Une étudiante décédée se réveille à la morgue et raconte ce qu’elle a vu avant de réintégrer son corps

Image d'illustration Kurhan/Shutterstock)

Une étudiante décédée se réveille à la morgue et raconte ce qu’elle a vu avant de réintégrer son corps

Une étudiante en programmation informatique a subi une intervention chirurgicale au Costa Rica et est décédée. Mais tout ne s’est pas arrêté là : elle a eu une expérience de la vie après la mort ou expérience de mort imminente, puis elle est retournée dans son corps, allongée à la morgue.

Graciela H. a raconté son histoire sur le site Web de la Near Death Experiences Research Foundation (NDERF), et son témoignage de première main est aussi choquant qu’encourageant. Voici son expérience de mort imminente (EMI) :

Pendant l’opération, j’ai vu les médecins travailler rapidement sur moi. Ils étaient inquiets. Ils ont pris mes signes vitaux, fait une réanimation cardio-respiratoire. Tout le monde a commencé à quitter lentement la pièce. Je ne comprenais pas pourquoi ils agissaient ainsi.

Tout était silencieux, j’ai décidé de me lever. Seul mon médecin était au même endroit, regardant mon corps. J’ai décidé de me rapprocher, je me tenais près de lui, je sentais qu’il était triste et que son âme souffrait. Je me souviens avoir touché son épaule, puis il est parti.

Mon corps a commencé à s’élever et à s’élever, je peux dire que j’ai été prise par une force étrange.

C’était génial, mon corps devenait de plus en plus léger. En passant par le plafond de la salle d’opération, j’ai découvert que je pouvais me déplacer où je voulais.

Cela m’a amenée à un endroit où… les nuages étaient lumineux, dans une pièce ou un espace. … Tout autour de moi était léger, très lumineux, mon corps était rempli d’énergie et ma poitrine de bonheur…

J’ai regardé mes bras, et ils avaient la même forme que les bras humains, mais faits de matériaux différents. La matière était comme du gaz blanc mélangé à une lueur blanche argentée, et il y avait une lueur perlée autour de mon corps.

J’étais magnifique. Je n’avais pas de miroir pour voir mon visage, mais… je sentais que mon visage était beau. Je voyais que mes bras et mes jambes étaient habillés de blanc, avec une simple robe longue de lumière… Ma voix était comme celle d’une adolescente mélangée au ton de la voix d’un enfant…

Soudain, une lumière plus brillante que mon corps s’est approchée… Sa lumière m’aveuglait…

Il m’a dit d’une voix d’une grande finesse: « Tu ne vas pas pouvoir continuer »

Je me souviens qu’avec mon esprit, je parlais la même langue, lui aussi me parlait avec son esprit.

Alors que je pleurais parce que je ne voulais pas rentrer, il m’a prise dans ses bras. Il s’est tu pendant tout ce temps, il m’a donné de la force. J’ai ressenti de l’amour et de l’énergie. Il n’y a pas d’amour ou d’énergie dans ce monde qui puisse se comparer à cela. …

Il m’a dit : « Tu as été envoyée ici par erreur, l’erreur de quelqu’un. Tu dois y retourner… Pour venir ici, il faut accomplir beaucoup de choses… Essaie d’aider plusieurs personnes »

À la morgue

J’ai ouvert les yeux, tout autour de moi il y avait des portes métalliques, des gens sur des tables métalliques, un corps avait un autre corps par-dessus. J’ai reconnu l’endroit : j’étais à la morgue.

J’ai senti de la glace sur mes cils, mon corps était froid. Je ne sentais rien… Je ne pouvais même pas bouger mon cou, encore moins parler.

J’avais sommeil… Deux ou trois heures plus tard, j’ai entendu des voix et j’ai ouvert les yeux à nouveau. J’ai vu deux infirmières… Je savais que je devais faire… un contact visuel avec l’une d’elles. J’ai à peine eu la force de cligner des yeux encore et encore, mais je l’ai fait. Cela m’a demandé beaucoup d’énergie.

L’une des infirmières m’a regardé, effrayée… en disant à sa compagne : « Regarde, regarde, elle bouge les yeux ! » En riant, elle a dit : « Allons-y, cet endroit est effrayant. »

A l’intérieur de moi, je criais : « S’il vous plaît, ne partez pas ! »

Je n’ai pas fermé les yeux avant l’arrivée des infirmières et des médecins. Tout ce que j’ai entendu, c’est quelqu’un qui disait : « Qui a fait ça ? Qui a envoyé cette patiente à la morgue ? » Les médecins étaient fous. J’ai fermé les yeux quand j’ai été sûre d’être loin de cet endroit. Je ne me suis réveillée que trois ou quatre jours plus tard.

J’ai eu des épisodes de sommeil pendant de longues périodes… Je ne pouvais pas parler. Au cinquième jour, j’ai recommencé à bouger mes bras et mes jambes…

Les médecins m’ont expliqué qu’ils m’ont envoyé là, à la morgue, par erreur… Après une thérapie, ils m’ont aidé à marcher à nouveau.

Une des choses que j’ai apprises, c’est qu’il n’y a pas de temps à perdre à faire de mauvaises choses, au contraire, nous ne devons faire que de bonnes actions pour notre propre bien… C’est comme une banque ; si vous économisez beaucoup, vous obtiendrez beaucoup à la fin.

https://fr.theepochtimes.com/etudiante-decedee-se-reveille-a-morgue-raconte-a-de-reintegrer-corps-991851.html?fbclid=IwAR2aGG3zPxLVQjv4bFo88PPk7SlM5U5ZR16o4CAWly_L8t4RjFiqGBD6cEM