Des fillettes défilent pour l’avortement en Argentine

Des fillettes défilent pour l’avortement en Argentine

Elles osent tout, les féministes en Argentine, c’est même à ça qu’on les reconnaît… Le 8 mars, journée internationale de la femme, a été marqué par de nombreuses marches pour l’avortement dans la province de Rio Negro.

Où l’on voit, parmi les photos fièrement déployées dans la presse de gauche, cette image de deux petites filles brandissant des pancartes comme si elles avaient l’âge de participer à un « pañuelazo ».

« Je marche aujourd’hui pour que demain, on ne me marche pas dessus », peut-on lire sur l’affiche de gauche.

Savent-elles seulement ce qu’elles sont en train de « revendiquer », avec un grand sourire innocent ?

Peut-être pas. Mais peut-être leur maman leur a-t-elle dit : « Tu vois, ma chérie, les bébés grandissent dans le ventre de leur maman. Toi aussi tu as grandi dans mon ventre. Mais parfois on n’a pas envie d’avoir un bébé, ou on n’a pas les moyens, ou on n’est pas prête, ou quelqu’un l’y a mis sans qu’on soit d’accord. Alors il faut pouvoir l’éliminer. Moi aussi, je me suis débarrassée de ton petit frère (ou de ta grande sœur). Mais toi, je t’aime, ma chérie. Sois tranquille, jamais je ne me débarrasserai de toi. Il faut juste être sûre de pouvoir le faire à temps, comme on veut, quand on veut. »

Et dire qu’on se fatigue encore à faire peur aux enfants avec des histoires de méchante sorcière…

© leblogdejeannesmits