniques corporelles (comme l’ergonomie, le Feldenkrais, la réflexologie, le Rolfing, le massage en polarité, le toucher thérapeutique, etc.), la méditation et la visualisation, les thérapies nutritionnelles, les traitements psychiques, différentes sortes de médecine des plantes, la guérison par les cristaux, les métaux, la musique ou les couleurs, les thérapies de la réincarnation et enfin les programmes en douze étapes et les groupes de réalisation de soi. (Jésus-Christ le porteur d’eau vive – Conseil Pontifical de la Culture et Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux).

Notre Dame d’Anguera-Bahia – Repentez-vous, car le repentir est le premier pas fait sur le chemin de la sainteté …

Message de Notre Dame de la Paix d’Anguera-Bahia-Pedro Regis – 14 09 2019 – Repentez-vous, car le repentir est le premier pas fait sur le chemin de la sainteté …

4.854 Message de Notre Dame de la Paix d'Anguera-Bahia-Pedro Regis – 14 09 2019 - Repentez-vous, car le repentir est le premier pas fait sur le chemin de la sainteté …

… La grande guerre viendra et la douleur sera grande pour Mes pauvres enfants. Une blessure sera ouverte au cœur de l’Église. Pliez vos genoux dans la prière. Demeurez fermes sur le chemin que Je vous ai indiqué. Quoi qu’il arrive, restez avec Jésus et accueillez les enseignements du véritable Magistère de Son Église …


Chers enfants, Dieu est pressé. Ne vous croisez pas les bras. C’est le moment opportun pour votre retour. Ouvrez vos cœurs et acceptez la Volonté de Dieu pour vos vies. Vous vous dirigez vers un avenir douloureux.

La grande guerre viendra et la douleur sera grande pour Mes pauvres enfants. Une blessure sera ouverte au cœur de l’Église. Pliez vos genoux dans la prière. Demeurez fermes sur le chemin que Je vous ai indiqué. Quoi qu’il arrive, restez avec Jésus et accueillez les enseignements du véritable Magistère de Son Église.

Je suis votre Mère et Je viens du Ciel pour vous emmener au Ciel. Repentez-vous, car le repentir est le premier pas fait sur le chemin de la sainteté. Vous êtes dans le monde, mais vous n’êtes pas du monde. Allez de l’avant pour défendre la vérité.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. 

Soyez dans la paix.

Amen.

J. Leary – Ces âmes en enfer ne Me verront jamais, et elles sont condamnées pour toujours aux flammes et à la torture de la part de démons.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Dimanche, le 1er septembre, 2019

Jésus a dit : « Mon peuple, lorsque vous voyez cette falaise, vous voyez comment vous êtes près du monde du purgatoire, où les pauvres âmes souffrent leur purification. Ces âmes au purgatoire ont toutes eu la promesse qu’un jour elles seront permises d’aller au ciel. Il y a différents niveaux du purgatoire avec les plus élevées toutes proches du ciel. Aux niveaux inférieurs, des âmes sont purifiées par des flammes tout comme en enfer. Ces âmes en enfer ne Me verront jamais, et elles sont condamnées pour toujours aux flammes et à la torture de la part de démons. Les âmes au purgatoire ont besoin de l’aide des vivants par des Messes et des prières. Rappelez-vous d’inclure les âmes au purgatoire dans vos prières quotidiennes. Les fidèles qui survivront la tribulation, souffriront leur purgatoire sur la terre, ce qui est préférable au véritable purgatoire. C’est Ma justice qui fait que les âmes doivent être purifiées pour mériter d’être en Ma présence au ciel. Rappelez-vous dans l’Évangile du jour que ceux qui s’exaltent seront humiliés, et ceux qui s’humilient seront exaltés. »

Le synode de l’Amazonie vise à tuer le célibat sacerdotal

Le synode de l’Amazonie vise à tuer le célibat sacerdotal

Mgr Rafael Cob García, 67 ans, évêque espagnol de Puyo, Equateur, qualifie déjà le Synode amazonien d' »historique » et espère qu’il abolira le célibat sacerdotal, écrit Cruxnow.com (16 septembre).

Lors d’une conférence de presse, Cob a répandu la théorie, raillée par les historiens sérieux, selon laquelle l’Église primitive « ordonnait des hommes mariés ». La vérité : Seuls les hommes mariés qui, d’un commun accord, se séparaient de leur femme et vivaient des vies séparées, pouvaient devenir prêtres.

Cob croit que les peuples indigènes [arriérés ?] « ne comprennent pas » la vie célibataire, comme si le Christ avait appelé seulement les Occidentaux à tout abandonner pour lui.

Il admet qu’un sacerdoce marié s’appliquerait à toute l’Église, pas seulement à l’Amazonie, soulignant que le Synode se réunit à Rome et est pour toute l’Église.

Sans honte, Cob se livre à la pire flagornerie en saluant le Pape François comme un « prophète ».

https://gloria.tv/article/83P8aC91djKNEk1ydyFLvKpKM

Peine de mort : Le cardinal Schönborn accuse Jean-Paul II

Peine de mort : Le cardinal Schönborn accuse Jean-Paul II

Lors d’une homélie pour la fête du Très Saint Nom de la Bienheureuse Vierge Marie dans la cathédrale de Vienne (15 septembre), le militant gay Christoph Schönborn, qui est également cardinal, a commencé à parler de la peine capitale.

Schönborn prétendait que la peine de mort « contredit la dignité humaine » – bien que Dieu l’ordonne dans la Bible. Puis il a justifié la décision de François de « changer » le Catéchisme de l’Église catholique concernant la peine de mort.

Il s’est même étonné que François, par cette décision,  » ait enfin réalisé un vœu profond du Pape Jean-Paul II  » [Jean-Paul II n’aurait-il donc pas pu le faire tout seul s’il l’avait voulu ?!].

Schönborn fut le secrétaire de rédaction du Catéchisme préparé par le cardinal Joseph Ratzinger.

https://gloria.tv/article/PZrDToazRk8w3WQa9jqwnhECJ

Cardinal Marx : « L’Allemagne aide à diriger l’Église ».

Cardinal Marx : « L’Allemagne aide à diriger l’Église ».

L’obéissance est faite pour les faux conservateurs, pas pour le cardinal Marx de Munich, président des évêques allemands.

Le 4 septembre, Marx a reçu une lettre du cardinal Ouellet, Préfet de la Congrégation pour les Évêques.

Ouellet lui a dit qu’un synode allemand (« Chemin synodal ») serait « contraire aux instructions du pape François » et devrait être arrêté parce qu’il concerne des questions pour lesquelles une Église locale n’est pas compétente.

Dans une lettre du 12 septembre, Marx a fait un doigt d’honneur symbolique à Ouellet en l’informant que le Synode se poursuivra comme prévu. Afin d’aggraver les dégâts, il a divulgué la lettre au Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Dans cette lettre, Marx admet ouvertement son intention de mettre en doute l’enseignement infaillible de l’Église : « Je ne vois pas pourquoi les questions sur lesquelles le Magistère s’est prononcé devraient être retirées de tout débat ».

Les résultats du synode seront utiles à l’Église universelle « au cas par cas », estime Marx.

Le synode est conçu pour faire pression en faveur de quatre abus qui ont déjà ruiné les protestants : la désautonomisation du clergé, l’abolition du célibat pour les évêques et les prêtres, l’encouragement à la fornication homosexuelle et l’invention de prêtresses.

Marx insiste sur le fait que « d’innombrables croyants en Allemagne » font pression en ce sens.

Il aurait également dû dire que « d’innombrables croyants en Allemagne » – 72% selon une étude de 2019 – ne croient pas à la résurrection corporelle du Christ.

https://gloria.tv/article/S71CVAKo8rWZ3NxZrRLp3vxm1

Centre de Fatima : Le pape François : Tout le monde est schismatique sauf moi…


(ma traduction)

Le pape François : Tout le monde est schismatique sauf moi

par Chris Ferrara du centre de Fatima

Les lecteurs ont peut-être remarqué que cette chronique, comme tant d’autres rédigées par des observateurs catholiques de la scène ecclésiale, est en grande partie devenue une chronique de ce que j’ai appelé la débâcle de Bergoglio. Il ne se passe pas un jour sans autre indication qu’avec ce pontificat, l’Église assiste à une aberration sans précédent dans les fonctions de la papauté, qui risque de devenir un instrument pour tenter d’imposer à l’ensemble de l’Église les opinions erronées d’un homme sur toutes sortes de choses. . J’insiste sur le mot «tenté».

Partout, des cloches d’alarme retentissent contre le cours de cette papauté, étant entendues dans des endroits où aucune critique d’un pape n’avait jamais été entendue auparavant. Considérez cet article, paru à Town Hall, de William F. Marshall, analyste du renseignement et enquêteur, qui est l’enquêteur principal de Judicial Watch, organisation qui a joué un rôle déterminant en obligeant à divulguer des preuves selon lesquelles le gouvernement Obama espionnait le Campagne Trump pendant et après les élections de 2016.

Le titre est choquant, mais compréhensible étant donné la situation de plus en plus grave que François crée pour l’Église: «Le fou du Vatican». Comme l’explique Marshall, «je n’aurais jamais pensé que je parlerais du pape comme d’un fou, mais c’est arrivé. Marshall fait allusion à la dernière explosion du magistère dans l’avion dans lequel François déchaîné, exhibant une étonnante combinaison d’orgueil et d’insouciance, déclare allègrement que « Pour moi, c’est un honneur que les Américains [catholiques conservateurs] m’attaquent » en raison de ses tentatives flagrantes de saper l’enseignement de ses prédécesseurs sur le mariage, la sexualité et la bioéthique (la destruction systématique par François de l’Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille), tandis que, comme le dit Marshall, «le changement climatique et migration », sujets dans lesquels il n’a ni compétence ni autorité enseignante.
Lors de la même conférence de presse dans l’avion, selon la traduction au Vatican présentée ici par le National Catholic Register, François a admis que ce ne sont pas seulement les Américains qui l’ont « attaqué »: « Les critiques ne viennent pas seulement des Américains, un peu de partout, même de la curie. « 
De partout! Est-ce que cela trouble le pape François? Cela le pousse-t-il à se demander si l’une de ses idées est fausse ou s’il abuse peut-être du pouvoir de son bureau? Pas du tout. Bien au contraire, il croit évidemment que tout désaccord avec ses opinions équivaut à un schisme.

Concernant ses critiques «partout», même à la Curie, il dit: «En ce qui concerne le cas du pape: je n’aime pas cet aspect du pape, je le critique, je parle de lui, j’écris un article et je lui demande de répondre, c’est juste. Critiquer sans vouloir entendre une réponse et sans dialoguer, ce n’est pas avoir à coeur le bien de l’Église, c’est poursuivre une idée fixe, changer le pape ou créer un schisme. Cela est clair: une critique juste est toujours bien accueillie, du moins par moi.

Deuxièmement, le problème du schisme: dans l’Église, il y a eu beaucoup de schismes. ”
Il n’est pas facile de donner un sens à cette remarque confuse, mais cela semble signifier que Francis ne craint pas les critiques tant qu’il ne l’oblige pas à modifier ses opinions ou son cours. Comme pour dire que s’opposer aux déclarations ou décisions papales est en soi schismatique. Le reste du commentaire décousu appuie cette interprétation:
«Après le premier concile du Vatican, par exemple, lors du dernier vote, celui sur l’infaillibilité, un groupe important a quitté et a fondé l’Église vieille-catholique afin de rester« fidèle à la tradition ». Puis ils se sont développés différemment et maintenant ils ordonnent des femmes. Mais à ce moment-là, ils étaient rigides, ils se sont ralliés à l’orthodoxie et ont pensé que le conseil s’était trompé. Un autre groupe est parti très, très doucement, mais ils ne voulaient pas voter. Vatican II a eu ces choses parmi ses conséquences. La scission post-conciliaire la plus connue est peut-être celle de Lefebvre.
«Dans l’Église, il y a toujours une option pour le schisme, toujours. Mais c’est une option que le Seigneur laisse à la liberté humaine. Je n’ai pas peur des schismes, je prie pour qu’il n’y en ait pas, car ce qui est en jeu, c’est la santé spirituelle des gens. Laissons le dialogue, corrigeons s’il y a une erreur, mais le chemin schismatique n’est pas chrétien. ”

La pensée ici est également une confusion sans espoir: François associe la dissidence à l’enseignement constant de l’Église, finalement confirmé par une définition conciliaire infaillible que les Vieux Catholiques ont rejetée, avec un refus légitime d’accepter des nouveautés qui contredisent l’enseignement constant de l’Église, y compris sa propre tentative originale de renverser l’enseignement et la pratique bimillénaire (défendus à la fois par Jean-Paul II et Benoît XVI) sur l’impossibilité de la Sainte Communion pour les catholiques divorcés et «remariés» qui entendent poursuivre leurs relations sexuelles adultères.
Ainsi, le désaccord avec François est un schisme, et il n’a «pas peur des schismes» – ce qui signifie les schismes que ses propres nouveautés vont engendrer! Chose étonnante, à une autre occasion, François avait prédit avec précision: «Je ne dois pas exclure que je vais entrer dans l’histoire en tant que diviseur de l’Église catholique.» Et il n’a pas peur de cela. Que peut-on dire?
Le reste du commentaire de François sur le «schisme» – à son avis – révèle un dérangement similaire de la pensée:
«Un schisme est toujours une séparation élitiste issue d’une idéologie détachée de la doctrine. C’est une idéologie, peut-être juste, mais qui engage la doctrine et la détache… L’idéologie de la primauté d’une moralité stérile vis-à-vis de la moralité du peuple de Dieu. Les pasteurs doivent mener leur troupeau entre la grâce et le péché, parce que c’est la moralité évangélique.
«Au lieu de cela, une morale basée sur une telle idéologie pélagienne vous conduit à la rigidité, et nous avons aujourd’hui de nombreuses écoles de rigidité au sein de l’Eglise, qui ne sont pas des schismes, mais des développements chrétiens pseudo-schismatiques qui se termineront mal. Quand vous voyez des chrétiens rigides, des évêques, des prêtres, il y a des problèmes derrière cela, pas la sainteté de l’Évangile. Nous devons donc être doux avec ceux qui sont tentés par ces attaques, ils traversent une période difficile, nous devons les accompagner avec douceur.  »

Des pasteurs qui mènent leurs troupeaux entre la grâce et le péché? De quoi l’homme parle-t-il? C’est presque impossible à dire, mais un noyau de sens est à peine discernable: quiconque désapprouve la conception latitudinaire sans précédent de François concernant la moralité sexuelle, y compris les évêques et les prêtres, est soit un schismatique, soit un « pseudo-schismatique » promouvant les « écoles de rigidité « que Francis voit émerger » partout « .

Marshall exprime son mépris envers cette absurdité avec une franchise impitoyable: « Cher Dieu, donne-moi la force. »«La photo [de la conférence de presse aérienne] est très appropriée. Il dépeint le pape François gesticulant de la main gauche avec un sourire débile, des sourcils levés et des yeux déchaînés, qui hurlent: «Je suis tellement au-dessus de ma tête que vous n’avez aucune idée!»

«Le commentaire du pape François sur le potentiel d’un schisme au sein de l’Eglise causé par ses changements (ou sa pensée confuse) met en évidence une incohérence cognitive qui devrait amener l’ensemble du Collège des cardinaux à se demander si cet homme est apte à diriger l’Église, qui compte un milliard de membres. »Nous sommes vraiment en difficulté avec cet individu à la barre de la plus puissante institution de protection de l’humanité que le monde ait connue. »

« Le journal rapporte le pape en disant: » Je prie pour qu’il n’y ait pas de schismes, mais je n’ai pas peur. « Eh bien, Votre Sainteté, ma recommandation est que vous devriez avoir peur. Comme le souligne l’article, vous avez des hommes très puissants, très érudits, et vraiment saints au sein de l’église, qui reconnaissent les dommages que vous causez et ont si peur pour son unité continue qu’ils vous défient directement. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. « «Je ne crois pas qu’il faille suivre aveuglément un homme obsédé par la célébrité qui trouve le temps de montrer aux Américains qu’il est préférable d’éliminer leurs frontières, de permettre à des étrangers en situation irrégulière de faire fi de leurs lois et d’inonder leur pays, tout en vivant dans un palais bien protégé par la Garde suisse. ”

Il ne s’agit pas d’un discours «traditionaliste radical», mais plutôt d’un admirateur de Jean-Paul II, dont les propres alliances avec la nouveauté n’ont cependant pas porté atteinte à un élément aussi fondamental de l’enseignement de l’Eglise que le Sixième Commandement. «J’adore l’Église, conclut Marshall, j’adore son histoire, sa majesté, ses énormes contributions à la civilisation humaine et ses enseignements, aussi imparfaits que je puisse être à les suivre. Et il faut le plus beau des hommes pour le diriger. Où est le pape (aujourd’hui saint Jean-Paul II) quand nous avons le plus besoin de lui?
Un cri de coeur d’un membre ordinaire des fidèles, représentant un cri de cœur des fidèles en général, qui en a assez de cet étonnant pape, qui pense que son hétérodoxie est la nouvelle orthodoxie et que, presque littéralement, chacun est un schismatique sauf lui.

Comme Philip Lawler vient de l’écrire, en réponse à la déclaration de François selon laquelle il «n’a pas peur des schismes»: «Eh bien, je le suis. Et j’ai peur des Pontifes romains qui n’ont pas peur de diviser l’Église universelle. Ce qui signifie que, oui, j’ai peur du pape François. « 

Notre-Dame de Fatima, prie pour nous!

François a également interrogé Mgr Viganò au sujet des jésuites

François a également interrogé Mgr Viganò au sujet des jésuites

Le pape François a interrogé Mgr Carlo Maria Viganò, alors nonce apostolique aux États-Unis, sur la situation des jésuites américains, lorsque, le 23 juin 2013, il a voulu connaître le scandale McCarrick, peut-on lire sur le Inside the Vatican de Robert Moynihan.

Moynihan en a été informé par Mgr Viganò lui-même. Viganò a répondu que les Jésuites américains avaient joué un rôle clé dans la sécularisation des universités catholiques du pays et avaient souvent, et contre la volonté des papes, été à l’avant-garde des efforts pour changer la doctrine catholique.

Il a suggéré que ce serait un grand don pour l’Église aux États-Unis et dans le monde entier, si François réussissait à réformer l’ordre et à le ramener sur la voie orthodoxe d’antan qui fit la grandeur de cet ordre.

https://gloria.tv/article/Q2DuXHrbEjmj2ctPQqH9s3LYL

Le Comité d’Abou Dhabi de François s’est réuni à la Casa Santa Marta

Le Comité d’Abou Dhabi de François s’est réuni à la Casa Santa Marta

La première réunion du Haut Comité pour mettre en œuvre la diabolique déclaration d’Abou Dhabi a eu lieu le 11 septembre à la Casa Santa Marta de François.

La date a été choisie en souvenir de ceux qui sont morts au World Trade Center à New York.

François a salué les membres du Comité et leur a remis une copie du « Document sur la Fraternité Humaine » d’Abou Dhabi. Il les qualifié d' »artisans de fraternité ».

Le Comité demandera aux Nations Unies d’instaurer une « Journée de la fraternité humaine » annuelle début février.

Les sept membres actuels ne représentent que le Saint-Siège et les institutions musulmanes. Il est prévu d’inclure des représentants d’autres religions.

La prochaine réunion aura lieu dès le 20 septembre à New York.

https://gloria.tv/article/1QSat6KXoHtD1oysNageA3nvV

Les catholiques les plus « progressistes »reconnaissent qu’ils ne peuvent pas créer les changements radicaux qu’ils souhaitent sans provoquer une scission dans l’Église.

«Les catholiques les plus« progressistes »reconnaissent qu’ils ne peuvent pas créer les changements radicaux qu’ils souhaitent sans provoquer une scission dans l’Église. Ils veulent donc que les catholiques orthodoxes se séparent les premiers, leur laissant la possibilité de mettre en œuvre leur propre agenda révolutionnaire.  »

Qui profite de toutes ces discussions sur le schisme?

Rumeurs de schisme: cui prodest?

Sep 18, 2019 |

La réponse (formidable de lucidité) de Phil Lawler: ce sont les soutiens progressistes de François qui veulent que les catholiques orthodoxes se séparent en premier, « les laissant libres ensuite de mettre en œuvre leur propre programme révolutionnaire ». C’est un piège!

Phil Lawler

A qui profite tout ce discours sur le schisme?

Phil Lawler
Catholic Culture
17 septembre 2019
Ma traduction

Pourquoi parlons-nous même de schisme? Qui a entamé cette conversation extraordinaire et quels sont les intérêts qu’elle sert ?

Ross Douthat, dans le New York Times, admet avoir utilisé le terme « schisme » il y a longtemps, comme une possibilité théorique – qu’il considère aujourd’hui (à juste titre) comme lointaine. Mais à présent, le pape François parle calmement de la perspective d’un schisme, et dit même que cela ne l’effraie pas [cf. Chronique d’un schisme annoncé] – ce qui, comme je l’ai souligné, est effrayant en soi.

Comment en sommes-nous arrivés là, si vite? Comment en sommes-nous arrivés à un point où le journal laïc le plus prestigieux du pays soulève l’idée que les catholiques américains pourraient se séparer de l’Église universelle, et où le Pontife considère cette perspective comme une possibilité sérieuse ?

Les critiques américains du Pape ont-ils menacé de rompre avec Rome? Jamais! Bien au contraire, les critiques les plus importants de ce pontificat insistent qu’ils font (nous faisons) tout ce qui est possible pour préserver l’unité de l’Église universelle, pour maintenir nos liens forts avec « tous ceux qui détiennent et enseignent la foi catholique qui nous vient des apôtres ». Le cardinal Raymond Burke, souvent cité comme le chef d’une faction rebelle, a en réalité affirmé à maintes reprises et catégoriquement sa loyauté envers le Souverain Pontife romain. On ne peut pas causer un schisme en défendant la doctrine établie de l’Église.

(D’un autre côté, on peut causer un schisme en organisant une réunion des évêques d’une nation, cherchant à changer les enseignements de l’Église universelle, et ignorant les admonestations du Saint-Siège d’abandonner ce plan qui divise, comme le font actuellement les dirigeants de la conférence des évêques allemands [cf. Le schisme passera-t-il par l’Allemagne?]. Pourtant, quand le New York Times parle de schisme, il est dit que la menace vient de « quelques conservateurs – surtout aux Etats-Unis », plutôt que des remuants « progressistes » allemands).

Je pose donc à nouveau la question: Comment cette conversation a-t-elle surgi, au sujet de la menace présumée d’un schisme américain? Et si vous suivez les discussions catholiques sur Internet, vous connaissez la réponse. Le sujet a été soulevé – et promu, et répété, et présenté comme une menace imminente – par les défenseurs les plus actifs et les plus agressifs du Pape sur Internet.

Ce qui soulève une autre question: Pourquoi ces gens – qui ont défendu avec tant d’enthousiasme les démarches du Pape pour modifier les enseignements de l’Église sur des questions comme le mariage et l’Eucharistie – sont-ils si désireux de parler de rupture avec le Pape ? Et encore une fois, je crois que je connais la réponse.

Pourquoi le président Lincoln a-t-il manœuvré la Confédération dans le bombardement de Fort Sumter? Parce qu’il voyait que la guerre était imminente et qu’il voulait que le Sud tire les premiers coups de feu. De même, les catholiques les plus « progressistes » reconnaissent qu’ils ne peuvent concevoir les changements radicaux qu’ils veulent sans précipiter une scission dans l’Église. Ils veulent donc que les catholiques orthodoxes se séparent en premier, les laissant libres de mettre en œuvre leur propre programme révolutionnaire.

Permettez-moi donc de conclure par un vibrant appel à mes compagnons catholiques, et en particulier à mes amis les plus excités sur Internet. Ne mordez pas à l’hameçon. Nous ne pensons pas au schisme. Nous pensons – et nous travaillons et prions pour cela – à préserver l’unité catholique, une unité qui nous maintient en pleine communion non seulement avec l’évêque de Rome et avec nos frères catholiques du monde entier, mais aussi avec tous les fidèles catholiques des générations précédentes. C’est notre Église: l’Église des apôtres, des saints, des martyrs et de nous, pauvres pécheurs.
Nous ne partons pas. Sûrement pas: nous ne partirons pas.

N. Dame d’Anguera – Les hommes de foi et les défenseurs de la vérité seront persécutés et pourchassés …

Message de Notre Dame de la Paix d’Anguera-Bahia-Pedro Regis – 31 08 2019 – Vous vivez dans un temps pire que celui du Déluge. Faites demi-tour. Dieu est pressé …

4.848 Message de Notre Dame de la Paix d'Anguera-Bahia-Pedro Regis – 31 08 2019 - Vous vivez dans un temps pire que celui du Déluge. Faites demi-tour. Dieu est pressé …

… Ne laissez pas les nouveautés du monde vous éloigner du chemin du salut … appelez Jésus. En Lui est votre victoire. Rappelez-vous le toujours : Tout dans cette vie passe, mais la Grâce de Dieu en vous sera Éternelle … L’action de l’ennemi éloignera beaucoup de Mes pauvres enfants de la vérité. Les hommes de foi et les défenseurs de la vérité seront persécutés et pourchassés … Pliez les genoux dans la prière et cherchez des forces dans l’Eucharistie …

Chers enfants, Je vous aime tels que vous êtes et vous prie d’être de Mon Fils Jésus. Vous êtes dans le monde, mais n’êtes pas du monde. Accordez de la valeur aux Trésors de Dieu qui sont en vous, et en tout, soyez comme Jésus.

Vous vivez dans un temps pire que celui du Déluge. Faites demi-tour. Dieu est pressé et c’est le moment opportun pour votre retour. Je vous demande de vivre dans la joie l’Évangile de Mon Jésus. Ne laissez pas les nouveautés du monde vous éloigner du chemin du salut.

S’il vous arrive de tomber, appelez Jésus. En Lui est votre victoire. Rappelez-vous le toujours : Tout dans cette vie passe, mais la Grâce de Dieu en vous sera Éternelle. Vous marchez vers un futur douloureux. L’action de l’ennemi éloignera beaucoup de Mes pauvres enfants de la vérité.

Les hommes de foi et les défenseurs de la vérité seront persécutés et pourchassés. Je souffre pour ce qui vient à vous. Pliez les genoux dans la prière et cherchez des forces dans l’Eucharistie. Votre victoire est dans le Seigneur. Avancez sans peur.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. 

Soyez dans la paix.

Amen.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/09/4.848-message-de-notre-dame-de-la-paix-d-anguera-bahia-pedro-regis-31-08-2019-vous-vivez-dans-un-temps-pire-que-celui-du-deluge.fait

Le général des jésuites parle du pontificat (François est là pour mettre en oeuvre le vrai Concile)

Le Père Sosa lève un coin du voile

Sep 18, 2019 

Lors d’une conférence de presse le 16 septembre à Rome, le général des jésuites parle du pontificat (François est là pour mettre en oeuvre le vrai Concile), des oppositions au Pape (qu’il réduit à des luttes de pouvoir au sein de l’Eglise, en vue de sa succession), du Synode sur l’Amazonie (qui ne prendra pas de décisions doctrinales), et il rejette toute idée de schisme. Bref (et néanmoins éclairant) compte-rendu sur la NBQ.

Pour le Père Sosa, le Synode crée l’unité

Marinellys Tremamunno
La NBQ
17 septembre 2019

Les critiques contre l’Instrumentum Laboris du Synode pour l’Amazonie sont instrumentalisées [par les ennemis du Pape], c’est « un moyen d’influencer l’élection du prochain Pape ». Pour le général jésuite, le père Arturo Sosa, tout se réduit à une lutte de pouvoir dans l’Église.

« Le Pape François est serein face aux critiques », parce qu’ »il est convaincu de sa mission et ne changera pas« .

C’est en ces termes que le Père Arturo Sosa, supérieur des Jésuites, a défendu le Souverain Pontife lors de la conférence de presse du lundi 16 septembre au siège de la presse étrangère à Rome, en réponse à la croisade de prière et de jeûne pour le Synode de l’Amazonie. Selon le Pape noir, les accusations d’hérésies contenues dans l’Instrumentum Laboris de la part du cardinal Raymond L. Burke et de Mgr Schneider, sont « une manière d’influencer l’élection du prochain Pape, car François n’est pas un jeune homme, son pontificat ne sera pas le plus long de l’histoire et ils voient sa succession« .

« Il s’agit d’une lutte politique au sein de l’Eglise », a averti Sosa, soulignant que les attaques contre Bergoglio sont le résultat des réformes « anticléricales » (!!) qu’il mène: le Pape « promeut la synodalité contre le cléricalisme (!!!), alors ces attaques sont les mêmes que celles que nous avons vues contre le synode des jeunes et contre celui de la famille ». Et malgré les vives critiques de ces derniers jours, il nous a assuré que les documents synodaux « créent l’unité », rejetant un éventuel schisme dans l’Église catholique après le Synode de l’Amazonie.

Le Supérieur jésuite a ainsi rompu le silence sur les polémiques entourant le premier Pape latino-américain et le Synode de l’Amazonie. Et il a également abordé diverses questions d’actualité liées au Souverain Pontife.

« L’Église sur le chemin de l’écologie intégrale ».

Sosa considère que le Synode sur l’Amazonie est la continuation d‘Evangelii Gaudium et de Laudato Si’. « Le Synode sur l’Amazonie est la concrétisation du Laudato Si’, inspirée par Evangelii Gaudium. L‘Istrumentum Laboris insiste donc sur une expression de l’écologie intégrale, de la façon dont nous, en tant qu’Église et société, nous nous préoccupons vraiment de l’écologie intégrale. Ceux qui pensent que c’est une stratégie de la gauche, il me semble qu’il faut les aider à ouvrir les yeux ».

« Le Synode ne prendra pas de décisions doctrinales,

a affirmé le Père Arturo Sosa et il a réitéré que, de toute façon, l’Église a la responsabilité d’alimenter les communautés chrétiennes, elle doit donc trouver les moyens pour le faire. Selon lui, « le seul moyen n’est pas d’ordonner (des prêtres) », donc « il y a beaucoup de ministères qui peuvent être utilisés dans des régions comme l’Amazonie ». « Et nous devons nous rappeler que le Synode est une rencontre pastorale, une rencontre pour échanger une vision commune et donner des recommandations sur la manière de mener à bien une pastorale plus efficace dans une région d’Amérique latine aussi importante pour le monde ».

« Saint Ignace n’était pas si bête »

a-t-il dit face à la création de trois nouveaux cardinaux jésuites en opposition avec les derniers souhaits de l’ordre qui parlent d’un charisme au service de l’Eglise sans aspirations personnelles. « Et si l’un d’entre nous a été ordonné évêque, alors dans ce cas il devra faire ce qu’il a à faire ». Il a expliqué que la nomination des trois jésuites apporte des messages concrets: Michael Czerni « représente l’engagement pour les réfugiés et les migrants », ce n’est pas un hasard s’il aura un rôle clé de secrétaire spécial au prochain Synode pour la région panamazzonienne; avec Jean-Claude Höllerich, on veut « donner un message d’unité à l’Europe » ; et la Lituanienne Sigitas Tamkevicius « est un martyr vivant ».

« Le rapprochement avec la Chine n’est pas improvisé.

Le Père Arturo Sosa a confirmé que la situation entre la Chine et l’Eglise catholique est « toujours tendue » et que, malgré l’accord, les « grandes persécutions » contre les catholiques continuent. Cependant, il considère que ces accords sont « une étape importante pour l’unité de l’Eglise chinoise ».

Comment le Pape noir voit-il le pontificat de Bergoglio?

« Le Pape François, fils du Concile Vatican II, met toute son énergie et toute sa capacité pastorale à traduire dans la réalité ce dont le Concile Vatican II a rêvé pour l’Église: il me semble que c’est une grande contribution. La vraie réforme est que l’Église soit proche du projet dont le Concile Vatican II a rêvé lorsqu’il a défini le peuple de Dieu. En Amérique latine, nous aimons dire que le peuple de Dieu en marche est le sens de la synodalité et c’est le sens de Synode, marcher ensemble », a-t-il souligné.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/18/le-pere-sosa-leve-un-coin-du-voile/

Viganò avait raison : Le Vatican commence enfin à enquêter sur les abus homosexuels

Viganò avait raison : Le Vatican commence enfin à enquêter sur les abus homosexuels

Quand Mgr Viganò, archevêque lanceur d’alerte, a accusé le pape François en juillet d’avoir étouffé les abus homosexuels au petit séminaire du Vatican, il a été diffamé et ignoré par l’entourage du pape François.

Cependant, le 18 septembre, le Vatican a annoncé que le père Gabriele Martinelli, un ancien séminariste accusé d’avoir abusé de jeunes séminaristes, et l’ancien recteur du Séminaire, accusé d’avoir encouragé le crime présumé, seront inculpés. Les deux appartiennent à l’Opera Don Folci.

Martinelli fut ordonné prêtre bien que Kamil Jarzembowski, un ancien séminariste, ait dit à ses prélats, dont François, qu’il avait abusé sexuellement à plusieurs reprises de son colocataire. Jarzembowski a été renvoyé du séminaire en 2012.

Le Vatican a expliqué que l’enquête a été retardée parce que la loi du Vatican exige que les victimes présumées déposent une plainte dans un délai d’un an mais François a [généreusement] fait une exception.

https://gloria.tv/article/jLC6jTVYpBsi2Gt9Eu3gGSgpP


La fin des Temps

Cette période clos les temps ouverts par la Passion du Seigneur, sa Résurrection et son Ascension. C’est la période préparatoire à l’avènement du Christ en gloire. Cette période cruciale est confiée à Marie. Elle correspond à une période de dégénérescence généralisée de la foi et des mœurs.

Selon Apocalypse 12, Marie vient enfanter une dernière fois le Christ dans le cœur des hommes. Elle affronte pour cela le « Dragon » qui tente de détruire ce projet et balaye à cette fin le tiers des étoiles, les prêtres de l’Église selon Maria Valtorta. 

Ce temps est contemporain comme l’annoncent plusieurs textes de Maria Valtorta.   

Tout d’abord une dictée du 23 octobre 1947 dans laquelle Jésus lui confie un message pour l’Année sainte à venir : elle doit être marquée du sceau de Marie. Le dogme de l’Assomption doit y être prononcé. Ce que fit effectivement Pie XII trois ans plus tard, le 1er novembre 1950.

Jésus justifie cette demande par un appel pressant :

Hâtez l’heure du triomphe de Marie sur Satan, sur le monde, la matière, la mort… Il ne peut y avoir d’autre rédemption accomplie par moi, le Christ. Mais il peut en y avoir encore une pour sauver un plus grand nombre d’âmes des spirales infernales : celle de Marie la glorieuse. C’est dans sa ferveur que réside le secret de la Rédemption finale.

L’Esprit-Saint, commentant Romains 1, 18 sur la colère de Dieu, annonce le temps de Marie et le précise :

Pour cette seconde et ultime venue l’Agneau de Dieu, le Rédempteur n’aura plus comme précurseur le pénitent du désert (Jean-Baptiste), mais Marie en qui Nous avons établi notre demeure… Elle traversera les cieux … pour préparer, engendrer et mettre au monde, comme pour une dernière maternité, autant de germes vivants que possible, tous ceux qui voudront être enfantés au Seigneur.    

Marie est l’extrême miséricorde que notre Amour ait conçue pour vous, dit l’Esprit-Saint.

Sa venue se fait alors que « les ténèbres toujours plus denses et maudites, recouvrent la Terre ». Long, très long sera son chemin. Elle est violemment attaquée par Satan qui ne peut ni l’atteindre ni détruire son projet.

Rapide comme un archange, elle descendra seulement pour tracer son signe, près de celui du Tau, sur le front des fidèles sauvés pour le Royaume éternel. Au toucher de sa main, force et paix pénétreront leur esprit.

Elle compensera dans l’esprit des bons, le vide laissé par Dieu, qui se retire toujours plus loin dégoûté par les péchés des hommes.

Plus loin, l’Esprit-Saint confirme à Maria Valtorta : « c’est maintenant l’heure de Marie ». Elle est le prophète des derniers temps, l’arche mystique posée entre le Ciel et la terre qui, telle celle de Noé, rassemble et abrite ceux qui seront sauvés parce qu’ils l’auront voulu.

Son action est donc maternelle, toute à la fois longue et rapide. C’est l’ultime recours. 

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

Jacarei – Priez mon Rosaire tous les jours, car aux dévots de mon Rosaire mon Divin Fils, Jésus-Christ ne refuse rien

Jacarei 1er Septembre 2019 – Message de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Très Sainte Marie :

 « Chers enfants, aujourd’hui Te vous invite à nouveau à l’Amour!

L’amour est Dieu et c’est seulement quand Dieu est en vous, vit en vous et vous en Dieu, que vous pouvez avoir l’Amour Divin, pour aimer avec Lui toutes les choses.

Dieu veut avoir l’amour amitié avec vous, qui vous mènera à l’amour filial, pour se faire, vous devez débarrasser de vos cœurs tous les ennemis de Dieu, parce que personne ne peut être l’ami de quelqu’un en aimant ses ennemis: les ennemis de l’ami.

C’est pourquoi, mes enfants, éliminez de vos cœurs tout ce qui est contraire au Seigneur, tout ce qui vous éloigne du Seigneur, pour que vous soyez vraiment les amis de Dieu et que Dieu se réjouisse en voyant votre amour et qu’il vous donne sa confiance, son amour et son affection, sa prédilection.

Vivez ce véritable amour avec le Seigneur, plus vous donnerez votre amour à Dieu, plus Dieu vous donnera son amour et plus vous aurez confiance en Lui, plus il aura confiance en vous aussi.

Grandissez dans ce véritable amour en éliminant de vos cœurs tout ce qui vous fait moins chercher Dieu, moins regarder Dieu et moins aimer Dieu. Alors vraiment, l’Amour Divin grandira dans vos cœurs et vous vous transformerez en une seule flamme avec Dieu et vous serez un seul dans l’amour.

Priez mon Rosaire tous les jours, car aux dévots de mon Rosaire mon Divin Fils, Jésus-Christ ne refuse rien.

Après chaque chapelet du Rosaire, priez ainsi:

« Grâces des Mystères du Rosaire de Marie, descends dans mon âme. »

De cette manière, vous recevrez encore en plus grande profusion et plénitude les grâces des Mystères de mon Très Saint Rosaire.

Donnez mes enfants 10 films de mon Apparition à Lourdes à mes enfants qui ne me connaissent pas. Oui, ce film merveilleux que mon petit enfant Marcos a fait et qui révèle tant mon amour, ma bonté, ma miséricorde, pour tous mes enfants, ce film doit être vu par tous pour que mes enfants me connaissent.

Je suis le refuge des pécheurs, la consolatrice des affligés, la santé des malades et je suis vraiment la Mère de la pitié, la Mère aimante et compatissante de tous mes enfants.

Qu’ils connaissent mon amour à travers ce film, qui est puissant pour que mes enfants ressentent mon amour et M’accueillent ainsi dans leur cœur.

Des conversions ont déjà eu lieu, de grandes conversions, avec ce film que mon petit enfant Marcos a fait. Ce qui lui a déjà donné beaucoup de mérites pour le ciel et de nombreux autres arriveront: des âmes tièdes, froides, dures et glacées comme le marbre se passionneront pour Moi et deviendront des enfants fidèles envers Moi et le Seigneur!

C’est pourquoi, allez et donnez ce beau film à mes enfants pour que, dès que possible je puisse transmettre ma Flamme d’Amour et triompher sur la Terre!

Donnez aussi à mes enfants 6 Heures de la Paix 68 pour qu’ils connaissent Mes Gloires, connaissent Mon Amour et Ma Miséricorde, et qu’ils courent dans mes bras pour qu’ensuite je puisse tous les garder dans le refuge sûr de mon Cœur Immaculé.

Je vous bénis tous avec amour et spécialement toi Marcos.

Merci pour ce très beau film que tu as fait pour Moi il y a tant d’années. Oui Beaucoup d’âmes ont été touchées par lui et M’ont accepté comme Mère et sont devenus mes enfants. Et tout cela, mon fils t’a donné beaucoup et beaucoup de mérites au ciel.

C’est pourquoi, comme je sais déjà ce que tu ressens dans ton cœur et que tu veux que j’accorde à ton père Carlos Tadeu, qui est la personne que tu aimes le plus en ce monde … Je lui accorde maintenant 8 mille bénédictions de mon Cœur Immaculé. Et le 11 février de chaque année, je lui donnerai 11 grâces particulières et spéciales de mon Cœur.

Aussi, le 11 de chaque mois, je viendrai du Ciel pour lui donner 5 grâces qu’il pourra aussi partager et offrir à qui il voudra.

Et tout ce qui sera de la volonté du Seigneur sera réalisé, car mon Fils Jésus aime tellement mon Cœur qu’il ne refuse rien, rien.

Je suis la Mère de Dieu, j’ai été élevée à la plus haute dignité après celle d’être Dieu et c’est pourquoi ma dignité et ma gloire seront presque infinies. Et Je règne au Ciel, Je règne sur le Cœur de mon Fils, Il M’aime et convertira les pécheurs par Moi.

Je vous bénis tous avec amour maintenant: de Pellevoisin, de Lourdes et de Jacarei.»

Marcos :
 

« Je ferai oui, Madame …

La Dame désire-t-elle que je parle des programmes de cette semaine ?»
 

Très Sainte Marie :
 

« Selon ce que j’ai déjà dit, où qu’une de ces Images, Médailles arrivent, Je serai là vivante portant avec Moi les grandes grâces du Seigneur.

Je vous bénis à nouveau avec amour pour que vous soyez heureux et Je vous laisse ma paix.»

Traduction Véronique

 « Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à nouveau à l’Amour!

L’amour est Dieu et c’est seulement quand Dieu est en vous, vit en vous et vous en Dieu, que vous pouvez avoir l’Amour Divin, pour aimer avec Lui toutes les choses.

Dieu veut avoir l’amour amitié avec vous, qui vous mènera à l’amour filial, pour se faire, vous devez débarrasser de vos cœurs tous les ennemis de Dieu, parce que personne ne peut être l’ami de quelqu’un en aimant ses ennemis: les ennemis de l’ami.

C’est pourquoi, mes enfants, éliminez de vos cœurs tout ce qui est contraire au Seigneur, tout ce qui vous éloigne du Seigneur, pour que vous soyez vraiment les amis de Dieu et que Dieu se réjouisse en voyant votre amour et qu’il vous donne sa confiance, son amour et son affection, sa prédilection.

Vivez ce véritable amour avec le Seigneur, plus vous donnerez votre amour à Dieu, plus Dieu vous donnera son amour et plus vous aurez confiance en Lui, plus il aura confiance en vous aussi.

Grandissez dans ce véritable amour en éliminant de vos cœurs tout ce qui vous fait moins chercher Dieu, moins regarder Dieu et moins aimer Dieu. Alors vraiment, l’Amour Divin grandira dans vos cœurs et vous vous transformerez en une seule flamme avec Dieu et vous serez un seul dans l’amour.

Priez mon Rosaire tous les jours, car aux dévots de mon Rosaire mon Divin Fils, Jésus-Christ ne refuse rien.

Après chaque chapelet du Rosaire, priez ainsi:

« Grâces des Mystères du Rosaire de Marie, descends dans mon âme. »

De cette manière, vous recevrez encore en plus grande profusion et plénitude les grâces des Mystères de mon Très Saint Rosaire.

Donnez mes enfants 10 films de mon Apparition à Lourdes à mes enfants qui ne me connaissent pas. Oui, ce film merveilleux que mon petit enfant Marcos a fait et qui révèle tant mon amour, ma bonté, ma miséricorde, pour tous mes enfants, ce film doit être vu par tous pour que mes enfants me connaissent.

Je suis le refuge des pécheurs, la consolatrice des affligés, la santé des malades et je suis vraiment la Mère de la pitié, la Mère aimante et compatissante de tous mes enfants.

Qu’ils connaissent mon amour à travers ce film, qui est puissant pour que mes enfants ressentent mon amour et M’accueillent ainsi dans leur cœur.

Des conversions ont déjà eu lieu, de grandes conversions, avec ce film que mon petit enfant Marcos a fait. Ce qui lui a déjà donné beaucoup de mérites pour le ciel et de nombreux autres arriveront: des âmes tièdes, froides, dures et glacées comme le marbre se passionneront pour Moi et deviendront des enfants fidèles envers Moi et le Seigneur!

C’est pourquoi, allez et donnez ce beau film à mes enfants pour que, dès que possible je puisse transmettre ma Flamme d’Amour et triompher sur la Terre!

Donnez aussi à mes enfants 6 Heures de la Paix 68 pour qu’ils connaissent Mes Gloires, connaissent Mon Amour et Ma Miséricorde, et qu’ils courent dans mes bras pour qu’ensuite je puisse tous les garder dans le refuge sûr de mon Cœur Immaculé.

Je vous bénis tous avec amour et spécialement toi Marcos.

Merci pour ce très beau film que tu as fait pour Moi il y a tant d’années. Oui Beaucoup d’âmes ont été touchées par lui et M’ont accepté comme Mère et sont devenus mes enfants. Et tout cela, mon fils t’a donné beaucoup et beaucoup de mérites au ciel.

C’est pourquoi, comme je sais déjà ce que tu ressens dans ton cœur et que tu veux que j’accorde à ton père Carlos Tadeu, qui est la personne que tu aimes le plus en ce monde … Je lui accorde maintenant 8 mille bénédictions de mon Cœur Immaculé. Et le 11 février de chaque année, je lui donnerai 11 grâces particulières et spéciales de mon Cœur.

Aussi, le 11 de chaque mois, je viendrai du Ciel pour lui donner 5 grâces qu’il pourra aussi partager et offrir à qui il voudra.

Et tout ce qui sera de la volonté du Seigneur sera réalisé, car mon Fils Jésus aime tellement mon Cœur qu’il ne refuse rien, rien.

Je suis la Mère de Dieu, j’ai été élevée à la plus haute dignité après celle d’être Dieu et c’est pourquoi ma dignité et ma gloire seront presque infinies. Et Je règne au Ciel, Je règne sur le Cœur de mon Fils, Il M’aime et convertira les pécheurs par Moi.

Je vous bénis tous avec amour maintenant: de Pellevoisin, de Lourdes et de Jacarei.»

Marcos :
 

« Je ferai oui, Madame …

La Dame désire-t-elle que je parle des programmes de cette semaine ?»
 

Très Sainte Marie :
 

« Selon ce que j’ai déjà dit, où qu’une de ces Images, Médailles arrivent, Je serai là vivante portant avec Moi les grandes grâces du Seigneur.

Je vous bénis à nouveau avec amour pour que vous soyez heureux et Je vous laisse ma paix.»

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/09/jacarei-1er-septembre-2019-message-de-notre-dame-reine-et-messagere-de-la-paix-a-marcos-tadeu-teixeira.html

Respect de l’Eucharistie – qu’est-il permis exactement ?

EUCHARISTIE : OBEISSANCE A L’EGLISE

Prenez connaissance de ce que la congrégation pour le culte Divin et la discipline des sacrements nous dit sur ce qui doit être observé et évité concernant la Très Sainte Eucharistie.

Instruction REDEMPTIONIS SACRAMENTUM.

Quelques passages qui m’ont le plus marquée.

Au n° 92 il est écrit : Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche. Si un communiant désire recevoir le sacrement dans la main, dans les régions où la conférence des évêques le permet, avec la confirmation du siège apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. Cependant, il faut veiller attentivement dans ce cas à ce que l’hostie soit consommée aussitôt par le communiant devant le ministre, pour que personne ne s’éloigne avec les espèces eucharistiques dans la main. S’il y a un risque de profanation, la sainte communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles.

Au n° 93 : Il faut maintenir l’usage du plateau pour la communion des fidèles, afin d’éviter que la sainte hostie, ou quelques fragments ne tombent à terre.

