Les Nations-Unies préparent-elles les enfants à l’enlèvement ? Alors qu’il y a des rumeurs faisant état d’existence de camps Covid et qu’on interdit l’école à la maison

Les Nations-Unies préparent-elles les enfants à l’enlèvement ?

La crise du COVID-19 a eu un impact traumatisant sur les enfants. Désormais, l’Organisation corrompue des Nations-Unies semble préparer les enfants à une séparation de leurs familles.

Le comité permanent inter-organisations de l’ONU (CPI) qui fait de l’assistance humanitaire internationale dans des zones ravagées par la guerre, vient de publier un livre pour enfants sur le coronavirus dont le titre est « Mon héroïne, c’est toi ». Le livre a été traduit dans plusieurs langues et est recommandé auprès des écoles.

Alors qu’on affirme que l’histoire est le fruit d’un effort collaboratif entre parents, aidants et enfants du monde entier, le thème sous-jacent est sinistre.

Le protagoniste principal de l’histoire est un dragon « gentil » qui vient rassurer un enfant isolé de ses parents qui sont positifs au COVID-19. Le dragon demande à l’enfant de sauter sur son dos pour l’emmener dans une aventure. Ils survolent un désert longé par des pyramides puis vont sur une île dans lequel il y a un camp plein d’enfants.

Puis, le dragon ramène l’enfant à la maison et lui dit de penser à leur petit endroit secret à chaque fois qu’il a peur du coronavirus qui a rendu malades ses parents isolés et tout le monde autour de lui. Le dragon dit à l’enfant : « je ne suis jamais loin. Tu peux toujours être avec moi lorsque tu iras dans ton endroit sûr. »
Les Nations-Unies ne sont-elles pas supposées être une organisation laïque et scientifique ? Pourquoi tous ces dragons et ces lutins s’ils croient que le christianisme n’est qu’un mythe ? C’est un mythe bien plus beau pour les enfants qu’un monde spirite de dragons et de démons. De nombreux officiels de premier rang aux Nations-Unies affirmaient être laïques et athées mais en fait, ils étaient disciples du Lucis Trust. Fondé par Alice Bailey en 1922 et s’appelant à l’origine Lucis Publishing Company, le trust a suivi la théosophie de Madame Blavatsky et avait des disciples comme l’ancien directeur associé des Nations Unies, Robert Muller, l’ancien directeur environnemental Maurice Strong et l’ancien président de la Banque mondiale, Robert MacNamara. Ces gens croyaient que Lucifer était un héros. Cela pourrait expliquer pourquoi les Nations-Unies semblent faire la promotion de l’adoration de la Bête auprès de nos enfants.
Si des officiels des Nations-Unies veulent adorer Lucifer, c’est leur problème mais cela devient un problème lorsque cette superstition est promue dans nos écoles soi-disant laïques, où bien des parents d’élèves n’ont aucune religion – et en particulier pas le luciférianisme théosophique ! Dans la culture chrétienne, il ne peut pas y avoir de « bon » dragon. De St Michel l’archange à St Georges d’Angleterre, les dragons sont des manifestations de Satan dans la culture chrétienne. Ce ne sont pas des amis de l’humanité. Cependant, des images de dragons « gentils » abondent dans notre culture. Il suffit seulement de zapper sur n’importe quel programme pour enfants à la télévision pour voir des dragons décrits comme étant nos amis.
Lorsque les enfants chrétiens ont peur, ils se tournent vers le Christ ou notre Mère bénie pour trouver le réconfort, et non vers un dragon ailé imaginaire ! Lorsque les enfants chrétiens voient des dragons, ils pensent à leur Némésis, l’archange St Michel.
St Michel Archange, le pourfendeur des dragons

source. En français voir ici

Voici une aventure qui aidera les enfants à combattre les « virus » malfaisants de ce monde.
Il y a sept grands monastères qui s’étirent de l’Irlande à Israël et qui forment une ligne droite : trois d’entre eux sont situés à une distance égale de 1000 kms. Il n y a pas de coïncidences dans le christianisme. La ligne représente le coup d’épée que St Michel a infligé au Diable. La Ligne sacrée s’aligne avec le coucher de soleil au solstice d’été dans l’hémisphère nord. Il semble que cette information soit devenue connue depuis 2017 seulement.

