Livre sur le paradis – Chapitre 15 –

Je sais que je retrouverais mes bien-aimés, partis avant moi,

Et, joyeuse et douce serait cette retrouvaille,

Quand, à travers la rivière, la rivière paisible,

L’ange de la mort me portera.

-Nancy A. W. Priest.

Beautiful Garden Paradise (Page 1) - Line.17QQ.com

Depuis mon arrivée, il ne se passait pas une heure sans que je rencontre une personne bien-aimée de ma vie terrestre. J’ai déjà parlé des personnes qui me sont apparues parmi les premières et, je me limiterais à en citer seulement quelques unes.

Un jour que j’allais visiter Madame Wickham, j’étais curieuse de savoir qui étaient les habitants d’une maison qui avait attirée mon attention tant elle était belle.

Mon amie m’a dit “Vas la visiter! Il y a quelqu’un qui t’attend!”

En m’y rendais, quelle fut ma surprise de rencontrer ma Tante Ann. Après des embrassades très chaleureuses, je lui ai raconté quelques détails sur ma visite chez Madame Wickham sur terre. Par conséquent, je lui ai communiqué toutes les nouvelles de ses bien-aimés. Nous avons passé des heures en bavardant de nos familles, de nos amis sur terre.

Une autre rencontre m’a vraiment touché. Ce fût, un soir, alors que Frank, moi-même et la famille, nous nous trouvions dans notre immense pièce remplit de fleurs fraîches, Mary Green – une des personnes qui avait participé à la décoration de la pièce – sonna à la porte. Je l’a reconnu aussitôt et fut tellement heureuse. Après un échange, je l’a présentais à ma plus jeune sœur et Mary et Lu sont devenues de bonnes amies.