Au n° 94 : Il n’est pas permis aux fidèles de prendre eux-mêmes la sainte hostie ou le saint calice, encore moins de se les transmettre de main en main.

De plus, à ce sujet, il faut faire cesser l’abus suivant : Pendant la Messe de leur mariage, il arrive que les époux se donnent réciproquement la sainte communion.

Au n° 104 : Il n’est pas permis à celui qui reçoit la communion de tremper lui-même l’hostie dans le calice, ni de recevoir dans la main l’hostie, qui a été trempée dans le Sang du Christ.

Au n° 157 : Si habituellement les ministres sacrés présents à la célébration sont en nombre suffisants, y compris pour la distribution de la sainte communion, il n’est pas permis de députer à cette fonction les ministres extraordinaires de la sainte communion.

Dans les circonstances de ce genre, ceux qui seraient députés à un tel ministère, ne doivent pas l’exercer. Il faut donc réprouver expressément l’attitude de ces prêtres qui, tout en étant présents à la célébration, s’abstiennent néanmoins de donner la communion, en chargeant les laïcs d’assumer une telle fonction.

Au n° 158 : En effet, le ministre extraordinaire de la sainte communion ne peut donner la communion que dans le cas ou le prêtre ou le diacre font défaut, lorsque le prêtre est empêché à cause d’une maladie, du grand âge ou pour un autre motif sérieux, ou encore lorsque le nombre des fidèles qui s’approchent de la communion est tellement important que cela risquerait de prolonger la célébration de la Messe d’une manière excessive. A ce sujet, on considère néanmoins que le fait de prolonger brièvement la célébration, en tenant compte des habitudes et du contexte culturel du lieu, constitue une cause tout à fait insuffisante.

François éberlue ses critiques : « La tradition garantit l’avenir »

François éberlue ses critiques : « La tradition garantit l’avenir »

Critiquant ce qu’il fait lui-même depuis qu’il a été élu pape, François a dit au Chapitre général des Augustins déchaux le 12 septembre que « pour être modernes, certains croient qu’il faut se détacher des racines, et c’est leur ruine ».

« Les racines, la tradition sont la garantie de l’avenir. »

François a ajouté que « la vraie tradition est semblable aux racines qui apportent la sève à l’arbre pour lui permettre de croître, de s’épanouir et de porter son fruit ».

« Ne jamais se détacher de ses racines pour être moderne, c’est du suicide », a-t-il averti son auditoire.

De la bouche de François dont l’inimitié envers les racines catholiques est proverbiale, cela ne peut être qu’une tentative pour tromper ses critiques et cacher ses traces.

https://gloria.tv/article/zCmmBWovXsGY3ehunJKESinHV

Valentina – Le démon mène tout le monde à la perdition.

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 08 08 2019

Fête de St Mary Mackillop

Cathédrale St Patricks, Parramatta

Dès mon arrivée à l’église, je me suis sentie très heureuse de faire partie de l’anniversaire de la canonisation de Sainte Marie MacKillop. Je remerciais le Seigneur pour la grâce qu’Il me donnait d’assister à la messe aujourd’hui.

Aussitôt que je me suis agenouillée dans mon banc, Ste Marie Mackillop est immédiatement venue me rendre visite. Elle se tenait juste devant moi. Elle a souri et dit : «Valentina, notre Seigneur Jésus était censé venir te donner un message, mais comme l’Église célèbre aujourd’hui l’anniversaire de ma canonisation, Il m’a envoyé te donner un message. »

Elle a dit: « Notre Seigneur Jésus est très triste pour l’humanité, comment elle se comporte, si pécheresse et si fière. L’Australie est en train d’adopter la loi perverse pour faire avorter des bébés innocents. Ils désobéissent à la Loi et aux Commandements de Dieu. Ils Le nient complètement, les gens ne se battent pas pour la vérité et la vie, mais plutôt sur la façon de tuer des bébés innocents et sans défense. Le mal est si puissant aujourd’hui. Le démon mène tout le monde à la perdition. Valentina, console le Seigneur Jésus et dis-Lui que tu L’aimes. Offre-Lui toutes tes tâches quotidiennes. »

Elle dit: « Jésus souhaite que tu parles de ce message aux gens et que tu leur dises combien Jésus nous aime tous. Il veut sauver les âmes. En retour, Il souhaite que les gens L’aiment et ne L’offusquent pas car Il est déjà trop offensé. Il veut que les gens et les églises commencent à prier chaque jour pour ce pays d’Australie, pour l’expiation des péchés qui sont sérieusement commis, et demandent à Jésus Sa miséricorde. »

Elle dit: « Les gens sont ignorants et fiers, alors ils ne veulent pas accepter la miséricorde et l’amour de Dieu. »

Ste Marie Mackillop est venue avec le sourire mais est partie dans le chagrin à cause de ce qui se passe en Australie. Elle est embarrassée devant Dieu à cause de ce qui se passe dans son pays.

Du blog : En Nouvelle-Galles du Sud, où se situe Sydney, seule une maladie physique ou mentale de la mère justifie, pour l’heure, un avortement. Il s’agit en effet du dernier État australien dans lequel l’interruption volontaire d’une grossesse (IVG) demeure un crime. Or, une loi, censée être votée le 23 août par la chambre haute du Parlement, vise à retirer cet acte du Code criminel. Sous la pression des responsables religieux et des conservateurs de la coalition gouvernementale, son examen a cependant été reporté à mi-septembre.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/09/message-celeste-via-valentina-papagna-sydney-australie-08-08-2019.html

Le Pape qui « botte en touche »

Le Pape qui « botte en touche »

Sep 12, 2019 

Ne voulant pas (ou peut-être ne pouvant pas) répondre aux critiques « respectueuses et rationnelles » de figures irréprochables de l’Eglise, François a choisi la stratégie de la victimisation, se faisant passer pour la cible d’un complot inexistant. Mais c’est un jeu dangereux, et il risque de s’y brûler les doigts: c’est en tout cas la thèse exposée par Laurent Dandrieu dans Bd Voltaire.

À force de ne pas répondre aux oppositions, on les radicalise et à force de vouloir ignorer les critiques respectueuses et rationnelles, on tend à les rendre de moins en moins respectueuses et peut-être de plus en plus passionnelles. C’est un jeu extrêmement dangereux auquel se livre le pape depuis le début de ce pontificat. Il est peut-être en train de se brûler les doigts en jouant avec le feu.

Laurent Dandrieu (Bd Voltaire)

“Le Pape François et ses soutiens dramatisent les oppositions et sombrent dans le complotisme !”

Laurent Dandrieu
Boulevard Voltaire
12 septembre 2019

Le pape a parlé de danger de schisme entre l’Église américaine et le Vatican.
La crainte du pape est-elle fondée et réelle ?

Cette crainte ne me paraît ni fondée ni opportune. Qu’il y ait des contestations sur un certain nombre de prises de position du pape, cela me paraît évident. C’est une des constantes de ce pontificat. Mais, de là à ce qu’il y ait une menace de schisme, cela ne me paraît absolument pas évident.
De manière assez incompréhensible, depuis le début du pontificat, le pape François et ses soutiens ont une tendance à dramatiser les oppositions et d’en faire quelque chose d’absolument irréconciliable. Cette dramatisation peut ressembler à une forme de complotisme.
On nous explique que des gens très organisés et cohérents auraient pour but précis de faire chuter le pape. Je me souviens qu’un journaliste avec qui j’avais débattu sur un plateau de télé suisse sous-entendait dans son livre que des gens pensaient à éliminer physiquement le pape. Cela me paraît totalement délirant.
Malheureusement, cette tendance à dramatiser les critiques et les oppositions est une stratégie pour ne pas y répondre.

Les propos du pape interviennent en France dans un calendrier assez particulier. Nicolas Senèze, le journaliste spécialiste des religions à La Croix, parle dans son livre de cette Amérique qui veut changer de pape. Le livre de Senèze est-il crédible ?
Retrouve-t-on cette confrontation supposée entre les conservateurs et le camp du pape François réputé plus progressiste ?

Cette vision des choses est assez complotiste et fantasmatique. On assiste toujours à ce même processus qui vise à amalgamer les oppositions sur des points particuliers. Or, elles ne sont pas suffisamment cohérentes entre elles pour en faire une opposition globale au pontificat.
Certaines personnes sont très opposées, j’en fais partie au premier chef, à la politique de ce pontife sur la question migratoire. Elles n’ont par ailleurs aucun problème et approuvent très largement son discours antilibéral au point de vue économique. Ce genre de subtilité échappe totalement à l’analyse de gens comme Nicolas Senèze qui voudrait fantasmer une opposition cohérente et globale au pontificat.
Ce qui me gêne beaucoup n’est pas tellement ces élucubrations journalistiques qui tendent à fantasmer toujours cette même position absolue entre conservateurs et progressiste, mais c’est plutôt la réponse du pape. Au lieu de chercher à calmer le jeu, il semble vouloir s’inscrire dans cette logique de dramatisation et de renvoi dos à dos de deux camps supposés irréconciliables.
Le pape a dit qu’il n’avait rien contre les critiques positives et rationnelles, mais qu’il ne supportait pas les gens qui cherchaient à le poignarder dans le dos.
Depuis le pontificat, tout un tas de gens très haut placés dans l’Église et respectables font de manière respectueuse des critiques rationnelles. Au lieu de leur répondre, le Vatican et le pape les accusent de vouloir poignarder le pape dans le dos. À force de ne pas répondre aux oppositions, on les radicalise et à force de vouloir ignorer les critiques respectueuses et rationnelles, on tend à les rendre de moins en moins respectueuses et peut-être de plus en plus passionnelles. C’est un jeu extrêmement dangereux auquel se livre le pape depuis le début de ce pontificat. Il est peut-être en train de se brûler les doigts en jouant avec le feu.


J. Leary – Rappelez-vous d’avoir aussi bien de l’Adoration perpétuelle à chaque refuge.

Lundi, le 2 septembre, 2019

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Jésus a dit : « Mon peuple, J’insiste sur le fait combien il est important que tous Mes constructeurs de refuge aient une source d’eau fraîche sur leur propriété. Lors de vos pratiques de refuge vous avez vu combien d’eau vingt-cinq personnes ont utilisée pendant une seule journée. Lorsque J’ai mentionné ce dont vous devez avoir à un refuge, J’ai bien indiqué que la source d’eau fraîche est de nécessité car on ne peut pas vivre sans eau. Vous ne pouvez pas être assurés que l’eau du village ou de la ville sera disponible pendant la tribulation. C’est pourquoi, l’an dernier, je vous ai donné le projet d’obtenir un puits d’eau pour votre refuge. Pour vivre indépendamment du monde extérieur, il vous faut de l’eau, de la nourriture, des lits et des combustibles pour la cuisson et le chauffage.

Mes anges pourvoiront à vos besoins à chaque refuge. Les anges vont multiplier votre nourriture, eau et combustibles. Il vont aussi multiplier vos édifices et vous donner la Sainte Communion. Ne craignez pas les malins car Mes anges vous protègeront de tout danger à Mes refuges. Assurez-vous que vos puits d’eau fonctionnent bien, et en certains cas, il vous faudra de l’électricité pour pomper vos puits en vous servant de vos panneaux solaires en hiver. Dans votre cas, vous pouvez enlever la neige de vos panneaux solaires pour recevoir de la lumière. Vous avez accompli plusieurs préparations, mais préparer pour avoir de l’eau est ce qui est le plus important. Rappelez-vous d’avoir aussi bien de l’Adoration perpétuelle à chaque refuge.

Nouvel Ordre Mondial – Le pape: “Village global” devrait éduquer les enfants (très important à lire)

Village global veut dire : Nouvel Ordre Mondial…. Pauvres enfants….

Hillary Clinton qui parlait aussi de « Village », on a aussi trouvé dans ses E. mails la preuve qu’elle travaille à la destruction de l’Eglise Catholique et c’est à cause de cela qu’elle n’a pas été élue et que Trump est passé. Hillary Clinton, tout comme le Pape François, est au service du Nouvel Ordre Mondial. Tout comme le Pape, elle veut la destruction de la foi catholique…. Le Pape y est déjà arrivé avec le prochain synode…. et son abomination d’Amoris Laetitia : la joie de l’amour que j’appelle : la joie de l’enfer.

(ma traduction)

Abandonnant apparemment des siècles de tradition catholique en matière d’éducation, le pape François a appelé à la création d’un «village mondial» interconfessionnel «universel», chargé de prendre en main la scolarisation et d’enseigner aux enfants du monde entier à bien prendre soin de la Terre et à s’entendre les uns avec les autres.

Les critiques ont toutefois exprimé leur inquiétude quant au plan. Parmi les intervenants, figurent des experts éminents de l’éducation catholique, tels que l’ancienne conseillère principale en politiques de l’éducation, Charlotte Iserbyt, de l’administration Ronald Reagan.

« Nous avons besoin d’un Pacte mondial de l’éducation visant à développer une nouvelle solidarité universelle et un nouvel humanisme », a expliqué le pape sans préciser ce qu’il entendait par humanisme. Les «pactes» mondiaux, bien sûr, sont de plus en plus utilisés par les Nations Unies pour faire avancer son programme, le dernier en date concernant les migrations massives.

«Nous devons unir nos efforts pour créer une alliance éducative afin de former des individus matures capables de vivre dans et pour la société», a-t-il poursuivi. La signification précise de vivre «pour la société» n’a pas été expliquée, mais la doctrine catholique traditionnelle a maintenu que les gens doivent vivre pour Dieu. Les communistes et les socialistes, de leur côté, soutiennent depuis longtemps que les individus doivent vivre «pour la société».
Le changement est l’objectif. Mais chaque changement, a expliqué François, exige un «processus éducatif» pour y parvenir. «Nous ne pouvons pas créer un changement sans éduquer pour le changement», a poursuivi le pape sans expliquer la nature exacte du «changement» mondial qu’il espérait voir résulter de son nouveau paradigme éducatif.

Bizarrement, considérant la doctrine catholique sur le rôle primordial des parents dans l’éducation des enfants, Francis a utilisé le même langage que Hillary Clinton, auteur de It Takes a Village, pour développer sa vision controversée.
« Selon un proverbe africain, » il faut tout un village pour éduquer un enfant «  », a déclaré le pape en lisant ses remarques préparées annonçant le nouvel effort, affirmant que le village pourrait « former » des jeunes et « leur inculquer ». points de vue sur la société. « Nous devons créer un tel village avant de pouvoir éduquer. »

«Dans ce genre de village, il est plus facile de s’entendre sur une éducation qui intègre et respecte tous les aspects de la personne, en unifiant les études et la vie quotidienne, les enseignants, les étudiants et leurs familles et la société civile dans ses dimensions intellectuelle, scientifique, artistique et artistique. dimensions athlétiques, politiques, commerciales et caritatives », a poursuivi François. «Nous devons veiller à ce que, dans ce village, une convergence mondiale aboutisse à une alliance entre les habitants de la terre et notre« foyer commun »», a-t-il déclaré, ajoutant que l’éducation devait concrétiser sa vision de la paix, de l’ouverture et de la justice. « tous les peuples. » Enfin, François a déclaré que la nouvelle éducation devrait être enracinée dans la conscience de la prétendue « nécessité de trouver d’autres moyens d’envisager l’économie, la politique, la croissance et le progrès ». Le point central de cette initiative sera l’événement «Réinventer l’Alliance mondiale pour l’éducation» organisé par le Vatican. La conférence, dont François espère réunir les plus hauts responsables politiques et religieux, débutera le 14 mai 2020 pour marquer le 5e anniversaire de son encyclique environnementale « Laudato si. » Parlant du besoin supposé de « prendre soin de notre maison commune » et de comprendre son « urgence », le pontife catholique a déclaré que « nous devons nous concentrer sur l’éducation ». Un nouveau site Web a été mis en ligne le même jour que l’annonce peut être trouvé à http://www.educationglobalcompact.org.

Il était clair que ce «village global» pour éduquer les enfants ne serait pas exclusivement catholique. En fait, lors de l’annonce, François a évoqué un accord controversé qu’il avait signé avec le grand imam islamique d’Al Azar à Abou Dhabi et qui avait été critiqué même par des théologiens catholiques. L’annonce de l’éducation a eu lieu quelques semaines à peine après la 10ème Conférence mondiale des religions pour la paix. Le sommet controversé, auquel ont assisté de hauts responsables religieux catholiques, a appelé à une alliance religieuse mondiale pour faire avancer le mondialisme, aux objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations Unies et à l’éducation internationale.

https://freedomproject.com/the-newman-report/1187-pope-global-village-should-educate-children?fbclid=IwAR2Qu8ptBzyWBm6KuJqtesLaW5Q_cPCKxvtLBxcwjTD-KMVsYkvoTuVc7MU

Valentina – Le péché s’étend jusqu’aux cieux et, comme l’humanité ne veut pas se repentir et ne veut pas reconnaître Dieu, ils en subiront les conséquences.

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 11 08 2019

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 11 08 2019

Effondrement de l’Économie

Ce matin, alors que je priais, un ange est apparu. Il m’a emmené dans un endroit déserté. J’ai vu des bâtiments à moitié construits, abandonnés, et se délabrant lentement. Pendant que nous marchions, j’ai vu de hauts bâtiments inachevés, même des bétonnières délabrées, laissées à l’abandon.

L’ange dit : «L’économie va s’effondrer et il n’y aura pas d’argent pour continuer le travail. Cet effondrement est à venir. Dis aux gens de se repentir et de revenir à Dieu. Vois ce que le péché permet. Le péché s’étend  jusqu’aux cieux et, comme l’humanité ne veut pas se repentir et ne veut pas reconnaître Dieu, ils en subiront les conséquences. »

Au cours de la Sainte Messe, le Seigneur Jésus dit : «Valentina, lorsqu’une nation autorise un péché si horrible et qu’il est accepté par le public, non seulement les personnes qui le permettent, mais la nation entière en souffrira. Le péché confère des conséquences pour tout le monde. »

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/09/message-celeste-via-valentina-papagna-sydney-australie-11-08-2019.html

L’Institut Jean-Paul II “purgé” proposera des cours favorables à la contraception et aux relations homosexuelles

Voici une meilleure traduction de l’article que nous vous avions déjà proposé.

13 septembre, 2019

L’Institut Jean-Paul II “purgé” proposera des cours favorables à la contraception et aux relations homosexuelles

Featured Image

L’Institut Jean-Paul II (devenu Institut théologique des sciences du mariage et de la famille) proposera cette année des cours dispensés par des professeurs ouvertement favorables à la contraception dans certaines circonstances, ainsi qu’à la valorisation des actes homosexuels. Le P. Maurizio Chiodi et le P. Pier Davide Guenzi se sont tous deux exprimés en ce sens. Le dévoiement de l’institution voulue par Jean-Paul II se poursuit de manière spectaculaire, confirmant à sa manière ce dont sœur Lucie de Fatima avait averti feu Mgr Carlo Caffarra : la dernière bataille de Satan contre l’Eglise porterait sur le mariage et la famille. Elle écrivait cela au futur cardinal en réponse à la demande de prières que ce dernier lui avait adressée au moment de la création de l’Institut.
Je vous propose ici ma traduction intégrale de l’article publié hier sur LifeSiteNews à ce propos par Diane Montagna. – J.S.
Photo ci-dessus : Maurizio Chiodi, © Diane Montagna.
C’est une nouvelle incursion de la culture de mort ecclésiastique dans les institutions fondées par saint Jean Paul II : un prêtre connu pour avoir approuvé la contraception artificielle et les unions homosexuelles vient d’être officiellement engagé comme professeur à l’Institut pontifical Jean-Paul II à Rome.

Le nouveau programme de de cours pour l’année académique 2019-2020, publié le 11 septembre, indique que le Père Maurizio Chiodi, spécialiste italien de théologie morale, donnera un cours de licence intitulé « L’éthique théologique de la vie » et animera également un séminaire de doctorat intitulé « Conscience et discernement : texte et contexte du chapitre 8 d’Amoris Laetitia. »

Le P. Chiodi a déjà par le passé invoqué le controversé chapitre 8 du document de synthèse du Pape François sur la famille pour justifier le recours à la contraception artificielle et pour faire valoir la bonté morale des relations homosexuelles.

En 2016, le P. Chiodi a donné une conférence dans une université pontificale de Rome au cours de laquelle il affirmait qu’il y existe « des circonstances – je me réfère à Amoris Laetitia, chapitre 8 – qui, précisément pour des raisons de responsabilité, exigent la contraception. »

Lorsque « les méthodes naturelles sont impossibles ou difficiles à mettre en œuvre, d’autres formes de responsabilité doivent être trouvées », avait-il affirmé. Dans de telles circonstances, disait Chiodi, « le recours à une méthode artificielle de régulation des naissances pourrait être reconnue comme l’accomplissement d’un acte de responsabilité, non pas pour rejeter radicalement le don d’un enfant, mais parce que dans ces situations la responsabilité appelle le couple et la famille à d’autres formes d’accueil et d’hospitalité ».

Plus récemment, dans une interview accordée en juillet 2019 à Avvenire, publiée après la « purge » de l’Institut Jean-Paul II à Rome au cœur de l’été, Chiodi a suggéré sur la base d’Amoris Laetitia que les actes sexuels dans une relation homosexuelle peuvent être bons, du moins dans certaines circonstances.

« Comme l’a rappelé le Pape François, même s’il s’agit d’une autre question, celle des “divorcés et des remariés”, il est clair que, dans une perspective historique, on demande à chacun non seulement ce qui est possible pour lui, mais aussi ce qui est possible pour lui à un moment particulier de sa vie », a-t-il dit.

Le P. Chiodi poursuivait : « Il est clair que, dans une perspective historique, on demande à chacun non seulement ce qui lui est possible, mais aussi ce qui lui est possible à un moment donné de sa vie. De ce point de vue, il me semble qu’il est difficile – voire impossible – de donner des réponses préfabriquées, comme si toutes les réponses pratiques pouvaient être déduites immédiatement d’une théorie anthropologique. »

Le théologien moral italien ajoutait : « Je crois que les relations des couples homosexuels présentent des lacunes et des différences indéniables qui empêchent ces derniers d’être assimilés aux couples hétérosexuels, parce qu’elles en annulent la diversité. Néanmoins, la fonction morale concerne les possibilités réelles, c’est-à-dire le bien possible, qui considère l’histoire réelle d’un sujet. »

« C’est pourquoi, concluait le P. Chiodi, je n’exclus pas que, sous certaines conditions, la relation d’un couple homosexuel puisse être, pour tel sujet, la manière la plus fructueuse de vivre de bonnes relations, compte tenu de leur signification symbolique, qui est à la fois personnelle, relationnelle et sociale. C’est le cas, par exemple, lorsque la relation stable est le seul moyen d’éviter le vagabondage sexuel ou d’autres formes de relations érotiques humiliantes et dégradantes ou lorsque elle est une aide et un stimulant pour s’engager sur le chemin des bonnes relations. »

Au lendemain de l’interview, LifeSiteNews confirmait que le P. Chiodi avait été invité par le nouveau Chancelier de l’Institut nouvelle manière, Mgr Vincenzo Paglia, à y donner des cours.

Puis, le 4 septembre, après la pause estivale traditionnellement observée à Rome, l’Osservatore Romano, journal du Vatican, a présenté un article du P. Chiodi sur le « renouveau » de l’Institut Jean-Paul II, intitulé : « La tradition réinterprétée dans le temps présent. »

Le P. Chiodi n’est pas le seul professeur controversé à avoir été engagé par le nouvel Institut Jean-Paul II. Le nouveau programme de cour indique que le P. Pier Davide Guenzi, un autre prêtre partisan des unions homosexuelles, donnera un cours de doctorat sur « L’idée du droit naturel dans la Bible » et un cours intitulé « Anthropologie et éthique de la naissance ». La bibliographie de ce dernier cours comprend un texte du P. Maurizio Chiodi.

Dans une interview accordée en février 2019 à Avvenire, le P. Guenzi, président de l’Association des Théologiens Moraux et collègue de Chiodi à l’Université du Nord de l’Italie à Milan, avait soutenu, sur la base d’Amoris Laetitia, que les relations homosexuelles peuvent être moralement bonnes.

« Poussés par l’expérience des croyants homosexuels, nous sommes invités aujourd’hui à comprendre comment… le lien entre l’homme et la femme n’épuise pas toutes les formes de l’expression humaine, même du point de vue affectif »  » avait-il déclaré.

Alors que le programme académique de 2019-2020 accorde une large place aux cours et aux séminaires animés par Chiodi et Guenzi, des cours fondamentaux comme celui de théologie morale fondamentale que dispensait Mgr Livio Melina, spécialiste de théologie morale respecté et ancien président de l’Institut Jean-Paul II, ainsi que plusieurs cours de théologie morale spéciale, ont été supprimés.

Benoît XVI a ouvertement exprimé sa « solidarité » avec Mgr Melina en lui promettant de prier pour lui ; le pape François a pour sa part choisi de garder le silence alors que Mgr Paglia continue de « nettoyer » l’Institut fondé par Jean-Paul II.

Diane Montagna, LifeSiteNews© leblogdejeannesmits pour la traduction

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/


J. Leary – À Mes refuges, vous aurez une croix lumineuse dans le ciel, et lorsque vous la regarderez, vous serez guéris de tout malaise.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Mardi, le 3 septembre, 2019 (S. Grégoire le Grand)

Jésus a dit : « Mon peuple, vous avez observé les mouvements de l’Ouragan Dorian qui a atteint la catégorie 5 avec des vents de 185 km à l’heure. Cette tempête fut arrêtée fixe au-dessus des Bahamas, et a causé tellement de dommage alors que les habitants criaient au secours. Cette tempête a aussi causé du dommage le long de la côte Est, mais on ne prévoit pas qu’elle va atteindre la terre. Plusieurs ont dû évacuer leurs demeures près de la côte. C’est une bénédiction qu’une telle tempête furieuse n’ait pas atteint directement la Floride. Mais les îles ont subi un effet direct pendant plusieurs heures. Priez pour les victimes de cette tempête et qu’il y ait eu peu de perte de vies. Il faudra du temps pour connaître l’étendue complète du dommage et de perte ce vie de cette tempête. »

Jésus a dit : « Mon peuple, Je veux que Mes fidèles de la fin des temps aient foi en Mes miracles, tout comme les gens du temps de Moïse ont eu foi en Mes miracles dans le désert. Dans le désert, il n’y avait pas d’eau, alors Moïse M’a demandé de l’eau, et Je lui ai dit de frapper le rocher avec son bourdon. L’eau en a jailli pour tout le peuple. Mon fils, tu as maintenant de l’eau du puits que Je t’avais demandé de faire. Ceci devrait satisfaire à tes besoins. Si tu reçois plus de personnes que ce à quoi tu t’attendais, Je multiplierai ton eau si nécessaire. Dans le désert J’ai pourvu la manne à chaque jour le matin, et J’ai envoyé des cailles qui sont tombées dans le camp en guise de viande le soir. Dans Mes refuges, Je vous donnerai la Sainte Communion par Mes anges ou le prêtre à la Messe. Vous avez de la viande desséchée dans votre réserve de nourriture, et J’enverrai aussi du chevreuil dans vos camps en guise de viande. Il vous faudra quelqu’un pour préparer la viande de chevreuil. Dans le désert, Moïse et Aaron ont offert un sacrifice quotidiennement. Si vous avez un prêtre, vous pourrez avoir le sacrifice par la Messe quotidienne. Vous pouvez avoir chacun tour à tour chaque heure pour adorer Mon Hostie consacrée. Moïse a élevé un serpent de bronze sur un poteau pour la guérison des morsures de serpent. À Mes refuges, vous aurez une croix lumineuse dans le ciel, et lorsque vous la regarderez, vous serez guéris de tout malaise. Mes anges vous guideront à Mon refuge par une flamme que vous devrez suivre. Mes anges vont aussi multiplier votre nourriture, eau, combustibles et édifices si nécessaire. Ce seront votre foi et votre confiance en Mes miracles qui permettront cette multiplication. Mes anges vous protègeront des malins en vous rendant invisibles, et ils ne permettront pas aux malins ou aux démons d’entrer dans votre refuge. Rendez-Moi louange à chaque jour par vos prières. »

François salut l' »Esprit d’Assise » et qualifie l’hérésie d’Abou Dhabi d' »étape importante ».

François salut l' »Esprit d’Assise » et qualifie l’hérésie d’Abou Dhabi d' »étape importante ».

C’est une « source de joie » que la rencontre interreligieuse de Jean-Paul II à Assise en 1986 continue de croître, a déclaré le Pape François dans un message pour la Conférence internationale de la paix de cette année à Madrid (15-17 septembre).

Le thème de la Conférence est « La paix sans frontières ». La réunion d’Assise en 1986 a été une grande source de scandale. À un moment donné, une statue de Bouddha a été placée sur un tabernacle et un poulet a été sacrifié sur l’autel d’une église.

Mais François affirme sans preuve que « la force de l’esprit d’Assise » conduit à la paix entre les peuples.

Il a continué en mentionnant le document hérétique d’Abou Dhabi sur la fraternité humaine, qu’il a qualifié en mégalomaniaque qu’il est « d’étape importante sur la voie de la paix mondiale ».

Le document allègue que Dieu est à l’origine des religions qui considèrent Jésus-Christ comme un imposteur.

https://gloria.tv/article/gCW9jY1LrHJU6LRVGYzdzzjV1

Ce synode amazonien n’est rien de plus que certains hommes qui tentent d’avancer selon leur « agenda » malgré l’apostasie croissante… Il s’agit d’un arrangement avec leur « pape » à la barre.

« Ce synode amazonien n’est rien de plus que certains hommes qui tentent d’avancer [selon leur « agenda » ou « ordre du jour »] malgré l’apostasie croissante, alors que l’Eglise devrait avancer dans l’évangélisation de la foi sacrée et de la tradition. » Il s’agit d’un arrangement avec leur « pape » à la barre.

(ma traduction)

Evêques et missionnaires qui éprouvent de l’amertume concernant le synode en Amazonie

Dans un souci qui semble de plus en plus préoccupant à propos de la mission, de la vision et de la motivation réelle du prochain synode panamazonien, deux évêques catholiques des missions en Amazonie ont fait des déclarations publiques remettant en cause le fondement de l’événement du Vatican du mois d’octobre : ​​le document de travail du synode.

Comment, comme le dit un évêque, un synode «de cette ampleur peut être construit avec une présentation aussi éloignée de la réalité»?

Mgr José Luis Azcona, évêque missionnaire émérite de Marajó (Brésil), a déclaré dans une interview récente accordée à ACI Digital que la région missionnaire amazonienne est en train d’hémorragiser son identité autrefois catholique.

« L’Amazonie, du moins l’Amazonie brésilienne, n’est plus catholique », a-t-il déclaré, soulignant que « toute nostalgie pour une Amazone qui n’existe plus est fatale à son évangélisation intégrale. Même dans certaines régions d’Amazonie, la majorité pentecôtiste atteint 80%. « Les thèmes autour de l’inculturation de l’Évangile en Amazonie et dans les régions voisines sont présentés dans un contexte d’immanence, le néo-pélagianisme, nivelant l’Évangile avec les cultures (indigènes) amazoniennes, dénuées de fondement théologique et pastoral sur le plan ecclésiologique, annulant l’Évangile du salut ».

Dans une récente interview accordée à Die Tagespost, l’évêque missionnaire allemand Reinhold Nann a mis en garde contre les attentes exagérées à l’égard du synode, bien qu’il ait semblé promouvoir prudemment son potentiel « universel pour le climat et la protection de l’environnement ». cependant, il ne suffirait pas pour répondre aux besoins d’évangélisation de base de ses missions, et les hommes mariés ne pourraient pas être soutenus financièrement, en raison du niveau de vie très faible de la plupart des paroissiens.

Les éléments troublants dans l’admission de Mgr Nann incluaient ce qui semblait être une auto-condamnation des missions catholiques dans la région. La faute semblait être imputée au manque de foi dans la vie des peuples autochtones, mais l’évêque n’a pas abordé la source de cette apathie. «En Amazonie, l’Eucharistie, contrairement à la région andine, n’est pas vraiment demandée par les habitants. Un «service de mot» représente autant qu’une messe pour eux. Nous seuls, théologiens, pensons que l’Eucharistie est la chose la plus importante. « 

L’évaluation de ces déclarations faites par des évêques servant dans une région qui a été élevée pour ce synode du Vatican soulève des questions fondamentales sur l’état de l’évangélisation dans l’Église. Ces deux membres de la hiérarchie semblent reconnaître l’état d’apathie spirituelle et de délabrement de leur église de mission, mais ils ne cèdent pas pour admettre ce qui a conduit à ce déclin moral et spirituel critique. Les protestants évangélisent là où les catholiques, semble-t-il, ne sont plus désireux. La déclaration de Mgr Azcona, dans son interview, selon laquelle près de 80% de la population qu’il sert est protestante (donc privée de sacrements ou de formation doctrinale) remet en question la motivation derrière la mise en avant de l’Amazonie pour une si importante réunion au Vatican.

En fait, selon Mgr Azcona, des propositions telles que l’ordonnance de prêtres viri probati sont «inutiles», car «le problème n’est pas simplement le manque de prêtres, mais l’examen, le discernement de cette grande pénurie de solutions réalistes. La cause fondamentale de cette pénurie de vocations dans l’Église et également en Amazonie, y compris chez les peuples autochtones évangélisés, est due à un manque de foi alarmant ou à l’absence de foi qui fonctionne dans la pratique par l’amour et nécessairement dans l’histoire et la société.  »

Au lieu d’appeler à une revitalisation des méthodes d’évangélisation traditionnelles et orthodoxes, les documents de travail de ce prochain synode proposent des «nouvelles voies d’évangélisation» axées sur l’écologie, la diversité et une inculturation idéaliste.

Brad Fassbender, ancien missionnaire d’Amérique du Sud, m’a parlé de son expérience personnelle dans les régions où il a travaillé. «J’ai servi dans la forêt tropicale du Nicaragua, au Honduras, à Haïti et au Guatemala. Mais c’est tout de même pareil: l’Amérique latine est la preuve qu’une grande partie de l’Église est en éclipse – même à l’état de complète apostasie. Ces pays jadis catholiques sont un cimetière d’os secs ».

Quand on lui a demandé si, selon son expérience, les habitants des régions qu’il desservait n’avaient aucun désir réel de conversion véritable (y compris la moralité sexuelle), ni d’Eucharistie – comme semblait le suggérer Mgr Nann – il a répondu: Foi dans la Curie, pas dans les pauvres! Les pauvres croient fermement, ils écoutent avec des cœurs et des oreilles grandes ouvertes. Ce sont des convertis faciles. C’est pourquoi nous en voyons beaucoup se convertir à des églises protestantes [sic]. Beaucoup au sein de la hiérarchie catholique ont cessé de croire et d’être témoins de la foi des apôtres et des pères de l’Église. ”

Fassbender a poursuivi en critiquant les motivations du synode d’octobre: ​​«Il semble que le Vatican utilise l’apostasie de l’Église sud-américaine [comme prétexte] pour« réinventer »l’Église universelle. Tout ce qu’ils ont à faire [pour évangéliser], c’est se tourner vers la vérité révélée de Jésus-Christ par le biais du dépôt de la foi que nous ont donnée les Pères de l’Église.

Ce synode amazonien n’est rien de plus que certains hommes qui tentent de faire avancer [un ordre du jour (un agenda) ] malgré l’apostasie croissante, alors que cela devrait être l’Église qui progresse dans l’évangélisation de la Foi et de la Tradition sacrées ».

Avec les avertissements et les admissions de ces missionnaires, il est alarmant que, comme l’a dit Mgr Azcona, «un synode de cette ampleur [soit] construit avec une présentation aussi éloignée de la réalité, de l’identité, du respect de ce qui est différent, lorsque les schémas d’interprétation préétablis de la réalité déforment le réel.  »


Note : on sait très bien que le synode en Amazonie a été mis en place uniquement pour changer la doctrine de l’Eglise et changer l’Eglise en une fausse Eglise. Mais Dieu avait dit tout cela dans les messages donnés à Maria de la Divine Miséricorde et tout ce qu’Il lui a dicté est en train de se réaliser. (vous pouvez vous rendre sur ce lien pour connaître tous les messages donnés à Maria de la D. Miséricorde : https://www.internetgebetskreis.com/fr/messages/ )

D’après le frère de Conchita de Garabandal, l’avertissement aurait lieu après un schisme dans l’Eglise…. et nous savons que le schisme est très proche

D’APRÈS SERAFINO, LE FRÈRE DE CONCHITA DE GARABANDAL, L’AVERTISSEMENT AURAIT LIEU APRÈS UN SCHISME DANS L’ÉGLISE !

D'après Serafino, le frère de Conchita de Garabandal, l'Avertissement se produirait après un SCHISME 41x6u610

Serafino, le frère de Conchita (de Garabandal), affirme avoir entendu celle-ci annoncer durant une extase que l’Avertissement se produirait après un douloureux déchirement de l’Église, « quelque chose comme un SCHISME ».

SOURCE :  Extrait de la page 318 de l’ouvrage Garabandal, le village parle.

Eglise en désintégration: les Allemands informent le Vatican

source anglaise : Gloria TV : https://gloria.tv/video/JRCPBDQyKm2A3iiLJPao6re3B

Peu de gens savent que les riches évêques allemands organisent leur propre Synode Amazon, qu’ils appellent «Synodaler Weg» – «Voie synodale».

Son objectif est de faire pression en faveur de prétendues réformes.

Cependant, il y a quelques jours, le cardinal Marc Ouellet, responsable de la Congrégation pour les évêques, écrivait timidement aux Allemands pour leur dire que leur «Voie synodale» traitait de sujets qui n’étaient pas à débattre dans une Église particulière, mais touchaient des sujets qui concernaient l’Eglise universelle. Cependant, les évêques allemands étaient presque amusés par la lettre de Ouellet.

Réponse « en colère »
Le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence des évêques allemands, a envoyé une lettre de colère à son présumé confrère, le cardinal Ouellet. Dans cette lettre, Marx lui dit qu’il aurait dû parler aux Allemands avant de leur envoyer une lettre. Afin de maximiser les dégâts, Marx a divulgué la lettre au Frankfurter Allgemeine Zeitung, un journal oligarque allemand de premier plan. Ce n’est pas un mystère que les évêques d’Allemagne soient plus fidèles aux oligarques qu’à l’Église du Christ.

Argument primitif
L’argument de Marx est très primitif. Il dit à Ouellet que la «Voie synodale» n’a pas de forme canonique et ne peut donc pas être jugée par le droit canonique. C’est un vieux truc qui a été utilisé à plusieurs reprises auparavant. Afin de se soustraire à leurs obligations en vertu du droit de l’Église, les évêques ont mis en place des structures parallèles telles que les «Voies synodales» qui n’existent pas dans l’Église. De cette façon, ils pensent pouvoir refuser toute responsabilité légale pour ce qu’ils font. En d’autres termes: la nouvelle méthode de gestion de l’Église doit s’appeler «anarchie».

Le facteur caché
Marx prend comme prétexte pour son synode de fait les abus homosexuels accablés qui, selon lui, ont produit – citation – «une crise de crédibilité massive de l’Église» – comme si l’Église n’avait pas perdu sa «crédibilité» – auprès de qui ? – longtemps avant ça. Marx dit que – citation – des « scientifiques » anonymes ont exprimé la suspicion qu’il existe des facteurs d’influence prétendument systémiques et négatifs dans l’Église qui favorisent de tels abus. Cependant, la seule raison pour laquelle des abus sont commis est que non seulement la morale catholique n’est pas observée, mais elle est même ridiculisée par des évêques modernistes comme Marx.

Perte de crédibilité
L’Allemagne n’est pas un pays où le battage médiatique a fait de grandes vagues. Et encore, la crédibilité de l’Église allemande est au plus bas. La raison en est que les prétendues réformes du pape François ont été introduites en Allemagne il y a plusieurs décennies. L’année dernière, plus de 200 000 fidèles nominaux ont quitté l’Église allemande, soit 30% de plus qu’un an auparavant. L’Allemagne est un pays profondément sécularisé et l’Église catholique est l’un des éléments les plus sécularisés et impies de la société.

https://gloria.tv/video/JRCPBDQyKm2A3iiLJPao6re3B

Peux-t’on condamner son âme à l’enfer en prenant la sainte communion ?

Résultat de recherche d'images pour "eucharistie"

Saint-Paul nous a demandé de discerner le Corps du Christ. 1 Cor. 11,28-30 : « Que chacun s’éprouve soi-même et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe ; car celui qui mange et boit, mange et boit sa propre condamnation s’il ne discerne le Corps. Voilà pourquoi il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes et que bon nombre sont morts. »

On condamne son âme à l’enfer si on prend l’Eucharistie en état de péché mortel avec les péchés suivants :

  • concubinage
  • mariage civil seul (sans le mariage à l’Eglise)
  • pacs
  • remariage civil (après un mariage à l’Eglise)
  • union homosexuelle
  • masturbation, fellation, cunilengus
  • pratique du Nouvel Age, spiritisme, occultisme, magie, sorcellerie, yoga, reiki, divination, astrologie, numérologie, sectes : Rose Croix, Franc Maçonnerie, Maïkari, Scientologie…. ouverture des chakras, croyance à la réincarnation….
  • l’Euthanasie,
  • le divorce si on le provoque
  • la haine
  • la rancoeur
  • l’avortement
  • la tuerie
  • le vol
  • le mensonge
  • le non respect des parents
  • la mauvaise prononciation du nom de Dieu ou de Jésus dans les conversations du monde
  • la non assistance à la messe le dimanche et les fêtes d’obligation (noël, ascension, assomption, toussaint)
  • la contraception et le préservatif
  • l’adultère (tromperie dans le mariage ou remariage)
  • l’envie des biens du prochain

Il faut aller se confesser de tous ces péchés avant de communier. Et si vous êtes encore dans un seul de ces péchés, n’allez pas communier car si vous l’êtes votre âme va s’enfoncer en enfer

——————

Confessez-vous avant de communier de tout ceci : la cartomancie, la numérologie, l’astrologie, la divination, les runes, les lignes de la main, le magnétisme, la graphologie, les talismans et amulettes, le tantrisme, l’interprétation des rêves (oniromancie), la superstition, les séances de médiumnité  et de channeling, les séances de guérison avec les êtres de lumière, les séances de reconnection individuelle, la table oui-ja, la croyance au karma/réincarnation, les guérisseurs N. Age (Jésus est le seul guérisseur), la télépathie, la télékinésie, la pensée positive, la radiesthésie, le pendule, la bénédiction de Toronto, le training autogène, la psychologie transpersonnelle,  le penser nouveau, le développement  du potentiel humain, la croyance aux ovnis  et aux extra terrestres, le symbolisme, le vaudou, la magie blanche  ou noire, le chamanisme, l’hypnose, le voyage astral, la force psychique, respiration N. Age, lecture de l’aura, toutes formes de guérison par les énergies,  ouverture des chakras, remèdes de Bach, phytothérapie, étiopathie, sophrologie, auriculothérapie, zen, shiatsu, tous les arts martiaux, la méthode Silva, la méditation transcendentale, la suggestion mentale, l’ayurveda, le kama sutra, tous stages de guérison intérieure Nouvel Age, toutes les musiques de relaxation du Nouvel Age, la musicothérapie, l’ennéagramme, Ying/yang, arc en ciel, prières du N. Age,  Labyrinthe,  gnosticisme, monisme, panthéisme, Taoïsme, Bouddhisme et Hindouisme et Gandhi repris par le N. Age, Rose-Croix, Martinisme, Franc-Maçonnerie, Mère Terre, Gaia, Sophia, Ere du Verseau, Christ cosmique, diverses revues N. Age (3ième millénaire, La Parole quotidienne, Eveil évolution, Magazine Vivre,  Aube, l’Essentiel, Le goût sublime, Maison du 21ème s., yoga Mondô).

Pour les enfants : Pokémon –  cartes Magic, les jeux de rôle, le Yu gi oh, les Wicca, les Game boy, Halloween…

Le Pape n’aime pas les rigides… ni les américains

Le Pape n’aime pas les rigides… ni les américains

Sep 13, 2019 

Les catholiques américains blessés et choqués par les propos du Pape tenus dans l’avion vers l’Afrique, et à son retour au Vatican, lors de l’audience générale de cette semaine. Petit tour sur les réseaux sociaux par Dorothy Cummings McLean sur Life Site.

Mgr Charle Pope

Un prêtre américain au Pape: Je suis fatigué d’être méprisé et diabolisé par vous.

Dorothy Cummings McLean
Life Site News
12 septembre 2019
Ma traduction

Un prêtre américain largement reconnu et respecté a répondu aux récentes remarques du pape François sur les « jeunes prêtres rigides », disant dans un message sur les réseaux sociaux adressé au pape qu’il lui faut  » honnêtement et douloureusement, dire que je suis las d’être méprisé et diabolisé par vous ».

En route pour le Mozambique, le pontife argentin a dit que c’était un honneur pour lui d’être attaqué par les Américains. Dans un discours préparé à l’intention des évêques du Mozambique le 7 septembre, il les a mis en garde contre les « jeunes prêtres rigides« . De retour à Rome hier, le Pape François a de nouveau parlé de « rigidité« , en disant que « nous avons beaucoup, beaucoup d’écoles de rigidité » dans l’Église. Le pontife a aussi dit qu’il ne « craignait pas les schismes » et qu’il y avait eu beaucoup de schismes dans l’Église.
Tout en conseillant les évêques du Mozambique sur le choix d’hommes pour le ministère, le Pape François a dit :

« Je voudrais souligner une attitude que je n’aime pas, parce qu’elle ne vient pas de Dieu: la rigidité. Aujourd’hui, elle est à la mode, je ne sais pas pour ici, mais dans d’autres parties du monde, il est à la mode de trouver des gens rigides. De jeunes prêtres rigides, qui veulent sauver avec rigidité, peut-être, je ne sais pas, mais ils prennent cette attitude de rigidité et parfois – excusez-moi – de musée. Ils ont peur de tout, ils sont rigides. Prenez garde, et sachez que sous toute rigidité, il y a de sérieux problèmes. »

En réponse aux remarques du Pape François sur les Américains et les « jeunes prêtres rigides », Mgr Charles Pope a réagi sur les réseaux sociaux :

Santo Padre, ici, je ne ressens pas l’amour, je ne me sens pas accompagné par vous. Faites de la place dans votre cœur pour moi et d’autres comme moi. Je ne suis pas un jeune prêtre, mais je sais que vous n’aimez pas mon genre de sacerdoce. De plus, je suis un Américain et ce simple fait semble aussi être un problème à vos yeux. Je n’ai pas peur de tout ce que vous dites, mais je m’inquiète de l’ambiguïté de certains de vos enseignements et de la gravité de certaines de vos actions. Mais quand nous, vos fils moins favorisés, nous vous posons des questions, vous ne répondrez pas ou vous ne clarifierez pas. En tout cela, je suis toujours votre fils et je partage avec vous le sacerdoce de Jésus. J’attends de vous la sollicitude et la gentillesse dont vous dites que moi et d’autres comme moi, nous manquons. En attendant, je dois dire honnêtement et douloureusement que je suis fatigué d’être méprisé et diabolisé par vous.
Respectueusement
Carlo.

Le P. Raymond Blake [que mes lecteurs connaissent bien, ndt], un prêtre-blogger britannique, a fait circuler un cri-de-coeur (sic! en français dans le texte) sur Twitter, ajoutant: « Je ne considère pas cette continuelle critique de notre bien-aimé Saint-Père comme conforme au Christ, je la trouve douloureuse et destructrice de la foi et de l’unité, et contraire à l’action de l’Esprit Saint dans l’Église ».

Mark Lambert, un blogueur catholique américain, père de cinq enfants, a posté le message de Mgr Pope sur son blog . Il croit que des millions de catholiques ressentent le même sentiment d’abandon.

