PDG d’une société de jeux vidéo : les interfaces neuronales nous permettront de modifier nos sentiments…. d’où le risque quand la puce sera obligatoire pour acheter… ils pourront agir sur les sentiments et la volonté des gens pucés…

PDG d’une société de jeux vidéo : les interfaces neuronales nous permettront de modifier nos sentiments

“Là où ça devient bizarre, c’est quand ce que vous êtes devient modifiable par une IND.”

Le PDG de la légendaire société de jeux Valve, Gabe Newell, déclare que son entreprise travaille sur un casque à Interface neuronale directe (IND) qui pourrait rendre les jeux vidéo plus immersifs que jamais.

Dans une interview accordée à New Zealand 1 News – le PDG a passé du temps sur l’île durant la pandémie – Newell a fait valoir que “des yeux ont été créés par ce soumissionnaire à bas prix qui ne se souciait pas des taux d’échec et [des autorisations de retour de marchandise], et s’il se cassait, il n’y avait aucun moyen de réparer quoi que ce soit efficacement, ce qui est tout à fait logique d’un point de vue évolutif, mais ne reflète pas du tout les préférences des consommateurs”.

“Donc, l’expérience visuelle, la fidélité visuelle que nous serons capables de créer – le monde réel cessera d’être la mesure que nous appliquons à la meilleure fidélité visuelle possible”, a déclaré M. Newell. “Le monde réel semblera plat, incolore, flou par rapport aux expériences que vous pourrez créer dans le cerveau des gens”.

Valve collabore avec OpenBCI, une société spécialisée dans les biocapteurs, sur ce que Newell a appelé un “projet open source afin que tout le monde puisse avoir des technologies de lecture haute résolution [du signal neuronal] intégrées dans les casques”.

Avec un tel casque, la réalité pourrait devenir trépidante.

“Là où ça devient bizarre, c’est quand ce que vous êtes devient modifiable via une interface informatique neuronale”, a déclaré M. Newell à NZ1. “Notre capacité à créer des expériences dans le cerveau des gens, qui ne sont pas transmises par leurs périphériques de viande, sera meilleure que ce qui est possible”.

La technologie pourrait permettre aux utilisateurs de modifier non seulement ce qu’ils voient, a-t-il dit, mais aussi leurs sentiments et leurs émotions. Par exemple, M. Newell a fait valoir qu’un tel casque pourrait améliorer le sommeil. Plus tard, d’autres sentiments non désirés pourraient être supprimés ou totalement éliminés, une forme de thérapie de l’ère de la science-fiction.

En fin de compte, M. Newell ne pense pas que les IND inonderont le marché du jour au lendemain – notamment pour des raisons de sécurité.

“Personne ne veut dire : ‘Oh, vous vous souvenez de Bob ? Vous vous souvenez quand Bob a été piraté par le malware russe ? C’était nul – il court toujours nu dans les forêts’ ou autre chose”, a déclaré Newell à NZ1. “Alors oui, les gens vont devoir avoir beaucoup de confiance dans le fait que ce sont des systèmes sécurisés qui ne présentent pas de risques sanitaires à long terme.”

L’émergence d’un dispositif commercialisable pour les masses, cependant, est encore loin, même pour Valve.

Traduction de Futurism par Aube Digitale

PDG d’une société de jeux vidéo : les interfaces neuronales nous permettront de modifier nos sentiments | Aube Digitale