Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 40

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle

Devenez des âmes victimes d’amour:

C’est la Mission des missions – l’Apostolat des apostolats!

Notre-Dame nous appelle à être d’authentiques témoins vivants de foi, d’espérance et d’amour – à offrir notre vie, motivés par l’amour. Elle nous demande d’être des témoins (martyrs) d’amour. Certains peuvent être appelés à un martyre blanc de souffrance intérieure en témoins fidèles du Christ et de la foi, alors que d’autres seront appelés au martyre rouge de la souffrance physique et peut-être de la mort pour la vérité du Christ. La grâce du Seigneur nous suffira et le Seigneur ne nous donnera jamais plus que ce que nous pourrons supporter. Nos mérites seront dans l’intention d’amour, pour la gloire de Dieu, le salut et la sanctification des âmes, et nous serons remplis de la joie de l’Esprit!

Notre Seigneur veut commencer la restauration de sa paix maintenant, dans cette phase initiale à travers nous, par votre vie de sainteté et d’abnégation, par votre vocation fidèle et votre apostolat fécond, par votre vie liée au Cœur immaculé de Marie et reliée aux âmes qui ont besoin de son aide maternelle par une chaîne ininterrompue de Rosaires et d’actes continuels de miséricorde et d’amour, tous unis avec l’eucharistie du Seigneur. Notre-Dame nous demande d’offrir notre vie afin de retarder et même peut-être de prévenir de grands maux et la justice divine qui doit venir, et de sauver des âmes qui ne peuvent se sauver elles-mêmes. Notre-Dame d’Akita a dit: «J’ai empêché la venue de calamités en lui offrant, avec toutes les âmes victimes qui le consolent, les souffrances endurées par le Fils sur la croix, son Sang et son Âme très aimante. Prière, pénitence, renoncements et sacrifices courageux peuvent apaiser la colère du Père.» Marie demande votre prière, votre pénitence, et de courageux sacrifices pour sauver le monde!

Cette armée de victimes d’amour est nécessaire pour combattre l’apostasie, l’hérésie et les compromis qui contestent actuellement la foi. Ces âmes offrent des croix avec joie et amour à Jésus par Marie. Ces victimes sont la puissance de cet âge. Notre-Dame du Bon Succès nous parle de ces âmes victimes: «Le petit nombre d’âmes qui, caché, essayera de préserver le trésor de la foi et les vertus, souffrira un martyre indiciblement cruel et prolongé. Beaucoup d’entre eux succomberont à la mort par la violence de leurs souffrances, et ceux qui se sacrifieront pour l’Église et le pays seront comptabilisés comme des martyrs. Afin de libérer les hommes de la servitude de ces hérésies, ceux dont l’amour miséricordieux de mon Très Saint Fils destinera à la restauration auront besoin d’une grande force de volonté, de constance, de courage, et de beaucoup de confiance en Dieu. Pour tester cette foi et la confiance du juste, il y aura des occasions où tout semblera perdu et paralysé. Ce sera alors l’heureux début de la restauration complète.»

Jésus nous parle à travers «Anne» qui dit recevoir des messages du ciel par locution intérieure: «Mes apôtres bien-aimés, sachez que vous obtenez un flot constant de grâces pour le monde. Vous l’obtenez en servant avec beaucoup de générosité. Votre générosité obtient pour les autres des grâces sublimes de paix et de tranquillité, des grâces sublimes de charité et de vérité, des grâces sublimes de conversion et de persévérance. Lorsque vous pourrez voir comment le ciel aura utilisé votre service, vous vous réjouirez d’avoir été prêts à donner autant et avec une telle constance … Si Je ne voulais pas que vous serviez, Je ne vous aurais pas appelés à servir. J’ai besoin que ceux que J’ai choisis préservent avec soin leur décision d’apporter Ma lumière au prochain. C’est le seul moyen pour que le renouveau continue d’avancer dans le monde … Je vous supplie de rester fidèles à votre décision de servir le ciel pendant votre vie sur terre. Si vous restez fidèles, Je peux faire beaucoup. Je suis avec vous. Je suis maître de tout ce qui se passe dans votre vie. Nous avançons ensemble et ensemble, nous triompherons de toutes les tentations.»i

Vivre dans la Divine Volonté, la Sainteté des saintetés!

Une des meilleures façons de répondre à l’appel de réparation est de vivre dans la Volonté de Dieu, d’embrasser sa Volonté en toute chose. Par la mystique Luisa Piccarreta, la Petite Fille de la Divine Volonté, Dieu ne nous demande pas seulement de chercher à connaître sa Volonté et d’obéir à sa Volonté, mais de vivre dans la Divine Volonté, ce qui est «la plus belle et la plus éclatante de toutes les saintetés». Jésus promet: «En vous mettant à la merci de ma Volonté, plus rien ne sera pour vous un sujet d’inquiétude.»iiEn vivant continuellement de cette manière, nous n’aurons plus rien en propre, mais tout sera en commun avec Jésus. Ainsi, le FIAT de Notre-Dame («Qu’il me soit fait selon votre Parole.») devient alors notre devise continuelle. Notre passion est la Divine Volonté, de vivre dans la Volonté de Dieu. Tel est le fruit de la vie unie aux Deux Cœurs. En nous engageant à vivre notre vie consacrée en Jésus et Marie, prions pour le faire dans la Divine Volonté. Notre-Seigneur a dit à Luisa que cela deviendra courant dans l’ère à venir; nous pouvons commencer dès maintenant.