« En tant que fils abandonné par un père qui choisit l’immoralité plutôt que le devoir paternel, je reconnais le ton de ces commentaires », a écrit Lambert. « C’est celui d’un enfant blessé s’adressant à son père, essayant de comprendre pourquoi il l’abandonne… J’ai l’impression qu’il s’agit d’un sentiment que partagent des millions de catholiques alors que cette papauté continue de faire rage, en apparence sans aucun frein. Le déchaînement du pape François semble tout puissant, ne suscitant même plus de commentaires ».

Lambert voit cette expression du pouvoir comme un « contraste flagrant » avec l’impuissance du pape Benoît XVI, qui aurait dit à Mgr Fellay, de la Fraternité Saint-Pie X, que son « autorité papale s’arrête à cette porte ».

« Une critique juste est toujours bien reçue, du moins par moi ».

Lambert a aussi rejoint le chœur des voix catholiques troublées par le fait que le pape François affirme accueillir favorablement les critiques, et parle avec désinvolture d’un schisme dans l’Église.

A la suite de la fureur provoquée par les remarques inconsidérées du pontife sur les Américains, Jason Horowitz du New York Times a demandé au pape François [cf. Les propos du Pape dans l’avion] s’il avait « peur d’un schisme dans l’Église américaine »:

« Dans l’avion pour Maputo, vous avez reconnu avoir été attaqué par un secteur de l’Église américaine. A l’évidence, il y a de fortes critiques, et il y a même des cardinaux et des évêques, des télévisions, des catholiques, des sites Web américains – beaucoup de critiques. Même des alliés très proches ont parlé d’un complot contre vous, certains de vos alliés de la curie italienne. Y a-t-il quelque chose que ces critiques ne comprennent pas au sujet de votre pontificat, ou y a-t-il quelque chose que vous avez appris des critiques [venant des] États-Unis? Autre chose, avez-vous peur d’un schisme dans l’Église américaine et si oui, y a-t-il quelque chose que vous pourriez faire, un dialogue pour aider à l’éviter? »

En réponse, le pontife a dit qu’il voit la valeur de la critique et qu’il aime quand les gens le critiquent directement. Il pense qu’écrire des articles le critiquant et lui demandant une réponse est juste et montre « l’amour pour l’Église », mais « critiquer sans vouloir entendre la réponse et sans dialogue n’est pas vouloir le bien de l’Église ».
« C’est poursuivre une idée fixe, changer de pape, changer de style, créer un schisme, c’est clair, non? », a-t-il poursuivi.
« Une critique juste est toujours bien reçue, du moins par moi. »

Dans un éditorial intitulé « La papauté passive-agressive continue – et le Synode approche », Carl Olson de Catholic World Report a souligné l’évidence: le pape François n’a toujours pas répondu aux critiques concernant Amoris laetitia:

« Il y a eu des inquiétudes respectueuses et raisonnables – certaines exprimées de façon critique mais non scandaleuse – que François a ignorées de façon flagrante… Les fameux dubia soumis par quatre cardinaux (dont deux sont aujourd’hui décédés) en sont un exemple évident. Les dubia ont été soumis par écrit, les cardinaux ont demandé respectueusement une réponse, et ils voulaient une réponse…. Personne n’est venu, et personne ne viendra, j’en suis convaincu. Comme je l’ai noté en juin 2017: ‘Je serai abasourdi – et je n’utilise pas ce terme à la légère – si François accepte de rencontrer les quatre cardinaux, ou s’il répond formellement aux dubiaJe crois que François est satisfait de créer le désordre qui se répand actuellement dans l’Église, et même, parfois, de l’encourager encore plus par des affirmations douteuses‘ ».

Olson a aussi mis en doute l’affirmation selon laquelle François réfléchit à la bonne critique d’une manière « mûre, pastorale »:

« Alors que François fait la distinction entre la bonne et la mauvaise critique, lui et ses collaborateurs les plus proches (sans parler de ses défenseurs sur Twitter, qui sont à parts égales passifs et agressifs) s’adressent rarement, sinon jamais, vraiment à la bonne critique, ou la considèrent d’une manière mûre et pastorale… Dans de nombreux cas, ils déforment les faits ou attaquent ceux qui les présentent de bonne foi… En d’autres termes, François et compagnie disent clairement que toute critique est motivée par une haine irrationnelle, idéologique, politique et non-catholique à l’égard de François. Ils préfèrent faire de l’obstruction, détourner et même insulter plutôt que de dialoguer. »

Cependant, le biographe anglais du pape François, Austen Ivereigh, pense que le pontife a très bien décrit ses supposés critiques américains, « bien financés »: « La description par François de ceux qui critiquent avec des ‘pilules d’arsenic’ et de ceux qui ‘jettent le caillou et cachent ensuite la main’ est une description parfaite de l’opposition américaine bien financée », écrit Ivereigh sur Twitter.

Je n’ai pas peur des schismes.

En ce qui concerne les menaces à l’unité de l’Église, le pape François a dit au NYT qu’il y a eu de nombreux schismes tout au long de l’histoire de l’Église, y compris la « rupture bien connue de [l’archevêque] Lefebvre ».

« Il y a toujours des actions schismatiques dans l’Église, toujours, non? C’est une des actions que le Seigneur laisse toujours à la liberté humaine… Je n’ai pas peur des schismes, je prie pour qu’ils n’existent pas parce qu’il y a la santé spirituelle de beaucoup de gens [à considérer], non? Je prie pour qu’il y ait dialogue, qu’il y ait correction s’il y a une erreur, mais le chemin du schisme n’est pas chrétien. »

Mark Lambert a été horrifié par le ton de François:

« Il me semble franchement inconcevable qu’un pape parle d’une des pires choses qui puisse arriver à l’Église, comme ce Pape parle d’un possible schisme« … [ne pas craindre le schisme est « l’antithèse même du rôle de François en tant que Pape » car, comme l’affirme Lumen Gentium, l’évêque de Rome « est la source et le fondement perpétuel et visible de l’unité tant des évêques que de la compagnie entière des fidèles » (LG 23, CEC 882).
Lambert rappelle qu’en 2016, le pontife aurait dit: « Il n’est pas exclu que j’entre dans l’histoire comme celui qui a divisé l’Église catholique » et se demande si François considère le schisme « comme une sorte de plan pour sa papauté ».

Les remarques du pape François sur le fait de ne pas craindre un schisme ont été largement rapportées dans les médias catholiques et grand public du monde entier.

Notre Dame d’Anguera – Vous vous dirigez vers un futur de grande division, et peu resteront fermes dans la vérité

Message de Notre Dame de la Paix d’Anguera-Estrutural, DF-Pedro Regis – 10 09 2019 – unis dans la prière … vous pourrez contribuer au Triomphe Définitif de Mon Cœur Immaculé …

4.853 Message de Notre Dame de la Paix d'Anguera-Estrutural, DF-Pedro Regis – 10 09 2019 - unis dans la prière ... vous pourrez contribuer au Triomphe Définitif de Mon Cœur Immaculé …

… Vous vous dirigez vers un futur de grande division, et peu resteront fermes dans la vérité … cherchez des forces dans la prière du Rosaire, la confession et l’Eucharistie. Laissez-vous guider par l’Action du Saint-Esprit … Consacrez une partie de votre temps dans la recherche de la vérité. Accueillez les enseignements du véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus … Ne laissez pas vos doutes et incertitudes vous éloigner de la vérité …

Chers enfants, ne reculez pas. Mon Jésus a besoin de vous. Soyez unis dans la prière, car ce n’est qu’ainsi que vous pourrez contribuer au Triomphe Définitif de Mon Cœur Immaculé.

Restez fermes sur le chemin que Je vous ai montré. Vous vous dirigez vers un futur de grande division, et peu demeureront fermes dans la vérité. En ces temps difficiles, cherchez des forces dans la prière du Rosaire, la confession et l’Eucharistie. Laissez-vous guider par l’Action du Saint-Esprit.

Votre victoire est dans le Seigneur. Consacrez une partie de votre temps dans la recherche de la vérité. Accueillez les enseignements du véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus. Je suis votre Mère et Je viens du Ciel pour vous appeler à la conversion. Soyez doux et humbles de cœur et vous serez grands aux yeux de Dieu.

Ne laissez pas vos doutes et incertitudes vous éloigner de la vérité. Courage. Mon Jésus marche avec vous. Ayez pleinement confiance en Son Amour et demain sera dans la joie pour vous tous. Allez de l’avant.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. 

Soyez dans la paix.

Amen.

Amazonie: le retour triomphal de la théologie de la Libération

Amazonie: le retour triomphal de la théologie de la Libération

Sep 13, 2019 

Parmi les artisans de l’ombre du prochain synode, un théologien allemand octogénaire, Paulo Suess, très apprécié du Pape, et très imprégné par l’idéologie marxiste. Tour d’horizon d’AM Valli (*)

(*) Voir aussi l’article de Maike Hickson sur LifeSiteNews.

Paulo Suess et le Pape, 4 avril 2014

Les racines du Synode sur l’Amazonie et la charge des octogénaires

Aldo Maria Valli
12 septembre 2019
Ma traduction

On sait que parmi les inspirateurs du prochain synode amazonien (6-27 octobre) se trouve Leonardo Boff , 81 ans; l’ex-prêtre qui fut l’un des fondateurs de la théologie de la libération, et un grand ami de Bergoglio, a affirmé avoir aidé le pape à écrire l’encyclique écologique Laudato sì’.

Mais Boff n’est pas seul. Un autre idéologue du prochain synode, également âgé de 81 ans, est moins connu, mais pas moins important, Paulo Suess.

Allemand de Cologne, lui aussi, comme Boff, né en 1938, après des études à Bruxelles, Münster, Louvain et Munich (où il a obtenu son doctorat en théologie avec une thèse sur le catholicisme populaire au Brésil avec l’ultra-progressiste Johann Baptist Metz) Suess s’installa en Amérique du Sud et devint professeur d’études missionnaires à Sao Paulo, ainsi que membre de Amerindia, un groupe qui promeut la théologie de libération.

Avec Boff et d’autres, Suess a longtemps travaillé à influencer les évêques latino-américains dans le sens de la théologie de la libération, si bien qu’il a contribué directement au document final de la cinquième Conférence générale des évêques d’Amérique latine et des Caraïbes, qui se tint à Aparecida en 2007 et qui vit le cardinal Jorge Mario Bergoglio dans le rôle de président de la commission chargée de rédiger les conclusions de la rencontre.

Suess a été impliqué dès le début dans la préparation du synode amazonien, si bien qu’en avril 2014, il a eu une audience avec le Pape François en compagnie de l’évêque Erwin Kräutler (né en 1939), lui aussi allemand, lui aussi employé par François comme inspirateur et auteur de Laudato Si‘, lui aussi engagé depuis des années du côté de la théologie de libération comme missionnaire en Amazonie brésilienne, et connu à la fois pour être favorable à l’ordination de prêtres mariés et de diaconesses, et pour avoir déclaré avec fierté: « De toute ma vie, je n’ai jamais baptisé un indigène et je n’ai pas l’intention de le faire ».

« Faites des propositions audacieuses », fut l’exhortation que le Pape Bergoglio adressait en 2014 à Suess et Kräutler. Et les deux, qui pendant des décennies ont travaillé côte à côte au Brésil, en particulier au CIMI (le Conseil Indigène Missionnaire) et au REPAM (le Réseau Ecclésial Panamazzonique, à son tour impliqué par François dans la préparation du synode) n’ont pas fait marche arrière.

« Marcher ensemble » est une expression chère à Suess [et au Pape!!], tout comme « renforcer les indigènes dans leur identité », mais la véritable « proposition audacieuse » réside dans « une nouvelle compréhension de la révélation de Dieu ». Dans quel sens ? Dans le sens d’ »historiciser le concept de Révélation », afin de « découvrir la Révélation de Dieu parmi ces peuples indigènes ».

C’est là qu’on voit clairement l’influence de Suess sur le document de travail du Synode panamazéen, dans lequel la région amazonienne est décrite et présentée comme « une source particulière de la révélation de Dieu ». Cette déclaration a suscité de nombreuses critiques, tant de la part de simples fidèles que de hauts prélats, comme le cardinal Walter Brandmüller.

« Plusieurs sources progressistes – écrit Maike Hickson – disent que l’évêque Erwin Kräutler est l’auteur du document de travail du Synode. Et sachant bien comment cet évêque a travaillé pendant des décennies en contact étroit avec Paulo Suess, nous pouvons mieux voir l’influence de ce dernier », surtout sous le profil théorique, « car si Kräutler est plus enclin à l’activisme, Suess est le penseur ».

Le nom de Suess, cependant, contrairement à celui de Kräutler, ne figure pas officiellement parmi ceux qui ont collaboré à l’élaboration du document de travail.

« La raison probable de cette omission est que Suess a été appelé par le Vatican à être l’un des experts et des conseillers membres du conseil pré-synodal et non du conseil lui-même, composé principalement de cardinaux et d’évêques. Suess était cependant déjà présent lors de la première réunion du conseil pré-synodal en avril 2018. Pourtant, il apparaît rarement officiellement comme une personne impliquée dans le Synode ».

(Maike Hickson)

LifeSiteNews a donc contacté Suess pour lui demander des explications, mais le théologien a dit qu’il préférait ne pas répondre.

Une des raisons pour lesquelles Suess reste dans l’ombre est probablement lié au fait qu’il a ouvertement fait des reproches à Benoît XVI en 2007 pour son discours aux évêques d’Aparecida. Au Pape, qui soulignait dans ce discours les conséquences positives de l’oeuvre d’évangélisation menée en Amérique du Sud par les catholiques européens, Suess répliqua que Benoît XVI n’était pas en mesure de comprendre « la réalité des Indiens d’ici », et que ses déclarations étaient donc « fausses et indéfendables », comme il l’a dit à l’agence Reuters.

Selon Suess, l’idée de Benoît XVI selon laquelle les cultures indigènes ont accueilli l’Église catholique et son message de foi est historiquement infondée, anthropologiquement inacceptable et caractérisée par un providentialisme de type fondamentaliste. En réalité, soutient Suess, le débarquement des Européens il y a cinq cents ans fut quelque chose que les autochtones ne devraient certainement pas célébrer, car pour les cultures indigènes, cela signifia exploitation et destruction. D’où l’idée que les catholiques n’ont pas le droit de faire du prosélytisme parmi les Indiens, mais qu’une nouvelle pastorale doit être développée. Du point de vue de l’intégration, il faut passer à la reconnaissance des aspects spécifiques des cultures indigènes, si bien que l’action missionnaire n’a rien à voir avec la conversion. « Nous n’avons pas le droit de faire du prosélytisme, de déprécier la religion des autres ou d’encourager la conversion, » dit Suess. « Le peuple lui-même doit décider quelle est la meilleure religion pour ce moment historique. Une sorte d’ »autodétermination religieuse » qui, selon Suess, trouve son fondement dans Nostra aetate du Concile Vatican II.

L’affirmation, chère à François, que l’Église, au lieu de continuer à essayer d’imposer un visage européen aux peuples amazoniens, doit découvrir son propre « visage amazonien », est également typique de Suess.

En 2014, Suess dit que, pour lui, les indigènes sont comme des « agents révolutionnaires en Amérique du Sud ». Une perspective typiquement marxiste, dans laquelle l’indigène remplace le travailleur.

Et les termes que le théologien utilise lorsqu’il parle d’objectifs sont marxistes. Dans une interview publiée sur le site officiel du synode, il affirme:

« En fin de compte, nous voulons construire une nouvelle société, parce que cette société capitaliste, ce système de meurtre, ne fonctionne pas, comme l’affirme le Pape François. Comment pouvons-nous être annonceurs de la vie ? Nous devons changer la société. Avec qui le ferons-nous? Avec les peuples amazoniens, avec les peuples indigènes, avec les jeunes. Sommes-nous disposés à construire une société moins inégale? Voilà pourquoi nous devons renforcer les nouveaux parcours ».

Suess, selon lequel le Pape François est un représentant de la théologie de la libération, ne s’est jamais caché d’être en faveur du sacerdoce féminin et des diaconesses, et à cause de ces positions en 2001, on lui a retiré le cours de troisième cycle en études missionnaires au Département Théologique Pontifical de l’Université Nossa Senhora da Assunção à Sao Paulo.

« Mais aujourd’hui – écrit Maike Hickson – sous le pape François, beaucoup de choses ont changé. Suess a participé à toutes les réunions préparatoires du synode amazonien à Rome, Quito et Bogota et ailleurs, afin de pouvoir rassembler les résultats de ces rencontres dans l’Instrumentum laboris« .

Suess et Kräutler « ont en outre contribué à établir un lien direct avec la Conférence épiscopale allemande qui, au fil des ans, a fait don au CIMI, par l’intermédiaire de l’une de ses organisations humanitaires, de quelque 22 millions d’euros et a soutenu Amerindia avec 100 000 euros ».

Les évêques allemands sont également de généreux sponsors du REPAM par l’intermédiaire de l’agence Adveniat et Suess les a régulièrement impliqués dans la collecte de fonds. En outre, le théologien Markus Büker, de l’organisation Misereor, expert en « justice sociale et en développement durable », a consacré sa thèse de doctorat au travail de Suess et a collaboré avec lui dans le groupe Amerindia, également en vue d’Aparecida.

Oubliées, les anciennes restrictions, Suess est maintenant une star dans le firmament bergoglien. Selon lui, François est comme un oiseau qui, avec son élection, s’est « libéré de sa cage et a apporté à Rome la théologie sud-américaine ».

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/13/amazonie-le-retour-triomphal-de-la-theologie-de-la-liberation/

Le roi des contradictions

Le roi des contradictions

Sep 12, 2019 

Les « Chronache di Papa Francesco » démontent méticuleusement et réfutent point par point les accusations contre ses « ennemis » formulées par François lors de la conférence de presse dans l’avion qui le ramenait d’Afrique. Tout était connu, et nous n’apprenons rien, mais il fallait que quelqu’un prenne le temps de tout collecter et de le mettre noir sur blanc (*)

(*) L’article original est émaillé de liens que je n’ai pas reproduits;

Le Pape François, flanqué du directeur de la Salle de presse (Matteo Bruni) répond aux questions des journalistes lors du vol d’Antananarivo à Rome

Bergoglio est le Pape le plus blindé de l’histoire papale, c’est celui qui, tout en disant aux autres d’ouvrir les portes et de démolir les murs, s’est enfermé dans un véritable bastion blindé

Cronache di Papa Francesco

Pape François:

« J’aime bien les critiques »; « Je ne crains pas les schismes »

Le roi des contradictions

(d’après) Le Chronache di Papa Francesco
11 septembre 2019
Ma traduction

Le Pape François est rentré du voyage apostolique au Mozambique, il a donné une nouvelle interview (une conférence de presse). L’interview a duré plus d’une heure, et les thèmes abordés étaient variés. Les grands journaux ont traité de la phrase sur le schisme…. pour nous, nous l’avouons, le thème de la critique nous a davantage intéressés.

Voici la réponse du Pape à la question sur les critiques [dans son jus, et dans sa forme approximative, qui correspond bien au style parlé du Pape, ndt]:

Les critiques ne viennent pas seulement des Américains, mais de partout, même à la curie. Certains ont l’honnêteté de les dire, et moi, ça me plaît. Je n’aime pas quand les critiques sont sous la table, font de grands sourires, et ils vous poignardent dans le dos. Ça, ce n’est pas loyal, ce n’est pas humain. La critique est un élément de construction et peut amorcer un dialogue. Au contraire, la critique des pilules d’arsenic est un peu comme jeter le caillou et cacher la main. Ça, ça ne sert pas, ça n’aide pas. Ça aide tout au plus les petits groupes fermés qui ne veulent pas entendre la réponse à la critique. Quand on dit « je n’aime pas cette chose du Pape »… ça signifie que je fais une critique et que j’attends la réponse, je vais chez lui, et je parle, et j’écris un article et je lui demande de répondre. Ça, c’est loyal, c’est aimer l’Église. Faire une critique sans vouloir entendre la réponse et sans faire de dialogue, ce n’est pas aimer l’Église, c’est aller derrière une idée fixe, changer de Pape, changer de style, ou faire un schisme

IMPECCABLE! Excellente réponse! Totalement exacte et recevable, dommage, pourtant, que … le premier à violer cette cohérence est Bergoglio lui-même.

a) Ce ne sont pas seulement « certains » qui ont l’honnêteté de dire au Pape ce qui ne va pas avec son magistère, les files augmentent et il n’est absolument pas vrai que ce qui plaît à Bergoglio, c’est le style de « l’honnête »… L’exemple concret, ce sont les cardinaux des Dubia eux-mêmes, jamais reçus par le Pape, dont ils n’ont JAMAIS reçu de réponse non pas tant à une critique qu’à une demande légitime et normale de clarification de l’interprétation d’Amoris laetitia. Mais nous pouvons donner beaucoup d’autres exemples, comme le cas de Mgr Carlo Maria Viganò, ou la situation de nombreux prêtres suspendus ou renvoyés chez eux, en tout cas sans emploi, pour avoir mis leur visage, avec nom et prénom, pour dénoncer la gravité d’un certain magistère liquide. Les pages d’Aldo Maria Valli sont remplies de ces douloureux calvaires. Le journaliste lui-même a dû payer pour cette honnêteté (il semble qu’il travaille toujours à la Rai, mais plus en tant que vaticaniste, j’ai lu quelque part qu’il a été recasé au service des sports), Bergoglio ne l’a jamais reçu, à l’instar de beaucoup de gens honnêtes indignés par ce qui arrive dans l’Église. Beaucoup ont « attendu une réponse » ou d’être reçus, mais en vain, au contraire, ceux qui ont osé se sont trouvés, d’une manière ou d’une autre et inexplicablement, punis. Les critiques les plus honnêtes adressées à Bergoglio portaient toutes signatures, prénoms et noms, tous demandaient à être reçus et entendus, mais en réponse ils ne recevaient que mépris, marginalisation, congé, haine et vengeances transversales. Bergoglio, peut-on dire, est le Pape le plus blindé de l’histoire papale, c’est celui qui, tout en disant aux autres d’ouvrir les portes et de démolir les murs, s’est enfermé dans un véritable bastion blindé et n’a jamais accepté une honnête confrontation. Toutes les interviews et les rencontres sont accordées uniquement aux personnes qui lui plaisent.

b) La « critique des pilules d’arsenic » est celle gérée justement par le cercle de ceux dont Bergoglio s’entoure délibérément, à commencer par les « siens » avec la Civiltà Cattolica de son plus fidèle menteur et venimeux rédacteur en chef du magazine (pour ce qu’il écrit quotidiennement dans ses tweets et sur ses réseaux sociaux). Sans parler de la « cour des miracles » de Sainte Marthe et des zones limitrophes, là où l’on étudie autour d’une table comment faire la pluie et le beau temps, comment gérer un marketing très précis, lui aussi fait de mensonges, comme dans le cas de Dario Viganò avec Benoît XVI, récompensé pour cela par Bergoglio qui, après une période de gel, a créé pour lui un tout nouveau bureau de communication.

c) Quand Bergoglio dit que la critique « sous la table » aide tout au plus de petits groupes fermés qui ne veulent pas entendre la réponse à la critique, il oublie de dire que c’est lui qui ne veut pas donner de réponses claires. Rappelons-nous que le Père Stefano Maria Manelli (supérieur des FFI) attend depuis six ans un appel téléphonique du Souverain Pontife, et qu’il est « assigné à résidence » sans aucun procès, contraint à une ségrégation sans précédent, sans jamais avoir prononcé une seule critique sur ce qui se passe. En outre, l’affirmation est contradictoire et incohérente, il suffit juste de raisonner un instant: si quelqu’un adresse une critique au Souverain Pontife, en général, il ne la fait pas parce qu’ »il ne veut pas la réponse », c’est exactement le contraire, il veut une réponse et devient peut-être insistant quand il ne l’obtient pas. A partir de là, on peut comprendre la mauvaise humeur croissante contre le comportement de Bergoglio, qui se révèle de plus en plus habile dans ses contorsions, dans ce dire et non dire, ce je vous réponds mais aussi je ne vous réponds pas… je vous ouvre tout grand les bras de la miséricorde, sauf ensuite pour vous faire suspendre ou déplacer par mes pugnaces exécuteurs matériels, la faute leur revient, ce n’est pas « moi » qui gère tout…

d) Enfin, le Pape affirme : « Faire une critique, au contraire, sans vouloir entendre la réponse et sans dialoguer, ce n’est pas aimer l’Église, c’est aller derrière (/poursuivre) une idée fixe, changer de Pape, changer de style, ou faire un schisme ». Comme nous l’avons montré dans de nombreux éditoriaux, Bergoglio ment, en sachant qu’il ment. Que signifie pour lui « poursuivre une idée fixe »? Essayons de nous poser quelques petites questions très faciles: qui refuse vraiment le dialogue franc et ouvert sur les questions ecclésiales, comme le silence complet aux demandes de Mgr Schneider sur le cas du « dieu d’Abu-Dhabi » signé par lui? Qui refuse le dialogue pour aider à comprendre ce que la Doctrine sociale de l’Église enseigne vraiment? Et le silence imposé sur les graves critique émises par le Cardinal Brandmuller à propos de l’Instrumentum Laboris pour le Synode sur l’Amazonie, plein d’hérésie et d’apostasie dans sa forme substantielle? L’idée « fixe » n’est donc pas, comme Bergoglio le tourne habilement, celle de « changer de Pape » et donc de créer un schisme, au contraire! Ces critiques ouvertes et honnêtes, mises sur la table du Pontife, lui demandent des réponses vraies et sincères. Elles ne prétendent pas changer de style, le style de Bergoglio, mais demandent de la sincérité dans les réponses… Elles ne demandent pas et ne font pas « un schisme », mais elles demandent la doctrine qui est la seule véritable « idée fixe » voulue par Jésus-Christ en confiant à l’Église la Mission « d’aller et de convertir, de prêcher et de baptiser, de faire des disciples » (…)


En substance, et pour arriver à une conclusion raisonnable et raisonnée, Bergoglio retourne l’omelette, bien commandée par lui et bien confectionnée par ses collaborateurs.

Selon Bergoglio, donc, celui qui émet des critiques et n’attend pas de réponse, c’est celui qui veut le schisme… et puisqu’une réponse de sa part ne viendra JAMAIS, que devons-nous déduire de ces propos: « Il y a toujours une action schismatique dans l’Église. C’est une des actions que le Seigneur laisse toujours à la liberté humaine. Je n’ai pas peur des schismes, je prie pour qu’il n’y en ait pas, car la santé spirituelle de tant de gens est en jeu. Je prie pour qu’il y ait le dialogue, qu’il y ait la correction s’il y a une erreur, mais le chemin dans le schisme n’est pas chrétien… » ??? Au lieu de « prier » pour que le schisme ne se produise pas, ne serait-il pas mieux d’agir plus honnêtement envers ceux qui, sur sa table de travail, lui présentent des critiques honnêtes?


J. Leary – C’est à Mes refuges que vous serez protégés contre les malins pendant la tribulation. Votre vie de refuge sera unique en vivant votre foi, et durera moins de 3 années et demie par égard pour Mes élus.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Mercredi, le 4 septembre, 2019

Jésus a dit : « Mon fils, J’envoie Mon Saint-Esprit pour t’aider à écrire Mes messages, et Il te done les paroles à dire, lorsque tu donnes tes présentations. Il y a puissance et autorité dans Mes paroles, alors que tu parviens à partager Mes messages de cette fin des temps. Tu es véritablement un apôtre de la fin des temps. Tu prépares les gens à endurer l’Avertissement qui approche et la tribulation de l’Antichrist. Tu avises aussi les gens qu’il est temps de préparer des refuges, et de se préparer à quitter leurs demeures pour venir à un asile sauf protégé par Mes anges.

C’est à Mes refuges que vous serez protégés contre les malins pendant la tribulation. Votre vie de refuge sera unique en vivant votre foi, et durera moins de 3 années et demie par égard pour Mes élus.

Rappelle-toi combien tes prières sont importantes pour la protection, et pour tes présentations. Avant de partir et de revenir, tu dois prier la longue forme de la prière de S. Michel et tes 24 Gloire au Père à Ste Thérèse. Tout ce que tu fais pour Moi doit être sous l’égide de la prière car tu te fies à Mon aide pour finir d’accomplir ta mission de prédication. Toi, Mon fils, tu as une deuxième mission de préparer ton refuge pour recevoir ceux que Je t’enverrai. Tu dois pouvoir activer tes deux systèmes solaires pour qu’il fonctionnent à ton service. Mes anges et Moi t’aideront pendant la tribulation. C’est pourquoi tu dois poursuivre ta quatrième pratique de fonctionnement. »

Jésus a dit : « Mon peuple, vous avez vu la destruction des demeures aux Bahamas. Certains reportages mentionnent que 45% des demeures sont détruites ou inhabitables. Il faudra beaucoup d’aide étrangère pour restaurer les demeures. L’Ouragan Dorian fut une catégorie 5 qui a passé toute une journée au-dessus des Bahamas et qui a causé cette destruction. C’est maintenant un ouragan de 2, et il endommage vos états du Sud le long de la côte est des E-U. Il faudra du temps pour estimer le dommage le long de vos états du long de la côte Est. Vos ouragans vont s’accroître et causer davantage de dévastation chaque année. Ces désastres naturels sont une punition pour vos nombreux avortements et péchés sexuels. Continuez de prier pour cesser l’avortement, et priez pour le victimes de cette tempête. »

Le président de l’Institut Jean-Paul II essaie de calmer la tempête – Par le père Reto Nay

Le président de l’Institut Jean-Paul II essaie de calmer la tempête – Par le père Reto Nay

L’Osservatore Romano, le principal journal anticatholique du Vatican, a publié nouvel article pour soutenir les usurpateurs qui ont pris la direction de l’Institut Jean-Paul II à Rome.

Le quotidien s’est entretenu avec leur chef de file, Monsignore Pierangelo Sequeri, le nouveau « Président » de l’Institut qui a prétendu que les turbulences qui secouent actuellement celui-ci « sont terminées » et que « la normalité » est revenue.

Sequeri fait l’éloge du virage hérétique que l’Institut a pris et est particulièrement fier des noms drôles qu’il a inventés pour les cours du prochain semestre, comme « Théologie de la forme chrétienne ». Le bavardage à la mode sur la politique et la sociologie remplacera une solide connaissance de la théologie morale, de l’éthique et de la philosophie.

En vain, Sequeri rassure les étudiants qui protestent contre le coup d’Etat orchestré par lui. Peu de gens croiront ses affirmations selon lesquelles « la tradition de l’Institut est respectée ».

Pourquoi alors a-t-il introduit ces changements illégaux dans l’obscurité de la nuit, dans le dos des professeurs et des étudiants ? Pourquoi a-t-il laissé tomber des professeurs éminents qui avaient servi l’Institut pendant des décennies, comme des patates chaudes ?

Sequeri est assez fou pour admettre ses espoirs que l’Institut puisse devenir « une institution d’excellence du Saint-Siège ».

Cela signifie qu’il ne s’intéresse pas à la recherche sérieuse, mais qu’il veut faire de la lèche à l’entourage du pape François, qui n’a jamais caché son mépris pour la théologie sérieuse, probablement parce que son parcours académique personnel est des plus modeste.

https://gloria.tv/article/PcpzMELazj6w4ENn2JCCF7YZU

Je dois vous informer qu’une troisième guerre mondiale va avoir lieu.

 Croisade de Prière (54) reçu le 16 Mai 2012..par Maria de la divine Miséricorde *Deuxième Sceau : Troisième Guerre Mondiale*

Ma très chère fille bien-aimée, Je dois vous informer qu’une troisième guerre mondiale va avoir lieu.

Mes larmes coulent ce matin comme vous pouvez le voir.*
Le Deuxième Sceau va se révéler comme prédit par Jean l’Évangéliste dans le Livre de la Révélation.

Elle débutera en Europe.
Votre système bancaire en sera la cause et l’Allemagne, une nouvelle fois, sera impliquée dans cette tragédie comme ce fut le cas dans les deux précédentes guerres.
Lorsque cela commencera, beaucoup aura été fait pour sauver l’économie et la catastrophe affectera la Grèce avec de grandes retombées sur la France.
Le Moyen-Orient sera également impliqué avec une guerre entre Israël et l’Iran, et la Syrie jouera un rôle important dans la chute de l’Égypte.

Ma fille, Je vous réveille pour vous dire de ne pas vous effrayer mais d’inciter le monde à prier plus pour l’Europe en ce moment.

À cause de la guerre et du manque d’argent, la plus grande partie des moissons sera perdue,
et cela conduira à l’ouverture du Troisième Sceau qui signifie Famine.

C’est pourquoi Je conseille vivement aujourd’hui tous les enfants de Dieu à stocker de la nourriture sèche et non périssable pour pouvoir nourrir leur famille.
Si possible, il est important de cultiver votre propre potager.

Souvenez-vous toutefois que la prière peut atténuer en grande partie cette souffrance.
L’effet de cette guerre sera que Mon Église Catholique sur terre sera aspirée en une seule église mondiale, au nom de l’unification.
Cette unification, ou fausse paix, deviendra réalité après l’apparition de l’antichrist pour créer une fausse paix et mettre soi-disant fin à la guerre.

Ce pacte de paix concernera l’Occident jusqu’à ce que la Chine et la Russie s’impliquent dans les affaires mondiales.
Elles constitueront une menace pour la “Bête à Dix Cornes”, l’Europe, et la vaincront pour introduire le communisme.
Le “Dragon Rouge”, la Chine, s’impose déjà dans le monde par son contrôle des finances mondiales.
Le Dragon Rouge et “L’Ours”, qui est la Russie, n’aiment pas Dieu.

Ils sont dirigés par l’antichrist qui vient de l’Orient et qui se cache derrière des portes fermées.
Lorsque ces prophéties se réaliseront, le monde entier croira en ces messages. Il n’y aura alors plus de doutes.

Veuillez réciter cette Croisade de Prière car elle aidera à diluer l’impact de ces événements.

Croisade de Prière (54) –

Prière au Père pour atténuer l’impact de la Troisième Guerre Mondiale


Ô Père Céleste, au nom de Votre Fils bien-aimé Jésus-Christ, qui a beaucoup souffert pour les péchés de l’humanité, veuillez nous aider dans ces temps difficiles que nous traversons.
Aidez-nous à survivre aux persécution planifiées par des dirigeants avides et par ceux qui veulent détruire Vos Églises et Vos enfants.
Nous vous implorons, Cher Père, pour que Vous nous aidiez à nourrir notre famille et à sauver la vie de ceux qui seront forcés de s’engager dans une guerre contraire à leur volonté.
Nous Vous aimons, Cher Père.
Nous vous prions de nous aider quand nous serons dans le besoin.
Sauvez-nous de l’emprise de l’antichrist.
Aidez-nous à échapper à sa marque, la marque de la bête, en refusant de l’accepter.
Aidez ceux qui Vous aiment à rester fidèles à Votre Sainte Parole en tout temps afin que Vous puissiez leur accorder les grâces pour survivre en Corps et en Âme.

Amen

Ma fille, Je comprends que cette nouvelle puisse être un choc

mais souvenez-vous que la Prière et le Sceau du Dieu Vivant demandé par la Croisade de Prière (33), protègeront ceux qui Me suivent.

Les États-Unis se préparent à frapper l’Iran alors que le Moyen-Orient se prépare à la troisième guerre mondiale

(ma traduction)

U.S. Prepares To Strike Iran As The Middle East Braces For World War 3 To Erupt

Le président Trump utilise l’expression «bloqués et chargés» pour décrire notre position actuelle vis-à-vis de l’Iran, et les grands réseaux d’information semblent croire qu’une action militaire américaine pourrait être imminente.

Nous venons tout juste d’assister à la pire attaque de l’histoire des installations de production de pétrole en Arabie saoudite, et il semblerait extrêmement improbable que les États-Unis et l’Arabie saoudite laissent passer cela sans aucune réponse.

Les rebelles houthis au Yémen ont publiquement assumé la responsabilité des attentats, mais comme vous le verrez ci-dessous, les autorités américaines ont déjà complètement rejeté cette explication pour diverses raisons. À ce stade, on nous dit que les attaques ont probablement pour origine des rebelles chiites du sud de l’Irak soutenus par l’Iran ou de l’Iran même. Et si les États-Unis ripostaient en menant des frappes aériennes en Iran, cela pourrait littéralement faire éclater la Troisième Guerre mondiale. Nous sommes si près d’une guerre majeure qui éclate, mais la plupart des Américains ne font toujours pas attention.


https://endtimeheadlines.org/2019/09/u-s-prepares-to-strike-iran-as-the-middle-east-braces-for-world-war-3-to-erupt/?fbclid=IwAR3qU9LmQyyqhXXAsX7fl5yAK_l14XqFzN9gll2FGrx6WqqIV_FD29mR0Vs

Les derniers temps

Chers lecteurs,

Je vous invite à prendre connaissance de la Parole de Dieu pour ce qui concerne les derniers temps :

Dans la Bible :

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Matthieu, chapitre 24 en entier.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Luc 17, 26-37.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Jean 14, 3.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Actes des apôtres 1, 10-11.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Actes 2, 16-20, citant Joël 3, 1 et suivants.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

1 Corinthiens 15, 51-52.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

2 Corinthiens 11, 3-4 et 13-15.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Galates 1, 6-9.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

1 Thessaloniciens 4, 15-17.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

2 Thessaloniciens 2, 1-4.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

2 Timothée 3, 1-5

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

2 Pierre 3, 9-13.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF

Apocalypse en entier – Marie des derniers Temps – Jérusalem céleste.

Dans le catéchisme de l’Eglise Catholique

Sur les derniers temps :

Les propos du Pape dans l’avion (aller et retour d’Afrique)

Les propos du Pape dans l’avion (aller et retour d’Afrique)

Sep 11, 2019 

Au crible de Marco Tosatti (et de son hôte récurrent Super Ex): il y a une foule d’arguments objectifs qui discréditent les attaques du Pape contre ceux qui le contestent, y compris le cardinal Müller, qu’il a cherché à ridiculiser en le traitant d’ »enfant »… sans réaliser que c’était un compliment. Est-il déconnecté de la réalité… ou s’agit-il de quelque chose de plus trouble?


Le Pape, les critiques, le dialogue

Déconnexion de la réalité, ou bien…

Marco Tosatti
11 septembre 2019
Ma traduction

Il y a quelques jours, Super Ex nous a envoyé une réflexion à propos du commentaire du Pape Bergoglio sur le Cardinal Müller, théologien de grande renommée, ex-Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, personnage hautement respectable, qui a toujours cherché fidèlement à défendre le rôle et la figure du Pontife romain, contre vents et marées. Nous voudrions ajouter un bref commentaire, aux mots qu’@Pontifex a prononcés dans l’avion qui le ramenait d’Afrique à Rome. Voici la question, et sa réponse.

– Question de Jason Horowitz, NYT: Vous faites l’objet de vives critiques et même certains de vos amis les plus proches ont parlé d’un complot contre vous. Y a-t-il quelque chose que ces critiques ne comprennent pas de votre pontificat, ou y a-t-il quelque chose que vous avez appris des critiques? Autre chose: avez-vous peur d’un schisme dans l’Église américaine, et si oui, y a-t-il quelque chose que vous pourriez faire?

– Le Pape: « (…) Les critiques aident et quand on reçoit une critique, il faut tout de suite faire son autocritique. Dans les critiques, je vois toujours les avantages. Parfois, on se fâche, mais les avantages sont là. Puis sur le chemin de Maputo, l’un d’entre vous est venu me donner un livre: « Comment les Américains veulent changer le Pape » (sic!). J’étais au courant du livre, mais je ne l’avais pas lu. Les critiques ne viennent pas seulement des Américains, mais de partout, même à la curie. Moi, j’aime bien quand on a l’honnêteté de les dire. Je n’aime pas quand les critiques sont sous la table, peut-être qu’ils vous font de grands sourires, et ils vous poignardent dans le dos. La critique est un élément de construction et peut amorcer un dialogue. Au contraire, la critique des pilules d’arsenic est un peu comme jeter le caillou et cacher la main. Si je fais une critique et que j’attends la réponse, je vais voir le Pape, je parle et j’écris un article et je lui demande de répondre, ça, c’est loyal, c’est aimer l’Église. Faire une critique sans vouloir entendre la réponse (*) et sans faire de dialogue, ce n’est pas aimer l’Église, c’est aller derrière une idée fixe (*). Une critique loyale est toujours bien reçue, du moins par moi.

(*) On a vraiment envie de crier: quel toupet!!! (ndt)

Vous avez lu la partie en italique? C’est la même personne qui n’a pas voulu voir les cardinaux qui auraient aimé parler, discuter avec lui des difficultés et des problèmes (Burke, Caffarra, pour n’en nommer que deux) et qui a donc refusé a priori le dialogue. Combien de réponses les personnes, laïcs, prêtres, évêques, cardinaux qui lui ont écrit en privé ont-elles reçues? Et combien de réponses les pétitionnaires ont-ils eues aux pétitions, requêtes filiales, etc. au cours de ces années ? L’explication la plus charitable que je puisse trouver est celle d’une déconnexion de la réalité, c’est-à-dire l’incapacité d’évaluer d’une manière froide et détachée, sans se sentir immédiatement attaqué et attaqué, les actions et les mots qui peuvent sous-tendre ou rendre explicite une critique. Si vous vous souvenez bien, la lettre signée par plus d’une dizaine de cardinaux avant le Synode sur la Famille aurait provoqué – selon ce qui a été rapporté à l’époque – des réactions exceptionnelles [de colère, ndt]. Je préfère encore penser à une déconnexion entre vision personnelle et réalité objective, plutôt que d’admettre une certaine forme d’impudence pontificale. Comme le ferait Müller, pour sauver le rôle et la figure, sinon l’homme…

Et voici Super Ex:

Dans la vie, il arrive souvent qu’enfants, nous fassions confiance à nos parents, nous les suivions fidèlement, sans trop de questions. Puis on devient adolescents, on grandit un peu, on se sent un peu rebelles, on veut être autonomes, on a tout compris. C’est le moment de la « stupidité » maximale…. Il se trouve que les années passent, nous mûrissons, et nous revenons « en arrière » : « maintenant je comprends mes parents » ; « mon père avait raison » ; « comme ma mère était bonne ». La même chose se passe dans la foi: les enfants croient, avec élan; puis vers l’adolescence des doutes surgissent, souvent ils quittent la pratique, ils croient avoir compris que « tout ça, c’étaient des contes pour enfants ». Ensuite, beaucoup de gens redécouvrent la foi qu’ils avaient quand ils étaient enfants: peut-être après une traversée du désert de type existentiel, ou après avoir vraiment étudié. Relisons Louis Pasteur : « Peu de science vous éloigne de Dieu, beaucoup vous y ramène ». Beaucoup de connaissances humaines révèlent à l’homme sa petitesse et lui ouvrent les portes de la Sagesse.

Tout cela pour dire quoi ?

Que Bergoglio a raison, quand il qualifie le Cardinal Müller d’ »enfant », qui lutte, a de bonnes intentions… mais n’y arrive pas.

Eh oui, direz-vous, Bergoglio, avec trois idées répétées à l’infini, liquide ainsi, et publiquement, le théologien de renommée mondiale, éduqué, préparé, appelé par Benoît XVI rien de moins qu’à la Congrégation de la foi!

Mais c’est « juste » ainsi: « Peu de science vous fait croire que vous êtes un adulte, qui comprend mieux que le Christ, que le magistère de ceux qui vous ont précédé, que l’ex- ‘gardien de la foi’ et de celui qui l’a choisi et continue à en faire l’éloge, y compris publiquement; beaucoup, au contraire, vous rend humble, vous enseigne que vous ne pouvez pas être plus miséricordieux que le Christ, ni plus sage que 2000 ans de Tradition; qu’il est bon de retourner à l’enfance, d’être accompagné par Dieu ».

Rappelons-nous: c’est l’orgueil qui compte pour nous ; c’est en redevenant enfant que nous acceptons vraiment la Révélation du Père et l’authentique Magistère de l’Église, sans en devenir les maîtres arrogants.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/11/les-propos-du-pape-dans-lavion-aller-et-retour-dafrique/

Medjugorje – Message extraordinaire au visionnaire Ivan

Medjugorje :
Message extraordinaire
au visionnaire Ivan,
vendredi 13 septembre 2019.
Paroles de la Gospa

MEDJUGORJE : Message extraordinaire au visionnaire Ivan, vendredi 13 septembre 2019. Paroles de la Gospa 70153944_2500203280018457_7861746831405875200_n.jpg?_nc_cat=110&_nc_oc=AQmW1mP8pTCZEAxa7BUr_Gl2euObUCqeGX0pAC9qsqjU6gZn_o6y5AZ0vupNgsdZXSo&_nc_ht=scontent.fymy1-2

Chers amis,

Voici ce qu’Ivan a communiqué à propos de sa comparution ce
vendredi 13 septembre 2019 à la Croix Bleue à 22h00:

«Comme chaque jour, après la rencontre avec la Madone, je
voudrais aussi vous décrire aujourd’hui et vous rapprocher des
points les plus importants de la rencontre de ce soir avec vous.

La Vierge nous est venue dans la joie et le bonheur, elle nous
a tous salués avec son salut maternel: «Loué soit Jésus, mes
chers enfants! Puis il a prié pendant un moment sur nous tous,
les mains étendues. Il nous a tous bénis avec sa bénédiction
maternelle et a béni tout ce que vous lui avez apporté pour qu’il
soit béni. Puis elle s’est tournée vers nous tous et a dit:

« Chers enfants, aujourd’hui encore, je souhaite vous inviter de
manière particulière à prier pour la famille et pour la sainteté
dans la famille. Chers enfants, priez, priez, priez! Aujourd’hui
plus que jamais, il est nécessaire de prier pour la famille, de
guérir spirituellement. Merci, chers enfants, d’avoir répondu à
mon appel aujourd’hui. « 

Ensuite, je vous ai tous recommandés, à vos besoins, à vos
intentions, à vos familles et, en particulier, à tous les malades.
Ensuite, la Madone a continué à prier ici sur nous tous et dans
cette prière elle est partie, sous le signe de la lumière et de la
croix, avec le salut: « Allez en paix, mes chers enfants ».

Source : https://www.papaboys.org/medjugorje-messaggio-straordinario-al-veggente-ivan-venerdi-13-settembre-2019-le-parole-della-gospa/ 

Sarah : Ordonner des hommes mariés en Amazonie serait « humiliant et méprisant »

Sarah : Ordonner des hommes mariés en Amazonie serait « humiliant et méprisant ».

Il est « méprisant et humiliant » d’ordonner des hommes mariés pour résoudre le problème d’un manque présumé de vocations en Amazonie, écrit le cardinal Robert Sarah, préfet de la liturgie, dans son livre « Le soir approche et déjà le jour baisse ».

Le manque de prêtres en Amazonie ne sera pas résolu par l’ordination d’hommes mariés, qui « n’ont pas été appelés par Dieu au sacerdoce, mais à la vie conjugale ».

Sarah souligne que l’Église latino-américaine a des « préjugés » quand elle dit que les indigènes sont « incapables de vivre le célibat ».

Il souligne que les protestants, qui acceptent les pasteurs mariés, souffrent aussi d’une pénurie de prédicateurs.

Selon Sarah, le synode de l’Amazonie « romprait définitivement » avec la tradition de l’Église latine si elle prenait une telle direction.

