Expérience de mort imminente

 

Voici l’histoire d’une femme de Syosset, New York, qui a eu l’expérience de mort imminente.

Elle s’appelle Barbara Marie (nous réservons certains traits particuliers). Elle est mariée, a deux adolescents, et sa « prétendue » mort est survenue en juin 1991 – lorsque les chirurgiens conduisaient une chirurgie exploratoire laparoscopique pour une endométriose perforée de la membrane du petit intestin et ce dès le début de la procédure, qui a causé ce que son mari et elle ont décrit comme étant une hémorragie massive.

Résultat de recherche d'images pour "expérience de mort imminente gens dans un tunnel"

Lorsqu’elle s’en est remise, les médecins ont dû frénétiquement sortir ses intestins de son corps afin de trouver la source de l’hémorragie, ce qu’ils ont réussi à trouver. « Ils l’ont déchirée alors qu’ils y pénétaient avec leurs instruments, » dit Barbara. « Ils m’ont perdue deux fois. Ils ont dit à mon mari qu’ils m’avaient perdue et ne savaient pas s’ils pouvaient me ranimer.

Image associée

La première chose qui s’est passée est que j’ai réalisé que j’étais dans un vide. C’était un espace totalement noir, comme je puis seulement le décrire. Pour une fraction de seconde, j’ai eu très peur – mais aussi vite que cela s’est présenté, je fus dirigée vers ma gauche, et aussitôt que je me retournai, il y eut une Lumière à quelque distance vers la gauche et ceci me réconforta immédiatement.

Image associée

« À ce point, j’ai commencé à me diriger vers cette Lumière avec tout mon être – je ne sais pas comment – et j’étais entourée par ce que je décrirais comme étant un tunnel. Outre cette Lumière, qui était très brillante, il y avait en son milieu un prisme et de la musique invraisemblable à de la musique terrestre. Je ne sais pas comment expliquer ceci. La musique était si invitante et devenait une partie de soi, angélique. Et je m’avançais dans ce tunnel et je m’approchais de cette Lumière.

« Je sais qu’il y avait une sorte de compagnon avec moi car à chaque fois que j’avais une pensée, pour poser une question, on me répondait immédiatement, et je « lui » ai demandé. Je me rappelle que je me suis arrêtée brièvement car dans les murs de ce tunnel, il y avait des êtres.

Résultat de recherche d'images pour "expérience de mort imminente gens dans un tunnel"

« Je n’ai pas été élevée de façon religieuse et n’ai jamais pensé au purgatoire, mais lorsque je suis revenue à moi-même, il semblait que ceci en faisait partie, probablement le dernier niveau du purgatoire.

Résultat de recherche d'images pour "âmes du purgatoire*"

(Les âmes) existent comme étant hors du tunnel et se reposent, comme si elles étaient assises ou debout ou inclinées. J’ai un un ressentiment d’émotions. Je ressentais de la tristesse et du désespoir à leur endroit, car il y a connaissance complète et paix au sein de ces âmes car elles comprenaient et acceptaient qu’elles ne pouvaient pas alors aller de l’avant. »

C’était un coup d’oeil du purgatoire. Mais la Lumière y était toujours et se trouvait à la gauche de Barbara. « Brillante, brillante, » dit-elle. « On ne peut pas en décrire l’éclat. C’était plein d’amour et de paix et de connaissance de Dieu. Alors que vous avancez dans ce tunnel, vous en êtes davantage éperdu. Et c’est à ce point que j’étais en Présence du Seigneur. J’étais prosternée. Je ne pouvais pas endurer la grandeur et la majesté de ce qui se trouvait devant moi. J’étais un rien à comparer à cela.

Résultat de recherche d'images pour "Jésus majesté au paradis"

Et il y a ensuite une période où l’on est embrassé par cet amour et cette paix et cette sérénité, sachant que j’avais atteint ma destination finale, et que c’était vraiment une demeure. »

Ceci donna un nouveau sens au mot « demeure ». C’est alors qu’elle réalisa qu’elle était là où elle appartenait. C’est là où elle voulait demeurer pour de bon. Mais il y a d’abord une « revue de la vie ». Disons que c’est son « jugement ». C’était étonnant de voir sa vie comme Dieu l’a vue.

