Religion Mondiale – Le Haut comité de la fraternité humaine appelle à une journée de jeûne et de prière le 14 mai contre le COVID-19, soutenu par le pape François et Antonio Guterres

Le Haut comité de la fraternité humaine appelle à une journée de jeûne et de prière le 14 mai contre le COVID-19, soutenu par le pape François et Antonio Guterres

Voilà, nous y sommes. A la faveur de la crise du COVID-19, un appel à une journée interreligieuse mondiale de jeûne et de prière vient d’être lancée par le Haut comité de la fraternité humaine en direction de tous les croyants de toutes les religions. L’appel a été approuvé ce dimanche de mai à la fois par le pape François et par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Si ce n’est pas la grande religion mondiale en acte cela commence à y ressembler furieusement.

Le Haut comité a été mis en place en août 2019 à la suite de la signature de la Déclaration d’Abu Dhabi par le pape François et le grand imam d’Al-Azhar Ahmad al-Tayeb, déclaration qui avait déjà posé de nombreuses question du fait de son assertion selon laquelle « le pluralisme et les diversités de religion, de couleur, de sexe, de race et de langue sont une sage volonté divine, par laquelle Dieu a créé les êtres humains ». Il posait de nombreuses autres difficultés que j’évoquais ici dans une analyse critique.

La première réalisation en cours dudit Haut comité constitué dans les émirats Arabes unis avec le concours du Vatican est la construction de la Maison de la Famille Abrahamique, lieu de culte multi-religieux sur l’île de Saadiyat à Abu Dhabi où trois «  temples » cubiques construits exactement sur le même modèle en termes de volume et d’orientation feront voisiner sur un pied d’égalité une église chrétienne, une synagogue et une mosquée.

Le 14 mai prochain marquera une nouvelle étape de cette entreprise de fraternité universelle qui emprunte son vocabulaire à la maçonnerie et qui, au nom du bien de l’humanité dans une crise sanitaire qui a déjà viré à la dictature  sanitaire, prétend gommer les différences entre les différentes religions. On nous avait bien dit que nous avancions vers la nouvelle civilisation de l’empathie…

C’est la version espagnole du bulletin d’information officiel du Vatican qui donnait samedi le plus de détails sur cette journée inter-religieuse qui semble devoir remplacer avantageusement – du point de vue des mondialistes de la spiritualité globale – du pacte mondial pour l’éducation que le pape François devait lancer ce jour-là et qui a dû être reporté au mois d’octobre pour cause de coronavirus. Est-ce pour cela que ce jour du 14 mai a été choisi ? On peut le supposer, mais sans certitude. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que la veille nous aurons fêté Notre Dame de Fatima. Qu’elle nous vienne en aide…

L’appel du Haut comité pour la fraternité humaine se réduit un court communiqué apellant à une prière à Dieu pour l’humanité – mais surtout pas au Dieu Un et Trine que nous adorons en vérité.

Le voici :

Prière pour l’humanité

Frères qui croyez en Dieu, le Créateur ! Frères en humanité, partout !

Aujourd’hui, le monde est confronté à un danger imminent qui menace la vie de millions de personnes dans le monde entier, en raison de la propagation rapide du coronavirus « Covid-19 ». Tout en affirmant notre conviction quant l’importance du rôle de la médecine et de la recherche scientifique dans la lutte contre cette pandémie, nous n’oublions pas de nous tourner vers Dieu, le Créateur, dans cette grande crise. Nous invitons tous les peuples, partout dans le monde, à se tourner vers Lui par la prière, la supplication et les bonnes œuvres, chacun à sa place et selon sa religion, sa croyance ou sa doctrine, afin que Dieu élimine cette pandémie, nous aide à sortir de cette affliction, inspire aux scientifiques la découverte d’un médicament qui y mettra fin, sauve le monde des conséquences sanitaires, économiques et humaines dues à la propagation de cette dangereuse pandémie.

Pour atteindre les objectifs du Document de la fraternité humaine, le Comité suprême propose que le jeudi 14 mai prochain soit une journée de prière et de supplication pour l’humanité. Le Comité appelle tous les dirigeants religieux et les peuples du monde entier à répondre à cet appel humanitaire et à se tourner d’une seule voix vers le Tout-Puissant pour préserver l’humanité, l’aider à surmonter la pandémie et à rétablir la sécurité, la stabilité, la santé et le développement, afin de rendre notre monde, après la fin de cette pandémie, plus humain et plus fraternel que jamais.

Oui, c’est cela qui est recherché : non point un monde qui se repente du mal et qui s’unisse dans la vérité sous le doux règne de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais un nouveau monde, rendu solidaire par l’ennemi invisible et priant ensemble n’importe quelle divinité. Nul n’est exclu. On peut croire n’importe quoi. Que vous soyez sataniste, islamiste ou adorateur de l’oignon, cet appel s’adresse à vous.

La presse émiratie donnait ce dimanche quelque précisions sur l’appel du Haut comité de la fraternité humaine. Le 14 mai devra être consacré « au jeûne, aux œuvres de miséricorde, aux prières et aux supplications pour le bien de toute l’humanité »  et pour la fin de la pandémie. Cela tombe bien, c’est en plein ramadan. On notera que Gulf News signale simplement que le Haut comité a été établi par le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abou-Dhabi et vice-commandeur suprême des forces armées des Emirats arabes unis.

Pour mémoire, le Haut comité comprend neuf membres, parmi lesquels le cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, préside du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, et Mgr Yoannis Lahzi Gaid,  l’un des secrétaires personnels du pape François.

La première personnalité à avoir approuvé l’appel est Ahmed Al-Tayeb, qui a fait savoir  par le biais d’un message sur Facebook son soutien à l’initiative. « Je me félicite du noble appel humanitaire lancé par le comité pour inviter les gens du monde entier à prier, à supplier pour le bien de toute l’humanité et à faire le bien au nom d’Allah le Tout-Puissant, afin d’ôter cette pandémie qui nous frappe et qui frappe le monde entier. »

On dirait qu’Allah ne se laisse pas supplanter…

Le pape François s’est rapidement aligné ce dimanche 3 mai en apportant à son tour un soutien sans réserve, au cours de l’audience globale virtuelle qu’il à donnée à midi depuis la bibliothèque du palais apostolique du Vatican, rapporte America Magazine, la puissante revue des jésuites des États-Unis.

Il a donc réitéré l’appel à la journée de prière inter-religieuse. François a déclaré : « Souvenez-vous, le 14 mai, tous les croyants ensemble, croyants des différentes traditions [religieuses], de prier, de jeûner, et de faire des œuvres de charité. » Et d’expliquer : « Puisque la prière est une valeur universelle, j’ai accepté la proposition. »

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres – ancien président de l’internationale socialiste – a indiqué ce dimanche qu’il apportait lui aussi son soutien au Haut comité par le biais d’un tweet publié le soir. « En des temps difficiles, nous devons être solidaires pour la paix, l’humanité et la solidarité. Je me joins à Sa Sainteté le Pape François (@Pontifex) et au Grand Imam d’Al Azhar Sheikh Ahmed Al Tayeb dans leur soutien à la Prière pour l’humanité ce 14 mai – un moment de réflexion, d’espoir et de foi. »

Inutile de faire un dessin. Mais je peux vous proposer une image…

P.S. Je n’évoque pas dans cet article les multiples questions qui se posent sur la dangerosité réelle du COVID-19 et sur la « nécessité » du confinement, ses buts et ses leviers, ni la vraie question religieuse qui se pose alors que nous sommes si nombreux, catholiques, à être privés de messe et de sacrements depuis de longues semaines.

https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/