À Medjugorje, Marie nous appelle à la consécration

Extrait du livre de Fabienne Maria

À Medjugorje, Marie nous appelle à la consécration

L'ancien accompagnateur spirituel des voyants de Medjugorje excommunié

Marie nous donne à Medjugorje la recette secrète de la sainteté – une vie de prière et de consécration. Elle appelle le reste des fidèles à vivre pour la sainteté. Marie invite tous ceux qui ont le cœur ouvert à son école de vertu et de sainteté, à se joindre à son armée contre l’ennemi satanique, à consacrer sa vie à participer au plan de salut de Dieu qui se résume selon cinq thèmes, semblables aux cinq pierres que David a ramassées pour triompher de Goliath :

  1. Marie nous appelle à augmenter notre foi théologique en Dieu et dans l’enseignement de son Église. Elle nous dit: «Sans la foi, rien n’est possible.» Elle nous demande de mettre notre confiance en Jésus et en sa céleste assistance. Comme disent les Saints, «Ayez la foi, et tout ira bien.»
  2. Marie nous appelle à prier avec le cœur, comme elle le dit souvent: «Priez, priez, priez», spécialement pour la force spirituelle, les conversions, et pour désarmer les efforts de Satan. Elle promet que par la prière, nous pouvons tout obtenir. Marie promet que la prière du cœur sera féconde, que «la glace qui est dans le cœur de vos frères fondra, que tous les obstacles disparaîtront», et que «dans la puissance de l’amour vous serez même capables de faire des choses qui vous semblent impossibles».

Marie nous demande de prier chaque jour et de grandir dans la prière avec le temps, tout comme des amis passent plus de temps ensemble à mesure que grandit leur amitié. Elle demande à ses enfants de commencer par le Symbole des Apôtres et sept Notre Père, Je vous salue Marie et Gloire à Dieu chaque jour pour la paix, et de prier devant la croix. À mesure que grandit notre habitude de prier, Marie nous demande d’ajouter la lecture quotidienne de la Bible (lectio divina) et de commencer si possible par la Messe quotidienne. Notre-Dame nous dit: «Chers enfants, aujourd’hui, je vous invite à lire la Bible chaque jour dans vos maisons. Elle doit être exposée dans un endroit visible pour vous inviter toujours à la lecture et à la prière … Chaque famille doit prier et lire la Bible ensemble.» Et concernant la Messe quotidienne, elle ajoute: «Mes enfants, je désire que la sainte Messe soit pour vous le cadeau de la journée. Attendez-là, désirez qu’elle commence. Jésus lui-même se donne à vous pendant la Messe. Ainsi, aspirez à ce moment où vous êtes purifiés. Priez beaucoup pour que l’Esprit Saint renouvelle votre paroisse. Si les gens assistent à la Messe avec tiédeur, ils retournent chez eux froids et le cœur vide.»

Marie nous appelle à prier le Rosaire (5 dizaines) chaque jour, spécialement le Rosaire du soir en famille en nous disant que, «avec le Rosaire en mains, vous vaincrez». Elle nous dit aussi qu’avec le temps, nous devrions en arriver à prier le Rosaire en entier chaque jour: «Priez chaque jour au moins un Rosaire entier: les Mystères joyeux, (lumineux), douloureux et glorieux.» La répétition des prières du Rosaire nous aide peu à peu à nous ouvrir au salut tout comme nous pourrions nous ouvrir au mal en répétant les paroles nocives d’une chanson ou en regardant régulièrement des émissions profanes. À Lourdes, Marie est apparue priant le Rosaire; à Fatima, elle est venue en Notre-Dame du Rosaire en demandant de prier le Rosaire chaque jour; et à Medjugorje, Marie demande d’en arriver à prier le Rosaire quotidiennement. Dans sa Lettre apostolique sur le Très Saint Rosaire, Jean-Paul II nous disait lui aussi: «Le Rosaire peut être récité intégralement chaque jour, et nombreux sont ceux qui le font de manière louable … Mais il est évident – et ceci vaut d’autant plus si on ajoute le nouveau cycle des mysteria lucis– que beaucoup ne pourront en réciter qu’une partie, selon un certain ordre hebdomadaire.» Il appelle le Rosaire «une ‘chaîne’ qui nous relie à Dieu. Une chaîne, certes, mais une douce chaîne.»i

