Infanticide : Un cardinal d’Amazonie gêne le public par son ignorance

Infanticide : Un cardinal d’Amazonie gêne le public par son ignorance

Un journaliste a objecté lors de la conférence de presse du synode d’Amazonie du 8 octobre qu’au moins vingt peuples amazoniens tuent des enfants s’ils sont handicapés, mais le synode présente les tribus amazoniennes comme « innocentes » et « pures ».

Mgr Pedro Barreto, 75 ans, cardinal de Huancayo au Pérou, a embarrassé le public en répondant à ces faits horribles que « tout n’est pas parfait » chez les indigènes.

Il a poursuivi en disant qu’il n’avait « jamais entendu parler » de la question et qu’une telle accusation « ne peut être formulée aussi facilement car elle indique une situation de sauvagerie ».

Barreto est l’un des trois présidents-délégués du synode et le vice-président du Réseau ecclésial panamazonien (REPAM).

La militante autochtone Victoria Lucia Tauli-Corpuz, qui faisait partie du panel de cinq membres de la conférence de presse et a été présentée comme « Rapporteur spécial des Nations Unies sur les peuples autochtones » a confirmé l’existence de ces infanticides.

« En effet, ils ont des pratiques qui ne sont pas cohérentes avec les normes internationales en matière de droits de l’homme. Je ne suis pas d’accord pour que les infanticides soient pratiqués « , a-t-elle encore dit, embarrassant davantage Barreto.

https://gloria.tv/article/HJ3WhvZFfAcB3rNmU8dR3QSoT