Résultat de recherche d'images pour "heaven soul's judgment"

De diverses façons, les choses semblaient différentes. « Je n’ai pas seulement vu les choses qui étaient bonnes et mauvaises, mais c’est comme vu de trois côtés., dit-elle. « Je les ai vues d’abord de mes yeux et comment elles étaient blessantes. Ensuite je les ai vues à travers les yeux de la personne que j’avais offensée. Je les ai ensuite vues à travers les yeux de Jésus. Lorsque vous les voyez dans la Présence de Jésus, il y a une tristesse que vous ne pouvez pas imaginer, car vous voyez la vraie connaissance de l’offense – reconnaissance et responsabilité. Il y a cette purification et cette responsabilité intérieures. Vous prenez encore davantage de responsabilité lorsque vous voyez comment vous avez blessé quelqu’un d’autre. Lorsque vous les voyez à travers les yeux de quelqu’un d’autre, vous voyez comment ceci s’est entrelacé dans leur vie. Vous les voyez d’un tout autre point de vue et vous voyez comment cela a eu un effet dans leur cheminement. Et alors lorsque vous les voyez à travers les yeux du Seigneur, vous les voyez comme en un tout. Ceci complète le tout. Vous voyez comment dans l’ensemble de toute la création, cela a fait une différence et comment cela a affecté le Créateur – comment cela aboutit au Créateur lorsque vous offensez l’un des Siens.

Image associéeTout n’était pas mauvais, dit Barbara. Il y a aussi les victoires. Il y a ces accomplissements « magnifiques » qui ont plû au Seigneur.

Ces événements de sa vie ont surpris Barbara car ils semblaient tellement minimes.

« Le Seigneur m’a montré des choses qui valaient beaucoup, les choses «  extraordinaires », « magnifiques » que j’avais accomplies, dit Barbara. « Il y a eu deux exemples profonds. L’un était lorsque mon amie a perdu son fiancé et c’était désastreux; il avait été décapité dans un accident d’auto. Le Seigneur m’a montré comment j’étais au téléphone avec elle un jour pendant deux heures et demie et que j’étais assise là à écouter tout ce qu’elle me disait. Je me rappelle avoir dit au Seigneur, ‘Je ne comprends pas, je n’ai rien dit. Quel est ce geste magnifique que j’ai fait ? Je n’ai rien fait. Je suis demeurée là assise. Je n’ai pas dit plus que cinq ou six mots’. Je ne pouvais pas comprendre comment j’ai pû autant plaire au Coeur et à l’Esprit de Notre Seigneur.

Image associée

 

Ensuite on m’a montré une autre fois où je marchais dans l’église et cette femme avait perdu son mari. Je ne connaissais pas cette femme, mais j’étais tellement émue qu’elle aie perdu son mari qu’étant assise dans le banc je sentais qu’il fallait que je fasse ou dise quelque chose et après la Messe, je suis allée à l’autel – elle était assise vers l’avant – et j’ai mis ma main sur son épaule. De nouveau, je ne lui ai rien dit. Ce n’était pas ce que j’avais dit. Le Seigneur m’a clairement indiqué que c’était le geste, le fait de placer ma main gauche sur son épaule.

C’était le geste personnel. C’était la tendresse. Le Seigneur ne recherche pas les grands gestes – pas les grands gestes comme le décrivent les hommes. C’est comment on fait sentir les autres – et combien nous aidons. « Personne poursuit le même chemin, » continue Barbara.

