…C’est alors que l’alliance entre le faux prophète et l’antichrist deviendra claire

Le Troisième Sceau se manifestera lorsque les hommes se rueront sur la nourriture alors que l’humanité sera en proie à la famine 
Samedi 16 mars 2013 à 15h25

Résultats de recherche d'images pour « maria de la divine miséricorde »

Ma chère fille bien-aimée, les mers vont se déchaîner et la destruction, provoquée par de nombreuses guerres, commencera comme prédit.
Le calendrier de l’arrivée du faux prophète coïncidera avec les déclarations de guerres tout autour du monde. Ces guerres seront déclenchées soudainement et les hommes fuiront lâchement quand les conséquences deviendront évidentes. Ces guerres s’enracineront et se déploieront comme des tempêtes dans le désert, où elles s’accélèreront et rattraperont, comme un voleur dans la nuit, tous ceux qui pensent que leur paix est garantie.

Un tel nombre de pays y seront impliqués que cela prendra tout le monde par surprise. Rapidement, l’antichrist se fera connaître au milieu du carnage. La confusion, la peur et la perte des récoltes aggraveront le problème. Peu de temps après, le Troisième Sceau se manifestera lorsque les hommes se rueront sur la nourriture alors que l’humanité sera en proie à la famine. Manquant de nourriture, manquant d’esprit, manquant d’aide, les hommes se raccrocheront à toute chose ou toute personne qui leur offrira du répit.

Cette étape aura préparé la voie à l’antichrist qui s’annoncera au monde. À ce moment-là, les hommes seront tellement soulagés par l’homme de paix, qui leur offrira un tel espoir, qu’ils deviendront ses esclaves volontaires. Ils se rallieront à son plan élaboré pour restructurer le monde et regrouper toutes les nations. Le plan, leur dira-t-on, a été conçu pour le bien de tous et pour débarrasser le monde du terrorisme. Les ennemis qu’il affirmera combattre, et sur lesquels il exercera tout contrôle, seront d’innocentes victimes utilisées par lui dans la supercherie qu’il offrira au monde.

Lorsque la paix, ou ce qui ressemblera à une trêve, sera restaurée, alors viendra l’étape suivante : la réunion de tous les peuples, de toutes les religions, de tous les pays, en une seule unité. C’est alors que l’alliance entre le faux prophète et l’antichrist deviendra claire.

Ceux à qui la Vérité aura été donnée, et dont les noms sont inscrits dans le Livre des Vivants, sauront ce qui arrive. Les autres, aveugles à la Vérité de Mes Enseignements, ne seront pas aussi privilégiés. Ce sera alors une question d’attente. Par Ma Patience, Je ferai tout pour sauver et protéger ceux qui ne seront pas capables de discerner la Vérité.

Ma Patience et Ma Miséricorde résulteront en une Intervention Divine à grande échelle pour sauver tous les enfants de Dieu de l’étau de la bête, dont le seul objectif est d’encourager le péché. Car il y a une chose que vous devez savoir : derrière l’allure charmeuse de l’antichrist se cache le plan visant à encourager le péché afin que l’humanité fasse ce choix ultime, celui de se mettre du côté de la bête au mépris de Dieu. Lorsque ce temps viendra, et quand J’aurai fait toutes les tentatives possibles pour sauver les âmes, ce sera terminé.

Seuls les élus seront emmenés dans Mon Royaume.

Votre Jésus

Publié dans Uncategorized

L’Évangile du Crucifié – Olivier Valette

Image associée

 

Foi en Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme

Mettons-nous à l’écoute de la Parole de Dieu.

Résultats de recherche d'images pour « la croix de jesus christ signification »

Dans la lettre aux Galates, nous lisons : « Que la grâce et la paix soient avec vous de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ, qui s’est donné pour nos péchés afin de nous arracher à ce monde mauvais, selon la volonté de Dieu notre Père à qui soit la gloire pour les siècles des siècles. Amen. Je trouve vraiment étonnant que vous abandonniez si vite celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, et que vous passiez à un autre Évangile. En fait, il n’y en a pas d’autre : il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent renverser l’Évangile du Christ.

