Le cardinal le plus  » conservateur  » d’Allemagne remet en question le célibat

La foi est essentielle, et non pas celui qui la proclame, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, d’un célibataire ou d’un prêtre marié, a dit le cardinal  » conservateur  » de Cologne Rainer Maria Woelki.

S’adressant à Bild.de (23 décembre), Woelki a affirmé que le célibat peut être « discuté », mais que ceci doit être décidé pour l’Eglise dans le monde entier.

A la question de savoir si le pape a le dernier mot, Woelki a répondu :  » Le Christ a le dernier mot. Mais en cas de doute, c’est le pape qui le prononce ».

Se référant à la voie synodale allemande, Woelki a expliqué que la foi catholique ne dépend pas des majorités : « Je ne peux pas voter sur le fait que le Christ soit devenu un homme ou non à Noël ».