Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie – Partie 9

Dr Kelly Bowring : Les Secrets, les châtiments et le Triomphe des Deux Cœurs de Jésus et de Marie

SECRETS,

CHÂTIMENT

&

TRIOMPHE

des Deux Cœurs de Jésus et de Marie,

et ce à quoi le ciel nous appelle


Extrait du livre du Docteur Bowring :

Nihil obstat: Mgr Adelito A. Abella, censeur archidiocésain

Imprimatur: Cardinal Ricardo J. Vidal, archevêque de Cebu

2 avril 2009

Le scapulaire brun

Le scapulaire brun est un sacramental de protection et de dévotion à Marie. C’est un don de Marie et un vêtement d’amour qu’elle a donné à ses enfants spirituels. Marie a remis le scapulaire le 16 juillet 1251 à saint Simon Stock, de l’ordre des Carmélites, avec cette promesse: «Quiconque mourra dans cet habit sera préservé des flammes éternelles.» Elle promet d’intervenir en leur faveur pour recevoir la grâce de la persévérance finale. Nous devrions le porter pour le reste de notre vie à l’exemple de bien des Saints. C’est un signe du Cœur immaculé de Marie, un signe de salut, de protection et de paix, une marque extérieure d’engagement à une vie chrétienne et à une dévotion mariale – un don que nous devons garder précieusement et apprécier tout comme les autres prendraient soin d’un trésor que nous leur aurions confié.

Marie nous a donné le scapulaire du haut du ciel. En le portant, nous disons que nous vénérons Marie, que nous l’aimons et que nous avons confiance en elle. Nous le portons pour recevoir son armure spéciale et sa protection contre la tentation, le péché et le démon. La promesse du scapulaire s’accompagne du privilège sabbatin – ceux qui meurent revêtus du scapulaire seront délivrés du purgatoire le premier samedi suivant leur mort. Ceci n’est pas une «carte d’exemption gratuite de l’enfer», mais une véritable promesse faisant partie du fruit d’une vraie dévotion à Marie.

On rapporte bien des récits étonnants de la protection de Marie par le scapulaire brun. En 1845, un navire anglais, King of the Ocean, traversait une terrible tempête et il était sur le point de sombrer. Un des matelots, un jeune Irlandais nommé John McAuliffe, jeta son scapulaire à la mer en faisant un signe de croix. À l’instant, le vent et la mer se calmèrent. Une vague ramena le scapulaire sur le bateau, tout cela en présence d’un pasteur anglican et de sa famille, M. Fisher, qui devinrent bientôt catholiques et gardèrent une grande dévotion au scapulaire. Isidore Bakanja vivait en Afrique au début du siècle dernier. Il portait son scapulaire bien en vue et parlait à tout le monde du Rosaire et du scapulaire de Notre-Dame. Isidore travaillait pour un homme qui haïssait Jésus et qui le battait parce qu’il refusait d’enlever son scapulaire. Il fut tellement battu qu’il en mourut. Isidore est un martyr du scapulaire et l’Église l’a déclaré bienheureux. Le scapulaire de saint Jean Bosco a été retrouvé intact sur son corps exhumé. La grande prophétie mariale est donc vraie!

Le Rosaire et le scapulaire brun sont inséparables, comme l’a prophétisé Notre-Dame à saint Dominique et au bienheureux Alan de la Roche: «Je sauverai le monde par mon Rosaire et mon scapulaire.» Comme nous le verrons au chapitre suivant, nous vivons les temps de l’accomplissement de cette prophétie!

Résultat de recherche d'images pour "notre dame de guadalupe"

L’image de Notre-Dame de Guadalupe

Marie est apparue à saint Juan Diego en 1531, près de Mexico, où les Aztèques pratiquaient un grand nombre de sacrifices humains à leur dieu serpent. Marie lui dit d’aller demander à l’évêque de construire une basilique en son honneur pour combattre l’activité démoniaque et convertir le peuple. Elle lui demanda d’aller cueillir des roses de Castille, qui ne fleurissent pas à cet endroit en cette saison, et qu’elle disposa ensuite dans son tilma, tissé de fibres de cactus. Marie lui demanda d’aller porter les roses à l’évêque comme preuve de son apparition céleste et de sa requête. Lorsque Juan se présenta devant l’évêque, l’image de Notre-Dame apparut mystérieusement sur son tilma.

