Eglise en désintégration: les Allemands informent le Vatican

source anglaise : Gloria TV : https://gloria.tv/video/JRCPBDQyKm2A3iiLJPao6re3B

Peu de gens savent que les riches évêques allemands organisent leur propre Synode Amazon, qu’ils appellent «Synodaler Weg» – «Voie synodale».

Son objectif est de faire pression en faveur de prétendues réformes.

Cependant, il y a quelques jours, le cardinal Marc Ouellet, responsable de la Congrégation pour les évêques, écrivait timidement aux Allemands pour leur dire que leur «Voie synodale» traitait de sujets qui n’étaient pas à débattre dans une Église particulière, mais touchaient des sujets qui concernaient l’Eglise universelle. Cependant, les évêques allemands étaient presque amusés par la lettre de Ouellet.

Réponse « en colère »
Le cardinal Reinhard Marx, président de la Conférence des évêques allemands, a envoyé une lettre de colère à son présumé confrère, le cardinal Ouellet. Dans cette lettre, Marx lui dit qu’il aurait dû parler aux Allemands avant de leur envoyer une lettre. Afin de maximiser les dégâts, Marx a divulgué la lettre au Frankfurter Allgemeine Zeitung, un journal oligarque allemand de premier plan. Ce n’est pas un mystère que les évêques d’Allemagne soient plus fidèles aux oligarques qu’à l’Église du Christ.

Argument primitif
L’argument de Marx est très primitif. Il dit à Ouellet que la «Voie synodale» n’a pas de forme canonique et ne peut donc pas être jugée par le droit canonique. C’est un vieux truc qui a été utilisé à plusieurs reprises auparavant. Afin de se soustraire à leurs obligations en vertu du droit de l’Église, les évêques ont mis en place des structures parallèles telles que les «Voies synodales» qui n’existent pas dans l’Église. De cette façon, ils pensent pouvoir refuser toute responsabilité légale pour ce qu’ils font. En d’autres termes: la nouvelle méthode de gestion de l’Église doit s’appeler «anarchie».

Le facteur caché
Marx prend comme prétexte pour son synode de fait les abus homosexuels accablés qui, selon lui, ont produit – citation – «une crise de crédibilité massive de l’Église» – comme si l’Église n’avait pas perdu sa «crédibilité» – auprès de qui ? – longtemps avant ça. Marx dit que – citation – des « scientifiques » anonymes ont exprimé la suspicion qu’il existe des facteurs d’influence prétendument systémiques et négatifs dans l’Église qui favorisent de tels abus. Cependant, la seule raison pour laquelle des abus sont commis est que non seulement la morale catholique n’est pas observée, mais elle est même ridiculisée par des évêques modernistes comme Marx.

Perte de crédibilité
L’Allemagne n’est pas un pays où le battage médiatique a fait de grandes vagues. Et encore, la crédibilité de l’Église allemande est au plus bas. La raison en est que les prétendues réformes du pape François ont été introduites en Allemagne il y a plusieurs décennies. L’année dernière, plus de 200 000 fidèles nominaux ont quitté l’Église allemande, soit 30% de plus qu’un an auparavant. L’Allemagne est un pays profondément sécularisé et l’Église catholique est l’un des éléments les plus sécularisés et impies de la société.

https://gloria.tv/video/JRCPBDQyKm2A3iiLJPao6re3B