Sulema – En ces temps, vous vivez la bataille des esprits : le bien contre le mal, l’armée de saint Michel Archange contre la milice des mauvais esprits qui ont à leur tête Lucifer. C’est le combat des combats.

Image associée

Marie, Reine de la paix 25 janvier 2011


27 – Vous vivez sur terre la bataille des esprits : Le bien contre le mal. Oui, mon enfant, que la paix soit avec toi. Signe-toi et écris, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père.


En ces temps, vous vivez la bataille des esprits : le bien contre le mal, l’armée de saint Michel Archange contre la milice des mauvais esprits qui ont à leur tête Lucifer. C’est le combat des combats.

On vous a dit que l’enfer est vide, car tous les démons sont sur la terre.

Mais sachez-le aussi, le Ciel est vide, car toutes les phalanges d’anges sont sous les ordres de saint Michel, car le Père trois fois saint a envoyé tous ses anges pour vous protéger, vous défendre, vous soutenir, vous guider.


La cible du mal c’est la perte de votre âme et la destruction de votre corps. Et en vérité je vous le dis : il n’y a rien de pire que cette lutte des esprits, car vous ne savez pas par où, par qui, comment ni quand,  vous serez atteints.


C’est pour cela que nous vous demandons d’être très vigilants, de rester en tenue de service (Lc 12, 35), de fixer le Soleil de justice (Ml 4, 2), mon doux Jésus-Amour. Évitez de regarder à droite et à gauche, regardez toujours votre Jésus, suivez-le, suivez ses pas et sa doctrine. Préservez-vous de tout mal, car aujourd’hui le mal est partout.


Et vous savez ce qu’est le mal, car la Loi de Dieu est inscrite dans vos coeurs. Voilà le grand cadeau que vous a fait Dieu le Père. C’est à vous de suivre ses Commandements (Ex 20), de vous revêtir de l’armure du chrétien (Eph 6, 17) pour échapper aux puissances du mal, en vivant et en vous occupant de l’essentiel, en refusant toutes sortes de distractions qui vous empêchent d’entendre la voix de l’Esprit Saint, en gardant le silence rejetant toutes sortes de bruits comme la radio, la télévision, l’internet, etc.


Soyez très attentifs, mes enfants. Vous devez combattre chaque jour contre le vieil homme (Col 3, 10) qui est encore en vous, qui veut vous fatiguer en épuisant vos forces par des choses inutiles.


Gardez votre paix en revenant à la source, venez vous reposer dans ce coeur à coeur avec votre Jésus. Il est toujours là à vous attendre dans le tabernacle, toujours en quête d’une visite, d’une parole, d’un soupir. Revenez à l’essentiel : la prière, l’adoration pour que l’homme nouveau prenne plus de place en chacun de vous (Eph 4, 24). Venez-vous nourrir dans le silence de votre coeur, vous préparer à recevoir le Roi des rois dans la sainte Eucharistie.

Je vous aime. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia !