Interdiction du culte public : l’AGRIF dépose aujourd’hui son référé liberté

Interdiction du culte public : l’AGRIF dépose aujourd’hui son référé liberté

Le décret du 11 mai 2020 sur le déconfinement interdit jusqu’à nouvel ordre la tenue de cérémonies publiques dans les lieux de culte (enterrements exceptés avec une assistance maximale de 20 personnes).

III. – Les établissements de culte, relevant du type V, sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit.
Les cérémonies funéraires sont autorisées dans la limite de vingt personnes,

L’AGRIF, ayant préparé son recours depuis une semaine, dépose ce jour un référé-liberté devant le Conseil d’Etat contre cette interdiction faite aux catholiques de pratiquer leur religion alors que les magasins, petits musées, transports en commun, coiffeurs… peuvent recevoir du public.

Cette requête se fait au nom des laïcs catholiques et j’ai l’honneur de l’avoir signée, en tant que vice-présidente de l’AGRIF, aux côtés de Bernard Antony, président, et Guillaume de Thieulloy, vice-président.

Voici le communiqué de l’AGRIF :

*
Bernard Antony, président de l’AGRIF, Communique : Référé-Liberté devant le Conseil d’État
Le décret gouvernemental confirmant le prolongement de l’interdiction du culte public est paru ce matin. Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, l’AGRIF, qui l’a préparé depuis une semaine et a travaillé également pour d’autres requérants, dépose donc ce jour, son référé-liberté devant le Conseil d’État. Bernard Antony, Guillaume de Thieulloy, Jeanne Smits

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/