Les moines de Skellig Mhichíl ont construit des cabanes en pierre sèche à l’époque où l’Irlande était connue à travers l’Europe comme insula sanctorum et doctorum, l’île des saints et des savants. Dans ces cabanes battues par les vents, de précieux manuscrits de la culture européenne ont été méticuleusement annotés et préservés. Le fruit de ce labeur a largement contribué à la renaissance carolingienne en France et à la formation du système éducatif moderne.
A partir de ces cabanes en pierre sèche, la Chrétienté a restauré la civilisation européenne. Au sud de Skellig Mhihíl, on trouve St Michael’s Mount en Angleterre où l’on raconte que l’Archange est apparu à des pêcheurs.
Plus au sud en Normandie, se trouve le Mont St Michel, l’une des merveilles du monde. C’est là au VIIIe siècle que l’Archange Michel est apparu à St Aubert et lui a demandé la construction d’un sanctuaire. Le monastère bénédictin construit là, allait devenir l’un des grands centres d’érudition et de raffinement culturel.
A 1000 kms plus au sud, dans la vallée piémontaise de Suse, se trouve la Sacra di SanMichele, un édifice d’une beauté stupéfiante.
Le sanctuaire de Monte Sant’Angelo se trouve encore 1000 kms plus au sud dans les Pouilles. Encore plus au sud, sur l’île grecque de Symi, un monastère possède la plus grande effigie de St Michel au monde. La ligne finit au monastère du Mont Carmel à Haïfa, en Israël, qui date du XIIe siècle. Ces sept monastères s’alignent parfaitement, dont trois dans les distances parfaites de 1000 kms. La ligne représente le coup infligé par l’épée de l’Archange St Michel au dragon avant qu’il soit banni en enfer. C’est l’histoire que tous les enfants éduqués qui veulent être des « super héros » devraient savoir !
Le retour de la foi militante
L’une des façons de gérer la crise qui nous prive de liberté, c’est d’opérer des changements de vie importants. Pendant la crise du COVID-19, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers les écritures pour trouver la sagesse. La fermeture des églises et l’étrangeté frénétique de citoyens masqués se précipitant sur les produits alimentaires ont sensibilisé de nombreuses oreilles agnostiques à la beauté des cloches d’églises au coucher du soleil.
L’histoire d’horreur de l’ONU encourage les enfants à vénérer la Bête. Elle explique que pour devenir un super héros, l’enfant doit capituler devant le dragon et être séparé de ses parents. Le gouvernement français a publié des instructions à destination des enseignants pour la réouverture des écoles dans le système éducatif national.
Dans une partie intitulée « dérives sectaires », le gouvernement conseille les enseignants pour l’observation de tout changement dans le comportement des enfants, pour découvrir si leurs parents croient tout ce qu’ils entendent dans les grands médias sur le virus.
Cela alerte les enseignants sur les signes de « théorie conspirationniste » et les interprétations de la crise en tant que punition divine pour les péchés et de signe de l’apocalypse prochaine. Tous les catholiques croient au châtiment divin pour les péchés et de nombreux théologiens sérieux considèrent cette crise comme étant précisément cela. Les instructions enseignent aux enseignants d’appeler les services sociaux pour qu’ils viennent à l’école pour « sécuriser physiquement et moralement » les enfants suspectés d’avoir des parents qui ne se conforment pas à la « nouvelle normalité ». Le régime macronien menace désormais ouvertement de kidnapper nos enfants.
Pédophilie dans le gouvernement français
Est-ce surprenant ? L’homme considéré comme étant le « chef » de Macron, Jean-Marc Borello, a été emprisonné en 1999 pour avoir permis à sa boîte de nuit d’être utilisée pour la vente d’ecstasy. Il a ensuite crée le groupe SOS, une fondation dédiée à la « solidarité sociale ». Il a été un proche associé de Robert Mégel, condamné pour pédophilie et qui a géré l’orphelinat du château des Tournelles à Paris depuis 1978. L’enfer des Tournelles a été le lieu de maltraitance et de trafic d’enfants et a eu la visite régulière de politiciens de premier plan comme Frédéric Mitterrand, le neveu gay de l’ancien président français, François Mitterrand.
Ensuite, Mitterrand allait devenir ministre de la culture. Dans l’un de ses livres, il a décrit comment il adorait aller en Thaïlande où il sodomisait des mineurs. Personne ne semblait scandalisé qu’un ministre de la culture soit ouvertement un violeur d’enfants – sauf Marine Le Pen, la seule personnalité politique à l’avoir dénoncé. Mais voyez-vous, quiconque est scandalisé et écœuré par les maltraitances d’enfants est un « fasciste ».
On murmure que Macron a eu une relation avec le patron de médias Matthieu Gallet, qui avait été un ancien mignon de Mitterrand. Gallet a travaillé à New York pour le directeur de théâtre américain Robert Wilson et la sataniste Marina Abramovic. Les grands médias ont travaillé dur pour discréditer le scandale du pizzagate pendant l’élection présidentielle américain de 2016 après que Wikileaks a révélé que le directeur de campagne d’Hillary Clinton était un pédophile.
La bande des Clinton/Podesta visitait régulièrement la « pizzeria » de James Achilles Alefantis, un riche descendant de la dynastie Rothschild. Alefantis avait téléchargé sur Instagram des milliers de photos glauques d’enfants, souvent ligotés et entourés d’adultes. Ces monstres croyaient qu’ils étaient invincibles.
« Pizza » est un mot de code souvent utilisé par les trafiquants d’enfants pour leurs enfants. C’est pourquoi on devrait prêter attention au contenu du P’tit Libé, le supplément de Libération destiné aux enfants. L’une des activités que le journal propose aux enfants et de faire des « pizzas monstres ». Dans les années 1970, Libération avait publié une pétition défendant les pédophiles. Pendant le confinement, le gouvernement français a publié une liste de médias approuvés. Libération était le plus cité. Le mariage du gauchisme libertaire pervers et du capitalisme financier est ce que veut dire Macron lorsqu’il promeut l’idée de « révolution ».
Macron est lui-même techniquement une victime de pédophilie puisque sa femme qui était âgée de 39 ans à l’époque, a commencé une relation avec lui alors qu’il en avait 14. Le psychiatre italien Adriano Segatori a expliqué que son abus sexuel avait empêché le développement émotionnel du garçon le transformant en « psychopathe ».