L’Église vit une crise comparable à  » l’hémorragie intense des années 1970, lorsque [des dizaines de milliers] de prêtres ont quitté le sacerdoce « , ajoute Sarah.

https://gloria.tv/article/uEzqyxXPEYpm3BQM8TjgbtbS8

J. Leary – Venez à la Confession mensuelle afin de ne pas avoir cette vision de l’enfer lors de votre jugement

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Vendredi, le 6 septembre, 2019

Jésus a dit : « Mon peuple, J’ai tenu les petits enfants dans Mes bras, J’ai aussi dit à Mon peuple qu’ils doivent être innocents et aimants tout comme les parents aiment leurs enfants. C’est ainsi que Ste Thérèse a vécu sa vie en obéissance complète à Moi, et a accompli les petites tâches pour Moi. L ‘offense la plus sérieuse est lorsque les mères tuent leurs bébés dans le sein car elles ne veulent pas les aimer ou s’en occuper. Les enfants sont un cadeau du ciel, mais ils doivent être conçus dans l’amour du mariage. Il est aussi difficile pour les mères d’élever leurs enfants sans un papa dédié. La famille d’un père et d’une mère se doit d’étre l’épine dorsale de votre société. Lorsque vos familles se dissoudent par le divorce, ou vivent en concubinage, les enfants souffrent de ne pas avoir deux parents. Évitez donc d’avorter vos enfants, et que les couplent se marient dans l’Église. En vivant selon Mes Commandements, vous aurez une place de promise au ciel. »

Jésus a dit : « Mon fils, Je te montre aune autre vision qui représente l’Avertissement à venir. Je vous ai dit comment vous aurez une revue complète de votre vie tous en même temps de par toute la terre. Dans chaque événement de la revue de votre vie, vous verrez dans chaque scène comment vos paroles et vos actions ont affecté les gens soit pour le bien ou le mal. Vous vous rappellerez en détail tout péché non pardonné et vous le saurez lorsque vous reviendrez dans votre corps. Lorsque débutera votre revue de votre vie, vous viendrez vers Ma Lumière hors de votre corps, et hors du temps. Cette expérience vous aidera à comprendre tout ce que vous avez fait de mal, et combien cela M’a grandement offensé. Ceux qui croient en Moi ressentiront un grand désir de la Confession. Ces autres âmes, qui ne veulent pas se repentir ou se convertir, pourraient être perdues pour toujours si elles ne changent pas leurs vies. Toutes les âmes qui seront jugées pour l’enfer, iront en enfer si elles ne se repentent pas de leurs péchés. Toutes auront un goût de la destination à laquelle elles seront jugées. Priez que les membres de votre famille soient convertis pendant les six semaines de conversion après l’Avertissement, afin qu’elles reçoivent un croix au front, ce qui leur permettra d’entrer dans Mes refuges. Si les âmes ne se convertissent pas pendant les six semaines après l’Avertissement, elles pourraient être perdues en enfer. Venez à la Confession mensuelle afin de ne pas avoir cette vision de l’enfer lors de votre jugement. »

Nouvel Ordre Mondial – Nouvelle Religion Mondiale en cours – Le pape François invite les responsables religieux et politiques à signer le « pacte mondial » pour un « nouvel humanisme »

Le Faux Prophète de l'Apocalypse - Pape François

Le pape François invite les responsables religieux et politiques à signer le « pacte mondial » pour un « nouvel humanisme »

ROME, 13 septembre 2019 (LifeSiteNews) – Dans une déclaration renouvelée et enthousiaste du globalisme, le pape François a annoncé qu’il organisait une initiative en faveur d’un « pacte mondial » visant à créer un « nouvel humanisme ».
L’événement mondial, qui se tiendra au Vatican le 14 mai 2020, a pour thème Réinventer l’alliance mondiale pour l’éducation.

Selon une déclaration du Vatican publiée le jeudi 12 septembre, le pape invite des représentants des principales religions, organisations internationales et diverses institutions humanitaires, ainsi que des personnalités du monde politique, économique et universitaire, ainsi que des athlètes de renom, des scientifiques et les sociologues à signer un « pacte mondial sur l’éducation » afin de « transmettre aux jeunes générations un foyer commun uni et fraternel ».

Un site Internet créé par le Vatican pour promouvoir le pacte a ajouté: «Éduquer les jeunes dans la fraternité, apprendre à surmonter les divisions et les conflits, promouvoir l’hospitalité, la justice et la paix: le pape François a invité tous ceux qui s’intéressent à l’éducation des jeunes générations à signer un pacte mondial, pour créer un changement global de mentalité à travers l’éducation. « 

Le message du pape sur le « pacte mondial »

Dans un message étonnamment laïc contenant une seule référence au Seigneur, le pape François a appelé les gens à «capitaliser sur nos meilleures énergies» et à «être proactifs» en «ouvrant l’éducation à une vision à long terme, libre du statu quo». .  » 

«Cela, a-t-il dit, aura pour résultat des hommes et des femmes ouverts, responsables, prêts à écouter, dialoguer et réfléchir avec les autres, et capables de tisser des relations avec les familles, les générations et la société civile, et ainsi créer un nouvel humanisme. « 

Citant l’aphorisme préféré d’Hillary Clinton,  » Il faut un village pour élever un enfant « , a affirmé le pape François, qui a souligné la nécessité de créer un « village éducatif », dans lequel « toutes les personnes, en fonction de leurs rôles respectifs, se partagent la tâche de former un réseau de relations ouvertes et humaines. « 

À une époque où le droit à l’école à la maison et le droit au libre choix de l’école sont menacés, et lorsque des pays du monde entier imposent des taxes pour fournir une éducation publique à laquelle aucun parent catholique ne pourrait envoyer son enfant en toute sécurité, le pape François a omis toute référence à la prérogatives des parents en tant que principaux éducateurs de leurs enfants. 

Se référant au «Document sur la fraternité humaine et la paix mondiale pour vivre ensemble», qu’il a signé avec le grand imam d’Al Azhar à Abou Dhabi en février dernier, François a expliqué que, dans ce nouveau village planétaire, «le terrain doit être débarrassé de la discrimination». et il faut laisser la fraternité se développer.  » 

Les lecteurs se rappelleront que le document d’Abou Dhabi a suscité la controverse en affirmant que la «diversité des religions» est «voulue par Dieu».

« Dans ce genre de village », le Pape a également déclaré qu’une « alliance » devait être forgée « entre les habitants de la terre et notre » foyer commun « , que nous devons respecter et respecter. Une alliance qui génère la paix, la justice et l’hospitalité entre tous les peuples de la famille humaine, ainsi que le dialogue entre les religions. « 

Cependant, tout le monde n’est pas convaincu que la paix puisse être obtenue en promouvant le document d’Abou Dhabi. Mgr Athanasius Schneider a récemment observé  que «si nobles que soient des objectifs tels que la« fraternité humaine »et la« paix mondiale », ils ne peuvent être promus au prix de relativiser la vérité sur le caractère unique de Jésus-Christ et de son Église». 

Dans son message, le pape a déclaré que, pour atteindre ces « objectifs globaux », en tant que « village éducatif », nous devons « avoir le courage de placer la personne humaine au centre » et de « former des individus prêts à s’offrir au service de la communauté.  » 

Il a conclu son message en invitant « chacun à œuvrer pour cette alliance et à s’engager, individuellement et au sein de nos communautés, à nourrir le rêve d’un humanisme enraciné dans la solidarité et à la fois attentif aux aspirations de l’humanité et au plan de Dieu ». 

Guérir la planète

Le pape François a chargé cette congrégation d’organiser l’initiative. Selon un site Web consacré au pacte mondial, la Congrégation supervise «216 000 écoles catholiques, fréquentées par plus de 60 millions d’élèves et 1 750 universités catholiques, avec plus de 11 millions d’étudiants».

Dans la note explicative accompagnant le message du pape, la Congrégation a déclaré que l’initiative du pacte mondial du 14 mai cherche à impliquer les «organisations internationales» et les «grands de la terre» pour aider à «remédier à la fracture entre l’homme et l’absolu» et à la séparation entre «la réalité et le transcendant».

Il vise également à remédier à la « fracture horizontale » entre hommes de cultures, de religions et de milieux difficiles. Et il entend remédier à la «fracture entre l’homme, la société, la nature et l’environnement» face à un «besoin urgent» de créer une «citoyenneté écologique» fondée sur la durabilité et une «responsabilité austère».

«Les objectifs fixés pour les prochaines décennies visent à mettre en place des modèles de formation prenant en compte une population en constante augmentation, une diminution des ressources et le fait que le changement climatique place chacun devant une responsabilité sérieuse: celle de développer notre planète de manière durable, avec un œil sur les besoins des générations futures », a déclaré la Congrégation.

« Le choix de l’éducation comme base pour la conclusion d’un pacte mondial est un sujet prioritaire à l’horizon des scénarios actuels et futurs », a-t-il ajouté. 

Des conférences et des événements auront lieu tout au long de l’année à venir pour préparer la signature du «Pacte mondial» sur l’éducation, le 14 mai.  

En mai 2019, le pape François a fait pression en faveur de la mondialisation, appelant à la création d’un organe supranational légalement constitué pour faire respecter les objectifs de développement durable des Nations Unies et mettre en œuvre des politiques de «lutte contre le changement climatique».

Plus récemment, lors d’une conférence de presse en vol à son retour d’une visite apostolique de sept jours en Afrique, François a déclaré que notre «devoir» est «d’obéir aux institutions internationales», telles que les Nations Unies et l’Union européenne.

https://www.lifesitenews.com/news/pope-francis-global-education-pact

Marx dit que le « synode » allemand continuera malgré les objections du Vatican

Note : Je me pose une question, pourquoi le Pape qui a tout pouvoir n’annulle pas ce synode pourri ! c’est bien qu’il est d’accord avec les prélats allemands :


( ma traduction)

Munich, Allemagne, 16 septembre 2019 / 11h45 (CNA) .

Le responsable de la conférence des évêques allemands a déclaré aux responsables du Vatican la semaine dernière que le débat sur des sujets théologiques controversés lors de la «voie synodale contraignante» des évêques service à l’Eglise universelle. «Nous espérons que les résultats de la formation d’une opinion [sur ces questions] dans notre pays seront également utiles pour guider l’Église universelle et pour d’autres conférences épiscopales au cas par cas. En tout cas, je ne vois pas pourquoi les questions sur lesquelles le Magistère a pris des décisions devraient être retirées de tout débat, comme le suggèrent vos écrits », a écrit le cardinal Reinhard Marx dans une lettre au cardinal Marc Ouellet, président du Vatican de la « ‘Congrégation pour les évêques. » D’innombrables croyants en Allemagne considèrent que ces questions doivent être discutées », a ajouté Marx.

La lettre de Marx informait le Vatican que le processus synodal allemand se poursuivrait comme prévu, malgré les récentes instructions de la curie et du pape du Vatican, et traiterait des questions d’enseignement et de discipline universels.
Cette lettre faisait suite à une semaine de couverture concernant les projets des évêques allemands de créer une assemblée synodale dotée d’un «pouvoir délibératif» pour traiter de questions telles que la séparation du pouvoir dans l’Église, la vie sacerdotale, l’accès des femmes au ministère et à la fonction moralité.

Cette lettre répondait à la dernière intervention du Vatican dans les préparatifs allemands d’un processus synodal, dans lequel Ouellet envoya à Marx une évaluation juridique des plans allemands de quatre pages, concluant que l’Assemblée synodale était contraire aux instructions du pape François et pas ecclésiologiquement valide.  »

L’analyse juridique critiquait en particulier les projets allemands de discuter de questions de discipline et de doctrine qui avaient déjà été décidées par l’enseignement universel ou le droit universel de l’Église.

«Il est facile de voir que ces thèmes n’affectent pas seulement l’Eglise en Allemagne, mais l’Eglise universelle et – à quelques exceptions près – ne peuvent être l’objet des délibérations ou des décisions d’une Eglise particulière sans aller à l’encontre de ce que le Saint-Père a exprimé dans sa lettre « , a conclu la révision juridique, signée par Mgr Filippo Iannone, chef du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

La CNA a annoncé le 5 septembre que le comité exécutif de la conférence des évêques allemands en août avait approuvé un projet de statut pour la création d’une assemblée synodale, en partenariat avec le Comité central des catholiques allemands – un groupe de laïcs qui a appelé à l’ordination des femmes , la fin du célibat clérical et la bénédiction des unions homosexuelles dans les églises.
Lors de la même réunion, le comité exécutif des évêques allemands a rejeté un plan synodal alternatif, rédigé selon les instructions du pape François, adressé aux évêques dans une lettre adressée au mois de juin à tous les fidèles de l’Allemagne. Ces instructions ont mis en garde les évêques de ne pas tomber dans un «nouveau pélagianisme» et ont insisté sur le fait que la synodalité ne pouvait servir d’excuse pour réduire la gouvernance de l’Église et son enseignement à un processus démocratique.

Dans sa lettre du 12 septembre à Ouellet, Marx a manifesté sa désapprobation apparente face à la décision du Vatican de présenter ses conseils juridiques sans le consulter au préalable.
«Peut-être qu’une conversation avant l’envoi de ces documents aurait été utile», a écrit Marx.
Marx, dans un apparent rejet de l’évaluation juridique du Vatican, a ajouté que l’Église allemande «mènera une consultation de notre genre qui ne soit pas régie par le droit canonique».

L’avis juridique de la Commission pontificale pour les textes législatifs, envoyé aux Allemands par Ouellet, concluait que les évêques semblaient avoir l’intention de convoquer un conseil particulier «sans utiliser le mot» pour adopter des résolutions obligatoires sans l’approbation de la Rome.

Un concile diffère d’un synode en ce que, avec l’approbation du Vatican, il est en mesure d’élaborer de nouvelles politiques pour l’Église, pour une raison particulière.

Mais Marx a déclaré que les plans de l’Allemagne ne visent pas un conseil, ni même un synode au sens traditionnel du terme, mais quelque chose d’unique et non prévu par le droit canon.

«La Voie synodale est un processus sui generis», a écrit Marx. «Les projets de statuts ne doivent donc en aucun cas être lus et interprétés à travers des instruments canoniques tels qu’un conseil plénier. Ce n’est pas un conseiparticulie r! La lettre du cardinal insistait également sur le fait que l’évaluation juridique du Vatican reposait sur un projet de plans allemands «dépassé depuis longtemps» et «développé depuis en juillet et en août». La version des statuts adoptée par le comité exécutif des évêques allemands le 19 août a été obtenue et publiée par la CNA. Alors que Marx notait que les statuts reconnaissaient l’autorité de l’évêque diocésain et de la conférence épiscopale, l’article 2 des statuts actuels stipule que l’Assemblée synodale «a un pouvoir de délibération».

Bien que Marx insiste auprès de Ouellet pour que les statuts subissent d’autres modifications en août, l’AIIC a obtenu de la conférence des évêques allemands des documents internes montrant que les statuts récemment votés par le comité exécutif ont été rédigés le 1er août et sont restés inchangés jusqu’à la fin. de ce mois. La CNA a confirmé avec des responsables de la Congrégation pour les évêques et du Conseil pontifical pour les textes législatifs que le Vatican était déjà en possession du dernier projet de statuts synodaux allemands au moment de l’envoi de la lettre de Ouellet à Marx le 4 septembre.

À la suite de la réunion du 19 août, Marx a également estimé que la version actuelle avait été suffisamment finalisée pour donner pour instruction aux responsables de la conférence de préparer des traductions autorisées des statuts dans différentes langues. Les hauts responsables de la conférence ont déclaré à l’AIIC que les évêques allemands avaient l’intention de créer un exemple pouvant être «exporté» vers d’autres régions du monde. Les résultats seront «utiles pour l’orientation de l’Église universelle et pour d’autres conférences épiscopales», a écrit Marx. Le texte de la lettre de Marx a été publié par la presse allemande ce week-end. Il a été publié dans Frankfurter Allgemeine samedi.





J. Leary – vous entendez des rumeurs du nouvel agenda du synode à venir. Si on y commet des propos hérétiques, Mon peuple ne sera pas obligé d’obéir à aucune hérésie dans Mon Église. Je vous ai avertis d’avoir un Catéchisme de l’Église Catholique chez vous afin de pouvoir discerner s’il y a un enseignement hérétique

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Partie du message :

Jésus a dit : « Mon peuple, vous entendez des rumeurs du nouvel agenda du synode à venir. Si on y commet d Jésus a dit : « Mon peuple, vous entendez des rumeurs du nouvel agenda du es propos hérétiques, Mon peuple ne sera pas obligé d’obéir à aucune hérésie dans Mon Église. Je vous ai avertis d’avoir un Catéchisme de l’Église Catholique chez vous afin de pouvoir discerner s’il y a un enseignement hérétique. Si de tels événements se produisent, vous pourriez voir une église schismatique que vous devrez éviter. Soyez attentifs à tout changement afin de pouvoir comparer à ce qu’enseigne Mon Église dans ce catéchisme. Faites appel au Saint-Esprit de vous aider à discerner ce qui est bon à suivre. »

Jésus a dit : « Mon peuple, vous êtes tous des pécheurs, ce à quoi tous seraient d’accord. Si vous êtes pécheurs, vous devez donc voir l’importance de la Confession mensuelle pour être pardonnés de vos péchés. Même les péchés véniels doivent être purifiés, ou bien vos âmes pourraient sombrer dans de mauvaises habitudes. Les péchés mortels en particulier doivent être confessés avant de recevoir la Sainte Communion. Plusieurs s’éloignent de leur foi car ils ne prient pas, et ne recherchent pas Mon pardon dans la Confession. Je fais donc appel à Mes fidèles de retourner au confessionnal pour sauver leurs âmes. »

Jésus a dit : « Mon fils, alors que tu voyages pour parler de la fin des temps, tu remarques combien il est difficile pour les gens et les prêtres d’accepter tes messages au sujet des refuges et de la tribulation à venir. Certains du clergé ne veulent pas admettre qu’il y a un besoin de refuges, et tu fais face à de la résistance. Ne t’inquiète pas, Mon fils, lorsqu’approchera le temps de l’Avertissement et de la tribulation, plusieurs de Mes prophètes annonceront le besoin des refuges. Continue tes présentations afin que Mes constructeurs de refuge puissent protéger ceux qui croient en la tribulation à venir. »

Toutes les Églises Chrétiennes seront englouties et forcées d’honorer le faux prophète (le Pape), bras droit de la Bête

Le Couronnement d’Épines durant Ma Crucifixion est symbolique

Résultat de recherche d'images pour "francois pape"

Mardi 13 novembre 2012 à 17h00

Les humiliations que J’ai endurées pendant Ma Crucifixion vont bientôt se reproduire dans Mon Église Catholique. Le serpent se déplace rapidement maintenant, et il va essayer de dévorer Mon Corps : Mon Église sur terre. Puis toutes les Églises Chrétiennes seront englouties et forcées d’honorer le faux prophète, bras droit de la bête.

Maria de la D. Miséricorde

Le chemin vers Mon royaume éternel est pavé de pierres et de rocs tranchants

Dimanche 4 novembre 2012 à 17h45

Les Sacrifices quotidiens, les Messes, cesseront ensuite, comme prédit, parce que le faux prophète déclarera qu’une nouvelle forme de Messe devra être célébrée, et que la forme ancienne ne sera plus appropriée, dira-t-il. Ma Présence dans la Sainte Eucharistie sera bannie et le Pain de Vie ne nourrira plus les enfants de Dieu. C’est ensuite que la Main de Dieu descendra sur les païens qui oseront dire qu’ils parlent au Nom de Dieu. Leur alliance avec la bête influencera beaucoup de monde et ils conduiront ceux qui sont fourvoyés dans la prison des ténèbres.

Madone de Zaro – L’Église entière a besoin de tant de prières, afin que le vrai magistère n’échoue pas

Messages de la Madone de Zaro (Ischia-Italie) 8 Août 2019 à Simona et Angela



Donné à Simona,

Ce soir, j’ai vu Maman : elle portait un léger voile blanc sur la tête, constellé de petite pointe d’or ; sur les épaules un long manteau vert azur qui arrivait jusqu’aux pieds déchaussés, ceux-ci s’appuyaient sur une roche sous laquelle courait un cours d’eau. Le vêtement de Maman était rose soutenu, ses bras étaient ouverts en signe d’accueil, dans la main droite elle avait un long Rosaire, comme fait de gouttes de glaces. Sur la poitrine un cœur de chair palpitant, couronné par une couronne de roses.

Louez soit Jésus Christ !

« Mes chers enfants, je viens à vous pour vous apporter une requête d’amour, de paix, de prière.

Mes enfants bien-aimés, priez, priez pour ce monde toujours plus en ruine, toujours plus martyrisé, toujours plus proche d’un gouffre sans fin. Priez mes enfants.
Que chacun de vous soit une petite lampe d’amour qui brûle pour le Seigneur.
– Mes enfants, le Seigneur lui-même n’a pas besoin de vos prières,la prière est pour vous,
– elle sert à vous renforcer,

– vous fortifier, à vous rendre solides et forts,
elle vous sert à être prêts
pour les moments d’épreuves et de la bataille, de façon à ce que votre pied ne vacille pas.
Mes enfants, la prière doit être faite avec le cœur,
– faite avec un amour vrai,

elle peut déplacer les montagnes,
elle peut changer le sort de ce monde désormais corrompu, envahi par le mal. Mes enfants, aimez le Seigneur, ouvrez-lui votre cœur, le Seigneur n’attend pas de vous un amour héroïque, un amour extraordinaire, Il veut votre amour simple et pur.
Aimez le Seigneur ouvrez-lui votre cœur,
aimez-le dans votre quotidien,
– aimez-le dans votre travail,

aimez-le dans votre repos,
aimez-le dans votre vie.– Mes enfants, je vous aime, le Seigneur vous aime d’un amour immense, il attend de vous un simple petit geste d’amour pour qu’il puisse faire partie de votre vie.

Mes enfants avec les sacrements, la Sainte Messe, avec la prière, vous dites votre Oui au Seigneur et vous l’invitez à faire partie de votre vie.Je vous aime mes enfants, je vous aime.
– A présent je vous donne ma Sainte Bénédiction. Merci d’être accourus à moi. »

Donné à Angela

Ce soir La Maman s’est présentée toute vêtue de blanc, les bords de son vêtement étaient dorés. Le manteau qui la recouvrait lui aussi était blanc comme transparent, constellé de petites étoiles. La Maman portait sur la tête la couronne de douze étoiles, elle avait les mains jointes en prière et entre les mains un long Rosaire, blanc et lumineux. Les pieds étaient nus et s’appuyaient sur le monde, sur le monde se trouvait l’ennemi ressemblant à un grand dragon, la Maman le tenait fermement avec le pied droit. Appuyant le pied sur la tête. Il secouait fortement la queue et il criait fortement. Maman souriait.

Loué soit Jésus Christ !

« Mes chers enfants, merci ce soir encore d’avoir répondu nombreux à mon appel, en accourant nombreux en mon bois béni.

Chers enfants, ce soir encore je suis au milieu de vous pour demander la prière, prière pour mon Église bien-aimée et pour tous mes fils de prédilection et choisis. Oui enfants, je demande la prière.

L’Église entière a besoin de tant de prières, afin que le vrai magistère n’échoue pas.
Enfants priez, priez beaucoup,

– mais faites-le avec le cœur,

ne remuez pas seulement les lèvres quand vous priez,
– mais faites-le avec le cœur.
Enfants, quand vous priez,
je suis présente, je vous écoute et je prie avec vous. Je suis votre Maman et vous suis toujours proche. Beaucoup se sentent seuls et abandonnés, il n’en est pas ainsi : je suis toujours présente, sachez que je suis toujours à vos côtés et que je ne vous laisse jamais.

-Cependant quand vous êtes pris dans l’inconfort et dans la solitude, réfugiez-vous dans les plaies de mon Fils Jésus.
Réfugiez-vous dans une Église et
mettez-vous en adoration devant le très Saint Sacrement de l’autel, là mon Fils est vivant et vrai, vous pouvez toujours le trouver,
– Lui est l’unique qui ne vous laisse jamais seul et ne vous trahit jamais.
Mes enfants très aimés, je désire que ce lieu devienne un lieu de culte et de prière,
je désirerais beaucoup que l’on érige une chapelle où tous peuvent venir. Enfants très aimés, priez afin que ce lieu devienne ce que je désire. »
– Ensuite La Maman a étendu les bras et de ses mains sortaient comme une poudre d’étoiles très colorées, cette poudre a illuminé le bois entier et Maman a dit : Enfants resplendissez, soyez Lumière.

– Aujourd’hui je vous ai donné beaucoup de grâces. Je vous aime Enfants, je vous aime. »

– Enfin elle a béni tous au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit.

http://cenacolimariapellegrina.blogspot.com/

Le Synode de tous les dangers

Le Synode de tous les dangers

Sep 15, 2019 

A 3 semaines de son ouverture, ce serait, selon Marco Tosatti, la « course contre la montre au Vatican pour éviter que le Synode de l’Eglise allemande, qui aura lieu en même temps ne se transforme en un Concile qui en fasse une Eglise nationale ». (*)

(*) Voir à ce propos l’article de Peter Skojek sur le site « 1Peter5 », plus explicite (et plus circonspect) sur le rôle du Pape: Le jeu de bonneteau de François

Le vrai danger de schisme arrive d’Allemagne

Marco Tosatti
15 septembre 2019
NBQ
Ma traduction

Course contre la montre au Vatican pour éviter que le Synode de l’Eglise allemande, contemporain de celui de l’Amazonie, ne se transforme en un Concile qui en fasse une Eglise nationale. La semaine prochaine, le président de la Conférence épiscopale allemande, le cardinal Reinhard Marx, rencontrera à Rome le préfet de la Congrégation des évêques, Marc Ouellet, mais il y a des craintes fondées que Marx ne se laisse pas convaincre d’arrêter le processus visant à changer la doctrine catholique sur le célibat sacerdotal, l’homosexualité et l’ordination des femmes.

La semaine prochaine, le Cardinal Reinhard Marx, Président de la Conférence épiscopale allemande et l’un des « hommes forts » de ce Pontificat, rencontrera à Rome le Cardinal Marc Ouellet, Préfet de la Congrégation pour les Evêques. Il s’agira d’une tentative de désamorcer ce que l’on présente aujourd’hui comme « le cas allemand »: une tentative évidente de la majorité – mais pas de la totalité – de la Conférence épiscopale de prendre des décisions sur des questions sensibles avant, et probablement contre, les décisions de l’Église universelle.

C’est dans ce but que, ces derniers mois, il a été décidé d’ouvrir un « chemin synodal », étrangement concomitant avec le Synode sur l’Amazonie, qui devrait aborder des questions similaires à le synode allemand. On sait que le Synode de Rome a ses rameaux dans la forêt d’Amérique du Sud, mais ses racines sont solidement enracinées dans le sol germanique; et il n’est peut-être pas risqué de penser que nous sommes face à une démonstration de muscles de la part d’une Eglise en chute libre en ce qui concerne les fidèles (les sorties en 2014 ont dépassé deux cent mille unités) mais riches en argent; et que par conséquent elle peut hausser le ton avec un Saint Siège en déficit permanent – une situation qui a empiré après les choix américains.

Ce n’est pas un hasard si le cardinal archevêque de Cologne, Rainer Woelki, a déclaré, à l’issue d’un récent voyage aux Etats-Unis: « Partout, j’ai trouvé des inquiétudes pour les développements actuels en Allemagne. Dans de nombreuses réunions, on craignait que le ‘chemin synodal’ ne nous conduise en Allemagne à un chemin séparé (Sonderweg) et qu’au pire, nous mettions en péril la communion avec l’Église universelle et devenions l’ Église nationale allemande « . Woelki parlait clairement du danger d’un « schisme ». « Personne ne peut vouloir cela, et nous devons donc prendre cette alarme au sérieux.

Et Finalement, quelqu’un à Rome – laquelle, sur beaucoup de questions, points et provocations semble endormie, ou inerte -, a entendu l’appel. Et dans une lettre datée du 4 septembre, le Cardinal Marc Ouellet a averti la Conférence épiscopale allemande que la perspective que les décisions du Synode organisé par l’Église en Allemagne, de concert avec l’organisation des laïcs catholiques, aient une valeur contraignante, « n’est pas ecclésiologiquement valable ». La question du synode « contraignant », c’est-à-dire du fait que tous les évêques, même ceux qui sont opposés aux décisions du synode, devraient les appliquer, est une des questions très controversées.

Ouellet a envoyé la lettre au cardinal Marx, accompagné d’une évaluation juridique signée par le Président du Conseil pontifical pour les textes législatifs, Mgr Iannone. Celui-ci rappelle que le Synode allemand entend aborder quatre thèmes: « autorité, participation et séparation des pouvoirs », « morale sexuelle », « forme de vie sacerdotale » et « femmes dans les ministères et bureaux de l’Église ». Ce sont des sujets brûlants, qui concernent le célibat des prêtres et les unions homosexuelles, ainsi que la possibilité de ministère ordonné pour les femmes.

« Il est facile de voir – écrit Iannone – que ces questions ne concernent pas l’Eglise en Allemagne mais l’Eglise universelle et, à quelques exceptions près, ne peuvent faire l’objet de délibérations ou de décisions d’une Eglise particulière sans contrevenir à ce qui est exprimé par le Saint-Père dans sa lettre à l’Eglise allemande en juin dernier ». En juin, le Souverain Pontife a écrit une lettre aux évêques allemands pour les avertir de ne pas prendre de décisions contraires à l’Église universelle. Certains disent qu’un premier texte de la lettre, plus sévère, a été adouci après une rapide incursion à Rome du cardinal Marx.

Selon le dicastère vatican chargé de la juridiction ecclésiastique, le « synode » allemand ne se configure pas tant comme un synode, et en tant que tel avec une valeur consultative, que comme un concile: « Il est clair – écrit Iannone – à partir de l’article du projet de statuts que la Conférence épiscopale a en tête de faire un concile particulier qui suit les canons 439-446 mais sans employer le terme ». Mgr Iannone affirme: « Si la Conférence épiscopale allemande est parvenue à la conviction qu’un Concile particulier est nécessaire, elle doit suivre les procédures prévues par le Code pour parvenir à une délibération contraignante ». « Comment une Église particulière peut-elle délibérer de manière contraignante si les questions abordées concernent toute l’Église? », se demande le Président du Conseil pontifical. « La Conférence épiscopale ne peut pas donner un effet légal aux résolutions, cela ne relève pas de sa compétence ».

Selon le Président des Textes Législatifs, « la synodalité dans l’Église, à laquelle le Pape François se réfère fréquemment, n’est pas synonyme de démocratie ou de décision majoritaire », car « c’est au Pontife de présenter les résultats ». De plus, « le processus synodal doit se dérouler au sein d’une communauté hiérarchiquement structurée » et les propositions allemandes « laissent ouvertes de nombreuses questions qui méritent notre attention », en particulier l’équivalence entre l’organisation des évêques et le Comité central des laïcs, qui aurait le même poids dans le Synode.

Par ailleurs, la question du « Synode contraignant » a été critiquée à la fois par le Cardinal Müller et l’évêque de Ratisbonne, Rudelf Voderholzer. Au Vatican, certains prélats germanophones sont sceptiques quant au fait que les évêques allemands vont écouter les observations. « Il y a un sentiment croissant que Marx ne veut pas attendre qu’un conclave pour agir en tant que pape – écrit Ed Condon -, il a décidé qu’il sait, lui, ce qui est le mieux pour l’Église, et il veut que cela soit fait ».

40 jours de jeûne et de prière du 17 septembre au 26 octobre pour contrer les menaces du synode sur l’Amazonie : le cardinal Burke et Mgr Schneider appellent à la mobilisation

40 jours de jeûne et de prière pour contrer les menaces du synode sur l’Amazonie : le cardinal Burke et Mgr Schneider appellent à la mobilisation

L’Homme nouveau publie un texte co-signé par le cardinal Burke et Mgr Schneider qui dénoncent les erreurs et les hérésies contenues dans l’Instrumentum laboris en vue du prochain synode sur l’Amazonie. Ils appellent par cette occasion tous les catholiques à observer une période de prière et de jeûne de 40 jours du 17 septembre au 26 octobre, date de fin du synode qui doit ouvrir ses portes à Rome le 7 octobre prochain.

Les modalités en sont simples : dire une dizaine de chapelet chaque jour et jeûner un jour par semaine selon les règles habituelles, en une « croisade de prière » dont le but est d’implorer Notre Seigneur pour que les erreurs contenues dans l’Instrumentum laboris ne soient pas approuvées par les pères synodaux et pour que le pape François confirme ses frères dans la foi en rejetant « sans ambiguïté » ces erreurs.

Le document signé par le cardinal Burke et Mgr Schneider dénonce l’esprit et énumère les erreurs les plus graves de l’Instrumentum laboris de manière très étayée : son « panthéisme implicite », sa valorisation des « superstitions païennes », le remplacement de l’évangélisation par le « dialogue interculturel », la proposition d’ordonner des ministres du culte des deux sexes pour accomplir « des rites même chamaniques », sa promotion d’une « “écologie intégrale” qui dévalorise la dignité humaine » et d’un « collectivisme tribal qui amoindrit le caractère propre de la personne et de la liberté ».

Le texte du cardinal Burke et de Mgr Schneider a été publié pour la fête du Très Saint Nom de Marie (celle-ci avait disparu du calendrier liturgique du Novus Ordo en 1970 mais avait été rétablie en 2002 par Jean-Paul II.

Il contient un terrible florilège de quelques-unes des assertions les plus ahurissantes de l’Instrumentum laboris et des réfutations de ces erreurs à l’aide de textes du magistères.

Il est à lire, d’urgence, ici sur le site de L’Homme nouveau.

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com

Medjugorje! Message d’Alerte du Père Livio Fanzaga (Directeur de Radio Maria). Nous sommes en pleine Apocalypse

Medjugorje! Message d’alerte

Padre Livio Fanzaga.

Durée: 4:58

«Nous y sommes presque…

Mais d’abord, la tribulation et la persécution doivent continuer.

  • Le combat de Marie et du dragon a commencé!
  •  Nous sommes en pleine Apocalypse

Maintenant les tièdes tomberont, car ils se distanceront, et

  •  même pour ceux qui resteront fidèles, les tentations seront très …
  • Nous nous affaiblirons dans la constance, la persévérance …
  • Nous ne voudrons plus prier, ni aller à la messe, etc…

Mais…C’est là que nous devons nous battre … et gagner en continuant à le faire …

  • Seul ce sera difficile, mais ensemble nous le ferons.
  • Marie, plus que jamais, a besoin que son armée soit engagée dans la prière du Rosaire.

Car la force de le faire ne sera trouvée que dans le chapelet. ”

Message inspirée par L’Esprit-Saint

(Traduction Google) Le message n’est pas complet mais nous avons les grandes lignes


  LinaLuz Oficial

Luz de Maria – PRÉPARATION–Aliments, Vêtements…Médicaments du Ciel… Maladie respiratoire…Famine…La Terre est en ébullition…Volcans.

*TRÈS IMPORTANT* MESSAGE DE SAINT MICHEL ARCHANGE À LUZ DE MARIA LE 18 AOÛT 2019* PRÉPARATION–Aliments, Vêtements…Médicaments du Ciel… Maladie respiratoire…Famine…La Terre est en ébullition…Volcans.

anges COMBAT

Peuple de Dieu:

LES BÉNÉDICTIONS ET L’AIDE DU CIEL NE SE FONT PAS ATTENDRE POUR CEUX QUI, HUMBLEMENT, DEMANDENT L’AIDE DE LA MAISON DU PÈRE ET DE NOTRE REINE ET MÈRE DU CIEL ET DE LA TERRE (Psaume 120),

– PENDANT QUE LES ENNEMIS DE L’ÂME SE DÉPLACENT EN TOUTE LIBERTÉ SUR LA TERRE ENTIÈRE EN VUE DE PERDRE LES ÂMES.

 
Peuple de Dieu, les démons se déplacent avec une telle rapidité qu’ils parviennent à ravir aux âmes la paix et à les troubler en quelques secondes, jouant de l’amour propre de la créature humaine, pour les éloigner de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ et de leurs frères.

Je vous invite à être forts, à lutter intérieurement afin de ne pas être une proie facile pour le mal. Comme créatures de Dieu vous faites l’expérience quotidienne du combat spirituel. Dans le même temps, vous êtes des témoins de l’Amour Divin qui ne vous abandonne pas mais qui vous aide constamment à percevoir la Compagnie Divine.

MARIE REINE ET MÈRE DES DERNIERS TEMPPS LUZ DE MARIA R-ESP 3

VOUS ÊTES LES ENFANTS DE DIEU, UN ET TRINE. VOUS ÊTES LES ENFANTS DE NOTRE REINE ET MÈRE DU CIEL ET DE LA TERRE ET, COMME ENFANTS DE DIEU, VOUS FORMEZ SON PEUPLE, UN PEUPLE APPELÉ CONSTAMMENT À NE PAS S’ÉGARER.

Vous êtes maintenus en une partie du Chemin où vous êtes éprouvés, secoués, passés au crible dans le but de vous purifier (Cf. Si 2,1-5), afin que se détachent de vous ces particules d’égoïsme et d’égocentrisme qui rendent l’Esprit malade, infectent l’Âme et finissent par démolir le corps physique, suscitant des sentiments et des émotions maladives, qui empêchent la créature humaine de raisonner et de penser à la ressemblance de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ.




JE DOIS VOUS ANNONCER CELA

POUR QUE VOUS NE L’OUBLIIEZ PAS:

– Peuple de Dieu, les temps de la famine approchent.

  • Il est important que vous vous approvisionniez d’aliments non périssables, à cause de l’évolution inclémente du climat qui va s’attaquer aux récoltes.
  • N’oubliez pas les médicaments que le Ciel vous a fait connaître pour les maladies de ce temps-là.
  • Vous devez posséder des vêtements pour la chaleur et le froid extrêmes. Le climat variera d’un extrême à l’autre, à des degrés inimaginables.
  • Des fléaux se répandront sur la Terre, les insectes envahiront tout sur leur passage.
  • Les maisons  devront être protégées au niveau des portes et des fenêtres et il ne faudra pas que vous sortiez de là où vous êtes avant que ce fléau ne soit terminé, sinon vous souffririez de graves lésions.
  • L’homme n’est plus en sécurité compte tenu de la réaction des éléments; ceux-ci changent d’un moment à l’autre.



NE REJETEZ PAS MES PAROLES,

POUR NE PAS SOUFFRIR INUTILEMENT.

st_michela
  • Quand vous entendrez parler d’une maladie respiratoire fortement contagieuse,
  • ne vous exposez pas dans les foules, ni dans les lieux où vous devez rester plusieurs heures au contact de vos frères,
  • par exemple dans les avions ou autres moyens de transport collectifs.
  • Attendez patiemment que cette maladie diminue d’intensité.

Peuple de Dieu, soyez obéissants et soyez patients, afin qu’avec le discernement nécessaire et en tenant compte de mes appels, vous envisagiez avec prudence tout voyage non prioritaire.

– La Terre est en ébullition au point que cela entraînera, en quelques endroits, la fermeture des aéroports et des voies de communication pour plusieurs semaines, en raison d’éruptions volcaniques, de tremblements de terre ou de fortes tempêtes.



– La créature humaine a été transformée dans son agir et ses œuvres.

– En étant partie prenante de ce processus quotidien, elle l’a vécu comme quelque chose de normal, se soumettant aux modifications de sa conduite, sur plan de la morale et des règles sociales.

– L’HUMANITÉ A ÉTÉ PROGRESSIVEMENT CONDITIONNÉE À ACCEPTER ET À SOUTENIR DES CONDUITES CONTRAIRES À LA LOI NATURELLE DE L’HOMME.

  • Vous pouvez clairement voir comment l’humanité a pris la vertigineuse direction qui lui fera rencontrer une série d’événements qui la purifieront.
volcan Popocatepetl MEXIQUE Volcano-1105910

– Enfants de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, priez pour le Mexique.

  • Cette nation de notre Reine et Mère sera puissamment purifiée.

– Devant le péché qui surabonde dans cette nation, le volcan Popocatepetl (Mexique)  commencera cette purification sans arrêter les mouvements du sol en divers endroits de cette nation.

– Enfants de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, priez pour la Colombie, qui est éprouvée avec grande rigueur en raison de sa désobéissance aux appels Divins et à ceux de notre Reine et Mère.

  • Elle verra le volcan Galeras (Colombie) s’embraser, ainsi que son sol trembler.
  • Enfants de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, priez pour l’Équateur et le Salvador, ils seront frappés par la nature.
  • Enfants de notre Roi et Seigneur Jésus-Christ, priez pour les États-Unis, ils sont secoués avec force. L’homme continue de perpétrer ses attaques inattendues contre ses frères.
  • Italie, combien de souffrance, combien de péché, combien de désolation!
  • Peuple de Dieu bien-aimé, soyez constants, priez et recevez notre Roi et Seigneur Jésus-Christ après vous être dûment préparés, tout en n’oubliant pas que l’Esprit-Saint réside en chacun de vous.



– Priez pour la venue de l’Ange de la Paix (1).

  • Priez pour le repentir sincère et la réparation des péchés commis et soyez bienveillants envers vos frères.

Avec une foi ferme, par et pour Dieu.

QUI EST COMME DIEU?

Saint Michel Archange

st_michela
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ
marie lune sous les pieds

(1) Révélations sur l’Ange de la Paix, lire…

ange-amour



COMMENTAIRE DE LUZ DE MARIA

LUZ DE MARIA IMAGE1

Frères:

En ces temps où le trouble se voit sur la Terre, dans l’homme, dans les éléments, dans l’esprit de l’homme, Saint Michel Archange nous dit que nous devons être des créatures en et pour Dieu.

Être conscients de ce moment qui précède de grands événements qui marqueront la direction définitive prise par l’humanité qui s’est séparée de Dieu.
 
Il nous révèle des choses au sujet des fléaux dont nous avons déjà reçu la nouvelle qu’ils se produisaient dans certaines villes du monde. Cela arrivera en divers endroits, mais pas dans le monde entier. Prenons cependant les précautions nécessaires là où cela se produit.

Dès lors, entrons en notre intérieur et demandons l’assistance de l’Esprit-Saint à tout moment, afin de marcher sous Sa Protection et avec l’aide de l’Esprit-Saint.

Amen


https://www.revelacionesmarianas.com/FRANCAIS.htm

https://myriamir.wordpress.com/author/myriamir/


Mgr Viganò : Le schisme dont François accuse les autres est de son fait

Viganò : Le schisme dont François accuse les autres est de son fait

Le pape François parlait le 10 septembre d’un possible schisme « parce qu’il sait que le Synode amazonien peut en provoquer un », a déclaré Mgr Carlo Viganò à InsideTheVatican.com (11 septembre).

Viganò remarque que François est prêt à dire que « les autres » sont la cause de ce schisme. Mais en réalité, « il le provoque lui-même ».

L’archevêque demande si c’est « l’attitude d’un pasteur » qui prend soin de ses fidèles. Il souligne qu’il serait du devoir de François « d’empêcher un schisme ».

https://gloria.tv/article/N8368FpG3wSa1GRBqYGUD7A4p

Consacrez-vous aux coeurs unis de Jésus et Marie pour rompre les dispositions héréditaires.


Chers amis, la grâce liée au culte des Cœurs Unis de Jésus et de Marie rompt les lois de la nature et les prédispositions héréditaires. Faisons donc confiance à Dieu.

Pour recevoir des bénédictions, il faut se consacrer aux Cœurs unis de Jésus et de Marie de la manière suivante

« Au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.
Père éternel, vous avez reçu la plus haute gloire des Cœurs de Jésus et de Marie. Votre Divin Fils, devenu homme, a, en union avec sa Mère, parfaitement accompli votre Volonté en Esprit d’expiation aimante. Nous vous offrons à nouveau cette louange pour que vous nous bénissiez et nous guérissiez par ces Saints Cœurs, et également pour que vous nous envoyiez l’Esprit-Saint qui renouvellera la face de la terre.

Divin Rédempteur, nous reconnaissons que vous êtes le Fils du Père éternel, le seul Médiateur entre Dieu et l’homme. Conformément à la Volonté du Père éternel, vous avez associé votre Sainte Mère à votre mission, à titre de Médiatrice et de Corédemptrice.

Dans un esprit de vive confiance nous nous consacrons (notre famille, notre communauté…) aux Cœurs Unis de Jésus et de Marie, afin de tirer profit de votre proMesse et pour obtenir l’unité dans la charité.

Nous nous engageons à vivre nous-mêmes dans l’esprit des Cœurs de Jésus et de Marie, et à contribuer à ce que les demandes contenues dans la prière que vous nous avez enseignée puissent se réaliser.

Partout où notre influence peut s’exercer, nous nous efforcerons de faire honorer le Nom de Dieu, d’établir le Règne de Dieu parmi nous et de tout accomplir selon votre divine Volonté. Alors Dieu bénira aussi la terre et le pain quotidien pour tous.

Vous nous pardonnerez nos péchés et inclinerez nos cœurs à la paix. Miséricordieusement, vous nous préserverez de nouvelles fautes et, enfin, vous nous délivrerez de tout mal.

Lorsque nous aurons ainsi la joie de constater que, par l’intercession de Marie, vous nous aurez secourus, comme vous avez opéré votre premier miracle à Cana sur son intervention et en union avec la Volonté du Père, alors toute la terre se joindra à l’Eglise pour reprendre la salutation de l’ange et prier : Je vous salue, Marie…

Mus par une absolue confiance, scellons l’alliance avec la plus grande puissance de l’Amour sans jamais la rompre. Seigneur, guidez-nous tous les jours de notre vie par votre Esprit-Saint jusqu’à ce que nous nous présentions à la porte de la Patrie céleste. Amen. ».

L’Osservatore Romano propose le paganisme en lieu et place de la « doctrine rigide ».

L’Osservatore Romano propose le paganisme en lieu et place de la « doctrine rigide ».

L’Osservatore Romano, journal semi-officiel du Vatican transformé en torchon anti-catholique, a publié le 11 sepembre une interview avec le propagandiste jésuite colombien Alfredo Ferro Medina

Ferro est le coordinateur d’un énigmatique « Service Jésuite Pan-amazonien ». L’interview a été réalisée par Marcelo Figueroa, le rédacteur protestant de l’Osservatore Romano argentin.

Pour Ferro, l’un des défis les plus importants de l’Église est de savoir comment mettre en œuvre « l’évangélisation ». Cependant, il comprend l' »évangélisation » non pas comme l’annonce de l’Évangile, mais comme un « dialogue interculturel et interreligieux ».

Il décrète que « les temps sont révolus » où l’on pouvait « se permettre d’avoir des schémas mentaux façonnés par une doctrine rigide ». Par « doctrine rigide », Ferro entend la foi catholique. Naturellement, le paganisme, le libéralisme et la propagande gay et l’environnementalisme ne sont pas pour lui des « doctrines rigides ».

Ferro continue à se plaindre que « nous » avons insisté sur les « rites occidentaux » [bien qu’ils aient été détruits il y a des décennies] et n’avons pas pris en compte « les symboles et les célébrations des peuples indigènes » [comprendre : le paganisme].

François accompagnera de près le Synode amazonien, prédit Ferro, parce qu’il désire « encourager les changements et transformations de l’Église amazonienne » qui auront « nécessairement » des répercussions sur l’Église universelle elle-même.

https://gloria.tv/article/afgqDtLeyEhQ3c247tcfFbWj8

« Sensations » : François justifie le gaspillage des reliques de saint Pierre

« Sensations » : François justifie le gaspillage des reliques de saint Pierre

Le pape François a expliqué dans une lettre du 13 septembre au patriarche gréco-orthodoxe Bartholomée de Constantinople la remise de neuf fragments des os de saint Pierre aux schismatiques grecs.

François écrit qu’il a « senti » qu’il serait très significatif d’avoir les reliques de Pierre auprès de l’apôtre André vénéré à Constantinople. Il a en outre « senti » que cette pensée venait « du Saint-Esprit ».

Ce geste confirme pour François le cheminement œcuménique et peut [prétendument] servir de « rappel constant » que « nos divergences ne se mettront plus en travers de notre témoignage commun ».

Les gréco-orthodoxes de Bartholomée ne reconnaissent même pas le baptême conféré dans l’Église catholique.

https://gloria.tv/article/ZkdsDiaYxHHs4asirwfZ23nNw

La doctrine de ténèbres — la grande apostasie qui jaillira des entrailles de Mon Église — descendra très prochainement comme une grande brume épaisse

La doctrine de ténèbres — la grande apostasie qui jaillira des entrailles de Mon Église — descendra très prochainement comme une grande brume épaisse

Samedi 14 septembre 2013 à 3h00

Ma chère fille bien-aimée, Je Suis la Voix au milieu de vous Qui essaie de se faire entendre parmi ces dirigeants qui répandent l’apostasie et qui gouvernent aux quatre coins de la Terre.

