Religion mondiale – Le cardinal Kurt Koch, spécialiste de l’œcuménisme, espère qu’à l’avenir, il n’y aura qu' »une » forme de rite romain.

Le cardinal de la Curie souhaite une fusion liturgique

Le cardinal Kurt Koch, spécialiste de l’œcuménisme, espère qu’à l’avenir, il n’y aura qu' »une » forme de rite romain.

Il a déclaré dans le numéro de juin de la German Herder-Korrespondenz que le Nouveau Rite et le Rite Romain ne peuvent pas coexister à long terme en tant que « deux formes », car – selon lui – l’Eucharistie est la « célébration centrale de l’unité de l’Eglise ».

Cependant, a ajouté M. Koch, elle ne peut pas avoir cette signification s’il y a des « disputes et des arguments » à ce sujet. Ainsi, au lieu de deux formes différentes, « une seule forme comme synthèse » est nécessaire pour l’avenir, estime Koch.

Son idée est contredite par le fait que le nouveau rite, tel que défini dans le Missel de Paul VI, n’a jamais été accepté par tous, mais chaque prêtre fait sa propre chose.

Par conséquent, le nouveau rite continuera sur la voie de la sécularisation jusqu’à sa complète dissolution tandis que l’immuable rite romain restera.

https://gloria.tv/post/BwBKVUK1wnUG3ud6rvD1Niqsf