Composition du vaccin Pfizer : des résultats alarmants ?!

Composition du vaccin Pfizer : des résultats alarmants ?!

La saga du Covid ressemble de plus en plus à une mauvaise série. Ou une très bonne au choix ! Si l’on aime les séries dark, tordues et cyniques, comme Game of Thrones, The Sopranos, House of Cards, ou que sais-je… à une échelle carrément mondiale ! La population française plébiscite la maltraitance perverse que […]OLDERNEWER

La saga du Covid ressemble de plus en plus à une mauvaise série. Ou une très bonne au choix !

Si l’on aime les séries dark, tordues et cyniques, comme Game of Thrones, The Sopranos, House of Cards, ou que sais-je… à une échelle carrément mondiale !

La population française plébiscite la maltraitance perverse que lui inflige son président en se précipitant sur un vaccin qui n’en est pas un, au moment où les données de pharmacovigilance particulièrement inquiétantes sont camouflées voire occultées et où les meilleurs experts au monde ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur les conséquences délétères déjà observées et les risques insensés que cette expérimentation fait courir à la population !

Parmi eux, juste pour en indiquer quelques-uns auxquels vous souhaiterez ou non vous intéresser :

  • Le Dr Malone, l’inventeur des vaccins à ARNmessager lui-même !
  • Le Pr Sukarit Bakhdi, un de premiers à avoir mis le doigt sur les incohérences du Covid et qui montre comment les troubles de la coagulation, loin d’être exceptionnels, menacant l’ensemble des « vaccinés ».
  • Ou encore le Pr McCullough, cardiologue le plus cité au monde dans son domaine, qui démontre impitoyablement les mensonges scientifiques de Macron et sa clique.

La pièce manquante ? Comme toujours, la presse (ose-t-on encore l’appeler comme cela ?) à l’image du pitoyable Temps, naguère fleuron des médias romands et qui n’est plus qu’une consternante officine de propagande pharmacovaccinale. Pour celles et ceux qui en douteraient, je vous invite à consulter les trois références supra et d’enchaîner avec ce papier lamentable paru aujourd’hui, une entreprise de manipulation de plus après cinq cents autres qui détourne de bonnes questions en apportant les réponses franchement malhonnêtes… des trois experts suisses romands ayant le plus de conflits d’intérêts avec l’industrie.

Son petit comparse, Heidi News (autre exemple patent de ce que je nomme pour appeler un chat un chat la presse de petite vertu) se fend d’un semblant de cas de conscience en observant la violence de la sortie, ce lundi, d’Emmanuel Macron. Annick Chevillot, responsable du flux santé, souligne tout de même que la réalité qui continue à s’imposer devient franchement dystopique… ce contre quoi nous mettons en garde depuis plus d’une année sous les ricanements et les quolibets de la classe médiatico-politique, dont bien sûr Heidi News ! A ouvrir les yeux trop tard, il est bel et bien trop tard.

Macron vient donc de prendre une série de mesures aberrantes, brutales et totalitaires dignes d’une dictature mais en aucun cas d’un état de droit, semant la terreur dans son pays et l’incompréhension dans les pays à tradition nordique. Reniant au passage les garanties qu’il avait solennellement données au peuple français.

Le concepteur du syndrome de perversion narcissique, le psychiatre Paul-Claude Racamier, soulignait qu’une des caractéristiques de ce profil configuré par le machiavélisme, la psychopathie et le narcissisme est que pour le pervers, une mensonge réussi équivaut à une vérité.

A entendre Olivier Véran oser affirmer sans vergogne que les injections géniques ne sont plus en phase expérimentale de phase III, Alain Berset  que les effets secondaires sont « extrêmement rares et toujours anodins » (voir données infra) ou Emmanuel Macron tout et son contraire  tant que cela lui permet de maltraiter sa population, nous sommes bien obligés de poser le constat que nous sommes entrés dans des systèmes de gouvernance pervers.