La doctrine de ténèbres — la grande apostasie qui jaillira des entrailles de Mon Église — descendra très prochainement comme une grande brume épaisse sur tous les Chrétiens sans méfiance. Le Plan visant à supprimer la Vérité a commencé et des versions déformées de Ma Sainte Doctrine apparaîtront bientôt clairement à beaucoup d’entre vous. Mais, tandis qu’ils échangeront la Vérité contre des mensonges, le Saint-Esprit se lèvera contre Mes ennemis. Ma Lumière sera toujours visible dans toute la confusion que les chefs de file de la plus grande apostasie de tous les temps apporteront dans le monde. Ils ne s’arrêteront pas tant que le monde ne soit devenu comme les païens, sans amour pour Moi, Jésus-Christ.

Le monde laïc sera considéré comme étant le monde juste, le monde où chaque homme sera encouragé à suivre ses propres passions et désirs. Tout sera fait pour réduire la Présence du Saint-Esprit. Ils nieront Ma Souffrance sur la Croix et la signification de la nécessité de trouver son salut, bien qu’il soit accordé à quiconque se rachète devant Moi et Me demande Miséricorde. Ils ne s’arrêteront pas à gaver les enfants de Dieu de mensonges à propos de Moi et de Mes Enseignements, ils persécuteront ceux qui mettront ces mensonges en doute.  

Ceux qui s’opposeront au chef de Mon Église, de l’intérieur, seront traités de façon impitoyable et sans la moindre miséricorde. Ceux d’entre vous qui accepterez les fausses doctrines, venant de ceux qui disent représenter Mon Église, et qui saurez au fond de vous-mêmes qu’elles ne peuvent venir de Moi, alors Je vous aiderai. Je vous consolerai en même temps que Je vous guiderai. Vous ne devez jamais nier la Vérité ni céder à ceux dont la soif de pouvoir les fera mentir en Mon Nom si cela peut leur permettre de rester en bons termes avec Mes ennemis. Votre foi sera vraiment mise à l’épreuve.

Je viens aujourd’hui pour vous apporter la Vérité, uniquement parce que vous serez privés de la Vérité. Lorsque cela arrivera, il ne vous sera pas permis de déclarer la Vérité à d’autres âmes qui ne peuvent survivre sans elle.

Priez pour la Miséricorde de votre propre âme et pour ceux qui seront poussés à de graves erreurs par Mes ennemis.

Votre Jésus

Mehr Infos: https://www.internetgebetskreis.com/fr/messages/messages-de-2013/septembre-2013/

Lorsque Mon Église sera trahie, sacrifiée et rejetée, ce sera la marque de la fin des temps

Résultat de recherche d'images pour "eglise trahie"

Jésus : C’est Mon Corps, Mon Église, tant qu’Elle restera vivante dans le monde, qui maintient la vie. Mais quand Elle sera détruite, la vie, telle que vous la connaissez, se terminera. Lorsque Mon Église sera trahie, sacrifiée et rejetée, tout comme Ma Crucifixion, ce sera la marque de la fin des temps.

Maria de la Divine Miséricorde

Mehr Infos: https://www.internetgebetskreis.com/fr/messages/messages-de-2014/novembre-2014/

Nouvelle religion mondiale en préparation : Mgr Viganò: Nous assistons à la création d’une «nouvelle église»

Featured Image

(ma traduction)

13 septembre 2019 (LifeSiteNews) – Il y a eu une campagne pour «infiltrer» l’Église «qui remonte à plusieurs siècles», a déclaré l’archevêque Carlo Maria Viganò dans une nouvelle interview avec le Dr. Robert Moynihan de Inside the Vatican.
Cette campagne peut être attribuée «en particulier à la création de la franc-maçonnerie au milieu des années 1700», a déclaré Viganò. « Mais bien sûr, ce projet était très trompeur et orienté, voire même inclus, d’une certaine manière, les forces de certains membres de l’Église. »
« Ceci est décrit dans le livre Infiltration par le Dr. Taylor Marshall, vous pouvez donc y trouver une indication de ce processus », a-t-il ajouté. «Mais ce processus est devenu frappant à l’époque moderne.

Viganò a expliqué qu’à l’ouverture du Concile Vatican II, le cardinal jésuite Augustin Bea avait été amené à influencer les évêques «en mettant de côté les schémas préparés par les divers offices de la Curie romaine afin de rédiger un nouveau schéma».
Les nouveaux plans ont été « préparés par des théologiens en particulier du nord de l’Europe, Hans Küng, Karl Rahner et d’autres », a déclaré Viganò, faisant référence à deux théologiens de gauche remarquables.
«C’était le début d’une ouverture, la première rupture dans le mur de la procédure qui avait été mise en place, dans le processus de création d’une nouvelle Église», a-t-il déclaré.
« Je pense qu’il serait très opportun de rappeler aux lecteurs à ce sujet de la nouvelle église ce que le pape émérite Benoît a publié en avril sur le projet de fonder une nouvelle église », a poursuivi l’archevêque. «Il a dit que ce serait une catastrophe. Il était très sévère sur ce point.

Viganò a ensuite évoqué la rupture dans l’église survenue à la fin de Vatican II, qu’il a suggérée comme une interprétation erronée du conseil pastoral. Cela a été «promu par… [une] énorme machine de propagande médiatique».
Il a conclu:
Et, de manière similaire, au cours de ce pontificat actuel, un appareil de presse similaire, comprenant des photos du pape François avec le pape émérite Benoît, et ainsi de suite, a été utilisé pour affirmer que le «nouveau paradigme» du pape François est en continuité avec le enseignement de ses prédécesseurs.

Mais ce n’est pas le cas, c’est une «nouvelle église [.]»…
Cette phrase «nouveau paradigme» est une stratégie visant à dissimuler le véritable objectif, car ils ne veulent pas dire exactement ce que recouvre ce mot. Pour beaucoup, ce mot «paradigme» est quelque chose d’exotique, de sophistiqué. Tout le monde l’utilise. Mais il est utilisé pour induire en erreur, pour tromper, suggérant une continuité sans révéler qu’ils cherchent une discontinuité [.]

Viganò est l’ancien nonce pontifical aux États-Unis. En août 2018, il publia un témoignage explosif expliquant en quoi la connaissance de la prédation homosexuelle de l’ex-cardinal Theodore McCarrick avait atteint les plus hauts niveaux de l’Église. Viganò a déclaré que le pape Benoît XVI avait sanctionné M. McCarrick à titre privé, et que le pape François, connaissant les prétentions de l’ancien prélat, aujourd’hui déshonoré, avait levé ces sanctions. En outre, le pontife a fait de McCarrick un «roi fabricant» dans le processus de sélection des évêques, a déclaré Viganò.

L’archevêque a également appelé le cardinal Donald Wuerl à mentir «sans vergogne» en affirmant qu’il n’était pas au courant des accusations portées contre McCarrick, qui avait précédé Wuerl en tant qu’archevêque de Washington, D.C.

Dans une précédente interview avec Moynihan, Viganò a déclaré que la «figure du Christ est absente» du document de travail du Synode amazonien. Depuis son témoignage d’août 2018, Viganò a continué à faire la lumière sur diverses dissimulations de l’Église, affirmant que le pape François avait ignoré un «dossier terrifiant» sur les abus sexuels commis par un grand évêque du Vatican, que le Vatican dissimule des allégations d’abus commis à l’égard d’adolescents pré-séminaristes ayant servi d’autel au pape; et que le recteur de la basilique à Washington, DC, fait partie de la «mafia gay» cléricale.

Viganò se cache dans un lieu inconnu.

https://www.lifesitenews.com/news/archbishop-vigano-we-are-witnessing-creation-of-a-new-church

La Vierge Marie – Vous ne devez jamais succomber à la nouvelle religion mondiale unique

VOUS NE DEVEZ JAMAIS SUCCOMBER A LA NOUVELLE RELIGION MONDIALE UNIQUE !

( Message Lundi 23 décembre 2013 à 18h36 )

VOUS NE DEVEZ JAMAIS SUCCOMBER A LA NOUVELLE RELIGION MONDIALE UNIQUE QUI VA BIENTÔT ÊTRE DÉCLARÉE !

TOUTES LES RELIGIONS, Y COMPRIS CELLES QUI NE VIENNENT PAS DE DIEU, S’INSTALLERONT DANS L’ÉGLISE DE MON FILS SUR LA TERRE !

BIENTÔT LE TRÈS SAINT LIVRE VA ÊTRE ÉCARTÉ ET, UN NOUVEAU SUBSTITUT BLASPHÉMATOIRE SERA PROCLAME A TOUS !

Mère du Salut : Cette nouvelle et ignominieuse imitation de la Parole de Dieu fera croire à beaucoup qu’il s’agit simplement d’une mise à jour moderne du Nouveau Testament

Mon enfant, les ténèbres tomberont si soudainement sur l’Église de Mon Fils que beaucoup deviendront instantanément silencieux tant ils seront choqués. On déclarera que Mon Fils, Jésus-Christ, le Roi, n’est plus Roi. À Sa place seront élevés des dieux païens et toutes les religions, y compris celles qui ne viennent pas de Dieu, toutes s’installeront dans l’Église de Mon Fils sur la Terre.

Pour le monde, la nouvelle proclamation de ce prétendu Christianisme semblera être une bonne nouvelle. Le monde se réjouira, parce que beaucoup vont faire bon accueil à ce qu’ils considéreront comme une grande tolérance envers toute sorte d’actes qui, jusqu’alors, étaient considérés comme des péchés aux Yeux de Dieu.

Lorsque Mon Fils vivait sur Terre, les Pharisiens ont rejeté la Vérité. Ils croyaient uniquement à ce qui leur convenait, et ils croyaient en beaucoup de faussetés. Ils n’acceptaient pas les Bras ouverts de Mon Fils lorsqu’Il proclamait la Sainte Parole de Dieu. Le temps est venu, une fois encore, où ceux qui prétendent connaître la Vérité vont rejeter Mon Fils.

Par cela, je veux dire Sa Sainte Parole telle qu’elle est proclamée dans les Très Saints Évangiles. Bientôt, le Très Saint Livre va être écarté et un nouveau substitut blasphématoire sera proclamé à tous, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église de Mon Fils. Beaucoup vont être trompés.

Les ennemis de Mon Fils sont si rusés que cette nouvelle et ignominieuse imitation de la Parole de Dieu fera croire à beaucoup qu’il s’agit simplement d’une mise à jour moderne du Nouveau Testament. La Parole de Mon Fils va être utilisée et, changée pour signifier quelque chose de nouveau — quelque chose qu’Il n’a jamais dite.

Le malin, par l’intermédiaire des ennemis de Mon Fils, trompe toujours le monde en utilisant la Vérité comme base des mensonges. Ils attaquent toujours ce qui est Vrai en jouant avec la Vérité afin de diffamer la Parole de Mon Fils.

Ils vont commencer par Son Verbe et le détruiront : d’abord en s’en moquant, puis en le rejetant en faveur d’une hérésie. Ensuite, ils vont attaquer Sa Chair. Le Verbe s’est fait Chair sous la forme de Mon Fils.

 Ils ont crucifié Mon Fils avant et, maintenant qu’Il revient pour renouveler la Terre, ils détruiront la Sainte Eucharistie. Tous ceux qui ont la foi doivent persévérer durant ces terribles douleurs de l’enfantement parce que, quand tout sera terminé, le Fils de l’Homme va revenir pour réclamer Son Royaume sur Terre. Ceux qui aiment Mon Fils doivent L’honorer à tout moment et ne jamais le rejeter.

Vous devez être préparés à vivre de la Vérité et à ne jamais succomber aux mensonges qui vont être propagés dans le monde entier, ni à la nouvelle religion mondiale unique qui va bientôt être déclarée. Lorsque vous verrez ces choses se produire, soyez assurés qu’est proche le temps du Second Avènement de l’Unique Véritable Sauveur — Jésus-Christ, Roi de l’humanité.

Votre Mère bien-aimée : Mère du Salut à Maria de la Divine Miséricorde

https://www.internetgebetskreis.com/fr/

François porte un couvre-chef tribal représentant la violence rituelle et l’esclavage.

François porte un couvre-chef tribal représentant la violence rituelle et l’esclavage.

Mgr James Thoppil, 60 ans, évêque de Kohima, au nord-est de l’Inde, a remis au pape François, le 28 mai, un couvre-chef tribal naga.

François l’a mis tout de suite (photo). Les tribus naga utilisent le couvre-chef lors des cérémonies de préparation de la saison de chasse. Les tribus naga sont tristement célèbres pour avoir tué et décapité des guerriers adverses.

Leur chasse de têtes vise à montrer la mortification du rival, la violence rituelle, l’équilibre cosmologique, la virilité et le prestige. Ils croient que la victime sera une esclave dans l’au-delà.


https://gloria.tv/article/SkKWKykqEFxP3ag4ALNn6v1jm

Quelques péchés mortels qui condamnent l’âme à l’enfer éternel

Résultat de recherche d'images pour "péchés graves"

L’homosexualité, la contraception, le concubinage, le pacs, le mariage civil (sans le mariage à l’Eglise), le remariage civil sont tous des péchés mortels qui nous coupent de Dieu. Si on prend la communion avec de tels péchés, notre âme s’enfonce en enfer. Il faut se confesser de ces choses, se repentir sincèrement et après aller communier pour ne pas apporter la condamnation sur notre âme.

La Vierge Marie et Medjugorje

De : Yvette aux lecteurs,

À titre personnel je pense que la multiplication des apparitions en notre époque est un signe l’avènement de ce temps de Marie.         

Parmi ces manifestations, celle de Medjugorje relève d’une attention toute particulière tant par son audience universelle que par son ampleur. Il s’agit bien de la pédagogie maternelle de Marie, de la « pastorale mariale » que signalait le Cardinal Schönborn, primat d’Autriche.      

Pour nous, plusieurs points remarquables viennent étayer cette thèse :        

 La tonalité universelle affirmée au tout début des apparitions : « Je désire être avec vous pour convertir et réconcilier le monde entier » (le 26 juin 81)

 La tonalité résolument eschatologique :  
– « Il faut que le monde se sauve pendant qu’il est encore temps » (dimanche 22 ou 29 novembre 1981).           
– « Je suis venue appeler le monde à la conversion pour la dernière fois; ensuite, je n’apparaîtrai plus sur cette terre » (le 2 mai 82).       
– « Ces apparitions sont les dernières dans le monde » (le 23 juin 82) 
– « Je souhaite donner des messages comme jamais auparavant depuis le commencement du monde » (le 21 janvier 82)  

 L’appel à la sainteté, écho des « apôtres des derniers temps » :            
– « Je veux vous mener à l’entière sainteté. Je veux que chacun soit heureux ici sur la terre et qu’il soit ensuite avec moi au Ciel. C’est cela, chers enfants, le but de ma venue ici et c’est mon désir » (25 mai 1987).        
– « Dieu veut faire de vous des saints » (25 avril 1988).    

 La référence à l’ultime Miséricorde Divine :       
– « Cette période est un temps de grâces » (25 juin 1989).           
– « Vous vivez un temps de grâce en cette période où je suis avec vous. Je veux vous enseigner et vous aider à cheminer sur la voie de la sainteté. …Si vous priez, Dieu vous fera découvrir la véritable raison de ma venue. Priez et lisez les Saines Écritures pour pouvoir découvrir par les Saintes Écritures le message contenu pour vous dans mes venues » (25 juin 1991).

 L’annonce d’un signe permanent et « indestructible » qui sera donné à Medjugorje même, pour la conversion des incroyants, au terme des apparitions. Plusieurs évènements majeurs authentifieront les apparitions et le fait qu’elles sont les dernières. Le temps sera alors très court pour se convertir. Ce signe indestructible sera précédé et suivi, semble-t-il, des signes prophétisés par Joël. On le conjecture, car ils ne seront dévoilés que très peu de temps avant leur réalisation.    

 L’appel à la collaboration individuelle en vue du plan de Dieu sur le monde :     
– « Je désire que vous saisissiez la gravité de la situation, et qu’une grande partie de ce qui va arriver dépend de votre prière. » (25 juillet 1991).         
– « Aujourd’hui je vous appelle à la prière, maintenant comme jamais auparavant, alors que mes plans ont commencé à se réaliser. Satan est fort et veut balayer mes plans de paix et de joie. . Je vous invite de telle sorte qu’avec votre aide, tout ce que je voulais réaliser à travers les secrets que j’ai commencés à Fatima, puisse être accompli. Je vous invite, chers enfants, à bien saisir l’importance de ma venue et la gravité de la situation. Je veux sauver toutes les âmes et les offrir à Dieu. C’est pourquoi prions pour que tout ce que j’ai commencé puisse être pleinement réalisé » (25 août 1991).  
– « Regardez autour de vous, mes enfants, et regardez où va le monde qui pense faire tout sans le Père et qui erre dans les ténèbres de la tentation. Je vous offre la lumière de la vérité et l’Esprit Saint. Selon le plan de Dieu, je suis avec vous pour vous aider afin qu’en vos cœurs triomphent mon Fils, sa croix et sa résurrection. Comme Mère, je désire et je prie pour votre union avec mon Fils et son agir. Je suis là, décidez-vous ! » (2 juin 2011).    

L’un des voyants, Ivan Dragicevic confirmait dans une interview[42] :

La Madone a un plan pour le monde entier. Notre-Dame a un plan pour l’Église. Notre-Dame a un plan pour cette paroisse. Elle nous invite tous à participer, parce que chacun de nous est une partie de ce plan. Je ne sais pas ce qu’il est exactement, mais cela ne veut pas dire que je n’ai pas à prier pour la réalisation de ce plan. Nous n’avons point besoin de tout savoir, mais nous devons prier et chercher à répondre aux demandes de Notre-Dame. Priez, et ainsi, en tout ce que vous faites, vous réalisez le plan de Dieu en vous et à travers vous.

L’appel répétitif et suppliant de la Gospa de Medjugorje à la prière amplifie l’exhortation d’Azarias dans l’œuvre de Maria Valtorta : « Élevez autour de l’Église la barrière de votre prière». Cette Église est bien sûr l’Église universelle, mais aussi « l’Église domestique » : notre famille, c’est enfin nous-même : Temple de l’Esprit. De même, l’appel de la Vierge Marie à la pénitence et à la conversion, amplifie le commentaire de Jésus : « Vous êtes dans la crainte, vous vous posez des questions… mais vous ne voulez pas regretter vos péchés et vous repentir »         

Mirjana Dragecivic, l’une des voyantes, révélait : « ceux qui se confient à Jésus et à Marie n’ont rien à craindre ». La Vierge de Medjugorje ne dit pas autre chose dans ses messages.    

François-Michel Debroise, février 2013.   

Notre Dame d’Anguera – Ceux qui aiment et défendent la vérité seront persécutés par la fausse église …

Message de Notre Dame de la Paix d’Anguer-aItaberaba, Bahia-Pedro Regis – 01 09 2019 –
Ceux qui aiment et défendent la vérité seront persécutés par la fausse église …

Chers enfants, pliez vos genoux dans la prière.Des temps douloureux sont à venir pour l’Église de Mon Jésus. Le Sacré sera méprisé et il y aura une grande profanation dans la Maison de Dieu.Ne reculez pas. Mon Jésus est avec vous. Ne vous découragez pas. Il n’y a pas de victoire sans croix.

Aimez et défendez la vérité. Proclamez l’Évangile et défendez les Enseignements du véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus. Le silence des justes renforce les ennemis de Dieu. Soyez des hommes et des femmes de courage. Mon Jésus a besoin de chacun de vous.

Vous cheminez vers un futur de douleur.Ceux qui aiment et défendent la vérité seront persécutés par la fausse église et la douleur sera grande pour les justes.Quoi qu’il arrive, restez avec Jésus. Lui seul est votre Chemin, Vérité et Vie. Ne l’oubliez pas: Entre les mains le Saint Rosaire et la Sainte Écriture; Dans le cœur, l’amour de la vérité.

Je suis votre Mère et Je souffre pour ce qui vient à vous. Priez. Priez. Priez.Un fait étonnant se produira sur cette terre et beaucoup auront la foi ébranlée.Je vous demande de garder allumée la flamme de votre foi. Après toutes les tribulations, le Seigneur essuiera vos larmes et vous serez récompensés généreusement. Avancez avec courage et joie.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Soyez dans la paix.

Amen.

Un prêtre pro-contraception engagé pour enseigner l’éthique au nouvel Institut Jean-Paul II de Rome…. C’est officiel: l’homosexualité sera enseignée comme un bien moral à l’institut JPII pour le «mariage» et la «famille»… on voit enfin le vrai visage du Pape François !!!

Note : Maintenant que les vrais professeurs ont été virés au profit d’hérétiques, le Pape va pouvoir commencer progressivement la nouvelle religion mondiale, selon l’agenda qu’il poursuit depuis le tout début de son horrible pontificat. Le Pape par ses prêtres hérétiques va promouvoir la contraception et l’homosexualité. (Dieu en avait parlé dans les prophéties données à Maria de la Divine Miséricorde). Avant que la religion mondiale unique soit mise en place, il faut que l’Eglise se transforme en fausse église en acceptant tous les péchés comme étant un bien…. Une fois que tout sera en place alors le Pape va commencer à unifier toutes les religions et à accueillir l’Antéchrist et le sacrifice du Christ sera aboli. Et dire que tant de personnes sont aveuglées par ce Pape, Faux Prophète…. N’oubliez pas que ceux qui vont suivre son Magistère avec ses faux enseignements seront jetés en enfer avec lui selon ce que nous dit le livre de l’Apocalypse….. Restez fidèle en tout à la Bible et au Catéchisme de l’Eglise Catholique si vous ne voulez pas périr éternellement dans les flammes de l’enfer.

N’oublions pas que la contraception et l’homosexualité sont des péchés mortels mais qu’ils veulent la lancer au cas par cas afin qu’elle soit progressivement acceptée partout. Après cela la Religion Mondiale Unique pourra s’établir…..

Les catacombes sont proches.

Voici le texte de Lifestyle traduit par mes soins :

Featured Image

(ma traduction)

Un prêtre pro-contraception engagé pour enseigner l’éthique au nouvel Institut Jean-Paul II de Rome

ROME, 12 septembre 2019 (LifeSiteNews) – Dans la dernière incursion de la culture de la mort ecclésiastique dans les institutions créées par saint Jean-Paul II, un défenseur notoire des services de contraception artificielle et d’unions homosexuelles a été officiellement engagé pour enseigner à la Pontifical Institut Jean-Paul II à Rome. (Note : Nous voyons enfin le vrai visage du Pape François, le Faux Prophète et ceux qui ne l’ont pas encore vus, sont des êtres aveuglés par lui et ces gens là ne connaissent pas la doctrine catholique, sinon ils auraient réagi depuis le départ).

Selon une nouvelle liste de cours pour l’année universitaire 2019-2020, publiée le 11 septembre, le théologien moral italien Maurizio Chiodi enseignera un cours au niveau de la licence intitulé «Ethique théologique de la vie» et un séminaire doctoral intitulé «Conscience et discernement . Texte et contexte du chapitre 8 d’Amoris Laetitia. ”

Le Père Chiodi a utilisé le chapitre controversé 8 du document de synthèse du pape François sur la famille pour justifier l’utilisation de la contraception artificielle et plaider en faveur de la bonté morale des relations homosexuelles.

Le père Chiodi a poursuivi: «Il est clair que, dans une perspective historique, on demande à tout le monde non seulement ce qui est possible pour eux, mais également ce qui leur est possible à un moment donné de leur vie. De ce point de vue, il me semble qu’il est difficile – voire impossible – de donner des réponses prédéfinies, comme si toutes les réponses pratiques pouvaient être déduites immédiatement d’une théorie anthropologique. ”
Le théologien moral italien a ajouté: «Je pense que les relations des couples homosexuels présentent des lacunes et des différences indéniables qui les empêchent d’être assimilées à des couples hétérosexuels, annulant ainsi leur diversité. Néanmoins, la tâche morale concerne les possibilités réelles, c’est-à-dire le bien possible, qui considère l’histoire réelle d’un sujet. « 
“Pour cette raison,” le p. Chiodi a conclu: «Je ne voudrais pas exclure que, sous certaines conditions, la relation d’un couple homosexuel soit, pour ce sujet, le moyen le plus fructueux de vivre de bonnes relations, compte tenu de leur signification symbolique à la fois personnelle, relationnelle et sociale. Cela se produit, par exemple, lorsque la relation stable est le seul moyen d’éviter le vagabondage sexuel ou d’autres formes de relations érotiques humiliantes et dégradantes, ou lorsqu’il est utile et stimulant de marcher sur la voie de bonnes relations.  »

«Poussé par l’expérience des croyants homosexuels», a-t-il déclaré, «nous sommes invités aujourd’hui à comprendre comment… le lien entre l’homme et la femme n’épuise pas toutes les formes d’expression humaines, même du point de vue affectif».

Bien que la liste des cours 2019-2020 ait été largement laissée aux cours et séminaires de Chiodi et Guenzi, des cours fondamentaux tels que celui sur la théologie morale fondamentale enseigné par un théologien moral respecté et ancien président de l’Institut JPII, Mgr. Livio Melina et plusieurs de ses spécialistes en théologie morale spéciale ont été éliminés.

Alors que Benoît XVI a ouvertement exprimé sa « solidarité » avec Mgr. Melina et a promis sa prière, le pape François a choisi de garder le silence alors que l’archevêque Paglia procède à la «purge» de l’Institut fondé par le pape Jean-Paul II.

Lorsque vous verrez l’Église établir une union avec le monde laïc, vous saurez que le temps est venu pour Ma Mission de rassembler les âmes du monde entier

LORSQUE VOUS VERREZ MON ÉGLISE ÉTABLIR UNE UNION AVEC LE MONDE LAÏC, VOUS SAUREZ QUE LE TEMPS EST VENU !

Notre Seigneur à Maria de la Divine Miséricorde

( Message du  Jeudi 7 novembre 2013 à 18h35 )

LORSQUE VOUS VERREZ  MON ÉGLISE ÉTABLIR UNE UNION AVEC LE MONDE LAÏC, VOUS SAUREZ QUE LE TEMPS EST VENU !

LES ENNEMIS AU SEIN DE MON EGLISE DIRONT QUE LA NOUVELLE EGLISE LAÏQUE MONDIALE UNIQUE EST APPROUVE PAR DIEU !

Tous les bouleversements dont vous êtes près d’être les témoins seront la preuve de la Vérité des prophéties données à Mon bien-aimé Jean dans le Livre de la Révélation

Ma chère fille,, le temps du nouveau commencement est proche. Tandis que la Grande Tribulation continuera de se faire sentir, beaucoup d’événements auront lieu.

Les ennemis au sein de Mon Église essaieront de dire, sans aucun sentiment de honte, que la nouvelle église laïque mondiale unique, accueillant tous les pécheurs de toutes les religions, est approuvée par Dieu.

Lorsque les membres de Mon Église y admettront le monde laïc, elle ne suivra plus la Vérité. Si vous êtes un de Mes véritables disciples, votre foi se verra dans vos actes et vos œuvres. Si vous êtes Miens, vous resterez fidèles à la Parole de Dieu.

Si vous gardez Ma Parole, vous serez obéissants à tout ce que Je vous ai enseigné. Si vous n’êtes pas de Moi, vous maudirez vos frères et sœurs. Si vous n’êtes pas de Moi, vous haïrez ceux qui sont de Moi. Si vous croyez que vous obtiendrez la vie éternelle sans avoir à la gagner, alors vous êtes grandement dans l’erreur.

Si vous dites que le péché est naturel et que seul un Dieu juste et équitable pardonnerait tout péché, alors cela est vrai. Mais !! si vous croyez que la vie éternelle est votre droit naturel et que vous n’avez pas à vous repentir d’abord, alors vous niez la Vérité. J’aime chacun de vous. Jamais Je ne serai cruel, désagréable, malveillant, injurieux ou agressif envers l’un des enfants de Dieu. Mais ! Je n’ouvrirai jamais la porte de Mon Royaume à un pécheur, sauf s’il montre un vrai remords pour ses mauvaises actions.

Lorsque Je vous mène vers le salut, J’ouvre toutes les portes afin de pouvoir vous accueillir le dernier jour. Beaucoup de portes s’ouvrent maintenant, mais peu de gens entrent. Aucun d’entre vous n’entrera dans Mon Royaume sans avoir obéi à Ma Parole, donnée pour vous dans les Saints Évangiles. Votre foi doit être pure. Votre amour pour les uns et les autres doit être sincère et votre obéissance à Ma Parole vous obtiendra le Don de la vie éternelle.

Beaucoup de gens se disant Chrétiens sont infidèles envers Mon Église. Vous Me recevez dans la Sainte Communion avec l’âme noircie. Vous ignorez Mes Enseignements et tolérez les péchés que vous considérez insignifiants à vos yeux. Vous répandez des mensonges sur les autres avec une mauvaise langue et vous en condamnez beaucoup en Mon Saint Nom.

Vous avez reçu la Vérité dans les Saints Évangiles, pourtant vous ne mettez pas en pratique ce qu’ils vous enseignent. Mon Amour pour vous fera que, tandis que beaucoup d’entre vous n’obtiendront pas le Salut que J’ai donné au monde par Ma mort sur la Croix, Je vous donnerai encore à tous la chance de voir la Vérité pendant Ma Miséricorde Divine, lorsque Je viendrai devant vous pour vous aider à décider si vous acceptez Mon Don ou ne l’acceptez pas.

Tous les bouleversements que vous êtes près de voir seront la preuve de la Vérité des prophéties données à Mon bien-aimé Jean dans le Livre de la Révélation. Lorsque vous verrez l’Église établir une union avec le monde laïc, vous saurez que le temps est venu pour Ma Mission de rassembler les âmes du monde entier.

Votre Jésus

Maria Valtorta – Les derniers temps

 23 juillet : Il faut que l’Église souffre autant que son Créateur souffrit avant de mourir pour ressusciter dans sa forme éternelle. Il faut que l’Église souffre beaucoup plus longtemps parce que l’Église, dans ses membres, n’est pas parfaite comme son Créateur, et si moi, j’ai souffert pendant des heures, elle doit souffrir pendant des semaines et des semaines d’heures.           
Tout comme elle surgit au milieu des persécutions et elle fut alimentée par un pouvoir surnaturel dans les premiers temps et chez les meilleurs de ses enfants, il en ira de même pour elle quand viendront les derniers temps où elle existera, subsistera, résistera à la marée satanique et aux combats de l’Antéchrist avec les meilleurs de ses enfants. Sélection douloureuse mais juste.

 20 août : Grande est l’horreur de maintenant, mes bien-aimés; mais de combien, de combien elle doit encore augmenter pour être l’Horreur des derniers temps ! Et si effectivement il semble que l’absinthe se soit mêlée au pain, au vin, au sommeil de l’être humain, beaucoup, beaucoup plus d’absinthe devra encore couler goutte à goutte dans vos eaux, sur vos tables, sur vos grabats avant que vous n’ayez atteint l’amertume totale qui sera la compagne des derniers jours de cette race créée par l’Amour, sauvée par l’Amour et qui s’est vendue à la Haine.           

 13 septembre : Mais les archanges étaient présents à l’immolation du Fils de Dieu pour le salut de l’humanité et la torture de la Vierge Mère. Et s’il est dit, dans l’Apocalypse, qu’aux derniers temps, un ange fera l’offrande du plus saint encens au trône de Dieu, avant de répandre le feu premier de la colère divine sur la terre, comment pouvez-vous penser que, parmi les prières des saints, encens impérissable et digne du Très-Haut, il n’y ait pas, au premier rang, plus suppliantes que n’importe quelle parole, les larmes de ma Sainte bénie, de ma très douce Martyre, de ma Mère … ?           

 19 octobre : Il est vrai que dans la demeure éternelle, la Sagesse vous rend instruits dès le premier instant. Mais vois-tu, mon âme, les derniers temps de la terre sont une préparation au Ciel. Quand ma bonté donne tous les signes et tout le temps pour que vous vous prépariez à la vie, quand par l’œuvre, non seulement de ma miséricorde, mais aussi de la volonté humaine, le moyen vous est donné de voir aux derniers préparatifs de votre venue à la vie, bienheureux ceux qui s’y préparent avec un soin qui n’est jamais excessif.       

 29 octobre : Ô béatitude de ce jour où seront finies pour toujours les embûches, les vengeances, les luttes de cette terre, de Satan, de la chair ! Mon Église se composera alors de vrais chrétiens. Alors, à l’avant-dernier jour. Peu nombreux comme au début, mais saints comme au début. Elle finira dans la sainteté comme elle commença dans la sainteté. Les menteurs, les traîtres, les idolâtres resteront au dehors ceux qui, à la dernière heure, imiteront Judas et vendront leur âme à -Satan, nuisant ainsi au Corps mystique du Christ. La Bête aura en eux ses lieutenants pour sa dernière guerre.
Et malheur à ceux qui, dans la Jérusalem des derniers temps, se rendront coupables d’un tel péché. Malheur à ceux qui y exploiteront leur rôle pour des profits humains. Malheur à ceux qui laisseront périr leurs frères et sœurs et négligeront de faire de la Parole que je leur ai confiée du pain pour les âmes affamées de Dieu. Malheur.         

  11 décembre – Sur les derniers temps : « Le travail séculaire de mon Église sera terminé. L’Ennemi vaincu à jamais. La Terre purifiée par les torrents de la Grâce descendue pour une dernière fois sur elle pour la rendre telle qu’elle était au début, quand le péché n’avait pas corrompu cet autel planétaire destiné à chanter avec les autres planètes les louanges de Dieu, et devenu par la faute des humains la base de l’échafaud de son Seigneur fait Chair pour sauver la Terre. Une fois que seront vaincus tous les séducteurs, tous les persécuteurs qui à un rythme soutenu ont troublé l’Eglise, mon épouse, elle connaîtra la tranquillité et la gloire » (p. 550)  

  29 décembre – Sur les temps troublés : Non. Ce n’est pas le moment de mourir pour le Christ. C’est le moment de veiller, de défendre, d’enseigner, d’ériger des défenses contre ce qui veut entrer et corrompre de façon de plus en plus vaste et profonde.
 23 janvier : L’archange qui a vaincu Lucifer et qui garde mon Royaume et ses enfants, sera celui qui apparaîtra comme un signe céleste aux derniers temps. C’est à cette époque qu’Israël rejoindra la Rome du Christ, de sorte qu’il n’y aura plus deux rameaux du peuple de Dieu — le béni et le maudit à cause de son déicide  —, mais un unique tronc dit du Christ, parce qu’il vivra en moi. 
Puisque le nombre de sauvés sera complet, c’est alors qu’adviendra la résurrection de la chair, comme une multitude qui dort et qu’une trompette réveille pour les appeler à un rassemblement, les morts qui reposent dans un nombre infini de cimetières, dans les déserts, au fond des mers, partout où gît quiconque a été homme, tous se lèveront pour venir à moi, le Juge suprême.      
Oh! Lumière, toi, mon attribut, toi, qui rendras resplendissants comme des étoiles ceux qui auront connu la Sagesse, enseigné et vécu la Justice, avec quelle joie tu te répandras ce jour-là sur mes bienheureux!          
Terrifiant comme jamais l’homme n’en a connu, le dernier temps, de trois ans et six mois, sera celui pendant lequel Satan, par l’intermédiaire de son fils, brûlera d’une rage suprême, car la scission entre les deux rameaux du peuple de Dieu sera terminée, et avec elle la cause de tant de maux matériels, moraux et spirituels; il utilisera alors ses ultimes et parfaites astuces pour nuire, ruiner, tuer le Christ dans les cœurs ainsi que les cœurs acquis au Christ.    

 25 janvier : Oh! Mes saints des derniers temps ! Si la vie des premiers, au milieu des persécutions du paganisme, fut héroïque, celle de mes derniers saints le sera trois fois, sept fois, sept fois sept fois plus. Seuls ceux qui se seront nourris de la mie de la foi pourront avoir un cœur de lion pour affronter ces tourments, ainsi que des yeux et des plumes d’aigle pour me fixer, moi qui suis le Soleil, et voler vers moi, qui suis la Vérité, alors que les ténèbres les recouvriront de toutes parts et que le Mensonge tentera de les convaincre de l’adorer et de croire en lui. Après les précurseurs de l’Antéchrist viendra l’Antéchrist en personne.          

 9 avril : Je vous renvoie à toutes mes dictées qui précèdent celles de ces derniers temps. J’ai parlé en me servant des prophéties du Livre saint, en vous les expliquant, en les appliquant à l’époque actuelle. Si je me suis tu, ensuite, sur ce ton, c’est parce que j’ai compris que cela ne servait pas aux fins du Bien et que c’était même dangereux: ces paroles divines peuvent en effet devenir des armes de torture diabolique contre mes serviteurs qui les entendent, les répètent, les répandent et les accueillent. Néanmoins, ma Pensée, même non exprimée en mots, est celle-là et ne change pas.        
Maria, je t’ai dit, à la fin du mois de mai de l’an dernier: « En ce qui concerne l’avenir… Que veux-tu savoir, pauvre âme? » (dictée du 31 mai 1943). « Remercie ma Miséricorde qui, pour le moment, te cache en bonne partie la vérité sur l’avenir.  » Pauvre, pauvre âme!       
Je t’ai dit, une autre fois: « Tu voudrais que j’apparaisse et que je me montre? Mais, même si je me montrais, où se trouve, dans les cœurs, ce petit reste de foi et de respect qui les ferait s’incliner face contre terre pour me demander pardon et pitié? » (dictée du 5 juin 1943).
 18 août 1945 : En vérité, le vieil Israël, avec ses pharisaïsmes sans charité, est ressuscité plus fort qu’avant: il est encouragé par le rationalisme qui abrutit les gens en ce qui concerne le surnaturel, et par le nouveau jansénisme qui glace les âmes et les entrave. 
Ce n’est pas une avancée vers les lumières des derniers temps, mais bien un recul non seulement à l’époque préchrétienne, mais même aux méthodes inhumaines et ténébreuses des peuples païens. Car on barre désormais ma route, celle pour laquelle je vous ai appelés, en s’érigeant contre ma volonté.

 19 décembre 1945, 23 h 30 : Les derniers temps seront les temps de l’esprit. Ces lumières, ces voix pulluleront alors pour servir de guide aux cœurs droits qui marcheront à tâtons dans les brumes des matérialismes, des rationalismes, des sectarismes auxquels les prêtres prendront largement part.      

 26 décembre 1945 : Les derniers temps seront ceux de l’esprit. Mais en vérité, en vérité je vous dis que seuls ceux qui seront des victimes volontaires de l’Esprit et des proies agréées par l’Esprit sauront encore admettre le surnaturel. Les autres… de la lie qu’il déposera au fond des étangs infernaux; ils n’auront plus la Parole, qu’on ne jette pas aux porcs par respect pour elle et parce qu’elle se protège elle-même.      

 15 février 1946 : Le « grand Jean » a vu la Jérusalem céleste et les gloires de l’Agneau, ainsi que les mystères des derniers temps après le martyre. Le martyre affine le voile de la chair, c’est la salive de Dieu sur les sens encore humains. Ensuite, la vision devient graduellement plus nette, car elle doit préparer à la « possession » de Dieu. Et il en sera ainsi. Si quelqu’un ne le croit pas, ou ne peut pas le croire, son incrédulité est le tas d’où l’on prend les pierres pour lapider le « négateur », le « blasphémateur″, le « puissant » qui voudrait poser des limites à Dieu en lui déniant le pouvoir de choisir ce qui n’est rien pour en faire son instrument, le pouvoir d’accomplir un miracle.   

 1 décembre 1947 : Ce n’est pas la seule fois où Paul parle de la seconde venue du Christ, des derniers temps, du jugement dernier (Romains 13, 11-12) ; mais ces paroles semblent bien indiquer un avènement du jour éternel très proche de l’époque paulinienne. Mais quelle longue aurore a donc ce jour, si ce temps dure déjà depuis vingt siècles et s’il reste encore du temps pour y arriver ! Paul a-t-il donc manqué d’esprit prophétique? Or si, en dépit de cela, il est appelé Vase d’élection, Apôtre des Gentils, et si la puissance d’enseignement de sa parole est de peu inférieure à celle de l’Évangile, comment peut-on te jeter la pierre, à toi, petit Jean, si, aux yeux de lecteurs myopes, certaines paroles de moi — je dis bien: de moi — retranscrites par toi semblent contredire les croyances anciennes et les événements passés, présents ou futurs tels qu’ils sont connus ou prévus ?           
Je te dis en vérité que Paul ne s’est pas trompé par quelque mauvaise interprétation de mes paroles (Luc 21, 32 et Marc 13, 30), en pensant que le Jour de Dieu était proche, de même que tu ne te trompes pas, toi, mon petit Jean. 
Comme tous ceux que l’Esprit de l’Esprit qui est Dieu envahit et élève aux cieux de la vision, il voit avec les yeux de Dieu, c’est-à-dire en un éternel présent. L’événement présent et celui qui se produira dans des siècles sont identiques pour celui qui contemple, en extase, en Dieu. Ces événements sont. Ils sont vrais. Que leur avènement ait lieu aujourd’hui ou dans des dizaines d’années ou de siècles, ils se produiront, et sont immédiats pour celui qui les contemple dans le tourbillon lumineux de l’éternité, en qui années et siècles ne sont que poussière d’instants.   

 7 décembre 1947 : Comme l’axe transversal de la croix portait tout le poids du Rédempteur, moi, la Parole éternelle, je porte tout le trésor des paroles de vérité des prophètes. Jean, lui aussi, est prophète, celui des derniers temps, alors qu’Isaïe l’était de mon temps à moi. Mais Jean est toujours prophète parce qu’il voit et annonce l’avenir.        

  Commentaires de l’Apocalypse, page 572 : Et comme les prophéties sont annoncées par des personnes qui ont pu voir « le Temps » sans limites dans le temps, elles servent souvent à être lumière et guide, voix de la vérité, conseil de miséricorde pour chaque époque.       
Prophétie de l’apôtre de la lumière et de l’amour, l’Apocalypse éclaire – et ce par amour – les temps, chaque temps, jusqu’aux derniers temps.       

  Ib°, page 618 : Les quatre Vivants qui se tenaient autour du trône étaient constellés d’yeux (Apocalypse 4, 7-8). Ils étaient en effet les contemplatifs, ceux qui avaient bien contemplé le Christ pour bien pouvoir le décrire et le confesser. 
Mais Jean, l’aigle, l’avait contemplé en aigle de ses yeux mortels et immortels, en pénétrant d’un regard d’aigle dans l’ardent mystère du Christ. Par-delà la vie sur terre, désormais aux côtés de l’Aimé, il le fixe d’un regard parfait qui pénètre jusqu’au cœur du mystère et entonne l’hymne de louange que les autres Vivants et les vingt-quatre autres vieillards suivent, pour encourager leur âme à annoncer les événements des derniers temps : l’horreur suprême, la persécution suprême, les fléaux ultimes et les suprêmes victoires du Christ, ainsi que les joies suprêmes et éternelles de ses disciples fidèles.

Notre Dame d’Anguera – Voici le moment de séparation entre l’ivraie et le blé. Qui voulez-vous servir ?

Message de Notre Dame de la Paix d’Anguera-Bahia-Pedro Regis – 07 09 2019 – Voici le moment de séparation entre l’ivraie et le blé. Qui voulez-vous servir? …

4.851 Message de Notre Dame de la Paix d'Anguera-Bahia-Pedro Regis – 07 09 2019 - Voici le moment de séparation entre l'ivraie et le blé. Qui voulez-vous servir? …

… Ne laissez pas le bourbier des fausses doctrine vous contaminer. Restez avec le véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus. Viendra le jour où beaucoup de Mes pauvres enfants chemineront comme des aveugles, parce qu’ils seront contaminés … Ne vous éloignez pas de la prière. Cherchez Jésus dans l’Eucharistie et laissez-vous guidés par le Saint-Esprit …

Chers enfants, vous êtes le Peuple Élu du Seigneur et Il vous aime. Voici le moment de séparation entre l’ivraie et le blé. Qui voulez-vous servir? Je vous supplie d’être de Mon Fils Jésus. Ne laissez pas le bourbier des fausses doctrines vous contaminer.

Restez avec le véritable Magistère de l’Église de Mon Jésus. Viendra le jour où beaucoup de Mes pauvres enfants chemineront comme des aveugles, parce qu’ils seront contaminés. Recherchez la Lumière de Dieu dans la vérité, car ce n’est qu’ainsi que vous pourrez vous maintenir loin de tout le mal à venir.

Je souffre pour ce qui vient à vous. Ne vous éloignez pas de la prière. Cherchez Jésus dans l’Eucharistie et laissez-vous guidés par le Saint-Esprit. Après toutes les tribulations, la Victoire de Dieu viendra pour les justes. Allez de l’avant pour défendre la vérité.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. 

Soyez dans la paix. Amen.

François : « Nous devons obéir aux Nations Unies »

François : « Nous devons obéir aux Nations Unies »

« Si nous nous considérons comme des êtres humains, alors notre devoir est d’obéir quand les organisations internationales font des déclarations « , a insisté le pape François lors de sa conférence de presse du 10 septembre à bord, de Madagascar à Rome.

Il a donné comme exemples les Nations Unies (ONU) et la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

François a ajouté que « nous devons obéir aux institutions internationales ». Et, « C’est pourquoi les Nations Unies ont été créées. »

Cependant, de nombreuses politiques de l’ONU sont profondément immorales. Ils punissent les pays et les institutions qui ne se plient pas aux exigences de l’avortement et de la tyrannie gay.

La CPI a été accusée d’être un outil de l’impérialisme occidental qui ne punit que les dirigeants des petits États faibles tout en ignorant les crimes commis par les États plus riches et plus puissants. Jusqu’en janvier 2016, les neuf affaires sur lesquelles la CPI enquêtait étaient toutes en lien avec des pays africains.

https://gloria.tv/article/1rfQgLFfc8YV4jt1FJ9Aaa8sh


La nouvelle loi australienne oblige les prêtres à briser le sceau de la confession

Featured Image

(ma traduction)

MELBOURNE, Australie, 11 septembre 2019 (LifeSiteNews) –

Une assemblée législative australienne a adopté mardi une loi qui imposerait des peines aux prêtres qui omettront de dénoncer les auteurs de violences à l’égard des enfants qui viennent à eux pour la confession.

Un nouveau projet de loi a été adopté mardi soir par la chambre haute du parlement de l’État de Victoria avec le soutien des partis politiques.

Mercredi matin, le Premier ministre, Daniel Andrews, a déclaré que le projet de loi visait à envoyer un message au Vatican et à imposer aux ministres sacramentels l’obligation de signaler les abus ou les mauvais traitements infligés à des mineurs, quelle que soit la manière dont ils en ont été informés.

Le projet de loi a modifié la loi de 2005 sur les enfants, les jeunes et les familles et a rendu obligatoires les prêtres et les représentants de diverses religions pour signaler les cas présumés de maltraitance d’enfant. Selon l’amendement, le terme « personne exerçant un ministère religieux » est défini comme « une personne nommée, ordonnée ou autrement reconnue en tant que chef religieux ou spirituel dans une institution religieuse ». Parmi les exemples figuraient des rabbins, des imams, des moines, des pasteurs, des religieuses, des prêtres, des frères religieux et des soeurs, et même des officiers de l’Armée du Salut.