Eh bien ! Si un jour quelqu’un, même nous, même un ange du ciel, vient annoncer un Évangile différent de l’Évangile que nous vous avons annoncé, qu’il soit maudit ! Nous l’avons déjà dit, et je le répète encore : si quelqu’un vient vous annoncer un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit maudit !

Image associéeEst-ce que, maintenant, je veux me faire approuver par les hommes, ou bien par Dieu ? Est-ce que c’est aux hommes que je cherche à plaire ? Si j’en étais encore à plaire aux hommes, je ne serais pas serviteur du Christ. »

Pourquoi cette parole de saint Paul ?

Quel est le rapport avec le sujet qui nous occupe, c’est-à-dire la Croix ?

Avant de répondre à cette question, il faut remettre cet extrait dans son contexte. Paul s’adresse à une Église qu’il a fondée et qui semble céder aux « judaïsants » qui veulent lui imposer la circoncision, et soumettre les fidèles à la loi juive.

Quel est l’enjeu ?

C’est tout simplement l’intégrité de la Foi. Ces chrétiens d’origine juive reconnaissent en Jésus le Messie, mais pas le Fils de Dieu. Donc exit l’Incarnation… puisque pour eux Jésus n’est qu’un homme. Or, si Jésus n’est qu’un homme, sa mort sur la Croix ne nous sauve pas, car pour nous réconcilier avec Dieu le Médiateur de la Nouvelle Alliance doit posséder en lui la nature humaine et la nature divine, pour faire le pont entre Dieu et l’homme. Il doit surtout être sans péché. Tout à Dieu, et Dieu lui-même afin de nous unir à Lui. Le Fils seul peut nous révéler le Père qu’il connaît et nous conduire à Lui, et non uniquement vers Lui. Lui seul peut nous révéler le vrai Dieu puisqu’il ne fait qu’Un avec Lui ; Lui seul peut nous conduire dans le sein du Père puisqu’il est Son Fils monogène, c’est-à-dire l’Unique engendré du Père, celui qui est dans le sein du Père, dans l’intimité avec Lui (Jn 1, 18). Lui seul peut nous inclure en Lui et nous faire participer à son engendrement par le Père. Saint Pierre écrit dans sa première lettre : « Béni soit Dieu, le Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui nous a engendrés de nouveau, grâce à la Résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts… » (1 P 1, 3). Dieu le Père nous a engendrés de nouveau, par la Résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts. C’est formidable, mais si Jésus n’est qu’un homme, sa mort sur la Croix ne nous sauve pas et, surtout, il n’y a pas de Résurrection. Et ce que nous nous apprêtons à célébrer est pure vapeur sans consistance. Notre foi est vaine. Et de même s’il est Dieu seulement, comme le voulaient certaines hérésies des premiers siècles, comme le docétisme, la tendance actuelle est plutôt de réduire le Christ à sa seule humanité. Certains voudraient même qu’il ne soit que le fils du charpentier. Mais si l’Église tient comme vérités de foi qui obligent les fidèles la conception virginale de Jésus et la virginité perpétuelle de Marie, c’est précisément en raison de leur lien intime avec le Mystère de l’Incarnation.

Image associée

Il faut donc tenir que Jésus est vraiment Dieu et vraiment homme si l’on veut tenir la foi en l’Incarnation, en la Rédemption et en la Résurrection. Si comme ces judaïsants on ne tient pas à cet article de foi défini par le concile de Chalcédoine en 451 après Jésus-Christ, on annonce un autre Évangile, un autre Jésus.

Vous commencez peut-être à comprendre pourquoi j’ai choisi ce texte et aussi l’enjeu de la controverse dans laquelle se lance l’Apôtre.