Résultat de recherche d'images pour "femme mariée avec enfant"

Toute mon expérience a tellement à faire avec là où j’étais dans ma vie personnelle. Cela avait affaire avec mes enfants et mon mari. La façon dont j’offensais le Seigneur le plus à ce point dans ma vie était mon quasi abus verbal. C’était mon attitude et la façon dont je parlais à mon mari et à mes enfants. C’était mon ton et les choses que je disais qui offensaient leur esprit et leur cœur. On peut être ferme avec ses enfants, mais le Seigneur ne veut pas que nous utilisions un ton insultant. Nous ne voyons pas les choses comme le Seigneur les voit, et ce fut pour moi un moment extraordinaire pour m’écarquiller les yeux. Il m’a montré mon vocabulaire et le ton avec lequel j’ai dit des choses, car c’était un ton de condescendance. La fermeté est permise – mais avec amour. »

Barbara a aussi vu des événements particuliers qui ont eu un effet de ride – beaucoup plus qu’elle ne se l’imaginait. Lorsqu’elle s’éveillait de mauvaise humeur et était négative envers son mari et ses enfants, le Seigneur lui a montré comment cela s’étendait jusqu’à eux et à partir d’eux aux autres durant la journée : au travail, aux magasins, et ensuite à travers les familles de ceux qui ont été affectés par l’effet négatif jusqu’à ce que tous en soient affectés.

Résultat de recherche d'images pour "maman petit déjeuner"

« Il y a un cercle de lumière autour du monde, et alors que je m’éveillais et faisait ceci, le cercle de l’obscurité s’étendait sur ce cercle de lumière et l’effaçait, » raconte Barbara. « On m’a ensuite montré le contraire, lorsque je m’éveillais le matin et je souriais et préparais le déjeuner, embrassant les enfants, comment cela partit de ma demeure et j’ai vu une goutte de lumière qui quittait de cette partie du globe et alla dans cette bande de lumière tout autour du globe. C’est ainsi que cela devrait être. »

La bonté pourrait s’étendre à son mari qui le répandrait sur les personnes au travail ou à un homme qui le répandrait aux autres qui le transporteraient à leur foyer ou ailleurs dans une réaction – chaîne qui ne semblait pas s’arrêter – il semble, au moins en esprit, pour en avoir des effets mondiaux. « On m’a montré cet océan, cette mer, et une goutte de lumière qui tombe dans cet océan a un effet de rides, » dit Barbara.

Résultat de recherche d'images pour "Expérience de mort imminente retour"

 

Le traumatisme s’est produit lorsque le Seigneur lui a indiqué que ce n’était pas son heure, mais qu’elle avait d’autres tâches à accomplir, qu’elle devait retourner sur la terre. Elle aimait beaucoup son mari et ses enfants, mais a plaidé auprès du Seigneur de la laisser demeurer en Sa Présence incroyable. Elle ne voulait jamais le quitter. La pensée qui la bouleversait était « ce désespoir si sévère que je ne pourrais jamais mettre en paroles. » Elle pleure toujours lorsqu’elle en parle. Mais elle est bel et bien revenue. Les médecins l’ont ranimée. Après plus d’une semaine à l’hôpital, elle est retournée « chez elle » – sachant que ce n’était pas sa vraie demeure, que sa vraie demeure était ailleurs, que c’était avec Jésus.

Publicités
Publié dans Uncategorized

Lundi, 33ème semaine du Temps Ordinaire

20 novembre 2017

Lundi, 33ème semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la férie

Lectures de la messe

Première lecture

« C’est ainsi que s’abattit sur Israël une grande colère » (1 M 1, 10-15.41-43.54-57.62-64)

Lecture du premier livre des Martyrs d’Israël

En ces jours-là,
de la descendance des successeurs d’Alexandre le Grand
surgit un homme de péché, Antiocos Épiphane,
fils du roi Antiocos le Grand.
Il avait séjourné à Rome comme otage,
et il devint roi en l’année 137 de l’empire grec.
À cette époque, surgirent en Israël des hommes infidèles à la Loi,
et ils séduisirent beaucoup de gens,
car ils disaient :
« Allons, faisons alliance avec les nations qui nous entourent.
En effet, depuis que nous avons rompu avec elles,
il nous est arrivé beaucoup de malheurs. »
Ce langage parut judicieux,
et quelques-uns, dans le peuple,
s’empressèrent d’aller trouver le roi.
Celui-ci leur permit d’adopter les usages des nations.
Ils construisirent un gymnase à Jérusalem,
selon la coutume des nations ;
ils effacèrent les traces de leur circoncision,
renièrent l’Alliance sainte,
s’associèrent aux gens des nations,
et se vendirent pour faire le mal.
Le roi Antiocos prescrivit
à tous les habitants de son royaume
de ne faire désormais qu’un seul peuple,
et d’abandonner leurs coutumes particulières.
Toutes les nations païennes se conformèrent à cet ordre.
En Israël,
beaucoup suivirent volontiers la religion du roi,
offrirent des sacrifices aux idoles,
et profanèrent le sabbat.
Le quinzième jour du neuvième mois, en l’année 145,
Antiocos éleva sur l’autel des sacrifices
l’Abomination de la désolation,
et, dans les villes de Juda autour de Jérusalem,
ses partisans élevèrent des autels païens.
Ils brûlèrent de l’encens aux portes des maisons
et sur les places.
Tous les livres de la Loi qu’ils découvraient,
ils les jetaient au feu après les avoir lacérés.
Si l’on découvrait chez quelqu’un un livre de l’Alliance,
si quelqu’un se conformait à la Loi,
le décret du roi le faisait mettre à mort.