« Le plus important est d’envoyer un message indiquant que la loi doit être prise au sérieux. Si les gens ne la respectent pas, les sanctions seront très lourdes », a déclaré Andrews, selon The Age. «La culture en est une où les gens ont pris les lois et leurs responsabilités en matière de déclaration obligatoire très au sérieux. » « J’ai expliqué très clairement que la loi de notre État est écrite par le Parlement de Victoria, qu’elle n’est pas faite à Rome et que des pénalités très lourdes sont prévues pour quiconque enfreint la loi victorienne », a déclaré Andrews, soi-disant catholique. Il a présenté le projet de loi au début d’août. Lors de l’adoption du projet de loi, il a déclaré aux journalistes: «Ces dernières semaines et ces derniers mois, il ya eu une controverse à propos des églises, en particulier de l’Église catholique. Nous croyons que c’est exactement ce qui devait arriver.

Il a ensuite ajouté: «Le sceau du confessionnal, personne, aucun politicien, aucun prêtre… n’a de raison, aucun droit… de placer sa foi ou les lois de son église au-dessus de la protection des enfants. C’est la chose la plus importante.  » Les prêtres qui informent les autorités de ce qu’ils apprennent lors de la confession sont soumis à une excommunication automatique, conformément au droit canonique de l’Église. Le canon 983 stipule dans les lois du rite latin de l’Église catholique: «Le sceau sacramentel est inviolable. En conséquence, un confesseur a absolument tort de trahir le pénitent, pour quelque raison que ce soit, verbalement ou autrement.  » En 2017, un prêtre australien a été excommunié pour avoir enfreint cette loi. Fr. Ezinwanne Igbo, originaire du Nigéria, a été reconnu coupable d’avoir brisé le sceau de la confession, après une enquête de l’Église et plus d’une douzaine de plaintes. La sanction peut toutefois être levée par le pape. L’excommunication signifie que le prêtre ne peut plus célébrer la messe et les sacrements, ou peut recevoir les sacrements. Le canon 984 stipule qu’il est «interdit au confesseur d’utiliser les connaissances acquises d’aveu au détriment du pénitent, tout en précisant que les autorités ecclésiastiques ne peuvent pas utiliser« aux fins de gouvernance externe »la connaissance des péchés commis lors de l’audience. de confession.

Les nouvelles lois obligeraient les prêtres à faire fonction de journalistes, de même que les médecins, la police, les enseignants, les infirmières, les conseillers scolaires et les travailleurs de la justice pour mineurs, mais les avocats restent exemptés. Après le vote, le ministre de la Protection de l’enfance, Luke Donnellan, a déclaré: « Le traitement spécial réservé aux églises a pris fin et les cas de maltraitance à enfant doivent être signalés ». Le procureur général de l’État de Victoria, Jill Hennessy, a rejeté les objections selon lesquelles la loi mettrait en danger la liberté de religion. Selon un communiqué de presse, elle a déclaré: « Je ne pense pas que, dans le monde contemporain, sachant ce que nous savons maintenant, nous ne puissions rien faire d’autre que d’affirmer que les droits des enfants l’emportent sur les opinions religieuses de quiconque. » La législation de Victoria est une réponse au rapport final de la Commission royale d’enquête sur les réponses institutionnelles aux abus sexuels envers les enfants, qui recommandait en 2017 que le clergé et les aveux ne soient plus exemptés des déclarations obligatoires. L’Australie du Sud et le Territoire du Nord ont introduit des lois similaires sur la déclaration obligatoire. La Tasmanie et l’Australie occidentale devraient faire de même. Mgr Peter Comensoli, archevêque de Melbourne, a déclaré dans le passé qu’il était prêt à aller en prison plutôt que de briser le sceau de la confession. En août, il a déclaré: « Pour les catholiques, la confession est une rencontre religieuse de nature profondément personnelle. Elle mérite la confidentialité. »

Le père Bob Maguire de Melbourne a déclaré en réponse à la législation: « Ils devront préparer les prisons. » Il a déclaré aux médias que ses confrères refusaient de signaler les abus à la police. Il a ajouté que, tout en comprenant les motivations de la loi, il affirmait que la «justice réparatrice» était préférable à la «justice punitive» pour les prédateurs sexuels.

En août, l’archevêque Comensoli a écrit à ses fidèles pour affirmer qu’il était déterminé à protéger les enfants et qu’il travaillait en étroite collaboration avec la Commission de l’enfance et de la jeunesse de Victoria. «Je suis fermement résolu à faire rapport aux autorités compétentes et j’ai déjà exercé ce devoir ici à Melbourne. Je suis également fermement résolu à maintenir le sceau de la confession. J’ai entamé des discussions avec nos autorités publiques afin de trouver un moyen de faire respecter ces deux principes, dans l’intérêt de la sécurité de tous. Demain, je rencontrerai le clergé de l’archidiocèse, où je réaffirmerai mes engagements et mes priorités, et rechercherai leur pleine coopération dans notre tâche commune à venir.  »

https://www.lifesitenews.com/news/new-australian-law-forces-priests-to-break-seal-of-confession

Saint Amour – Au moment du jugement de chaque âme, aucun temps ne vous sera accordé pour plaider votre cause. Le verdict sera déjà en place et ce, de manière décisive.

10 septembre 2019

Pour tous – Matin

Je vois de nouveau une Grande Flamme que j’ai appris à connaître comme étant le Cœur de Dieu le Père. Il dit : « Les enfants, Je vous parle de nouveau de la Flamme de Mon Cœur Paternel. Je suis venu vous offrir Ma Consolation et Ma Protection en ces temps de confusion et d’épreuves. Ne prenez rien pour acquis. Vivez uniquement dans la Vérité de Mon Divin Amour qui est l’embrassement de Mes Commandements. Vous vivez des jours tellement mauvais, jours où la compromission sous toutes ses formes est acceptable par la société dans son ensemble. »

« Je ne viens pas auprès de vous pour réécrire Mes Commandements ou les réinterpréter. Ce que J’ai dit est dit. Il n’y a aucune exception à la règle. Dans Mon grand amour pour l’humanité, J’attends patiemment la conversion du cœur du monde. Au moment du jugement de chaque âme, aucun temps ne vous sera accordé pour plaider votre cause. Le verdict sera déjà en place et ce, de manière décisive. Tout ce que vous pouvez faire est écouter. Le temps de faire des changements est maintenant, dans le moment présent. Je vous dis ces choses par amour. »

« Pour vous aider dans les changements qu’il vous faut faire dans votre cheminement personnel dans la sainteté, Mon Fils vous donnera Sa Bénédiction Apocalyptique le lundi soir, lorsque Ma Messagère pourra être présente. Cette Bénédiction fait du changement, quelque chose de recherché. » — Source: www.SaintAmour.org

Lisez Deutéronome 11, 26-28 :
26 Voici que je mets aujourd’hui devant vous une bénédiction et une malédiction : 27 la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de Yahweh, votre Dieu, que je vous prescris aujourd’hui ; 28 la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de Yahweh, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous n’avez pas connus. — SOURCE : « Bible Crampon »

Nouvel Ordre Mondial : Le Pape « Nous avons besoin d’un pacte éducatif global »

Pape François, vidéomessage, 12.09.2019

Note de notre site : le pape prône un nouvel humanisme : sachez que cela signifie ceci : « L’humanisme est une éthique de confiance en la nature humaine. Orienté à la fois vers l’étude et la vie, il prescrit pour but et pour règle, à l’individu comme à la société, de tendre sans cesse vers une existence plus haute.

Message vidéo du pape : « Nous avons besoin d’un pacte éducatif global »

À l’occasion du lancement du pacte éducatif SEPTEMBRE 12, 2019

« Nous avons besoin d’un pacte éducatif global qui nous éduque à la solidarité universelle, à un nouvel humanisme », affirme le pape François dans un message vidéo en italien à l’occasion du lancement du pacte éducatif, un événement mondial, qui aura lieu le 14 mai 2020, à Rome, sur le thème : « Reconstruire le pacte éducatif mondial ». « Nous devons avoir le courage de former des personnes disponibles à se mettre au service de la communauté », souligne le pape.

Le message vidéo a été publié ce jeudi 12 septembre 2019 en même temps que le « Message du pape à l’occasion du lancement du pacte éducatif » paru en italien, français, anglais, allemand, espagnol, portugais, polonais et arabe.

Le pape cite « un proverbe africain » qui dit que « pour éduquer un enfant il faut un village entier ». « Mais nous devons le construire, ce village, affirme le pape : « Tous ensemble, pour éduquer les enfants, pour éduquer le futur. »

Et pour cela, poursuit-il, « nous devons assainir le terrain de discrimination », comme cela a été expliqué dans le Document sur la fraternité humaine signé en février dernier par le pape François et le Grand imam d’Al Azhar à Abou Dhabi.

Ce « village », dont parle le pape, doit faire « grandir en tous la conscience de ce qui unit les personnes et toutes les composantes de la personne, l’étude et la vie, les générations, les professeurs et les étudiants, la famille et la société civile ».

« Nous devons faire en sorte, souligne le pape, que dans ce village naisse une convergence globale pour une alliance entre les habitants de la Terre et de la « Maison commune » afin que l’éducation soit créatrice de paix, de justice, qu’elle soit un accueil entre tous les peuples de la famille humaine ainsi qu’une occasion d’un dialogue entre leurs religions. »

Le pape prône la création d’un « village universel, mais aussi un village personnel, de chacun ».

Il appelle à « fonder les processus éducatifs sur la conscience que tout dans le monde est intimement connecté et qu’il est nécessaire de trouver d’autres façons de comprendre l’économie, la politique, la croissance et le progrès ».

Il s’adresse aux personnalités publiques qui sont engagées dans le secteur de l’éducation en souhaitant qu’elles ne reviennent pas « en arrière ».

« Cherchons ensemble à trouver des solutions, à ouvrir des processus de transformation sans peur », conclut le pape : « J’invite chacun de vous à être protagoniste de cette alliance. »

Un diacre marié pour présider une messe [invalide] ? François dit : « Allez-y »

Un diacre marié pour présider une messe [invalide] ? François dit : « Allez-y »

En Amazonie, la célébration des messes par les diacres mariés est une réalité, « autorisée » par les évêques locaux et par le pape François, dit le Père Giovanni Nicolini, 79 ans, dans une vidéo (ci-dessous).

Nicolini, est un prêtre moderniste de Bologne, en Italie, assistant ecclésiastique des associations catholiques des travailleurs italiens et fondateur d’une communauté.

La vidéo a été enregistrée lors d’une école d’été de l’association catholique politico-culturelle La Rosa Bianca à Terzolas, Trentin (21 au 25 août).

Pour Nicolini, « l’Église des prêtres » touche à sa fin, « Est-ce une prophétie ? Non, c’est la réalité. »

Il évoque un diacre marié sans nom dans la soixantaine, dans une « paroisse missionnaire isolée » en Amazonie. Ce diacre a informé son évêque par téléphone qu’il n’y avait pas de prêtre pour dire la messe le lendemain. L’évêque lui aurait dit : « Tu vas là-bas et tu dis la messe. »

Selon Nicolini, le pape François en a été informé et a répondu : « Pour l’instant, nous ne pouvons rien écrire [à ce sujet], allez-y ! »

https://gloria.tv/article/UbNzAA8veqDo2WVKJvMEhFjgS

Un diocèse suisse soutient les « bénédictions » des homosexuels et leurs pseudo-mariages

Un diocèse suisse soutient les « bénédictions » des homosexuels et leurs pseudo-mariages

Hansruedi Huber, porte-parole du diocèse de Bâle, Suisse, a admis à LuzernerZeitung.ch (30 août) que son diocèse accueille favorablement un projet de loi suisse qui considère la fornication homosexuelle comme un mariage [et les ânes comme les chevaux].

Huber a également approuvé les cérémonies de « bénédiction » pour les personnes qui pratiquent la fornication homosexuelle.

L’évêque pro-gay bâlois Felix Gmür – qui gagne autour de 170 000 francs suisses/dollars par an – a déclaré en avril que l’Eglise devrait trouver des « interprétations significatives » pour les homosexuels pratiquant.

https://gloria.tv/article/SbcrK7oVi3PW3TP2zS3c8JcM4

François, le moderniste rigide qui voit de la « rigidité » partout

François, le moderniste rigide qui voit de la « rigidité » partout

« Je n’ai pas peur des schismes. Je prie pour qu’ils n’arrivent pas « , a déclaré le pape François lors d’une conférence de presse le 10 septembre dans l’avion de Madagascar à Rome.

A la question de savoir s’il craint un schisme aux Etats-Unis où il est souvent critiqué, François a répondu que les critiques ne viennent pas seulement de l’Amérique mais de « partout ».

Il est ensuite passé en mode chien d’attaque, disant qu’il y a eu « beaucoup de schismes dans l’Église » et qu’il y a toujours « l’option schismatique » qui n’est « pas chrétienne ». Il a admis que « les idéologies entrent dans la doctrine », puis « il y a la possibilité d’un schisme ». La contamination par les idéologies semble être un problème majeur du magistère de François lui-même.

Quand il s’agit de critiquer le pape, poursuit-il, « dire ce qu’on n’aime pas, écrire un article et demander une réponse, c’est « loyal » (mot dérivé de « loi »). Mais exprimer une critique « sans dialogue », sans vouloir de réponse, c’est « ne pas aimer l’Église ». Jusqu’à présent, François a refusé le dialogue avec les cardinaux du Dubia.

Vouloir « changer le pape » fait selon François « un schisme ». Il est remarquable que François argumente sur un plan purement sociologique sans se référer à la vérité.

Il s’est défendu en déclarant qu’il dit [seulement] sur les questions sociales la même chose que Jean-Paul II. « Mais certains disent : « Ce pape est un communiste. »

Puis il s’est plaint d’une « moralité sèche » qui serait imposée aux catholiques [par qui ?]. François a dit que cela conduit à la « rigidité » et a déploré que « nous [ayons] aujourd’hui beaucoup d’écoles de rigidité » dans l’Église [ce qui ne peut être vrai, car l’Église de François est pleine de scandales moraux].

Mais pour François, prendre la morale au sérieux est « semi-schismatique » et « finira mal ». C’est pourquoi François continue à fulminer les gens « rigides », « Quand vous voyez des chrétiens, des évêques, des prêtres [qui sont] rigides, derrière cela, il y a des problèmes. Il n’y a pas la sainteté de l’Evangile. » François lui-même est un moderniste rigide.

https://gloria.tv/article/CS2bgwh7Vuqu4ivsXZqoMf4q1

Les médias sodomites félicitent François pour la nomination de l’archevêque Zuppi au poste de cardinal

Les médias sodomites félicitent François pour la nomination de l’archevêque Zuppi au poste de cardinal

PinkNews.co.uk (5 septembre), une page de propagande pour la fornication homosexuelle, a salué le pape François pour avoir fait de l’archevêque de Bologne Matteo Zuppi, un cardinal.

La page web indiquait que François avait « nommé un évêque pro-LGBT+ comme cardinal » et que les « défenseurs des droits LGBT+ célèbrent » ce choix.

En octobre 2015, François a nommé Zuppi à Bologne pour remplacer le cardinal Carlo Caffarra, l’un des cardinaux de Dubia, qui avait demandé à François de clarifier les déclarations ambiguës sur la Communion pour les adultères non repentis.

Cependant, Zuppi n’a aucune conviction réelle et fera tout ce qui lui conviendra pour le moment. Il est pro-gay, pro-islam, et en tant qu’évêque auxiliaire romain, il a célébré la Grand-Messe pontificale à différentes occasions (photo).

https://gloria.tv/article/rA9ZpYpTm7i22ZmysgkK7RCRY

Edson – Mes Ministres, Je suis le seul à pouvoir les juger…

Edson Glauber (Itapiranga-Brésil) Message de Jésus 10.09.2019
Mes Ministres, Je suis le seul à pouvoir les juger…

 Manaus-AM.

Paix à ton coeur!

Mon fils, si les cardinaux, les évêques et les prêtres de mon Église souhaitent agir et vivre sur un pied d’égalité avec les mondains et les politiques de ce monde, je leur permettrai d’être traités et jugés par les lois d’hommes égaux aux mondes et aux politiques également;

Mais s’ils agissent comme de Vrais Ministres de ma sainte Église, leur jugement appartient à moi seul:
Je suis le seul à pouvoir les juger!
Puissent-ils être à Moi,
suivre mes pas,
fermer les yeux sur le monde
et regarder mon Cœur,
afin qu’ils ne tombent pas ou ne soient pas une proie facile pour le monde, la chair et le diable.
Merci de m’avoir écouté.

Je vous bénis!

http://itapiranga0205.blogspot.com/

Synode sur l’Amazonie : des erreurs et des hérésies dénoncées par le cardinal Burke et Mgr Schneider

Synode sur l’Amazonie : des erreurs et des hérésies dénoncées par le cardinal Burke et Mgr Schneider

Source : Vu sur Riposte Catholique, qui reprend la lettre parue dans l’Homme Nouveau

[Présentation de L’Homme Nouveau : Du 6 au 27 octobre, se déroulera le synode des évêques sur l’Amazonie. La publication de l’Instrumentum Laboris, le document préparatoire de ce synode, a suscité des craintes et des réactions chez plusieurs théologiens, clercs et fidèles laïcs. Ce texte avait déjà fait l’objet de vivre critiques par le cardinal Müller et le cardinal Brandmüller. Le cardinal Burke (déjà auteur d’une lettre à destination des cardinaux et pointant du doigt les erreurs de l’Instrumentum Laboris) et Mgr Schneider ont choisi de présenter à l’ensemble des fidèles catholiques, six sujets gravement problématiques ressortant du texte préparatoire. Ils invitent à « une croisade de prière et de jeûne afin d’implorer Dieu pour que l’erreur et l’hérésie ne pervertissent pas la prochaine assemblée extraordinaire du synode des évêques sur l’Amazonie ». Voici une traduction de leur lettre ouverte.]

Divers prélats et commentateurs fidèles laïcs, ainsi que des institutions laïques, ont mis en garde sur le fait que les auteurs de l’Instrumentum Laboris, publié par le secrétariat du Synode de Évêques pour servir de base pour la discussion durant la prochaine assemblée extraordinaire sur l’Amazonie, ont inséré de graves erreurs théologiques et des hérésies dans le document.

Nous invitons le clergé catholique et les fidèles à participer à une croisade de prière et de jeûne afin d’implorer Notre Seigneur et Sauveur, par l’intercession de la Sainte Vierge sa Mère, pour les intentions suivantes :

Que les erreurs théologiques et les hérésies insérées dans l’Instrumentum Laboris ne soient pas approuvées durant l’assemblée synodale. Qu’en particulier le Pape François, dans l’exercice de son ministère pétrinien, puisse confirmer ses frères dans la foi par un rejet sans ambiguïté des erreurs de l’Instrumentum Laboris, et qu’il ne consente pas à l’abolition du célibat sacerdotal dans l’Église latine en introduisant la pratique de l’ordination d’hommes mariés, les dits « viri probati », pour le sacerdoce sacré.

Nous proposons une croisade de quarante jours de prière et de jeûne à commencer le 17 septembre et à terminer le 26 octobre 2019, le jour précédant la conclusion de l’assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l’Amazonie. Quiconque serait informé de la croisade après la date officielle de son commencement, pourrait bien sûr s’y joindre à n’importe quel moment.
Durant les quarante jours de la croisade de prière et de jeûne, nous invitons à prier au moins une dizaine du Saint Rosaire et à jeûner une fois par semaine pour les intentions mentionnées plus haut. Selon la tradition de l’Église, jeûner consiste à manger un seul repas complet dans la journée et, en addition, il est possible d’y ajouter deux petites collations. Jeûner au pain et à l’eau est également recommandé pour ceux qui sont capables de faire ainsi.
Il est de notre devoir de faire prendre conscience aux fidèles de quelques-unes des erreurs répandues dans l’Instrumentum Laboris. En guise d’introduction, il faut observer que le document est long et qu’il est marqué par un langage qui n’est pas clair dans sa compréhension, tout spécialement ce qui concerne le dépôt de la foi (depositum fidei). Parmi les principales erreurs, nous notons plus particulièrement les suivantes :

1. Un panthéisme implicite

L’Instrumentum Laboris promeut une socialisation païenne de la « Terre Mère », reposant sur la cosmologie des tribus amazoniennes, implicitement panthéiste.
Les peuples aborigènes découvrent comment toutes les parties « sont des dimensions qui existent de façon constitutive en relation, formant un tout vital »(n°21) et ainsi vivent « en communion avec la nature comme un tout » (n°18) et « en dialogue avec les esprits » (n° 75). Leur vie et leur« bonne manière de vivre » sont caractérisées par « l’harmonie des relations » entre « le cosmos total- nature, hommes, l’être suprême » et « les diverses forces spirituelles » (n° 12 et 13), résumé dans le « mantra » du Pape François : « tout est connecté » (n° 25).

Les croyances et les rites des « guérisseurs traditionnels »(n° 88 et 89) concernant « la divinité aux noms multiples », agissant avec et en relation avec la nature (n° 25) « créent harmonie et équilibre entre les êtres humains et le cosmos » (n° 87). Ainsi, nous devons écouter les pleurs de la« terre Mère » (n° 146), arrêter son extermination (n° 17) et vivre sainement en harmonie avec elle (n° 85).

Le Magistère de l’Église rejette un tel panthéisme implicite comme incompatible avec la Foi catholique : « La chaleur de la Terre Mère, dont la divinité s’étend à toute la création, comble, dit-on, le fossé entre la création et le Dieu-Père transcendant du judaïsme et du christianisme en écartant la perspective de devoir être jugés par un tel Être. » (Conseil Pontifical pour la Culture et Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux, « Jésus Christ, le porteur d’eau vive : une réflexion chrétienne sur le « Nouvel Age », 2.3.1)

Dans l’affirmation suivante, le Magistère de l’Église rejette panthéisme et relativisme en enseignant ceci :
« Ils (NDT : les adeptes du Nouvel Age) tendent à relativiser la doctrine religieuse en faveur d’une vague vision mondialiste exprimée comme un système de mythes et de symboles habillés d’un langage religieux. De plus, ils proposent souvent un concept panthéiste de Dieu qui est incompatible avec les Saintes Ecritures et la Tradition chrétienne. Ils remplacent la responsabilité personnelle envers Dieu pour nos actions par un sens du devoir envers le cosmos, renversant par conséquent le véritable concept de péché et le besoin de rédemption à travers le Christ. » (Jean-Paul II, Adresse aux évêques américains de l’Iowa, du Kansas, du Missouri et du Nebraska, visite« Ad Limina », 28 mai 1993).

2. Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut

L’Instrumentum Laboris retire, de son implicite conception panthéiste, un concept erroné de la Révélation divine, affirmant dans l’ensemble que Dieu continue de se communiquer Lui-même dans l’histoire à travers la conscience des peuples et les cris de la nature. Selon cette vision, les superstitions païennes des tribus amazoniennes sont une expression de la Révélation divine méritant une attitude de dialogue et d’acceptation de la part de l’Église :
L’Amazonie est une « place théologique » où la foi « ou l’expérience de Dieu dans l’histoire » est vécue ; c’est « une source particulière de la révélation de Dieu : des lieux épiphaniques » où « les caresses de Dieu » deviennent « incarnées dans l’histoire » (n° 19).
L’Église doit « découvrir la présence incarnée et active de Dieu » dans « la spiritualité des peuples d’origine » (n° 33), reconnaissant en eux « d’autres avenues/voies » (n° 39), puisque l’Esprit Créateur « a nourri la spiritualité de ces peuples pendant des siècles, même avant la proclamation de l’Évangile » (n° 120), leur enseignant « la foi en Dieu Créateur Père-Mère » et « la relation vivante avec la nature et la « Terre Mère » ainsi qu’ “avec les ancêtres” » (n° 121).

À travers le dialogue, l’Église doit éviter d’imposer des « doctrines pétrifiées » (n° 38), « des formulations de la foi exprimées avec d’autres références culturelles » (n° 120), et une « attitude corporatiste qui réserve le salut uniquement à son propre credo ». (n° 39) ; en faisant ainsi, l’Église marchera « en cherchant son identité vers l’unité dans le Saint Esprit ». (n° 40)

Le Magistère de l’Église rejette la relativisation du caractère unique de la Révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures et la Tradition sacrée, en enseignant ceci :
« L’Église a toujours vénéré les divines Écritures, comme elle le fait aussi pour le Corps même du Seigneur, elle qui ne cesse pas, surtout dans la sainte liturgie, de prendre le pain de vie sur la table de la Parole de Dieu et sur celle du Corps du Christ, pour l’offrir aux fidèles. Toujours elle eut et elle a pour règle suprême de sa foi les Écritures, conjointement avec la sainte Tradition, puisque, inspirées par Dieu et consignées une fois pour toutes par écrit, elles communiquent immuablement la Parole de Dieu lui-même et font résonner dans les paroles des prophètes et des Apôtres la voix de l’Esprit Saint. » (Second Concile du Vatican, Constitution dogmatique Dei Verbum, n° 21)

Le Magistère de l’Église affirme qu’il n’y a qu’un unique Sauveur, Jésus-Christ, et que l’Église est son unique Corps mystique et Épouse :
« Par conséquent, compte tenu de l’unicité et de l’universalité de la médiation salvifique de Jésus-Christ, on doit croire fermement comme vérité de foi catholique en l’unicité de l’Église fondée par le Christ. Tout comme il existe un seul Christ, il n’a qu’un seul Corps, une seule Épouse : une « seule et unique Église catholique et apostolique ». De plus, les promesses du Seigneur de ne jamais abandonner son Église (cf. Mt 16,18 ; 28,20) et de la guider par son Esprit (cf. Jn 16, 13) impliquent, selon la foi catholique, que l’unicité et l’unité, comme tout ce qui appartient à l’intégrité de l’Église, ne feront jamais défaut. ». (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Déclaration Dominus Iesus sur l’unicité et l’universalité salvifique de Jésus Christ et de l’Église, n° 16)

3. Dialogue interculturel au lieu d’évangélisation

L’Instrumentum Laboris contient la théorie erronée que les peuples aborigènes ont déjà reçu la révélation divine et que l’Église catholique en Amazonie devrait opérer « une conversion pastorale et missionnaire », au lieu d’introduire la doctrine et la pratique de la vérité et du bien universels. L’Instrumentum Laboris affirme également que l’Église doit s’enrichir des symboles et des rites des peuples aborigènes:
Une « Église en chemin » évite le risque de« proposer une solution avec une valeur universelle » ou l’application d’ « un corps monolithe de doctrine regardé par tous » (n° 110), et favorise l’interculturalité, c’est-à-dire « un enrichissement mutuel des cultures dans le dialogue », parce que « les sujets actifs de l’interculturation sont les peuples indigènes eux-mêmes » (n°122). En outre, l’Église reconnaît « la spiritualité indigène comme une source de richesse pour l’expérience chrétienne »et se charge d’ « une catéchèse qui assume le langage et le sens des récits des cultures indigènes et d’ascendance africaine » (n° 123). En partageant mutuellement« leurs expériences de Dieu », les croyants font « de leurs différences un stimulus de croissance et d’approfondissement de leur propre foi » (n° 136).

Le Magistère de l’Église rejette l’idée que l’activité missionnaire soit simplement un enrichissement interculturel, en enseignant ceci :
« Les initiatives particulières par lesquelles les prédicateurs de l’Évangile envoyés par l’Église et allant dans le monde entier s’acquittent de la tâche d’annoncer l’Évangile et d’implanter l’Église parmi les peuples ou les groupes humains qui ne croient pas encore au Christ, sont communément appelées « missions » (…). La fin propre de cette activité missionnaire est l’évangélisation et l’implantation de l’Église dans les peuples ou les groupes humains dans lesquels elle n’a pas encore été enracinée (…). Mais le moyen principal de cette implantation, est la proclamation de l’Évangile de Jésus Christ . » (Second Concile du Vatican, Décret Ad Gentes, n° 6)
« Par l’inculturation, l’Église incarne l’Evangile dans les diverses cultures et, en même temps, elle introduit les peuples avec leurs cultures dans sa propre communauté; elle leur transmet ses valeurs, en assumant ce qu’il y a de bon dans ces cultures et en les renouvelant de l’intérieur. Pour sa part, l’Eglise, par l’inculturation, devient un signe plus compréhensible de ce qu’elle est et un instrument plus adapté à sa mission. ». (Jean-Paul II, Encyclique Redemptoris Missio, n° 52)

4. Une conception erronée de l’ordination sacramentelle, postulant des ministres du culte des deux sexes pour accomplir même des rites chamaniques

Au nom de l’inculturation de la foi, et sous le prétexte du manque de prêtres pour célébrer fréquemment l’Eucharistie, l’Instrumentum Laboris est en faveur d’adapter les ministères ordonnés catholiques aux coutumes ancestrales des peuples aborigènes, accordant aux femmes des ministères officiels et ordonnant les dirigeants mariés de la communauté comme prêtres de second rang, privés d’une partie de leur pouvoir ministériel mais autorisés à célébrer des rites chamaniques :
Comme « le cléricalisme est inacceptable sous toutes ses formes »(n° 127) « un changement est nécessaire en ce qui regarde le critère de sélection et de préparation des ministres autorisés à célébrer l’Eucharistie » (n° 126), étudiant la possibilité de l’ordination presbytérale « pour des anciens, préférablement indigènes, respectés et acceptés dans leur communauté, même s’ils ont une famille stable et existante » (n° 129), ceci montrant « une autre manière d’être l’Église (…) sans la censure, le dogmatisme ou les disciplines rituelles. » (n° 138). Parce que, dans les cultures de l’Amazonie,« l’autorité est rotative », il serait opportun « de reconsidérer l’idée que l’exercice de la juridiction (pouvoir du gouvernement) doive être lié dans tous les domaines (sacramentel, juridique, administratif) et de façon permanente au sacrement de l’Ordre sacré ». (n° 127) L’Église doit « identifier le type de ministère officiel qui peut être conféré aux femmes » (n° 129). Reconnaissance doit être donnée « aux rites et cérémonies indigènes »qui « créent une harmonie et un équilibre entre les êtres humains et le cosmos » (n° 87), de même qu’ « aux éléments traditionnels qui sont parts des processus de guérison » pratiqués par les « guérisseurs anciens » (n° 88) dont « les rites, les symboles et les styles de célébration » devraient être intégrés dans « les rituels sacramentels et liturgiques ». (n° 126)

Le Magistère de l’Église rejette de telles pratiques, et leurs idées implicites, en enseignant ceci :
« Le sacerdoce ministériel diffère essentiellement du sacerdoce commun des fidèles parce qu’il confère un pouvoir sacré pour le service des fidèles. Les ministres ordonnés exercent leur service auprès du peuple de Dieu par l’enseignement (munus docendi), le culte divin (munus liturgicum) et par le gouvernement pastoral (munus regendi). » (Catéchisme de l’Église catholique, n° 1592)
« Le Christ, Fils unique du Père, du fait même de son incarnation, est constitué Médiateur entre le ciel et la terre, entre le Père et le genre humain. En pleine harmonie avec cette mission, le Christ est resté durant toute sa vie dans l’état de virginité, qui signifie son dévouement total au service de Dieu et des hommes. Ce lien profond qui, dans le Christ, unit la virginité et le sacerdoce, se reflète en ceux à qui il échoit de participer à la dignité et à la mission du Médiateur et Prêtre éternel, et cette participation sera d’autant plus parfaite que le ministre sacré sera affranchi de tout lien de la chair et du sang. » (Paul VI, Encyclique Sacerdotalis Caelibatus, n° 21)
« La volonté de l’Église trouve sa dernière motivation dans le lien du célibat avec l’Ordination sacrée, qui configure le prêtre à Jésus Christ Tête et Époux de l’Église. L’Église, comme Épouse de Jésus Christ veut être aimée par le prêtre de la manière totale et exclusive avec laquelle Jésus Christ Tête et Époux l’a aimée. Le célibat sacerdotal alors, est don de soi dans et avec le Christ à son Église, et il exprime le service rendu par le prêtre à l’Église dans et avec le Seigneur. » (Jean-Paul II, Exhortation apostolique Pastores dabo vobis, n° 29)
« L’ordination sacerdotale, par laquelle est transmise la charge, confiée par le Christ à ses Apôtres, d’enseigner, de sanctifier et de gouverner les fidèles, a toujours été, dans l’Église catholique depuis l’origine, exclusivement réservée à des hommes. (…) D’autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, n’ait reçu ni la mission spécifique des Apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non admission des femmes à l’ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu’elles auraient une dignité moindre ni qu’elles seraient l’objet d’une discrimination. (…) C’est pourquoi, afin qu’il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l’Église, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères (cf. Lc22,32), que l’Église n’a en aucune manière le pouvoir de conférer l’ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles de l’Église. » (Jean-Paul II, Lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis, n° 1, 3 et 4)

5. Une « écologie intégrale » qui dévalorise la dignité humaine

En accord avec ses vues implicitement panthéistes, l’Instrumentum Laboris relativise l’anthropologie chrétienne qui reconnaît la personne humaine comme créée à l’image de Dieu et donc le sommet de la création matérielle (Gen 1, 26-31). À l’opposé, il considère l’humain comme un simple lien dans la chaîne écologique de la nature, regardant le développement socio-économique comme une agression envers la « Terre Mère ».
« Un aspect fondamental de l’origine du péché humain est de se détacher de la nature et de ne pas la reconnaître comme une part de l’humain en exploitant la nature sans limites.»(n° 99) « Un nouveau paradigme de l’écologie intégrale »(n°56) devrait se fonder sur « la sagesse des peuples indigènes » et sur leur vie quotidienne qui « nous enseigne à nous reconnaître comme part du biome » (n° 102), « part de l’écosystème » (n° 48), « part de la nature ». (n° 17)

Le Magistère de l’Église rejette les opinions suivantes : que les hommes ne possèdent pas une dignité unique au-dessus du reste de la création matérielle, et que le progrès technique est lié au péché, en enseignant ceci :
« Aux hommes, Dieu accorde même de pouvoir participer librement à sa providence en leur confiant la responsabilité de « soumettre la terre et de la dominer » (cf. Gn 1, 26-28). Dieu donne ainsi aux hommes d’être causes intelligentes et libres pour compléter l’œuvre de la Création, en parfaire l’harmonie pour leur bien et celui de leurs prochains. » (Catéchisme de l’Église catholique, n° 307)

6. Un collectivisme tribal qui amoindrit le caractère propre de la personne et la liberté

Selon l’Instrumentum Laboris, une « conversion écologique » intégrale inclut l’adoption du modèle social collectif des tribus aborigènes dans lesquelles la personnalité individuelle et la liberté sont amoindries :
« Le concept de sumak kawsay [« bonne vie »] a été construit à partir de la sagesse ancestrale des peuples et nations indigènes. Il s’agit d’un mot riche d’expérience, plus ancien et plus réel qui propose un style de vie communautaire où tous SENTENT, PENSENT et AGISSENT de la même façon, comme un fil de laine qui maintient, enveloppe et protège, comme un poncho de différentes couleurs »(Appel « Le Cri du Sumak Kawsay en Amazonie », cité dans la note 5 du n° 12). « La vie en Amazonie est intégrée et unifiée au territoire ; il n’y a pas de séparation ou de division entre les parties. Cette unité inclut toute l’existence : travail, repos, relations humaines, rites et célébrations. Chaque chose est partagée ; les espaces privés, si caractéristiques de la modernité, sont réduits au minimum. La vie avance sur un chemin commun où les tâches et les responsabilités sont distribuées et partagées dans le but du bien commun. Il n’y a pas de place pour l’idée d’un individu détaché de la communauté ou du territoire. » (n° 24)

Le Magistère de l’Église rejette de telles opinions en enseignant ceci :
« La personne humaine doit toujours être comprise dans sa singularité inimitable et inéluctable. De fait, l’homme existe avant tout comme subjectivité, comme centre de conscience et de liberté, dont l’histoire unique et non comparable à aucune autre exprime l’impossibilité de le réduire à quelque tentative que ce soit de l’enfermer dans des schémas de pensée ou dans des systèmes de pouvoir, idéologiques ou non. » (Compendium de la Doctrine sociale de l’Église, n° 131)
« À juste titre, l’homme apprécie la liberté et la cherche passionnément : à juste titre, il veut et doit former et conduire, de sa libre initiative, sa vie personnelle et sociale, en en assumant personnellement la responsabilité.(Veritatis Splendor, n° 24) De fait, non seulement la liberté permet à l’homme de modifier convenablement l’état de choses qui lui est extérieur, mais elle détermine la croissance de son être en tant que personne, par des choix conformes au vrai bien : (Catéchisme de l’Église catholique, n° 1733) de la sorte, l’homme s’engendre lui-même, il est le père de son propre être (Saint Grégoire de Nysse, De Vita Moysis), il construit l’ordre social.» (Compendium de la Doctrine sociale de l’Église, n° 135)

Conclusion

Les erreurs théologiques et les hérésies, implicites et explicites, dans l’Instrumentum Laboris de l’imminente assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l’Amazonie, sont une manifestation alarmante de la confusion, de l’erreur et de la division qui affectent l’Église d’aujourd’hui. Personne ne peut s’excuser de ne pas être informé de la gravité et de la situation, et de ne pas prendre les mesures appropriées par amour pour le Christ et pour sa vie avec nous dans l’Église.
Par-dessus tout, tous les membres du Corps mystique du Christ, en présence d’une telle menace contre son intégrité, doivent prier et jeûner pour le bien éternel de ses membres qui risquent d’être scandalisés, c’est-à-dire induits dans la confusion, dans l’erreur, dans la division par ce texte pour le Synode des Évêques. De plus, chaque catholique, comme un vrai soldat du Christ, est appelé à protéger et à promouvoir les vérités de la foi et la discipline par lesquelles ces vérités sont honorées dans la pratique, de peur que la solennelle assemblée des évêques au Synode ne trahisse la mission du Synode qui est « d’aider de ses conseils le Pontife Romain pour le maintien et le progrès de la foi et des mœurs, pour conserver et affermir la discipline ecclésiastique (…) » (Droit Canon, n° 342).

Le 13 octobre 2019, lors de la tenue de l’assemblée extraordinaire du Synode des Évêques sur l’Amazonie, aura lieu la canonisation du bienheureux cardinal John Henry Newman. Puissent le Saint Père et tous les membres de l’assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l’Amazonie, entendent et acceptent l’enseignement lumineux de ce nouveau saint de l’Eglise, par lequel il prévient contre des erreurs théologiques semblables à celles mentionnées plus haut dans l’Instrumentum Laboris :

« Les crédos privés, les religions capricieuses peuvent être très voyants et s’imposer à beaucoup de nos jours; les religions nationales peuvent s’étaler sur une grande échelle de façon inerte, et occuper le terrain pendant des siècles, et distraire l’attention ou semer la confusion dans le jugement des savants ; mais, à la longue, il apparaîtra que, ou bien la Religion catholique est en vérité et vraiment la préfiguration du monde invisible dans celui-ci, ou bien qu’il n’y a rien de positif, rien de dogmatique, rien de réel dans nos idées sur d’où nous venons et où nous allons. » (Discourses to Mixed Congregations, XIII)

« Jamais la Sainte Église n’a eu autant besoin de champions contre [l’esprit de libéralisme dans la religion] qu’actuellement, alors que, hélas, c’est une erreur se répandant comme un piège sur le monde entier ; […] Le libéralisme dans la religion est la doctrine qui affirme qu’il n’existe aucune vérité positive dans la religion, et que toutes les croyances se valent, position dont l’enseignement prend substance et force de jour en jour actuellement. C’est inconsistant avec la reconnaissance de n’importe quelle religion comme vraie. Il enseigne que toutes doivent être tolérées, car toutes sont des questions d’opinions. La religion révélée n’est pas une vérité, mais un sentiment et un goût; pas un fait objectif; pas un fait miraculeux: et donc c’est le droit de chaque individu de lui faire dire ce qui lui plaît le plus. La dévotion n’est pas nécessairement fondée sur la foi. Les hommes peuvent fréquenter les Églises protestantes ou l’Église catholique, peuvent recevoir de la nourriture des deux et n’appartenir à aucune. Ils peuvent fraterniser ensemble dans des pensées spirituelles et des sentiments, sans avoir de doctrines communes et éprouver la nécessité d’en posséder. » (Biglietto Speech, 12 mai 1879)

Que Dieu, par l’intercession de tant de vrais missionnaires catholiques qui évangélisèrent les peuples indigènes des Amériques, parmi lesquels sont saint Turibius de Mongrovejo et saint José de Anchieta, et par l’intercession des saints que les peuples indigènes ont donnés à l’Église, parmi lesquels sont saint Juan Diego et sainte Catherine Tekakwitha, et tout spécialement par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Reine du Saint Rosaire, qui vainc toute hérésie, accorde que les membres de la prochaine assemblée du Synode des Évêques sur l’Amazonie et le Saint Père soient protégés du danger d’approuver des erreurs doctrinales et des ambiguïtés, et de miner la règle apostolique du célibat sacerdotal.

Cardinal Raymond L. Burke – Mgr Athanasius Schneider
12 septembre 2019. Fête du Très saint Nom de Marie

https://gloria.tv/article/zD3ayfxfCYLc42onjSbZMUdKW + Riposte Catholique

Le Pape Benoît XVI fait l’objet d’une conspiration à l’intérieur même de ses propres couloirs, par une secte maléfique

Résultat de recherche d'images pour "faux prophète"

Vierge Marie : Plans pervers au Vatican pour détruire l’Église Catholique.

Mercredi 18 janvier 2012 à 9h50

Le Pape Benoît XVI fait l’objet d’une conspiration à l’intérieur même de ses propres couloirs, par une secte maléfique. Mes serviteurs sacrés savent que cette secte existe à l’intérieur du Vatican mais ils sont impuissants contre ce groupe du mal qui a infiltré l’Église Catholique depuis des siècles. Ce sont les membres de ce groupe qui sont responsables d’avoir déformé la Vérité des Enseignements de mon Fils. On en sait tellement peu sur eux et leur travail infâme. Ils ont retiré la Vraie Doctrine de l’Église Catholique et l’ont remplacée par une version molle et diluée dont on a gavé les Catholiques depuis les quarante dernières années. Cette secte maléfique et secrète a répandu une telle confusion que mes enfants se sont éloignés de la Véritable Église. Priez pour qu’ils ne fassent pas partir le Pape. Priez pour que le faux prophète ne prenne pas le siège du Saint Père pour répandre ses mensonges. Priez pour que les serviteurs sacrés du Vatican soient suffisamment forts pour résister au complot maléfique conçu pour détruire l’Église Catholique.

Maria de la Divine Miséricorde

Maman de l’Amour – Mes chers enfants, créez des groupes de prière et des cénacles et portez la prière dans chaque famille et chaque communauté

Maman de l’Amour reçu Dimanche 28 Juillet 2019 par Marco Ferrari

DIMANCHE, 28 JUILLET 2019
MESSAGE DE LA MAMAN DE L’AMOUR REÇU AU COURS DE LA PRIÈRE
DU 4ème DIMANCHE DU MOIS, DANS SON OASIS
DE PARATICO- (BRESCIA) Italie

Mes chers enfants bien-aimés, Aujourd’hui je suis en prière avec vous et je vous remercie de votre présence en ce lieu qui m’est si cher.

Mes chers enfants, quand vous vous rassemblez pour prier, vous êtes ma joie!
Mes chers enfants, créez des groupes de prière et des cénacles et portez la prière dans chaque famille et chaque communauté.

Chers enfants, aujourd’hui je vous invite à la prière et au témoignage authentique.

Mes enfants, ce n’est que par la prière que vous pouvez sortir victorieux des grandes épreuves; ce n’est que par la force et la puissance de la prière que vous pourrez vaincre la haine et la méchanceté de votre entourage.

Mes enfants, priez et demandez que le Très Précieux Sang de Jésus lave votre cœur de tout péché et purifie chacune de vos actions; priez et demandez que le Sang de Jésus bénisse cette humanité qui malheureusement s’éloigne toujours plus de l’amour de Dieu.
Mes enfants, retournez à la prière.

Ne vous laissez pas distraire par le monde et ses lois!

Mes enfants, retournez à l’amour de Dieu!
Mes enfants, retournez à la prière pour qu’elle devienne grâce, joie, vie, force, lumière et amour pour vous et vos proches.

Je vous accompagne sur votre chemin de retour et je vous bénis au nom de Dieu, qui est Père, au nom de Dieu, qui est Fils et au nom de Dieu, qui est Esprit d’Amour. Amen.

Je vous embrasse et je vous caresse chacun en particulier. Au revoir, mes enfants.

http://www.mammadellamore.it/messaggi%20francese2019.htm

La fin du monde et le jugement dernier.

Passé ce moment, Dieu dira « Assez ! « . Le Christ apparaîtra alors en personne pour juger « les vivants et les morts ». Tous le verront, sans exception, certains pour la Gloire éternelle, d’autres pour la damnation éternelle. L’Enfer, éternel, sera définitivement clos pour qu’il ne puisse plus souiller ni le Ciel ni la Création. Mais il est éternel et ne sera donc pas détruit.           

La Terre reviendra à son origine, planète parmi les planètes avant d’être dissout comme toutes les autres planètes, une fois le Jugement dernier prononcé. Le Christ avec tous les saints de tous les temps montera dans une dernière ascension dans la « Jérusalem céleste » préparée de tous temps. Les saints gouverneront alors avec le Christ pour l’éternité :

Je viendrai alors, non plus en Maître mais en Roi, prendre possession de mon Église militante, désormais devenue Une et Universelle telle que la fit ma volonté. Son travail séculaire sera terminé. L’Ennemi vaincu à jamais. La Terre purifiée par les torrents de la Grâce descendue pour une dernière fois sur elle pour la rendre telle qu’elle était au début, quand le péché n’avait pas corrompu cet autel planétaire destiné à chanter avec les autres planètes les louanges de Dieu, et devenu par la faute des humains la base de l’échafaud de son Seigneur fait Chair pour sauver la Terre. Une fois que seront vaincus tous les séducteurs, tous les persécuteurs qui, à un rythme soutenu, ont troublé l’Église, mon épouse, elle connaîtra la tranquillité et la gloire. Moi et mes saints, nous monterons ensemble dans une dernière ascension et prendrons possession de la Cité sans contamination, où mon trône est préparé et où tout sera nouveau et sans douleur. Baignés de ma Lumière, vous régnerez avec moi dans les siècles des siècles.

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

Selon François, les différences religieuses « sont nécessaires ».

Selon François, les différences religieuses « sont nécessaires ».

« Nos différences sont nécessaires « , a affirmé avec beaucoup d’insistance le pape François lors d’une rencontre interreligieuse avec des jeunes à Maputo, au Mozambique, le 5 septembre.

Au même moment, son controversé secrétaire d’État adjoint, l’archevêque Edgar Peña Parra, était assis dans le fond et mâchait du chewing-gum.

C’est la déclaration de Francis, prononcée à l’origine en portugais (vidéo ci-dessous) :

« Je remercie les membres des différentes confessions religieuses qui se sont joints à nous, ainsi que ceux qui n’appartiennent à aucune tradition religieuse particulière. Merci de vous encourager les uns les autres à vivre et à célébrer aujourd’hui le défi de la paix en tant que famille que nous sommes. Vous faites l’expérience que nous sommes tous nécessaires : avec nos différences, nous sommes tous nécessaires. Nos différences sont nécessaires. »

Dans le monde réel, les différences ne sont pas nécessaires, la compréhension de la vérité l’est.

NovusOrdoWatch.org (7 septembre) a qualifié le discours de François de discours de motivation sur la base du plus petit dénominateur commun, usant de platitudes naturalistes trop entendues sur les espoirs, les rêves, les racines et les horizons – complètement dépourvu de tout surnaturel, à part un générique « Dieu vous aime » à la fin.

https://gloria.tv/article/SUizLSh9knb33guhAGd6tcxiy

François met en garde les évêques malgaches contre les jeunes prêtres « rigides »

François met en garde les évêques malgaches contre les jeunes prêtres « rigides »

Le 7 septembre dernier, à la cathédrale d’Antananarivo, à Madagascar, le pape François a parlé aux évêques locaux de la sélection des séminaristes.

Dans ce contexte, il les met en garde contre les jeunes prêtres qui sont « trop rigides » [comprendre : pieux et sérieux]. François insinue qu’il y a derrière cela de « graves problèmes ».

