Fille du Oui à Jésus : Questions et réponses 20 février 2018

Publicités
Publié dans Uncategorized

Luz de Maria – L’Église de Mon Fils est piétinée

L’Église de Mon Fils est piétinée

MESSAGE DE NOTRE VIERGE MARIE
À SA FILLE CHÉRIE LUMIÈRE DE MARIE

Le 2 mai 2018

Enfants bien-aimés de Mon Cœur Immaculé :

MON COEUR ABONDE D’AMOUR POUR CHACUN DE VOUS.

Je suis la Mère de l’Humanité et Je reçois toutes les prières et les requêtes que vous M’adressez et que Je les élève au Trône Trinitaire en tant que Fille de Dieu le Père, Mère de Dieu le Fils et Temple du Saint-Esprit.

Enfants bien-aimés, ranimez la Foi en allant dans les Enseignements de Mon Fils afin que vous ne soyez pas confus dans ces instants.

MAINTENEZ UN GRAND RESPECT ENVERS L’EUCHARISTIE,
PRENEZ CONNAISSANCE DE LA VALEUR DE L’EUCHARISTIE
ET N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS DEVEZ RESTER
CORRECTEMENT PRÉPARÉS AFIN DE LA RECEVOIR.

Enfants, pardonnez à ceux que vous devez pardonner avant de recevoir Mon Fils dans l’Eucharistie, approchez-vous après vous être dûment repentis de vos péchés personnels et avec la ferme intention de ne pas tomber dans le même péché.

Enfants, ne recevez pas l’Eucharistie sans préparation préalable, ne mangez pas et ne buvez pas votre propre condamnation ( I Corinthiens 11, 29 ).

Vous voyez l’Eucharistie ; ne vous contentez pas de voir, pénétrez en vous-mêmes parce que l’effet spirituel est infini et prolongé, si vous le permettez.

N’oubliez pas que vous appartenez au Corps Mystique dont Mon Fils est la Tête et qu’en tant que membres de ce Corps, vous devez obéir à la Tête de ce Corps.

Ma douleur est exacerbée quand Je vois Mes enfants se rebeller contre Mon Fils puisque Je ne veux pas que l’un de vous soit perdu.

Quand vous persistez dans la folie de vous en prendre contre Mon Fils, le mal s’empare très facilement de vous pour son service et vous agissez d’une manière méconnaissable. Le diable entraîne ceux qui s’abandonnent à lui avec un grand art maléfique pour qu’ils le servent à tous les instants et dans tous les domaines où l’homme évolue.

ENFANTS BIEN-AIMÉS, PUISSIEZ-VOUS ÊTRE DES AFFAMÉS SPIRITUELS,
SENTIR LE BESOIN DE PAIX, DE JUSTICE, DE VÉRITÉ, DE SAINTETÉ,
FAIRE LE BIEN ET VIVRE LE BIEN, AVOIR LA FAIM D’ÊTRE JUSTE,
AVOIR LA FAIM DE LA SAGESSE, DE LA CONNAISSANCE
DE L’ÉCRITURE SAINTE ET DE L’AMOUR ENVERS MON FILS.

VIVEZ ASSOIFFÉS POUR EXPRIMER À MON FILS COMBIEN VOUS L’AIMEZ.

Enfants bien-aimés, ce sont des instants dans lesquels vous devez être fermes, forts et déterminés, en restant attentifs et éveillés afin de ne pas régresser sur le chemin spirituel.

La Terre tourne rapidement avant l’instant où ce qui semble être la paix cessera d’être la paix.

L’épidémie arrive sur l’Humanité et vous, Mes enfants, savez comment l’empêcher ; ne rejetez pas Mon Assistance face à ce que la science ne sera pas capable de contrôler rapidement.

Enfants, dédiez ce mois en particulier à cette Mère ; J’intercède constamment pour ce que vous Me demandez, Je élève vos demandes auprès de la Très Sainte Trinité.

PENDANT CE MOIS, DANS LES FOYERS, LES LIEUX, LES RENCONTRES,
LES ÉGLISES OÙ VOUS PRIEZ ET MÉDITEZ LE SAINT ROSAIRE,
JE BÉNIS CEUX QUI PRIENT
ET JE LEUR DONNERAI LA GRÂCE
DE MA PROTECTION SPIRITUELLE PERMANENTE
À TOUTES LES FOIS VOUS EN AUREZ BESOIN.

