Tests PCR faux, non-efficacité des vaccins anti-covid, les Etats-Unis sèment le doute

Tests PCR faux, non-efficacité des vaccins anti-covid, les Etats-Unis sèment le doute

Quelques phrases du docteur Anthony Fauci, et de Rochelle Walensky, directrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, CDC (Centers for Disease Control and Prevention), ont suffi pour faire basculer l’état-major macronien dans le délit de « Fake-News ».

Les Castex, Veran, Attal, Blanquer, Macron lui-même, qui promettent « une vie de m…. aux non-vaccinés » en leur « limitant l’accès à tout un tas d’endroits », viennent de perdre au jeu de poker-menteur.

Les pires prédictions des ‘complotistes’ réfractaires aux diverses injections expérimentales anti-covid s’avèrent vrai : le vaccin n’empêche pas la transmission du virus, et c’est le docteur covid états-unien qui le dit. De quoi faire trembler le passe sanitaire sur son seul fondement sanitaire, celui de la non-transmission du covid par les personnes vaccinées, mais également la vaccination puisque un vacciné peut donc bien être infecté par le coronavirus.

« La charge virale dans le nez des vaccinés infectés est la même que dans celui des non-vaccinés infectés » a affirmé Fauci.

A. Fauci : « La charge virale dans le nez des vaccinés infectés est la même que dans celui des non-vaccinés infectés »

Le vaccin peut protéger contre les formes graves du Delta à moins de 8 mois, mais pas contre la transmission, contrairement à ce qui est dit dans bcp de médias. 

— Maximilien Delvallée (@MaxDelvallee) July 29, 2021

Rochelle Walensky a tenu des propos similaires en déclarant que de nouvelles données « inquiétantes » montrant que les personnes vaccinées et non vaccinées infectées par le variant delta transportent des charges virales qui « sont en fait assez similaires ».

Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, les partisans de l’apartheid covidiste en ont eu droit à une autre, de taille. Le CDC américain a émis le 21 juillet dernier une alerte intitulée : Lab Alert : Changements dans la RT-PCR du CDC pour le dépistage du SRAS-CoV-2. Dans ce document, le CDC déclare qu’il retirera sa demande d’« autorisation d’utilisation d’urgence » de kits de tests de diagnostic en temps réel, qui ont été utilisés à partir de février 2020 pour détecter les signes du coronavirus, d’ici la fin de l’année. La raison : le CDC veut encourager « l’adoption d’une méthode multiplexée qui puisse faciliter la détection et la différenciation des virus du SRAS-CoV-2 et de la grippe ». Les tests multiplexes ont en effet la capacité de détecter plus d’un virus à la fois, et donc de différencier le virus de la grippe du Sras-cov- 2, d’où la recommandation des CDC de privilégier leur utilisation.

Morale de l’histoire à destination de nos gouvernements bonnimenteurs :

« Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps ; vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps ; mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »

Francesca de Villasmundo

Tests PCR faux, non-efficacité des vaccins anti-covid, les Etats-Unis sèment le doute – medias-presse.info