Mais ce n’est pas tout. En prêchant la circoncision, ils contraignent les croyants à vivre selon la totalité de la loi mosaïque. Et la foi en Jésus-Christ mort et ressuscité ne sert plus à rien, puisque alors c’est par la pratique de la Loi que l’on devient juste. Effectivement, la Croix disparaît de l’horizon. On se retrouve avec un christianisme sans la Croix. Un Jésus à taille humaine nous arrangerait bien parfois, mais alors nous nous écarterions de la vérité de la foi catholique. En ce cas la foi en la Sainte Trinité tombe également et l’Eucharistie n’est plus qu’un symbole ; si Jésus n’est qu’un homme ; Marie est une femme comme les autres, l’Église une association, le pape le représentant d’une institution franchement dépassée avec ses dogmes et sa morale à réviser.

Je vous partage une parole de la bienheureuse Anne-Catherine Emmerick sur le sujet. On a l’impression qu’elle a vu d’avance les turbulences qui ont suivi le dernier concile du Vatican, ainsi qu’entendu certains sermons et lu certaines homélies où la divinité du Christ est voilée et la Croix mise de côté. Elle disait après une vision dans laquelle elle décrit la situation de l’Église, non de son temps mais d’un temps à venir, dans lequel nous sommes aujourd’hui : « On gardait le silence sur la Croix, sur le sacrifice et la satisfaction, sur le mérite et le péché, où les faits, les miracles et les mystères de l’histoire de notre rédemption devaient céder la place à de creuses “théories de la révélation”, où l’Homme-Dieu, pour être supporté, ne devait plus être présenté que comme l’ami des hommes, des enfants, des pécheurs ; où sa vie n’avait de valeur que comme “enseignement”, sa Passion comme “exemple de vertu”, sa mort comme “charité” sans objet ; où l’on enlevait au peuple croyant l’ancien catéchisme qu’on remplaçait par des “histoires bibliques” où le manque total de doctrine devait être voilé sous un langage naïf à la portée de toutes les intelligences ; où les fidèles étaient forcés d’échanger leurs livres de piété, leurs vieilles formules de prière et leurs anciens cantiques contre des productions de fabrique moderne aussi mauvaises et aussi impies que celles par lesquelles on cherchait à remplacer le missel, le bréviaire et le rituel ».

Résultats de recherche d'images pour « la croix de jesus christ signification »

Je crois qu’il y a vraiment lieu de rendre grâces pour la publication du Catéchisme de l’Église catholique sous le pontificat du pape Jean-Paul II, car celui-ci a remédié à un manque terrible après la fièvre des années 1970, où l’on a abandonné le vieux catéchisme, jugé inadapté aux temps nouveaux, mais sans rien proposer d’édifiant pour la foi des fidèles. Je ne parle pas des répertoires de chants que l’on trouve encore dans certaines paroisses, qui respirent un social-christianisme sans transcendance, et de nombreuses hymnes du bréviaire qui ont remplacé les plus vénérables cantiques. Revenons au catéchisme : il ne faudrait pas, comme on le fit à sa publication, parler de « nouveau catéchisme », mais de catéchisme rénové. Ce qui est changé, c’est le support, c’est la forme, le langage même peut-être adapté. Mais le fond, lui, reste le même : l’enseignement de l’Église reste fidèle et même renoue avec sa plus ancienne tradition.

