La France pourrait connaître des pannes d’électricité lors de la prochaine vague de froid, prévient le gestionnaire du réseau

La France pourrait connaître des pannes d’électricité lors de la prochaine vague de froid, prévient le gestionnaire du réseau

Le réseau électrique français est mis à rude épreuve et la prochaine vague de froid pourrait être dévastatrice pour le pays, car les fabricants à forte consommation d’énergie verraient leur puissance réduite, selon un nouveau rapport publié par le gestionnaire du réseau électrique français Réseau du Transport d’Electricité (RTE).

RTE a déclaré qu’en raison de l’absence de production d’énergie éolienne et nucléaire. La prochaine vague de froid l’obligerait à couper l’électricité aux entreprises grandes consommatrices d’énergie afin de stabiliser le réseau. Il est même possible que des coupures généralisées soient mises en place pendant deux heures afin d’atténuer l’effondrement du réseau lors des pics de demande énergétique.

La bonne nouvelle, c’est que les modèles de prévision météorologique fournis par Bloomberg ne prévoient pas de vague de froid imminente pour la première moitié de janvier.

« Sur la base des dernières prévisions pour le mois de janvier, de tels événements météorologiques – y compris une vague de froid intense – semblent très peu probables pour le début du mois, et moins probables pour le reste du mois », a déclaré RTE. « Par conséquent, le risque de coupures de courant est essentiellement exclu, du moins pour le début du mois de janvier ».

Les températures douces et une flottille de méthaniers ont été un soulagement temporaire pour l’Europe, faisant baisser les prix du gaz naturel et de l’électricité du TTF néerlandais au cours de la semaine dernière.

Le réseau français reste sous pression, mais pas autant que la semaine dernière, lorsque les prix de l’électricité à un jour ont atteint leur plus haut niveau depuis 2009 et ont depuis diminué de moitié. Les prix restent à des niveaux extrêmement élevés.

L’inflation énergétique est une question politiquement sensible pour le président Emmanuel Macron à l’approche des élections présidentielles d’avril. Si la production d’énergie renouvelable est à la traîne, que les réacteurs nucléaires restent à l’arrêt pour maintenance et que les prix du gaz naturel restent élevés, la hausse des factures d’électricité en janvier et février pourrait accroître l’impopularité de Macron.

https://www.aubedigitale.com/la-france-pourrait-connaitre-des-pannes-delectricite-lors-de-la-prochaine-vague-de-froid-previent-le-gestionnaire-du-reseau/