Dans un surprenant revirement, l’Angleterre abandonne son projet de passeport vaccinal

Dans un surprenant revirement, l’Angleterre abandonne son projet de passeport vaccinal

Le ministre de la Santé Sajid Javid lors d’une visite au centre de vaccination de Bournemouth, à Bournemouth, Dorset, Royaume-Uni, le 4 août 2021. (Steve Parsons/PA)

Le projet de rendre obligatoires les passeports vaccinaux contre le virus du PCC (Parti communiste chinois) pour les boîtes de nuit et les événements à forte affluence en Angleterre n’aura pas lieu, a déclaré dimanche le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid.

Cette décision intervient après que les législateurs britanniques, toutes tendances politiques confondues, eurent exprimé leur forte opposition à ce projet cette semaine.

S’exprimant dans l’émission « The Andrew Marr Show » de la BBC dimanche, le ministre de la santé a déclaré qu’il n’avait « jamais aimé l’idée » d’obliger les gens à montrer leurs papiers dans les activités quotidiennes, mais que le gouvernement avait raison d’examiner les preuves.

« Ce que je peux dire, c’est que nous avons examiné la question comme il se doit et, bien que nous devions la garder en réserve en tant qu’option potentielle, je suis heureux de dire que nous n’irons pas de l’avant avec les projets de passeports vaccinaux », a déclaré M. Javid.

Le ministre de la santé a ajouté que le gouvernement ne devrait pas faire les choses pour le plaisir ou parce que d’autres les font.

Jeudi, le Parlement écossais a voté par 68 voix contre 55 en faveur de la mise en place de passeports vaccinaux contre le virus du PCC dans les boîtes de nuit et autres lieux très fréquentés d’Écosse.

Un test de dépistage négatif pour le COVID-19 ne sera pas accepté à ce stade. Le gouvernement écossais a déclaré qu’il s’agissait de stimuler l’adoption du vaccin et d’éviter que les capacités limitées des laboratoires de PCR ne soient submergées par les discothécaires. Le projet de passeport vaccinal pour l’Angleterre, aujourd’hui abandonné, n’aurait pas non plus accepté des résultats de test négatifs.

D’après les chiffres officiels, les taux d’acceptation de la vaccination contre le virus du PCC dans les quatre nations du Royaume-Uni ont été largement similaires.

Au 9 septembre, près de 90 % de la population britannique âgée de plus de 16 ans avait reçu une première dose du vaccin contre le virus du PCC, et plus de 80 % avaient reçu les deux doses, selon le gouvernement.

https://www.aubedigitale.com/dans-un-surprenant-revirement-langleterre-abandonne-son-projet-de-passeport-vaccinal/