Nous devons saluer le combat de Benoît XVI relatif à la liturgie, amorçant « une réforme de la réforme », ou plutôt une correction des abus dans l’application de celle-ci, à la manière de célébrer le saint sacrifice de la Messe ; son vœu de restituer au latin la place qui lui revient (sans revenir sur la possibilité de célébrer dans la langue du peuple) et de remettre à l’honneur le chant grégorien dont l’usage est proprement liturgique. L’enjeu de ce combat, c’est l’unité de l’Église. C’est rôle du pape, vicaire du Christ, présidant à la charité et à la communion, de la défendre et de la promouvoir. On peut penser que Benoît XVI a échoué dans son combat puisqu’il n’a pas réussi à ramener dans le giron de l’Église les disciples de monseigneur Lefebvre. Ici, il a rencontré la Croix… Son pontificat a été profondément marqué par la Croix, de bien des manières, à travers bien des situations, et des crises qu’il a su traverser. Or, la Croix, signe de contradiction, oppose la fécondité à la productivité, et la fécondité ne se mesure pas au succès. Elle est d’un autre ordre qui nous échappe. Il y a là un mystère, une pierre d’achoppement pour ceux qui raisonnent selon l’esprit du monde. Mais cette pierre, la Croix, est choisie et précieuse aux yeux de Dieu et c’est sur cette pierre qu’il faut édifier l’Église… aujourd’hui comme hier. Son pontificat, je crois, sera d’une immense fécondité pour la vie de l’Église.

Hier Benoît, aujourd’hui François. Deux pontifes, deux hommes différents, avec leur histoire, leur sensibilité… mais unis dans une même foi, unis par la sainte Croix ? Ce que j’ai cru pendant quelque temps, bien que je fusse perplexe dès le commencement… Mais rien n’est moins sûr aujourd’hui.

A suivre.

 

Olivier Valette

Source :

https://www.atramenta.net/lire/petit-traite-de-la-foi-catholique-et-apostolique/64549

Publié dans Uncategorized

Marcher avec la Croix – Olivier Valette

Résultats de recherche d'images pour « la croix de jesus christ signification »

 

Dans sa première homélie donné le lendemain à ses cardinaux, il dit ceci : « Quand nous marchons sans la Croix, quand nous édifions sans la Croix, quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur : nous sommes mondains, nous sommes des évêques, des prêtres, des cardinaux, des papes (on pourrait ajouter des catholiques pratiquants), mais pas des disciples du Seigneur. » Voilà la réforme, le chemin sur le lequel nous engage le nouveau pape : le chemin de la Croix. Il ajoute : « Je voudrais que nous ayons le courage, vraiment le courage, de marcher en présence du Seigneur, avec la Croix du Seigneur ; d’édifier l’Église avec le Sang du Christ versé sur la Croix (en unissant notre vie à la sienne, et ce propos est fortement eucharistique, puisque cette union à la Croix, à la mort et à la résurrection du Seigneur se réalise pleinement dans l’Eucharistie)… le courage de confesser l’unique gloire : le Christ crucifié. Et ainsi l’Église ira de l’avant. »

Résultats de recherche d'images pour « doctrine du christ »

Oui, l’Église ira de l’avant si elle suit ce chemin, car ce chemin de la Croix nous achemine vers la Résurrection au jour de Pâques. L’Église, tel est son chemin, puisqu’en tant que Corps du Christ, elle doit passer par où est passé sa Tête. L’Église, Épouse du Seigneur, doit communier intimement et pleinement avec Son Époux. Il s’agit d’une Alliance, d’un Mystère de Noces. Nous le célébrons dans l’Eucharistie, sacrement de l’Alliance nouvelle et éternelle

Résultats de recherche d'images pour « pape françois antéchrist »

J’écris ce qui vient la mort dans l’âme : jamais je n’aurais imaginé devoir dire et publier de telles choses il y a trois ans lorsque j’ai commencé à écrire cet ouvrage. Le pape actuel semble brader la doctrine sous couvert de miséricorde. C’est inacceptable ! D’autant plus inacceptable que la plupart gardent le silence, y compris parmi les prêtres et les évêques, ces veilleurs qui devraient nous alerter ! La pseudo-réforme entamée sous ce pontificat ne nous conduit pas sur ce chemin, mais sur la voie large et spacieuse de la perdition. Ce pape agit comme un loup déguisé en brebis avec une aura médiatique qui entretient l’idole d’un pape enfin ouvert aux problèmes du monde moderne, comme si ses prédécesseurs ne l’avaient pas été. Comme si jusque-là les papes avaient ignoré leurs fidèles, ne s’étaient guère souciés des problèmes du monde. La question est douloureuse, mais le salut des fidèles est en jeu : l’Église du pape François est-elle encore l’Église de Jésus-Christ, fondée sur la foi des saints apôtres ?

