"Dieu punira le monde d'une manière terrible" … le père mexicain Agustin Fuentes s'est entretenu avec sœur Lucie

(ma traduction) Gloria TV Anglais

« Dieu punira le monde d’une manière terrible » En décembre 1957, le père mexicain Agustin Fuentes s’est entretenu avec sœur Lucie, la seule voyante de Fatima, alors encore en vie, dans son couvent de Coimbra, au Portugal.

Résultat de recherche d'images pour "père mexicain Agustin Fuentes"

De retour au Mexique, il a révélé ce que sœur Lucie lui avait dit. Tempi di Maria a publié des extraits sur Gloria.tv en Langue Italienne.

La punition céleste est «imminente» Sœur Lucie a dit au Père Fuentes que Notre-Dame a dit que personne ne prêtait attention à son message à Fatima. «Croyez-moi, Père», a déclaré sœur Lucie, «Dieu punira le monde d’une manière terrible. La punition du ciel est imminente. » Mais c’était il y a plus de soixante ans et la peine imminente ne semble pas s’être matérialisée.

L’année 1960 Sœur Lucie a spécifiquement affirmé que l’année 1960 serait une «année très triste pour tout le monde» si le monde ne priait pas et ne faisait pas pénitence. Elle n’a pas pu donner de détails car c’était encore un secret. Rien n’indique que le monde a commencé à prier et à faire pénitence. Néanmoins, 1960 ne se démarque pas en termes de tristesse. Voulait-elle dire le marxisme culturel? Sœur Lucie a souligné que Notre-Dame a dit « à plusieurs reprises » que la Russie sera l’instrument choisi par le ciel pour punir le monde entier si nous n’obtenons pas d’abord la conversion de cette nation pauvre « . À l’époque, la Russie était l’Union soviétique. Peut-être, Soeur Lucie signifiait le marxisme culturel qui s’est propagé de l’Union soviétique à l’Occident où il sévit encore. Trois raisons Notre-Dame n’a pas dit à sœur Lucie que les derniers temps étaient arrivés, mais Lucie avait trois raisons de le croire. Premièrement, Notre-Dame lui a parlé d’une bataille finale imminente entre le diable et Notre-Dame. Deuxièmement, Notre-Dame a donné deux derniers remèdes contre le mal: le Rosaire et la Dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Le troisième est que le monde n’a pas prêté attention au message de Fatima.