Cependant, François omet de mentionner les maux produits par des libéraux rigides comme lui-même, qui déversent des litres d’eaux usées modernistes dans le vin mousseux de l’Evangile.

https://gloria.tv/article/AMWap6FEZxrc1aPfy3fSmkEcf

L’Antéchrist et la grande persécution.

L’Antéchrist et la grande persécution.      

Puis surgira l’Antéchrist à qui Satan livrera tous ses pouvoirs.

Il est logique que, dans un monde où tant de lumières spirituelles seront mortes, s’instaure manifestement le règne, bref mais terrible, de l’Antéchrist, engendré par Satan comme le Christ fut engendré par le Père. Le Christ, fils du Père, engendré par l’Amour avec la Pureté. L’Antéchrist, fils de Satan, engendré par la Haine avec la triple Impureté.  

Ce sera une personne très haut placée, comme un astre. Non un astre humain qui brille dans un ciel humain, mais un astre d’une sphère surnaturelle, lequel, cédant à la flatterie de l’Ennemi, connaîtra l’orgueil après l’humilité, l’athéisme après la foi, la luxure après la chasteté, la faim de l’or après la pauvreté évangélique, la soif d’honneurs après une vie cachée. Il est moins effrayant de voir tomber une étoile du firmament que de voir tomber dans les anneaux de Satan cette créature déjà élue.

Il n’est pas certain que cette prophétie désigne un Pape, mais peut-être une figure de proue de ces saints des derniers temps suscité par Marie, peut-être un de ceux qui auront contribué « avec une main de père et de roi » à l’unification des croyants en un seul troupeau du Christ.

Commenceront alors la persécution violente, mais brève contre les croyants fidèles. Tout le Ciel, avec l’Église militante encore sur terre, sera en prière pour que ce troupeau ne sombre pas. Sans ce secours le troupeau sombrerait en entier. Les fidèles disposeront ensuite d’une très courte période d’accalmie pour se préparer avant le jugement dernier. Ils n’auront en effet qu’une période de purification (purgatoire) restreinte et donc accrue en intensité.

L’Antéchrist suscite des phénomènes aptes à vous séduire et à vous faire tromper, prévient L’Esprit-Saint. Il s’agit des prodiges dont le Christ a prévenu lorsqu’il vous a prédit les derniers temps, en mettant l’humanité en garde contre ces mêmes prodiges et contre les voix des faux christs et des faux prophètes qui surgiront et apparaîtront ici et là.           

Terrifiant comme jamais l’homme n’en a connu, le dernier temps, de trois ans et six mois, sera celui pendant lequel Satan, par l’intermédiaire de son fils, brûlera d’une rage suprême, car la scission entre les deux rameaux du peuple de Dieu sera terminée, et avec elle la cause de tant de maux matériels, moraux et spirituels; il utilisera alors ses ultimes et parfaites astuces pour nuire, ruiner, tuer le Christ dans les cœurs ainsi que les cœurs acquis au Christ.        

Les sages comprendront le piège de Satan — ou plutôt les innombrables pièges de Satan —, car ceux qui possèdent la vraie Sagesse sont éclairés. Par leur fidélité à la grâce, ils deviendront purs et éprouvés comme le feu, dignes d’êtres élus au ciel. Les impies, eux, suivront le Mal et feront le mal: ils ne pourront en effet comprendre le Bien car, par leur volonté spontanée, ils se seront rempli le cœur de mal.     

« Alors viendra le temps où l’Eglise, outragée à un point jamais égalé, ne sera plus libre de célébrer le sacrifice perpétuel, et l’abomination de la désolation sera élevée sur le Lieu Saint et sur les lieux saints, comme cela a été annoncé par les prophètes et répété par moi, qui ne me trompe pas, dit Jésus. Il poursuit : Daniel dit : « Il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours (d’un tel outrage). Heureux celui qui tiendra et qui atteindra mille trois cent trente-cinq jours ». 

Cela signifie que, pendant les trois ans et six mois qui précéderont la fin, un petit temps sera finalement réservé aux fidèles pour se rassembler et écouter la Parole ultime, qui résonnera dans leurs esprits comme une invitation au ciel, tandis que Michel avec ses anges vaincra Satan et ses démons. « Heureux celui qui tiendra et qui atteindra mille trois cent trente-cinq jours » signifie: « Heureux celui qui aura persévéré jusqu’à la fin « , car il sera sauvé.

Azarias, l’ange gardien de Maria Valtorta, nous adresse cette supplique en vue de ce temps d’épreuve : « Élevez autour de l’Église la barrière de votre prière (pour cette heure-là ».

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

J. Leary – Si vous avez été bénis avec un revenu excessif, vous pouvez alors partager votre argent avec votre famille et ceux en besoin.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Samedi, le 10 août, 2019 (S. Laurent)

Jésus a dit : « Mon peuple, J’ai accordé plusieurs grâces et un bon revenu à ceux qui Me suivent avec amour. Ces gens qui M’aiment, sont les mêmes qui aiment leurs familles et ceux en besoin. Si vous avez été bénis avec un revenu excessif, vous pouvez alors partager votre argent avec votre famille et ceux en besoin. Mon Église et certains membres de votre famille ont besoin de votre appui continu. Lorsque vous partagez votre argent avec les autres, c’est votre façon de Me remercier de vous donner un bon revenu. Lorsque vous donnez à Mon Église et aux autres, ne donnez pas seulement des dons demi-témoignages, mais des dons importants que vous pouvez accorder. En plus de dons financiers, pour pouvez partager vos prières, et même vous étendre à sauver des âmes en les encourageant à participer à la Messe Dominicale. Vous savez combien J’aime un donateur joyeux, alors partagez ce que vous le pouvez afin de venir en aide à ceux qui en ont besoin. »

Pendant son séjour en Afrique, François nomme trois présidents délégués libéraux pour le synode d’Amazonie

Pendant son séjour en Afrique, François nomme trois présidents délégués libéraux pour le synode d’Amazonie

Francis a nommé le 7 septembre trois présidents délégués qui animeront les discussions lors du synode amazonien. Ils s’agit de :

Le libéral vénézuélien Cardinal Baltazar Porras Cardozo, 74 ans. Étonnamment, Porras a été nommé deuxième cardinal résident au Venezuela en 2016. Cette nomination place le cardinal Urosa de Caracas dans l’ombre. Urosa était parmi les 13 cardinaux qui ont signé une lettre de protestation au Synode de la Famille 2015.

Le cardinal péruvien Pedro Barreto Jimeno, 75 ans, jésuite, qui est devenu cardinal en 2018. Il a qualifié le document de travail hérétique du Synode amazonien d' »expression de la voix du peuple de Dieu » après qu’il eut été critiqué par les cardinaux catholiques.

Le cardinal moderniste de la Curie Pedro Barreto Jimeno, 72 ans, un ardent partisan de François et opposant du célibat, considère de nombreuses traditions catholiques comme ”pas utiles” et est responsable de la liquidation de plusieurs communautés religieuses.

https://gloria.tv/article/w3TjLnvQuudP6gHm1sRZmCdN2

Le jeu de bonneteau de François

Le jeu de bonneteau de François

Sep 8

Ala veille du Synode pour l’Amazonie, les évêques allemands s’organisent pour faire avancer leurs revendications – toujours les mêmes, mariage des prêtres, communion pour les divorcés-remariés, morale sexuelle… – et ils le font en s’appuyant sur le Comité central des catholiques allemands (ZDK), bien sûr de tendance progressiste. Il se trouve que cette manière d’agir, désormais bien rôdée, arrange parfaitement François. L’analyse de Peter Skojek sur le site « 1Peter5« .


Le pas de deux Rhin-Tibre est de retour

Steve Skojec
1Peter5
8 septembre 2019
Ma traduction

Sous le pontificat de François, à chaque fois qu’un synode se profile, nous assistons à ce qui est devenu une danse familière. Faute d’une meilleure description, nous l’appellerons le « pas de deux Rhin-Tibre » (Rhin-Tiber Two-Step). Il s’agit typiquement d’une routine soigneusement calculée entre Rome et l’Église allemande, une Église aux poches profondes qui, de l’avis général, a acheté une influence indue en payant les factures du Vatican, lequel connaît des difficultés financières. Il y a toujours des pas inhabituellement audacieux dans la danse, mais ils sont juste là pour éblouir et distraire. Ce que nous avons inévitablement en fin de compte, quand la musique s’arrête, c’est une forme de synthèse hégélienne qui fait avancer l’agenda de la « réforme » (alias la révolution) juste un peu plus loin.

Hier, Ed Condon de la Catholic News Agency (CNA) a rapporté que les évêques d’Allemagne « faisaient pression en faveur d’un programme synodal controversé » en coopération avec un « groupe laïc allemand influent » (le Comité central des catholiques allemands, connu sous le nom de ZdK) pour créer un « processus synodal contraignant » sur les questions dites clés « découlant de la crise des abus du clergé: célibat clérical, enseignement de l’Eglise sur la morale sexuelle et une réduction du pouvoir clérical ». L’ »assemblée synodale » qui serait proposée aurait le pouvoir de prendre des décisions au nom de l’Église allemande.
L’élément « contraignant » est ici le point-clé.
Selon Condon :

De récentes déclarations du ZdK indiquent l’attente que l’assemblée synodale devienne le principal forum de débat et de décision sur les questions ecclésiales en Allemagne.
L’Assemblée plénière du ZdK de 2019 a conclu que son accord pour participer à l’Assemblée synodale était conditionné par la garantie des évêques allemands que les résolutions synodales seraient contraignantes.

Si vous voulez savoir le genre de choses auxquelles la ZdK aimerait contraindre les catholiques allemands à travers ce « processus », ce n’est pas trop difficile à trouver. Le groupe a réclamé « l’admission des divorcés remariés civilement à la sainte communion, l’acceptation de toutes les formes de cohabitation, la bénédiction des couples de même sexe et le réexamen de l’enseignement de l’Église sur la contraception », comme on l’a déjà vu.

Le projet de document est encore en cours d’élaboration, mais Condon assure au lecteur que « la décision d’aller de l’avant vient malgré une mise en garde du pape François aux évêques allemands qu’ils doivent rester en phase avec toute l’Église ».
Le dicton « Fool me once, shame on you ; fool me twice, shame on me » (si tu me prends une fois, honte à toi, si tu me prends deux fois, honte à moi) sert une fois de plus à décrire l’interaction inédite entre le Vatican et l’Eglise allemande.
Mais allons faire un tour ensemble sur le chemin des souvenirs.


En 2015, le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence épiscopale allemande, membre d’origine du conseil des cardinaux conseillers du pape, aujourd’hui connu sous le nom de C6, et président du conseil de surveillance financière du Vatican (ce dernier étant sans doute son rôle le plus important, si l’on suit l’argent), a fait à la presse une déclaration provocatrice en prévision du débat sur la communion pour les divorcés « remariés »:

Le cardinal Marx, archevêque de Munich et Freising, a dit au Tagespost qu’en ce qui concerne la doctrine, l’épiscopat allemand reste en communion avec l’Église, mais sur des questions individuelles de pastorale, « le synode ne peut prescrire en détail ce que nous devons faire en Allemagne ». Les évêques allemands veulent publier leur propre lettre pastorale sur le mariage et la famille après le synode
« Nous ne sommes pas uniquement une filiale de Rome », a dit le cardinal. « Chaque conférence épiscopale est responsable de la pastorale dans sa culture et doit proclamer l’Évangile à sa manière. Nous ne pouvons pas attendre jusqu’à ce qu’un synode déclare quelque chose, car c’est ici que nous devons accomplir le ministère du mariage et de la famille. »

Ce fut donc une surprise qu’à la veille du synode [de 2015], Marx soit soudain devenu ambassadeur de l’unité et de l’obéissance à Rome:

« Nous devons essayer de rester unis », a-t-il dit. « L’Église est la seule institution au monde qui peut parvenir à un accord unanime. Dieu merci, nous avons le pape. Nous, les évêques, n’avons pas à décider. L’unité de l’Église n’est pas en danger. Et une fois que le pape aura décidé, nous nous conformerons à sa décision. »

J’ai suggéré à l’époque que ce renversement complet de sa position sans aucune explication était probablement le résultat de certaines assurances du pape que l’Église allemande allait obtenir exactement ce qu’elle voulait.
Et maintenant, avec le recul, nous savons que c’est ce qui s’est passé (les Allemands ont obtenu ce qu’ils voulaient)
Pour clarifier les choses, je vais vous donner un autre exemple, un peu plus complexe.

La question de l’intercommunion entre catholiques et protestants a été mise en avant lors d’une rencontre entre le pape et des luthériens à Rome en 2015. L’épouse luthérienne d’un catholique a demandé au pape si elle pouvait recevoir la communion dans une église catholique. Il a répondu:

C’est un problème auquel chacun doit répondre, mais un pasteur-ami m’a dit un jour: « Nous croyons que le Seigneur est présent là, il est présent. Vous croyez tous que le Seigneur est présent. Et alors quelle est la différence? » – « Eh, il y a des explications, des interprétations ». La vie est plus grande que les explications et les interprétations. Faites toujours référence à votre baptême. « Une foi, un baptême, un Seigneur ». C’est ce que nous dit Paul, et ensuite en tirer les conséquences. Je n’oserais jamais le permettre, car ce n’est pas ma compétence. Un seul baptême, un seul Seigneur, une seule foi. Parlez au Seigneur et allez de l’avant. Je n’ose rien dire de plus.

Dans les années qui ont suivi, cela déclencha une vague de développements sur l’intercommunion. En février 2018, ils ont culminé avec la décision des évêques allemands de publier un document d’orientation permettant aux protestants, sous certaines conditions, de recevoir la Sainte Communion dans les églises catholiques.
Cependant, en avril de la même année, le Pape François signa la décision de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de rejeter le document. Les évêques allemands nièrent que leur décision ait été rejetée. Des sources continuaient d’affirmer que non seulement elle avait été rejetée, mais que le pape avait expressément dit aux évêques allemands qu’il ne voulait pas publier un document sur l’intercommunion. (Vous entendez, la musique de la danse?)
Les catholiques fatigués de se battre se réjouirent que le pape ait pour une fois fait quelque chose d’orthodoxe.

Pas si vite, ai-je prévenu. Examinez son dossier à ce sujet. Il ne fait pas ce que vous croyez qu’il fait.

Et deux mois plus tard, nous avons eu notre réponse sur sa position. « Le Pape dit que les évêques locaux doivent trancher au sujet de l’intercommunion » titrait Crux le 21 juin 2018. François disait lors d’une conférence de presse en avion [de retour de Genève où il s’était rendu à l’occasion du 70e anniversaire du conseil œcuménique des églises] qu’il soutenait la demande faite par la CDF aux évêques allemands de « repenser » leur proposition.
Mais était-ce parce qu’il était opposé à l’intercommunion? Pas du tout:

En vertu du code de la loi Canon (sic!), c’est à l’évêque local de décider dans quelles conditions la communion peut être administrée aux non-catholiques, et pas aux conférences épiscopales locales.
« Le code dit que l’évêque de l’église particulière, et c’est un mot important, « particulière », dans le sens d’un diocèse, est responsable de ça… c’est entre ses mains. »
De plus – dit François -, le problème d’avoir une conférence épiscopale entière qui s’occupe de ces questions, c’est que « quelque chose qui a été élaboré dans une conférence épiscopale devient rapidement universel ».

Ce que François ne voulait pas, et là où les évêques allemands avaient trébuché sur la piste de danse (volontairement ou non), c’est qu’ils voulaient faire quelque chose d’explicite et de standardisé, qui aurait été plus efficace si cela avait été vague et relatif à chaque diocèse. Ils avaient fait preuve d’un peu trop d’organisation, ce qui va à l’encontre de l’idée que le pape se fait de « faire le bazar ».

Ils ont toujours eu exactement ce qu’ils voulaient. En fait, chaque évêque a obtenu encore plus de pouvoir sur la question que s’il s’agissait d’une politique à l’échelle de la conférence. L’illusion de l’opposition papale à l’intercommunion n’était que cela: une illusion.

J’appelle cette technique « bonneteau (shell game) papal », en référence au tour de magie où un magicien utilise une balle cachée sous l’un des trois gobelets et demande à son public de découvrir où elle se trouve lorsqu’il les replace sur la table:

Le problème avec la version bergoglienne de cette illusion est qu’il n’y a pas de révélation finale. Le magicien distrait le public de ce qui se passe sur la table et le remercie d’être venu sans jamais soulever les gobelets pour lui montrer où la balle a atterri. Il ne veut pas qu’ils sachent qu’il a fait son tour de magie, parce que tout son travail consistait simplement à les distraire assez longtemps pour qu’ils oublient qu’il faisait un tour.

Ceux qui regardent le spectacle rentrent chez eux en supposant que la balle est restée où elle était.
Mais elle n’est plus sous le gobelet « François-interdit-l’intercommunion-via-la-CDF« . Elle est à présent sous le gobelet « François-dit-que-les-évêques-individuels-peuvent-décider-des-règles-de-l’intercommunion« .
Et le résultat final ?
Pas de décision du sommet. Pas de décret officiel. C’est beaucoup plus facile de jeter la balle par terre et de créer le chaos. Atomiser et déconstruire la foi universelle, un évêque à la fois.


Nous revoilà donc avec les Allemands à la tête d’un « processus synodal », dont nous savons que François est friand. Après tout, toute sa papauté a été une véritable porte tambour d’émeutes synodales.
Ils [les allemands] impliquent un grand groupe de laïcs, ce qui est très « Vatican II », et qui semble super-collaboratif, et comme par hasard, ils ont choisi de travailler avec un groupe connu pour pousser à renverser les enseignements moraux non négociables de la Foi.
Et maintenant, le pape intervient, mettant en garde l’Église allemande :

… contre des « plans et des mécanismes » qui pourraient s’avérer « tout sauf utiles pour un chemin commun » pour l’Église. Le pape a dit que tout « chemin synodal » devrait faire l’objet d’une réflexion approfondie.

« Ce que cela signifie concrètement et comment cela va se développer devra certainement être considéré encore plus profondément », a écrit le pape, rappelant aux Allemands que la synodalité « signifie sortir avec toute l’Église sous la lumière de l’Esprit Saint ».
L’objectif déclaré du groupe est de « livrer les premiers résultats intermédiaires » de leurs projets de résolution cet automne, les rapports « devant coïncider avec la réunion du Synode sur l’Amazonie à Rome, à laquelle les membres de la hiérarchie allemande se sont intéressés de près et où ils ont joué un rôle influent dans la rédaction des documents préparatoires ».

Zut, tout ça me semble bien familier.

Le pape fera-t-il pression pour un programme plus décentralisé en Allemagne? Les évêques allemands donneront-ils au pape l’assurance que même leurs décisions « contraignantes » seront le fruit d’un consensus populaire ?
Je ne sais pas, et ça n’a pas vraiment d’importance de toute façon. Ne vous laissez pas distraire par la danse. Quoi qu’ils veuillent vraiment, l’Église allemande obtiendra ce qu’elle veut, et elle deviendra la pépinière pour des résultats similaires dans d’autres pays où la volonté de suivre son exemple existe. Comme pour la communion dans la main, la permission limitée de continuer un abus peut se transformer rapidement en un droit universel. Ceux qui pensent différemment n’ont pas prêté attention.

Valentina Papagna – la Sainte Mère est apparue et m’a emmenée au Purgatoire

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 15 08 2019

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 15 08 2019

Fête de l’Assomption

Pendant la nuit, la Sainte Mère est apparue et m’a emmenée au Purgatoire.

Elle a dit : «  Vois toute la douleur et la souffrance que nous te donnons, de cela tu as produit beaucoup de fruits. »

Je pouvais voir un immense rassemblement d’Âmes Saintes et elles attendaient pour entrer au Ciel.

Elles dirent : «  Aujourd’hui, nous sommes très bénies. Nous rentrons au Paradis. »

La Bienheureuse Mère a dit : «  Tu as dû passer par la douleur et la souffrance intenses pour que ces âmes soient libérées pour aller au Paradis. Elles sont si joyeuses et heureuses. »

J’ai dit. «  Sainte Mère c’est aujourd’hui un jour de fête très spécial, ton Assomption au Ciel. Tu devrais te réjouir au Paradis. »

Elle m’a répondu : «  Vois, Je prends vraiment soin de mes enfants. Je veux les aider et les emmener au Ciel, parce qu’ils ont enduré de longues souffrances pour être purifiés. »

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2019/09/message-celeste-via-valentina-papagna-sydney-australie-15-08-2019.html

La forêt tropicale incendiée pour faciliter l’agenda du pape François sur le réchauffement climatique

(ma traduction)

009

À la fin du mois de mai 2019, le chef de la forêt amazonienne, Raoni Metuktire, est arrivé au Vatican pour conclure un accord avec le diable lui-même, le pape François, le premier pape sud-américain.

Durant la visite, le chef Raoni a attaqué le dirigeant brésilien Jair Bolsonaro, affirmant qu’il « ne devrait plus être président », et les médias du Vatican ont également critiqué Bolsonaro, considéré comme l’un des plus grands ennemis du pape jésuite.

Le vieux chef Kayapo, vêtu de sa lèvre et de sa couronne jaunes traditionnelles, était officiellement en Italie pour sensibiliser et soutenir la protection de la réserve brésilienne, mais en réalité, il a été invité par les jésuites à soutenir leur plan pervers visant à établir le territoire amazonien. en flammes dans une tentative désespérée de saboter Bolsonaro et de sensibiliser le public au prétendu programme de réchauffement de la planète et de changement climatique du Nouvel Ordre Mondial.

Le directeur du bureau de presse du Saint-Siège a expliqué comment le pape avait l’intention d’utiliser la réunion pour insister sur les mesures de protection de l’environnement, mais le Synode des évêques de cet automne sur la région panamazonienne avait déjà exacerbé les tensions au début de l’année entre l’Église catholique du Brésil et les États-Unis. gouvernement populiste du président Jair Bolsonaro, proche du président Trump.

Le journal national O Estado de S. Paulo a rapporté le 10 février 2019 que le gouvernement brésilien croyait que la réunion des évêques qui se tiendra en octobre promouvait un «programme de gauche» et il avait absolument raison.

Selon le journal, les ministres militaires « considèrent l’église comme un adversaire potentiel » et ont l’intention de « neutraliser » les éventuelles critiques du gouvernement lors du synode, mais Bolsonaro a sous-estimé le plan pervers du jésuite de le renvoyer pour reprendre le contrôle du Brésil.

Un nombre record d’incendies ont ravagé la vaste forêt tropicale cet été après la visite du chef de la forêt amazonienne, et même le météorologiste de CNN, Haley Brink, a récemment déclaré que les incendies étaient «indéniablement causés par l’homme» et ne pouvaient être attribués à des causes naturelles telles que les éclairs. La forêt amazonienne brûle à un rythme record, selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE), qui suit les incendies au Brésil depuis 2013.

En échange de l’appui du chef Raoni Metuktire à l’incendie de l’Amazonie, le pape approuve le culte des esprits en Amazonie. Le Vatican justifie le geste sans précédent qui sera discuté ouvertement lors du Synode des évêques en disant qu’il y a une pénurie de prêtres dans la région.

Cependant, Walter Brandmüller, cardinal allemand, a affirmé ces derniers jours que la proposition présentée dans le document préparé par le Saint-Siège avant le synode était «hérétique» en raison de son respect pour les religions autochtones et de leur vénération de la nature. Brandmüller s’est plaint à juste titre en disant: «Dans le contexte de l’appel à l’harmonie avec la nature, on parle même de dialogue avec les esprits.»

Le Synode des évêques de la région panamazonienne devrait se réunir à Rome du 6 au 27 octobre 2019. Le Pape François l’a annoncé le 15 octobre 2017 et a déclaré qu’il travaillerait «pour identifier de nouvelles voies pour l’évangélisation de Dieu». les peuples de cette région « , en particulier les peuples autochtones qui subissent la destruction et l’exploitation de leur environnement naturel et vivent  » souvent oubliés et sans perspective d’un avenir serein « . Mais en réalité, les  » poumons de la terre  » sont en feu et se rétrécissant chaque jour à cause d’un plan diabolique conçu par le pape François et le père Arturo Sosa, supérieur général de la Compagnie de Jésus, visant à reprendre le contrôle du Brésil et de l’Amérique du Sud, qui ont toujours été considérés par le Vatican comme un territoire controlé par les Jésuites.

Hier au Venezuela, le franc-maçon vénézuélien Juan Guaidò, qui s’est opposé à l’agenda des Jésuites, a fait l’objet d’une enquête pour trahison. Il faut mettre fin au programme diabolique du pape François pour éviter une crise encore plus grave à la frontière mexicaine des États-Unis dans les mois à venir. Les incendies dans la forêt amazonienne n’ont pas été allumés pour tenter de défricher des terres à des fins d’élevage, mais ont facilité le programme du pape.

http://leozagami.com/

Différents prélats officiels du Vatican ont déjà tacitement accepté que le Pape Benoît est le seul Pape et que François (le miséricordieux) est un antipape

Le Vatican a maintenant accepté que Bergoglio est un anti-pape

(ma traduction)


Rome: le 9 septembre 2019: Le Vatican a reconnu que Jorge Mario Bergoglio était un anti-pape. La concession a été faite tacitement samedi, alors que 90 jours après la publication de la nouvelle selon laquelle le pape Benoît XVI avait accepté les arguments démontrant que sa démission était invalide (comme indiqué ici), le Vatican n’a pris aucune mesure pour écarter le rapport.

Le rapport était de notoriété publique à Rome, puisqu’il avait été consulté 4 fois au Vatican par des ordinateurs (dont certains se trouvaient dans les bureaux du secrétaire d’État). En réponse, ce bureau a demandé au Corriere della Sera d’interviewer le pape Benoît XVI afin de lui faire retirer son acceptation tacite, en avouant de son côté que «il n’y a qu’un pape et c’est François».

L’interview n’ayant pas réussi à extraire ces paroles de Benoît – lors d’un échange de photographies dans les jardins du Vatican dans la 3ème semaine de juin, ou à peu près (l’interview n’a jamais donné de lieu ni d’heure précise) – le service de presse du Vatican a diffusé un teaser la veille de sa publication dans le journal marxiste, affirmant que Benoît avait prononcé ces paroles (Agence de presse catholique).

Veri Catholici, l’association internationale, a démenti le rapport vendredi après avoir obtenu un exemplaire de l’interview imprimée du Corriere della Sera (comme indiqué ici).

LifeSite News, qui avait initialement rapporté les fausses affirmations du service de presse du Vatican, a repris cette affirmation une semaine plus tard dans un article complet du 4 juillet 2019. (Veri Catholic a également demandé publiquement à Life Site News d’enquêter sur le POURQUOI – À partir de aujourd’hui, ils n’ont pas suivi)

Le Corriere della Sera a ensuite publié «l’interview» en ligne.
Même Antonio Socci, le 1er juillet, a souligné la survenue d’une débâcle publicitaire pour le Vatican, en tant que nouvelle fausse et grossière (voir la fin de l’article de Socci, où il cite davantage de preuves que Benoît XVI sait qu’il est toujours le pape).
Mais l’importation de l’événement a été ignorée. À savoir que le Vatican tentait d’écarter le rapport de Rome sur l’acceptation tacite.

A quoi je dis: est-ce que tout le monde est mort à Rome? Ne pouvez-vous pas réfléchir et faire un raisonnement comme celui-ci?

L’Agence de Presse du Vatican met en péril toute sa réputation en faisant une fausse affirmation à propos de ce que Benoît a dit.

Le secrétaire d’État du Vatican a demandé au Corriere della Sera d’extraire une telle déclaration du pape Benoît XVI. Le pape Benoît a refusé de faire une telle déclaration. Le pape Benoît avait ainsi publiquement réaffirmé qu’il n’écarterait pas l’affirmation du blogueur de Rome. Par conséquent, Benoît est conscient que sa démission n’était pas canoniquement valable. Par conséquent, Benoît est conscient qu’il est toujours le seul vrai pape et vicaire du Christ. Maintenant que 92 jours se sont écoulés, le Vatican, n’ayant rien à envier à ce qui précède, a reconnu que Bergoglio n’était pas le pape. Mais permettez-lui en même temps de continuer à prétendre être le pape. Mais ce prétendant au trône de Saint-Pierre est un anti-pape.

Par conséquent, le Vatican a reconnu que Bergoglio est un antipape.
(Au fait, pour mémoire, le secrétaire d’Etat du Vatican a déjà reconnu que Benoît est le pape). Et le Vatican sait que la démission est invalide depuis mars 2013, date à laquelle ils ont tenté de la dissimuler.
Pour la démonstration canonique complète de l’invalidité de la démission de Benoît, voir PPBXVI.org
POUR L’AMOUR DE JESUS ​​CHRIST, alors, s’il vous plaît, répandez la nouvelle dans tout le monde catholique!

Pour voir les divers rapports, cliquez ici :

https://abyssum.org/2019/09/09/various-vatican-officials-have-now-tacitly-accepted-that-pope-benedict-xvi-is-the-only-pope-and-that-francis-the-merciful-is-in-fact-an-antipope/?fbclid=IwAR0YTMEvjsxwJbXQySRsZsnunBgdYsyCItdLOfPjTVBjl9XmNr3f81Esua4

Le pape s’est rendu au Mozambique pour soutenir le président communiste

(ma traduction)

Pope Francis' visit to Mozambique 1

Le pape s’est rendu au Mozambique pour soutenir le président communiste Lors de son voyage au Mozambique, et il a fermement appuyé le président Filipe Nyusi, du FRELIMO – Parti du front de libération du Mozambique.

FRELIMO est un mouvement marxiste-léniniste depuis ses débuts en 1962. Il a pris le pouvoir au gouvernement en 1975, après l’indépendance du pays du Portugal. Il a fait face à l’opposition d’un autre mouvement armé RENAMO – Résistance nationale du Mozambique. Une guerre civile a secoué le pays jusqu’en 1992, date à laquelle un accord de paix a été signé. Ensuite, FRELIMO a abandonné ses références officielles au marxisme-léninisme dans ses directives et s’appelle désormais « socialisme démocratique ».

Aux élections, FRELIMO a toujours été le parti majoritaire et n’a jamais perdu le pouvoir. En 2004, la RENAMO a accusé le gouvernement de fraude et est entrée dans une opposition armée. Depuis lors, la RENAMO a organisé une activité de guérilla intermittente contre le gouvernement.

Le 1er août 2019, un accord de paix a été signé par le chef de la RENAMO, Ossufo Momade, et le président Filipe Nyusi. Un peu plus d’un mois plus tard, le pape François s’est rendu au Mozambique pour confirmer l’hégémonie du communisme dans le pays et pour condamner tout recours futur à une opposition armée.

Au premier rang en bas, François assume ses plus chaleureux sourires pour saluer le président communiste Filipe Nyusi. Au deuxième rang, il évite Ossufo Momade, le premier à droite, avec son visage le plus froid, qu’il réserve à ceux dont il ne favorise pas la politique.

Troisième rangée, l’accord de paix entre les dirigeants de la RENAMO et du FRELIMO ; quatrième rangée, le drapeau de FRELIMO, assez semblable au drapeau communiste classique ; cinquième rangée, une fresque du gouvernement célébrant la répression militaire de la RENAMO ; dernière rangée, un timbre russe célébrant le mouvement FRELIMO.

Pope Francis' visit to Mozambique 2

https://traditioninaction.org/RevolutionPhotos/A849-Moz.htm?fbclid=IwAR1mZsulp4_Qa2T1BpFLzFNgMkAVYlzU7j3SSPC8xEZUFu27I_hF1eLEw2M

Selon un évêque suisse, François tente d’éclipser Jésus comme « Sauveur unique »

Selon un évêque suisse, François tente d’éclipser Jésus comme « Sauveur unique ».

Dans la Déclaration d’Abou Dhabi de François, la « médiation unique et universelle » du Christ est « éclipsée », a écrit Mgr Marian Eleganti, évêque auxiliaire de Coire, dans une déclaration pour LifeSiteNews.com du 6 septembre.

Eleganti a souligné que Dieu ne se contredit pas, comme l’insinue la déclaration : « Il ne peut vouloir l’hétérogénéité des idées sur Lui et donc la pluralité des religions qui se contredisent ».

L’évêque donne l’exemple de l’Islam qui se comprend lui-même comme une « religion explicitement anti-chrétienne » et nie l’essence du christianisme : La filiation divine du Christ et la Trinité.

En outre, il souligne que la Déclaration d’Abou Dhabi favorise une conception relativiste et politique de la paix entre les religions, laquelle a toujours échoué.

De plus, l' »illusion » d’une coexistence pacifique de religions qui se contredisent n’a qu’un seul piège, le déni du Christ, ajoute Eleganti.

https://gloria.tv/article/36dfNhWAdmQf3QqQST3nSAWJc

Les analphabètes théologiques de François

Les analphabètes théologiques de François

Sep 7, 2019 |

Dixit le cardinal Müller qui, pour parler familièrement, n’y va pas avec le dos de la cuillère, dans un entretien avec le très sérieux site d’information catholique autrichien kath.net, pour qualifier les « théologiens », ou prétendus tels, du premier cercle du Pape. A ne pas manquer: le commentaire du P. Hunwicke.

L’article de Maike Hickson traduit plus bas parle aussi d’une passe d’arme entre le Pape – interpellé par des journalistes dans l’avion vers le Mozambique – et le cardinal Müller, prouvant que l’ex-préfet de la CDF ne craint pas de manier (avec autant de malice que de finesse) l’arme de l’humour. D’où le titre.


Le Pape François a critiqué l’ex-chef doctrinal:

il a de « bonnes intentions » mais il est « comme un enfant ».

Maike Hickson
Life Site News
5 septembre 2019
Ma traduction

Le pape François a critiqué le cardinal Gerhard Müller, qui reste préoccupé par la direction que prend l’Église sous le pontificat de François, affirmant que le cardinal « a de bonnes intentions » mais « est comme un enfant ».

Dans le contexte du vol du Pape François vers le Mozambique, le 4 septembre, les sites Internet des Conférences épiscopales d’Allemagne et d’Autriche, Katholisch.de et Kathpress.at, rapportent que le Pape François a été interrogé sur les interventions récurrentes du Cardinal Müller, qui semble désormais avoir une « vision critique du pontificat actuel ».
Le pape François aurait répondu: « Il a de bonnes intentions, c’est un homme bon. Le Pape l’aime bien. Mais il est comme un enfant. »

(…)

Le site d’information catholique autrichien Kath.net a contacté le cardinal Müller, lui demandant son avis.
Le cardinal Müller a répondu:

« Avec Jésus, on pourrait demander à Son Vicaire: ‘pourquoi m’appelles-tu bon? Personne n’est bon si ce n’est Dieu seul’ (Luc 18:19), et on pourrait se consoler avec les paroles de l’Écriture: ‘Nous devrions être appelés enfants de Dieu ; et c’est ce que nous sommes’ (1 Jean 3:1) ».

Le prélat allemand a poursuivi en disant que le fait d’être enfant de Dieu dans le Christ « est la plus grande dignité à laquelle le Fils de Dieu nous a élevés » (Rom. 8:17).
A propos du Pape François, le Cardinal Müller a ajouté:

« Je pense aussi que le Pape est un homme bon et je l’aime de tout mon cœur, surtout pour tout ce qu’il fait pour les pauvres et les blessés. Si beaucoup ou peu de gens dans son entourage sont des ‘enfants’ au sens de Jésus (Luc 18:15-17), Dieu seul le sait. ».

Dans un entretien plus long avec Kath.net, le Cardinal Müller – indépendamment de ces nouveaux commentaires improvisés du Pape – a critiqué les conseillers dont le Pape François a choisi de s’entourer.
Le Cardinal Müller a déjà critiqué à plusieurs reprises le document de travail du Synode pour l’Amazonie (Instrumentum Laboris); il a expliqué que ce document « laisse de côté le contenu essentiel de la foi révélée », par exemple en ce qui concerne la notion même de Révélation et d’Eglise.

Le prélat allemand a cité un « ignoramus théologique avec un chapeau d’évêque » qui a affirmé que l’Instrumentum Laboris n’est « que l’application de l’encyclique Laudato Si’ et donc l’expression du Magistère infaillible du Pape qui se place au-dessus de la parole de Dieu ou, comme source de révélation, juste à côté de celle-ci ». Présentant les affirmations de cet évêque, Müller a poursuivi:

« Donc celui qui fait de l’Instrumentum Laboris l’objet d’une critique théologique, est dit hérétique appelant ipso facto sur lui-même un châtiment éternel en enfer. Ce grand penseur et très digne successeur des Apôtres a juste omis de dire où se trouve dans Laudato Si‘ une déclaration doctrinale irréversible ex cathedra qui doit être crue par chaque catholique pour son salut – sauf, bien sûr, que c’est un dogme que le monde a été complètement créé dans son être et dans son ordre. Mais cela devrait être connu de tous les enfants depuis leur premier cours de catéchisme. »

Ces commentaires du Cardinal Müller montrent clairement que les catholiques sont libres de critiquer le document de travail du Synode de l’Amazonie.

Le cardinal allemand poursuit sa critique de cet évêque en disant:

« Je plains le Pape François d’être défendu au prix de leur vie par des amis aussi courageux qui, par leur demi-éducation éhontée, sapent le Primat romain, en abusant de l’autorité du Pape en faveur leur agenda anti-catholique. Celui qui, hier encore, diffamait les prédécesseurs [du Pape] et félicitait le Pape Benoît XVI pour son courage à prendre sa retraite, n’est absolument pas digne de confiance en tant que défenseur du Pape actuel ».

Le cardinal Müller précise également que de telles tentatives d’intimidation de ceux qui critiquent le pape François ou le document du Synode amazonien ne le feront pas taire:

« En tant qu’évêque, qui, lors de sa consécration épiscopale, a promis de proclamer loyalement la foi catholique, je ne me laisserai pas intimider à travers les médias par des idéologues de ce genre, avec leur hyper-papalisme ridicule qui est en contradiction directe avec les Conciles Vatican I et II. Qui est impressionné par l’arrogance de ces analphabètes théologiques qui tentent de dissimuler la faiblesse de leur argumentation à l’aide d’insultes personnelles? »


Commentant le devoir d’un pape en tant que tel, le prélat dit que « tout pontificat dépend du fait qu’il est conforme à la Révélation dans les Saintes Écritures et la Tradition et la continuité doctrinale avec ses prédécesseurs et en particulier avec les conciles œcuméniques ».
Il explique ensuite qu’il a écrit en défense la papauté avant et pendant le pontificat du pape François. « L’histoire de l’Eglise se prononcera sur la question de savoir en qui le Pape François aurait dû avoir davantage confiance », a dit Müller.

Le Cardinal Müller a également commenté certains aspects fondamentaux des débats actuels dans l’Eglise, qui se déroulent, « contrairement à la politique, non pas sur le pouvoir, mais sur la vérité de Dieu qui veut notre salut » (1 Tim. 3:15). Ici, « tout catholique et surtout tout évêque a la tâche » d’aider « à édifier l’Église, qui est le Corps du Christ ».
« Tous les évêques catholiques, et en particulier les cardinaux de la Curie romaine, ont le devoir – en union avec le Pape – de témoigner et de proclamer – dans ce monde et d’une manière non fallacieuse – la vérité de la Révélation », a dit Müller.


Le Credo bergoglien

Père Hunwicle
Liturgical Notes
6 septembre 2019
Ma traduction

L’admirable [humour hyperbolique typique de l’auteur, ndt] Lifesitenews révèle aujourd’hui qu’un certains « ignoramus théologique avec un chapeau d’évêque » [description bien vue du cardinal Müller] a déclaré que l’Instrumentum laboris est « simplement l’application de l’encyclique Laudato si’, et donc l’expression du Magistère infaillible du Pape qui se tient au-dessus de la parole de Dieu ou, comme source de révélation, juste à côté de celle-ci ».

Cela va encore plus loin que la plus belle manifestation à ce jour d’hérésie ultrapapapaliste bergoglienne: les mots célèbres (probablement la seule chose qu’il ait jamais dite à avoir été plagiée) du Père Rosica, ex-ambitieux bergoglien (aujourd’hui icarisé) :

« Le pape François rompt les traditions catholiques quand il le veut parce qu’il est ‘libre de tout attachement désordonné’. Notre Église est en effet entrée dans une nouvelle phase: avec l’avènement de ce premier pape jésuite, elle est gouvernée ouvertement par un individu plutôt que par l’autorité de l’Écriture seule ou même par ses propres préceptes de tradition plus que l’Écriture ».

Réinformation TV

De telles déclarations ne sont pas de simples exemples (pour citer encore une fois Müller) de « demi-éducation éhontée » ; elles sont une hérésie flagrante, dans la mesure où elles nient l’enseignement solennel de Vatican I selon lequel l’Esprit Saint n’a pas été promis aux successeurs de Saint-Pierre pour qu’ils puissent annoncer de nouvelles doctrines.

PF n’est pas seulement entouré d’imbéciles; il est entouré, défendu et soutenu par des hérétiques. L’ultrapapalisme bergoglien est une hérésie tout aussi mortelle et aussi néfaste que toutes les autres hérésies qui ont attaqué l’Eglise Militante.

Ce qui rend la situation actuelle sans doute plus grave que toute autre dans l’histoire, c’est le fait que le bergoglianisme est maintenant favorisé dans les sphères les plus hautes et jouit du pouvoir d’utiliser la machine gouvernementale de l’Église.

Le bergoglianisme est tout simplement le chef-d’œuvre de Satan.

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/07/les-analphabetes-theologiques-de-francois/

J. leary – Lors de votre jugement vous serez jugés combien vous M’avez aimé, et combien vous avez aimé votre prochain par vos bonnes actions.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Vendredi, le 9 août, 2019 (Ste Thérèse Benedicta, Edith Stein)

Jésus a dit : « Mon peuple, lors de la Deuxième Guerre Mondiale vous avez vu le mal de Satan comment il a dirigé Hitler à tuer des millions de Juifs parce qu’on les haîssait et les critiquait. Dans le monde d’aujourd’hui vous voyez de nouveau cette haine vomie par votre média et les personnes de pensée libérale contre quiconque ne pense pas comme elles. Ceci est le diable qui condamne ceux de pensée conservatrice, ou qui appuient votre Président. Vous pouvez observer que cette haine pourrait conduire à une guerre civile des libéraux contre les conservateurs. Parce que Satan a cette haine, vous pouvez noter comment les communistes athées vont miser leur haine contre les Chrétiens qui croient en Moi. Beaucoup oublient que les personnes religieuses, tels les prêtres et les religieuses, ont aussi été tuées avec les Juifs par Hitler. De nos jours, la persécution et la mort des Chrétiens se produisent aussi à cause de Satan contre Moi. C’est pourquoi J’appelle Mes fidèles à venir à la protection de Mes refuges. Mes anges vous protègeront des malins qui tenteront de vous tuer. Dans l’Évangile, Je veux que vous preniez note de la traduction originelle de Matt. 16:26. ‘ Que servita-t-il donc à l’homme de gagner le monde entier s’il ruine sa propre vie?’ La perte de votre âme est pour toute éternité. Mais la perte de votre vie, comme dans la traduction présente, n’est que temporaire. C’est une plus grande perte de perdre votre âme que de perdre votre vie. C’est pourquoi certains changements de ces traductions peuvent changer tout le sens des Écritures. Suivez la traduction que l’on vous a donnée. »

Jésus a dit : « Mon peuple, lorsque vous viendrez à Moi lors de votre jugement, Je ne vous jugerai pas quant à combien d’argent vous avez, ou combien vous avez de biens. Plutôt, vous serez jugés combien vous M’avez aimé, et combien vous avez aimé votre prochain par vos bonnes actions.

Votre trésor au ciel va être réglé contre une part de la punition due à vos péchés. Fixez donc votre vie à Mon sujet, et tentez de sauver autant d’âmes que possible. Ne recherchez pas plus de richesse que ce dont vous avez besoin, mais concentrez sur votre destination éternelle avec Moi. Aussi, soyez prêts à aider à la protection d’autant de personnes que possible, et de pourvoir à leurs besoins physiques et spirituels. »

Le livre qui a mis le feu aux poudres

Le livre qui a mis le feu aux poudres

Dans l’avion vers le Mozambique, le Pape s’est vu remettre par Nicolas Senèze, l’envoyé spécial au Vatican de La Croix, son dernier opus. Une opération de pub qui n’a rien d’anormal en soi, mais qui s’est révélée d’autant plus rentable que le destinataire a commenté en direct, suscitant un « buzz » planétaire. Giuseppe Nardi en parlait déjà deux semaines avant la sortie du livre. Isabelle a traduit son excellente analyse.


« Comment l’Amérique veut changer de pape »

Le nouveau livre de Nicolas Senèze

Giuseppe Nardi
katholishes.info
21 août 2019
Traduit de l’allemand par Isabelle

Avant même que les librairies n’exposent, au début de ce mois de novembre, l’ouvrage d’Austen Ivereigh, Wounded Shepherd (« Le berger blessé »), déjà lancé par une campagne publicitaire, un autre livre de la même veine vient d’être publié.

La parution du nouveau livre de Nicolas Senèze, Comment l’Amérique veut changer de pape, est annoncée pour le 4 septembre. L’ouvrage est édité chez Bayard.

Nicolas Senèze, né en 1973 est, depuis 2016, vaticaniste de La Croix, le quotidien de la Conférence Episcopale de France.  Il a déjà travaillé pour ce journal de 1999 à 2009, après avoir obtenu son diplôme à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille.

Senèze est considéré en France comme un expert de « l’intégrisme catholique », entre autres aussi de la Fraternité Saint-Pie-X. Ce qui est en réalité un biais. Comme Ivereigh, il affirme dans son nouvel ouvrage – dont la date de parution, en tout état de cause, prend de vitesse son collègue anglais – qu’un vaste complot serait en cours pour renverser le pape François.

« Un complot fomenté depuis les USA pour que le pape s’en aille. »

L’ouvrage « reconstitue les manœuvres » qui devraient aboutir à « un nouveau conclave ».

« Derrière les attaques se cache un réseau d’évêques conservateurs et de financiers du mouvement souverainiste » :

Ainsi s’exprime, dans le journal Il Mattino, Franca Giansoldati, une bergoglienne convaincue.

« L’axe du mal » est donc désigné : les USA de Donald Trump, des évêques conservateurs, des financiers et le mouvement souverainiste. À elle seule cette énumération qui rassemble pratiquement toutes les figures des ennemis du Mainstream devrait faire dresser l’oreille. Elle montre bien pourquoi la thèse de l’ouvrage est boiteuse : elle est inventée de toutes pièces.

L’ouvrage procède par suggestions, allusions, sous-entendus et un melting-pot qui n’a qu’un but : inventer des ennemis. Mais il n’avance ni preuves ni faits. En journaliste aguerri, Senèze sait présenter son exposé de manière habile et, par endroits, captivante. Cela impressionnera ceux qui veulent se laisser impressionner.

Senèze dit que son livre représente son travail de vaticaniste, effectué « dans les tranchées » durant ces trois dernières années. Mais en réalité, il se limite à l’année écoulée. Et fait commencer sa chronique du « complot » avec la publication du dossier Vigano le 26 août 2018. Ce « témoignage » de l’ancien nonce aux USA, Mgr Carlo Maria Vigano, qui met directement en cause le pape François dans l’affaire des scandales d’abus sexuels perpétrés par quelques-uns des haut prélats très proches de lui, serait la « déclaration de guerre officielle » contre l’actuel pontificat. A l’époque, l’archevêque Vigano avait réclamé publiquement la démission de François.

Dans les mois qui ont suivi, les attaques seraient devenues de plus en plus fortes. « Elles ont un schéma commun », qui permettrait par déduction d’identifier les milieux qui se cachent derrière elles. Il s’agirait de « différents centres de pouvoir, qui auraient un lien avec Steve Bannon, l’idéologue à qui le Président Trump lui-même a fait confiance ».