A suivre….

Olivier Valette

***

Vous pouvez télécharger le document complet sur le lien : https://www.atramenta.net/lire/petit-traite-de-la-foi-catholique-et-apostolique/64549

Publié dans Uncategorized

Jean Messager de la lumière : Faire son devoir ….

Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes
Page 171 : Faire son devoir – Message du 20 juin 2003 –

« Il vous appartient, aujourd’hui plus que jamais, de témoigner au plus profond d’un monde laïc et si décevant.

Oui, agissez sans tarder ! 

L’Église ne doit pas être pour vous un simple refuge, sans aucune ouverture vers le monde, mais un tremplin d’amour… 

Voilà le service que chacun de vous doit accomplir, et non seulement se contenter d’assister aux offices !

Alors comment devez-vous agir ? 

L’histoire semble piétiner, surtout en ce début de siècle, où la politique et la vie quotidienne vous donnent l’impression d’un jeu médiatique entre les grandes puissances voulant assujettir les pays les plus pauvres. A l’arrière-plan se profilent les grandes menaces du siècle, comme par exemple le cataclysme nucléaire ou écologique, les sectes et aussi la drogue.

Toutes ces questions, vous avez le devoir de vous les poser …
Vous n’appartenez pas à l’ère du vide, mais au contraire à tout le positif de l’homme et de la société avec ses préoccupations, même ambiguës, d’État de droit, de liberté, de bonheur, de santé et de respect des minorités ….

Vous devez vous intéresser à votre monde et ne pas vous confiner dans votre bulle !

Chacun de vous doit explorer, au plus profond de lui-même, les limites de ce qu’il est, aller face au Christ ressuscité jusqu’au bout de sa démarche, pour dominer l’angoisse et la folie qui étreignent son être intérieur.

Tout homme est irrémédiablement christique, parce qu’il unit le visible et l’invisible, la terre et le Ciel !

Pensez à la Communion des Saints et méditez beaucoup pour amasser des trésors, non sur la terre, mais dans le Ciel.

Les hommes vivent avec ce sentiment que la mort a toujours le dernier mot .. La mort se complaît à ternir les yeux de l’être le plus aimant, le plus aimé !

Dans ces conditions, vous chrétiens, pourquoi donc n’oseriez-vous pas dire au monde que, si question il y a, c’est avant tout celle de la dramatique réalité du mal, qui a été vaincu une fois pour toutes par la croix du Christ et la théologie de la Gloire ?

Expliquez à votre entourage que la mort n’est pas dramatique, car elle est une nouvelle naissance.

Chacun de vous a un message d’amour à donner …

 

Jésus vainqueur de la mort …

Enseigner les autres, c’est tout simplement affirmer sereinement que Jésus, pour tous, est vainqueur de la mort et de l’enfer, que vous portez en vous toute l’humanité et qu’ainsi vous êtes, par-là même, un être unique.

Le service de tout chrétien est de diffuser la Bonne Parole.
Il est vrai que sur Dieu la société garde le silence …

Est-ce là une étrange pudeur ou un oubli ?

Face à ce silence, vous avez en tant que chrétiens le devoir d’éveiller le monde, si ce n’est de le remuer, ouvertement, clairement, patiemment, en lui faisant comprendre que l’annonce de l’Évangile est celle de la Croix et de la Résurrection.

Cette annonce est une invitation à la fois de communion et de transfiguration pour que l’homme se libère de la servitude de la mort et de toutes ses formes, qu’elles soient spirituelles, culturelles, sociales ou politiques, car l’homme et son salut ne se divisent pas, puisque Dieu est la liberté de l’homme.