Marie nous appelle également à l’Adoration du Très Saint Sacrement de façon régulière (hebdomadaire). Elle nous dit: «Adorez continuellement le Très Saint Sacrement. Je suis toujours présente quand les croyants adorent. Ils reçoivent alors des grâces particulières.» Ce qui importe est que nous fassions des progrès dans la prière. Finalement, en incluant la Messe et le Rosaire, nous devrions arriverà prier trois heures par jour. Marie nous invite à prier jusqu’à ce que la prière devienne pour nous une grande joie et, comme le dit saint Paul, à prier sans cesse.

Nous devrions aussi prier avec les autres et en groupes. Marie nous suggère de rentrer dans un groupe de prière ou d’en commencer un dans notre paroisse. Notre-Dame dit: «Tout le monde devrait faire partie d’un groupe de prière … Chaque paroisse devrait avoir un groupe de prière.» Les rencontres peuvent avoir lieu à la maison. Notre-Dame demande que nos maisons deviennent des églises domestiques, avec la présence d’objets bénits. Les objets bénits ont une grande importance. Marie dit: «Chers enfants, aujourd’hui, je vous demande de mettre dans vos maisons le plus possible d’objets bénis. Que chaque personne porte sur soi un objet béni. Bénissez tous les objets, ainsi Satan vous mettra moins à l’épreuve, car vous aurez une armure contre lui.»

  1. Marie nous appelle à redécouvrir le jeûne: «Vous oubliez que par la prière et le jeûne, vous pouvez empêcher la guerre et les catastrophes naturelles.» Le livre qui fait autorité sur les messages de Medjugorje, Words From Heaven, déclare: «C’est par le jeûne que s’accomplira le plan tout entier de Notre-Dame que Dieu lui-même a planifié pour le salut du monde;» et il ajoute, «Le monde entier est affecté par votre jeûne individuel et il est à la veille d’être renouvelé. Le jeûne est demandé de façon particulière par Notre-Dame afin d’être offert à Jésus pour une nouvelle Pentecôte, un nouveau Printemps de l’Église qui affectera toute la création.»ii Nous devrions prier pour le don du jeûne. Notre-Dame recommande que la meilleure façon de jeûner c’est au pain et à l’eau (on peut ajouter un fruit) les mercredis et vendredis (sauf les grands jours fériés) en pénitence pour le salut des âmes: «Je voudrais que les gens prient … et jeûnent de façon stricte les mercredis et vendredis.» Notre-Dame le comprend si nous commençons notre voyage spirituel par quelques prières quotidiennes pour augmenter ensuite avec le temps, et que nous jeûnons chaque semaine en sautant un repas ou deux pour passer ensuite à deux jours de jeûne hebdomadaire. Elle dit également que nous devrions faire de temps en temps un pèlerinage spirituel et nous intéresser plus souvent aux choses célestes. Une bonne façon de jeûner est de renoncer à quelque chose que vous aimez. Le vrai jeûne est l’abandon des péchés. Marie dit: «Renoncez à ce qui vous empêche de vous rapprocher de Jésus.»

Marie nous demande de limiter le temps que nous passons devant la télévision et sur Internet, et même de jeûner en évitant des divertissements excessifs (ou profanes), subtile et diabolique tactique de séduction et de corruption qui s’introduit dans chaque famille. Lors d’un Carême, Notre-Dame a dit: «Commencez dès cet instant… Éteignez la télévision et laissez de côté toutes les choses qui ne sont pas bénéfiques pour vous. Chers enfants, je vous appelle à la conversion individuelle. Ce temps est pour vous. Merci d’avoir répondu à mon appel.» Notre Sainte Mère a également parlé au père Gobbi des maux engendrés par la télévision: «Jamais comme aujourd’hui, l’immoralité, l’impureté et l’obscénité n’ont été objets de propagande continuelle à travers la presse et tous les moyens de communication sociale. La télévision surtout est devenue l’instrument pervers de ce bombardement quotidien d’images obscènes, destinées à corrompre la pureté de l’esprit et du cœur de tous. Les endroits de divertissement, en particulier les cinémas et les discothèques, sont devenus lieux de profanation publique de la dignité humaine et chrétienne.»iii Et ces avertissements de Notre-Dame sont antérieurs à l’Internet et à l’épidémie de pornographie.

