« Nous nous reverrons en enfer »: le Pape dérape

« Nous nous reverrons en enfer »: le Pape dérape

7 Mai 2020 

Anecdote, certes (mais pas fake new, apparemment, et il n’y a pas eu de démenti), mais tellement significative. C’était déjà arrivé le 31 décembre dernier, lorsqu’il s’était laissé aller jusqu’à taper rudement sur la main d’une fidèle présumée chinoise, Place saint-Pierre. Cette fois, c’est lors d’un coup de téléphone à un jeune garçon autiste et à sa mère. Qu’il a laissés littéralement sans voix en prenant congé d’eux sur des propos qu’on n’imagine pas, même dans le pire cauchemar, dans la bouche d’un Pape: « nous nous reverrons en enfer« ! L’auteur de l’article qui suit n’est autre que la très bergoglienne Franca Giansoldati (en guise de coupe-feu?).

LE PAPE FRANÇOIS, DÉRAPAGE DURANT L’APPEL TÉLÉPHONIQUE AU GARÇON AUTISTE: « NOUS NOUS REVERRONS EN ENFER ».

« Alors nous nous reverrons en enfer ». Ce sont les mots du pape François à un garçon souffrant d’une pathologie liée à l’autisme et à sa mère, lors d’un appel téléphonique à une famille de Caravage. Le Pape leur a téléphoné après avoir reçu une lettre touchante dans laquelle ils expliquaient les difficultés qu’ils avaient rencontrées à cause du Coronavirus. La mère du jeune homme, à la fin de l’appel téléphonique, a remercié le Pape pour leur avoir donné ces moments de joie et d’émotion et lui a promis qu’elle prierait bien sûr pour lui mais qu’il n’en a certainement pas besoin car il est déjà un saint.

.

C’est alors que le pape François, peut-être gêné par le compliment sur sa sainteté, s’est laissé aller à une plaisanterie qui a interloqué les personnes présentes: « alors nous nous verrons en enfer », à tel point que la dame, écarquillant les yeux, lui a répété qu’ils iront sans doute tous en enfer (?), mais certainement pas lui.
La vidéo a été filmée avec le téléphone portable de l’un des membres de la famille et a ensuite été publiée par la province de Crémone. Entre-temps, la vidéo a immédiatement commencé à rebondir sur divers sites catholiques, dont Korazym, suscitant la perplexité sur cette blague pas vraiment heureuse.

*

Franca Giansoldati (https://www.ilmattino.it/primopiano/vaticano/papa_francesco_telefonata_ragazzo_autistico_inferno_news-5210152.html)