Le Vatican accorde une indulgence plénière d'urgence pour le chapelet de la miséricorde divine

Le Vatican accorde une indulgence plénière d’urgence pour le chapelet de la miséricorde divine

Récitez ce chapelet tous les jours pour obtenir l’indulgence plénière (et confessez vos péchés dès que possible, à un prêtre et communiez dès que ce sera possible.

L’indulgence plénière est accordée aux fidèles qui offrent une visite au Saint Sacrement, à l’Adoration Eucharistique, ou qui s’adonnent à la lecture de la Sainte Ecriture pendant au moins une demi-heure, ou à la récitation du Saint Rosaire, au pieux exercice du Chemin de Croix, ou encore à la récitation du chapelet de la Divine Miséricorde, pour implorer de Dieu Tout-Puissant la fin de l’épidémie, le soulagement des affligés et le salut éternel de ceux que le Seigneur a appelés à Lui. (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière selon les intentions du Saint-Père), le plus tôt possible

La Pénitencerie apostolique a décidé d’accorder le don des indulgences plénières aux fidèles atteints du coronavirus, aux conditions suivantes:

«Si avec un esprit détaché de tout péché, ils s’unissent spirituellement par les médias à la célébration de la Sainte Messe, à la récitation du Saint Rosaire, à la pratique pieuse du Chemin de Croix ou à d’autres formes de dévotion, ou si au moins ils récitent le Credo, le Notre Père et une pieuse invocation à la Sainte Vierge Marie, en offrant cette épreuve dans un esprit de foi en Dieu et de charité envers leurs frères et sœurs, avec la volonté de remplir les conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière selon les intentions du Saint-Père : un credo, un N. Père et un J. Vous Salue Marie), le plus tôt possible».

L’indulgence plénière concerne aussi les travailleurs de la santé, les membres de la famille et tous ceux qui, «à l’instar du bon Samaritain», s’exposant au risque de contagion, soignent les malades du coronavirus.