De fait, depuis la victoire électorale de Trump, si choquante pour certains milieux, Steve Bannon est une sorte d’incarnation. L’énoncé seul de son nom déclenche chez certains un respect admiratif et chez d’autres un frisson d’épouvante. Les USA sont un chapitre à eux seuls. Sur la base de certaines déclarations de Bannon, d’aucuns espéraient qu’il pourrait rendre possible, en Europe aussi, « le miracle de l’élection de Trump », alors que d’autres redoutaient précisément cela.  En réalité, il ne s’est pas passé grand-chose. Bannon dispose, certes, de contacts mais son influence politique sur la Maison Blanche fut de courte durée. Par ailleurs, il a été vite obligé de constater, après diverses conversations de ce côté-ci de l’Atlantique, que les choses fonctionnent autrement en Europe.

Au-delà de ces conversations et de quelques conférences au cours desquelles il a sûrement prodigué conseils et recommandations, on peine à voir en Europe un « effet Bannon ». Dans l’Union Européenne, son nom est mentionné plutôt comme un « mythe répulsif », exploité par ses adversaires pour avertir de « dangers » et mobiliser leurs propres partisans.

Le problème « politique » de ce pontificat, que Senèze tente de mettre en lumière, ne vient pas du dehors. Le problème est la politisation de ce pontificat expressément voulue par le pape lui-même et dans laquelle il essaie d’entraîner l’Eglise tout entière.

On cherche en vain ce point de vue dans le livre de Senèze. Lui-même et Ivereigh appartiennent, avec leurs ouvrages, à l’élaboration de ce « mythe inversé » mentionné plus haut, avec lequel le pontificat actuel entend s’immuniser contre les critiques justifiées.

Senèze va – avec une légèreté consternante – jusqu’à nommer d’une traite Donald Trump, le nouveau président brésilien Bolsonaro et le ministre de l’intérieur italien Salvini. Cela relève d’un simplisme qui pourrait séduire certains, mais ne laisse pas moins d’inquiéter.

Sous prétexte de parler des ennemis du pape François, le livre projette en réalité finalement sur des opposants réels ou supposés la manière de voir de l’entourage pontifical.

Dans ce contexte, on ne s’étonne donc pas de voir Senèze reprendre la grille d’interprétation du cardinal Kasper. Le « théologien du pape » ou, mieux, de ce pontificat avait défini, voici quelques mois, la ligne que suivent Senèze et Ivereigh :

« Il y a des gens qui n’aiment pas ce pontificat. Ils veulent qu’il s’achève le plus vite possible, pour avoir un nouveau conclave. Ils veulent aussi que cela se fasse en leur faveur, qu’un événement se produise, qui correspond à ce qu’ils pensent ».

L’exposé de Senèze confine au ridicule lorsqu’il voit dans deux textes du pape François toute la cause du refus manifesté par les milieux qu’il a identifiés. Voici sa justification : il y a d’abord l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium, à cause de sa critique de l’économie de marché, et ensuite l’encyclique  Laudato si’, qui déclenche, dit-il, une révolution « par la base » pour déboucher sur un « mouvement planétaire » capable de bouleverser le style de vie occidental et de donner naissance à  une nouvelle conscience environnementale, avec comme objectifs : la fin des émissions de CO2 et des énergies fossiles et un comportement individuel conforme à une vision globale.

Cela aurait poussé l’industrie pétrolière des USA à concevoir le plan « qu’elle a mis sur pied très vite, avec le lobby financier et le lobby américain de l’agriculture ».

Chaque vaticaniste sait, et Senèze naturellement aussi, que les critiques envers le pape François sont fondées sur de tout autres raisons et qu’elles ont une autre origine. Mais son livre en parle très peu et encore d’une manière considérablement déformée. En ce qui concerne les thèmes abordés, ce fut à chaque fois le pape qui a cherché le conflit. Des réactions devraient donc être permises.

Le livre veut attirer l’attention et utilise pour cela une panoplie de clichés, au nombre desquels  une anti-américanisme nouvelle mouture, tel qu’on le trouve bien enraciné dans certains milieux.

Il y aurait une autre manière, plus simple et plus adaptée à l’Eglise, de traiter les critiques internes à l’Eglise : le pape et son entourage devraient peut-être, après six ans et demi, les prendre au sérieux .

http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/09/06/le-livre-qui-a-mis-le-feu-aux-poudres/

Le Père Hunwicke et la parrhesia bergoglienne

Le Père Hunwicke et la parrhesia bergoglienne

Sep 6, 2019 |

Cet article du Père Hunwicke (qui a courageusement signé plusieurs « appels au Pape », dont, en 2016, « l’appel des 45 », et en 2017 la « correction filiale ») date d’il y a deux ans, mais il est malheureusement toujours d’actualité, et même encore plus alors que va s’ouvrir le tant redouté Synode sur l’Amazonie. Un ami l’a traduit pour moi.


Toutes ces intimidations, est-ce bien normal?

Est-ce chrétien ou diabolique ?

Father John Hunwicke
Liturgical Notes
27 août 2017
Traduction L.

Il y eut un temps, au début de ce pontificat, où le Saint-Père était persuadé que tous les hommes de bonne foi croyaient au plus profond d’eux-mêmes que l’Eglise devait changer sa discipline du mariage. Tout ce qu’il fallait pour cela, c’est que les pères synodaux fassent jaillir clairement la « vérité bergoglienne », qu’en réalité ils portaient tous dans leurs cœurs. C’est une période durant laquelle le pape Bergoglio ne cessait d’appeler à la parrhesia : le courage de s’exprimer sans détours. C’est aussi la période où l’on entendit ces mots mémorables de la bouche de son ami et ghostwriter “Tucho” Fernandez : « Il veut dire que Müller ne nous fera rien ».

Ne vous méprenez pas, certains parmi les plus haut placés des supporters de Bergoglio savaient bien que l’esprit de parrhesia allait avoir besoin d’un petit coup de pouce sous la forme d’une manipulation adroite et prudente du processus. Un haut prélat de la hiérarchie catholique en Angleterre et au Pays de Galles, apprenant que 450 membres du clergé anglais s’apprêtaient à signer une lettre ouverte qui réclamait l’adhésion à l’orthodoxie et l’orthopraxie, a exercé sur les organisateurs de fortes pressions pour qu’ils renoncent à leur projet. C’est en tout cas ce qu’a rapporté le Catholic Herald. L’argument était le suivant : il existe des canaux privés tout à fait appropriés qui permettent aux membres du clergé de faire connaître leurs opinions à titre privé à …. leurs …. évêques. Parfaitement ! Magnifique ! Ce truc est couché noir sur blanc à la page 665 du très utilisé manuel How to Be a Successful Church Manager [!]. Heureusement, les initiateurs de la lettre eurent le courage d’ignorer les pressions.

Ensuite, il y eut la lettre des 45. Elle fut suivie d’épisodes déplorables d’intimidation, dont certains très cruels et méchants, en diverses parties du monde. Le lecteur comprendra sans peine que je ne peux trahir des confidences en révélant qui fit pression sur qui et comment. Mais je peux vous assurer que le tyran A fit pression sur les tyrans intermédiaires B et C pour qu’ils mettent leurs gants et règlent leur compte à D et E.

Et maintenant, à l’heure où j’écris ces lignes, en août 2017, de semblables épisodes d’intimidation apparaissent au grand jour.

Qu’est-il donc advenu de l’impératif de parrhesia ? Pourquoi ce terme s’est-il vu soudain rayé du vocabulaire pontifical ? Bergoglio aurait-il soudain oublié son grec ?

Ici encore, pour répondre, le lecteur n’a qu’à revenir au How to be a Successful Church Manager, à la page 666 cette fois : « Muselez le clergé inférieur jusqu’à ce que vous ayez truqué vos synodes et terminé votre exhortations post-synodales ; puis usez de la férule du magistère pontifical pour qu’ils se tiennent cois pour toujours. La plupart d’entre eux forment, de toute façon, une troupe assez pusillanime et négligeable ; il vous suffira de faire un exemple avec quelques-uns du petit nombre des trublions les plus bruyants. N’oubliez pas de bien expliquer à tous vos séminaristes que les portes du séminaire sont grand ouvertes. Et il n’y pas de mal à laisse flotter dans l’air le doux parfum des mots “excommunication” et “suspension” qui ne ratent jamais leur effet. Notre Père qui est ici-bas ne transige pas avec la discipline ecclésiastique ».

Comme celle de parrhesia, la notion miséricorde est aujourd’hui bien dépassée, isn’t it ?

P. John Hunwicke

Oliveto Citra – La terre subira une purification, à travers de grandes punitions, le feu s’embrasera dans de nombreuses nations, les mers inonderont de nombreuses villes, de nombreuses âmes souffriront, car le mal dominera leur vie

MESSAGE DU DIMANCHE 1 SEPTEMBRE 2019
OLIVETO CITRA (SA) ITALIE
SAINT MICHAEL L’ARCHANGE

Frères et sœurs, Je suis Michel le Prince de la Milice Céleste, le plus puissant
archange qui soit au Ciel et sur la terre.
Je me tiens devant le Très-Haut, la Très Sainte Trinité est parmi vous, les chœurs Angéliques ont prié avec vous. Avec moi, il y a les Archanges Gabriel et Raphaël.
Notre présence parmi vous est puissante. Aujourd’hui, la main du Très-Haut m’a
envoyé au milieu de vous pour parler à une humanité de plus en plus éloignée des appels du ciel.

La terre subira une purification, à travers de grandes punitions, le feu
s’embrasera dans de nombreuses nations, les mers inonderont de nombreuses
villes, de nombreuses âmes souffriront, car le mal dominera leur vie. N’ayez pas
peur frères et sœurs, la Très Sainte Trinité protège tous ceux qui pratiquent la
justice, l’amour, la charité, beaucoup dans le monde souffrent, car satan persécute ceux qui font la volonté du Très-Haut, la justice divine est sur le point de se réaliser sur l’Église, de nombreuses richesses appartenant au Vatican seront détruites, beaucoup de ministres infidèles seront démasqués, ceux qui gèrent le Vatican seront ignorés par les puissants du monde, le peuple de Dieu ne suivra pas les mensonges qu’ils divulgueront, la loi de Dieu ne peut être changée, elle est écrite dans le cœur de chaque homme et n’appartient pas à aucun pouvoir humain.

Frères, sœurs, Ma présence est puissante parmi vous, beaucoup dans le monde
invoquent l’aide du Ciel, l’intervention divine est déjà en cours, priez, le monde en a besoin plus que vous ne pouvez l’imaginer. Le secret de Fatima avait déjà annoncé tout cela à l’Eglise, la miséricorde du Très-Haut a une fin, pour tous ceux qui le nient.

Frères, sœurs, cet endroit est sur le point de se manifester au monde entier, car
le dessein du Très-Haut doit continuer, votre persévérance sera récompensée, ne craignez pas et gardez la foi, la Très Sainte Mère, Marie est parmi vous, Sa
présence accompagne toujours ses enfants.

Je vous aime, frères et sœurs, les Anges du Ciel sont au-dessus de vous, ils recueillent vos demandes, Je vous aime, frères et sœurs, aujourd’hui Ma mission est terminée, invoquez-moi toujours, car le malin essaie toujours de vous confondre et de vous éloigner de la vérité. Je vous donne la bénédiction de la Très Sainte Trinité, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Dr K. Bowring – Le Pape Faux Prophète est en train de faire des changements radicaux pour … nous détacher des lois de Dieu, rendre le mal et certains péchés acceptables et nous induire en erreur.

Photo de profil de Kelly Bowring, L’image contient peut-être : une personne ou plus, lunettes_soleil et plein air

Pris sur son Facebook de ce jour :

The False Prophet Pope is making sweeping changes to… detach us from the Laws of God, make evil and certain sins acceptable, & mislead us.

Le Pape Faux Prophète est en train de faire des changements radicaux pour … nous détacher des lois de Dieu, rendre le mal et certains péchés acceptables et nous induire en erreur.

Le dernier avènement du Christ.

Le dernier avènement du Christ.   

Vient ensuite l’avènement du Christ en Gloire dans le cœur des hommes. C’est un évènement claironnant, universel, visible de tous, mais le Christ ne viendra pas en personne (venue réservée à la fin du monde) : il suscitera une dernière fois son esprit dans cette armée d’évangélisateurs préparée par Marie. C’est l’époque de l’unité des chrétiens, des croyants et celle de la conversion d’Israël. Le Christ n’aura plus qu’un seul troupeau sur toute la terre qui aura été évangélisée.

Ceux qui devront réunir les lignées autour de la Croix pour préparer le rassemblement du Christ auront une main de père et de roi. Et aucune lignée ne manquera à l’appel, avec ses meilleurs descendants. Alors je viendrai et je mettrai mon pouvoir à sa défense contre toutes les embûches et les ruses, les attentats et les crimes de Satan envers ma Jérusalem terrestre — l’Église militante. Je répandrai mon esprit sur tous les rachetés de la Terre. … Je me tiendrai comme une fontaine au milieu de mon troupeau recomposé et je laverai en moi toutes les laideurs passées que déjà le repentir aura commencé à effacer. Alors, Roi de justice et de sagesse, je disperserai les idoles des fausses doctrines, je purgerai la Terre des faux prophètes qui vous ont conduits à tant d’erreurs. Je me substituerai à tous les docteurs, à tous les prophètes, plus ou moins saints, plus ou moins méchants, car le dernier enseignement doit être purifié de toute imperfection.

L’archange qui a vaincu Lucifer et qui garde mon Royaume et ses enfants, sera celui qui apparaîtra comme un signe céleste aux derniers temps.

Quelle forme cela prendra-t-il ? On l’ignore, mais ce signe sera visible et incontestable. 

Cette annonce claironnante et universelle du dernier avènement du Christ provoquera un grand affolement. On se tournera vers ces évangélisateurs, apôtres des derniers temps, ignorés ou méprisés jusque-là. On les « tirera par la manche » pour qu’ils communiquent l’esprit de Jésus. 

Bons et mauvais se sépareront naturellement. Les uns seront tout amour et charité, les autres toute haine.

Mon Église, à l’avant-dernier jour, se composera alors de vrais chrétiens. Peu nombreux comme au début, mais saints comme au début. Elle finira dans la sainteté comme elle commença dans la sainteté. Les menteurs, les traîtres, les idolâtres resteront au dehors ceux qui, à la dernière heure, imiteront Judas et vendront leur âme àSatan, nuisant ainsi au Corps mystique du Christ. La Bête aura en eux ses lieutenants pour sa dernière guerre.  

Les derniers temps seront les temps de l’esprit. Ces lumières, ces voix pulluleront alors pour servir de guide aux cœurs droits qui marcheront à tâtons dans les brumes des matérialismes, des rationalismes, des sectarismes auxquels les prêtres prendront largement part..

Pour Grignion de Montfort, ces apôtres des derniers temps : seront de vrais disciples de Jésus-Christ et marcheront sur les traces de sa pauvreté, humilité, mépris du monde et charité, enseignant la voie droite de Dieu dans la pure vérité, selon le saint Évangile, et non selon les maximes du monde, sans écouter ni craindre aucun mortel, quelque puissant qu’il soit.

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

Seules les personnes avec une croix au front seront permises à Mes refuges.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Jeudi. Le 8 août, 2019 (S. Dominique)

Jésus a dit : « Mon peuple, Le Père et Moi avons tous deux grondé Moïse et S. Pierre pour leur manque de foi. Dans le désert, les Hébreux se plagnaient de ne pas avoir d’eau. J ‘ai alors dit à Moïse de convoquer les gens et lui ai dit de frapper le roc une fois avec son bourdon pour obtenir de l’eau. Mais Moïse a semblé douter Ma parole, car il a frappé le roc deux fois au lieu de seulement une. À cause de ceci, J’ai dit à Moïse qu’il n’entrerait pas avec son peuple dans la Terre Promise. Dans l’Évangile Je disais à Mes apôtres comment les Scribes et les Pharisiens Me crucifieraient, mais que Je ressusciterais des morts le troisième jour. S. Pierre a dit que cela n’arriverait pas, alors J’ai dit à S. Pierre qu’il était Satan, et de se mettre derrière Moi. J’ai dit à S. Pierre qu’il pensait comme les humains et non comme Dieu. Mourir sur la croix pour les péchés de l’humanité fut la vraie raison pour laquelle Je suis venu dans ce monde, car Je suis votre Sauveur et Rédempteur promis. Je demande donc à tous Mes fidèles de suivre Ma volonté pour vos missions, et de suivre Mes Commandements pour montrer comment vous croyez en Moi pour le salut de votre âme. Ne soyez pas faibles de foi comme Moïse et S. Pierre, mais suivez-Moi toujours dans la foi. »

Jésus a dit à son messager John Leary : « Mon fils, tu as été appelé à partager certaines missions importantes avec le Père Michel en plusieurs endroits cet automne. Ton temps pour parler se réduit avant que les événements te conduisent à la sécurité de Mes refuges. Je t’ai dit combien ta société devient mauvaise, et que Je séparerai les bonnes personnes à Mes refuges des malignes. Une fois rendus à Mes refuges, J’apporterai Ma punition sur les malins pour les détruire et les châtier en enfer. Après Mon Avertissement, vous aurez six semaines pour convertir vos familles à la foi. Ceux qui croiront en Moi recevront sur leur front des croix par les anges. Seules les personnes avec une croix au front seront permises à Mes refuges.

Les grands idéologues amazoniens de François révèlent leur haine du célibat et du sacerdoce

Les grands idéologues amazoniens de François révèlent leur haine du célibat et du sacerdoce

Une « écologie holistique », une « Église prophétique en Amazonie », une « liturgie interculturelle », une « évangélisation dans les villes » et le « dialogue œcuménique et interreligieux » seront les thèmes du Synode amazonien, selon Mgr Erwin Kräutler, 80 ans.

Nommé par Jean-Paul II, Kräutler fut jusqu’en 2015 évêque de Xingu, Brésil. On lui a permis de propager ses positions anti-catholiques pendant des décennies. François a fait de lui l’idéologue en chef pour le Synode d’Amazonie.

Kräutler, né en Autriche, a expliqué à l’agence de presse des évêques allemands KNA que le président brésilien Jair Bolsonaro, né au Brésil, ne « pige rien » à l’Amazonie.

Pour Kräutler, le célibat est un « scandale » et « contre la volonté explicite du Seigneur », parce que selon lui, c’est la raison pour laquelle 90% des paroisses d’Amazonie n’ont que quatre « eucharisties » par an. Cependant, les sectes protestantes sont en plein essor en Amazonie parce que des gens comme Kräutler ont fait de l’Église un parti politique ennuyeux.

Le fait que le Christ ait appelé les hommes à être prêtres est pour Kräutler une « sinistre discrimination » des femmes.

Actuellement, Kräutler est à Rome pour préparer le synode.

https://gloria.tv/article/QoD1hb68JhS72D1p18dWsGXaw


Enoch – Vous aurez un jugement comme il se fait pour toute âme quand elle arrive dans l’éternité et en fonction de vos oeuvres, votre sentence sera : Ciel, Purgatoire ou Enfer.

Enoch 2 Septembre 2019

N’AYEZ PAS PEUR PEUPLE DE DIEU, CAR DANS VOTRE PASSAGE POUR L’ETERNITE, VOUS SEREZ SCELLES AVEC LE SANG DE L’AGNEAU SUR VOTRE FRONT ET L’ON VOUS DONNERA LES CHARISMES ET LES DONS  NECESSAIRES POUR LE GRAND COMBAT SPIRITUEL !

2 SEPTEMBRE 2019

APPEL URGENT DE SAINT MICHEL AU PEUPLE DE DIEU
MESSAGE A ENOCH

QUI EST COMME DIEU ? PERSONNE N’EST COMME DIEU !

Gloire à Dieu dans le Ciel et Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté.

Semences de mon Père, le jour où votre âme passera par l’éternité approche, là vous sera montré l’état spirituel dans lequel vous vous trouvez et vous serez jugés dans l’Amour et le Service. Selon ce que vous aurez aimé et servi sera aussi le lieu où l’on vous amènera dans l’éternité. Vous aurez un jugement comme il se fait pour toute âme quand elle arrive dans l’éternité et en fonction de vos oeuvres, votre sentence sera : Ciel, Purgatoire ou Enfer.

Le Très Haut Lui-même vous montrera l’état de votre âme et vous vous rendrez compte comment vous l’avez tachée et salie avec votre péché. Vous sentirez la douleur d’avoir offensé Dieu à travers vos frères ; vous vous verrez avec toute votre misère et vous ressentirez du dégoût de vous-mêmes pour tout le péché et le mal que vous avez commis en ce monde. Mon Père vous donnera la Grâce du Repentir, si vous la lui demandez ;  tous ne vont pas se repentir, parce que tous ne sont pas inscrits dans le Livre de la Vie. Aux autres pécheurs et âmes tièdes l’opportunité de se repentir leur sera donnée au moment du Miracle. Passé ce temps, il ne restera que les enfants de Dieu sur la terre et les enfants de l’obscurité.

N’ayez pas peur Peuple de Dieu, car dans votre passage pour l’éternité, vous serez scellés avec le Sang de l’Agneau sur votre front et l’on vous donnera les charismes et les dons nécessaires pour le grand combat spirituel. Vous marcherez dans ce monde par le désert de la tribulation, mais la Grâce et l’Esprit de Dieu sera avec vous. Les tribulations vous purifieront et vous fortifieront, si avec foi et amour vous offrez les revers de chaque jour. N’ayez pas peur frères et sœurs, l’Avertissement sera une Pentecôte pour le Peuple de Dieu ; au retour vous ne sentirez plus de peur ni de crainte et ainsi, comme les premiers disciples de Jésus, vous annoncerez aussi en ce monde que le Royaume de Dieu est proche.

Vous serez l’Armée Militante, qui unie aux Armées Célestes, marcherons victorieux. Notre Dame et Reine Marie et votre Mère, nous accompagnera et tous unis à l’unisson nous dirons : Qui est comme Dieu ? Personne n’est comme Dieu ! Ce sera notre cri de  bataille qui nous donnera la victoire sur les forces du mal. Je veux Armée Militante que vous fassiez une réplique de mon Etendard  que vous porterez à chaque bataille spirituelle, à côté de l’Etendard Marial. Mon Etendard doit porter une image qui me représente, marchant sur la tête du dragon sur votre monde et à la place de l’épée, une lance, mon Armure couleur or avec un fond bleu clair et blanc comme le ciel; en haut en lettres rouges, qui représentent le Sang de l’Agneau, il doit se lire: ETENDARD ARMÉE MILITANTE: MICHEL ARCHANGE. Au milieu du monde en lettres rouges: QUI EST COMME DIEU? PERSONNE N’EST COMME DIEU ! L’Etendard Marial et mon Etendard à une plus petite échelle, avec le Chapelet, doivent être portés à votre cou, dûment bénis ou exorcisés. Cette Armure sera un Bouclier Protecteur qui vous libérera des attaques et des flèches enflammées du malin et de ses légions du mal.

Que la Paix du Très Haut demeure en vous, Peuple de Dieu

Votre Frère et Serviteur, Michel Archange

Faites connaître mes messages à toute l’humanité, Semences de mon Père

A Rome, le 5 octobre une veillée de prière pour l’Eglise

A Rome, le 5 octobre une veillée de prière pour l’Eglise

Evidemment, mes lecteurs n’y seront pas présents physiquement (*). Mais l’initiative, relayée par quelques sites catholiques (Marco Tosatti, mais aussi AM Valli, « Chiesa e post Concilio« , « LifeSiteNews« ) est révélatrice de l’inquiétude que ressentent de nombreux catholiques dans cette situation troublée, au milieu des ricanements des catholiques bien-pensants (MàJ: le texte de la prière en français)

(*) Mais rien ne les empêche de s’y joindre virtuellement .


Le 5 octobre, à 14h30, Largo Giovanni XIII [près de la Place Saint-Pierre], il y aura une prière publique pour l’Eglise. C’est un geste fort qui répond à un sentiment commun : l’Eglise vit sa Passion.
Une Passion prolongée, qui ne date pas de 2013, mais de bien avant, comme l’a déclaré à plusieurs reprises Benoît XVI lui-même. Même ses deux dernières années de pontificat ont été, pour les croyants, d’intenses souffrances, les obstacles mis sur son chemin par des ennemis déclarés ou cachés ayant été évidentes à tous.
Pourtant, Benoît a en quelque sorte agi comme une digue (peut-être le fait-il, d’une certaine manière, encore aujourd’hui) : après sa démission, cependant, est arrivée l’inondation.

Aujourd’hui, la chose est sous les yeux de tous, mais il a fallu du temps pour s’en rendre compte.
L’année dernière, en avril, j’ai décidé d’aller à la conférence “Chiesa cattolica, dove vai?” (Église catholique, où vas-tu?) en l’honneur du cardinal Carlo Caffarra, à Rome: peu de gens de mon groupe de prière m’ont suivi. Pourtant, le succès de cet événement m’a convaincu que quelque chose commençait à se produire.
Quand j’ai annoncé cette rencontre le 5 octobre à mon groupe de prière, la réponse fut chorale: « Nous y serons! »
Nul besoin d’en dire plus: au fil du temps, le besoin d’un geste humainement et religieusement plus fort, plus incisif que l’ « habituel » congrès, a vraiment mûri dans le cœur de beaucoup. Nous le ferons, sachant que le Seigneur a « besoin » de nous, nous tous, pour sauver sa barque. J’invite aussi vos lecteurs à se mobiliser : nous donnerons à tous les croyants un signe d’espérance! Prions Notre Dame pour notre Église bien-aimée.

(Padre Giuseppe, via Marco Tosatti)

Ici, la page Facebook de l’événement:

Le temps est venu d’une prière publique, faite avec un esprit surnaturel, parce que l’Église est à Dieu et non aux hommes. Une prière, pourtant, mue par une prise de conscience : l’Église vit une crise sans précédent, elle baigne dans une confusion que, comme l’a dit le cardinal Carlo Caffarra, « seul un aveugle peut nier » : cette idée est passée de bouche à oreille, plus ou moins semblable, depuis des mois et des mois, et maintenant elle s’est concrétisée!


Mise à jour ultérieure

Aldo Maria Valli a reçu des organisateurs le texte de la prière en plusieurs langues, dont le français. Il n’y a pas un mot auquel je ne souscrive:

Prions pour l’Église!
Rome, le 5 octobre 2019
Largo Giovanni XXIII, h. 14:30
C’était le Vendredi Saint 2005. Le Cardinal Joseph Ratzinger, qui allait bientôt devenir Pape, prononça des paroles sans équivoque: «Que d’immondices on trouve dans l’Église, même chez ceux qui, par le sacerdoce, devraient lui appartenir complètement !...».
 
Et lorsque, devenu le Pape Benoît XVI, à Fatima, le 11 mai 2010, répondant à des journalistes qui l’interrogeaient sur le message de la Vierge, il déclara: «Les souffrances de l’Église lui viennent de l’intérieur, de ce péché qui se trouve dans l’Église-même. On l’a toujours su, mais aujourd’hui nous le constatons d’une manière vraiment terrifiante : la plus grande persécution de l’Église ne vient pas de ses ennemis extérieurs, elle vient du péché qui est dans l’Église…».
 
Comme Cardinal et comme Pape, Benoît XVI a voulu ainsi rappeler qu’il y a dans l’Église des hommes qui ne sont pas «de l’Église», qui ne lui appartiennent pas vraiment et qui, plus que quiconque, travaillent à sa destruction; «les méchants et les hypocrites qui sont dans l’Église», disait saint Augustin dans le De Civitate Dei, formeront un jour la majorité de ses membres, selon la prophétie de saint Paul dans la seconde épître aux Thessaloniciens.
Nous, un groupe d’amis catholiques, tant laïcs que consacrés, voulons donc prier – avec tous ceux qui veulent se joindre à nous – aussi près que possible de la Tombe de saint Pierre, où les papes, à quelques exceptions près, ont toujours voulu résider, en demandant à Dieu qu’il fasse par sa grâce:
1) Que cessent les scandales sexuels et économiques qui défigurent le visage de l’Église et que les clercs impliqués dans ces scandales ne soient pas promus à des postes de commandement mais, au contraire, qu’ils soient écartés et invités à faire pénitence ;
2) Que le depositum fidei, dont personne dans l’Église de Christ, pas même le Pontife suprême n’est le maître, ne soit adultéré ;
3) Que les familles religieuses, les évêques, les prêtres fidèles au Christ et à l’Église ne soient plus inquiétés par des commissaires, persécutés, écartés sans motifs d’accusation concrets et vérifiés, pour la seule raison de leur attachement à la «foi de toujours»;
4) Que la hiérarchie ecclésiastique, cessant de chercher les applaudissements du monde, soit courageuse et audacieuse dans la prédication de l’Évangile, aussi difficile que cela puisse être, et que soient donnés comme exemple aux fidèles les saints de l’Eglise, et non ceux qui l’ont divisée et déchirée jadis (comme le moine Martin Luther), ou qui ceux qui combattent aujourd’hui la Vie, en soutenant l’avortement, la libéralisation de la drogue, l’euthanasie (…comme le fait Emma Bonino) ;
5) Que la priorité de ceux qui dirigent l’Église soit de proclamer la foi en Jésus-Christ Sauveur, laissant à «César ce qui est à César» et évitant de s’improviser sociologues, politologues, climatologues, … et «logues» en toutes choses;
6) Que les hommes d’Eglise ne cessent de proclamer les «principes non négociables», en particulier la défense de la vie et de la famille, sans s’abaisser à des compromis – sinon en paroles du moins dans les faits – avec la culture de mort et l’idéologie du genre;
7) Que l’amour pour la Création ne soit plus confondu avec l’écologie païenne et panthéiste, ni la «miséricorde» de Dieu avec le relativisme moral et l’indifférentisme religieux;
8) Que soit entendu le cri de l’Église d’Afrique (Cardinal John O. Onaiyekan, Cardinal Robert Sarah, Cardinal Francis Arinze….): «Que l’Occident ne trompe pas nos jeunes avec de faux mythes», et celui des Eglises d’Europe de l’Est, répétant avec Jean-Paul II, dans Mémoire et identité, que «la patrie est une mère pour chacun, d’une manière tout à fait réelle», et que la «défense de sa propre identité» n’a rien à voir avec le nationalisme ou autres aberrations;
9) Que les catholiques chinois, comme l’a dénoncé à plusieurs reprises le cardinal Zen Ze-kiun, ne soient pas sacrifiés à la dictature communiste au nom d’impossibles et injustes accords;
10) Et qu’enfin les chrétiens persécutés dans le monde, qui affrontent la torture et la mort pour le Christ, n’aient plus à entendre leurs pasteurs dire qu’Allah et Jésus-Christ sont un «même Dieu».

Aldo Maria Valli )

Dr K. Bowring – il est de plus en plus évident que le pape François est un hérétique provocant, possédé de manière volontaire, qui est manifestement invalide et qui est probablement le faux prophète de la Bible

Pris sur la Page Facebook du Dr Kelly Bowring, docteur en théologie

L’image contient peut-être : une personne ou plus, lunettes_soleil et plein air

Yes, evidence mounts that Pope Francis IS a willfully possessed defiant heretic who is attestedly invalid and most likely the Bible’s end times False Prophet.

Oui, il est de plus en plus évident que le pape François est un hérétique provocant, possédé de manière volontaire, qui est manifestement invalide et qui est probablement le faux prophète de la fin des temps de la Bible (dans le livre de l’Apocalypse)

When a heretic says, “It’s an ’honor’ that Americans (those admonishing him) are ‘attacking’ me”, this is a sure sign he is possessed, & willingly so.

Quand un hérétique dit: « C’est un » honneur « que les Américains (ceux qui le réprimandent) » s’attaquent « contre moi », c’est un signe certain qu’il est possédé, et volontairement.

Pourquoi François néglige-t-il Paris, Milan, Berlin ou Sydney ?

Pourquoi François néglige-t-il Paris, Milan, Berlin ou Sydney ?

« Pourquoi le Pape ignore-t-il constamment les pasteurs d’importants diocèses tels que Milan, Berlin, Paris, Sydney… ? – a demandé père berlinois Max Cappabianca au site des évêques allemands katholisch.de (6 septembre) : « Ne sont-ils pas assez en périphérie pour lui ? »

Pour Cappabianca, ce déséquilibre pose un problème pour la direction générale de l’Église :  » Ainsi, la voix de ces Églises locales est absente, surtout dans le prochain conclave. »

Pour lui, la sélection des candidats par François « semble arbitraire au-delà d’une saine mesure ».

Cappabianca espère que les cardinaux auront le courage de signaler ce problème franchement (« avec courage et parrhésie ») au pape.

https://gloria.tv/article/kscXZNNYpLxk1ZB6LYS1aQfJF

Institut Jean-Paul II : L’Osservatore Romano se joint à la bataille – par le père Reto Nay

Institut Jean-Paul II : L’Osservatore Romano se joint à la bataille – par le père Reto Nay

Le père Maurizio Chiodi, ennemi de Jean-Paul II et maintenant professeur à l’Institut Jean-Paul II, a publié un article dans L’Osservatore Romano (4 septembre), blanchissant les maux infligés par le pape sur son Institut.

Chiodi qualifie sa destruction de « renouveau » et l’hérésie qui y est introduite de « tradition réinterprétée ». L’attaque de François contre l’indissolubilité du mariage n’est pour Chiodi qu’une question de « style et de forme ».

Chiodi croit que l’Église a besoin d’une nouvelle apostasie parce qu’elle ne peut « échapper aux dynamiques relationnelles complexes ». Ce charabia a-t-il le moindre sens ?

Il critique la notion de vérité, qui serait « abstraite » et « désincarnée du drame de l’histoire [sic] ». Son alternative est un relativisme bon marché.

Citant Amoris Laetitia, il qualifie la théologie morale de Jean-Paul II de « morale froide de bureau de travail ». Froide ? Le bureau ? Chiodi écrit-il ses écrits sur le sol d’un sauna ?

C’est ainsi que Chiodi essaie de tromper son public : Il présente deux opposés – la théologie morale objective et le relativisme – et se place dans un centre inexistant.

Mais Chiodi n’explique pas le problème qu’aurait une théologie morale objective qui prend son objet au sérieux. Par conséquent, sa « position intermédiaire » inexistante n’est pas différente du relativisme le plus banal.

https://gloria.tv/article/nSyY9Wg2X6aW1NCw1eLwF9Lvi


J. Leary – La meilleure façon de se préparer à l’Avertissement et à Mon Jugement est de garder votre âme pure en tout temps par la Confession fréquente, la Messe quotidienne, La Sainte Communion, et les prières quotidiennes.

Résultat de recherche d'images pour "john leary prophet in usa"

Dimanche le 11 août, 2019

Jésus a dit : « Mon peuple, Dans l’Évangile il y a deux citations à prendre à cœur. La première est (Luc 12:34) ‘Car où est votre trésor, là est votre cœur’ Si votre trésor est d’être en la Présence de Mon Hostie consacrée à l’Adoration, si votre trésor est de venir en aide aux gens avec vos biens ou vos dons, alors votre coeur est présent avec Moi. Si votre trésor réside dans combien d’argent ou de biens vous pouvez acquérir, alors votre cœur est froid à Mon endroit, et vous aimez les choses du monde plus que Moi. La deuxième citation est (Luc 12:48). ‘À qui on aura donné beaucoup il sera beaucoup demandé, et à qui on aura confié beaucoup on réclamera davantage.’ Si vous avez hérité beaucoup d’argent on s’attendra à ce que vous partagiez cet argent avec le monde. Et si vous avez reçu une foi forte, on s’attendra à ce que vous partagiez aussi cette foi avec les autres. Quant à la vision de mon Jugement à venir, Mon peuple doit se préparer à Me rencontrer à n’importe quelle heure de n’importe quel jour. La meilleure façon de se préparer à l’Avertissement et à Mon Jugement est de garder votre âme pure en tout temps par la Confession fréquente, la Messe quotidienne, La Sainte Communion, et les prières quotidiennes. Si vous faites de Moi le centre de votre vie, vous n’aurez alors pas d’inquiétudes, car vous savez que Je vous donnerai votre récompense au ciel. »

Le cardinal Marx veut abolir le célibat : aperçu des sophismes déployés

Le cardinal Marx veut abolir le célibat : aperçu des sophismes déployés

Le cardinal Reinhard Marx de Munich veut présenter des prêtres mariés « sous certaines conditions » et « dans certaines régions ».

Le renversement sélectif du mode de vie ecclésiastique passe par le « tour de passe-passe du cas spécifique »

Dans le cadre du synode amazonien à venir, qui est principalement financé par les évêques allemands et leurs organisations dites d’entraide, Marx a déclaré à Faz.net le 8 septembre qu’il n’y aura « aucun chemin particulier pour l’Allemagne ». En même temps, il exigeait des chemins particuliers pour « certaines régions ».

Faire une demande en feignant de la rejeter : c’est le « tour de passe-passe de la contradiction ».

De plus, Marx a déblatéré ses sornettes habituelles, disant que la question ne portant « pas seulement sur le célibat », mais sur « l’avenir du mode de vie sacerdotal ». Selon lui, il est décisif de savoir « si » et comment le célibat peut être vécu de telle sorte qu’il soit un « signe positif » et qu’il « fasse pas de tort » aux prêtres dans leur vie.

Ces sophismes sont autant de méthodes utilisées en politique pour tromper les citoyens.

https://gloria.tv/article/t2VSiND2MqyU3Y3PdVuzLqYG1

VaticanNews l’admet : Le pape François est accusé par beaucoup d’être un hérétique

VaticanNews l’admet : Le pape François est accusé par beaucoup d’être un hérétique

Les journalistes lusophones et anglophones de VaticanNews.va se plaignent qu’il y ait beaucoup de critiques contre le pape François sur les réseaux sociaux, écrit Gudrun Sailer sur Katholisch.de (28 août).

Selon Sailer, François est souvent accusé d’être « mondain », « de gauche », « hérétique » et « idéologique ».

Elle remarque que ces commentaires sont mis en évidence par « pas peu (sic) de blogs [catholiques] » et « d’autres groupes d’intérêts [catholiques] ».

Beaucoup de ces portails, parmi lesquels gloria.tv, ont une audience plus importante que VaticanNews.va.

https://gloria.tv/article/vZ61aC2zjy8h3vrxVvhjZ4SNZ

Les catholiques se rassembleront près du Vatican le mois prochain pour prier pour l’Eglise en cette heure de crise

L'image sélectionnée

ROME, 6 septembre 2018 ( LifeSiteNews ) – Des catholiques du monde entier sont invités à se réunir, le 5 octobre, près de la basilique Saint-Pierre à Rome, pour prier pour l’Église alors qu’elle vit ce que beaucoup considèrent comme l’heure de l’heure. sa « passion ». 

L’annonce a été faite dans une lettre publiée le 6 septembre sur  Stilum Curae , un blog animé par le réputé journaliste italien Marco Tosatti. Selon la lettre, une réunion de prière publique internationale aura lieu le samedi 5 octobre à 14h30, au  Largo Giovanni XIII  à Rome, située entre la place Saint-Pierre et le château Saint-Ange.

Prévu pour la veille du synode Amazon du 6 au 27 octobre, l’événement coïncidera également avec un consistoire du 5 octobre au cours duquel le pape François créera 13 nouveaux cardinaux. 

L’auteur de la lettre, «p. Giuseppe ”, explique:“ Ce geste puissant vient en réponse à un sentiment commun: l’Église traverse sa passion. ”

La lettre continue: 

Cette passion remonte bien avant 2013, comme l’a dit Benoît XVI lui-même à plusieurs reprises. Les deux dernières années de son pontificat ont également été une période de souffrance intense pour les croyants. les obstacles placés sur son chemin par des ennemis ouverts ou cachés étaient évidents pour tous. Benoît a pourtant agi en quelque sorte comme un barrage (peut-être, d’une certaine manière, il le fait encore aujourd’hui), mais après sa démission, l’inondation est arrivée.

L’auteur note que les catholiques se sont peu à peu rendus compte de la crise actuelle dans l’Église et que, au fil du temps, de nombreuses personnes sont devenues convaincues qu’il fallait quelque chose de «plus puissant» (au niveau humain et surnaturel) que la ”Conférence » habituelle.

Les catholiques du monde entier sont donc invités à se « mobiliser » afin d’offrir à « tous les croyants un signe d’espoir, en priant la Madone de notre Église bien-aimée ». 

L’invitation d’aujourd’hui est le deuxième anniversaire de la mort du cardinal Carlo Caffarra, l’ un des quatre  Dubia  cardinaux et le président fondateur de l’Institut pontifical Jean – Paul II pour les études sur le mariage et la famille.  

Une  page Facebook dédiée , intitulée «Prions pour l’Église», a été lancée dans plusieurs langues pour faire connaître l’initiative de prière. Dans un article récent, les organisateurs disent: 

Voici la page facebook : https://www.facebook.com/Preghiamo-per-la-Chiesa-Lets-pray-for-the-Church-Oremos-por-la-Iglesia-105070657527129/?modal=admin_todo_tour

Les organisateurs disent :

Le temps est venu pour un rassemblement public de prière, offert avec une vision et un esprit surnaturels, parce que l’Église appartient à Dieu et non aux hommes. Notre prière est émue par une prise de conscience: l’Église traverse une crise sans précédent et est entourée d’une confusion que «seul un aveugle peut nier», a déclaré le cardinal Carlo Caffarra. 

Cette idée (d’une manière plus ou moins similaire) a été reprise pendant des mois et des mois, et maintenant elle s’est réalisée. Le 5 octobre 2019 à 14h30, un rassemblement de prière publique aura lieu dans les environs de Saint-Pierre! (Note spéciale de notre site : si vous ne pouvez pas vous y rendre, priez au moins le rosaire chez vous)

Bien que la manifestation publique ne soit pas une nouveauté pour les catholiques italiens, l’assemblée d’octobre adoptera un ton résolument plus pacifique qu’au cours des siècles précédents. 

Au cours du conclave qui a élu Urbain VI (1378-1389), une foule nombreuse s’est rassemblée à l’extérieur du conclave en criant: « Élisez un Italien ou mourez! » retour de la papauté à Rome depuis Avignon.

Rome était dans le chaos depuis des décennies parce que le pape (le souverain des États pontificaux) était effectivement en vacances en France depuis 70 ans. À ce moment-là, les cardinaux étaient tous français et avaient à cœur de ramener la papauté à Avignon. Les Italiens, au contraire, étaient désespérés pour que la papauté ne soit plus exilée.

Comme il ne restait en réalité plus de cardinaux italiens, ils devaient élire quelqu’un qui n’était pas cardinal et ils ont donc élu un officier de la curie prenant le nom d’Urban VI. Il a partagé l’opinion de la foule selon laquelle la papauté avait été détournée par les Français et a rapidement commencé à traiter les cardinaux français avec mépris. Son plan était de les ignorer et de les remplacer par des Italiens.

Les Français étaient furieux et ont affirmé qu’ils étaient sous la contrainte quand ils l’ont élu (et ne l’ont donc pas fait librement). Sur ces motifs, ils élisent l’anti-pape Clément VII et s’en vont à Avignon, plongeant l’Église dans le grand schisme occidental pendant 70 ans.

Ci-dessous, une traduction en anglais de la lettre complète de l’initiative de prière du 5 octobre.

***

Cher Tosatti,

Le 5 octobre 2019 à 14h30, une réunion de prière publique pour l’Église aura lieu à Largo Giovanni XIII, à Rome. Ce geste puissant répond à un sentiment commun: l’Église traverse sa passion.

Cette passion remonte bien avant 2013, comme l’a dit Benoît XVI lui-même à plusieurs reprises. Les deux dernières années de son pontificat ont également été une période de souffrance intense pour les croyants. les obstacles placés sur son chemin par des ennemis ouverts ou cachés étaient évidents pour tous.  

Benoît a pourtant agi en quelque sorte comme un barrage (peut-être, d’une certaine manière, il le fait encore aujourd’hui), mais après sa démission, l’inondation est arrivée.

Aujourd’hui, cela est clair pour tout le monde, mais il a fallu du temps pour en prendre conscience. En avril 2018, j’ai décidé de me rendre à Rome à une conférence intitulée «Eglise catholique, où vas-tu?» En l’honneur du cardinal [décédé] Carlo Caffarra. Seules quelques personnes de mon groupe de prière sont venues avec moi et pourtant, le succès de cet événement m’a convaincu que quelque chose commençait à se passer.

Lorsque, par contre, j’ai annoncé la réunion du 5 octobre à mon groupe de prière, en utilisant à peu près les mêmes mots que ceux qui m’avaient parlé pour la première fois («Le temps est venu pour la prière publique, offerte avec une vision surnaturelle et esprit, parce que l’Eglise appartient à Dieu et non aux hommes … ”), ils m’ont répondu d’une seule voix:“ Nous serons là! ”

Rien de plus n’a vraiment besoin d’être dit. Au fil du temps, la nécessité d’un acte plus puissant sur le plan humain et religieux, et plus efficace que la conférence «habituelle», a mûri dans le cœur de nombreuses personnes. Par conséquent, nous le ferons, sachant que le Seigneur « a besoin » de nous, ainsi que de tous, pour sauver sa barque [l’Église]. J’invite également vos lecteurs à se mobiliser. Nous donnerons à tous les croyants un signe d’espoir en priant Notre-Dame pour notre Église bien-aimée.

Merci d’avoir hébergé ma lettre, 

Fr. Giuseppe

Traduction par Diane Montagna de LifeSiteNews.

https://www.lifesitenews.com/news/catholics-to-gather-near-vatican-next-month-to-pray-for-church-in-her-hour-of-crisis?fbclid=IwAR1gf3xn4zGyxq6erpmhgijQZgvzonAA-xQb4v_X3UwoOSQOIEW4F1PVNs8

 

Les Derniers Temps

Ce temps d’épreuve et de triomphe est parfaitement annoncé dans le Nouveau Testament. Jésus n’a rien voulu cacher. Mais il affirme aussi son aide et son triomphe : Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre Rédemption est proche (Luc 21, 28).


Mais qu’en dit Maria Valtorta ?          

Elle fait se succéder et s’enchaîner les cinq étapes suivantes :    
– La fin des temps et l’heure de Marie.          
– L’avènement glorieux du Christ dans les esprits.
– Le règne de l’Antéchrist et l’ultime persécution. 
– Le retour en Gloire du Christ et le jugement dernier.   
– La condamnation de l’enfer éternel et l’avènement éternel de la Jérusalem céleste.

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm

Marque de la Bête – Amazon : Un système pour payer avec les mains pourrait bientôt être déployé

Amazon : Un système pour payer avec les mains pourrait bientôt être déployé

INNOVATION Cette solution, qui permettrait de payer en moins de 300 millisecondes, pourrait être installée dans les supermarchés Whole Foods

Amazon testerait un système pour payer avec les mains (illustration).
Amazon testerait un système pour payer avec les mains (illustration). — Natacha Pisarenko/AP/SIPA

Sortir son porte-monnaie pour régler ses achats sera peut-être bientôt de l’histoire ancienne. Amazon a développé une solution permettant de payer en passant sa main sur un scanner. Ce système fonctionne grâce à la reconnaissance de la main et serait beaucoup plus rapide que tous les autres mécanismes existants, rapporte le New York Post, ce mardi.

Selon le média américain, certains salariés d’Amazon auraient d’ores et déjà commencé à tester ce système, installé dans des distributeurs situés dans les bureaux de l’entreprise à New York.

Un système bientôt déployé ?

Avec cette solution de paiement, les passages en caisse seraient beaucoup plus rapides. En effet, le délai de traitement de la transaction serait de moins de 300 millisecondes quand les systèmes par carte de crédit mettent actuellement entre trois et quatre secondes.

Si Amazon n’a pas encore souhaité communiquer sur cette innovation, le New York Post croit savoir que la société pourrait déployer ce système dans les supermarchés Whole Foods d’ici le début de l’année prochaine.

https://www.20minutes.fr/high-tech/2597795-20190905-amazon-systeme-payer-mains-pourrait-bientot-etre-deploye