Le «Concile» Vatican II a été inspiré par le diable pour inciter les chrétiens à adopter des «principes centrés sur l’homme, nécessaires pour finalement convaincre tout le monde de la prochaine « religion du Moi » de l’Antéchrist.

(ma traduction)

Par: Eric Gajewski  

Le nouvel ordre mondial a exercé de fortes pressions au cours des dernières années, tant dans l’Église que dans le monde, afin de préparer pleinement l’humanité à son nouveau système de Sauveur (le futur Antéchrist) et de système socialiste à venir.

Nous avons l’avantage de pouvoir regarder en arrière dans l’histoire récente pour voir comment, dans tous ces domaines, nous sommes trompés.

Comme l’ennemi l’a dit, contrôlez les médias et vous pouvez contrôler les gens, mais pour qu’ils aient d’abord contrôlé les médias, ils avaient besoin de contrôler le Vatican et les dirigeants mondiaux. Mission accomplie. Les gens cherchent de l’aide dans tous les mauvais endroits car elle ne se trouve ni dans le conservatisme politique, ni dans aucun mouvement «révolutionnaire», comme l’a récemment souligné Max Igan dans mon émission.

Au milieu de toutes les «fusillades» sous fausse bannière que nous observons régulièrement (dont l’objet final est l’agenda visant à désarmer les Américains afin qu’ils puissent faciliter la prise de contrôle par les communistes), nous devons tenir compte du faux récit du moderniste de Vatican II. Vatican II était-il nécessaire? Eh bien oui et non.

  • Oui, les modernistes en avaient besoin pour que leurs nouveaux principes religieux soient consignés sur le papier et diffusés parmi les masses, mais dans une perspective catholique appropriée,
  • Non. Jean 23 a dit qu’il avait été inspiré par le Saint-Esprit pour convoquer ce «Concile» puis l’a ensuite regretté plus tard. Voilà pour être inspiré par Dieu. En effet, ce «Concile» a été inspiré par le diable qui travaille dans diverses sociétés secrètes pour inciter les chrétiens à adopter des «principes centrés sur l’homme, nécessaires pour finalement convaincre tout le monde de la prochaine « religion du Moi » de l’Antéchrist.

Les modernistes nous ont dit que «l’Église avait besoin d’être mise à jour», car l’homme moderne ne pouvait pas comprendre l’Église.

Sous cette apparence, ils ont changé les doctrines sous l’apparence de «développement» ou d’herméneutique de la continuité ».

L’Eglise avait-elle besoin de changer? Non!
Peut-il changer par le biais de sa doctrine? Non!
Pourrait-il changer sa liturgie en une «célébration communautaire» centrée sur l’homme? Non!

Et pourtant, nous étions essentiellement convaincus que c’était des États-Unis qui avaient besoin de changer par opposition au monde et aux hommes qui y vivaient et qui se trouvaient HORS DE L’Arche du Salut.

L’homme moderne ne pouvait pas comprendre l’Eglise ”parce qu’il ne le voulait pas.

Ils voulaient une église inclusive (à l’exception des vrais catholiques).
Ils voulaient tout simplifier (condamné par l’Église) et, ce faisant, des ecclésiastiques ont quitté la Foi catholique et ont évolué comme des caméléons hideux dans une autre religion cherchant à s’intégrer à son environnement.

L’Évangile est une seule et même chose de plus, mais non pour ces évolutionnistes dont l’évangile de l’homme change chaque jour si la folie moderne change d’opinion à propos de ceci ou de cela. La peine de mort est un de ces sujets qui nous vient à l’esprit.

Vatican II était un 9-11 religieux (les tours jumelles qui se sont écroulées en Amérique : 9-11 signifie la date du 11 septembre) dans lequel de faux récits étaient prêchés afin de permettre cette transition. Comme si nous ne sommes pas assez trompés, il reste encore beaucoup à venir malheureusement.

Aujourd’hui, j’ai commenté dans un audio comment un catholique devient libéral sans s’en rendre compte.

Le modernisme est le fruit de la fierté, a déclaré le pape saint Pie X. Etant donné que beaucoup de «catholiques» sont fiers, Dieu leur permet de suivre leur propre voie dans les fosses de l’enfer (objectivement parlant).

Vatican I nous a enseigné dogmatiquement que la doctrine doit être maintenue dans le même sens et avec la même interprétation qui a été donnée depuis toujours. Cependant, les modernistes disent carrément que l’Église avait tort dans le passé et que « nous savons mieux et avons une compréhension plus profonde! » .

Je peux voir Saint Pierre et Paul revenir sur terre pour frapper l’antipape François au visage, de la façon permise par Dieu.

C’est la folie qui marque l’église conciliaire.

Une église qui est sur le point de s’effondrer et de brûler alors que nous sommes VRAI. Peu continuent et attendent ce bon et saint pape pour restaurer ce qui a toujours été au lieu d’essayer de mettre en œuvre des changements plus illicites.

Ne vous y trompez pas : lorsque nous parlons de fausses bannières de nos jours, nous devrions parler de Vatican II d’abord, car il a mis en danger les âmes.
La corruption du cœur, mes amis, est bien pire que la corruption du corps car l’âme vit à jamais.


Note : Continuons à rester fidèle dans l’Eglise Catholique, toutefois en résistant à toutes les nouveautés modernistes qui vont perdre des millions d’âmes.