Traditionis Custodes : Voici le document d’application pour le document d’application

Traditionis Custodes : Voici le document d’application pour le document d’application

La tentation est grande de lire Traditionis Custode et son document d’application de manière fondamentaliste, mais il faut éviter d’interpréter ces textes de manière rigide, écrit Padre Federico sur InfoCatolica.com (21 décembre) en présentant une étude canonique de douze pages qui contient des citations de François montrant comment suivre cette loi liturgique. Voici quelques extraits :

• Il faut être « particulièrement soucieux d’offrir compréhension, réconfort et acceptation, plutôt que d’imposer d’emblée un ensemble de règles ».

• Les documents donnés ne sont qu’une « source d’inspiration pour le processus profondément personnel de prise de décision » car « l’attitude qui consisterait à tout résoudre en appliquant des règles générales » est erronée. Il n’est « pas utile d’essayer d’imposer des règles par pure autorité ».

• Les évêques ne devraient pas penser qu’il suffit d’appliquer des lois morales aux prêtres et aux laïcs vivant dans des situations liturgiques ou rituelles « irrégulières », comme si ces lois étaient des pierres à jeter sur la vie des gens. Le fait de jeter des règlements sur les communautés traditionnelles « témoignerait de la fermeture du cœur de quelqu’un qui a l’habitude de se cacher derrière les enseignements de l’Église, de s’asseoir dans la chaire de Moïse et de juger parfois avec supériorité et superficialité des cas difficiles et des familles blessées ».

• François affirme qu' »il est réducteur de considérer simplement si les actions d’un individu correspondent ou non à une loi ou à une règle générale. »

• « Jésus répète plusieurs fois le mot « hypocrite » en référence aux gens rigides », insiste François, parlant de « ceux qui ont une attitude de rigidité dans l’accomplissement de la loi. » « Derrière toute rigidité, il y a quelque chose de laid qui n’est pas de l’Esprit Saint ».

• Il faut insister avec modération sur les préceptes enjoints par la suite par l’Église « pour ne pas alourdir la vie des fidèles » et faire de notre religion une forme de servitude.

• L’esprit synodal implique d’abandonner l’attitude pastorale complaisante qui, par exemple, dit que « la liturgie se fait comme ça depuis des décennies », et repenser les méthodes sans inhibitions ni craintes, en suivant l’Esprit Saint qui pourrait nous inspirer d’essayer tel ou tel rite.

• François invite tous les chrétiens à semer la pagaille.

• Aucun évêque ne devrait faire du prosélytisme auprès de ses prêtres, en essayant de les convaincre d’embrasser Vatican II ou la nouvelle messe, puisque François condamne le prosélytisme.

• « Nous devons accompagner avec miséricorde » tous ceux qui ne partagent pas ces opinions et ces goûts de François.

https://gloria.tv/post/f9FXaVKKgnQh67ZAx7ca1UD12