La réforme de François : Des personnages « inquiétants » et « dangereux »

La réforme de François : Des personnages « inquiétants » et « dangereux »

Le Cardinal Braz de Aviz et l’Archevêque Carballo, les meneurs de la Congrégation pour les religieux sont des « personnages inquiétants et dangereux », écrit MarcoTosatti.com (13 septembre).

Désormais, toutes les communautés de vieux rite sont sous leur commandement et on leur érige des « guillotines sacrées ». Aviz se vante d’être un bâtard (sic !) descendant des rois du Portugal, a été affilié en tant que prêtre au mouvement des Focolari et à la théologie communiste de la libération et a été [donc] fait évêque et archevêque par Jean-Paul II.

Sa promotion à Rome en 2011 par Benoît XVI a surpris la nonciature brésilienne car ses obsessions pour l’économie ont laissé des souvenirs amers. Il a personnellement reconnu avoir couvert des prêtres qui avaient des enfants, dont son frère aujourd’hui décédé à qui il a confié une paroisse à Brasilia.

Carballo est devenu célèbre en tant que général des Franciscains (OFM) lorsqu’il a été responsable du plus grand scandale économique parmi les communautés religieuses (perte : 50 millions d’euros). L’affaire n’a – évidemment – jamais fait l’objet d’une enquête parce que des « libéraux » en étaient responsables.

À l’origine de l’affaire, des investissements liés à la drogue et aux armes. Carballo ne vit pas avec les Franciscains à proximité immédiate du Vatican mais dans un somptueux appartement sur le territoire du Vatican (Specola : « juste au cas où »).

Récemment, Carballo a eu l’impudence de publier un document sur les lignes directrices pour la bonne administration des communautés religieuses…

https://gloria.tv/post/1mSC7HEDUkdM4bBJ4LsMH6Je2