Les francs-maçons pleurent la mort du prince Philip

Les francs-maçons pleurent la mort du prince Philip

La Grande Loge Unie d’Angleterre a rendu hommage au prince Philip, duc d’Édimbourg, initié en 1952, dans une loge militaire de la Marine. L’implication du prince Philip auprès de nombreuses associations a été saluée par la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Le prince Philip a été initié en tant qu’apprenti franc-maçon en 1952 (

Le prince Philip a été initié en franc-maçonnerie en 1952 à la Naval Lodge

Le prince Philip, encore prince Philippe de Grèce et de Danemark, s’est engagé très jeune dans l’armée. À peine ses études terminées, il rejoint le Britannia Royal Naval College de Dartmouth en 1939, marchant dans les traces de son grand-père, le prince Louis de Battenberg. Peu de temps après, il prend part aux conflits de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la guerre, il entretient une correspondance avec la jeune Elizabeth, qu’il avait rencontrée lorsqu’elle avait accompagné son père, le roi George VI, en visite à Dartmouth. Peu de temps après la guerre, Philip épousera Elizabeth lorsqu’elle succéda à son père le 6 février 1952, le nouveau prince consort fut contraint de mettre un terme à sa carrière militaire.

N’abandonnant jamais ses frères d’arme, le Prince Philip s’est soudainement rapproché de la maçonnerie. Le 5 décembre 1952, Philip Mountbatten, duc d’Édimbourg, à qui son épouse n’avait pas encore octroyé le titre de prince du Royaume-Uni, sera initié en franc-maçonnerie. Elizabeth II venait de monter sur le trône et le duc d’Édimbourg se faisait initier au sein de la Navy Lodge, n°2612. C’est au sein de cette loge militaire que Philip l’apprenti continuera son parcours maçonnique.

Lire aussi : Habibullah Khan, l’émir d’Afghanistan franc-maçon, pacificateur et réformateur

Le duc d’Édimbourg est devenu maître en 1953

Le 6 mars 1953, trois mois avant le couronnement officiel de son épouse, le duc d’Édimbourg devenait compagnon, accédant au second degré. Le 4 mai 1953, un mois avant le couronnement, le prince Philip accédait au 3e grade, celui de maître. La Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA) a émis un certificat quelques jours plus tard, en mémoire de ce grand événement. La GLUA rappelle dans son éloge funèbre que l’époux de la reine «était connu pour se rendre à des réunions à sa loge des francs-maçons presque à l’improviste».

La Navy Lodge compte sur ces colonnes de nombreuses personnalités militaires. «La loge est fière d’être la première loge navale au monde, avec une histoire sans précédent qui comprend quatre monarques en tant que membres passés», rappelle la GLUA. Le roi Édouard VII, le roi Édouard VIII, le roi George VI sont trois rois britanniques à avoir fréquenté cette loge. On compte également un roi des Hellènes, le roi Georges II de Grèce, qui avait notamment trouvé refuge au Royaume-Uni, pendant sa période d’exil de 11 ans.

«Le duc d’Édimbourg était parrain ou président de quelque 800 organisations, avec des intérêts particuliers dans la recherche et le développement scientifiques et technologiques, la promotion du sport, le bien-être des jeunes, la conservation et l’environnement», rappelle la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Les membres de la famille royale et la franc-maçonnerie

Sans dévoiler l’identité de ses membres, la GLUA rappelle que «d’autres membres de la famille royale» sont francs-maçons. Le plus connu d’entre eux est le prince Edward, duc de Kent, qui est grand maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre depuis 1967. Le futur roi Edouard VII, encore prince de Galles, a été grand maître de 1874 à 1901. Il dût abandonner son poste à la mort de sa mère et à son ascension sur le trône. Son frère, le prince Arthur duc de Connaught et Strathearn lui succéda jusqu’en 1939, déjà âgé de 89 ans.

Après le prince Arthur, c’est son petit-neveu, le prince George, duc de Kent, qui sera grand maitre de 1939 à 1942. George, duc de Kent était le père de l’actuel duc de Kent, grand maitre depuis 1967. En 1942, Henry Lascelles, 6e comte de Harewood deviendra grand maitre. Henry Lascelles était le fils de la princesse Mary et donc le petit-fils du roi George V, également neveu du précédent grand maitre. Entre 1947 et 1967, les grands maitres ont été le duc de Devonshire et le comte de Scarbrough. Ils n’étaient pas membres de la famille royale.

Il existe également une loge qui porte le nom de Duc d’Édimbourg. Cette loge n°1182, située à Liverpool ne porte toutefois pas ce nom en l’honneur du prince Philip, ayant été fondée en 1867. Il s’agit d’une loge nommée en l’honneur du prince Alfred, deuxième fils de la reine Victoria. Son frère Arthur, deviendra le grand maitre de la GLUA en 1901. Alfred ne put longtemps honorer cette loge de sa présence, étant envoyé à régner sur le duché de Saxe-Cobourg-Gotha en 1893. La deuxième loge Duc d’Édimbourg existant au Royaume-Uni a été consacrée en 1869. Elle porte le numéro 1259, celle-ci située à Londres, a elle aussi été nommée en l’honneur du mère fils de la reine Victoria.

Les francs-maçons pleurent la mort du prince Philip – gloria.tv