Aux enfants, J’accorderai la bénédiction de la Pureté pour qu’elle se prolonge, s’ils Me permettent de le faire …
Aux jeunes, j’accorderai le don de la persévérance, s’ils se confient à Moi sous Ma Protection …
Je vais accorder aux adultes la grâce du discernement afin qu’ils ne succombent pas face au mal …
Aux personnes âgées, Je donnerai la lumière d’un discernement prompt et opportun afin qu’elles ne s’endorment pas face au mal …

BRÛLEZ D’AMOUR POUR MON FILS
ALORS QU’IL VOUS ATTEND,
VOUS CONNAISSEZ LE CHEMIN DE LA DOULEUR
ET AU BON MOMENT CELUI DE LA JOIE.
DISCERNEZ, ENFANTS, AFIN QUE VOUS NE VIVIEZ PAS EN ÉTANT TIÈDES.

Si vous les entendez vous parler d’une vérité tiède, ce n’est pas la Vérité de Mon Fils : Il appelle le péché, péché et le bien, bien. Bien qu’à cet instant ils veuillent vous embrouiller, ne succombez pas aux erreurs.

L’être humain continue son passage sur Terre comme si rien n’était pour se passer, mais ce n’est pas comme ça. L’Humanité traversera sa grande calamité qui augmentera avec la possession de l’Humanité par l’Antéchrist (II Pierre 2,1-3 ; 3, 17). Ce sera quand ceux qui ont accepté des vérités tièdes rejoindront les rangs du diable et seront les persécuteurs de leurs propres frères et soeurs.

Enfants bien-aimés de Mon Cœur Immaculé :

Je vous appelle à prier spécialement
pour Mon Peuple du Nicaragua,
il souffre sans mesure à cause de leurs oppresseurs.

Je vous invite à prier spécialement
pour Mon Peuple du Venezuela,
il souffre intensément.

Je vous appelle à prier pour Mon Peuple d’Hawaï,
la terre tremble avec force.

Je vous appelle à prier pour Mon Peuple du Chili,
il souffre face aux secousses de la terre.

Enfants, ne soyez pas parmi ceux qui disent : Seigneur, Seigneur ! … ( Matthieu 7 :21 ) et qu’ensuite vous ne vous engagiez pas à réaliser la Vérité Divine.

L’Église de Mon Fils est piétinée.

JE VOUS BÉNIS, ENFANTS, SOYEZ LA PAIX DE MON FILS.

Recevez Ma bénédiction.

Maman Marie

SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.
SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.
SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.

SOURCE : Revelaciones Marianas

http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2018/05/leglise-de-mon-fils-est-pietinee.html

Publié dans Uncategorized

Un évêque demande qu’on combatte l’hérésie « à l’intérieur de l’Église »

Un évêque demande qu’on combatte l’hérésie « à l’intérieur de l’Église »

C’est un devoir chrétien de lutter contre « les erreurs à l’intérieur de l’Église », selon l’évêque du Kazakhstan, Athanasius Schneider.

Intervenant le 17 mai à l’Université pontificale Angelicum dans le cadre du Forum pour la vie de Rome, Schneider a souligné que ce combat doit se concentrer sur « l’hérésie et l’ambiguïté doctrinale ».

Il croit que peu importe à quel point les choses peuvent sembler sombres sur terre, une Église militante ne peut que vaincre parce que le Christ a vaincu.

Schneider a cité Jean Chrysostome: « Il est plus facile de supprimer le soleil que de détruire l’Église ».

Cependant, dans tous les pays occidentaux, l’Eglise a perdu depuis le Concile Vatican II plus de 90% de ses fidèles et la tendance ne semble pas s’inverser.

https://gloria.tv/article/jxegJcCrrVhk6QxzTTJTUJfFP

Publié dans Uncategorized

Démission des évêques chiliens : “Nous vivons un tournant dans la lutte contre la pédophilie“

Pourquoi la démission des évêques chiliens est un double tournant, pour l’Église et pour le pape

 Le 17 mai, à Rome, au terme de la rencontre entre le pape François et les évêques du Chili. © VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC

Le 17 mai, à Rome, au terme de la rencontre entre le pape François et les évêques du Chili. © VaticanMedia-Foto/CPP/CIRIC

Mis en cause pour leur gestion d’affaires d’abus sexuels sur mineurs, les 34 évêques chiliens ont remis leur démission au pape vendredi 18 mai. Un événement inédit qui marque un basculement dans la lutte contre les abus dans l’Église, mais aussi pour la suite du pontificat de François.