Notre-Dame de Guadalupe s’adressa à saint Juan Diego avec beaucoup de tendresse et d’affection maternelle, comme elle nous parle à nous aujourd’hui, en disant:

Sache et comprends bien … que je suis la toujours vierge Sainte Marie, Mère du Vrai Dieu pour qui nous existons, du Créateur de toutes choses, Seigneur du ciel et de la terre. J’aimerais qu’une église soit érigée ici, rapidement, afin que je puisse vous montrer et vous donner mon amour, ma compassion, mon aide et ma protection, parce que je suis votre mère miséricordieuse, à vous, à tous les habitants de cette terre et à tous ceux qui m’aiment, m’invoquent et ont confiance en moi. J’écoute leurs lamentations et je remédie à leurs misères, leurs détresses et leurs peines … Écoute-moi et comprends bien, le moindre de mes fils, rien ne doit t’effrayer ou te peiner. Que ton cœur ne soit pas troublé. N’aie pas peur de cette maladie, ni d’aucune autre maladie ou angoisse. Ne suis-je pas là, moi qui suis ta Mère? N’es-tu pas sous ma protection? Ne suis-je pas ta santé? Ne reposes-tu pas heureux en mon sein? Que désires-tu de plus? Ne sois pas malheureux ou troublé par quoi que ce soit.

Le tilma de Guadalupe a conservé son intégrité depuis 500 ans. Le tilma a non seulement résisté aux éléments, mais il est également demeuré intact après un jet d’ammoniac en 1791 et l’explosion d’une bombe en 1921. Des photographes et des ophtalmologistes ont identifié des images reflétées dans les yeux de la Vierge; dans la cornée des deux yeux de la Vierge, des images de Juan, de l’évêque et d’autres personnes présentes lors du dévoilement de l’image devant l’évêque en 1531. De plus, à l’aide d’un ophtalmoscope, les médecins ont observé que les yeux de la Vierge ont la distorsion de vrais yeux humains normaux. Le docteur Rafel Torrija Lavoignet a déclaré: «Ils paraissent étrangement vivants lorsqu’on les examine.».iMiraculeusement, Notre-Dame voit! Notre Mère céleste est avec nous. Elle nous voit à travers la sainte image du tilma de Guadalupe!

Récemment, dans la basilique Notre-Dame de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement, un halo brillant ayant la forme d’un embryon émana de la région du ventre de la Vierge enceinte! Des photos ont été prises et ont circulé sur Internet. Quelle puissante et sainte image du ciel! Nous devrions conserver dans nos foyers cette sainte image de Notre-Dame et la regarder avec amour alors que ses yeux rencontrent les nôtres dans un échange mutuel. Jean-Paul II a déclaré Notre-Dame de Guadalupe patronne du continent américain tout entier. Elle est également la patronne des enfants à naître. Que son aide nous soit accordée une fois de plus en notre temps pour convertir ceux qui sacrifient des vies humaines par l’avortement.

La médaille miraculeuse

Notre-Dame nous a fait un autre don du ciel. En 1830, la Sainte Vierge est apparue dans une vision à Sainte Catherine Labouré, dont le corps est demeuré intact dans la chapelle de la rue du Bac, à Paris. Marie lui a demandé de faire frapper une médaille qui la représentait les mains étendues avec des rayons qui partaient de ses mains, et entourée par les mots: Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. Au revers de la médaille il devait y avoir un M et une croix, avec les Deux Cœurs de Jésus et de Marie, le tout encerclé de douze étoiles. Marie a fait cette promesse: Tous ceux qui la porteront recevront de grandes grâces. La médaille fut rapidement approuvée par l’évêque et mise en circulation. Les miracles rapportés et attestés furent aussitôt si nombreux qu’on lui donna le nom de Médaille Miraculeuse. Quelle grande dévotion nous pouvons manifester envers Notre-Dame en portant la médaille miraculeuse ou une autre médaille de ses plus récentes apparitions, et quelle merveilleuse protection elle nous donne!

i http://www.sancta.org/eyes_f.html

A suivre…