Cependant, beaucoup en Israël résistèrent
et eurent le courage de ne manger aucun aliment impur.
Ils acceptèrent de mourir
pour ne pas être souillés par ce qu’ils mangeaient,
et pour ne pas profaner l’Alliance sainte ;
et de fait, ils moururent.
C’est ainsi que s’abattit sur Israël une grande colère.

– Parole du Seigneur.

 

Psaume

(Ps 118 (119), 53.61, 134.150, 155.158)

R/ Fais-moi vivre, Seigneur,
que je garde ta loi.
(cf. Ps 118, 88)

Face aux impies, la fureur me prend,
car ils abandonnent ta loi.
Les pièges de l’impie m’environnent,
je n’oublie pas ta loi.

Rachète-moi de l’oppression des hommes,
que j’observe tes préceptes.
Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,
ils s’éloignent de ta loi.

Le salut s’éloigne des impies
qui ne cherchent pas tes commandements.
J’ai vu les renégats : ils me répugnent,
car ils ignorent ta promesse.

Évangile

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? – Seigneur, que je retrouve la vue » (Lc 18, 35-43)

Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.
Alléluia. (Jn 8, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Alors que Jésus approchait de Jéricho,
un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
Entendant la foule passer devant lui,
il s’informa de ce qu’il y avait.
On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
Il s’écria :
« Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
Ceux qui marchaient en tête
le rabrouaient pour le faire taire.
Mais lui criait de plus belle :
« Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène.
Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
Il répondit :
« Seigneur, que je retrouve la vue. »
Et Jésus lui dit :
« Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »
À l’instant même, il retrouva la vue,
et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu.
Et tout le peuple, voyant cela,
adressa une louange à Dieu.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Publié dans Uncategorized

Un trésor exceptionnel retrouvé à Cluny

 

Un trésor exceptionnel retrouvé à Cluny

http://dieuetmoilenul.blogspot.fr

Lire cet article ici…

Publié dans Uncategorized

« Climat de peur et de persécution » au sein de l’Église de François

En 35 ans de carrière comme vaticaniste, il n’a jamais vu cela
http://dieuetmoilenul.blogspot.fr

« Climat de peur et de persécution »
au sein de l’Église de François

Marco Tosatti a dénoncé « un climat de peur et de persécution contre ceux qui ne sont pas d’accord » au Vatican et dans l’Eglise. Au cours de ses plus de 35 ans en tant que journaliste au Vatican, Tosatti « n’a jamais vécu cela auparavant ».

Il souligne que cette situation perdure à cause de « la lâcheté et la servilité » des persécutés qui, bien qu’il soit de leur devoir de la dénoncer, ne le font pas et deviennent donc complices.

SOURCE : Gloria TV

Publié dans Uncategorized

Mario Martinez – Son témoignage sur le Paradis

Mario Martinez – Son témoignage sur le Paradis

 

Publié dans Uncategorized

Que sera l’Avertissement pour notre âme ?

