Le dernier avènement du Christ.

Le dernier avènement du Christ.   

Vient ensuite l’avènement du Christ en Gloire dans le cœur des hommes. C’est un évènement claironnant, universel, visible de tous, mais le Christ ne viendra pas en personne (venue réservée à la fin du monde) : il suscitera une dernière fois son esprit dans cette armée d’évangélisateurs préparée par Marie. C’est l’époque de l’unité des chrétiens, des croyants et celle de la conversion d’Israël. Le Christ n’aura plus qu’un seul troupeau sur toute la terre qui aura été évangélisée.

Ceux qui devront réunir les lignées autour de la Croix pour préparer le rassemblement du Christ auront une main de père et de roi. Et aucune lignée ne manquera à l’appel, avec ses meilleurs descendants. Alors je viendrai et je mettrai mon pouvoir à sa défense contre toutes les embûches et les ruses, les attentats et les crimes de Satan envers ma Jérusalem terrestre — l’Église militante. Je répandrai mon esprit sur tous les rachetés de la Terre. … Je me tiendrai comme une fontaine au milieu de mon troupeau recomposé et je laverai en moi toutes les laideurs passées que déjà le repentir aura commencé à effacer. Alors, Roi de justice et de sagesse, je disperserai les idoles des fausses doctrines, je purgerai la Terre des faux prophètes qui vous ont conduits à tant d’erreurs. Je me substituerai à tous les docteurs, à tous les prophètes, plus ou moins saints, plus ou moins méchants, car le dernier enseignement doit être purifié de toute imperfection.

L’archange qui a vaincu Lucifer et qui garde mon Royaume et ses enfants, sera celui qui apparaîtra comme un signe céleste aux derniers temps.

Quelle forme cela prendra-t-il ? On l’ignore, mais ce signe sera visible et incontestable. 

Cette annonce claironnante et universelle du dernier avènement du Christ provoquera un grand affolement. On se tournera vers ces évangélisateurs, apôtres des derniers temps, ignorés ou méprisés jusque-là. On les « tirera par la manche » pour qu’ils communiquent l’esprit de Jésus. 

Bons et mauvais se sépareront naturellement. Les uns seront tout amour et charité, les autres toute haine.

Mon Église, à l’avant-dernier jour, se composera alors de vrais chrétiens. Peu nombreux comme au début, mais saints comme au début. Elle finira dans la sainteté comme elle commença dans la sainteté. Les menteurs, les traîtres, les idolâtres resteront au dehors ceux qui, à la dernière heure, imiteront Judas et vendront leur âme àSatan, nuisant ainsi au Corps mystique du Christ. La Bête aura en eux ses lieutenants pour sa dernière guerre.  

Les derniers temps seront les temps de l’esprit. Ces lumières, ces voix pulluleront alors pour servir de guide aux cœurs droits qui marcheront à tâtons dans les brumes des matérialismes, des rationalismes, des sectarismes auxquels les prêtres prendront largement part..

Pour Grignion de Montfort, ces apôtres des derniers temps : seront de vrais disciples de Jésus-Christ et marcheront sur les traces de sa pauvreté, humilité, mépris du monde et charité, enseignant la voie droite de Dieu dans la pure vérité, selon le saint Évangile, et non selon les maximes du monde, sans écouter ni craindre aucun mortel, quelque puissant qu’il soit.

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Temps.htm