La fin des Temps

Cette période clos les temps ouverts par la Passion du Seigneur, sa Résurrection et son Ascension. C’est la période préparatoire à l’avènement du Christ en gloire. Cette période cruciale est confiée à Marie. Elle correspond à une période de dégénérescence généralisée de la foi et des mœurs.

Selon Apocalypse 12, Marie vient enfanter une dernière fois le Christ dans le cœur des hommes. Elle affronte pour cela le « Dragon » qui tente de détruire ce projet et balaye à cette fin le tiers des étoiles, les prêtres de l’Église selon Maria Valtorta. 

Ce temps est contemporain comme l’annoncent plusieurs textes de Maria Valtorta.   

Tout d’abord une dictée du 23 octobre 1947 dans laquelle Jésus lui confie un message pour l’Année sainte à venir : elle doit être marquée du sceau de Marie. Le dogme de l’Assomption doit y être prononcé. Ce que fit effectivement Pie XII trois ans plus tard, le 1er novembre 1950.

Jésus justifie cette demande par un appel pressant :

Hâtez l’heure du triomphe de Marie sur Satan, sur le monde, la matière, la mort… Il ne peut y avoir d’autre rédemption accomplie par moi, le Christ. Mais il peut en y avoir encore une pour sauver un plus grand nombre d’âmes des spirales infernales : celle de Marie la glorieuse. C’est dans sa ferveur que réside le secret de la Rédemption finale.

L’Esprit-Saint, commentant Romains 1, 18 sur la colère de Dieu, annonce le temps de Marie et le précise :

Pour cette seconde et ultime venue l’Agneau de Dieu, le Rédempteur n’aura plus comme précurseur le pénitent du désert (Jean-Baptiste), mais Marie en qui Nous avons établi notre demeure… Elle traversera les cieux … pour préparer, engendrer et mettre au monde, comme pour une dernière maternité, autant de germes vivants que possible, tous ceux qui voudront être enfantés au Seigneur.    

Marie est l’extrême miséricorde que notre Amour ait conçue pour vous, dit l’Esprit-Saint.

Sa venue se fait alors que « les ténèbres toujours plus denses et maudites, recouvrent la Terre ». Long, très long sera son chemin. Elle est violemment attaquée par Satan qui ne peut ni l’atteindre ni détruire son projet.

Rapide comme un archange, elle descendra seulement pour tracer son signe, près de celui du Tau, sur le front des fidèles sauvés pour le Royaume éternel. Au toucher de sa main, force et paix pénétreront leur esprit.

Elle compensera dans l’esprit des bons, le vide laissé par Dieu, qui se retire toujours plus loin dégoûté par les péchés des hommes.

Plus loin, l’Esprit-Saint confirme à Maria Valtorta : « c’est maintenant l’heure de Marie ». Elle est le prophète des derniers temps, l’arche mystique posée entre le Ciel et la terre qui, telle celle de Noé, rassemble et abrite ceux qui seront sauvés parce qu’ils l’auront voulu.

Son action est donc maternelle, toute à la fois longue et rapide. C’est l’ultime recours. 

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm