La « pandémie » de Covid-19 est une farce, voici la preuve

La « pandémie » de Covid-19 est une farce, voici la preuve

L’autorité sanitaire brésilienne, Anvisa, a annoncé le 26 avril qu’elle ne recommanderait pas l’importation du vaccin Sputnik V russe, dont on doit en tant que catholique noter qu’il est contaminé par l’avortement, mais demeure l’un des meilleurs vaccins anti-covid-19, le moins cher et le plus sûr/

Le Brésil aurait « le deuxième plus grand nombre de décès dus au coronavirus dans le monde ». Le pays a eu du mal à obtenir un approvisionnement suffisant en vaccins.

Anvisa a affirmé que des « questions » subsistaient quant au développement, à la sécurité et à la fabrication du vaccin. Plus de 30 pays utilisent le Sputnik V en Amérique latine : l’Argentine, la Bolivie, le Venezuela, le Paraguay, le Mexique et le Nicaragua. Selon une étude publiée en février dans The Lancet, le Sputnik V avait un taux d’efficacité de 91,6 %.

Pourquoi alors le Brésil a-t-il refusé ? La réponse est enfouie dans le rapport annuel de 72 pages du ministère américain de la Santé et des Services sociaux, qui contient cet aveu surprenant,

« Les responsables américains de la santé sous le président Donald Trump ont travaillé pour convaincre le Brésil de rejeter le vaccin russe contre le coronavirus Sputnik V » (source : ici). Le régime Biden a manifestement maintenu cette politique.

Pendant ce temps, l’Agence médicale européenne, l’organisme de réglementation des médicaments de l’UE, ralentit intentionnellement son approbation du Sputnik V en examinant les « normes éthiques des essais du vaccin Spoutnik ». Aucun autre essai de vaccin n’a fait l’objet d’un tel scepticisme

Dans le même temps, la lenteur du déploiement du vaccin et les blocages continus coûtent chaque jour des milliards d’euros aux pays de l’UE. C’est la preuve que le Covid n’est pas tant une « pandémie » qu’une « politique ».

La « pandémie » de Covid-19 est une farce, voici la preuve – gloria.tv