Le jeûne a une longue tradition dans la vie et la pratique religieuse. Le Christ a jeûné avant de commencer sa vie publique et nous appelle à jeûner dans les Évangiles. Il dit que ses disciples jeûneront lorsque l’époux leur aura été enlevé (Mc 2.18-20). Il a parlé de la puissance du jeûne: «Rien ne vous sera impossible … par la prière et le jeûne» (Mt 17.20-21). Les Apôtres jeûnaient (Ac 13.2-3). On retrouve aussi le jeûne dans l’Ancien Testament (Jdt 4.9; 8.5-6; Tb 12.8; Est 4.16; Jon 3.5; 2 M 13.12). Moïse a jeûné lui aussi avant de recevoir les dix commandements. Élie jeûnait en se rendant sur le mont Horeb pour communier avec Dieu. Daniel jeûnait depuis trois semaines lorsqu’il reçut une vision de Dieu l’avertissant d’une grande guerre. La Bible nous montre que le jeûne est pour l’expiation, la pénitence et le repentir. On jeûne pour montrer que l’on est déterminé à éviter de commettre le mal, et on jeûne lorsqu’il y a une menace de calamité pour implorer l’aide et la miséricorde de Dieu. La Didachè (au 1er siècle) recommande aux fidèles chrétiens de jeûner les mercredis et vendredis. Selon la Tradition, c’est un mercredi que Judas décida de trahir Jésus et le vendredi est le jour de la Passion. Marie appelle ses enfants à revenir à cette très importante pratique biblique.

Le jeûne nous permet de rester chastes et purs. Saint Benoît nous dit d’aimer deux choses dans la vie spirituelle: «Aimer le jeûne!» et «Aimer la chasteté!» Le cardinal Ratzinger (Benoît XVI) l’approuve en disant: «La sexualité et la nutrition font partie des éléments fondamentaux de la corporalité humaine: une baisse dans la compréhension de la chasteté s’accompagne simultanément d’une baisse dans la compréhension du jeûne … Tandis que la chasteté et une renonciation occasionnelle à la nourriture témoignent d’un intérêt renouvelé pour la vie éternelle. »iv De plus, apprendre à refuser de la nourriture pour satisfaire le corps permet d’éviter plus facilement l’impureté du regard ou de l’imagination pour une satisfaction immodérée de la chair.

Le père Slavko Barbaric, qui mourut après avoir terminé le chemin de croix sur le mont Krizevac, en novembre 2000, la veille du jour où il allait devoir quitter Medjugorje, a écrit son dernier livre sur le jeûne, intitulé «Jeûnez avec le cœur». Quelques jours après sa mort, Notre-Dame dit à la visionnaire Marija qu’il était avec elle au ciel. Le père Barbaric enseigne ce jeûne comme chemin de sainteté et de perfection, comme chemin de développement de la liberté intérieure pour une meilleure réception des grâces et de l’amour de Dieu. Il nous dit que le jeûne est nécessaire pour grandir dans la vie spirituelle. Il déclare que Marie nous appelle tous à jeûner: «Nous ne devons pas oublier que tous doivent jeûner, qu’ils soient malades ou en bonne santé, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, saints ou pécheurs.»v Pourquoi suivre un régime quand vous pouvez jeûner! Et le jeûne mène à la joie, nous dit Notre-Dame. Elle nous dit de jeûner pour nous préparer à recevoir le Christ, spécialement dans l’eucharistie. Le père Barbaric approuve en disant: «… le jeûne est en lien avec l’eucharistie. Lorsqu’une personne pratique la renonciation et vit de pain pendant un certain temps, elle se prépare à une rencontre avec le Pain Divin.»vi