Le think tank Terra Nova était la machine idéologique de la version macronienne de la « révolution ». Son directeur, Christophe Bejach, a été condamné en 2016 pour pédophilie.
De nos jours, les gens associent l’Église catholique avec la pédophilie. Mais les chiffres d’abus sexuels sur enfants dans l’Église sont minuscules en comparaison de ceux des institutions laïques. En fait, la pédophilie dans l’Église a explosé depuis les réformes de Vatican II, lorsqu’une secte homosexuelle s’est emparé petit à petit de la hiérarchie. Les médias libéraux ont fait de leur mieux pour cacher ces faits au public : à la place, ils ont suggéré qu’il y avait quelque chose dans l’Église qui attirait la pédophilie. En fait, c’est le contraire qui est le cas. Le résultat de la diabolisation de l’Église de la part des médias libéraux a été une déchristianisation radicale en Europe et un nivellement par le bas de l’esprit public sans précédent dans l’histoire.
Comment une personne saine peut avoir confiance dans un état géré par de telles personnes ? Quel monde horrible ces « progressistes » ont laissé à nos enfants !
Pédophilie dans la famille royale britannique
Dans mon dernier article, j’ai mentionné la menace du directeur exécutif de l’OMS Mike Ryan de faire irruption dans les foyers et d’y soustraire des membres des familles. La reine d’Angleterre qui a expliqué qu’une évacuation de masse d’enfants arriverait encore une fois bientôt, faisait écho à cette menace. Le fils de la reine, Andrew, était un proche associé du pédophile Jeffrey Epstein et il est mouillé jusqu’au cou dans une affaire d’abus sexuels d’enfants. Le mari de la reine, le prince Philip, a expliqué une fois que s’il renaîtrait, il aimerait revenir sous la forme d’un virus pour exterminer une bonne partie de la population mondiale. Cela pourrait-il être le virus de la couronne (en latin : coruna) ? Le prince Philip est un franc-maçon de haut rang. Cette secte luciférienne ne pose aucun problème à nos gouvernements soi-disants « laïques ».
Pendant les années 1950, on a rapporté que des milliers de canadiens indigènes étaient morts de tuberculose. Plus tard, il a été révélé qu’ils avaient été victimes d’un génocide financé par le gouvernement. La reine Elizabeth et le prince Philip ont été accusés d’être impliqués dans des enlèvements et des meurtres. On ne doit pas oublier que le père et le mari d’Elizabeth ont été des fervents nazis, obsédés par la reproduction et la « pureté raciale ».
Dans les camps de concentration financés par la famille royale, les enfants étaient torturés, des bébés jetés au feu vivants, alors que des reportages dans les médias expliquaient qu’ils mouraient de tuberculose. Personne ne s’en est préoccupé parce qu’il s’agissait d’enfants aborigènes. Depuis lors cependant, des centaines de survivants ont parlé ouvertement des horreurs dont ils ont fait l’expérience.

