Sainte Maria Goretti, un pardon qui change les cœurs

sainte Maria Goretti, un pardon qui change les cœurs

ST MARIA GORETTI

Sarah Choteau | 05 juillet 2019

L’histoire de Maria Goretti est celle d’un véritable abandon et d’une confiance totale en Dieu. La jeune fille, canonisée en 1950 par le pape Pie XII, est reconnue martyre de l’Église. Elle a été assassinée à l’âge de 12 ans.

Il est écrit dans le livre de la Sagesse : « Dieu n’a pas fait la mort, il ne prend pas plaisir à la perte des vivants ». Pourtant, il accompagne chaque personne qui s’en retourne à Lui. Certains comprennent et acceptent le caractère imminent de leur mort avec une simplicité déconcertante. C’est le cas de Maria Goretti, cette sainte italienne qui a été assassinée à l’âge de 12 ans. À l’aube de sa montée vers le Ciel, elle pardonne à son meurtrier, un voisin âgé de 8 ans de plus qu’elle qui a tenté d’abuser d’elle à de multiples reprises.

La jeune martyre est un exemple de miséricorde absolue, l’incarnation physique de ce que nous demandons à Dieu dans la prière du Notre Père et la preuve que le pardon peut changer les cœurs. En témoigne le jour où l’assassin de Maria a eu la sensation d’être « visité » par la jeune fille tandis qu’il rêvait. Il a alors compris la gravité de son acte et le mal qu’il avait fait à une famille entière à qui il a demandé pardon, 27 ans après le début de son incarcération. Puissions-nous, à la suite de sainte Maria Goretti, parvenir à pardonner « à tous ceux qui nous ont offensé », jusque dans les actes causant les plus grandes souffrances physiques ou morales.