François « croit fermement » à l’hérésie d’Abou Dhabi

François « croit fermement » à l’hérésie d’Abou Dhabi

Seules quatre personnes étaient au courant de l’hérésie de la déclaration d’Abou Dhabi de février 2019 avant qu’elle ne soit achevée, écrit le juge Mohamed Abdel Salam dans le livre The Pope and the Grand Imam : A Thorny Path. (un chemin épineux)

Les quatre personnes étaient François, son ancien secrétaire Yoannis Lahzi, le grand imam du Caire Ahmed al-Tayyeb, et Mohamed Abdel Salam.

La première version a été rédigée par l’imam, puis révisée par François. L’imam a rédigé une deuxième version, et François a de nouveau apporté sa contribution.

Lors d’une réunion en octobre 2018 – c’était leur quatrième – François a dit à l’imam et à Salam : « Je crois fermement en ce projet et en son importance au service de l’humanité. » Ils ont convenu de garder le projet confidentiel « pour éviter que quiconque y fasse obstacle de quelque manière que ce soit. »