Le Père CAMPBELL parle du jugement imminent


(ma traduction)

Toute civilisation qui n’est pas fermement enracinée en Dieu se détruit elle-même. Rome suivait le chemin de Sodome et Gomorrhe, lorsque les saints Pierre et Paul et les premiers chrétiens furent martyrisés pour leur foi en Jésus-Christ. Dieu est notre roc, notre fondation solide.

David le roi déclare :

PSAUME 17

02 Je t’aime, Seigneur, ma force : Seigneur, mon roc, ma forteresse,

03 Dieu mon libérateur, le rocher qui m’abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

04 Louange à Dieu ! + Quand je fais appel au Seigneur, je suis sauvé de tous mes ennemis.

Lorsque Dieu et ses commandements sont rejetés ou ignorés, il n’y a pas de fondement sûr et tout s’effondre. La dégénérescence morale ronge la population et celle-ci devient de plus en plus corrompue. Sans les dix commandements, la civilisation n’a pas de fondement sûr. Les grandes civilisations se basent sur les dix commandements de Dieu pour fonder leurs lois. Mais qui les interprète? Si tout le monde est libre d’interpréter la Sainte Écriture pour lui-même, il ne peut y avoir de fondement solide. Même s’il existe une Cour suprême pour interpréter les lois, celle-ci peut être tournée à droite ou à gauche, en fonction de l’opinion des juges. L’Église catholique est la seule source de vérité infaillible puisque son indéfectibilité est garantie par le Saint-Esprit, l’Esprit de vérité.

Notre Seigneur a dit à ses apôtres :

Jean 16, 12 J’ai encore beaucoup à vous dire, mais vous ne pouvez pas le porter à présent.Jean 16, 13 Mais quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous introduira dans la vérité tout entière; car il ne parlera pas de lui-même, mais ce qu’il entendra, il le dira et il vous dévoilera les choses à venir.Jean 16, 14 Lui me glorifiera, car c’est de mon bien qu’il recevra et il vous le dévoilera.

Cette garantie est donnée par Notre Seigneur à la vraie Église seule. La fausse église échouera inévitablement, car elle n’a pas l’Esprit de vérité. Dans son «Document sur la fraternité humaine», François révèle qu’il ne parle pas au nom de la vraie Église lorsqu’il dit:

« Le pluralisme et la diversité des religions, la couleur, le sexe, la race et la langue sont voulus par Dieu dans sa sagesse, à travers laquelle il a créé les êtres humains. »

Est-ce que Dieu veut « le pluralisme et la diversité des religions »? C’est une déclaration absurde et hérétique. Il ne peut y avoir qu’une seule vraie religion, celle révélée par Dieu lui-même – la religion catholique.

Nous assistons actuellement à la catastrophe de la fausse église. La corruption au Vatican est déjà révélée et va choquer le monde. Le Pape en est pleinement conscient, mais il ne fait rien et couvre certains ecclésiastiques contre lesquels des allégations d’abus de mineurs séminaristes et de maîtres d’autel ont été portées. C’est peut-être pour cette raison que certains prévoient que Rome sera envahie, que le Vatican sera détruit et que de nombreux membres du clergé, qu’ils soient authentiques ou imposteurs, seront tués, à moins qu’ils ne puissent fuir à temps.

L’un des signes évidents de la fin prochaine d’une civilisation est l’acceptation des péchés contre la nature comme normale et acceptable. Le péché de sodomie est l’un des péchés mentionnés dans la Sainte Écriture et qui appelle vengeance au ciel. La punition de Dieu contre les villes de Sodome et Gomorrhe fut rapide et sévère. Mais Lot, sa femme et ses deux filles ont été conduits par des anges de Sodome vers un lieu sûr, bien que la femme de Lot se soit retournée et ait été transformée en une colonne de sel.

Le livre de la Genèse nous dit:
Genèse 19, 24 Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant de Yahvé, Genèse 19, 25 et il renversa ces villes et toute la Plaine, avec tous les habitants des villes et la végétation du sol.

Nous assistons à des choses semblables en ces temps, mais peu de gens osent parler contre. Les médias d’information font des reportages élogieux sur les défilés de la fierté homosexuelle, alors qu’ils traversent nos villes. Ils défilent dans nos rues en agitant leurs drapeaux arc-en-ciel, certains d’entre eux vêtus d’une tenue scandaleuse, invoquant les nations comme la juste punition de Dieu.

Saint Jude parle de ces choses dans son épître:

Jude 7 Ainsi Sodome, Gomorrhe et les villes voisines qui se sont prostituées de la même manière et ont couru après une chair différente, sont-elles proposées en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.

Dieu montre toujours de la miséricorde envers ceux qui se repentent, même si le temps pour se repentir peut être bref.

Nous lisons du prophète Exechiel:

Ezéchiel 33, 11 Dis-leur: « Par ma vie, oracle du Seigneur Yahvé, je ne prends pas plaisir à la mort du méchant, mais à la conversion du méchant qui change de conduite pour avoir la vie. Convertissez-vous, revenez de votre voie mauvaise. Pourquoi mourir, maison d’Israël? »

Le péché ne doit pas être célébré publiquement. Le remède au péché, qui nous a été donné par notre Seigneur lui-même, se trouve dans les saints sacrements de l’Église. Qu’ils se tournent vers Dieu et, si possible, se rendent sans crainte au sacrement de pénitence, dans lequel ils peuvent se confesser et être absous de leurs péchés.

Nous lisons dans le prophète Isaïe :

Isaïe 1, 16 lavez-vous, purifiez-vous! Otez de ma vue vos actions perverses! Cessez de faire le mal, Isaïe 1, 17 apprenez à faire le bien! Recherchez le droit, redressez le violent! Faites droit à l’orphelin, plaidez pour la veuve! Isaïe 1, 18 Allons! Discutons! dit Yahvé. Quand vos péchés seraient comme l’écarlate, comme neige ils blanchiront; quand ils seraient rouges comme la pourpre, comme laine ils deviendront.

À la fin de sa lettre citée ci-dessus, saint Jude invoque le Seigneur et sa bénédiction :

Jude 24 A celui qui peut vous garder de la chute et vous présenter devant sa gloire, sans reproche, dans l’allégresse, Jude 25 à l’unique Dieu, notre Sauveur par Jésus Christ notre Seigneur, gloire, majesté, force et puissance avant tout temps, maintenant et dans tous les temps! Amen.


Source : TradCat