Mère Miriam a voulu dire : "Ce que fait le Pape François est démoniaque"

Mère Miriam a voulu dire : « Ce que fait le Pape François est démoniaque »

Mère Miriam de l’Agneau de Dieu, la fondatrice des Filles de Marie, Mère de l’Espérance d’Israël, à Tulsa, Oklahoma, a commenté le 16 septembre le « Pacte mondial » de François pour un « Nouvel Humanisme » (séquence vidéo anglaise ci-dessous). Mère Miriam est de naissance juive.

François invite les responsables religieux et politiques à signer ce pacte au Vatican le 14 mai. Pour Mère Miriam, c’est « une tentative de contrôler la population mondiale ». Ce serait destructeur et immoral ».

L’événement de Francis a pour thème « Réinventer l’Alliance Éducative Mondiale ». Il réunira des organisations internationales et des religions diverses.

Mère Miriam souligne que le Christ n’a pas d’alliance avec Bélial, qui est le diable :  » Et maintenant, nous le faisons. Il est prévu que l’Eglise et le Pape le fassent. »

Le but est d’éduquer les jeunes en matière de « maison commune ». Mais Mère Myriam soutient que c’est « la maison commune du diable ».

Le même objectif était déjà prévu par les communistes, il y a cent ans, affirme-t-elle. Ils ont échoué aussi à cause des catholiques fidèles :  » Maintenant, le mal est entré dans l’Église. Ce mal a été emmené par le Pape lui-même et la hiérarchie. »

La religieuse craigne que les plans concernant un « village éducatif » tentent de « détruire une fois pour toutes la famille et la race humaine ». Pour elle, « c’est démoniaque ».

Le 3 janvier, Mère Miriam s’est excusée pour sa déclaration : « Ce n’était pas une bonne idée de commenter sans être préparée. »

Elle a expliqué qu’elle n’a pas appelé François démoniaque, mais seulement ce qu’il fait et ce qui se passe. Mère Miriam regrette de n’avoir pas été assez prudente et s’excuse pour les dommages causés,

« Je suis terriblement désolé pour le podcast. Est-ce que je pense ce que j’ai dit ? Eh bien, je pensais ce que j’ai dit. Mais ce n’était pas prudent. Ce n’était pas bien dit. Ce n’était pas préparé. »

Dans l’Église de François, il ne devrait pas être grave d’utiliser le mot « démoniaque » car des partisans de premier plan de François nient l’existence du diable sans être réprimandés.

https://gloria.tv/post/12NJESYVpSWGDckL1mfqGFaKa