Institut Jean-Paul II : L’Osservatore Romano se joint à la bataille – par le père Reto Nay

Institut Jean-Paul II : L’Osservatore Romano se joint à la bataille – par le père Reto Nay

Le père Maurizio Chiodi, ennemi de Jean-Paul II et maintenant professeur à l’Institut Jean-Paul II, a publié un article dans L’Osservatore Romano (4 septembre), blanchissant les maux infligés par le pape sur son Institut.

Chiodi qualifie sa destruction de « renouveau » et l’hérésie qui y est introduite de « tradition réinterprétée ». L’attaque de François contre l’indissolubilité du mariage n’est pour Chiodi qu’une question de « style et de forme ».

Chiodi croit que l’Église a besoin d’une nouvelle apostasie parce qu’elle ne peut « échapper aux dynamiques relationnelles complexes ». Ce charabia a-t-il le moindre sens ?

Il critique la notion de vérité, qui serait « abstraite » et « désincarnée du drame de l’histoire [sic] ». Son alternative est un relativisme bon marché.

Citant Amoris Laetitia, il qualifie la théologie morale de Jean-Paul II de « morale froide de bureau de travail ». Froide ? Le bureau ? Chiodi écrit-il ses écrits sur le sol d’un sauna ?

C’est ainsi que Chiodi essaie de tromper son public : Il présente deux opposés – la théologie morale objective et le relativisme – et se place dans un centre inexistant.

Mais Chiodi n’explique pas le problème qu’aurait une théologie morale objective qui prend son objet au sérieux. Par conséquent, sa « position intermédiaire » inexistante n’est pas différente du relativisme le plus banal.

https://gloria.tv/article/nSyY9Wg2X6aW1NCw1eLwF9Lvi