« Calomnie ». La réponse cinglante du pape François à des journalistes qui l’interrogeaient en janvier dernier lors de son voyage au Chili au sujet de Mgr Barros, un évêque soupçonné d’avoir tu les agissements d’un prêtre pédophile, Fernando Karadima, avait été reçue comme une gifle par les victimes d’abus sexuels du monde entier. À présent, bien que le pape ait demandé pardon et que tous les évêques chiliens aient remis leur démission collectivement, le mot balafre le visage du pontificat. L’affaire Barros est une crise sans précédent pour l’Église chilienne en particulier et l’Église universelle. Il faut remonter aux années 2000, avec le scandale qui avait éclaté dans le diocèse de Boston, marquée par la démission de l’archevêque Bernard Law et la publication des noms des prêtres coupables sur le site du diocèse par son successeur, Sean O’Malley, à la suite de l’enquête du Boston Globe, pour trouver un précédent comparable. Mais cette affaire marque aussi un tournant, tant pour François qu’en terme de lutte contre les abus sexuels.

« Un cap a été franchi, une prise de conscience »

Tournant pour le pape, car François n’a cessé de se présenter, depuis le début de pontificat, comme réformateur et hors-système, fustigeant les gardiens du temple, le cléricalisme et l’auto-référentialité de l’institution. Il a été élu sur un programme de réforme, une réforme au service de la mission, avec l’idée que pour témoigner, l’Église catholique ne devait plus contre-témoigner. Que pour redevenir crédible dans son discours social et moral, elle se devait d’être irréprochable sur le sexe et l’argent. Et donc de mettre fin aux mauvaises pratiques dans ces deux domaines, en luttant d’un côté contre le blanchiment dans les institutions financières du Vatican, et de l’autre en appliquant l’impératif de tolérance zéro aux abus sexuels, selon une expression forgée par Joseph Ratzinger, à l’époque où il était préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi.

« Nous sommes tous impliqués, moi le premier », écrit François aux évêques chiliens.

La popularité de François s’est construite sur cette capacité à secouer cette Église dont il est le pasteur, les coups en interne apparaissant comme autant de médailles reçues au champ d’honneur de la vérité et de la cohérence. Or, en prononçant ce mot de « calomnie », après avoir été manifestement mal informé, il est apparu malgré lui, ironie de l’histoire, comme un homme de l’institution, une institution qui penserait d’abord à se protéger et qui ferait confiance au témoignage du chauffard plutôt qu’à celui du piéton renversé. Il a donné du grain à moudre à ceux qui le soupçonnaient de ne pas avoir suffisamment pris la mesure de la crise pédophile. D’autant qu’une ancienne victime de Karadima avait affirmé en février avoir écrit au pape dès 2015 pour dénoncer le silence de Juan Barros, juste après qu’il eut été fait évêque. Par ailleurs, les esprits sont encore marqués par la démission fracassante de deux anciens membres – Marie Collins et Peter Saunders, deux anciennes victimes – de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, mise en place au début du pontificat pour conseiller le pape sur le sujet.

Pour toutes ces raisons, François ressort fragilisé de l’ouragan chilien, à l’heure où deux membres du conseil des cardinaux (C9), le cercle restreint de ses proches collaborateurs chargés de l’aider à mener sa réforme, se trouvent mis en cause dans des affaires d’abus sexuels. Le cardinal George Pell, Secrétaire pour l’Économie au Vatican, a été formellement inculpé en Australie pour des agressions qui seraient survenues entre 1970 et 1990, même s’il nie les faits qui lui sont reprochés. Il a dû rentrer dans son pays, où il doit être jugé. Une des victimes de Karadima a quant à elle désigné le cardinal Errázuriz Ossa, ancien archevêque de Santiago du Chili et autre membre du C9, comme un des responsables de l’omerta autour du prêtre pédophile. De quoi donner du grain à moudre à tous ceux qui, en interne, contestent le processus de réforme.