Marie nous appelle à unir les deux piliers de la vie spirituelle en disant: «Jeûnez et priez avec le cœur!» et «Renouvelez le jeûne et la prière dans vos familles.» Marie nous demande de le faire avec fermeté et sérieux. Saint Bernard comprenait cette relation en disant: «Le jeûne donne à la prière élan intérieur et confiance …. La prière reçoit la force de jeûner, et le jeûne obtient la grâce de prier. Le jeûne donne vigueur à la prière, et celle-ci sanctifie le jeûne et l’offre au Seigneur.»vii Jean-Paul II a écrit sur les puissants effets de l’union de la prière et du jeûne et nous y exhorte: «Retrouvons donc l’humilité et le courage de prier et de jeûner, pour obtenir que la force qui vient du Très-Haut fasse tomber les murs de tromperies et de mensonges … et qu’elle ouvre leurs cœurs à des résolutions et à des intentions inspirées par la civilisation de la vie et de l’amour.»viii

  1. Marie nous appelle à une conversion totale à Dieu pendant qu’il est encore temps. Elle nous rappelle à Dieu: «Abandonnez-vous sans restriction aucune à Dieu. Renoncez aux passions désordonnées. Rejetez la peur et donnez-vous; ceux qui savent s’abandonner ne connaîtront plus ni la peur ni les obstacles.» Notre-Dame nous dit: «Convertissez-vous … détournez-vous du monde et revenez à Dieu. Décidez-vous pour Dieu et contre Satan.» Elle promet: «La conversion sera facile pour ceux qui le veulent.»

Marie nous demande de nous détourner des éclats et du bruit du monde et du péché. Jésus tiendra compte de chaque péché. Le salut n’est pas pour ceux qui marchent sur la voie des ténèbres et de la désobéissance. Que rien ne fasse obstacle à notre total abandon au Christ. Notre-Dame nous exhorte vivement à la confession mensuelle, et non par habitude mais avec une vraie contrition: «La confession mensuelle sera un remède pour l’Église d’Occident.» Nous devons participer au Sacrement de réconciliation pour recevoir les grâces de paix qu’il apporte à notre âme. Nous devons nous engager à aller nous confesser régulièrement, mais non pas simplement par routine. Marie nous met en garde contre des confessions ritualistes et superficielles: «Ne vous confessez pas par habitude pour rester les mêmes après cela. Si la confession ne signifie rien pour vous, en vérité, vous vous convertirez difficilement. Elle doit donner une impulsion à votre foi, vous stimuler et vous rapprocher de Jésus.» Après une bonne confession vous serez plus heureux, plus contents, et les âmes seront attirées vers vous dans votre apostolat.

Marie nous demande de prier pour nos prêtres afin qu’ils nous appellent courageusement à une vie de prière et aux Sacrements en demeurant fidèles à leurs devoirs sacerdotaux et dans un esprit d’engagement et de renouveau. Nous devons prier pour tous les prêtres. Nous devons tous consacrer plus de temps à la prière.

Marie nous demande de nous efforcer de changer avec son aide et la grâce de Dieu. Elle nous dit: «Je voudrais que vous essayiez de vaincre chaque jour un défaut. Si c’est votre défaut de vous fâcher pour tout, essayez de vous fâcher moins. Si c’est votre défaut de ne pouvoir étudier, essayez d’étudier. Si c’est votre défaut de ne pouvoir obéir, ou si vous ne pouvez supporter ceux qui ne vous plaisent pas, essayez un jour de parler avec eux. Si votre défaut est de ne pouvoir supporter une personne orgueilleuse, vous devez essayer de vous en approcher. Si vous désirez qu’elle soit humble, soyez humbles vous aussi. Montrez que l’humilité vaut plus que l’orgueil. Ainsi, chaque jour, essayez de dépasser ou de rejeter tout vice de votre cœur. Cherchez quels sont les vices que vous avez à rejeter.»

  1. La Reine de la Paix nous appelle à la paix du Christ: «Votre responsabilité est d’accepter la paix qui vient de Dieu et de la répandre.» «Paix, paix, paix, réconciliez-vous! … Faites la paix avec Dieu et entre vous. Pour cela il faut croire, prier, jeûner, se confesser.» La mise en pratique des quatre premiers thèmes de Medjugorje conduira au cinquième – la paix. Le fruit de la foi, de la prière, du jeûne et de la conversion est la paix. Marie vous invite à choisir de vivre la paix immédiatement. Vivez maintenant les messages de Medjugorje! Vivez en paix!

