Ce bébé avait été laissé pour mort : mais Dieu en a décidé autrement

Ce bébé avait été laissé pour mort : mais Dieu en a décidé autrement

Jacob est né en juillet 2017 à 23 semaines, quatre mois avant la date prévue de son accouchement.

Le père de Jacob est un catholique traditionnel pro-vie et un ami de Gloria.tv. L’histoire complète de Jacob a été rapportée sur Gloria.tv en allemand, avec de nombreuses photos.

Quand Jacob est né, il était comme mort et, par conséquent, il a dû être réanimé. Au bout de sept minutes, les médecins ont abandonné. Les poumons de Jacob n’étaient pas développés, ses taux sanguins montraient une détérioration des cellules et des organes. Cependant, il respirait encore tout seul, bien qu’à bout de souffle.

Les médecins ont conclu que Jacob n’avait aucune chance de survie. Le bébé a donc été mis sur le sein de sa mère pour y mourir. Son père l’a baptisé.

Comme le corps minuscule de Jacob devenait plus froid, sa main gauche a tenu le doigt de son père. Les parents ont prié le chapelet. Le petit Jacob continuait de respirer.

Parce qu’il montrait une forte volonté de vivre, son père a supplié le médecin après une longue heure de reprendre le traitement, même si cela signifiait que Jacob survivrait gravement handicapé. Le père a dit aux médecins qu’il aimerait Jacob de toute façon.

L’enfant a de nouveau été examiné. Le médecin a constaté que, contre toute attente, Jacob montrait des signes de progrès au sein de sa mère. Le traitement a repris et, à la surprise générale, il n’y a plus eu de complications graves.

Le rapport médical final a noté que les parents sont « très religieux » et considèrent ce « résultat surprenant » comme une réponse à la prière. Les médecins commentent : « Nous avons pu confirmer que… »

Aujourd’hui, Jacob est un tout-petit normalement développé. Selon son père, il est, comparé à ses frères et soeurs au même âge, au même niveau de développement du langage mais plus en avance sur le plan moteur

https://gloria.tv/post/p4WidQkQzTwW2Q1Cc4jEC21Du