Un évêque suggère que l’abolition du célibat camoufle l’échec des prélats libéraux

Un évêque suggère que l’abolition du célibat camoufle l’échec des prélats libéraux

Mgr Rafael Escudero López-Brea, 57 ans, évêque espagnol de Moyobamba (Pérou), a plaidé courageusement, lors d’une intervention au synode d’Amazonie, contre la volonté du document de travail d’abolir le célibat (transcript sur InfoVaticana.com, 8 octobre).

Escuerdo a expliqué que l’ordination des « anciens » comme simples administrateurs des sacrements sans pouvoir d’enseignement et de gouvernance transformerait les prêtres en « fonctionnaires » eucharistiques et [sous prétexte d’être « pastoraux »] les ferait cesser d’être pasteurs.

Ce concept erroné du sacrement du Saint Ordre ne vient pas de la Révélation – ajoute Escuerdo – mais des tribus amazoniennes dont les chefs alternent.

L’évêque a rappelé que la plupart des indigènes [et des évêques] ne sont pas catholiques et doivent encore apprendre que le Christ est le seul Sauveur des hommes.

Il a également souligné qu’il n’y a pas de « manque de vocations » dans les diocèses et les communautés religieuses qui obéissent à la doctrine catholique et vivent la spiritualité chrétienne.

En d’autres termes : Le manque de prêtres est causé par les évêques modernistes qui demandent d’abolir le célibat afin de couvrir leur échec.

https://gloria.tv/article/aTf3ZgArBRim2NxAEfbVuXGVK