Archevêque argentin : François est considéré comme un "relativiste moral".

Archevêque argentin : François est considéré comme un « relativiste moral ».

Les politiciens qui sont sur le point d’introduire l’avortement en Argentine sont des « relativistes moraux » et ils doivent penser « que le pape François en est un aussi », a écrit l’ancien archevêque de La Plata Hector Aguer sur InfoCatolica.com (1er février).

Aguer a cité Eduardo Valdés, l’ancien ambassadeur argentin auprès du Saint-Siège qui a déclaré que François « comprendrait » l’introduction de l’avortement dans son pays.

Arguer rappelle que le président péroniste/socialiste argentin Fernández avait déjà déclaré avant sa rencontre avec François que l’avortement ne serait pas discuté, le qualifiant de « problème non majeur » par rapport à la pauvreté, la faim et la dette.

Arguer a observé que Fernández et sa deuxième concubine ont reçu la communion de l’archevêque d’origine argentine Sánchez Sorondo lors d’une eucharistie au Vatican,

« C’est incroyable, mais entre compatriotes de même rang, tout est enfin possible. Un scandale de plus, parmi tant d’autres… »

https://gloria.tv/post/GCGbCiHKtwfi4ed6pZz9QKvdg