Libérez-vous de la dépendance des différentes morts !

Ne craignez pas de parler de Dieu !

Votre devoir est de rappeler et d’affirmer, encore et encore, que quelqu’un s’interpose à jamais entre le néant et vous.

Impérativement, transmettez la certitude que le Dieu crucifié peut vous recréer, faire de vous des êtres nouveaux et avec vous, à travers vous, recréer l’histoire des hommes.

Dans votre monde, la hantise du néant entraîne une multitude de peurs ….
Priez pour être libres de la peur, autrement dit, pour rester véritablement libres, c’est-à-dire capables d’aimer pleinement, totalement…

Tout chrétien doit donner l’exemple et inciter les autres à dominer la peur. 

Aujourd’hui, la liberté s’appelle Résurrection !

Secouez-vous et allez donc !

De toutes les nations, faites des disciples !

Jean, messager de la Lumière »

Publié dans Uncategorized

Mère de l’ Amour Paratico (Brescia) Italie

Mère de l’ Amour Paratico (Brescia) Italie

Image associée

C’est à partir du 26 mars 1994 que la MÈRE DE L’AMOUR  apparaît à Paratico (Brescia) et que par l’intermédiaire de Marco elle transmet ses appels maternels au monde entier pour que l’humanité se convertisse et retourne à Dieu!

… »Chers fils, je suis encore ici en qualité de Mère de l’Amour pour vous demander de vivre ce que je suis en train de vous demander il y a deux ans, et donc de vivre la charité, de vivre la solidarité, de vivre l’humilité, de vivre l’amour, de vivre la vie; chèrs fils c’est arrivé le moment où devez être serieux… …Fils aimée c’est le moment de vivre votre prière; oui fils, mais la prière doit venir du coeur… Je vous donne ma bénédiction, je vous recouvre avec mon manteau et je vous embrasse. Salut mes fils… (message du 26 mars 1996)

Résultats de recherche d'images pour « paratico apparitions »

Prière à la Vierge Marie MERE DE L’AMOUR !

Mère de l’Amour, Vierge Immaculée, Reine et Mère très aimée, à laquelle Dieu a voulu confier l’œuvre de notre sanctification, accueille ma prière. Je t’offre tout mon être et toute ma vie : tout ce que j’ai, tout ce que j’aime, tout ce je suis : mon corps, mon cœur, mon âme. Fais-moi comprendre la volonté de Dieu sur moi. Accorde-moi la grâce de redécouvrir ma vocation chrétienne, d’en voir la beauté immense et de comprendre les secrets de ton amour. Je demande une profonde connaissance de toi ; donne-moi ta disponibilité au Seigneur. Accorde-moi un grand amour à l’Eglise et une attention particulière à tous les hommes, mes frères, pour les conduire tous à Dieu grâce à ton Cœur Immaculé. Amen. Mére de l’Amour, priez pour nous !

Résultats de recherche d'images pour « paratico apparitions »

Article du journal Stella Maris : A lire sur ce lien :

http://www.mammadellamore.it/pdf/n.%20513%20-%20STELLA%20MARIS%20MAI%202014.pdf

Publié dans Uncategorized

Le nouveau dirigeant de l’Académie pour la Vie…

Mgr Vincenzo Paglia

 

Le nouveau dirigeant de l’Académie pour la Vie
fait l’éloge… d’un militant pro- avortement

Lire cet article ici

Source : http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/

Publié dans Uncategorized

Cardina Zen : Les dubia sont une requête très respectueuse

Cardinal Zen

 

« Les dubia sont une requête très respectueuse
d’obtenir une déclaration claire »

Il qualifie aussi de très « imprudent » l’attitude du Vatican
envers le gouvernement Chinois concernant le trafic d’organes

   Source : http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/

 

Lire cet article ici
de Jan Bentz
Life Site News
Publié dans Uncategorized