François loue tout – sauf le Seigneur

François loue tout – sauf le Seigneur

Francis prévoit des célébrations pompeuses pour le 5e anniversaire de son pamphlet écologiste Laudato Si, bien que le préfet de l’économie lui ait dit d’être « sobre » et de « réduire les coûts des conférences ».

Le programme sera sans fin : La « semaine Laudato Si », des séminaires sur le web, des « lignes directrices opérationnelles », une « Saison de la création » œcuménique, une « table ronde » au Forum économique mondial de Davos, une rencontre entre divers chefs religieux, une « plate-forme d’action pluriannuelle », une « chapelle vivante » avec une chorale d’enfants et le gazouillis des oiseaux.

François soutiendra la création de « jardins naturels », « d’espaces sacrés », la plantation d’arbres, des films documentaires, des « spectacles immersifs », des réinterprétations environnementistes de la Bible. Il se battra contre les matières plastiques et remettra les prix Laudato Si’.

Le 15 octobre, il y aura un projet éducatif agnostique intitulé « Réinventer le Pacte mondial pour l’éducation ».

En novembre, il y aura une réunion à Assise visant à « changer l’économie actuelle du monde » avec l’inévitable Jeffrey Sachs.

Sandro Magister souligne que la laïcité écologiste de François a du sens car le pamphlet Laudato Si’ – « Loué soit » – annule comme il se doit les deux mots qui suivent dans le texte original de Saint François d’Assise : « mon Seigneur ».

https://gloria.tv/post/qNDuHxZQs7a44A7VH8REEZViH