C’est une question d’amour

Finalement, ainsi que le disait saint Thomas More, «C’est une question d’amour.» La vérité est que «nous sommes venus de l’amour, que nous avons été rachetés par un amour infini, et que nous sommes destinés à une éternité d’amour avec l’Amour lui-même … l’Amour qui s’est incarné dans le monde en Jésus de Nazareth, spécialement dans sa souffrance, mort et résurrection.»iiiComme pour tout ce qui a une fin, il me reste à répondre à une question simple, mais lourde de conséquences éternelles: «Ai-je aimé autant que j’aurais pu aimer?» C’est finalement la seule question qui mérite d’être posée jusqu’à la fin. Et lorsque nous prenons conscience du fait que nous n’avons pas aimé comme nous l’aurions pu, il y a encore de l’espoir. Les Deux Cœurs nous appellent à une vie de repentir, de pénitence et de bonnes œuvres de miséricorde. Aussi, rendez-vous à la Maison de Nazareth et passez du temps avec la Sainte Famille – pour saluer Joseph, placer votre tête contre le Cœur du Christ, vous asseoir avec Marie, être en leur compagnie, écouter leurs Cœurs et leur offrir votre cœur dans un échange d’amour chaleureux – Mon Dieu! C’est le Paradis sur terre, littéralement.

L’écrivain catholique Michael D. O’Brien parle avec force de l’intimité d’union avec Jésus et Marie comme la plus grande grâce de notre vie dont chacun de nous devrait profiter plus souvent et avec une dévotion et une appréciation toujours plus grandes. Il nous fait part de ses temps de repos dans la prière en disant:

Au cours de ces brèves – parfois bien trop brèves – périodes de repos intérieur, je trouve utile de me représenter comme un tout petit enfant, un bambin … grimpant sur les genoux de Notre-Dame (là où se trouve l’Enfant Jésus) pour se reposer dans ses bras maternels … Cela ne prend que quelques secondes – juste assez pour prendre une grande respiration, expirer, sentir baisser la tension, «entendre» le battement des grands Cœurs. J’essaye de me reposer là le plus longtemps possible avant d’être rappelé à l’action du monde extérieur, de devoir sauter en bas de ses genoux pour reprendre mes responsabilités d’adulte. Mais après ces temps de repos je trouve que [Jésus et Marie] m’accompagnent en un certain sens, m’entourent, me tiennent par la main, même lorsque mes mains sont tout occupées par tant et tant de choses. Ce n’est pas le genre de chose qu’on ne fait qu’une fois. Il faut répéter cela souvent – quotidiennement – et dans mon cas, à chaque heure du jour quand les choses vont mal.

Lorsque je me repose ainsi sur les genoux de Notre-Dame, parfois je pleure, parfois je ris, mais le plus souvent je soupire tout simplement et je m’enfonce dans ce lieu de protection totale et de consolation … Je suis alors rempli de joie et je peux à nouveau sortir pour aller jouer comme un enfant dans les champs du Seigneur, son magnifique monde créé, parmi tous ceux qu’il m’a donnés à aimer.iv

Ces très beaux sentiments nous appellent à nous reposer dans les Cœurs de Jésus et de Marie qui saignent de la blessure de la lance par amour pour nous. Et nous pouvons nous demander: «Quel sang pourrait purifier plus que ce sang? Quelle plaie guérir plus que cette plaie?»v Pénétrons dans la plaie du Cœur de Jésus et dans le Cœur douloureux de sa Mère, spécialement dans la Communion eucharistique et par la contemplation du Rosaire. Sainte Catherine de Sienne parle du repos dans le Cœur du Christ: «Je dis que l’âme qui s’y repose, et qui regarde avec l’œil de l’intelligence ce Cœur ouvert et consumé par l’amour, devient semblable à lui, parce qu’en se voyant tant aimée, elle ne peut s’empêcher aussi d’aimer.»viPuissions-nous permettre cet échange d’amour qui nous conduira à la joie. Puissions-nous consoler le Seigneur et sa Mère en leur disant que nous offrons notre vie en sacrifice d’amour pour les âmes et pour les pécheurs. Regardons ces Deux Visages et disons-leur: «Jésus, Marie, je vous aime; vous êtes ma vie, mon sourire, mon espérance, ma joie, mon tout, maintenant et à jamais! Sauvez les âmes!»

Ainsi, chers lecteurs, regardons vers l’avenir avec ESPÉRANCE et consacrons notre vie à la venue du triomphe et du règne des Deux Cœurs, à la grande ère de paix et à l’établissement du Royaume universel de la Divine Volonté sur la terre; et répandons cette ‘bonne nouvelle’ avec urgence et amour!

i http://dir210.sslcert19.com/p-messageFrench.html

ii http://www.divinewill.org

iii Weigel, Letters to a young Catholic, 117

iv Michael D. O’Brien, Fatherhood and the Prodigal Son, Mother of All Peoples Ezine (7/29/05)

v Augustine, Tractatus in Joannem IX, 10

vi Ste Catherine de Sienne, Lettre n. 370, A MADAME PAULE DE SIENNE