Correction fraternelle – Mgr Viganò met en garde contre le silence des «pasteurs téméraires» qui craignent de perdre la «faveur humaine»

L'image sélectionnée
Diane Montagna

Diane Montagna 

6 oct 2019 – 11h44

(ma traduction)

Mgr Viganò met en garde contre le silence des «pasteurs téméraires» qui craignent de perdre la «faveur humaine»

ROME, 6 octobre 2019 ( LifeSiteNews ) – L’Archevêque Carlo Maria Viganò a publié aujourd’hui une déclaration enjoignant à tous les pasteurs de l’Eglise de ne pas « se cacher dans le silence » mais de dénoncer les « loups » et les « puissances du monde » qui menacent le troupeau du Christ.

La «correction fraternelle», écrite le 6 octobre sur le mémorial de saint Bruno, fondateur de l’ordre des Chartreux, intervient lors de la journée d’ouverture du synode amazonien, qui se tiendra au Vatican du 6 au 27 octobre.

Tirant une page de la «règle pastorale» de saint Grégoire le Grand, un texte patristique du VIe siècle qui détaille les devoirs et obligations du clergé concernant la formation spirituelle de son troupeau, l’archevêque Viganò invite des prêtres, des évêques, des cardinaux et « en particulier « le pape à examiner leurs cœurs afin de les conformer à sa » lumière surnaturelle. « 

Vous trouverez ci-dessous le texte anglais officiel de la déclaration de l’archevêque Viganò, publiée en italien sur Duc in altum .

Correction fraternelle

Aujourd’hui, le 6 octobre, le XXVII dimanche après la Pentecôte et le mémorial de Saint-Bruno, le Bureau de la lecture propose aux pasteurs, pour leur méditation, le passage suivant de la «Règle pastorale» de Saint Grégoire le Grand, pape (Livre 2, 4). PL77, 331):

«Le pasteur doit rester discret en gardant le silence et rentable dans son discours, de peur qu’il ne dise ce qui doit être supprimé ou ne supprime pas ce qu’il doit dire. En effet, le silence indiscret laisse dans l’erreur ceux qui auraient pu être instruits. 

Pour des pasteurs souvent téméraires, craignant de perdre la faveur humaine, craignez timidement de parler librement de ce qui est juste; et, selon la voix du Christ qui est la vérité (Jean 10:12), négligez de prendre soin de leurs troupeaux avec l’amour des bergers et agissez plutôt comme des mercenaires. Car quand le loup vient, ils fuient et se cachent dans le silence. Ainsi, le Seigneur, par le biais du prophète, les réprimande, en leur disant: « Des chiens idiots qui ne peuvent pas aboyer » (Esaïe 56:10). Et à nouveau, il se plaint en disant: « Vous ne vous êtes pas élevés contre l’ennemi, vous n’avez pas non plus construit de mur pour que la maison d’Israël puisse combattre le jour du Seigneur » (Ézéchiel 13: 5). En effet, « se mesurer à l’ennemi », c’est opposer les puissances du monde d’une voix libre à la défense du troupeau. Et «se battre au jour du Seigneur», c’est résister, par amour de la justice, 

Car si un berger craint de dire ce qui est juste, quoi d’autre est-il sinon tourner le dos en silence? Mais certainement, s’il se place devant le troupeau [afin de le protéger], il «construit un mur pour la maison d’Israël» contre ses ennemis… Quiconque s’engage dans la prêtrise assume la charge de héraut, de sorte qu’il passe proclame la venue du juge redoutable. Par conséquent, si le prêtre ne sait pas comment prêcher, de quelle voix un héraut si muet sera-t-il proclamé? C’est pour cette raison que le Saint-Esprit s’est posé sur les premiers bergers sous forme de langues (Actes 2: 3), car, peu importe ce qu’il a rempli, il donne le pouvoir de parler avec éloquence. ”

Chaque prêtre doit s’examiner assidûment afin de conformer sa conduite à la lumière surnaturelle de cette «règle pastorale» de saint Grégoire le Grand, y compris les cardinaux et les évêques, et en particulier le pape Bergoglio, SJ!

+ Carlo Maria Viganò

Traduction par Diane Montagna de LifeSiteNews.

https://www.lifesitenews.com/news/archbishop-vigano-warns-against-silence-of-reckless-pastors-who-fear-losing-human-favor?fbclid=IwAR39VKc9Hbce8XpyNEMemdPO8eOFWe63ZuWhuZuUm27rAvJt6MNPps9kY_g