Mais l’affaire chilienne est aussi un tournant car jamais un pape n’avait demandé pardon de cette manière. En effet, François ne se contente pas de demander pardon, il va au-delà. Dans un document de dix pages distribué aux évêques chiliens qu’il a convoqués pendant une semaine à Rome, il reconnaît une responsabilité personnelle. « Nous sommes tous impliqués, moi le premier », écrit-il. En faisant cela, il renoue avec la cohérence dont il avait fait preuve dès les premières minutes de son élection, s’inclinant devant la foule pour lui demander de prier pour lui, avant de se présenter, quelques jours plus tard comme « pécheur ». Ainsi, nul ne sait encore s’il acceptera la démission des 34 évêques, mais cette prise de conscience d’une responsabilité collective de l’Église, à laquelle le pape ne se dérobe pas, assumant sa part de responsabilité, est le fait le plus marquant de toute cette histoire.

« Douleur et honte »

La gestion de l’affaire mérite d’ailleurs qu’on s’y arrête quelques minutes, tant il est à prévoir qu’elle marque d’une pierre blanche l’approche des abus sexuels dans l’Église. Retour sur les faits. En 2011, plus de vingt ans après les premières accusations, la Congrégation pour la Doctrine de la foi reconnait Fernando Karadima coupable d’abus sexuels sur mineurs. À 84 ans, ce prêtre longtemps extrêmement populaire et influent au Chili, véritable aimant à vocations, est condamné à une vie cloîtrée de « pénitence et prière ». Juan Barros, nommé évêque en 1995 par Jean Paul II, est l’un des jeunes prêtres formés par Karadima, dont il est resté proche au point, disent des victimes, d’avoir été témoin du comportement de son mentor. Il n’est pas le seul évêque à être mis en cause dans l’omerta autour de Karadima. Au conclave de 2013, une des victimes de Karadima juge scandaleux que le cardinal Errazuriz puisse voter, estimant que sa place était « derrière les barreaux ».

En 2015, l’affaire rebondit lorsque le pape François décide de nommer Barros à la tête du diocèse d’Osorno, suscitant notamment des manifestations locales de protestation au moment de la cérémonie. Une vidéo amateur de l’époque, tournée en mai 2015 par un touriste argentin place Saint-Pierre, montre le pape prendre la défense de Barros et accuser ses détracteurs d’être des « imbéciles » qui accusent « sans preuve » : « Ne vous laissez pas mener par le bout du nez par les gauchistes qui ont orchestré tout cela ! », lance-t-il. Diffusée à la télévision nationale chilienne, la vidéo crée un grand émoi. L’usage du mot « gauchiste » est intéressant, car il semble indiquer que de mauvais conseillers aient influencé le pape en suggérant que l’Église chilienne était victime d’une offensive politique.

Les tensions atteignent leur paroxysme lors du voyage du pape au Chili, en janvier 2018, provoquant la fameuse réponse de François aux journalistes. Le cardinal Sean O’Malley, président de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, critique publiquement les paroles du pape. Fin janvier, ce dernier décide donc d’envoyer sur place le super-enquêteur de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, Mgr Charles Scicluna, après avoir reçu de nouveaux éléments. Spécialiste des questions d’abus sexuels, l’archevêque de Malte avait déjà été choisi en 2005 par Benoît XVI pour enquêter sur le cas Marcial Maciel et des Légionnaires du Christ, affaire dans laquelle il s’était forgé une réputation d’incorruptible. À la hauteur de cette réputation, un rapport de 2300 pages qu’il remet au pape au terme de son investigation au Chili : rapport tellement accablant que François, après l’avoir lu, envoie une lettre à tous les évêques chiliens pour témoigner de sa « douleur et de sa honte » et exprimer son intention de procéder à une sorte de discernement collectif.

Cette psychologie élitiste finit par générer des dynamiques de division, de séparation, de “cercles fermés” qui conduisent à des spiritualités narcissiques et autoritaires.
– Pape François

C’est au terme de ce sommet à huis-clos, qui s’est tenu à Rome du 13 au 17 mai, que les 34 évêques chiliens ont remis ensemble leur démission. Juste avant, le pape leur avait adressé un texte de dix pages dénonçant « l’existence de gravissimes négligences dans la protection des enfants vulnérables de la part d’évêques et de supérieurs religieux ». Entre autres, le déplacement d’un diocèse à l’autre d’abuseurs, le classement de plaintes sans la moindre enquête… Ce document secret, qui a fuité par la chaîne chilienne T13, ouvre une nouvelle page dans l’histoire de l’Église. Avec lucidité, le pape y écrit que le renvoi des évêques dont la responsabilité a été établie est nécessaire mais « insuffisante ». Il fait notamment le lien entre l’abus de pouvoir et les abus sexuels, affirmant qu’à l’origine du scandale, il y a la tentation de l’institution de se croire meilleure que les autres : « Cette psychologie élitiste, écrit-il, finit par générer des dynamiques de division, de séparation, de “cercles fermés” qui conduisent à des spiritualités narcissiques et autoritaires où, au lieu d’évangéliser, l’important est de se sentir spécial, différent des autres, comme si ni Jésus Christ ni les autres ne comptaient vraiment. » Il ajoute : « Le messianisme, l’élitisme, le cléricalisme sont tous synonymes de perversion dans l’être ecclésial. »