Avec un succès certain, puisqu’à l’encontre de la réalité des faits (tels qu’exposés ici au long des mois, innombrables références à l’appui), l’immense majorité des gens sont convaincus :

a. Que le Covid est une épidémie terrible – alors que sa létalité mondiale est de 0,15%, soit l’équivalent de la grippe annuelle !

b. Que tout le monde a été en danger – alors que la mortalité des moins de 65 ans n’a pas été modifiée en 2020 ni en 2021 !

c. Qu’il y a eu une surmortalité grave en 2020 – alors qu’elle est pondérée par le vieillissement de la population !

d. Qu’il n’y avait pas de traitement disponible – alors que les méta-analyses honnêtes montrent qu’on aurait pu éviter 80% des hospitalisations et des décès avec des remèdes précoces efficaces!

e. Que les mesures de contrainte étaient inévitables – là où l’on sait aujourd’hui qu’elles ont causé des dégâts insensés sans bénéfices par rapport aux pays qui ont renoncé à les imposer !

f. Que les vaccins géniques sont la seule chance d’éviter de nouveaux confinements et de mettre fin à la « pandémie » alors que c’est, à nouveau, une pure absurdité eu égard à l’efficacité très relative de la vaccination et des dangers qu’elle fait courir à la population.

Bref, on n’est toujours pas sortis de l’auberge !

Et voilà que pour simplifier les choses, une nouvelle explosive vient d’être révélée : une équipe de scientifiques espagnols s’étant enfin occupés de faire analyser les fioles du vaccin Pfizer, il apparaît qu’elles sont composées d’un taux semble-t-il dangereux d’un composé métallique, l’oxyde de graphène, produisant exactement les mêmes symptômes (potentiellement fatals) que ceux attribués aux formes graves de Covid-19 !

Lorsque j’ai eu vent de cette nouvelle information, je suis évidemment resté prudent. La manipulation en cours est tellement hénaurme que, bien sûr, cette énormité-même fait aussi le lit de toutes sortes de théories douteuses ou même absurdes. Ce qui donne l’occasion à quelques tristes sires (comme certains profs d’uni se disant spécialisés dans les théories du complot) de venir nier la réalité des dérives et magouilles gravissimes en cours – Mendès-France, Dieguez et Reichstadt lavent plus blanc, idiots utiles d’un véritable système mafieux.

La provenance de cette analyse avait de quoi éviter le pli inverse de tout rejeter avant analyse, puisqu’elle est issue d’une équipe d’universitaires sérieux (contrairement à ceux que je viens de nommer…) Le bottom-line en ce qui me concerne étant mes connaissances modestes en chimie, m’interdisant d’avoir le moindre avis intelligent à avancer à ce sujet.

Pourtant la question avait bel et bien l’air de se poser.

C’est donc avec un très vif intérêt que j’ai reçu le courriel d’un docteur en physique qui m’écrivait ceci :

Bonjour,

J’ai trouvé une information très fondée et essentielle qui n’est mentionnée nulle part sur les sites francophones. Il s’agit de l’analyse d’une dose de « vaccin » (réalisée par une équipe espagnole).

On voit l’analyse au microscope électronique et optique ainsi qu’un spectre d’absorption. Le résultat est très clair et terrifiant: ils ont trouvé qu’à l’évidence le « vaccin » contient plus de 99 % de nanoparticules d’oxyde de graphite. C’est un composé toxique qui provoque les mêmes effets que le Covid.
– Thrombose
– Inflammations
– Altération de système immunitaire
– Tempête de cytokines

J’ai scrupuleusement lu le document et il m’apparaît clairement que le résultat de l’analyse est très crédible (j’ai fait une thèse sur les composés du carbone dont les nanoparticules ), ce que l’on nomme vaccin est composé à une très grande majorité d’une nanoparticule toxique.

Ce qui rejoignait différent signalements récents !

