Schneider : Le coronavirus, une punition divine pour la Pachamama ?

L’arrêt de la Messe est « si unique et grave » qu’il pourrait être une « réprimande divine » pour cinquante ans de profanation et de banalisation de l’Eucharistie, a déclaré l’évêque Athanasius Schneider à RemnantNewspaper.com (27 mars).

Schneider s’oppose à la fermeture des églises tant que les supermarchés resteront ouverts et que les transports publics fonctionneront.

Il exhorte les prêtres à désobéir à leurs évêques s’il leur est interdit d’oindre les malades. « Le Christ n’a pas donné à un évêque le pouvoir d’interdire de visiter les malades et les mourants ».

Schneider observe une « peur quasi-pathologique » qui a dépassé la « raison commune » et une « vision surnaturelle ».

Selon lui, le coronavirus est une « intervention divine pour châtier et purifier le monde pécheur et aussi l’Église ».

Il n’a pas la « certitude absolue » que le coronavirus est une punition divine pour les événements de la Pachamama du Vatican en octobre dernier, mais il qualifie une telle possibilité de « pas farfelue ».

https://gloria.tv/post/cqzbNZzUBzUL3apreX6TrGDmz