Cela signifie que, désormais, la désignation de responsables et de coupables ne suffit plus. C’est à tout un système qu’il s’agit de mettre fin. La démission collective de l’épiscopat chilien est le premier signe de ce qui pourrait être une nouvelle ère. Rien n’est gagné, car pour cela, estiment certaines victimes, il faudrait que le pape ne se contente pas d’accepter les démissions mais plutôt qu’il applique les sanctions prévues dans le motu proprio Comme une mère aimante – c’est-à-dire que les évêques responsables soient démis après mise en place de procédures pénales individuelles. Or, le tribunal annoncé par François en 2015 et chargé de juger les évêques défaillants est resté lettre morte. Cette inertie est d’ailleurs l’un des motifs de démission de Marie Collins de la Commission pontificale pour la protection des mineurs. Paradoxalement, ce nouveau scandale, qui fragilise le pape dans sa réforme, est sans doute aussi celui qui peut lui donner la plus grande impulsion pour la mener à bout.

http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/pourquoi-la-demission-des-eveques-chiliens-est-un-double-tournant-pour-l-eglise-et-pour-le-pape-19-05-2018-90235_16.php

Publié dans Uncategorized

La fin du monde, conférence de l’Abbé Charles Arminjon

La fin du monde, conférence de l’Abbé Charles Arminjon

Première conférence, de l’Abbé Charles Arminjon (1824-1885) sur la fin du monde et des signes dont elle sera précédée, et des circonstances qui l’accompagneront.

I. LE MONDE AURA UNE FIN, C’EST UN FAIT CERTAIN ET INDUBITABLE.

II. LA FIN DU MONDE EST-ELLE ELOIGNEE OU PROCHAINE ?
III. PAR QUELLE VOIE AURA LIEU CETTE GRANDE DESTRUCTION ?

 

 

Publié dans Uncategorized

La théologie illégitime menace de miner Humanae Vitae

Un ami de Jean-Paul II

La théologie illégitime menace
de miner Humanae Vitae

Lire cet article ici
d’Edward Pentin
Vaticaniste
National Catholic Register
Publié dans Uncategorized

Notre Dame d’Anguera – Les loups agiront pour chasser les brebis et une grande confusion il y aura.

Message de Notre Dame d’Anguera – Bahia-Pedro Regis – 08 05 2018 – Détournez-vous des ténèbres et revenez à la lumière. Ne soyez pas inactifs …

… Des temps difficiles sont à venir. Les loups agiront pour chasser les brebis et une grande confusion il y aura. Ne vous éloignez pas du chemin que Je vous ai indiqué. Tournez-vous vers Jésus. En Lui est votre vraie libération et salut …

Chers enfants, Je suis votre Mère des Douleurs et Je souffre à cause de vos souffrances. Pliez vos genoux dans la prière. Des temps difficiles sont à venir.

Les loups agiront pour chasser les brebis et une grande confusion il y aura. Ne vous éloignez pas du chemin que Je vous ai indiqué. Tournez-vous vers Jésus. En Lui est votre vraie libération et salut. Détournez-vous des ténèbres et revenez à la lumière.

Ne vous croisez pas les bras (Ne soyez pas inactifs). Donnez le meilleur de vous-même et vous serez récompensés par le Seigneur. Repentez-vous et servez le Seigneur avec allégresse. Aimez et défendez la vérité.

C’est le message que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Soyez dans la paix.

Amen.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2018/05/4.633-message-de-notre-dame-d-anguera-bahia-pedro-regis-08-05-2018-detournez-vous-des-tenebres-et-revenez-a-la-lumiere.ne-soyez-pas

(P.S. : Les loups sont les cardinaux Marx, Kasper et les autres….)

Publié dans Uncategorized