Un médecin de haut niveau admet que l’élite continuera à nous vacciner pour toujours afin de combattre des variants du COVID « de type Ebola »

Un médecin de haut niveau admet que l’élite continuera à nous vacciner pour toujours afin de combattre des variants du COVID « de type Ebola »

Un médecin de renom affirme qu’il sera nécessaire de continuer à « vacciner le monde pendant des années » afin d’empêcher le développement d’une souche de COVID aussi mortelle qu’Ebola.

Ces propos ont été tenus plus tôt dans la journée par Frank Ulrich Montgomery, président de l’Association médicale mondiale (AMM), société mondiale de médecins.

« Ma grande préoccupation est qu’il pourrait y avoir un variant qui soit aussi infectieux que Delta et aussi dangereux qu’Ebola », a-t-il déclaré aux journaux du groupe de médias Funke.

Selon M. Montgomery, « il sera nécessaire de vacciner tout le monde pour les années à venir ».

Le médecin a également demandé que des mesures draconiennes de confinement soient réintroduites pour mettre fin à la vague actuelle de COVID en Allemagne.

« Nous devrions donc fermer les marchés de Noël dans tout le pays », a-t-il déclaré. « Il ne sert à rien d’interdire les marchés de Noël dans une région si les gens se rendent ensuite dans une autre où ils sont encore ouverts. »

M. Montgomery souhaite également que les feux d’artifice du réveillon et autres rassemblements de masse soient annulés.

« Si les incidences ne peuvent être maîtrisées, il faudrait que les États fédéraux puissent à nouveau fermer les commerces à l’échelle nationale ou imposer des couvre-feux », a-t-il ajouté.

M. Montgomery s’expose peut-être à la critique d’être alarmiste, étant donné que le taux de mortalité moyen d’Ebola est de 50 %, certaines souches ayant même un taux de mortalité de 90 %.

Le taux de létalité moyen du COVID-19 est d’environ 1 % dans les pays à revenu élevé et dépend fortement des comorbidités, mais il est beaucoup plus faible dans les pays dont la population est plus jeune.

La nouvelle souche mutante a été détectée pour la première fois chez quatre personnes qui avaient été entièrement vaccinées, selon une déclaration publique du gouvernement du Botswana.

Comme nous l’avons souligné précédemment, malgré la peur généralisée suscitée par le variant « Omicron », la Dre Angelique Coetzee, médecin-chef de l’Afrique du Sud, a décrit la panique comme une « tempête dans une tasse de thé », ajoutant qu’elle n’avait vu que des « cas très très légers » du variant jusqu’à présent.

https://www.aubedigitale.com/un-medecin-de-haut-niveau-admet-que-lelite-continuera-a-nous-vacciner-pour-toujours-afin-de-combattre-des-variants-du-covid-de-type-ebola/