L'archevêque réformateur belge se joint au plaidoyer de Ratzinger/Sarah

L’archevêque réformateur belge se joint au plaidoyer de Ratzinger/Sarah

Monseigneur André Léonard, ancien archevêque de Bruxelles, Belgique, a demandé à tous les évêques de l’Église de se joindre au plaidoyer de Benoît/Sarah contre la remise en cause du célibat des prêtres (HommeNouveau.fr, 17 janvier).

Pendant son mandat, Léonard a été un aimant pour les vocations et un réformateur zélé de l’Église. C’est pourquoi François l’a remplacé, dès que Léonard a atteint l’âge de la retraite, par un larbin anti-catholique, et n’a jamais fait de Léonard un cardinal.

Léonard souligne que l’avertissement de Benoît et de Sarah de ne pas miner le célibat, est « d’un très grand poids ».

Il compare leur plaidoyer avec les cardinaux du Dubia qui avaient demandé à François de dissiper les « ambiguïtés » contenues dans Amoris Laetitia.

Étrangement, Léonard qualifie aussi la déclaration de François sur la fornication homosexuelle « qui suis-je pour juger ? », son hérésie d’Abou Dhabi et son culte de la Pachamama d' »ambiguïtés ».

Il considère aussi les déclarations du synode de l’Amazonie sur le célibat ambiguës en remarquant que le synode envisage des « exceptions » qui – prévient-il – seront rapidement universalisées.

https://gloria.tv/post/cpDKy1WbRQtB47LcqYqNvCRrJ