Le cardinal Müller craint un schisme allemand – qui est déjà effectif

Le cardinal Müller craint un schisme allemand – qui est déjà effectif

L’Allemagne se dirige-t-elle vers un schisme ? « Je le crains : oui ! Et j’espère que non ! » – a déclaré le cardinal Gerhard Ludwig Müller à Kath.net (5 mai).

Il affirme qu’une « Église allemande » n’existe pas « sauf dans l’esprit d’évêques autoritaires qui abusent de leur fonction, de fonctionnaires laïcs avides de pouvoir et de professeurs idéologiquement retranchés. »

Müller met en garde contre un christianisme qui abandonne la vérité de la révélation, se réduit à l’éthique sociale et au sentimentalisme religieux, n’a qu’une légitimité intérieure et se ridiculise devant un public laïc. Un tel « christianisme » ne devrait pas pleurer sur « son inutilité dont il est la cause première », observe-t-il.

Pour Müller, l’élévation de la « réalité de la vie » – un concept souvent utilisé par François – en un super-dogme pastoral est un cheval de Troie conçu par des opportunistes pour duper des opposants naïfs.

Le cardinal objecte que le Christ seul connaît les « réalités de la vie », bonnes et mauvaises, des gens. Le Christ n’a pas répondu à ces réalités par des adaptations et des « changements de paradigme ».

À propos de l’hystérie covidiste induite par les médias, Müller note que les dix hommes les plus riches du monde ont vu leur fortune augmenter de 550 milliards de dollars depuis le début de la crise sanitaire, tandis que des millions de personnes ont perdu leur emploi. Il ajoute :

« Les grands médias sont entre leurs mains. Ils ont le monopole de l’interprétation des événements mondiaux, et ils considèrent les gens du peuple comme des gamins dont ils doivent s’occuper.

Le cardinal Müller craint un schisme allemand – qui est déjà effectif – gloria.tv