 


Résultat de recherche d'images pour "WARNING SECOND COMING OF CHRIST"

L’Avertissement sera pour beaucoup un évènement effrayant ressenti comme si c’était la fin du monde. Beaucoup seront témoins de ce qui apparaître comme un évènement catastrophique lorsque 2 comètes sembleront se heurter et exploser de la surface de la terre. Les flammes de feu ressembleront à un volcan en éruption dans les cieux et beaucoup seront inquiets. Les rayons de feu rouges sont les rayons du sang de Jésus, les rayons de la miséricorde de Jésus, donnés à tous comme un don d’une telle magnitude qu’aucun homme ne pourra comprendre ce qui arrive. Beaucoup sentiront un feu brûlant à travers leur corps comme si la chaleur du soleil les accablait. A l’intérieur, ils ressentiront une chaleur brûlante jusqu’à ce que la prise de conscience leur permette de voir le spectacle de leur âme.

Résultat de recherche d'images pour "WARNING SECOND COMING OF CHRIST"

Beaucoup sentiront la terre trembler comme s’il y avait un tremblement de terre. Le sol bougera, grondera et beaucoup se jetteront à terre en tentant de s’accrocher à ce qu’ils pourront pour se protéger. Cependant le sol ne s’ouvrira pas pour les avaler car il ne s’agira pas d’un tremblement de terre physique mais surnaturel. Avant que ceci arrive les tendances météorologiques éclateront. La croix de Jésus apparaîtra après l’explosion dans les cieux. Beaucoup pleureront d’amères larmes de remords et de tristesse et endureront la peine de l’humiliation à cause de leurs péchés. D’autres crieront et jureront car ils ne seront pas capables de supporter l’illumination, signe divin à cause de la noirceur de leur âme et ils résisteront à la lumière de la miséricorde de Jésus. Ils hurleront sous la douleur des feux de l’enfer car le signe de Jésus de sa miséricorde leur montrera le destin qui les attend s’ils ne se repentent pas et ne changent pas de vie. Ces âmes bonnes qui aiment Jésus souffriront également car beaucoup d’entre elles seront aussi souillées par le péché mais elles recevront une absolution instantanée. Elles aussi seront humiliées lorsque leurs péchés d’orgueil leur sera montré. Beaucoup resteront enfermées ensuite pendant plusieurs jours et beaucoup devront se débrouiller par eux-mêmes à cause de la pénurie de service. C’est pourquoi vous devez vous préparer.

Résultat de recherche d'images pour "WARNING SECOND COMING OF CHRIST"

Ce sera aussi une période de souffrance lorsque les âmes endureront les peines du purgatoire quand leur purification aura lieu. De cette façon beaucoup feront l’expérience de l’état de leur âme et deviendront humble à un point qu’ils n’ont jamais vécu auparavant. Un grand nombre de gens accepteront ce qui s’est produit et comprendront qu’un grand don des grâces de Jésus et de sa miséricorde ont été accordées. La conversion sera mondiale et se fera à une échelle jamais vue depuis la mort de Jésus sur la Croix.  Des milliards se tourneront vers Dieu et la Vérité deviendra apparente. Ils comprendra ce qui arrivera le jour du Jugement et ils sauront comment sauveur leur âme parce que l’amour de Jésus les aura enveloppé. Ils pourront retrouver leur plénitude d’esprit, de corps et d’âme. La Croix de Jésus sera la manifestation de Sa divine miséricorde promise à l’humanité depuis longtemps. Elle sera visible dans les cieux, partout dans le monde. Une sérénité descendra sur toute la terre suite à cet acte de divine intervention donnée aux enfants de Dieu pour les sortir de leur sommeil. Mais les anges déchus attaqueront tous les enfants de Dieu par leur armée de convaincus qui refuseront la coupe de Jésus du salut. Tellement féroces, au cœur de pierre et infesté de la souillure de satan, ils combattront ceux qui aiment Dieu. Leur nombre sera trop faible pour ceux qui suivent la Vérité, mais leur haine leur inspirera de comploter des actes infâmes qui détruiront cette paix et ce calme. Cela va orchestrer un plan pour convaincre le monde que cet évènement était vraiment un accident cosmique qu’ils diront pouvoir être prouvé par les scientifiques. Malheureusement beaucoup croiront que c’était le cas et de nombreux enfants de Dieu retomberont dans la vie de péchés qu’ils menaient avant. La bataille pour les âmes débutera alors et il faudra du temps pour arriver à la confrontation finale où le second avènement de Jésus mettra un terme à la méchanceté

Source : Jésus à l’humanité – M.D.M.

