Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 18

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle

Résultat de recherche d'images pour "le miracle garabandal"

Un miracle et un signe permanent de grand amour

Ensuite, très peu de temps après cette manifestation de la miséricorde du Seigneur, le Seigneur apparaîtra à Garabandal dans un grand miracle. Le message se résume ainsi:

Un miracle aura lieu à Garabandal dans un délai d’un an après l’avertissementLe miracle se produira un jeudi à 20 h 30 (il durera environ 15 minutes) et coïncidera avec un événement heureux dans l’Église, le jour de la fête d’un saint martyr de l’eucharistie… (ce n’est ni Jésus ni Marie)… Il arrivera en mars, avril ou mai… entre le 7 et le 17 du mois mais ni le 7 ou le 17… Il sera visible à Garabandal et dans les montagnes qui entourent le village … Les malades guériront et les incroyants se convertiront…

La visionnaire Conchita connaît la nature du miracle et la date exacte de son apparition qu’elle annoncera huit jours avant. Le moyen de communiquer la date au reste du monde sera un miracle en soi. Le miracle pourra être photographié, filmé et télévisé.

Un signe permanent restera à Garabandal comme preuve visible de l’amour de notre Sainte Mère pour l’humanité. Ce sera une ‘chose’ encore jamais vue sur la terre, comme quelque chose qui n’est pas de ce monde, mais de Dieu. Le signe pourra être filmé mais non touché.i

Notre-Dame semble promettre qu’un signe miraculeux permanent sera accordé en divers endroits où elle serait apparue en notre temps. À Medjugorje, le troisième des dix secrets annonce comme à Garabandal qu’un signe doit apparaître sur la colline des apparitions et doit y demeurer jusqu’à la fin du monde. Notre-Dame serait également apparue récemment à Cuenca, en Équateur, à la visionnaire Patricia «Pachi» Talbot sous le titre de «Gardienne de la foi», apparition qui a reçu la reconnaissance initiale diocésaine.ii Notre-Dame aurait prophétisé qu’elle laissera aussi bientôt un signe sur le lieu de l’apparition d’El Cajas, près de Cuenca, lorsque cesseront toutes ses apparitions dans le monde.

Notre-Dame nous demande de prier et de faire pénitence pour éviter pendant qu’il est encore temps les châtiments à venir. Le signe sera la cause de nombreuses conversions, mais beaucoup endurciront leur cœur. Dieu devra intervenir à nouveau pour apporter sa Justice à l’humanité. Notons que Notre-Dame a également dit à Conchita qu’il n’y aurait pas une autre guerre mondiale.iii C’est aussi ce que Notre-Dame a dit à Medjugorje.iv

Joey Lomangino, qui a passé sa vie à faire connaître le message de Garabandal, est totalement et incurablement aveugle. Il a perdu la vue et l’odorat à l’âge de 16 ans lorsqu’un pneu qu’il gonflait lui a éclaté en plein visage. Il est allé voir saint Pio de Pietrelcina et lui a demandé si Garabandal était vrai et s’il devrait y aller. Saint Padre Pio a répondu «Oui» aux deux questions. Saint Pio a touché le visage de Joey et il a recouvré le sens de l’odorat. La visionnaire Conchita dit à Joey que lorsque le miracle aura lieu à Garabandal, il recouvrera la vue. Joey a eu 79 ans en 2009.

La seule autre personne à avoir vu notre Sainte Mère à Garabandal en plus des visionnaires était le père Luis Maria Andreu, un jésuite espagnol âgé de 38 ans. Après avoir vu les quatre visionnaires de Garabandal en extase en août 1961 le père Luis a déclaré: «Quelle chance pour nous d’avoir une telle Mère au ciel ! Il ne faut pas avoir peur du surnaturel. Les enfants nous ont montré l’exemple de la manière dont nous devons nous conduire avec la Très Sainte Vierge. Il n’y a aucun doute dans mon esprit sur la vérité des choses concernant ces fillettes. Je suis heureux! Quelle grâce la Sainte Vierge m’a accordée!» Après quoi le père Luis est mort dans ce qui semble avoir été un ravissement dans une extase de joie. Dans une locution du 18 juillet 1964, la Très Sainte Vierge a dit à Conchita que le lendemain du grand miracle le corps du père Luis sera déterré et trouvé intact, tel qu’il était le jour de son enterrement.v

Le but du grand miracle est de nous montrer l’amour que Dieu a pour nous et de convertir le monde entier. Et ce n’est pas la première fois que Dieu nous envoie un grand miracle par notre Sainte Mère pour notre conversion. Dieu a envoyé Notre-Dame dans le Nouveau Monde au seizième siècle pour accorder sa miséricorde aux Aztèques. De même que Dieu a donné aux Aztèques du Nouveau Monde le grand miracle de l’image de Notre-Dame de Guadalupe qui les convertit presque du jour au lendemain (10 millions de conversions au catholicisme dans les 10 premières années), Dieu veut aussi de nos jours accorder au monde entier à travers Notre-Dame un nouveau grand miracle pour amener l’humanité entière à se convertir. Tout comme les Aztèques se livraient alors à des sacrifices humains et au satanisme, le monde se livre lui aussi de nos jours au sacrifice humain des enfants à naître par l’avortement et s’est placé sous le règne de Satan (rappelons-nous la vision de Léon XIII). Et comme cela s’est produit pour les Aztèques, le nouveau grand miracle que Dieu est sur le point de nous accorder changera bientôt le monde entier à jamais. Quel grand jour ce sera! Mais, hélas, certains n’écouteront pas; et c’est ainsi que la miséricorde de Dieu et le grand miracle seront suivis par sa justice et son châtiment.

Un grand signe dans le ciel

Le grand signe prophétisé à Garabandal ainsi qu’à Medjugorje peut correspondre à une prophétie que sainte Faustine a reçue du Seigneur. Le Seigneur a parlé à sainte Faustine d’une grande ténèbre et d’un grand signe en disant:

Avant de venir comme un Juge équitable, Je viens d’abord comme Roi de Miséricorde! Avant qu’advienne le jour de Justice, il sera donné aux hommes ce signe dans les cieux: toute lumière dans le ciel s’éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Alors le signe de la Croix se montrera dans le ciel ; des plaies des mains et des pieds du Sauveur, sortiront de grandes lumières, qui, pendant quelque temps, illumineront la terre. Ceci se passera peu de temps avant le dernier jour.

Dans l’Ancien Testament j’ai envoyé à mon peuple des prophètes et avec eux la foudre. Aujourd’hui, je t’envoie vers toute l’humanité avec ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais je désire la guérir en l’étreignant sur mon Cœur miséricordieux. Je n’applique le châtiment que lorsqu’ils m’y forcent eux-mêmes; ma main ne prend pas volontiers le glaive de la justice; avant le jour de la justice, j’envoie le jour de la miséricorde.vi

i http://www.garabandal.org/miracle.shtml

ii The book, “Synthesis of the Messages from the Apparitions of the Blessed Virgin Mary Guardian of the Faith” has received an imprimatur (2009) from the Archdiocese of Cuenca.

iii http://www.garabandal.us/prph_other.html

iv 12 juillet 1982

v Garabandal Journal, 14-15

vi Journal de sainte Faustine, 83, 1587