Dans les messages de Medjugorje, Marie vient à nous en Mère aimante et nous remercie à chaque message d’avoir répondu à son appel. Elle nous dit: «Si vous saviez combien je vous aime, vous pleureriez de bonheur.» Elle nous demande de faire la consécration aux Deux Cœurs et invite également ses enfants à demander sa protection et à faire acte de réparation et d’expiation à son Fils. Elle nous prévient qu’à l’époque actuelle la plupart des gens vont au Purgatoire, la plus grande partie des autres en Enfer, et que quelques-uns seulement vont directement au ciel. Marie nous demande de prendre conscience que l’Enfer est bien réel et éternel, et de fixer notre pensée sur le ciel et sur ce que Dieu nous réserve si nous choisissons de l’aimer.

À Medjugorje, Marie nous avertit que Satan est présent et actif dans le monde d’aujourd’hui et qu’il s’efforce de contrecarrer les plans de Dieu (et de Marie). Cet avertissement correspond à la vision de Léon XIII concernant les cent ans du règne de Satan. Marie dit à Medjugorje: «Un jour il (Satan) s’est présenté devant le trône de Dieu et a sollicité la permission d’éprouver l’Église durant une période. Dieu lui a permis de l’éprouver pendant un siècle. Ce siècle est sous le pouvoir du démon, mais quand seront réalisés les secrets qui vous ont été confiés, son pouvoir sera détruit. Déjà maintenant, il a commencé à perdre son pouvoir et il est devenu agressif.» Marie vous appelle à offrir votre vie pour les âmes de ceux qui n’éprouvent pas eux-mêmes de repentir. Elle promet que votre récompense sera grande!

Dans un message d’espérance, Marie nous invite à lui offrir notre cœur pour le changer en son Cœur et en celui de son Fils et nous permettre de commencer ainsi une vie nouvelle. Nous serons alors unis aux Deux Cœurs et à leur mission de salut des âmes. Qu’est-ce que Dieu peut faire de plus pour nous faire accepter l’amour des Deux Cœurs? Réveillons-nous et courons vers notre Mère pendant qu’il est encore temps! Elle nous dit: «Chers enfants, comprenez que Dieu a choisi chacun d’entre vous pour l’utiliser dans un grand plan de salut de l’humanité. Vous ne pouvez comprendre l’importance de votre rôle dans les desseins de Dieu … Merci d’avoir répondu à mon appel.» «Je veux vous sauver, et à travers vous sauver le monde entierMarie résume son appel de Medjugorje à chacun d’entre nous en disant: «Je suis votre Mère, c’est pourquoi je veux vous mener à l’entière sainteté. Je veux que chacun soit heureux ici sur la terre et qu’il soit ensuite avec moi au ciel. C’est cela, chers enfants, le but de ma venue ici et c’est mon désir.»ix

Il y a quelques années, au moment de ma conversion d’une vie matérialiste à ma vie dans le Christ, et alors que je commençais une relation personnelle renouvelée avec Jésus et Marie, je me suis senti appelée à aller à Medjugorje. À Medjugorje, j’ai trouvé un endroit où le ciel et la terre se rencontrent; je ressentais la présence de la paix comme nulle part ailleurs. Je sentais la présence de Dieu et de Notre-Dame. Medjugorje a changé ma vie. Ce pèlerinage a constitué un fondement pour ma nouvelle vie en Jésus et Marie. J’ai compris que Dieu a envoyé sa Mère, qui est aussi ma Mère, pour me parler du ciel, et je veux l’écouter de tout mon cœur et faire ce qu’elle me demande parce qu’elle sait ce qui me convient le mieux

iRosarium Virginis Mariae, 39-40

ii10e édition, p. 240 et 319.

iiiMessage 412

ivFrom Cardinal Ratzinger’s interview with Vittorio Messori, cited in Barbaric’s Fast with the Heart, 225

vFast with the Heart, 4.28

viFast with the Heart, 10.5

viiIn Barbaric’s Fast with the Heart, 10.5

viiiEvangelium vitae, 100

ix25 mai 1987

Pour obtenir le livre en pdf gratuit « La Tribulation de l’Antéchrist est imminente », merci d’en faire la demande sur : misericordedivineinternational@zohomail.eu