Avortement – L’abominable proposition de loi Gaillot en seconde lecture aujourd’hui à l’Assemblée nationale

Avortement – L’abominable proposition de loi Gaillot en seconde lecture aujourd’hui à l’Assemblée nationale

Aujourd’hui 29 novembre 2021, la proposition de loi Gaillot est étudiée en seconde lecture pour allonger le délai légal de l’avortement de 12 à 14 semaines, mais aussi la pratique d’IVG chirurgicale par des sages-femmes jusqu’à 10 semaines.

Le 8 octobre 2020, lors du vote de la proposition de loi Gaillot visant à étendre l’avortement à 14 semaines, seulement un tiers des députés LR étaient présents dans l’hémicycle. Ce même jour, 2 députés LR avaient même voté pour l’extension de l’avortement, 2 se sont abstenus et 31 ont voté contre.

86 députés seulement se sont prononcés pour l’adoption de la proposition de loi.

Ce vote est décisif, car si l’Assemblée nationale n’adopte pas cette proposition de loi, il est fort probable que cela marque un arrêt franc à cette tentative d’étendre l’avortement, car on peut penser que le Sénat s’y opposera (comme il l’a déjà fait il y a près d’un an).

Alors que le Parlement s’est déjà exprimé sur ce texte et que le Sénat s’est opposé à cette proposition de loi, il faut accentuer la pression sur les députés pour qu’ils s’opposent à la proposition de loi visant à étendre l’avortement.

Inondez l’Assemblée nationale d’appels téléphoniques afin de nous faire entendre.

Voici le numéro de téléphone de l’Assemblée nationale

01 40 63 60 0

Vous allez tomber sur le standard téléphonique de l’Assemblée nationale. Il suffit de préciser que vous souhaitez être mis en relation avec le bureau de Monsieur/Madame le député X ou Y.

Comme le précise le Professeur Israël Nisand « passer de douze à quatorze semaines de grossesse est un changement d’une tout autre ampleur que celui réalisé à l’époque. Cela signifie très concrètement des actes beaucoup plus durs à réaliser ». La tête du fœtus est ossifiée et il faut l’écraser. Le geste lui-même est donc terrible pour celui qui le fait et pour la patiente.

Appelez l’Assemblée Nationale. Le numéro de téléphone de l’Assemblée nationale est le 01 40 63 60 00…