Publié dans Uncategorized

Nouvelles de pro-liturgia


Résultat de recherche d'images pour "proliturgia"

Samedi, 18 novembre 2017. Lu dans un bulletin paroissial : « A la fin de l’année liturgique les textes nous parlent souvent du Christ qui “viendra juger les vivants et les morts”.
Avant l’avènement du Christ, l’Eglise doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants. La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera le “mystère d’iniquité” sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est à dire celle d’un pseudo messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair. »

* * * * Vendredi, 17 novembre 2017. Après avoir introduit la pratique de la Communion eucharistique pour les divorcés et les protestants il y a déjà plusieurs décennies, les évêques allemands se battent maintenant pour que cet usage ne soit plus considéré comme un abus.
Le 15 novembre dernier, sur leur site web, les évêques ont fait paraître un entretretien avec Jörg et Beate Beyer de Tübingen (D). Tous deux sont des théologiens laïcs qui vivent dans le cadre d’un mariage mixte. Jörg est luthérien : il communie lorsqu’il assiste à une messe avec sa femme, bien qu’il ne se confesse jamais.
Dans l’interview, Jörg Beyer déclare que Mgr Gebhard Fürst, évêque de Rottenburg-Stuttgart a été tenu informé et approuve sa démarche . Il déclare également ne voir aucune différence entre une hostie consacrée au cours d’une messe catholique et le pain de la dernière Cène luthérienne. Ce qui l’agace le plus, ajoute-t-il, c’est la conservation des hosties dans un tabernacle et l’adoration du Saint-Sacrement.
Ne nous voilons pas la face : beaucoup de fidèles catholiques pourraient aujourd’hui se reconnaître dans la position que défend Jörg Beyer concernant la communion et la Présence réelle…

* * * * Vendredi, 17 novembre 2017. Le pape François veut “changer l’Eglise”. Il s’y emploie en fustigeant jour après jour ceux qui ne lui emboîtent pas le pas.
La vraie question n’est peut-être pas tant de savoir ce qu’il veut changer mais POURQUOI il veut changer l’Eglise. Question ô combien délicate.
Il faudrait, pour avoir un début de réponse, réussir à savoir s’il n’y a pas, dans le cœur de Bergoglio, un profond ressentiment semblable à celui qu’a connu, quelques siècle auparavant, un certain Martin Luther qui, lui aussi, entendait réformer l’Eglise afin d’en évacuer tout ce qui lui paraissait trop exigeant (l’Eucharistie, la confession, l’ordre, le célibat sacerdotal, le culte des saints) et l’empêchait de s’épanouir dans une vie de moine qu’il avait choisie à la suite de circonstances pour le moins curieuses, et aussi dans sa vie sacerdotale qui lui posait plus de questions existentielles qu’elle ne lui apportait de réponses.
On sait que Luther avait des crises d’angoisse ; Jorge Bergoglio, lui, a avoué avoir suivi une psychanalyse.
Luther a voulu un christianisme dépouillé de toutes les exigences de la Tradition afin de pouvoir devenir perméable, grâce à une foi subjective, à toutes les idées du siècle. François en fait autant en employant d’autres moyens car, à la différence du Réformateur allemand, il est pape et quand on veut passer pour un pape réformateur ou avant-gardiste, il faut se montrer prudent et passablement “fourbe” pour mener un projet à son terme, comme il l’a expliqué lui-même. Enfin, chez les deux personnages, on retrouve une foi qui fait souvent la part belle au sentimentalisme au détriment du raisonnement théologique.
Rechercher les points communs qui sont dans les personnalités respectives de Luther et de Jorge Bergoglio permettrait assurément de comprendre ce qui se joue dans l’Eglise catholique sous l’actuel pontificat : probablement un abandon progressif du christianisme orthodoxe au profit d’une attitude de “vivre et laisser vivre” couverte par un vernis de religiosité minimaliste que Luther présentait comme pouvant convenir au plus grand nombre.

Publié dans Uncategorized