Le guide d’ « éducation » du gouvernement français sur le coronavirus inclut du lavage de cerveau des enfants pour qu’ils croient tout ce qu’on leur dit et pour les préparer à des quarantaines lorsque la prochaine pandémie va éclater et que le complexe médiatico-politique va appeler à la nécessité d’ « évacuer » les enfants.
Avec des reportages sur un nouveau syndrome inflammatoire touchant les enfants se développant en Europe, le temps est compté avant que les « gentils dragons » viennent pour nos enfants. Ceux qui ne veulent pas entendre la vérité seront complices de la destructions de nos enfants et de nous-mêmes.
Jacques Attali, le mentor d’Emmanuel Macron, a noté en 2009 que l’hôpital public était la base de l’état français moderne, une pandémie mondiale créerait la nécessité d’un état mondial. L’échafaudage de cet état Léviathan se monte tout autour de nous. La base morale de cet état mondial en émergence est l’ONU mais le modèle administratif de l’état mondial, c’est l’Union européenne : une « commission » centralisée et irresponsable qui gouverne par la force pour le compte d’une oligarchie financière nébuleuse.
A l’heure où nous parlons, les enfants sont enlevés partout en Europe par les services sociaux en collaboration avec des agences privées corrompues comme celles que je viens de décrire. Beaucoup de bonnes mères ne verront plus jamais leurs enfants. Les citoyens devraient demander à leurs gouvernements pourquoi les enfants qui ont déjà été traumatisés par l’hystérie des grands médias sont désormais programmés pour accepter d’être enfermés dans des camps. Le rôle principal du CPI est de coordonner et de gérer des camps d’urgence, la nutrition et la logistique dans des environnements ravagés par la guerre. Pourquoi nos enfants devraient-ils aller dans des camps ? Nombre d’entre eux ont des foyers avec des parents aimants.
Bill Gates a expliqué à la chaîne MSNBC qu’il avait averti des gouvernements sur la possibilité d’années de pandémie avant l’épidémie du coronavirus mais qu’ils n’avaient pas pris ses avertissements au sérieux. De nouvelles preuves suggèrent que c’est un mensonge. En 2012, le département international de coopération et de développement de la commission européenne ont publié une bande dessinée intitulée « Infected », qui a dramatisé un scénario remarquablement similaire à l’épidémie du coronavirus.
Un programme prédictif ?
En fait, la Chine est le lieu où la trame de la bande dessinée se situe. Après avoir twitté à ce sujet, j’ai été contacté par un officiel du règlement général sur la protection des données qui expliqué : « l’UE n’a pas prédit le COVID-19 mais voulait se préparer pour une crise similaire, basée sur des alertes sanitaires précédentes ». Ainsi, l’UE a admis être remarquablement préparée pour cette crise.
La préparation de l’UE était précise de façon stupéfiante, prédisant que des mesures de distanciation sociale auraient à être mises en place.
Il semble que les organisateurs des Jeux olympiques de Londres en 2012 avait aussi une prémonition de l’avenir. La cérémonie d’ouverture dépeint des stades avec des alignements de lits d’hôpitaux qui ont été signalés pendant l’épidémie du coronavirus ; des infirmières dansent autour de l’effigie d’un patient qui ressemble assez au premier ministre Boris Johnson. Le long du bord du stade, il y a des pyramides illuminées. De loin, on peut voir la forme des lumières du stade prendre une apparence semblable à celle d’un virus.

