Les évêques italiens salissent Ratzinger et Sarah

Les évêques italiens salissent Ratzinger et Sarah

Avvenire.it (31 janvier), le journal du parti des évêques italiens, a attaqué le livre de Ratzinger/Sarah sur le célibat.

L’article est écrit par un certain Fulvio De Giorgi. Jouant sur l’autorité, il loue la partie du livre de Ratzinger mais souligne qu’elle ne fait « évidemment » pas partie du Magistère, sauf lorsque Benoît cite un texte qu’il a écrit alors qu’il était encore en fonction – comme si la vérité dépendait de tels arguments.

De Giorgi rejette l’argument de Benoît que le célibat sacerdotal est une « abstinence ontologique » avec l’allégation que Benoît ne pense pas ce qu’il a écrit.

Ensuite, De Giorgi reproche au cardinal Sarah d’avoir dit que « le pape Benoît XVI » montre que le célibat sacerdotal est une exigence ontologique, et que « jamais un pape n’a exprimé avec autant de force la nécessité du célibat sacerdotal ».

« Mais Joseph Ratzinger n’est plus pape », proteste De Giorgi, bien que cela n’ait aucun impact sur la vérité.

La « vérité » du Führer De Giorgi convient à un parti communiste. Dans l’Église, elle est inutile.

https://gloria.tv/post/RjSmH22LcJJm3L3FN6ASDC848