C’était malheureusement inévitable, voici la dernière nouvelle tragique, que le Sénat Français, se penche davantage sur une obligation vaccinale, pas uniquement des soignants, mais de TOUS les Français

Le Sénat Français veut rendre le vaccin à ARNm obligatoire à TOUS les Français

C’était malheureusement inévitable, voici la dernière nouvelle tragique, que le Sénat Français, se penche davantage sur une obligation vaccinale, pas uniquement des soignants, mais de TOUS les Français.

Politique de proximité et obligation vaccinale

Pour transformer « la future vague en vaguelette », les membres de la chambre Haute formulent plusieurs recommandations. D’abord, ils jugent « insuffisant » le nombre de vaccinés en France. « 34 millions de Français ont reçu une dose. C’est insuffisant, il en faut 10 millions de plus », a prévenu Bernard Jomier. Pour faire repartir des vaccinations qui stagnent, les parlementaires proposent donc de développer une stratégie « d’aller vers ». Comprendre : ne plus se contenter des centres de vaccination et mettre en place une politique active : « aller vers les populations qui vivent dans des quartiers, des communes très touchées », notamment via la médecine de ville.

Surtout, les sénateurs préconisent la vaccination obligatoire, en se concentrant, dans un premier temps « vers les seules classes d’âge intermédiaires (24-59 ans) ». « La vaccination des soignants est légitime. Mais son impact n’est pas de nature à changer totalement l’épidémie. Les 18-59 ans sont très contributifs à la circulation du virus. Une décision doit être prise d’ici mi-juillet », a demandé Bernard Jomier. Les sénateurs souhaitent donc « la saisine en urgence du Haut Conseil de la santé publique et de la Conférence nationale de santé, afin que l’avis de ces deux organismes […] puisse asseoir la légitimité des décisions à venir. »

Pour l’heure, interrogé sur la possibilité de rendre la vaccination obligatoire pour, par exemple, se rendre au restaurant ou au musée, Gabriel Attal a posé deux conditions ce jeudi sur LCI : qu’une telle « évolution » soit « efficace » pour convaincre de se faire vacciner, et qu’elle soit « faisable », c’est-à-dire que le contrôle des personnes à l’entrée des établissements soit « opérationnel » techniquement. Toutefois, avant d’en arriver là, il faut « continuer à déployer des efforts pour aller convaincre ceux qui ne sont pas vaccinés », en « mobilisant les médecins traitants » et en posant « à partir d’un certain moment la question de la gratuité du test ». L’élargissement du recours au pass sanitaire, déjà activé depuis le 9 juin, ou le fait de rendre payants les « tests de confort », sont aussi en discussion.

« Il faut renforcer l’incitation, mais la question de l’obligation vaccinale n’est pas un tabou, et n’est pas une atteinte aux libertés individuelles », a martelé Bernard Jomier en conférence de presse.

Cela fait des mois que nous vous avions prévenu.

Evidemment tous ceux qui nient la nécessité de vacciner toute la population seront traités comme des conspirationnistes terroristes.

Il est peut-être temps de changer de pays ?

Le Sénat Français veut rendre le vaccin à ARNm obligatoire à TOUS les Français | Aube Digitale