Mon informateur a eu la bonté de préparer un résumé de ce dont il est question, en me donnant son accord pour que le repartage ici, ce dont je le remercie chaleureusement.  Je réaffirme ici ma totale incompétence dans ce domaine. Mais en tant que chercheur et penseur, j’ai toujours tenu pour non-négociable qu’il faille poser les questions qui se posent. Comme l’espace de ce blog échappe encore aux dérives négationnistes et totalitaires de nos gouvernants et des médias qui les servent, je m’empresse bien sûr de rendre publics ces troublants éléments qui doivent -comme les autres- échapper à la censure et à la répression de nos « élites » pour entrer se plein droit dans le débat scientifique et démocratique. Et tant mieux ma foi si cette hypothèse s’avère in fine fausse.

Bonne lecture !

Analyse du vaccin Pfizer. Résultats alarmants

Introduction

Depuis plusieurs semaines, la population mondiale observe un phénomène inédit dans l’histoire de l’humanité. Des millions de personnes ont testé par eux-mêmes une attraction de type magnétique sur leur corps. Des pièces de monnaie et objets métalliques en tout genre restent collés au point d’injection du vaccin contre le virus  Covid 19. Cette observation est stupéfiante.

Comment expliquer que le liquide incolore contenu dans une fiole de vaccin provoque de tels effets ? Des anonymes publient ces témoignages impressionnants, des objets parfois très massifs, des centaines de grammes restent plaqués sur leur bras. Plus édifiant encore : le phénomène n’est pas localisé au point d’injection mais se propage sur le corps.

Des tests élémentaires, effectués à même la rue par des journalistes curieux ont bien vérifié que près de 95 % des personnes vaccinés présentent ce phénomène. Chaque personne qui a reçu le vaccin devrait donc se sentir concernée et vérifier sa situation. Or, il apparaît bien que pour l’immense majorité, le vaccin est synonyme de délivrance et liberté. L’immense majorité de la population vaccinée ne teste donc pas son statut magnétique et n’a aucune conscience de ce qui se passe à l’intérieur de leur organisme.

Par conséquent, ce qui apparaît visiblement comme un effet secondaire du vaccin n’est même pas relevé par nos autorités de santé et ne provoque aucune tentative d’explication face à l’inconnu. Pas d’articles dans la presse, pas de témoignage dans les journaux télévisés.

Pour les esprits rationnels et scientifiques, la question reste posée.  Comment expliquer un phénomène si déconcertant ? De prime abord, il devrait être facile à élucider. Tout d’abord, on peut penser que le fabricant a fourni la composition du vaccin.  Ensuite, on peut s’attendre à trouver un expert qui va nous expliquer le pourquoi du comment de tout phénomène.

A l’évidence, nous ne sommes pas dans ce type de scénario. Les firmes pharmaceutiques ont fait preuve d’une opacité totale et nous vivons une ère de corruption généralisée au niveau de la production et de la publication des résultats de recherche. (voir l’interview de Denis Rancourt  Science sans conscience, lien 1).

Pour compléter le tableau, les déclarations de nos autorités de santé et des experts qui s’expriment nous martèlent que le vaccin est sûr et efficace alors que nous sommes en pleine phase de test.

Dans ces conditions, la lumière des explications ne peut venir que des esprits indépendants qui osent remettre en question les thèses officielles.

Dans ce qui suit est présenté ce qui constitue certainement la première analyse du contenu d’une fiole de vaccin, précisément le  Comirnaty de Pfizer/BioNTech. L’étude a été sollicitée par Ricardo Delgado Martin qui tient le site   https://www.laquintacolumna.net/.

Extraits du rapport avec commentaires

Pour obtenir le rapport complet, cliquer sur l’image ANALYSE DU RAPPORT PRELIMINAIRE OFFICIEL DE L’ANALYSE DU VACCIN

https://www.laquintacolumna.net/