Une fillette à tresses est allongée terrifiée dans un lit d’hôpital alors que des démons, représentant possiblement un virus, l’entourent. Les infirmières qui dansent me rappellent les myriades de vidéos Tiktok en ligne avec des infirmières dansantes pendant la crise du coronavirus. Les infirmières couvrent leurs bouches avec leurs doigts alors que des démons s’abattent sur les enfants. Le doigt sur la bouche est un symbole franc-maçon classique. On voit également une Chinoise dans la caméra pendant que le narrateur raconte une histoire inquiétante introduisant le concept de la distanciation.
« De toutes les îles délectables, Neverland est la plus confortable. Elle n’est pas grande et mal dessinée vous savez, avec des distances ennuyeuses entre une aventure et la suivante. On y est vachement entassés. Lorsqu’on y joue de jour avec une table et des chaises, ce n’est pas effrayant du tout mais dans les deux minutes qui précèdent votre coucher, c’est réel. »
Alors, les démons se tordent et tournent dans l’air pendant que le virus est en suspension dans l’air. La vidéo postée en ligne fait aussi référence à la technologie de la 5G, qui se déploie en ce moment et n’a pas fait l’objet de tests de sécurité. Anticipent-ils des maladies sans antécédents parmi les enfants ?
Les programmateurs ont-ils l’intention de nous préparer à Greta Thunberg, l’enfant-idole traumatisée promue par l’élite ? Elle a été l’une des seules jeunes filles de son âge au monde à avoir attrapé le coronavirus. N’est-elle pas l’enfant idéal du futur, effrayée, traumatisée et incapable de pensée critique ?
La cérémonie d’ouverture ressemble à une célébration de la maltraitance des enfants. Quel genre d’esprit pourrait inventer une telle cérémonie ? Un esprit extrêmement malsain !
Pendant que nous parlons, les grands médias appellent à « l’Europe de la santé ». Nous allons assister à une expansion massive d’une « couverture médicale » institutionnelle en tant que forme de contrôle social. Cela a été vendu sous le nom de « santé publique » alors qu’en fait, elle est complètement privatisée. Tout comme la « gauche radicale » en France, ils appellent à la libéralisation de l’euthanasie et du suicide assisté ; on peut toujours compter sur eux pour des solutions aux problèmes de la vie !
Lorsque les citoyens, par peur, permettent à l’état de s’arroger un pouvoir absolu, la tyrannie suit. C’est vers là que nous nous acheminons et ce n’est que le début. Que ce soit un avertissement aux cerbères oppresseurs de l’humanité : nous venons pour vous ! Sancta Michael Arcangele, defende nos in proelio, St Michel Archange, défend-nous dans la bataille ! 


Source : https://www.gearoidocolmain.org/is-the-un-preparing-children-for-abduction/